Philippe Top-Force

Le Brésil, le géant de l'Amérique du Sud

Recommended Posts

il y a une heure, Shorr kan a dit :

 

Bah non !

Le "pauvre", il vient de se faire carotter presque 40 milliards par son ex.............dans cette histoire, il s'est fait bezos :laugh:

Désolé, il fallait que je la place quelque part :chirolp_iei:

Ouais enfin, il aurait crypté ses communications avec sa maîtresse, il n'en serait pas là. Quand on n'est pas doué, on reste avec sa régulière !

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 04/08/2019 à 19:56, Wallaby a dit :

https://la1ere.francetvinfo.fr/bresil-bolsonaro-promet-combattre-deforestation-illegale-amazonie-736274.html (4 août 2019)

 

Vendredi, le directeur de l'Institut national de recherche spatiale (INPE), Ricardo Galvao, avait annoncé qu'il allait être limogé, après un différend avec le président d'extrême droite au sujet de chiffres montrant l'augmentation des zones déforestées en Amazonie. Ces derniers faisaient état d'une augmentation de 88% de la déforestation en Amazonie en juin, par rapport au même mois de 2018.

https://www.letemps.ch/monde/bresil-deforestation-multipliee-quatre-un-an (7 août 2019)

La déforestation au Brésil en juillet a été quasiment quatre fois supérieure au même mois de 2018, selon des chiffres officiels publiés mardi.

  • Sad 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super pour le  réchauffement : on coupe les arbres on remplace par une agriculture superpolluante (fourrage OGM mécanisé) et on exporte la bidoche de m.. en Europe vie des porte containers superpolluant..

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Wallaby a dit :

Par une majorité écrasante de 10 voix contre 11

Ça m'a fait tiquer, donc vérification faite, c'est une coquille chez Le Temps. Il faut comprendre "dix voix contre une" ou "dix voix sur onze". La cour suprême du Brésil est composée de onze juges au total, pas de vingt-et-un.

  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, ce genre de "majorité", sinon, ça ne marche que dans certaines circonstances, comme l'anecdote d'Abraham Lincoln à la fin d'un débat avec son cabinet: "7 non, un oui.... Les ouis l'emportent" (devinez qui c'est qui était le "oui"). 

  • Haha 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Y a pas de hasard...

Incendies. La forêt amazonienne du Brésil brûle plus que jamais

"Le nombre de feux qui ravagent la forêt brésilienne atteint des records, selon l’agence de recherche spatiale du pays.

Soixante-douze mille feux de forêt ont été détectés au Brésil entre janvier et août cette année, selon l’Institut national de recherche spatiale (INPE). C’est le nombre le plus élevé depuis que ce type d’observation systématique par satellite a commencé, en 2013."

https://www.courrierinternational.com/article/incendies-la-foret-amazonienne-du-bresil-brule-plus-que-jamais

 

  • Sad 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Benoitleg a dit :

Y a pas de hasard...

Incendies. La forêt amazonienne du Brésil brûle plus que jamais

"Le nombre de feux qui ravagent la forêt brésilienne atteint des records, selon l’agence de recherche spatiale du pays.

Soixante-douze mille feux de forêt ont été détectés au Brésil entre janvier et août cette année, selon l’Institut national de recherche spatiale (INPE). C’est le nombre le plus élevé depuis que ce type d’observation systématique par satellite a commencé, en 2013."

https://www.courrierinternational.com/article/incendies-la-foret-amazonienne-du-bresil-brule-plus-que-jamais

 

"Crime et châtiment", une tempête de feu se lève sur Bolsonaro

Feux en Amazonie, Bolsonaro accuse des ONG environnementales

16 jours que les feux de forêts ravagent l'Amazonie, Sur les réseaux sociaux, entre désinformation, photos anciennes ou d'autres pays, difficile de s'y retrouver, mais une tempête anti-Bolsonaro s'est bien levée.

https://fr.euronews.com/2019/08/22/feux-en-amazonie-bolsonaro-accuse-des-ong-environnementales

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, Ciders a dit :

Ce monde n'a vraiment plus aucune limite. Accuser les ONG de brûler leur fond de commerce ?

Tout fout le camp, partout. Les gens n'ont plus aucune morale, même de loin.

Le crepuscule des dieux mon ami, on est au bord du précipice ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca m'en a tout l'air. Et les gens continuent de voter pour ces ahuris parce qu'ils deviennent eux-même ahuris.

Vault-Tec a toujours un bureau à Boston ?

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 45 minutes, Ciders a dit :

Ce monde n'a vraiment plus aucune limite. Accuser les ONG de brûler leur fond de commerce ?

Tout fout le camp, partout. Les gens n'ont plus aucune morale, même de loin.

Les démagogues de dernière génération ont pour stratégie de répandre la suspicion. Bolsonaro n'affirme pas à l'indicatif, il déclare au conditionnel....

