Recommended Posts

Je partage un billet de blog du journaliste Charles Enderlin dont je partage en partie l'opinion: Le Likoud et la droite israélienne ont interet à ce que le Hamas se maintienne au pouvoir à Gaza, pour garder l'emprise israélienne sur la Cisjordanie et donc continuer la colonisation.

http://geopolis.francetvinfo.fr/charles-enderlin/2014/08/29/gagnants.html

En général, les guerres, de nos jours, ne se terminent plus par un KO de l’adversaire. Les États Unis, ont ils remporté la victoire en Irak ? En Afghanistan ? Nul ne peut donc déterminer dés à présent le vainqueur du conflit à Gaza. Pour cela, il faudra certainement attendre des mois, sinon des années.

Israël avait annoncé qu’il n’avait pas l’intention de renverser le Hamas ou de le vaincre, mais seulement de l’affaiblir militairement. D’après ce que l’on sait, c’est fait. Les tunnels d’attaque, les galeries et les bunkers souterrains dans lesquels l’organisation islamique a investi des dizaines, peut être des centaines, de millions de dollars, ont été en grande partie détruits. Le Hamas a perdu de nombreux combattants parmi lesquels des chefs militaires importants et utilisé une grande partie de son stock de roquettes qu’il aura du mal à compléter en raison du bouclage de la frontière égyptienne. Le blocus de la bande de Gaza n’est pas encore totalement levé. Israël et l’Égypte vont maintenir le contrôle des matériaux de construction pénétrant dans l’enclave palestinienne.

Netanyahu préfère le Hamas à Gaza
En fait - et je le répète- on sait que Benjamin Netanyahu a toujours préféré un arrangement militaire avec l’organisation islamiste – cessez le feu, échange de prisonniers- à un accord avec l’OLP de Mahmoud Abbas impliquant des concessions territoriales en Cisjordanie.
Pinhas Wallerstein, un ancien président du Comité des implantations et un des fondateurs du mouvement de colonisation, l’a compris. Dans une interview à une radio israélienne, il a félicité Benjamin Netanyahu : « En acceptant ainsi l'arrêt des combats et en empêchant la prise de contrôle de Gaza par l'Autorité autonome, le Premier ministre a sauvé les implantations de Cisjordanie. Si Mahmoud Abbas avait récupéré Gaza, la communauté internationale nous aurait obligés à négocier avec lui et nous aurions perdu la Judée et la Samarie. » Car, Benjamin Netanyahu, craignait, plus que tout, une résolution du Conseil de sécurité, ordonnant, non seulement un cessez le feu mais ressuscitant un processus de paix en bonne et due forme. Cela ne s’est pas fait.

Les acquis du Hamas
Étouffé par Israël et l’Égypte, le Hamas, voulait sortir de son isolement. Il ne s’est pas effondré militairement, et s’est attiré les bonnes grâces de l’opinion publique occidentale. Mais, politiquement, dans le monde arabe, il n’a pas réussi à élargir ses soutiens au delà de ses deux sponsors, le Qatar et la Turquie. L’organisation islamiste est toujours interdite en Égypte et en Arabie saoudite, deux pays, qui avec les Émirats arabes unis, ont quasiment soutenu Israël dans ce conflit. Une situation sans précédent dans la région.
Sur le terrain, ses acquis matériels sont, pour l’heure, minces. A ce stade, les policiers de l’Autorité autonome ne sont pas encore déployés aux points de passage contrôlés par Israël. L’aide humanitaire qui passait déjà par le territoire israélien, (y compris celle envoyée par la Turquie), sera renforcée, ce qui n’est certainement pas une grande victoire pour le Hamas. La zone maritime permise au pêcheurs de Gaza sera doublée. Seule nouveauté, le poste frontière de Rafah a été rouvert par les Égyptiens et les convois d’aide y passent. Mais, le Hamas ne pourra pas revenir à la situation qui existait il y a un an, lorsqu’il prélevait sa dime sur tous les produits qui passaient par quelques deux mille tunnels de contrebande creusés sous la frontière près de Rafah. Ils ont été presque tous détruits par l’armée du général Sissi. C’est pour surmonter cette asphyxie économique que l’organisation islamiste exige un port et un aéroport. Cela doit être négocié d’ici un mois au Caire et Israël, d’ores et déjà, dit non. On verra si les égyptiens qui considèrent le Hamas comme une organisation terroriste au même titre que les Frères musulmans l’accepteront. Pour ce qui est de l’électricité et des carburants, le Hamas dépend donc plus que jamais des fournitures venues d’Israël.

Cessez le feu identique
Au plan intérieur, il est encore trop tôt pour évaluer l’état de l’opinion publique à Gaza. Va-t-elle considérer que l’élargissement de la zone de pêche et une levée du blocus - dont l’importance reste à déterminer - valaient un tel sacrifice humain ? Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité autonome, a rappelé, dans une intervention à la télévision palestinienne que ce dernier accord de cessez le feu est identique à celui proposé par les Égyptiens au début de ce conflit et rejeté alors par le Hamas.
Actuellement, les gazouis fêtent surtout l’arrêt des épouvantables bombardements israéliens. En Cisjordanie, les appels à une troisième Intifada sont restés sans réponse.
Donc, attendons les prochaines négociations du Caire pour savoir quel accord sera conclu, ou si les combats reprennent. D’ici là, il faut constater qu’il n’y a ni gagnant, ni perdant.

 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Charles Enderlin

 

Il apparait surtout comme anti hamas parce qu'il n'y aura jamais un retour de l'OLP ou de Fatah à Gaza, par contre rien n'exclu que la Cisjordanie ne bascule pas vers des mouvements type Hamas meme si pour des raisons multiples la lutte armé y apparait desormais impossible.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne dis pas que ce qu'il raconte est faux mais

 

 

En général, les guerres, de nos jours, ne se terminent plus par un KO de l’adversaire. Les États Unis, ont ils remporté la victoire en Irak ? En Afghanistan ? Nul ne peut donc déterminer dés à présent le vainqueur du conflit à Gaza. Pour cela, il faudra certainement attendre des mois, sinon des années.

Israël avait annoncé qu’il n’avait pas l’intention de renverser le Hamas ou de le vaincre, mais seulement de l’affaiblir militairement. D’après ce que l’on sait, c’est fait. Les tunnels d’attaque, les galeries et les bunkers souterrains dans lesquels l’organisation islamique a investi des dizaines, peut être des centaines, de millions de dollars, ont été en grande partie détruits. Le Hamas a perdu de nombreux combattants parmi lesquels des chefs militaires importants et utilisé une grande partie de son stock de roquettes qu’il aura du mal à compléter en raison du bouclage de la frontière égyptienne. Le blocus de la bande de Gaza n’est pas encore totalement levé. Israël et l’Égypte vont maintenir le contrôle des matériaux de construction pénétrant dans l’enclave palestinienne.

 

Rien sur la dépense israelienne pour obtenir ce résultat et la posibilité de continuer 1 mois de plus cette manière de faire la guerre sans puiser dans les stocks stratégique de munitions, ce qui semble avoir eu lieu au vue de l'assistance répété des USA.

 

Pas un mot sur le peu de combat terrestre et la faible pénétration de l'armée Israélienne dans gaza de peur d'etre prise à revers par le Hamas grace au reseau de tunnels souterrains alors que cette bande de terre fait seulement 6km à 12km de large!!!

 

Effectivement le Hamas est affaibli à Gaza(selon l'auteur), pas au point d'etre délogé(donc je doute) et Israel a gagné du temps mais qu'en est il du Hamas extra territorial et de ses moyens?

