Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Israël et voisinage.


Recommended Posts

Étonnant ce que tu dis yoram, car bibi n'a pas livré les conclusions de l'enquête. Tout indique que d'autre pistes que celle du Hamas serait plus vraisemblables. Dans ses modus operandi, le Hamas enlevé et échange contre des prisonniers mais n'execute pas. Et rien ne dit que cette action même menée par des membres du Hamas en fait une action du mouvement...sans compter que les pertes de soutiens a ce mouvements (il l'a fait rabibocher avec le Fatah), le rende particulièrement frileux a une aventure perdue d'avance. Ce qui a popularisé le Hamas auprès des gazaouis, c'est justement qu'ils fait libérer des prisonniers.

Personne ici ne soutient ni ne justifie ce qui est arrivé a ces pauvres gosses.

Quand a l'exemple des uns qui court aux abris dans des bunkers alors que d'autres se pavanent sous les bombes je trouve ça culotté. Tsahal s'emploi a détruire le moindre mur a ghaza et tu penses qu'ils accepterait d'y voir des bunkers...en fait les uns vivent des colonies en béton armée alors que les autres sont un bidonville...comment peux-tu comparer ? In fine l'un peut fuir et pas l'autre. Aucune équivalence possible.

Nous avons la chance d'être sur un forum militaire ou les membres imaginent bien ce que peut être l'effet d'une GBU sur un bidonville en guise de frappe chirurgicale. Et a contrario constater les dégâts infligées par les pétoires du Hamas.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Ca ne tiendrait pas deux minutes devant une cour de justice indépendante. Mais bon.

 

Quant au fait que les Palestiniens préfèrent se faire tuer que se planquer dans des abris qui n'existent pas chez eux, je ne ferai aucun commentaire. Je préfère attendre un peu que certains ici avancent l'idée qu'ils sont presque demandeurs de recevoir des bombes guidées sur la tronche. 

On est pas dans une cour de justice indépendante mais un des points les plus chauds de la planète. Bref.

Et Israël ne bombarde pas des maisons mais des cibles militaires en appelant pour prévenir la cible et les alentours d'un tir imminent si il y a un risque civil, puis avec un premier tir assourdissant

 

Les vidéos de plomb durci ?

 

Bah c'est la preuve que ça marche (des fois) car la frappe fini par être annulée.

Oui, le bouclier humain civil pour protéger des terroristes marche bien, tout simplement parce que les israéliens veulent éviter les morts "civils".

J'ai mis une vidéo de plomb durci et une vidéo de la crise actuelle.

Tu veux le porte-parole du Hamas qui l'a dit il y a 2 jours ? https://www.youtube.com/watch?v=eQ6S0-o3uFI

Une source arabe ? http://www.ajnad-news.com/site/ajnad/details.aspx?itemid=18801

 

@Loki : Le hamas a démenti savoir où était les otages mais n'a pas démenti son implication. Ou alors montre moi une source.

 

@PGM : Les services israéliens ont publié les photos des 2 principaux suspects (qui seraient au nombre de 3). Les 2 membres en question sont membres du Hamas.

Et si Tsahal détruit chaque mur à Gaza, il s'y prend très mal http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/a8/Flickr_-_Israel_Defense_Forces_-_Gaza_Buildings_(1).jpg

Lit les témoignages des palestiniens eux-mêmes : Ils sont prévenu quand un bâtiment doit être touché et même le voisinage est prévenu. Israël prend beaucoup de précaution pour limiter le nombre de victimes collatérales au contraire du Hamas qui leur demande de participer au conflit (y compris en amenant des enfants) en montant sur les toit des objectifs ciblés pour les protéger.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

J'avoue être troublé par cette histoire de résidents à qui ont téléphone pour les prévenir d'un bombardement : la cible visé, un type en chair et en os, doit se poser des questions en voyant ses voisins courirs dans tous les sens des enfants sous le bras et hurlant à la mort ? Les mecs du Hamas sont par bien des aspects très cons, mais là j'ai du mal à visualiser la chose et comprendre l'utilité de la manœuvre si c'est pour voir ladite cible s'envoler ?

 

 


 

Oui, le bouclier humain civil pour protéger des terroristes marche bien, tout simplement parce que les israéliens veulent éviter les morts "civils".

 

Je n’avais pas remarqué ça, mais en deuxième lecture apparait un élément de langage intéressant : les guillemets à civils…

 

 

...

 

@Loki : Le hamas a démenti savoir où était les otages mais n'a pas démenti son implication. Ou alors montre moi une source.

 

...

 

S’ils ne savaient pas où ils étaient, le plus raisonnable est de penser qu’ils ne sont pas impliqué non plus pour le reste, même s’ils n’infirment ou ne confirment rien ; et je pense que c’est plutôt à toi de trouver une source qui fait un lien plus direct entre le Hamas et les enlèvements/assassinats des enfants.

Edited by Shorr kan
Link to comment
Share on other sites

Comme je m'en doutais, en gros, cette opération est un sous-produit de l'inconfort de bibi vis-à-vis de ses alliés. C'est de la politique intérieur quoi...

 

Je savais bien que les explications d'une absolu nécessité de représailles massives étaient des bullshits.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le régime Israélien est une III ème république auquel tu ajoutes les emmerdes inhérentes au Moyen Orient : cela donne un joyeux bordel incapable de prendre de décision ou alors la pire dans une région en ébullition.

Au final, la région subit les conséquences de ce que y est un fait divers crapuleux qui a mal tourné. Bien sûr, ce sont les civils qui trinquent, les institutions rabaissées et les extrêmes renforcés.

PS : l'absence de vue à long terme n'est une maladie locale

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Je n’avais pas remarqué ça, mais en deuxième lecture apparaît un élément de langage intéressant : les guillemets à civils…

 

Ce conflit est une guerre totale entre deux peuples, deux nations et deux religions prosélytes contre un religion "raciale". Il n'y a pas vraiment de civils, que ce soit coté Palestinien ou Israélien. 

Link to comment
Share on other sites

Bon sang, c’est soulant de voir revenir l’explication de la religion à chaque crise !

 

C’est bien plus prosaïque que ça : D’un côté on a le blocage politique israélien avec sa proportionnelle intégrale qui fait le jeu des extrémistes et la situation somme toute confortable pour ce pays qui ne l’incite pas à négocier sérieusement.

 

De l’autre, des palestiniens qui n’ont rien à proposer en vue d’une négociation et juste les yeux pour pleurer, tout en étant englué dans une culture politique de seigneur de la guerre.

 

Ça explique tout simplement. Si c’était vraiment une guerre totale il y aurait bien plus de mort. Voir le pays à côté du nom de Syrie pour voir à quoi ressemble un conflit où ne sont pas épargnés les civils.

Edited by Shorr kan
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le fait de prévenir que l'on va raser un pâté de maisons parce que l'on soupçonne un huitième couteau du Hamas d'y avoir ses pénates, c'est le côté humanitaire de la chose j'imagine. Et puis, ça marche assez bien visiblement, pas vrai ? Un peu comme en Syrie en fait. :|

 

Enfin bon. Le jour où les Israéliens comprendront que cette stratégie des frappes ne fonctionne pas, on aura fait un grand pas en avant... Mais pour ça,il faudrait que certains réfléchissent et visiblement, ce n'est pas à la portée de tout le monde à la Knesset.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Bon sang, c’est soulant de voir revenir l’explication de la religion à chaque crise !

 

Je ne place pas ma réflexion au niveau des événements des derniers jours, mais dans une perspective historique plus large. 

 

 Si c’était vraiment une guerre totale il y aurait bien plus de mort. Voir le pays à côté du nom de Syrie pour voir à quoi ressemble un conflit où ne sont pas épargnés les civils.

 

Les dirigeants Israël se place autant dans une perspective politique à court terme que dans un stratégie à long terme de grignotage et de harcèlement permanent des palestiniens. Sur place il n'y a pas un jour sans qu'ils bouchent un puits, rase un champs d'olivier ou une maison arabe. C'est une guerre totale lente, l'objectif n'est pas de remporter une victoire rapide, mais d'occuper progressivement de plus en plus de terrain. La colonisation est la face visible de cette politique, une fois un territoire nettoyé des arabes, il est annexé. A ce train là ils vont mettre des siècles pour faire le Grand Israël, mais ils le feront. 

 

Enfin bon. Le jour où les Israéliens comprendront que cette stratégie des frappes ne fonctionne pas, on aura fait un grand pas en avant.

 

Regarde un carte de 48 et une carte de 2014 et répète ce que tu viens de dire.... Cette stratégie fonctionne très bien. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Regarde un carte de 48 et une carte de 2014 et répète ce que tu viens de dire.... Cette stratégie fonctionne très bien. 

 

Je le répète volontiers. Regarde ces deux cartes et explique-moi en quoi des guerres mécanisées (sauf celle de 1948) sont comparables avec des campagnes de frappes aériennes et d'artillerie visant des pâtés de maisons et des cours supposées abriter des sites de lancement de roquettes... On ne parle pas de guerres actuellement, mais de ball-trap en champ fermé sur des cibles qui ne peuvent pas s'enfuir...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Je ne place pas ma réflexion au niveau des événements des derniers jours, mais dans une perspective historique plus large. 

 

...

 

Sur la durée longue c'est surtout deux nationalismes qui s'affronte.

 

 

 

...

 

Les dirigeants Israël se place autant dans une perspective politique à court terme que dans un stratégie à long terme de grignotage et de harcèlement permanent des palestiniens. Sur place il n'y a pas un jour sans qu'ils bouchent un puits, rase un champs d'olivier ou une maison arabe. C'est une guerre totale lente, l'objectif n'est pas de remporter une victoire rapide, mais d'occuper progressivement de plus en plus de terrain. La colonisation est la face visible de cette politique, une fois un territoire nettoyé des arabes, il est annexé. A ce train là ils vont mettre des siècles pour faire le Grand Israël, mais ils le feront. 

 

...

 

Dans mon acceptation de la guerre dite « totale », c'est un truc ressemblant à la WWII. Mais ça n'empêche pas d'appeler ce conflit "guerre" et constate moi aussi que les civils palestiniens sont ceux qui paye le plus lourd tribu, quoique qu'en dise Yoram.

Link to comment
Share on other sites

Dans ce cas tu peux considérer que ta vision du concept est trop étroite, ce conflit a fait émerger une nouvelle forme de guerre totale, lente, progressive, mais implacable. 

 

On ne parle pas de guerres actuellement, mais de ball-trap en champ fermé sur des cibles qui ne peuvent pas s'enfuir...

 

Si, c'est une guerre lente. Elle n'est possible que parce la population israélienne est (au moins en majorité) psychologiquement en guerre. Sinon elle ne suivrait pas. 

Link to comment
Share on other sites

On ne parle pas de guerres actuellement, mais de ball-trap en champ fermé sur des cibles qui ne peuvent pas s'enfuir...

C'est plus une obligation de politique intérieur qu'autre chose.

A défaut de pouvoir résoudre le problème, on exigence du gouvernement une obligation de moyen, donc il montre qu'il fait...

Plus ça va plus la population Israélienne est convaincu que seule l’annihilation de la Palestine permettra de pérenniser Israël.

Comme Israël ne peut pas se permettre de génocider les palestiniens de Palestine ... ils essayent de les chasser en leur rendant la vie impossible.

