Philippe Top-Force

Le Brésil, le géant de l'Amérique du Sud

Recommended Posts

il y a 11 minutes, collectionneur a dit :

@Neuron Comme on déjà fait écrit plus, il y a encore 70 ans, on étaient bon pour une déclaration de guerre en bonne et du forme avec de telles déclarations, au minimum aujourd'hui une rupture des relations diplomatiques :mechantc:

C'est pas faux et la France devrait quand même commencer à signer la fin de la partie en commençant par un rappel d'ambassadeur pour consultation ou en boycottant un symbole pour le pouvoir brésilien en place.

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.tresor.economie.gouv.fr/Articles/2018/12/24/commerce-bilateral-france-bresil (24 décembre 2018)

Les échanges commerciaux entre la France et le Brésil se sont établis à 7,1 Mds EUR au cours de l’année 2017 soit une hausse de +1,2% par rapport à 2016. Les échanges ont été portés par la forte augmentation des importations en provenance du Brésil (+8,3% par rapport à 2016), notamment en matières premières agricoles et en minerai de fer. Les exportations françaises vers le Brésil sont, quant à elles, à la peine (-3,3%) alors que les importations brésiliennes totales augmentent. Cette baisse est expliquée en grande partie par la réduction des commandes de LATAM à Airbus.

Au final, le solde commercial reste très excédentaire pour la France (+1,2 Mds EUR) mais en baisse par rapport à 2016. Alors que nos parts de marché s’érodent progressivement, à court terme, aucun rebond spectaculaire des échanges n’est à attendre en raison d’un scénario de sortie de crise progressif au Brésil en 2018. A moyen-long terme en revanche, le pays demeure, par sa taille et sa diversité, un marché clef pour les entreprises françaises, d’autant que les perspectives de croissance du marché brésilien restent potentiellement significatives.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 40 minutes, Shorr kan a dit :

Peut être un patrouille de Rafale au large du brésil avec ça en dessous....

 

                                                      ASMP-A_P1220887.jpg

 

 

Non ? C'est trop ?........... Ok ! Je disais ça comme ça  :concentrec:

Si quelques politiques brésiliens sont pathétiques, un certain nombre de brésiliens ont encore de la tenue.

"Desculpa Brigitte" : des Brésiliens s'excusent auprès de Brigitte Macron après les propos de Bolsonaro.

https://www.lci.fr/international/desculpa-brigitte-des-bresiliens-s-excusent-aupres-de-brigitte-macron-apres-les-propos-de-bolsonaro-2130515.html

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Benoitleg a dit :

Si quelques politiques brésiliens sont pathétiques, un certain nombre de brésiliens ont encore de la tenue.

"Desculpa Brigitte" : des Brésiliens s'excusent auprès de Brigitte Macron après les propos de Bolsonaro.

https://www.lci.fr/international/desculpa-brigitte-des-bresiliens-s-excusent-aupres-de-brigitte-macron-apres-les-propos-de-bolsonaro-2130515.html

Mais l'ASMP est une arme de précision voyons.........avec effets collatéraux minimum........pour une arme nucléaire....

Quoi ? c'est encore trop ?.................va pour le SCALP alors :concentrec:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Alexis a dit :

Du nouveau sur ce front.

Dans l’espoir de booster leurs futures carrières, des dizaines de jeunes écrivains lancent à leur tour leurs propres revues antisémites

La relève arrive : l'avenir de la littérature française est assuré :smile: !

Heureusement que j'ai cliqué sur le lien j'étais entrain de me dire que c'était crédible :biggrin: .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 03/09/2019 à 22:28, Neuron a dit :

Un ministre du tourisme du Brésil insulte Emmanuel Macron et sa femme  Et dire que cet énergumène est (était) un modèle pour tous les pratiquants de jiu-jitsu brésilien...

Le 03/09/2019 à 22:46, collectionneur a dit :

@Neuron Comme on déjà fait écrit plus, il y a encore 70 ans, on étaient bon pour une déclaration de guerre en bonne et du forme avec de telles déclarations, au minimum aujourd'hui une rupture des relations diplomatiques :mechantc:

Le 03/09/2019 à 23:00, Neuron a dit :

C'est pas faux et la France devrait quand même commencer à signer la fin de la partie en commençant par un rappel d'ambassadeur pour consultation ou en boycottant un symbole pour le pouvoir brésilien en place.

Le 03/09/2019 à 23:10, Shorr kan a dit :

Peut être un patrouille de Rafale au large du brésil avec ça en dessous....

Non ? C'est trop ?........... Ok ! Je disais ça comme ça  :concentrec:

Le type doit être éjecté du gouvernement brésilien, ça parait évident.

...Mais bon, a-t-on des leçons à donner?

Je vous rappelle cette histoire:

https://www.20minutes.fr/politique/2390735-20181208-donald-gateux-atteint-incontinence-depute-lrem-insulte-trump-twitter

Le zigoto a par la suite été remercié, bien entendu...

Voilà voilà.

On va dire que les demeurés qui ne savent pas se tenir deviennent nombreux, et viennent d'un peu partout. Voilà tout.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, Shorr kan a dit :

Mais l'ASMP est une arme de précision voyons.........avec effets collatéraux minimum........pour une arme nucléaire....

Quoi ? c'est encore trop ?.................va pour le SCALP alors :concentrec:

Bolsonaro mérite t'il une si remarquable réalisation :happy:?

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, Benoitleg a dit :

Bolsonaro mérite t'il une si remarquable réalisation :happy:?

 

C'est vrai que le SCALP est destiné aux cibles précieuses,  en conséquences de quoi ce serait lui faire trop d'honneur que de balancer ce genre d'engin sur la tronche...

Alors, une p'tite bombe à gravité ?..........une toute petite ?..........non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Shorr kan a dit :

 

C'est vrai que le SCALP est destiné aux cibles précieuses,  en conséquences de quoi ce serait lui faire trop d'honneur que de balancer ce genre d'engin sur la tronche...

Alors, une p'tite bombe à gravité ?..........une toute petite ?..........non ?

Le mépris, monsieur, le mépris ...:happy:

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Alexis a dit :

Le tout est de parvenir à garder son calme

achill10.gif

Tout à fait

  Masquer le contenu

Après, je l'avoue, quand ces messieurs auront fini d'insulter une des meilleurs professeurs de français que j'ai pu avoir, je les apprécierai plus :dry:....

 

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

VOus avez vu la réponse de Benalla?

Il propose un combat au ministre incrimé. . .

Il y a 5 siècles on avait les Horace contre les Curiaces aujourd'hui ça. . .

Drôle d'époque

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, elannion a dit :

VOus avez vu la réponse de Benalla?

Il propose un combat au ministre incrimé. . .

Il y a 5 siècles on avait les Horace contre les Curiaces aujourd'hui ça. . .

Drôle d'époque

Un petit duel façon Clemenceau ?

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Benoitleg a dit :

Un petit duel façon Clemenceau ?

Une époque révolue. . .

N'empêche le niveau devait tellement être supérieure à aujourd'hui

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, elannion a dit :

VOus avez vu la réponse de Benalla?

Il propose un combat au ministre incrimé. . .

Il y a 5 siècles on avait les Horace contre les Curiaces aujourd'hui ça. . .

Drôle d'époque

La différence je pense c'est que Benalla n'est pas "ambassadeur du Tourisme". De plus, même si sa proposition à Gracie est un peu surprenante, il ne fait après tout que répondre à une provocation ordurière.

Je ne suis pas sûr qu'un Gracie soit le meilleur visage possible du tourisme au Brésil. Mais bon, à Bolsonaro de voir hein...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 03/09/2019 à 22:46, collectionneur a dit :

@Neuron Comme on déjà fait écrit plus, il y a encore 70 ans, on étaient bon pour une déclaration de guerre en bonne et du forme avec de telles déclarations, au minimum aujourd'hui une rupture des relations diplomatiques :mechantc:

on ne leur a pas encore balancé de têtes nucléaire à cause de l'Amazonie et parce qu'on est un peu civilisé  - c'est juste ça qui nous retient... mais l'envie y est et  c'est ça qui compte !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un premier article sur le Brésil et la question diplomatique. Il y en aurait bien d'autres à publier ici car également intéressants... mais à voir le temps que j'aurais aujourd'hui ou ce soir pour réaliser les traductions... car les traducteurs automatiques semblent encore avoir quelques difficultés à traduire efficacement de portugais à français.

Citation

Les crises provoquées par Bolsonaro ouvrent un espace aux gouverneurs dans le champ diplomatique.

Les divergences dans les déclarations et attitudes du gouvernement fédéral inquiète les Chinois et les conduit, pour la première fois, à parier sur les relations avec les gouvernements des États fédérés brésiliens (et non plus l'Etat fédéral).