 

 

En fait - et je le répète- on sait que Benjamin Netanyahu a toujours préféré un arrangement militaire avec l’organisation islamiste – cessez le feu, échange de prisonniers- à un accord avec l’OLP de Mahmoud Abbas impliquant des concessions territoriales en Cisjordanie.
Pinhas Wallerstein, un ancien président du Comité des implantations et un des fondateurs du mouvement de colonisation, l’a compris. Dans une interview à une radio israélienne, il a félicité Benjamin Netanyahu : « En acceptant ainsi l'arrêt des combats et en empêchant la prise de contrôle de Gaza par l'Autorité autonome, le Premier ministre a sauvé les implantations de Cisjordanie. Si Mahmoud Abbas avait récupéré Gaza, la communauté internationale nous aurait obligés à négocier avec lui et nous aurions perdu la Judée et la Samarie. » Car, Benjamin Netanyahu, craignait, plus que tout, une résolution du Conseil de sécurité, ordonnant, non seulement un cessez le feu mais ressuscitant un processus de paix en bonne et due forme. Cela ne s’est pas fait.

 

Depuis quand israel craint une résolution Internationnale quand celle relative aux frontières de 67 n'est pas réspécté.

 

 

Étouffé par Israël et l’Égypte, le Hamas, voulait sortir de son isolement. Il ne s’est pas effondré militairement, et s’est attiré les bonnes grâces de l’opinion publique occidentale. Mais, politiquement, dans le monde arabe, il n’a pas réussi à élargir ses soutiens au delà de ses deux sponsors, le Qatar et la Turquie. L’organisation islamiste est toujours interdite en Égypte et en Arabie saoudite, deux pays, qui avec les Émirats arabes unis, ont quasiment soutenu Israël dans ce conflit. Une situation sans précédent dans la région.
Sur le terrain, ses acquis matériels sont, pour l’heure, minces. A ce stade, les policiers de l’Autorité autonome ne sont pas encore déployés aux points de passage contrôlés par Israël. L’aide humanitaire qui passait déjà par le territoire israélien, (y compris celle envoyée par la Turquie), sera renforcée, ce qui n’est certainement pas une grande victoire pour le Hamas. La zone maritime permise au pêcheurs de Gaza sera doublée. Seule nouveauté, le poste frontière de Rafah a été rouvert par les Égyptiens et les convois d’aide y passent. Mais, le Hamas ne pourra pas revenir à la situation qui existait il y a un an, lorsqu’il prélevait sa dime sur tous les produits qui passaient par quelques deux mille tunnels de contrebande creusés sous la frontière près de Rafah. Ils ont été presque tous détruits par l’armée du général Sissi. C’est pour surmonter cette asphyxie économique que l’organisation islamiste exige un port et un aéroport. Cela doit être négocié d’ici un mois au Caire et Israël, d’ores et déjà, dit non. On verra si les égyptiens qui considèrent le Hamas comme une organisation terroriste au même titre que les Frères musulmans l’accepteront. Pour ce qui est de l’électricité et des carburants, le Hamas dépend donc plus que jamais des fournitures venues d’Israël.

 

C'est sur que la Syrie, l'Irak et la Lybie actuelle ont d'autres chat à fouetter que de s'occuper de la situation de la Palestine, que l'Algerie s'abstient faute de quoi la foudre pourrait s'abattre sur elle, que le Maroc a un différent  territorial de type colonial en plus d'etre totalement aligné politiquement sur l'atlantisme US.

 

Reste les pétromonarchies, autant dire rien.

 

Conclusion, le Hamas n'est pas le responsable de son isolement politique.

 

Sur le blocus c'est kif kif et rien ne dit que le Hamas ne dispose pas d'un stock de roquettes suffisant pour tenir une seconde  période.

 

Du coté d'Israel on sait que c'est eu qui on laché après avoir dans un premier temps temporisé pour éliminer des tetes du Hamas sur informations,  on comprend ici pourquoi Israel a tant détruits et tués.

 

Le Hamas a vite mis fin a cette stratégie et Israel n'a pas repris ses bombardements très lomgtemps pour préserver ses stocks.

 

Pour le financement le Hamas collecte il des fonds hors de Gaza comme le font les Tamouls du Sri Lanka ou l'avait fait le FLN en Algérie. Une partie de l'organisation extra territoriale pourrait elle se livrer à des activitées de type mafieuse pour générer du cash et acheter des compétences.