La chance actuelle c'est que les USA soutiennent a demi mot cette politique et qu’Israël a réussi de longue date a instrumentaliser les USA pour interdire toute rétorsion. Israël en profite a plein tant qu'il ont se levier, il se pourrait que ça ne dure pas éternellement.

On peut imaginer par exemple qu'un leader musulman décide d'unir les chiites et les sunnites dans un combat commun contre les juifs ... et que ca prennent. Faisant d'une pierre deux coups, l’arrêt de la guerre fratricide, et la libération des lieux saints! Je doute que ca se produise de sitôt, mais ça pourrait être un projet islamiste.

Link to comment
Share on other sites

Je ne sais pas ce qui vous arrive aujourd'hui les gars.

 

La population israélienne est exaspéré par la situation et est traversé/travaillé par toutes sorte de sentiments malsains (c'est peu le cas de le dire), mais de là à parler de volonté génocidaire (quand on en a subi un soi-même...), n'est pas une opinion mesuré.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Je ne sais pas ce qui vous arrive aujourd'hui les gars.

 

La population israélienne est exaspéré par la situation et est traversé/travaillé par toutes sorte de sentiments malsains (c'est peu le cas de le dire), mais de là à parler de volonté génocidaire (quand on en a subi un soi-même...), n'est pas une opinion mesuré.

 

Le terme de génocide est clairement exagéré. Les Palestiniens ont été plus habiles et plus mesurés, en parlant de crimes de guerre et en invoquant la convention de Genève. Mais bon, qui se soucie de cette convention de nos jours ?

 

Ceci étant dit, la population israélienne ne semble pas porter beaucoup d'attention au peuple palestinien, voire aux Arabes israéliens (ne parlons pas des Falachas, qui sont totalement mis à l'écart, et je suis poli). Et semble relativement bien accepter des bombardements aveugles quand elle hurle devant la moindre pétoire propulsée s'écrasant dans le Néguev. Car il faut bien souligner que les tirs du Hamas sont extrêmement peu efficaces, si l'on excepte la station d'essence touchée à Ashdod ou Ashkelon.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Étonnant ce que tu dis yoram, car bibi n'a pas livré les conclusions de l'enquête. Tout indique que d'autre pistes que celle du Hamas serait plus vraisemblables. Dans ses modus operandi, le Hamas enlevé et échange contre des prisonniers mais n'execute pas. Et rien ne dit que cette action même menée par des membres du Hamas en fait une action du mouvement...sans compter que les pertes de soutiens a ce mouvements (il l'a fait rabibocher avec le Fatah), le rende particulièrement frileux a une aventure perdue d'avance.

 

...

 

Lorsqu’un crime est commis il faut rechercher le mobile. Et le Hamas n’en a absolument aucun.

 

Avant de crier au loup, il fallait tourner sept fois la langue dans sa bouche. Ca la majorité des politiques ne save absolument pas faire qui plus est dans le nouveau monde hypermédiatique où la place du rationnel a été totalement supplanté par l’émotionnel.

 

 

 

Hamas-hired workers in Gaza strike for wages in test for unity deal

 

By Nidal al-Mughrabi

GAZA Thu Jun 26, 2014 6:37am EDT

 

(Reuters) - Some 40,000 public servants hired by Hamas went on strike in Gaza on Thursday in a pay dispute that could test the resilience of the new Palestinian government, formed just weeks ago under the Islamist group's unity pact with President Mahmoud Abbas.

 

All government offices in the Hamas-controlled Gaza Strip were closed as a result of the one-day strike, but hospital emergency rooms remained open and police continued to patrol the streets.

 

The new government, based in the West Bank city of Ramallah, infuriated public workers on Hamas's payroll by saying it would vet them before paying out salaries - a process that could take months.

 

The wage dispute has shown the fragility of the reconciliation agreement signed in April under which a government of technocrats was formed with the task of holding a national ballot within six months.