Par Maurício Santoro, Docteur en Sciences Politiques de l'lUPERJ, Professeur au Département des relations internationales de l'Université d'État de Rio de Janeiro - 01/09/2019

"La nature a horreur du vide", écrivait Aristote. La politique aussi. Les relations tumultueuses entre le président du Brésil et les principaux partenaires diplomatiques du pays ont ouvert la voie à une participation plus active des gouverneurs à la politique étrangère, en particulier dans deux domaines: la Chine et l'environnement.

Jair Bolsonaro et son ministre des Affaires étrangères ont rompu le consensus politique qui s'était formé depuis le gouvernement d'Ernesto Geisel (1974-1979) et avait amener à considérer les Chinois comme des interlocuteurs importants pour le Brésil dans les arènes multilatérales, en dépit du régime idéologique national. À partir des années 2000, la relation a été renforcée par la croissance du commerce et des investissements. La Chine est depuis 10 ans le premier partenaire commercial du Brésil (100 milliards de dollars en 2018), avec un capital social de 58 milliards de dollars. Cependant, le président et le chancelier critiquent la nation asiatique comme une menace pour les intérêts économiques nationaux, un risque pour la souveraineté et une culture incompatible avec les valeurs brésiliennes.

Il existe un fossé important entre la rhétorique et la pratique de la politique étrangère, l'aile pragmatique du gouvernement cherchant à maintenir de bonnes relations avec la Chine. Mais la divergence dans les déclarations et des attitudes inquiète les Chinois et les a amenés, pour la première fois, à parier sur un approfondissement des relations avec les gouvernements des États brésiliens.

xgeisel.png.pagespeed.ic.axFCz8IpzC.jpg

Le général Ernesto Geisel et le chancelier Azeredo da Silveira ont reçu le vice-ministre chinois Chen Chieh en 1974. Photo : Orlando Brito / O Globo Agency

Les gouverneurs et la Chine

São Paulo est le fleuron de cette stratégie. En mai, l'ambassadeur de Chine au Brésil, Wang Yanming, a rencontré le gouverneur de São Paulo, João Doria, et ils ont annoncé ensemble la création du premier bureau de représentation internationale d'un État brésilien. En août, Doria a inauguré le siège d'InvestSP à Shanghai, dont l'objectif est de promouvoir le commerce extérieur et les investissements. Le gouverneur a été plus rapide que le président, qui ne s'est pas encore rendu en Chine, ne devrait le faire qu'en octobre. Alors que Bolsonaro a refusé de rencontrer Xi Jinping au sommet du G20, affirmant le retard de son homologue chinois, Doria a fait une tournée en Chine pour rencontrer les différentes autorités du pays, notamment dans le domaine économique.

Doria parle toujours publiquement de la Chine en termes élogieux, soulignant son importance pour le Brésil. Sa position a un sens pratique : São Paulo concentre plus d'un tiers des investissements chinois dans le pays, dans des secteurs comme l'agriculture, l'énergie et l'industrie. La Chine est la principale source d'importations en provenance de São Paulo et le deuxième marché d'exportation de l'État, derrière les États-Unis seulement.

L'exemple de São Paulo a attiré l'attention d'autres gouvernements d'États, comme celui de Rio de Janeiro, dont le gouverneur Wilson Witzel s'est montré intéressé à ouvrir des bureaux à l'étranger, dans la même logique commerciale. Le gouverneur du Piauí, Wellington Dias, a également pris conscience de l'importance de la diplomatie fédérale. Il a rencontré Doria en Chine et de la conversation entre eux est née la proposition de créer un bureau dans le pays pour représenter tout le Nord-Est, au sein du consortium régional que les gouverneurs locaux ont formulé pour discuter une série de questions sociales et économiques.

xGettyImages-187225714.jpg.pagespeed.ic.

Le président brésilien Michel Temer rend visite au président chinois Xi Jinping à Pékin, Chine Photo : Kim Kyung-Hoon / Getty Images

L'Agenda international pour l'Amazonie

Le deuxième thème de politique étrangère qui mobilise les gouverneurs est celui de l'environnement, en particulier la critique internationale de la déforestation de l'Amazonie. l'escalade de ces dernières semaines constitue la pire crise diplomatique brésilienne depuis la redémocratisation, avec des menaces de boycott et de représailles commerciales, notamment la non-ratification de l'accord entre le Mercosur et l'Union européenne.

Les principales préoccupations des gouverneurs sont les relations problématiques que peut entretenir le président avec les gouvernements allemand et norvégiens, ces pays étant les principaux donateurs internationaux du Fonds Amazone. Il s'agit de la plus grande initiative de coopération diplomatique brésilienne dans le domaine de l'environnement et, depuis 2008, elle a investi environ 1,9 milliard de R$ dans 103 projets, allant de la lutte contre la déforestation à la gestion durable des forêts et la promotion du tourisme écologique. Les deux pays ont suspendu les transferts vers cet instrument. Les politiciens de la région sont inquiets : "Nous ne pouvons pas nous passer des ressources du Fonds Amazonien", a déclaré le gouverneur d'Amazonas, Wilson Miranda Lima.