 

 

Au plan intérieur, il est encore trop tôt pour évaluer l’état de l’opinion publique à Gaza. Va-t-elle considérer que l’élargissement de la zone de pêche et une levée du blocus - dont l’importance reste à déterminer - valaient un tel sacrifice humain ? Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité autonome, a rappelé, dans une intervention à la télévision palestinienne que ce dernier accord de cessez le feu est identique à celui proposé par les Égyptiens au début de ce conflit et rejeté alors par le Hamas.
Actuellement, les gazouis fêtent surtout l’arrêt des épouvantables bombardements israéliens. En Cisjordanie, les appels à une troisième Intifada sont restés sans réponse.
Donc, attendons les prochaines négociations du Caire pour savoir quel accord sera conclu, ou si les combats reprennent. D’ici là, il faut constater qu’il n’y a ni gagnant, ni perdant.

 

 

Abbas se prend pour gandhi mais le rapport de force entre les Palestiniens et Israel n'a rien à voir avec celui qu'il y avait entre les Indiens et la couronne Britannique, sans parler du fait qu'Israel ne réspècte pas les résolutions de l'ONU sur laquelle il entend s'appuyer.

 

Malhereusement hors de la lutte armée qu'il refuse du fait des echecs récurrents de l'OLP d'Arrafat les Palestiniens n'auront jamais gain de cause.

Edited by P4

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.youtube.com/watch?v=_WLFQojwdTE#t=1438
Une interview de Illan Pape historien qui est un peu le "pére" de la vision actuelle de la création d'Israël comme un  nettoyage ethnique. Très intéressant : on y apprend par exemple que 50% des palestiniens expulsés l'ont été avant que les armées arabes interviennent. Un autre point qui m'a paru pertinent est lorsqu'il dit qu'Israël n'a pas de solution pour Gaza ce qui rend la situation extrêmement dangereuse pour l'avenir, d'où le fait qu'il parle de "génocide progressif". J'avoue être proche de son point de vue.

Share this post


Link to post
Share on other sites
d'où le fait qu'il parle de "génocide progressif"

 

On est vraiment dans le n'importe quoi...

on y apprend par exemple que 50% des palestiniens expulsés l'ont été avant que les armées arabes interviennent.

 

Ces chiffres sont contestés, d'autres sources parlent de 25% et les causes ont été multiples.

Edited by Joab

Share this post


Link to post
Share on other sites

On est vraiment dans le n'importe quoi...

 

Je ne partage pas forcément son point de vue sur ce point mais ce qu'il dit sur le fait qu'Israël n'ayant aucune solution pour Gaza est dans une situation ultra dangereuse me parait pertinent et permet de comprendre pourquoi il dit ça. Sérieusement l'issue de la politique actuelle d'Israël (sans parler d'un durcissement futur) est moralement suicidaire. Le risque est bien réel.

 

Ces chiffres sont contestés, d'autres sources parlent de 25% et les causes ont été multiples.

25% est déjà énorme, quant aux causes multiples elles ont tout de même un sacré point commun et c'est bien la volonté de nettoyage ethnique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sérieusement l'issue de la politique actuelle d'Israël (sans parler d'un durcissement futur) est moralement suicidaire. Le risque est bien réel.

 

C'est juste impossible. Aucun homme politique au pouvoir en Israël, aussi extrémiste qu'il soit, ne donnerait l'ordre de tuer 1.8 millions de personnes.

25% est déjà énorme, quant aux causes multiples elles ont tout de même un sacré point commun et c'est bien la volonté de nettoyage ethnique.

 

Non. Une partie de la population a juste fui les combats, comme ce qui est en train de se passer actuellement en Syrie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est juste impossible. Aucun homme politique au pouvoir en Israël, aussi extrémiste qu'il soit, ne donnerait l'ordre de tuer 1.8 millions de personnes.

 

Je ne pense pas a quelque chose d'aussi direct et brutal. En effet comme cela c'est impossible (heureusement!). Mais dans un autre contexte, en sourdine avec des étapes préalables... Des choses impensables et incontrôlables arrivent. Il faut sortir de cette impasse dont le maintien est de toute façon en soit criminelle.

Non. Une partie de la population a juste fui les combats, comme ce qui est en train de se passer actuellement en Syrie.

 

Pardon vu les échelles de temps ça n'a rien de comparable des centaines de milliers en quelque semaines pas en 3 ans.

Edited by nemo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Grâce à ses ennemis aux alentours, Israël se perfectionne technologiquement et efficacement dans la défense !

C'est malheureusement vrai et tant mieux pour les israéliens sur ce point. Mais je suis certain qu'ils préféreraient mettre leur argent ailleurs que dans la défense. A cause de cette guerre, tous les budgets exceptés celui de la défense verront des coupes sombres. Tôt ou tard, il faudra une réelle solution politique à ce problème.

  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Grâce à ses ennemis aux alentours, Israël se perfectionne technologiquement et efficacement dans la défense !

 

Un peu de pression c'est bien, mais quand ça devient la seule politique ça fini par se payer à long terme. De nombreux régimes guerriers spoliateurs se sont effondrés faute de conquêtes...

 

C'est juste impossible. Aucun homme politique au pouvoir en Israël, aussi extrémiste qu'il soit, ne donnerait l'ordre de tuer 1.8 millions de personnes.

 

Une grande ignorance des processus historiques explique ce genre de déclaration. Pour en arriver à l'ordre génocidaire un processus de conditionnement est nécessaire. De nombreux signes montrent qu'il est déjà à l’œuvre en Israël. Si on compare les discours politiques à ceux des années 90, on ne peut que constater un glissement. Si ça continue sur cette pente savonneuse dans quelques décennies le processus pourrait s'enclencher pour de bon.

Edited by Karg se
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
400 ha. Ca semble peu mais en ce moment ca parait vraiment chercher la m... ou j'ai raté un épisode?

Pas du tout, c'est vraiment chercher la m****

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que les dirigeants au pouvoir en Israël ont acquis la certitude depuis des années qu'il n'y avait place que pour 2 états pauvres sur ce sol et que si Israël veut conserver sa prospérité actuelle:

 

-un état palestinien "complet" et viable ne peut exister

-le contrôle des terres et de l'eau pour le pilier économique agro-alimentaire est nécessaire (voir tracé du mur de sécurité qui ne correspond pas à des frontières connues mais englobent des zones intéressantes pour l'agriculture)

-l'état de tension apparent (mais sous contrôle et relativement indolore voir invisible pour la population) et des extrémistes à proximité sont indispensables pour conserver le statut de "pays en danger ayant le droit de se défendre", "seule démocratie du MO" et les 3Ms de $ américains annuels + transfert de technologies duales électroniques et de défense - autre pilier économique majeur (Iron Dome c'est du jus de cerveau israélien mais 50%+ du budget qui est US, Idem pour Arrow). C'est aussi un pays avec une multitude de startup hi tech dans l’électronique civile ou duale mais qui naissent et sont financées suite à des besoins militaires.

 

Des palestiniens modérés obligeraient Israël à négocier et à faire des concessions matériels (eau-terre) et un état de paix durable désintéressait l'opinion publique mondiale/US pro-israélienne et les soutiens politiques et financiers liés.

 

Il n'y aura pas de génocide mais le maintien par la force de conditions de vie épouvantables et un matraquage ayant des conséquences psychopathologique sur les populations palestiniennes pour les forcer à des actes extrêmes (bénéfique pour le statut d'"Israel état en danger ayant droit de se défendre") ou à l'exil.

 

Les colonisations sont aussi là pour briser définitivement la continuité géographique d'un état palestinien (façon "puzzle") et donc son existence pratique et fonctionnelle.

Edited by Chaps
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis globalement d'accord chaps mais ceci suppose des acteurs purement rationnels ayant toujours le contrôle des événements et jamais débordés par leur propres extrêmes et par la situation. Voilà un pari que je me garderais bien de faire l'histoire prouve surabondamment que même le plus rationnel et cynique des acteurs commet des erreurs, se laisse dépassé parfois par la situation et finalement se retrouve là ou il n'aurait jamais voulu aller "rationnellement". Je parle de suicide moral et je pèse chaque mot.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il n'y aura pas de génocide mais le maintien par la force de conditions de vie épouvantables et un matraquage ayant des conséquences psychopathologique sur les populations palestiniennes pour les forcer à des actes extrêmes (bénéfique pour le statut d'"Israel état en danger ayant droit de se défendre") ou à l'exil.