  • Like 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, Ciders a dit :

Ce monde n'a vraiment plus aucune limite. Accuser les ONG de brûler leur fond de commerce ?

Tout fout le camp, partout. Les gens n'ont plus aucune morale, même de loin.

C'est surtout que Bolsonaro  n'as aucune limite, c'est du Trump.

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, vincenzo a dit :

Le crepuscule des dieux mon ami, on est au bord du précipice ...

Clairement l'impression que c'est ce pour quoi oeuvrent les Trump, Bolsonaro et cie... Ou plutôt ceux qui permettent leur arrivée au pouvoir #Puppets

Précipiter le chaos.

Rappelons que pour une certaine mouvance ultra religieuse -les Sionistes Chrétiens donc- (dont font accessoirement partie le vice-président US Mike Pence et le Secrétaire d'Etat US Mike Pompeo), c'est même une fin en soi. Mener le monde a l'Apocalypse qui permettra le retour du Christ Sauveur.... :ohmy:

 

On est pas bien là?

 

Edited by 13RDP
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Ciders a dit :

Ce monde n'a vraiment plus aucune limite. Accuser les ONG de brûler leur fond de commerce ?

Oh tu sais, chez nous on a bien des antinucléaires rêvant d'un Tchernobyl en France, ou d'attentats visant une centrale, et s'affairant à provoquer la panique de toutes les façons possibles.

Les pompiers pyromanes, ça existe aussi.

Maintenant dans le cas présent, les coupables sont sûrement plus à chercher chez de grands propriétaires terriens brésiliens voulant défricher à peu de frais... :unsure:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Patrick a dit :

Oh tu sais, chez nous on a bien des antinucléaires rêvant d'un Tchernobyl en France, ou d'attentats visant une centrale, et s'affairant à provoquer la panique de toutes les façons possibles.

Les pompiers pyromanes, ça existe aussi.

Maintenant dans le cas présent, les coupables sont sûrement plus à chercher chez de grands propriétaires terriens brésiliens voulant défricher à peu de frais... :unsure:

On est d'accord. Il y a un réel sentiment d'impunité dans le lobby agroindustriel. Peut-être aussi que la fragilité politique de Bolsanaro les incite à utiliser le moment présent pour pousser leurs pions.

  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Ciders a dit :

On est d'accord. Il y a un réel sentiment d'impunité dans le lobby agroindustriel. Peut-être aussi que la fragilité politique de Bolsanaro les incite à utiliser le moment présent pour pousser leurs pions.

Mouais ou le sentiment d'impunité à passer un seuil et ils se disent "maintenant on peut tout se permettre..."

  • Sad 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Ciders a dit :

Il y a un réel sentiment d'impunité dans le lobby agroindustriel.

Ce n'est pas le sentiment que j'ai eu en lisant ceci :

Le 19/07/2019 à 14:19, Wallaby a dit :

https://phys.org/news/2019-07-environmentalists-pressure-cargill-forest-to-farm-movement.html (16 juillet 2019)

[le géant de l'agro-business] Cargill a annoncé le mois dernier qu'il ne respecterait pas l'échéance de 2020 qu'il s'était fixée pour mettre fin à la déforestation au Brésil et dans d'autres régions d'Amérique du Sud.

En 2014, Cargill a signé la Déclaration de New York des Nations Unies sur les forêts, s'engageant à réduire de moitié la déforestation d'ici 2020 et à l'éliminer d'ici 2030.

Mais le mois dernier, Cargill a publié son plan d'action pour le soja en Amérique du Sud, qui revenait sur certaines de ces échéances difficiles. L'entreprise a annoncé la création d'un nouveau fonds de 30 millions de dollars pour lancer de meilleures idées pour mettre fin à la déforestation dans des régions comme le Cerrado et a demandé à d'autres membres de l'industrie d'y contribuer. Quelques semaines plus tard, Cargill a écrit une lettre ouverte aux producteurs de soja brésiliens, s'opposant publiquement à l'application d'un moratoire similaire dans le Cerrado. C'est à ce moment-là que beaucoup de critiques ont crié au scandale.

Certains écologistes considèrent donc que la trêve est rompue et l'ONG Mighty Earth a délivré un réquisitoire sous la forme d'un rapport dénonçant les nombreux défauts de cette entreprise dans tous les domaines, au-delà du seul Brésil et de la déforestation :

https://www.spiegel.de/wirtschaft/agrarkonzern-cargill-das-schlimmste-unternehmen-der-welt-a-1276654.html (11 juillet 2019)

En Amérique du Sud, Cargill est responsable du défrichement de vastes zones de forêt tropicale pour la culture du soja. En 2017, Mighty Earth a mené des recherches au Brésil et en Bolivie et a publié ses résultats. Cargill finance la déforestation, construit des routes et des silos et expédie le soja aux Etats-Unis, en Chine et en Europe.

Au Ghana et en Côte d'Ivoire, Cargill achète des fèves de cacao dans des plantations qui ont été défrichées dans des parcs nationaux. Selon les médias, Cargill s'était engagée à mettre fin à cette pratique. Lorsque les employés de Mighty Earth se sont penchés sur la question, ils ont constaté que la déforestation n'avait pas été stoppée - elle progressait encore plus vite que jamais auparavant.

Le travail des enfants est également très répandu dans les plantations. Un procès contre Cargill (et Nestlé) est en préparation parce que la société a acheté du cacao dans des plantations où les enfants étaient obligés de travailler jusqu'à 14 heures par jour, sans argent, avec peu de nourriture et de sommeil et des passages à tabac réguliers. Les enfants auraient été enlevés du Mali vers la Côte d'Ivoire.

Aux Etats-Unis, Cargill a été poursuivi en 2005 par le gouvernement et dix Etats pour violation systématique des lois sur la pureté de l'air.

Plusieurs cas d'éclosions de salmonelles et d'E. coli ont été attribués à de la viande contaminée dans les chaînes de restauration rapide de Cargill.

En Colombie, Cargill se serait illégalement approprié des terres. En créant 36 filiales, le groupe aurait contourné les lois contre la concentration de la propriété foncière et acheté plus de 52 000 hectares.

Les consommateurs peuvent difficilement faire quoi que ce soit directement contre l'entreprise, éviter les produits Cargill étant difficile, le nom n'apparaissant pas sur les emballages. Mighty Earth appelle donc les entreprises clientes de Cargill en particulier à promouvoir des politiques d'entreprise durables qui protègent l'environnement et les droits de l'homme. Si les plus gros clients - dont McDonald's, Burger King, Aldi, Edeka, Danone, Walmart, Nestlé, Unilever, Kellogg's et les supermarchés Tesco, Carrefour et Ahold Delhaize - prennent le développement durable au sérieux, dit Mighty Earth, alors ils vont couper leur lien avec cette entreprise agricole.

Si on revient au Brésil, on peut apporter les précisions suivantes :

https://phys.org/news/2019-07-environmentalists-pressure-cargill-forest-to-farm-movement.html (16 juillet 2019)

Cette tension souligne l'influence mondiale de Cargill et l'importance du Brésil dans l'agriculture. Le pays est le quatrième producteur mondial d'aliments après les États-Unis, la Chine et l'Inde, et il a récemment dépassé les États-Unis pour devenir le premier producteur mondial de soja.

En 2006, Cargill et d'autres négociants en produits de base ont signé le Moratoire sur le soja amazonien, s'engageant à cesser d'acheter du soja cultivé dans cette région du Brésil dans la forêt tropicale récemment défrichée. Cette mesure a effectivement mis fin à la déforestation dans l'Amazonie brésilienne.

[Nathalie Walker, directrice des forêts tropicales et de l'agriculture pour la National Wildlife Federation] décrit le Cerrado comme une forêt à l'envers avec des arbustes et de petits arbres aux racines profondes qui retiennent plus de carbone et facilitent l'évapotranspiration - ou plus d'humidité dans l'air et plus de pluie - que les terres déboisées. Le Cerrado est sujet à la sécheresse et la viabilité future de l'agriculture dans la région devrait donc bénéficier du maintien de la végétation indigène existante.

D'autre part, le Brésil dépend du Cerrado pour une grande partie de sa productivité agricole et l'agriculture représente une opportunité économique pour les populations locales pauvres. En 2015, 41 % de la végétation indigène de la région avait été défrichée à des fins agricoles, selon Lisa Rausch, du Gibbs Land Use and Environment Lab de l'Université du Wisconsin. Et bien que le soja ne soit pas la seule culture qui contribue à la déforestation dans la région, les producteurs de soja dépassent leurs limites légales à un taux disproportionnellement plus élevé.

L'étude du Wisconsin a conclu que le secteur du soja du Cerrado pourrait doubler, voire tripler, sans avoir à convertir davantage de terres.

"Nous voulons qu'ils reproduisent leur succès d'Amazonie. C'est aussi simple que cela ", a déclaré Glenn Hurowitz, directeur général de Mighty Earth.

Au moment du moratoire sur le soja amazonien, les 28 entreprises signataires achetaient 90 % du soja directement auprès des agriculteurs et étaient en grande partie destinées à l'exportation. Ces mêmes entreprises sont actives dans le Cerrado, mais contrôlent une part collective du marché plus faible que les entreprises amazoniennes au moment de la signature.

-

Pour moi il y a un rapport de force entre les environnementalistes et l'agrobusiness. Cet agrobusiness est peut-être très sûr de lui, conscient d'avoir de bonnes cartes dans son jeu, et d'avoir la possibilité de ruser pour continuer à amasser beaucoup d'argent en minimisant l'offensive des environnementalistes. Mais je n’appellerais pas cela "impunité". Pour réussir, ils doivent un minimum faire fonctionner leur cerveau pour être plus malins que les environnementalistes. Ils sont obligés de se tracasser, de se décarcasser à trouver des ruses, voire même à trouver d'authentiques solutions compatibles avec les demandes des environnementalistes, comme l'illustre le cas du Soja dans l'Amazonie.

Cela m'amène à soupçonner que le problème est moins celui des "lobbys" organisés et qui se soucient de leur "image" sur la scène internationale, que celui de milliers de petits acteurs non organisés qui déforestent dans leur coin de manière complètement anarchique, sans concertation, et sans "lobby".

https://foreignpolicy.com/2019/08/19/it-isnt-too-late-to-save-the-brazilian-rainforest/ (19 août 2019)

Bien qu'encore à ses débuts, Marfrig Global Foods, l'un des plus grands producteurs de bœuf du monde, a également lancé des obligations de durabilité le mois dernier. L'offre décennale de 500 millions de dollars réunit plusieurs grandes banques - Bradesco, Santander, BTG, Nomura, HSBC, XP et Rabobank, entre autres - pour soutenir les pratiques visant à éviter la déforestation et réduire les émissions de carbone. Marfrig a déjà lancé plusieurs initiatives pour encourager les fournisseurs à adopter des pratiques sans carbone.

Entre-temps, une société commerciale chinoise, la COFCO International, s'est également associée à 20 banques pour émettre une facilité de financement de 2,1 milliards de dollars afin de soutenir la durabilité du secteur agricole brésilien. COFCO a décidé d'évaluer les remboursements de prêts en fonction des progrès réalisés par les entreprises locales dans l'atteinte des objectifs environnementaux, sociaux et de gouvernance d'entreprise. L'objectif est de promouvoir la production durable de soja et de réinvestir les économies réalisées dans le reboisement et la protection des terres en Amazonie.

Des commerçants rivaux comme Olam et Louis Dreyfus ont accepté de renouveler des ententes semblables évaluées à plus de 750 millions de dollars. Les deux sociétés comptent déjà parmi les plus grands exportateurs de soja du pays et ont lié leur performance à des objectifs de durabilité. Beaucoup d'autres emboîtent le pas. Bien que certains critiques qualifient ces types d'accords de financement de " blanchiment écologique " (greenwashing) - c'est-à-dire de tentatives visant à rendre une entreprise ou une pratique plus respectueuse de l'environnement qu'elle ne l'est - la réalité est qu'un nombre croissant de banques sont surveillées de près par leurs propres services de conformité et le grand public et se méfient des risques liés à leur inaction pour leur image de marque.

 

 

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

va falloir faire une base de canadair en Guyane, vu qu'on touche une partie de l'amazonie.

Edited by zx
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, zx a dit :

Macron accuse Bolsonaro d'avoir «menti» sur le climat, la France s'oppose à l'accord UE-Mercosur

http://www.lefigaro.fr/international/macron-accuse-bolsonaro-d-avoir-menti-sur-le-climat-la-france-s-oppose-a-l-accord-ue-mercosur-20190823

Vu comment la visite de notre ministre des affaires étrangères s'est déroulée, j'espère bien que la France gardera son véto sur cet accord jusqu'à ce que Bolsonaro et son parti ne soient plus au pouvoir.

Edited by Kelkin
  • Like 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.huffingtonpost.fr/entry/bresil-jair-bolsonaro-a-un-plan-bien-precis-pour-lamazonie_fr_5d5f835ee4b02cc97c8b7de4 (23 août 2019)

On trouve par exemple une présentation PowerPoint alarmante, relayée par le journal britannique The Independent. Elle aurait été présentée lors d’une réunion entre des représentants du gouvernement brésilien et des dirigeants locaux de l’État de Para qui abrite une large partie de la forêt amazonienne.

“Des projets de développement doivent être mis en œuvre sur le bassin amazonien pour l’intégrer au reste du territoire national afin de lutter contre la pression internationale en faveur de la mise en oeuvre du projet de préservation de la forêt Triple A (ndlr: un couloir écologique transnational de 136 millions d’hectares destinés à protéger des parcs naturels, des réserves indiennes et des espaces naturels de biodiversité)”, indique l’une des diapositives.

Le gouvernement brésilien climatosceptique prévoit notamment la construction d’une autoroute, un pont ou encore une centrale hydraulique au cœur de la forêt.

  • Confused 1
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,411
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Napoléon_Ier
    Newest Member
    Napoléon_Ier
    Joined
  • Forum Statistics

    20,718
    Total Topics
    1,250,471
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries