Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Armée taiwanaise


Kiriyama
 Share

Recommended Posts

Les Américains ne devraient pas bouger (gesticuler oui, mais sans plus). Taiwan ne pourrait compter que sur lui-même. Je trouve que Taiwan devrait relancer son programme nucléaire.

Pour moi, Taïwan est "perdue" à moyen terme. D'une façon ou d'une autre, l'île va être intégrée à la Chine (ce qui ne fera que renforcer encore cette dernière).

Link to comment
Share on other sites

Pour moi, Taïwan est "perdue" à moyen terme. D'une façon ou d'une autre, l'île va être intégrée à la Chine (ce qui ne fera que renforcer encore cette dernière).

C'est loin d'être plié. Contrairement à ce que l'on raconte la majorité de la population et en particulier la jeunesse n'est pas pour. Et la gestion de Hong-Kong par la Chine fait bien comprendre ce qui attendrait les Taïwanais. Les deux pays se rapprocheront via des accords en tous genres (économiques, frontaliers...) mais sans plus.

Pour le prix du matériel acheté par Taïwan je trouve que ça devrait davantage pousser l'île à développer elle-même son matériel au lieu de perdre son temps et son argent à acquérir des armements au rabais.

Link to comment
Share on other sites

Les Chinois commentent l'entrée en service de AN /FPS-115 Pave PAWS...

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=jIiJM0AiAEc

Pour le prix du matériel acheté par Taïwan je trouve que ça devrait davantage pousser l'île à développer elle-même son matériel au lieu de perdre son temps et son argent à acquérir des armements au rabais. 

Tout à fait d'accord.

Les Taïwanais sont bien capables de réaliser les belles choses, je ne comprend pas qu'ils veuillent continuer à payer les Américains comme une sorte de royalties pour espérer une intervention non-assurée de l'armée américaine en cas de conflit...?

Il faut peut-être commencer par une conception et une construction locale de SSK, je crois comprendre que le chantier naval local a déjà fait plusieurs lobbying auprès du gouvernement?

Henri K.

Link to comment
Share on other sites

Tout à fait d'accord.

Les Taïwanais sont bien capables de réaliser les belles choses, je ne comprend pas qu'ils veuillent continuer à payer les Américains comme une sorte de royalties pour espérer une intervention non-assurée de l'armée américaine en cas de conflit...?

Il faut peut-être commencer par une conception et une construction locale de SSK, je crois comprendre que le chantier naval local a déjà fait plusieurs lobbying auprès du gouvernement?

Henri K.

Là, il s'agit aussi de politique. Taïwan existe historiquement grâce au soutien américain. Il est donc difficile aux politiciens Taïwanais de couper complètement les ponts avec les US, et le programme d'achat de matériel militaire est une composante de la relation entre les deux nations, lié au soutien diplomatique et militaire américain que Taïwan crois pouvoir obtenir/obtiendra en cas de guerre contre la Chine. Même si il y a des tentatives d'émancipation, c'est comme pour le Japon. Impossible de ne pas passer par les US, pour les plus gros programmes, malgré le développement de programmes nationaux intéressants et prometteurs.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Taiwan a des M109A2 et A5, des M110, M108, M101, M115, M59, M1... Ca va du 105mm au 240mm. Niveau roquettes c'est des Kung-Feng VI de 117mm et le moderne Lei-Ting 2000.

Il y a de tout, du moderne comme de la pièce de musée.

Taiwan s’inquiète de la menace chinoise renouvelée

Jeudi 21 mars 2013

Le Bureau pour la sécurité nationale (NSB) suit avec une extrême attention le déploiement par la Chine des missiles Dong-feng 16 (DF-16), d’autant que cette nouvelle génération de missiles est connue pour sa précision accrue, a déclaré hier le directeur général du NSB, Tsai Teh-sheng [蔡得勝].

Tsai Teh-sheng s’exprimait devant le Parlement et répondait à une question du député du Kuomintang Lin Yu-fang [林郁方], qui s’interrogeait sur le repositionnement de ces missiles DF-16 par l’Armée populaire de libération (APL) dans les régions cotières faisant face à Taiwan, depuis la province de l’Anhui, dans le centre de la Chine, où se trouve la base du 2e corps d’artillerie, en charge notamment des missiles intercontinentaux à charge nucléaire. « Est-ce que ce repositionnement revêt une signification particulière en termes de menace pour Taiwan, étant donné la portée d’un millier de kilomètres et la précision de ces missiles ? », a demandé hier le député.

Ce repositionnement a pour objectif l’entraînement de l’APL, a précisé Tsai Teh-sheng et il n’existe pas assez d’éléments pour affirmer que ce type de missile sera déployé sur les côtes méridionales de la Chine de manière indéfinie. Le DF-16 détient une capacité de destruction beaucoup plus importante que les autres missiles pointés sur Taiwan, selon des sources militaires.

Dans le même dossier, le directeur général du NSB a déclaré que Pékin avait élargi l’ampleur de ses attaques informatiques sur Taiwan, ce qui représente une menace sérieuse pour la sécurité nationale. Dans le passé, les attaques cybernétiques lancées par la Chine avaient pour principal objectif le vol de données mais leur priorité évolue au profit du sabotage d’infrastructures, ce qui pourrait mettre en péril les réseaux financiers et de transport de Taiwan, a expliqué Tsai Teh-sheng, lors de son audition parlementaire. Dans le même temps, les vols de données qui étaient opérés dans les domaines militaires et politiques se tournent aujourd’hui vers les domaines commerciaux, a-t-il souligné. Le président de la République, Ma Ying-jeou [馬英九], accorde une importance particulière à ce dossier et a tenu plusieurs réunions pour définir les mesures que l’Etat pourrait adopter, a également noté le directeur général du NSB.

Tsai Teh-sheng a enfin déclaré que Taiwan devait renforcer ses systèmes de défense et ses équipes en charge de la sécurité nationale, notamment parce que la perception de la menace chez la population est trop diffuse du fait de la détente prévalant aujourd’hui dans les relations entre les deux rives.

Taiwan Info

Link to comment
Share on other sites

Sauvé par l’armée nationaliste en Birmanie, un vétéran britannique se souvient

Jeudi 28 mars 2013

Image IPB

« Cette histoire a été en moi depuis le moment où j’ai atterri en Birmanie », raconte un capitaine de l’armée britannique, Gerald Fitzpatrick, qui visite Taiwan pour la première fois à l’âge de 93 ans et qui doit sa vie à l’intervention du 113e Corps expéditionnaire de la République de Chine. Le 17 avril 1942, les forces britanniques, soit 7 000 hommes, étaient encerclées par l’armée impériale du Japon, dans la région de Yenangyaung, au centre de la Birmanie. Après deux jours de combats acharnés menés par l’armée chinoise, les Britanniques étaient sauvés. L’histoire de cette bataille est relatée dans Chinese Save Brits — in Burma, que l’auteur vient de publier. Gerald Fitzpatrick et son épouse doivent être reçus par le président de la République, Ma Ying-jeou [馬英九] aujourd'hui et hier, ils ont rencontré le ministre de la Défense, Kao Hua-chu [高華柱].

Taiwan Info

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

15/07/2013

Les militaires organisent un scénario d'attaque chinoise

Taïwan a commencé des exercices militaires par ordinateur simulant une attaque chinoise sur l'île en 2017.

Image IPB

Photo: REUTERS

TAIPEI - Les cinq jours d'exercices font partie des manœuvres militaires annuelles nommées "Han Kuang 29", selon le Ministère de la Défense ce lundi. Ces exercices par ordinateur simulent cette année une attaque surprise de la Chine en 2017, suivie d'une invasion à large échelle, a indiqué le Ministère, sans expliquer pourquoi le choix de cette année.

Selon certains analystes, cette année est choisie du fait de la montée en puissance des armes technologiques chinoises, et des problèmes de renouvellement de ses armes par Taiwan. "Nous pouvons considérer que la Chine sera à ce moment-là, la première nation en matière d'armement, principalement d'avions de combat et bateaux amphibies d'attaque", précise Kevin Cheng, rédacteur-en-chef du magazine taïwanais "Asia Pacific Defence Magazine".

"La capacité de débarquement de la Chine à ce moment sera considérablement renforcée avait l'aide de bateaux logistiques puissants et d'avion et d'hélicoptères de combat, prêts à appuyer une attaque visant à l'invasion rapide d'un territoire", précise-t-il.

Les tensions dans le Détroit, qui ont été vives de 1995 à 2010, se sont calmées depuis l'arrivée au pouvoir de Ma Ying-jeou en 2008 et l'application de son programme visant à ouvrir davantage Taïwan à la Chine (économiquement et touristiquement), mais Pékin n'a jamais laissé tomber son idée de récupérer, par la force s'il le faut, l'île nationaliste, occupée par le KMT depuis sa fuite du continent en 1949.

L'Armée de Libération chinoise, avait lancé des tests de missiles balistiques dans le Détroit en 1995 et 1996, durant la première campagne présidentielle au suffrage universel à Taïwan, où le Président Lee Teng-hui, cherchait une réélection.

TAIPEI SOIR

Link to comment
Share on other sites

Un officier mis en détention après la mort d'un jeune caporal.

17/07/2013

Un officier en charge d'une des deux brigades impliquées dans la mort d'un jeune caporal a été mis en détention, selon le Ministère de la Défense ce mardi.

Image IPB

Photo: Hung Chung-chiu, caporal dans l'Armée taiwanaise (capture d'écran ETTV News).

TAIPEI - La Haute Cour Militaire a accepté ce mardi la demande du Bureau des Procureurs de la Cour Suprême Militaire d'arrêter le Colonel Ho Chiang-chung, vice-commandant en chef de la Brigade Blindée 542 de Hsinchu.

Il est le premier militaire à être mis en détention dans ce dossier d'enquête sur le pourquoi de la mort de Hung Chung-chiu, un conscrit devenu caporal durant ses deux années de service, et qui est décédé deux jours avant la fin de son service, à cause d'une punition disciplinaire qui reste floue.

"Si il y a de fortes suspicions contre d'autres militaires, gradés ou non, le Bureau considérera leurs arrestations", a indiqué le Bureau des Procureurs ce mardi. Selon les procureurs le Col.Ho a utilisé sa position pour imposer une punition qui allait au-delà des règles militaires, "il a été arrêté afin qu'il ne détruise pas de preuves ou qu'il ne manipule pas d'autres témoins".

Selon le Code Criminel des Forces Armées, le Col.Ho pourrait être condamné à 3 ans de prison ferme et à 300 000 NT$ d'amende (7 650 Euros), si il est responsable.

Le Sergent Hung, avait été envoyé par son unité à la Brigade 269 de Taoyuan pour sanction disciplinaire, après avoir apporté un téléphone cellulaire dans sa base, ce qui est interdit. Après des jours d'entraînements physiques (trop) intenses, sous la chaleur, il s'est effondré inanimé le 3 Juillet, puis est mort le lendemain.

Avant de subir cette sanction, il fut envoyé dans un hôpital militaire pour un check-up physique, obligatoire pour tous les militaires subissant une sanction disciplinaire. L'hôpital a indiqué cependant qu'il faudrait plusieurs jours pour que le rapport soit prêt, et le Sgt.Hung a été envoyé dans sa base.

Quand un officier en a informé le Col.Ho, ce dernier a fait pression sur l'hôpital pour que ce dossier soit rapidement terminé, et il le fut, en une demi-journée. Le Sgt.Hung qui était en surpoids, a été envoyé vers sa sanction, et a été forcé de faire des exercices trop difficiles pour lui, qui ont conduit à sa mort.

Le Col.Ho, qui avait déjà été dégradé le 11 Juillet dernier par les instances militaires, a été transféré ce mardi au Centre de Détention militaire de Pateh dans le Comté de Taoyuan. En entendant cette information, la grande soeur du Sgt.Hung, a indiqué aux journalistes que cette arrestation "survenait trop tard".

Hung Tzu-yung, a indiqué que sa famille avait demandé aux procureurs d'arrêter les acteurs de cette triste affaire dès le jour de l'annonce, afin qu'ils ne s'entendent pas sur des témoignages et qu'ils ne détruisent pas certains documents. Le père de Hung Chung-chiu a indiqué que découvrir ce qui était vraiment arrivé à son fils était la seule chose importante. Il a demandé que la vidéo de 80 minutes des exercices disciplinaires infligés à son fils tournée le 1er Juillet dernier soit rendue publique.