Un génocide n'implique pas forcément un processus rapide, a partir du moment où la population palestinienne commencera a baisser sous la pression de cette politique le processus sera enclenché.

 

Je parle de suicide moral et je pèse chaque mot.

Oui, ça finira mal et les juifs devront l'assumer dans le futur. L'histoire est ironique et n'est qu'un éternel recommencement, les victimes d'hier, tués au nom de l'espace vital, de la sécurité et de la pureté de la race, deviennent les bourreaux pour peut qu'elles se retrouvent à leur tours de l'autre coté du mur.

 

Nous fondons parfois trop d’espoir sur l’idée erronée qu’un peuple qui a lui-même beaucoup souffert, deviendra sensible aux souffrances d’un autre peuple. Il les comprendra et sa conscience ne lui permettra pas d’infliger au peuple plus faible ce que lui-même a subi auparavant ; mais il apparaît que ce ne sont que de belles formules

Edited by Karg se

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que les dirigeants au pouvoir en Israël ont acquis la certitude depuis des années qu'il n'y avait place que pour 2 états pauvres sur ce sol et que si Israël veut conserver sa prospérité actuelle:

 

-un état palestinien "complet" et viable ne peut exister

-le contrôle des terres et de l'eau pour le pilier économique agro-alimentaire est nécessaire (voir tracé du mur de sécurité qui ne correspond pas à des frontières connues mais englobent des zones intéressantes pour l'agriculture)

-l'état de tension apparent (mais sous contrôle et relativement indolore voir invisible pour la population) et des extrémistes à proximité sont indispensables pour conserver le statut de "pays en danger ayant le droit de se défendre", "seule démocratie du MO" et les 3Ms de $ américains annuels + transfert de technologies duales électroniques et de défense - autre pilier économique majeur (Iron Dome c'est du jus de cerveau israélien mais 50%+ du budget qui est US, Idem pour Arrow). C'est aussi un pays avec une multitude de startup hi tech dans l’électronique civile ou duale mais qui naissent et sont financées suite à des besoins militaires.

 

Des palestiniens modérés obligeraient Israël à négocier et à faire des concessions matériels (eau-terre) et un état de paix durable désintéressait l'opinion publique mondiale/US pro-israélienne et les soutiens politiques et financiers liés.

 

Il n'y aura pas de génocide mais le maintien par la force de conditions de vie épouvantables et un matraquage ayant des conséquences psychopathologique sur les populations palestiniennes pour les forcer à des actes extrêmes (bénéfique pour le statut d'"Israel état en danger ayant droit de se défendre") ou à l'exil.

 

Les colonisations sont aussi là pour briser définitivement la continuité géographique d'un état palestinien (façon "puzzle") et donc son existence pratique et fonctionnelle.

 

Il n'y aurait pas des responsabilités en dehors d'Israel sur la poursuite de cette politique ? Des pays qui le soutiennent inconditionnellement quoiqu'ils fassent ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nous fondons parfois trop d’espoir sur l’idée erronée qu’un peuple qui a lui-même beaucoup souffert, deviendra sensible aux souffrances d’un autre peuple. Il les comprendra et sa conscience ne lui permettra pas d’infliger au peuple plus faible ce que lui-même a subi auparavant ; mais il apparaît que ce ne sont que de belles formules

Idéologiquement, je suis à l'antipode de Jabontinski mais sur ce point, il me semble qu'il a raison et c'est une simple question de bon sens. Il n'y a aucun mérite à etre victime et une victime n'est pas forcément un héros.

r. L'histoire est ironique et n'est qu'un éternel recommencement, les victimes d'hier, tués au nom de l'espace vital, de la sécurité et de la pureté de la race, deviennent les bourreaux pour peut qu'elles se retrouvent à leur tours de l'autre coté du mur.

 

Content de savoir que tu crois vraiment que les juifs ont failli se faire exterminer lors de la seconde guerre mondiale et serait-ce juste pour le rhétorique? Histoire de bien mettre en avant ton idée centrale qui est celle que les juifs seraient condamnés à reproduire le comportement imputé aux nazis.

Tant qu'il n'y a aucun élément qui tend à montrer que les leaders politiques ou militaires de l'état d'Israël , préparent ou planifient l’extermination des arabes, il n'y aucune raison de parler de génocide. Et par ailleurs, parler d'un génocide qui n'existe pas tend à occulter des tragédies réelles que subissent les palestiniens et la dernière en date et l’expropriation des 400 héctares en cisjordanie. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Content de savoir que tu crois vraiment que les juifs ont failli se faire exterminer lors de la seconde guerre mondiale et serait-ce juste pour le rhétorique?

 

C'est très vilain de m'accuser de négationisme, c'est de la pure diffamation.

 

Histoire de bien mettre en avant ton idée centrale qui est celle que les juifs seraient condamnés à reproduire le comportement imputé aux nazis.

Ça arrive souvent, c'est une constante historique. Ça marche aussi avec les faits divers, c'est le même schéma névrotique, qu'il agisse à l'échelle individuel ou collective. Quand on subis une agression il faut prendre garde à ne pas devenir violent soit même. Hitler se vante dans son testament politique d'avoir rendu les juifs agressifs et prédit de nouvelles poussés d'antisémitismes, c'est exactement ce que produit la politique israélienne.

 

Tant qu'il n'y a aucun élément qui tend à montrer que les leaders politiques ou militaires de l'état d'Israël , préparent ou planifient l’extermination des arabes, il n'y aucune raison de parler de génocide

 

Tu connais les travaux de Daniel Zagury ?

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Content de savoir que tu crois vraiment que les juifs ont failli se faire exterminer lors de la seconde guerre mondiale et serait-ce juste pour le rhétorique?

 

C'est très vilain de m'accuser de négationisme, c'est de la pure diffamation.

 

Histoire de bien mettre en avant ton idée centrale qui est celle que les juifs seraient condamnés à reproduire le comportement imputé aux nazis.

Ça arrive souvent, c'est une constante historique. Ça marche aussi avec les faits divers, c'est le même schéma névrotique, qu'il agisse à l'échelle individuel ou collective. Quand on subis une agression il faut prendre garde à ne pas devenir violent soit même. Hitler se vante dans son testament politique d'avoir rendu les juifs agressifs et prédit de nouvelles poussés d'antisémitismes, c'est exactement ce que produit la politique israélienne.

 

Tant qu'il n'y a aucun élément qui tend à montrer que les leaders politiques ou militaires de l'état d'Israël , préparent ou planifient l’extermination des arabes, il n'y aucune raison de parler de génocide

 

Tu connais les travaux de Daniel Zagury ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Content de savoir que tu crois vraiment que les juifs ont failli se faire exterminer lors de la seconde guerre mondiale et serait-ce juste pour le rhétorique?

C'est très vilain de m'accuser de négationisme, c'est de la pure diffamation.

 

Histoire de bien mettre en avant ton idée centrale qui est celle que les juifs seraient condamnés à reproduire le comportement imputé aux nazis.

Ça arrive souvent, c'est une constante historique. Ça marche aussi avec les faits divers, c'est le même schéma névrotique, qu'il agisse à l'échelle individuel ou collective. Quand on subis une agression il faut prendre garde à ne pas devenir violent soit même. Hitler se vante dans son testament politique d'avoir rendu les juifs agressifs et prédit de nouvelles poussés d'antisémitismes, c'est exactement ce que produit la politique israélienne.

 

Tant qu'il n'y a aucun élément qui tend à montrer que les leaders politiques ou militaires de l'état d'Israël , préparent ou planifient l’extermination des arabes, il n'y aucune raison de parler de génocide

Tu connais les travaux de Daniel Zagury ? En transformant l'histoire en mythologie on interdit tout travail de fond sur les processus.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,445
    Total Members
    1,550
    Most Online
    RAFMAN
    Newest Member
    RAFMAN
    Joined
  • Forum Statistics

    20,781
    Total Topics
    1,273,112
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries