Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Israël et voisinage.


Recommended Posts

Je me suis fait passer pour un franco-arabe pour expliquer mon accent hébreu quand je parle arabe :lol:

ils sont forts ces israéliens : ils font aussi du "false flag tourism" :happy: :happy: (je comprend mieux maintenant pourquoi la France est moins bien vu dans certains pays)

enfin, je peux pas t'en vouloir, quand je vais dans le golfe pour le boulot, je laisse croire aux arriérés que je suis français d'origine (marocaine par exemple), pour pas qu'il ne me jette comme un indien que je pourrais être.

Link to comment
Share on other sites

BEYROUTH (Reuters) - Le chef spirituel du Hezbollah, le cheikh Sayyed Hassan Nasrallah, a reconnu jeudi que le mouvement chiite libanais avait bien envoyé dans le ciel israélien le drone abattu ce week-end par Tsahal aux abords du réacteur nucléaire de Dimona, dans le Néguev.

"Le drone a survolé des installations sensibles à l'intérieur du sud de la Palestine et a été abattu dans un secteur proche du réacteur nucléaire de Dimona", a-t-il déclaré dans un discours télévisé.

Auparavant, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, avait affirmé que l'aéronef sans pilote appartenait au Hezbollah libanais.

L'appareil a été détruit samedi par les forces israéliennes à proximité de la Cisjordanie après avoir survolé le territoire d'Israël sur 55 kilomètres.

Dans son intervention, le chef du Hezbollah a précisé que l'aéronef sans pilote avait été fabriqué en Iran et qu'il avait été assemblé par des membres du Hezbollah au Liban.

"La résistance au Liban a envoyé un appareil de reconnaissance sophistiqué à partir du Liban (...) Il a pénétré les défenses de l'ennemi pour entrer dans le sud de la Palestine", a-t-il dit.

La République islamique a, de son côté, déclaré que l'intrusion du drone mettait en valeur la faiblesse des défenses antiaériennes de l'Etat juif.

Le système "Dôme de fer", cofinancé par les Etats-Unis et censé stopper les roquettes de courte portée et non les aéronefs volant à basse altitude, "(...) ne fonctionne pas et n'a pas les capacités nécessaires", a affirmé Téhéran.

C'est clair que c'est une claque, même de l'avis de pas mal d'israéliens. A force de se croire quasi-intouchables, on finit tôt ou tard par remettre les pieds sur terre.

En même temps, ça fait pas mal d'incursions d'après ce que j'ai lu, que ce soit dans les airs, voire même sur terre. C'est à se demander s'ils en tirent des leçons. :rolleyes:

Israël vs Iran: le drone du Hezbollah a filmé des manœuvres et sites secret-défense. Révélations.

Publié le 14/10/2012 à 12h45 | Drone, Hezbollaz, Iran, Israel, Liban, Nasrallah, USA | Écrire un commentaire.

Le feuilleton du drone « made in Iran » ayant survolé Israël avant d’être détruit continue.

L’aveu vient de sources proches du renseignement militaire israélien. Contrairement à ce qu’il a été prétendu jusqu’alors, le drone dont le chef du Hezbollah vantait les mérites sur la propre télévision de son mouvement « Al Manar », était effectivement un modèle de dernière génération, disposant de capacités d’espionnage exceptionnel, et a pu enregistrer et transmettre en temps réels les images de manoeuvres conjointes et secrètes  des armées israéliennes et américaines dans la région du Neguev. Pire, selon un officiel israélien, le drone a sans doute pu filmer des installations sensibles, des sites de missiles balistiques, des nouvelles bases aériennes, et les installations nucléaires stratégiques de Dimona, situées à moins d’une trentaine de kilomètres du point ou le drone a été abattu! Des recherches de tout débris possibles non encore récupérés sont en cours dans la région.