Bien qu'il n'y ait toujours pas d'actions concrètes, les gouverneurs de la région mentionnent la possibilité d'un dialogue direct avec les bailleurs de fonds internationaux. Compte tenu de l'aggravation de la crise, avec le risque d'un boycott des produits brésiliens, cette diplomatie fédérale devra probablement s'étendre à l'environnement des entreprises et impliquer des négociations avec les cadres.

Les gouverneurs ont également la possibilité d'établir des dialogues avec des groupes écartés par la rhétorique agressive du président : écologistes, militants, scientifiques.

Les défis pour les gouverneurs

Rien n'indique que le président appliquera des changements dans sa politique étrangère, de sorte que l'horizon pour les gouverneurs est de mener à bien leurs propres programmes diplomatiques avec peu ou pas de collaboration de Brasilia. Il y a deux défis principaux auxquels ils devront faire face.

La première consiste à constituer des équipes composées de personnel qualifié dans le domaine des relations internationales. Ces dernières années, la diplomatie fédérale a pris de l'importance et de nombreux gouvernements d'États ont créé une sorte de conseil dans ce domaine, mais en général, ces structures sont encore fragiles et dépendent de nominations politiques. Il n'y a rien de comparable au niveau de l'État à celui des spécialistes du ministère des Affaires étrangères, qui ont des décennies de carrière. Bien que des diplomates ou des retraités actifs puissent être recrutés à des postes temporaires - avec la gestion turbulente du Chancelier Ernesto Araújo, il y a un large éventail de personnes mécontentes à Itamaraty.

x81467313_BRASILBrasilia-DF08-03-2019O-m

Chancelier Ernesto Araújo Photo : Daniel Marenco / O Globo Agency

Le deuxième problème est celui des limites légales. Selon les lois brésiliennes, seule l'Union représente le Brésil à l'étranger. Il existe de nombreuses restrictions sur ce que les États peuvent faire, avec par exemple la possibilité de leur interdire de signer des traités diplomatiques ou d'emprunter auprès d'organisations multilatérales sans l'autorisation de Brasilia. Cela n'a pas posé de problèmes majeurs dans le cadre d'un programme axé sur le commerce et l'investissement, mais cela pourrait éventuellement être un obstacle dans le cadre de relations élargie, surtout si le Planalto décidait de causer des difficultés.

Pour relever ces deux défis, les gouverneurs peuvent examiner des exemples étrangers de diplomatie fédérale efficace, à l'instar des États-Unis et du Canada. Le Brésil a également le potentiel pour réussir cela.

Mix de traduction automatique google translation et deepl + modifications personnelles.

https://epoca.globo.com/artigo-crises-provocadas-por-bolsonaro-abrem-espaco-para-governadores-na-diplomacia-23914293

 

 

  • Thanks 1
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, elannion a dit :

VOus avez vu la réponse de Benalla?

Il propose un combat au ministre incrimé. . .

Il y a 5 siècles on avait les Horace contre les Curiaces aujourd'hui ça. . .

Drôle d'époque

Je ne donne pas cher de la peau de l'ex-futur colonel de gendarmerie... Lui qui avait été filmé montrant une incapacité à maîtriser physiquement une jeune femme de 50 kilos, jusqu'à devoir s'y reprendre à 3 fois pour faire un croc-en-jambe... Contre un type certes excité mais avec un palmarès "un peu" plus conséquent, l'affaire risquerait de tourner fort court...

J'ajoute que rappeler son existence au public qui commençait à l'oublier ne rend pas service à la France non plus...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
13 hours ago, elannion said:

VOus avez vu la réponse de Benalla? Il propose un combat au ministre incrimé. . . 

En première partie on peut faire Bouba contre Karis ...

... notes qu'il y a pas si longtemps il y avait des duels organisé entre parlementaire ...

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
24 minutes ago, Patrick said:

Je ne donne pas cher de la peau de l'ex-futur colonel de gendarmerie ...

Surtout que Renzo a de beau reste ... il entraînait encore ses cousons l'année dernière.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,402
    Total Members
    1,178
    Most Online
    Hannibal Lektor
    Newest Member
    Hannibal Lektor
    Joined
  • Forum Statistics

    20,690
    Total Topics
    1,244,413
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries