Recommended Posts

Mais j'ai vu nul part de maquettes de roquette kassam sinon.

ici

et pour la peine je t'en ai mis une deuxieme gratos bonus dans le meme registre

http://www.air-defense.net/forum/topic/3927-guerre-contre-le-terrorisme/?p=783618

ici dans la video youtube

a 0minutes 56 secondes

https://www.youtube.com/watch?v=t6k3RH3AUkc&feature=player_embedded

Et la en 2012 sur les champs élysés égorgez les juifs répétés par la foule

https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=gJZF-Vvv3wg

Edited by jeanbelved

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bref, je comprends que dans les pays arabes ils boivent la propagande (je ne détaillerai pas pour ne pas heurter la sensibilité de certains) mais en France, où on a une éducation, une ouverture sur le monde et un accès à l'information illimité soit c'est des débiles qui répètent bêtement, soit il faut les enfermer parce qu'ils sont très dangereux, soit les 2.

L'éducation "nationale", ou meme l’accès a la culture, ne donne pas naturellement un sens a ta vie, ni un statut valorisant.

La "lutte" islamisante, pro-palestinienne etc. à un coté extrêmement romantique, qui donne du sens a la vie de beaucoup de gens "déraciné" ou jamais enracinés.

Le "fond" n'a pas beaucoup d'importance, ils essayent juste de reconstituer une sorte de roman "islamique" qui leur donnerait un statut valorisant autre que "l'arabe de service", et dont ils espèrent que ça donne un peu de sens a leur existence.

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

quand je dit que c'est contagieux et que ce conflit se répand en France besoin de plus de preuves ?

d'un coté comme de l'autre ca jette de l'huile sur le feu c'est la surenchère débile et la provoc en permanence

il va falloir du sang froid et beaucoup de doigté et de professionnalisme  aux services de renseignements et aux forces de l'ordre pour éviter le chavirement de la France

je vous le dit je suis très inquiet tous les voyants sont au rouge

defcon 1

 

https://www.youtube.com/watch?v=geye3CS3e0A&feature=player_detailpagehttps://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=TkWefM_qd7o

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=s-eJZBOXdP4

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=-aTFFaGS6o4

MANIF DE la ldj du 21 proprement hallucinant ou des policiers se font traiter de salle noir !

https://www.youtube.com/watch?v=avRUk1SFbyc&feature=youtu.be

 

 

https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=GMfNdE8UKkk

https://www.youtube.com/watch?v=4EhoztWyM08&feature=player_detailpage

Edited by jeanbelved
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

je vous le dit je suis très inquiet tous les voyants sont au rouge

Prend une camomille ...

Ça fait 50 ans qu'on a des activiste pro palestinien en France, a l'époque ou l'on fourrait encore notre nez au Liban. A l'époque c'était vraiment chaud, aujourd'hui c'est bon enfant comparativement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@jean belved la deuxième video (de ton dernier poste) comportent des sous titre bidon et mensongé.

Edited by thibaut
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

carte_1-3gaz_png.jpg

 

il ya des tres bon gisement dans le coin  et comme a l'avenir il y a des projet d'exploitation  il faut surtout pas

 

que le hamas aille faire mumuse avec des zodiacs bourrés d'explosifs

Ben justement, la marine israélienne aimerait acheter des bâtiments type frégates pour protéger ces nouvelles ressources, mais faute de financement suffisant, ça ne bouge pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aimerais bien voir ces manifestants manifester pour la Syrie, l'Irak, la Tunisie, la Lybie, l'Egypte pour commencer. Après je pourrai me faire à l'idée qu'ils ne manifestent pas pour exprimer leur haine du juif et d'Israël, mais pour défendre le peuple arabe et de facto les palestiniens.

A Nice, ça a commencé par des "Mort à Israël" et toute la panoplie, puis "Nous sommes tous des Mohammed Merah" "A mort les juifs" et j'en passe. Et quand je dis qu'ils les ont dis, c'est avec les haut-parleurs et prononcé en cœur.