 

Earlier this month, Gaza's public sector union suspended protests that lasted nearly a week, saying it would resume its action if its members were not promptly paid.

 

Hamas hired the employees after seizing the Gaza Strip from forces loyal to the Western-backed Abbas in 2007, a year after winning a Palestinian election.

 

"This strike is a first step and an initial warning to the unity government," said Mohammed Seyam, the chairman of the Hamas-hired workers' union in the Gaza Strip.

 

"We want to be recognized as employees of the Palestinian Authority and merged into the main salary list. If there was no response from the unity government we will escalate our protests," he told Reuters.

 

KIDNAPPINGS ADD TO PRESSURE ON UNITY

 

Apart from the salary row, the apparent abduction of three Jewish students in the West Bank, which Israel has blamed on Hamas, is also threatening the recent reconciliation between Palestinian rivals.

 

Officials loyal to Abbas have warned the unity deal could fail if Israeli charges against Hamas were authenticated. The group has neither confirmed nor denied involvement.

 

But Abbas is also facing growing resentment because his security services have been collaborating with their Israeli counterparts in the search to locate the three missing Israelis.

 

Activists rallied in Ramallah, the Palestinians' political capital, demanding an end to security coordination and hurled stones at one police station.

 

Hamas-hired workers on strike are especially resentful because Abbas's Palestinian Authority in Ramallah has been paying its own 70,000-strong workforce in Gaza, even though the majority of them no longer worked under Hamas rule.

 

Hamas itself has struggled to pay its staff in recent months due partly to a continued rigid blockade imposed on Gaza by both Israel and Egypt - one of the reasons why the group decided to sign the accord with Abbas.

 

At Shifa hospital in Gaza City, at least 40 patients gathered outside out-patient clinics closed by the strike.

 

"We support the rights of employees to receive their salaries but we also want to get medical treatment. Unless my daughter is treated the condition of her broken arm may worsen," said Talal Awad.

 

(Editing by Jeffrey Heller and Raissa Kasolowsky)

Meurtre des trois Israéliens : le Hamas est-il vraiment responsable ?

 

Plusieurs éléments suggèrent que l'assassinat des trois adolescents israéliens n'aurait pas été commandité par les dirigeants du mouvement islamiste.

 

Par Armin Arefi

Publié le 03/07/2014 à 19:34

 

Benyamin Netanyahou n'aura pas attendu longtemps avant d'incriminer le Hamas de l'enlèvement des trois adolescents israéliens retrouvés morts lundi. "Des terroristes du Hamas ont commis l'enlèvement des trois adolescents israéliens. C'est un fait et ce n'est pas une surprise [...], car le Hamas est déterminé à détruire Israël", a lancé dès le 15 juin dernier le Premier ministre israélien, soit au lendemain de la révélation du rapt qui a scandalisé Israël.

 

Le mouvement islamiste a eu beau nier être impliqué dans l'enlèvement, sans pour autant le condamner, il a dû en subir les conséquences. En deux semaines, 335 de ses membres ont été arrêtés par Tsahal après une vaste offensive en Cisjordanie, qui a au passage coûté la vie à cinq civils palestiniens, dont trois mineurs. Pour justifier cet assaut, Benyamin Netanyahou a promis la publication rapide de preuves. Dix jours plus tard, le Shin Beth, les services de sécurité intérieurs d'Israël, dévoile les identités des deux principaux suspects

 

Nuire à l'unité palestinienne

 

Il s'agit de Marouane Qawasmeh, 29 ans, et d'Amer Abou Eisheh, tous deux originaires d'Hébron, dans le sud de la Cisjordanie. À en croire le Shin Beth, les deux Palestiniens ont déjà purgé dans le passé des peines de prison en Israël pour leur participation à des "activités terroristes pour le compte du Hamas". Des "animaux à la forme humaine", lancera Benyamin Netanyahou, à l'annonce de l'assassinat des trois jeunes Israéliens. "Le Hamas est responsable et le Hamas paiera", a martelé le Premier ministre.

 

"Benyamin Netanyahou se sert de cette attaque comme prétexte pour s'en prendre à l'unité nationale palestinienne", estime Ghassan Khatib, professeur en études arabes contemporaines à l'université de Birzeit (Cisjordanie). Le Premier ministre israélien s'est farouchement opposé à la création d'un gouvernement palestinien d'union nationale, issue de l'accord de réconciliation signé le 23 avril entre le Hamas et l'Organisation de libération de la Palestine (OLP). Soutenu par le mouvement islamiste, cet exécutif, uniquement composé de personnalités indépendantes, a été pourtant reconnu par l'Union européenne et les États-Unis.

 

Opération isolée ?

 

Ainsi, Benyamin Netanyahou juge-t-il que le drame des adolescents israéliens doit pousser le président de l'Autorité palestinienne à "mettre fin à son pacte" avec le mouvement islamiste. Pourtant, les services de sécurité israéliens, qui n'ont toujours pas mis la main sur les deux suspects palestiniens, ne sont pas encore parvenus à établir s'ils avaient agi sur ordre ou de leur propre chef. "Le mode opératoire de l'enlèvement, l'absence de revendication, et le fait que les jeunes Israéliens aient été exécutés est inédit dans l'histoire des mouvements palestiniens modernes", souligne Julien Salingue(1), docteur en sciences politiques et spécialiste de la Palestine.

 

"Les rares tentatives de prise d'otage qui ont réussi ont été revendiquées dans le but d'obtenir un échange de prisonniers palestiniens, comme dans le cas de Gilad Shalit (soldat franco-israélien détenu à Gaza par le Hamas pendant cinq ans avant d'être libéré en 2011 en échange de 1 027 prisonniers palestiniens, NDLR)". D'après des sources palestiniennes citées par le site Al Monitor, spécialiste du Moyen-Orient, l'enlèvement et le meurtre des trois adolescents seraient davantage une opération isolée perpétrée par un clan militant en faveur du Hamas en Cisjordanie : les Qawasmeh.

 

Clan rebelle

 

Le clan Qawasmeh, composé de quelque 10 000 personnes, s'est déjà fait remarquer durant la seconde intifada, où il a perdu quinze de ses membres, dont neuf qui se sont fait exploser lors d'attentats suicides. "À chaque fois que le Hamas et Israël se sont mis d'accord sur un cessez-le-feu ou sur une trêve, au moins un membre de la famille a été impliqué dans la planification ou l'exécution d'une attaque suicide", écrit le journaliste Shlomi Eldar, spécialiste du Hamas pour la télévision israélienne et auteur de l'article d'Al Monitor, qui cite en exemple les faits troublants du 19 août 2003.

 

En pleine intifada, une trêve est conclue entre Israël et les factions palestiniennes, avec le soutien de l'ancien leader du Hamas, le cheikh Ahmed Yassin, permettant peut-être d'entrevoir la fin du conflit. Deux kamikazes se font alors exploser dans le bus n°2 de Jérusalem, tuant 23 civils israéliens, dont 7 enfants. La famille Qawasmeh en est l'auteur. Le clan entend venger la mort, trois jours auparavant, d'un des siens, abattu par Tsahal. L'attaque est vivement dénoncée par Ismail Abu Shanab, l'un des plus importants leaders du Hamas à Gaza. Le dirigeant islamiste qualifie l'attentat d'erreur perpétrée par des personnes qui ont désobéi aux ordres et qu'il appelle à punir. Or, deux jours plus tard, alors que les violences ont repris, Ismail Abu Shanab est tué à son tour par Israël. Le conflit gagne en intensité et aboutira à l'assassinat du cheikh Yassin.

 

Double jeu du Hamas ?