» C’est peut-être le scénario du pire qui s’est finalement joué  » dit aujourd’hui à Tel-Avivun membre du Ministère de la Défense israélien. Ce même ministère qui officiellement avait estimé qu’Hassan Nasrallah, fanfaronnait, et que le drone abattu par la chasse israélienne était un vieux modèle ne représentant aucune menace en termes d’espionnages militaire..  Au Liban, un logisticien du Hezbollah assure:  » Notre chef  sait ce u’il dit lorsqu’il évoque une opération militaire du mouvement. Il a la meilleure connaissance de toute la puissance de l’arsenal du Hezbollah. C’st un chef religieux, politique, mais aussi militaire « .

Les israéliens craignent maintenant que l’Iran n’ait fourni au Hezbollah le dernier modèle de drone ultra-sophistiqué, le Shahid (Shaeed) 129, rebaptisé « Ayoub » lancé à partir du Liban, par les hommes du Hezbollah et des techniciens iraniens du corps des gardiens de la révolution ayant déjoué, les systèmes des radars de détection, et le système du dôme anti-missiles tant vanté par Israël pour rassurer sa population en cas de guerre.

L’incroyable histoire du « Shahid 129″ copie conforme d’un drone US

Pour bien comprendre ce qui s’est peut-être joué, il faut revenir en arrière dans le temps. Le mois dernier, l’Iran dévoilait en grande pompe, sa dernière « réalisation » en matière de drone. Une copie parfait selon les iraniens d’un modèle américain le RQ170, « Sentinel », dont les américains avaient perdu le contrôle un an auparavant alors qu’il survolait le territoire iranien et qu’il s’était « crashé », mais sans subir d’importants dommages. Et sans que son système d’auto-destruction n’ait fonctionné selon l’Iran. La République islamique avait plus tard affirmé avoir été capable de déverrouiller tous les systèmes de protection et les codages,  de recueillir les données du coeur informatique de l’engin. Puis après l’avoir étudié longuement, d’en reproduire une copie parfaite avec les mêmes moyens opérationnels. Faux, impossible propagande, avait alors assuré le Pentagone. L’Uran avait répliqué aussitôt par la voix du redoutable général Hajizadeh, l’homme qui tient d’une poigne de fer le commandement spécial de l’état-Major Missiles/espace. Le général avait alors livré des éléments que seuls la data-base du drone avait pu fournir. Il avait tranquillement expliqué  que le drone se trouvait en Californie en 2010, qu’il avait ensuite été envoyé en Afghanistan, et qu’il avait notamment survolé le compound de Ben Laden au Pakistan avant le raid lancé contre le chef d’al Qaida en novembre 2011. Autant d’informations qu’il eut été impossible de connaitre, si les iraniens n’avaient pas effectivement cassé l’encodage et le cryptages des données du drone RQ170.

Très embarrassée, la Maison-Blanche s’était alors refusée à tout commentaire. De leur coté sous la férule du redoutable général Hajizadeh,  (l’homme qui menace en cas de guerre avec Istaêl d’embrasser toute la région et de frapper toutes les bases US situées dans des pays voisins de l’Iran), les ingénieurs iraniens, bénéficiant d’une aide chinois et russe avaient reproduit à l’identique le drone RQ170 (capacités de reconnaissance et de combat,emport de missiles…, portée 2000 km, autonomie 24 heures de vol) et ainsi construit le Shaid 129.

Dans son intervention télévisuelle, Hassan Nasrallah avait parlé d’un drone de fabrication iranienne, qui avait filmé, recueilli des informations stratégiques. Après une semaine de guerre des mots des affirmations contredites par les uns et les autres, des officies et des experts attachés au Ministère de la Défense ont parlé et révélé leurs vraies craintes, difficiles à mesurer, puisque d’intenses recherches sont menées sur la zone ou sont tombés les débris du drone après qu’unF16 ait du s’y reprendre à deux fois et lâcher 2 missiles pour le faire exploser en plein vol.

Dans l’autre camp, on savoure:  » Nous ne mentons jamais sur nos capacités militaires et leur possible impact insiste un haut-officier du Hezbolah. Et nos amis iraniens qui disposent d’un incroyable arsenal non plus. Souvenez-vous. En 2006, lors de la dernière guerre d’Israël menée au Liban, des chasseurs-bombardiers de Tsahal avaient largué 23 tonnes de bombes sur le prétendu bunker de Nasrallah et affirmé qu’il avait été grièvement blessé. Une demi-heureplus tard,le sheikn notre che, était réapparu à la télévision, en parfaite forme, et avait dit « regarde vers la mer, vous allez voir une surprise« .

Quelques instants plus tard, nous avions vu éberlués, un missile parti du Liban, et qui avait atteint au large un navire de guerre israélien.

Aujourd’hui, l’idée que les libanais du Hezbollah, en accord parfait, avec leur partenaires et fournisseurs iraniens, ait pu lancer un drone (réplique parfaitement opérationnelle d’un drone US de dernière génération, et tromper aussi aisément les systèmes de détections radars israéliens, donnent des sueurs froides à l’était-Major de Tsahal et de nombre de politiques issus des rangs de l’armée israéliennes.

Frédéric Helbert

http://www.frederichelbert.com/20121014/israel-vs-iran-le-drone-du-hezbollah-a-filme-des-manoeuvres-et-sites-secret-defense-revelations

Link to comment
Share on other sites

Apparement, l'Iran va etre le thème majeure des elections israéliennes, Netanyahou a déclaré que les israéliens devraient élire un premier ministre capable de faire face à la menace iranienne.

Avec ça, plus d'inégalités sociales, plus de crise du logement, plus de processus de paix, plus de déterioration du système scolaire...etc

Link to comment
Share on other sites

Le ministre iranien de la Défense, le général Ahmad Vahidi, a confirmé lundi que le drone appartenant au mouvement chiite libanais Hezbollah et abattu le 6 octobre au-dessus du désert du Negev, en Israël, avait été fabriqué en Iran, rapporte le site internet de la chaîne de télévision iranienne Press TV.

"Tout ce que nous avons à notre disposition sera opportunément utilisé pour protéger la communauté musulmane et les territoires musulmans, et c'est normal", a indiqué le chef du département militaire iranien.

http://fr.rian.ru/world/20121015/196319166.html

Quand on lit ça, on comprend aussi un peu la parano israëlienne sur la bombe Iranienne. :rolleyes:

Link to comment
Share on other sites

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/10/06/un-drone-d-origine-inconnue-abattu-en-israel_1771309_3218.html

Un avion sans pilote d'origine inconnue, qui a survolé l'espace aérien israélien, a été abattu samedi 7 octobre par l'armée de l'air dans le sud du pays, a annoncé l'armée israélienne.

"Un avion sans pilote a été identifié alors qu'il pénétrait dans l'espace aérien israélien ce matin. Il a été intercepté par l'armée de l'air israélienne à environ 10 heures locales [10 heures, heure de Paris], a précisé un porte-parole dans un communiqué. Des soldats effectuent actuellement des recherches dans le secteur où le drone a été abattu dans le nord du Néguev pour le localiser et l'identifier."

La porte-parole de l'armée israélienne, Avital Leibovich, a ensuite précisé aux journalistes que "ce drone a été repéré au-dessus de la Méditerranée dans un secteur proche du territoire palestinien de la bande de Gaza, avant son entrée dans l'espace aérien israélien, et des appareils de l'armée de l'air l'ont ensuite escorté". Elle a ajouté qu'"il (le drone) a été suivi depuis le début jusqu'à ce que la décision soit prise de l'intercepter et de l'abattre pour des raisons opérationnelles et de sécurité au-dessus de la Forêt de Yatir, dans le nord du (désert du) Néguev, un secteur inhabité".

La porte-parole a qualifié l'opération de "succès", mais a refusé de préciser de quelle manière ce drone qui ne transportait pas d'explosifs avait été abattu. Elle a encore dit que "des soldats israéliens se trouvent sur place et collectent les débris de l'appareil".

Un porte-parole de l'armée cité par la radio a indiqué que les soldats chargés de la surveillance du territoire israélien "avaient agi comme il le fallait en repérant le drone dès son intrusion dans l'espace aérien israélien".

"NOUS CONTINUERONS À DÉFENDRE NOS FRONTIÈRES"

L'armée israélienne a écarté l'hypothèse d'un drone venu de la bande de Gaza, et examine la possibilité qu'il ait été lancé par le Hezbollah libanais, selon une source militaire citée par la radio publique israélienne.

Selon l'agence d'informations Ynet, qui ne cite pas de source, "le Hezbollah a lancé ce drone. Il se peut même que des Iraniens aient actionné son système de lancement et de guidage, et il est apparemment de fabrication iranienne". Toujours selon Ynet, "le lancement d'un tel appareil sur une telle distance nécéssite des moyens avancés que le Hezbollah ne possédait pas jusqu'ici".

Interrogée sur ces informations par l'AFP, une porte-parole de l'armée n'a pas été en mesure de les confirmer ou de les démentir.

En juillet 2006, l'armée israélienne avait abattu au-dessus des eaux territoriales israéliennes un drone du Hezbollah qui n'était pas armé ni chargé d'explosifs. Le 12 avril 2005, un autre avion sans pilote du Hezbollah avait réussi à survoler une partie du territoire du nord d'Israël sans être abattu.

Dans un bref communiqué, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a félicité l'armée pour l'interception du drone et indiqué : "Nous continuerons de défendre nos frontières terrestres, aériennes et navales pour assurer la sécurité de nos concitoyens".

Link to comment
Share on other sites

 

Des groupes armés palestiniens ont récemment utilisé pour la première fois de manière avérée un missile sol-air contre un appareil israélien au-dessus de la bande de Gaza, ont affirmé aujourd'hui à l'AFP des sources militaires israéliennes. Ce tir de missile Strela, qui a manqué sa cible, a eu lieu la semaine dernière lors d'un échange de tirs et de frappes autour de la bande de Gaza, a-t-on indiqué de mêmes sources, sans autre précision.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/10/16/97001-20121016FILWWW00644-israel-1er-missile-sol-air-tire-depuis-gaza.php

Link to comment
Share on other sites

Le Premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, est prêt à adopter certaines des conclusions d’un rapport légalisant les colonies sauvages en Cisjordanie et ne s’opposant pas juridiquement à de nouvelles implantations, selon la radio publique.

Ce rapport, écrit par trois juristes, dont un ancien juge de la Cour suprême, Edmund Lévy, a été remis à Nétanyahou en juillet. Il estime qu’Israël n’est pas «une puissance militaire occupante». Et ajoute que le droit international n’interdirait pas l’extension des colonies, alors même que la communauté internationale les juge illégales. C’est une manœuvre très politique à quelques mois d’élections anticipées prévues le 22 janvier. Elle lui permet de séduire la droite de son parti, le Likoud, mais aussi les colons. Si les porte-parole de Nétanyahou n’ont pas réagi, l’opposition, elle, n’a pas tardé. La dirigeante travailliste Shelly Yachimovich a dénoncé une «manœuvre électorale de mauvais goût».

http://fr.news.yahoo.com/n%C3%A9tanyahou-cajole-colonies-204331371.html

Link to comment
Share on other sites

Un article intéressant qui liste une série d'incidents "aériens" avec la Turquie depuis 2 ou 3 ans :

http://theaviationist.com/2012/10/18/turkey-israel/

Known and unknown incidents prove Turkey and Israel have come closer to war than you might believe

Listing a series of episodes, Aviationlive.org website highlighted how Turkey and Israel, once close allies, have become enemies in the last 3 years.

As a consequence of the diplomatic crisis caused by the Israeli attack on a Gaza-bound aid flotilla and the killing of nine Turkish activists, the Israeli Air Force was excluded from Anatolian Eagle drills in Konya and major Turkish procurement programs were cancelled (as LOROP Condor ΙΙ and EL/M-2060P ) or delayed (UAV Heron, ESM for Turkish AEW&C etc).

Moreover, many incidents have been recorded since 2011:

Jul. 9, 2011: According to the leaked material on Dailymotion (Μay 2012), a UAV Heron was detected flying close to the Kurtnasır battery on the Turkish-Syrian border. The Israeli drone was “locked” by HAWK and KMS Zipkin air defense systems.

Sept. 13, 2011: The Turkish newspaper Star Gazete says the Turkish Air Force changed the IFF (identification system friendship or enemy aircraft) of its F-16s so as to categorize Heyl Ha’Avir planes as hostile.

Sept. 29, 2011: Vatan newspaper claims that IAF tracked R/V Piri Reis, a seismographic ship sailed to the Eastern Mediterranean and accompanied by Turkish Navy vessels to carry out a series of surveys. According to reports, two F-15 came in 15 miles from the coast of Mersin and the nightly hours of Sept. 29, flew at low altitude in the area and harassed the Piri Reis. After two Turkish F-16s scrambled, the Israeli F-15 withdraw from the area.

Nov. 14, 2011: Turkish sources reported that a fisherman found parts of an Israeli  UAV Heron in the net off Southern Turkey. The Heron apparently belonged to the Israeli Air Force and the discovered parts were expected to be taken to Ankara so that the Turkish General Staff could launch an investigation into the episode.

Jan. 3, 2012: Today’s Zaman newspaper revealed that Israeli Heron conducted reconnaissance flight in the province Hatay. The unmanned aircraft flew about four hours over the area as observed spying above the 14th Hawk B. Brigade Command. The drone was hovering over the brigade command post in order to capture pictures of missile batteries and radar equipment. On 9 April a leaked video on Youtube revealed conversations between officers who handled the case and it cames out that Lt. Gen. Mehmet Veysi Ağar was fully informed about the situation, he banned the use of weapons and ordered them to switch off the radars. Second Air Force Commander Lt. Gen. Mehmet Veysi Ağar retired last August because he was responsible for last year’s Uludere incident.

Jan. 17, 2012: Zaman newspaper claimed that an Israeli UAV Heron was identified in the previous two months flying over Hatay and Adana provinces. According to the report, the UAV collected information on the installation of the Turkish Armed Forces in the region.

Jan. 19, 2012: Leaked material reveals that during the night hours of Jan. 19 over the province Hatay, Turkish F-16 and Israeli F-15 aircraft were involved in a dogfight. The 2nd Air Force headquarters in Diyarbakir detected “unknown” tracks over the Hatay province and two F-16 Block 40 of 182 Filo “Atmaca” were scrambled. A KC-135A by 101 Filo was in the area as well to provide support to the interceptors.

Mar. 5, 2012: Newspaper Habertürk claimes that Turkish Air Force decided to the encrypt all communications as it was found that Israeli intelligence services had been listening conversations between pilots and radar stations. Specifically targeted by the Israelis were the Konya airbase’s flying ops.

May 14, 2012: The Turkish Armed Forces announced that an Israeli aircraft was flying in the airspace over the occupied Cypriot territories.

Jul. 6, 2012: Vatan newspaper reveales that two F-16s scrambled as an Israeli F-15 was approaching the Turkish territories.

Last and most interesting case:

Feb. 23, 2010: Two Turkish F-5 aircraft are conducting night training flight over Konya, central Turkey when they discover the presence of two aircraft. As it comes out by the leaked material, Turkish General Staff launched an investigation on the incident, but Lt. G. Korcan Pulatsü, head of the Eskişehir 1st Air Forces Command, and Major General Nezih Damcı, Deputy Commander of 1st Air Forces Command “covered up” the case. The interesting past of the video is that after 3:20 someone talks with the Greek Cypriot dialogue and the Turkish pilot asks: “Have the Greeks come till Konya?” Although several people believe that it was a civil plane pilot speaking to the air traffic controllers, others belive that the Israelis jammed the frequency using taped dialogues.

Link to comment
Share on other sites

L'Inde analyse la technologie de la barrière israélienne

L'Inde va envoyer une équipe d'experts en Israël pour analyser l'expérience de la construction d'une barrière de sécurité le long de la Cisjordanie et la bande de Gaza. Le gouvernement indien est en train d'étudier la construction d'un mur le long des poreuses frontières du pays avec le Pakistan et le Bangladesh.

La barrière de sécurité en Israël, faite de ciment et de barbelés, renforcée par des senseurs électroniques et des circuits vidéo, a été performante pour détenir les attaques terroristes. Cependant elle a fait l'objet de controverses à niveau international car certaines zones se trouvent dans la partie occidentale. C'est pourquoi l'Inde avait voté contre certaines sections de la barrière à l'assemblée générale de l'ONU en 2004.

Malgré le désaccord, le gouvernement indien a déclaré qu'il prétend analyser comment la technologie moderne peut aider à assurer les frontières du pays des menaces terroristes, de l'immigration illégale et de la contrebande.

Link to comment
Share on other sites

Gaza : Les terroristes des Brigades al-Quds possèdent des fusils d’assaut F2000 de Herstal.

Le chemin emprunté par ces armes entre Herstal et Gaza est nébuleux.

Le FN F2000, qui équipe les forces spéciales belges, a été exporté à travers le monde. "Jamais cependant, selon les rapports annuels du Gouvernement wallon sur les exportations d’armes, vers les autorités palestiniennes et, a fortiori, vers un acteur non étatique tel que les Brigades al-Quds", relève le Groupe de recherche et d’information sur la paix et la sécurité (Grip), qui relaye l’information sur son site Web.

Le cabinet de Rudy Demotte, responsable de l’octroi des licences d’exportations d’armes wallonnes, confirme : "La Wallonie n’a évidemment jamais donné de licence pour une livraison d’armes à des groupes armés dans cette région. Nous allons effectuer des recherches afin de tenter d’identifier la provenance de ce matériel."

La FN Herstal, dont la politique est de ne pas communiquer par voie de presse sur l’exercice de ses activités internationales, précise néanmoins qu’aucune livraison de matériel n’a été effectuée au Jihad islamique palestinien.

D’où viennent donc ces FN F2000, acquis de manière illégale ?

Pour Luc Mampaey, directeur du GRIP, "il y a plus de questions que de réponses. Il est impossible d’identifier la provenance des armes sur base des photos publiées, on ne peut donc faire que des suppositions. La Libye est un scénario plausible, voire probable".

Suite et photo : http://www.lalibre.be/actu/international/article/772582/des-armes-wallonnes-a-gaza.html

Link to comment
Share on other sites

Bon, on va pas forcément en déduire la décadence totale de Tsahal, même si apparemment ce type d'incident n'est pas si rare (comme dans beaucoup d'endroits, on voit beaucoup de vols de matières premières et matériaux, et apparemment ici aussi de l'équipement: sur les chantiers, c'est une plaie), mais ce que je trouve pas anodin est la réponse évoquée dans l'article: l'armée investit dans un nouveau système de sécurité, donc encore la réponse technologique comme premier réflexe, plutôt que de revoir des choses basiques comme la formation, l'organisation.... Soient des choses pas chères et généralement plus efficaces. Comment un soldat a pu se retrouver seul face à une bande de voleurs qui semblent avoir été les seuls à savoir ce qu'ils faisaient dans cette situation? Comment a t-il été possible de ne pas les voir venir, ou de ne pas avoir, si la base est directement collée à une zone urbaine, plusieurs soldats groupés? Les postes de surveillance n'ont pas de champ de vision ou quoi?

Link to comment
Share on other sites

On a eu exactement ma meme reaction, c'est la réponse apportée qui est la plus grave. Et quelque chose me dit que l'entreprise qui aura le marché recrutera un "consultant" de l'armée. Et les voleurs avaient des complices à l'interieur de la base.

Link to comment
Share on other sites

A ton avis, le fait qu'ils n'aient tué personne, ou blessé gravement personne, révèle leur professionnalisme (c'est plus dur de prendre ce risque plutôt que de tuer) ou la possible complicité des gardes eux-mêmes? L'opération a t-elle été rapide ou non (genre ils savaient exactement où aller choper leur butin)? La complicité interne semble évidente dans ces cas, quoique de la complicité forcée puisse aussi être fréquente, ou encore le fait que certains des voleurs soient des soldats récemment démobilisés et connaissant la base. Mais j'avoue qu'outre la réponse technologique, le truc que je trouve vraiment hallucinant est la solitude du garde assailli le premier et/ou le fait qu'il n'ait pu les voir venir: soit la base est dans une zone urbaine ou collée à elle, auquel cas il faut plusieurs gardes au même endroit pour éviter la surprise, soit elle a un champ de vision dégagé et on peut se demander comment ils ont pu faire pour venir à l'insu d'un garde (incompétent? Endormi? Trop longues heures de surveillance?), mais y'a pas de "juste milieu" entre ces options. C'est hallucinant que dans une armée de conscription, surtout une comme Tsahal qui n'a pas beaucoup d'unités d'actives (donc beaucoup de main d'oeuvre inemployée), on ne puisse pas s'offrir le "luxe pas cher" d'utiliser de la main d'oeuvre plutôt que de surenchérir constamment avec du matos et des programmes hors de prix: la formation ne coûte pas cher et permet de disposer rapidement de systèmes de surveillance "humain 1.1" en grand nombre. Je veux bien qu'il y ait beaucoup de corruption, surtout dans les interconnexions entre le politique et les milieux industriels de la défense et de la sécurité en général, mais y'a pas plus de sonnettes d'alarmes que ça chez les politiques et dans les médias? Parce que là, c'est un petit truc, mais si des petits trucs comme ça arrivent, ça veut dire qu'il y en a de bien plus grands (je parle pas de vols mais des attributions de contrats) qui passent comme des lettres à la poste?

Link to comment
Share on other sites

Apparement, ils ont surpris les quatre gardes, menacés avec une arme, pris leur armes et ligoté un d'eux. C'est plus une sorte d'embuscade d'un reseau criminel organisé et avec des complicités de l'interieur de la base que de vulgaires voleurs de féraille.

mais y'a pas plus de sonnettes d'alarmes que ça chez les politiques et dans les médias?

Si biensur, mais la réaction n'est pas appropriée.

Parce que là, c'est un petit truc, mais si des petits trucs comme ça arrivent, ça veut dire qu'il y en a de bien plus grands (je parle pas de vols mais des attributions de contrats) qui passent comme des lettres à la poste?

Je n'ai pas dit que c'était un coup monté pour vendre un système de surveillance à l'armée. L'armée l'envisage depuis que le vol de féraille a atteint ses bases. Je dis que le réflèxe de croire que le high tech résoud tout est devenu la norme. L'économie est devenue de plus en plus "high tech" et la carrière militaire economiquement encore moins attractive.
Link to comment
Share on other sites

Image IPB

Des timbres en l'honneur de la relation israélo-indienne.

http://coolisrael.fr/6402/des-timbres-en-lhonneur-de-la-relation-israelo-indienne

J'espère que ça continuera !  =D malgré quelques divergences comme celle d'un couple.  ^-^

Pourquoi une écriture arabe en dessous d’Israël à droite ? Pas l'Hindi ou autres langues officielles indiennes ?!

Sinon j'aime bien cette danse israélo-indienne à Bhangra 2011 ci-dessous pour maintenir l'alliance  =)

http://www.youtube.com/watch?v=cR1kloYoPjs

+ quelques vidéos auparavant soulignant l'amitié israélo-indienne :

http://www.youtube.com/watch?v=ktQOLO4U5iQ

http://www.dailymotion.com/video/xnraif_israel-mis-a-l-honneur-en-inde_news

http://www.dailymotion.com/video/xnq4j9_celebrations-en-israel-du-quinzieme-anniversaire-des-relations-israelo-indiennes_news

Link to comment
Share on other sites

Le site s'appelle Yarmouk, ce qui est certain, c'est qu'il y a eu une un incendie la nuit d'hier.

Et si j'ai bien compris, le site a déjà subi une attaque de Tomahawk après les attentats de Nairobi parce que soupçonné d'être un site d'armes chimiques.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,963
    Total Members
    1,749
    Most Online
    krach
    Newest Member
    krach
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...