 

Bref, je comprends que dans les pays arabes ils boivent la propagande (je ne détaillerai pas pour ne pas heurter la sensibilité de certains) mais en France, où on a une éducation, une ouverture sur le monde et un accès à l'information illimité soit c'est des débiles qui répètent bêtement, soit il faut les enfermer parce qu'ils sont très dangereux, soit les 2.

 

 

Je sais pas, si je parle de ce conflit à mon entourage, collègues ou autres, la plupart en ont pas grand chose à foutre du conflit israelo palestinien....L'opinion, cela serait de dire "ils nous font chier ces israeliens et palestiniens, ils ont qu'à se foutre sur la gueule une bonne fois pour toute"....

En fait, le prisme médiatiques fait que les passions augmentent. Les journalistes français aiment le conflit israelo palestiniens ( même s'il est / étais un peu moins traité depuis qques années)je suis pas sur que ça intéresse le français moyen...Et puis je crois que la communauté juive française est une des plus importante d'europe...Idem pour la communauté maghrébine ( pas palestinienne mais ayant pris fait et cause)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je sais pas, si je parle de ce conflit à mon entourage, collègues ou autres, la plupart en ont pas grand chose à foutre du conflit israelo palestinien....L'opinion, cela serait de dire "ils nous font chier ces israeliens et palestiniens, ils ont qu'à se foutre sur la gueule une bonne fois pour toute"....

En fait, le prisme médiatiques fait que les passions augmentent. Les journalistes français aiment le conflit israelo palestiniens ( même s'il est / étais un peu moins traité depuis qques années)je suis pas sur que ça intéresse le français moyen...Et puis je crois que la communauté juive française est une des plus importante d'europe...Idem pour la communauté maghrébine ( pas palestinienne mais ayant pris fait et cause)

 

D'un point de vue parfaitement cynique, le conflit israélo-palestinien c'est un filon médiatique pratiquement inépuisable.

 

Le risque qu'il soit résolu par une paix durable est minime à court terme, il fuse régulièrement tous les deux / trois ans maximum en nouveaux affrontements spectaculaires - oh la belle fusée bleue qui décolle de Gaza, oh la belle verte, oh la belle rouge ! oh le beau nouveau joujou technologique inventé par les Israéliens ! - sans épuiser ni l'un ni l'autre participant ce qui risquerait d'être décisif et de mettre fin au filon.

 

En même temps, il y a toujours quelque écho en France, deux pelés et trois tondus qui se répandent en slogans antisémites en marge d'une manifestation propalestinienne, ça fournit matière à moult prises de position claironnantes en faveur de la neutralité de l'espace national et du respect du à tous les Français quelle que soit leur croyance ou absence de croyance - nom d'une République ! - d'où grand moment consensuel.

 

Puis bien sûr pour quelques-uns c'est l'occasion de nous faire peur à nouveau avec tous ces djihadistes dans nos murs qui vont nous bouffer ma bonne dame, sans compter tous ces "sionistes" (ah j'ai pas dit "juif" hein... j'suis pas antisémite non mais) qui nous contrôlent qu'est-ce que ça fait peur.

 

Un grand cirque, dans le fond.

 

 

 

... Bon bien sûr, vu d'Israël pour ne rien dire du point de vue palestinien... c'est probablement beaucoup moins drôle :mellow:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yoram,

Par son ancienneté, sa nature (occupation), et ses protagonistes (arabes musulmans vs juifs occidentalisés), ce conflit aura toujours un aspect particulier. Il est le dernier avatar de la décomposition du MO du début du 20 eme siècle. Sans compter l'aspect religieux/ messianique. Il y'a comme dirait Étienne Balibar, une forme d'universalité de la cause palestinienne. Invoquer les autres conflits est vain. Et à ma connaissance, aucun autre conflit ne connait une telle disproportion. Ce conflit est vécu comme le dernier épisode de l'aventure coloniale. Après, le fait d'informer avant de bombarder, est anecdotique. In fine il ne reste que des ruines. Le sort réservé a la terre est tout aussi important que celui réservé a ses habitants.

Article du Monde:

Israël-Gaza : pourquoi l’histoire se répète

« Pluies d'été » en 2006, « Plomb durci » en 2008-2009, « Pilier de défense » en 2012, « Bordure de protection » en 2014 : l'histoire des relations entre Israël et Gaza, depuis que les colons juifs ont été évacués de ce petit territoire côtier en 2005, semble se résumer à une succession d'opérations militaires. A peine un cycle de violences se termine-t-il qu'un nouvel épisode semble en préparation.

A qui la faute ? Chacun des protagonistes défend son bon droit, son récit des origines, donnant le tournis aux observateurs. La confusion du public est entretenue par les réactions des chancelleries occidentales. Quand elles ne versent pas dans un soutien quasi explicite à l'opération militaire israélienne, celles-ci se cantonnent à un parallélisme scrupuleux.

LOI DU TALION MODERNE

Insensiblement s'impose l'idée qu'Israéliens et Palestiniens sont prisonniers d'une loi du talion moderne. Un atavisme archaïque qui les inciterait à s'étriper à intervalles réguliers. Et dispenserait donc la communauté internationale de toute responsabilité.

Pour échapper à ce fatalisme, il faut raconter une autre histoire. L'occupation de la bande de Gaza, contrairement à ce qu'affirme Israël, n'a pas pris fin avec le départ du dernier de ses soldats, le 11 septembre 2005. Comme le rappelle opportunément l'ONG israélienne Gisha sur son site Internet, l'Etat hébreu continue de contrôler des pans entiers de la vie des Gazaouis : le registre d'état civil, les eaux territoriales, l'espace aérien et l'unique terminal commercial.

L'armée israélienne interdit à la quasi-totalité des habitants de se rendre en Cisjordanie, en violation des accords d'Oslo, qui faisaient des deux territoires palestiniens une seule et même entité juridique. Les habitants de l'enclave sablonneuse n'ont pas non plus le droit de pénétrer dans la « zone tampon », bande de 500 m à 1 km de large le long de la frontière avec Israël, où ils possèdent souvent des terres agricoles. Ceux qui s'y risquent se font systématiquement tirer dessus.

L'anthropologue Jeff Halper, figure du camp de la paix israélien, use d'une métaphore carcérale pour résumer l'effet paradoxal du désengagement de 2005 : « Dans une prison aussi, les détenus contrôlent l'essentiel de l'espace, aime-t-il à dire. Ils ne sont pas libres pour autant. »

APATHIE DE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE

De cet état de fait, la plupart des experts en droit international ont conclu que la bande de Gaza est toujours sous occupation. C'est la position officielle des Nations unies. Un tel statut requiert de l'occupant qu'il assure le « bien-être » de la population occupée. Mais à ces obligations, Israël s'est constamment soustrait. Grâce au renfort de l'Egypte du maréchal Abdel Fattah Al-Sissi, farouchement hostile au Hamas, et à l'apathie de la communauté internationale, le bouclage de Gaza s'est même aggravé. Selon le bureau des statistiques palestinien, le taux de chômage pour les jeunes de 15 à 29 ans y a atteint 58 % durant le premier semestre de cette année. 70 % de la population dépend des distributions d'aide humanitaire pour sa survie.

Les éruptions de violence de 2006, 2008, 2012 et 2014 étaient toutes, directement ou indirectement, liées à l'enfermement des Gazaouis. Un état qui ne remonte pas à l'élection du Hamas, en 2006, mais à la première guerre du Golfe en 1991. C'est à cette date, avant le début des attentats-suicides, que les Palestiniens de Gaza ont perdu le droit de circuler .