 

De la même façon, beaucoup d'experts s'interrogent sur l'intérêt qu'aurait eu le Hamas à enlever les trois Israéliens, alors que l'organisation palestinienne est aujourd'hui aux abois. "Le Hamas est très isolé, marginalisé, ce qui explique qu'il ait été contraint de signer l'union avec Mahmoud Abbas", affirme Julien Salingue. "Le mouvement a subi depuis 2007 une telle répression conjointe de la part des forces de sécurité palestiniennes et israéliennes qui collaborent en Cisjordanie qu'il ne va pas relancer la tension au moment où la situation commence à s'apaiser."

 

Tout comme le journaliste israélien Shlomi Eldar, le chercheur Julien Salingue penche pour une opération isolée d'un clan d'Hébron. "Dans une société sans État, les structures les plus fiables sont familiales", rappelle le spécialiste de la Palestine. "À Hébron notamment, la famille est une force sociale à part entière qui peut avoir son agenda autonome propre." Mais cette théorie qui tendrait à disculper le Hamas ne convainc pas Olivier Danino(2), spécialiste du mouvement islamiste à l'Institut français d'analyse stratégique (Ifas), qui estime au contraire le Hamas tout à fait capable d'être derrière le meurtre des trois Israéliens.

 

Une action rejetée par l'opinion palestinienne

 

Extrêmement pragmatique, le mouvement palestinien a créé à Gaza une police pour empêcher les tirs de roquettes sur Israël par les groupes islamistes radicaux, tout en continuant en parallèle à creuser des tunnels souterrains pour atteindre l'État hébreu et faciliter de futures opérations d'enlèvements d'Israéliens. "Ce n'est pas parce que le Hamas ne souhaite pas attaquer Israël qu'il a abandonné la lutte armée", souligne Olivier Danino.

 

Rappelant la proximité d'élections générales, prévues d'ici la fin de l'année, le spécialiste estime que le Hamas, un "mouvement habitué des stratégies de tension", peut avoir décidé de rehausser le niveau de violence afin de "déstabiliser Mahmoud Abbas et créer des tensions avec Israël dans le but de s'attirer la sympathie d'une frange de l'opinion publique palestinienne". Dans cette optique, le Hamas aurait pu agir délibérément afin d'obtenir un nouvel échange avantageux de prisonniers palestiniens, et ainsi répondre à l'inquiétude du nombre grandissant de Palestiniens qui manifestent en solidarité avec les 250 prisonniers palestiniens en grève de la faim dans les prisons israéliennes.

 

Un scénario pourtant catégoriquement rejeté par le chercheur palestinien Ghassan Khatib. Auteur de nombreux sondages par le biais du Jerusalem Media et Communication Center, ce spécialiste met l'accent sur la chute du nombre de Palestiniens favorables à la résistance armée contre Israël au cours des dernières années (ils sont 26 % en avril 2014). "L'enlèvement et le meurtre des trois jeunes Israéliens n'ont pas été approuvés par la population palestinienne, bien au contraire", affirme Ghassan Khatib. "Le Hamas fait attention à cette opinion publique, et sait par conséquent qu'il ne gagnera rien politiquement à mener ce genre d'attaque."

 

(1) Julien Salingue, auteur de À la recherche de la Palestine (éditions du Cygne).

(2) Olivier Danino, auteur de Le Hamas et l'édification de l'État palestinien (éditions Karthala).

 

Le Point

 

 

Même info :

 

http://www.air-defense.net/forum/topic/7777-isra%C3%ABl-et-voisinage/page-273#entry780977

 

...

Edited by Gravity
Link to comment
Share on other sites

La population israélienne est exaspéré par la situation et est traversé/travaillé par toutes sorte de sentiments malsains (c'est peu le cas de le dire), mais de là à parler de volonté génocidaire (quand on en a subi un soi-même...), n'est pas une opinion mesuré.

 

Relis l'Ancien Testament, les hébreux n'ont pas fait dans la dentelle pour fonder leur royaume. C'est un mythe fondateur de leur religion/peuple. Je ne dit pas par là qu'ils vont recommencer, mais dans l'esprit il est difficile de nier qu'ils ont, d'autant plus qu'ils ont un réveil religieux assez marqué (un peu comme les catholique athées), la volonté de virer les arabes du territoire que leur dieu (national à l'époque) leur a promis. 

 

Je suis d'accord avec Gravity, le Hamas n'avait absolument aucun raison de tuer ces trois auto-stoppeurs. C'est clairement une action d'ultra radicaux jusqu'au boutiste. 

Link to comment
Share on other sites

Relis l'Ancien Testament, les hébreux n'ont pas fait dans la dentelle pour fonder leur royaume. C'est un mythe fondateur de leur religion/peuple. Je ne dit pas par là qu'ils vont recommencer, mais dans l'esprit il est difficile de nier qu'ils ont, d'autant plus qu'ils ont un réveil religieux assez marqué (un peu comme les catholique athées), la volonté de virer les arabes du territoire que leur dieu (national à l'époque) leur a promis. 

 

Je suis d'accord avec Gravity, le Hamas n'avait absolument aucun raison de tuer ces trois auto-stoppeurs. C'est clairement une action d'ultra radicaux jusqu'au boutiste. 

Le problème est que le Hamas n'a rien fait pour justement retrouver les coupables et les traduire en justice et ont plus soutenu que dénoncé.

Link to comment
Share on other sites

En même temps, si l’on devait punir des organisations militantes de quelques natures pour ce qu’elles n’ont pas faits et pas dits, on ne sortiraient pas de l’auberge.

 

Aussi ignoble que cela puissent être, ce manque de zèle n’est condamnable que moralement. Ça vaut pas une guerre.

 

Et puis, dire qu’ils n’ont rien fait pour les retrouver est un non-sens quand on sait que les crimes ont été commis en Cisjordanie alors que c’est Gaza qui est leur fief.

 

Relis l'Ancien Testament, les hébreux n'ont pas fait dans la dentelle pour fonder leur royaume. C'est un mythe fondateur de leur religion/peuple. Je ne dit pas par là qu'ils vont recommencer, mais dans l'esprit il est difficile de nier qu'ils ont, d'autant plus qu'ils ont un réveil religieux assez marqué (un peu comme les catholique athées), la volonté de virer les arabes du territoire que leur dieu (national à l'époque) leur a promis. 

 

...

 

Je connais bien le sort des Cananéens, mais ce qui fonde le comportement d'Israël en tant qu'Etat, c'est son récit national contemporain bien plus que n'importe quel croyances/mythologies.

 

C'est probablement pas absent chez certains, mais les israéliens reste largement sécularisés.

 

Et c'est quoi ça des Catholiques Athées ? ???

Edited by Shorr kan
Link to comment
Share on other sites

"Benyamin Netanyahou n'aura pas attendu longtemps avant d'incriminer le Hamas de l'enlèvement des trois adolescents israéliens retrouvés morts lundi. "Des terroristes du Hamas ont commis l'enlèvement des trois adolescents israéliens. C'est un fait et ce n'est pas une surprise [...], car le Hamas est déterminé à détruire Israël", a lancé dès le 15 juin dernier le Premier ministre israélien, soit au lendemain de la révélation du rapt qui a scandalisé Israël."

 

Ca rappelle Aznar en Espagne qui incriminait l'ETA des le lendemain des attentats de Madrid... j'espere que Bibi valsera aussi bien qu'Aznar aux prochaines elections.

Link to comment
Share on other sites

Le problème est que le Hamas n'a rien fait pour justement retrouver les coupables et les traduire en justice

Ces problèmes là ne peuvent lui être imputés : les enlèvements ont eu lieu en Cisjordanie dans une zone contrôlée par le Fatah

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,824
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Altocumulus
    Newest Member
    Altocumulus
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...