Le Ministère de la Défense (MOD) a indiqué que cette vidéo contenait une "section effacée", et qu'elle était pour le moment dans les mains du Ministère de la Justice (MOJ) pour décision.  Le Major Général Tsao Chin-sheng, procureur-général militaire, a confirmé ce mardi qu'une partie de la vidéo était "blanche", mais que contrairement à ce qui avait été dit par certains médias, la vidéo n'était pas perdue.

Un rapport administratif publié par le Ministère de la Défense (MOD) a indiqué qu'un nombre important de failles avaient été découvertes dans le processus qui a mené à la mort du Sgt.Hung, notamment le fait que la Brigade Blindée 542 avait ignoré la loi en infligeant une sanction disciplinaire. La détention d'un téléphone portable est seulement puni par une sanction administrative, ainsi son incarcération et les exercices infligés étaient "illégaux". Le rapport du MOD a également indiqué que le Sgt.Hung était un homme ayant des risques sanitaires, et que les exercices qui lui ont été demandés ne respectaient pas sa condition médicale.

TAIPEI Soir

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

 

La Chine pose une menace militaire grandissante à Taiwan

Le dernier rapport sur la défense nationale a mis en lumière la menace grandissante de la Chine en matière militaire, déclarant que la Chine pensait augmenter sa capacité au combat jusqu'au point où elle pourrait complètement attaquer Taiwan.

0910-06.jpg

Les capacités de combat de la Chine devraient atteindre le niveau supérieur de Taiwan en 2020 selon ce rapport publié par le Ministère de la Défense Nationale (MND) lors d'une conférence de presse ce mardi.

Le rapport indique que la Chine développe actuellement différents types d'armes et s'entraine à la cyber-attaque. La Chine travaille actuellement à sa capacité combative afin de lancer une attaque sur Taiwan selon le rapport.

"Les opérations combinées" restent le modèle de combats de l'Armée de Libération Populaire (PLA), et sa modernisation vise à développer son endurance face à une intervention externe lors d'une action militaire contre Taiwan, selon le rapport.

Par exemple, le déploiement de missiles balistiques Dong Feng 21D, appelés "tueurs de porte-avions", visent à dissuader les Etats-Unis d'entrer dans un conflit dans le Détroit, selon Cheang Yun-pung, directeur-général du Département de Planning Stratégique au MND.

La Chine, qui n'a jamais renoncé à l'utilisation de la force contre Taiwan, a plus de 1 000 missiles pointés sur l'île, a précisé M.Cheang, ajoutant que ce nombre augmente chaque année.

"Dans un conflit qui passerait en faveur de la Chine, l'armée taiwanaise doit adhérer au concept de l'innovation avec un vrai plan de défense nationale", a indiqué M.Cheang lors de la Conférence, ajoutant que Taiwan doit continuer de développer, par elle-même ses armes, et chercher à en acheter à l'étranger.

Notamment, le MND a précisé qu'en terme de jets, Taiwan aurait besoin de nouveaux appareils plus modernes par rapport à sa flotte existante de F-16 A/B, qui sont actuellement en phase de restructuration avec les Etats-Unis.

Taipei Soir

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Les effets de la fin de la conscription se font sentir : le recrutement de volontaires est catastrophique.

 

- Le corps des blindés à rempli à peine 4% de son objectif. Voir ici.

 

- Le ministère de l'Intérieur prévoit un possible retour à la conscription en 2019 si la situation ne s'arrange pas. Voir ici.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Taïwan a décidé de réduire d’environ 20% les effectifs de ses forces armées entre 2015 et 2019, ces dernières ne devant compter environ 170.000/190.000 hommes contre 215.000 actuellement (la population taïwanaise s’élève à 23 millions d’habitants). L’annonce en a été faite fin janvier par Yen Ming, le ministre taïwanais de la Défense.

Depuis deux ans, les forces taïwanaises ont engagé un processus de professionnalisation. Seulement, les objectifs en matière de recrutement ne sont régulièrement pas atteints.

 

Suite : http://www.opex360.com/2014/02/02/taiwan-va-diminuer-ses-effectifs-militaires-denviron-20/

Link to comment
Share on other sites

  • 8 months later...

Le masque qui rend impossible le port de lunettes balistiques, quelle idée à la c**. S'il y avait une liste des 10 trucs à retenir des dernières guerres,  l'importance de se protéger les yeux serait dessus.

Edited by TimTR
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,772
    Total Members
    1,550
    Most Online
    U235
    Newest Member
    U235
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...