Toutes les trêves négociées par le passé ont comporté des clauses de levée ou d'allègement du blocus, comme la réouverture du terminal de Rafah, avec l'Egypte, ou l'élargissement de la zone de pêche. Et toutes ont été ignorées, partiellement ou entièrement, par Israël et son allié égyptien. Celle qui est en cours d'élaboration ne fera pas exception.

Le Hamas a sa part de responsabilité. Il a lui aussi violé les accords de cessez-le-feu, en important, via les tunnels de Rafah, tout un arsenal de missiles iraniens. Plutôt que de construire des bunkers souterrains, à l'usage exclusif de leurs responsables, les islamistes auraient mieux fait de bâtir des abris antibombes, ouverts à leurs administrés. Saigné par le blocus, le Hamas est tenté, à intervalles réguliers, de redorer son blason de mouvement de « résistance » en défiant Israël.

PROCESSUS D'EXTORSION

La seule manière de rompre ce cercle vicieux – et notamment de marginaliser le Hamas – consiste à relancer le processus de paix. Pas un processus d'extorsion régi par la loi du plus fort, ce à quoi la plupart des séances de négociations des vingt dernières années ont ressemblé. Mais des pourparlers sur un pied d'égalité, avec le droit international comme référence.

Or vendredi 11 juillet, en marge d'une conférence de presse consacrée à Gaza, le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a déclaré qu'il était catégoriquement opposé à la création d'un Etat palestinien souverain. Un accès de franchise rare, signalé par le site d'information Times of Israel, mais passé sous silence dans les médias occidentaux. En l'absence d'un tel horizon, l'armée israélienne peut déjà réfléchir au nom de code de la prochaine opération contre Gaza.

Le Monde

Edited by PGM

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par son ancienneté, sa nature (occupation), et ses protagonistes (arabes musulmans vs juifs occidentalisés), ce conflit aura toujours un aspect particulier. Il est le dernier avatar de la décomposition du MO du début du 20 eme siècle. Sans compter l'aspect religieux/ messianique. Il y'a comme dirait Étienne Balibar, une forme d'universalité de la cause palestinienne. Invoquer les autres conflits est vain. Et à ma connaissance, aucun autre conflit ne connait une telle disproportion. Ce conflit est vécu comme le dernier épisode de l'aventure coloniale.

 

Tout cela est vrai. Cela va dans le sens de ce que je disais dans le post précédent d'un filon médiatique inépuisable et d'un grand cirque. S'agissant bien sûr non pas des Israéliens et Palestiniens concrets et de leur conflit, mais de l'écho de ce conflit et de ses utilisations au service de tout un tas de causes et de fantasmes divers.

 

En impact humain, très basiquement en nombre de tués, ce conflit est mineur. Rien à voir avec l'occupation américaine de l'Irak, avec la guerre civile syrienne, la guerre d'Afghanistan, ni avec les affrontements au Nigéria, pour parler des dix dernières années seulement.

 

Quant à son écho !

 

- Un être humain sur deux est croyant plus ou moins convaincu ou nominal d'une religion monothéiste, donc a le "logiciel" pour décoder le sens religieux de Jérusalem et avoir une opinion quelconque sur la mission historique du peuple juif

 

- Ceci sans compter la partie importante de la dite moitié de l'humanité qui a une opinion forte sur la question, dans un sens ou dans l'autre. Depuis les chrétiens sionistes ("Ouais, les juifs sont pile au bon endroit pour se faire massacrer par l'antéchrist à Meggido comme le prétend mon interprétation de l'Apocalypse de St Jean, suite à quoi les survivants se convertiront et Jésus reviendra ! Vive Israël !") surtout américains, jusqu'aux revanchistes et reconquérants arabes ("Hier les Croisés, aujourd'hui les Israéliens, de toute façon c'est nous qu'on gagne à la fin car notre religion est la vraie !") sans parler des djihadistes ("Au jour du jugement, les musulmans tueront les juifs suivant mon interprétation du Coran et des Hadiths qui est la bonne, tiens et si on commençait maintenant ?")

 

- Une bonne vingtaine de pays prétendument issus du même peuple mais en réalités très désunis et querelleurs n'ont pratiquement que la cause palestinienne comme sujet d'accord entre eux - les pays arabes bien sûr. Et j'exagère à peine

 

- Bien sûr, avec d'un côté la puissance dominante du moment qui a les yeux de Chimène pour le bel Israël, de l'autre se regrouperont tous ceux que ladite puissance insupporte pour des raisons aussi diverses que variées

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec mes courtes lunettes et bien que je sois très très loin, l'article oublie peut être un point qu je pense essentiel :

 

Pour que le procesus de paix fonctionne, il faudrait tout d'abord réformer le système constitutionnel israelien.

En effet, si la proportionalité permet une (vraie) meilleure représentativité des diverses opinions du peuple, elle ne permet pas de dégager de majorité franche. Les gouvernements successifs sont donc des amalgames de courrants politiques qui semblent, vu d'ici au moins, parfois antithétiques. Au final, le programme de la majorité est l'otage d'une minorité de personnes.

Moins de représentativité permettrait donc peut être de moins sentir le poids de ces quelques pourcents qui ne veulent pas entendre parler d'ouverture, de paix, ou d'un état palestinien indépendant.

Edited by rendbo
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

S'agissant d'un processus de paix, le système proportionnel israélien n'est qu'un excuse parmi d'autres. Pour atteindre d'autres objectifs stratégiques (la bombe, l'extension du territoire etc etc), ce système n'a pas été un frein. Si la paix etait un objectif stratégique, de la même manière ils pourraient y parvenir. Il y a tellement de constance depuis 50 ans pour l'atteinte de certains objectifs que j'ai du mal à croire que cette fois ci le système ne permets plus d'avancer. Ça n'avance pas parce qu'il n'y a aucune volonté que les choses bougent.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La plupart des résultats politiques et militaires décisifs d’Israël l'ont été par une direction politique unis malgré la diversité des opinions. C'était l'époque héroïque des débuts d'un pays qui se construisait avec des pères fondateurs qui partageaient un objectif unique : l'indépendance d’Israël et sa pérennité.

 

Un autre obstacle à la paix coté israélien et en rapport avec ce système de proportionnelle intégrale est l’inexistence d'une urgence qui soit suffisamment incitative pour serrer les rangs et se donner un but clair.

Edited by Shorr kan

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et du côté des palestiniens, il n'y a rien à redire. car en lisant, j'ai l'impression qu'Israél doit tout faire......

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est juste que le rapport de force penche outrageusement d'un coté. Même la plus belle femme du monde ne peut donner plus que ce qu'elle a, dit le proverbe.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca s'est passé à Ashkélon, une batterie Iron Dome tire six missiles:

https://www.youtube.com/watch?v=m1WSjuidJVw&feature=youtu.be

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si les mecs de Gaza disposent d'un stocks de roquettes important il ne faudra pas lomgtemps avant que les silos de l'ID ne soient vide, c'est la version locale du match IED vs MRAP.

Edited by P4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et du côté des palestiniens, il n'y a rien à redire. car en lisant, j'ai l'impression qu'Israél doit tout faire......

Le principe est simple, c'est celui qui PEUT qui DOIT...

Que peuvent encore faire les palestiniens pour parvenir à une paix (avec restitution des territoires) ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si les mecs de Gaza disposent d'un stocks de roquettes impotants il ne faudra pas lomgtemps avant que les silos de l'ID ne soient vide, c'est la version locale du match IED vs MRAP.

 

 

Surtout que  Ashkelon est trés proche de Gaza et donc à portée des roquettes artisanale "aux sucre" du Hamas qui peuvent être faites sur place contrairement aux grad, farj,etc... qui doivent être importée depuis les tunnels du Sinai et qui sont reservée à des territoires plus éloignée.

 

A ce jeux là les ville proche de Gaza: Ashkelon, Sderot,etc... vont vite devenir un gouffre financier pour l'armée Israelienne au vue du prix d'un seul missile du systéme Iron Dome ( à peut prés  60 000$ sans compter les cout supplémentaire) face à une roquette artisanal palestinienne qui ne doit même pas valoir une centaine de dollars.

Edited by Neikster

Share this post


Link to post
Share on other sites

Surtout que  Ashkelon est trés proche de Gaza et donc à portée des roquettes artisanale "aux sucre" du Hamas qui peuvent être faites sur place contrairement aux grad, farj,etc... qui doivent être importée depuis les tunnels du Sinai et qui sont reservée à des territoires plus éloignée.

 

A ce jeux là les ville proche de Gaza: Ashkelon, Sderot,etc... vont vite devenir un gouffre financier pour l'armée Israelienne au vue du prix d'un seul missile du systéme Iron Dome ( à peut prés  60 000$ sans compter les cout supplémentaire) face à une roquette artisanal palestinienne qui ne doit même pas valoir une centaine de dollars.

Iron dome sert à gagner du temps en vue d'un éventuel accord. Le jour où ils seront à cour de protection, je ne pense pas que l'armée se contentera de frappes aériennes. Netanyahu préfère une guerre d'usure à une opération terrestre de grande ampleur. son souci, c'est qu'il est pressé par sa frange la plus à droite d'y aller plus durement.

Pour Netanyahu, le hamas est aux abois, ses cellules ont été démantelées en Cisjordanie, il n'a plus l'allié égyptien et même la ligue arabe est en train de le lâcher. Netanyahu veut éviter une opération de grande envergure qui risquerait de retourner l'opinion internationale contre Israël. Quoique l'image d'Israël est déjà exécrable.

Edited by cvs
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Israel tient le gros couteau par le manche, depuis l'assassinat de Rabin la situation s'est détériorée et Israel en porte la plus grande part de responsabilité, aujourd'hui la haine accumulée depuis des décenies rend toute paix impossible

Share this post


Link to post
Share on other sites

Israel tient le gros couteau par le manche, depuis l'assassinat de Rabin la situation s'est détériorée et Israel en porte la plus grande part de responsabilité, aujourd'hui la haine accumulée depuis des décenies rend toute paix impossible

effectivement triste constat .

la nouveauté quand même s'est que des bas du front ont commis un acte de vengeance terrible en brûlant vif un palestinien au "hasard" .

sa me fait pensé au poste de Yoram qui ne comprenait pas que des gens ayant un minimum d'éducation en France agisse d'une manière aussi débile lors des manifestations en criant mort aux juifs et en brandissant des drapeaux du Hamas.

et sa s'est pareil en France avec les abrutis du BETAR qui brandissent des drapeaux israéliens en criant mort aux arabes .

ses personnes ont aussi suivi le cursus scolaire français.

quand on est con ,on est con .

moi franchement sa m'a surpris autant de violence avec l'affaire du palestinien lynché .

et pourtant ses jeunes israéliens ont une éducation .

moi je crois que les cons très dangereux sortent du bois (et de tout bord )et des deux côtés .aussi bien en France qu'en Israël et en Palestine.

attention,quand je parle de ses jeunes israéliens je ne suis pas en train de dire que tout les jeunes israéliens sont capable de tels actes .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et allons y, un peu de propagande du hamas tant qu'on y est.

FS du hamas, on aura tout entendu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,445
    Total Members
    1,550
    Most Online
    RAFMAN
    Newest Member
    RAFMAN
    Joined
  • Forum Statistics

    20,781
    Total Topics
    1,273,121
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries