Recommended Posts

 J'espère que tout cela finira de manière apaisé et que des hommes nouveaux de part et d'autres viendront ,car si l'homme me désespère souvent j'aime à croire qu'il y a toujours de l'espoir .

 

Je suis très croyant vous savez et pour moi seul Dieu sera juge lorsque l'on se présentera à lui .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le vote des nations unies date de 47, avant cette date, toutes les institutions du futur état d'Israël (gouvernement, armée, Kibbutz, Moshav) existaient. Et si Israël avait perdu la guerre de 48, cette résolution n'aurait été que de l'encre sur du papier. D'ailleurs, ce n'est que de l'encre sur du papiers, 90% de ce qu'elle prévoyait est restée lettre morte.

Le vote Onusien a été le préalable a la pérénisation des victoires de 48, je me demande bien comment tu imagines l'armée de l'air israelienne avec des Mirages si la France se refusait a reconnaître et donc a soutenir Israel. Cette exemple est valable pr l'ensemble des pays ayant été suséptible de fournir du materiel capitale dans les guerres qu'a affronté Israel. 

Je ne parle même pas du climat économique qui aurait été tout autre sans cette reconnaissance. 

 

 

Qu'est ce que ça change? Rien que cet exemple prouve que la colonisation n'a pas été réparée. Il y eut aussi les décolonisation de l'Algérie, de l'Indochine, du Kenya, la gestion désastreuse de la partition des Indes britanniques qui ont été tout sauf pacifiques. Puis nous sommes en train de parler d'une eventuelle réparation de la colonisation européenne, même si la décolonisation avait été 100% pacifique, ça n'aurait rien changé à la question des réparations SI biensur, on veut plus se prévaloir d'une posture morale anti colonialiste.

Ca change tout, tu compares des radis et des courgettes. L'indépendance d'Haiti (pr aussi critiquable qu'elle ait été) ne représente en rien le décolonisation européenne.

 

J'attands tjs les exemple demandé, je ne vois pas le rapport entre l'Algérie, L'indo', le Kenya, et Haiti. Pareil pr les Indes.

 

 

La première a été déclarée par les voisins d'Israël, pas par Israël. 

Je n'ai jamais dis le contraire ^^

 

 

 Tu dis qu'Israël pèse sur l'Occident, c'est une façon de voir mais l'inverse est aussi vrai. Le fait d'etre assimilé à l'Occident pèse aussi sur Israël.

C'est tout a fais vrai.

 

 

Des cargaisons d'armes.

Je me goure p-e, mais je n'ai pas du tout l’impression que le soutien soviétique de 48 ait été aussi capital que le soutien US en 73, mais bref ^^

 

 

Au contraire, les livraisons d'armes tchécoslovaques ont eu lieu à un moment décisif de la guerre.

Bénie soit la Légion arabe d'avoir été assez conne pour avoir accepté une trêve a ce moment la aussi, vos ennemis vous ont aussi bien aidé indirectement  :lol:

 

 

Si tu connaissais un peu la société israélienne, tu saurais que le problème vient exactement du contraire d'un sentiment de domination. C'est malheureusement parce que beaucoup d'israéliens se perçoivent en tant que faibles, menacés, toujours sous le coup d'une menace existentielle qu'ils sont effrayés par les concessions. Il y a des causes multiples, l'histoire juive et son emprunte sur la culture juive, la Shoah, la première guerre israélo-arabe...etc

C'es vrai, mais la fin de la menace des armées arabes enlève une sacré menace existentielle sur Israel pour le moment, et se retrouve donc de facto dans le camp dominant face a son seul ennemi directe (je caricature pr la forme).

Et aussi faible, menacé, ect que se perçoivent nombre d'israéliens, ils restent face a des palestiniens sans Etat, en position de domination absolue. 

 

 

 que le racisme anti noir est un problème blanc,

On est sacrément HS mais LOL, t'as jamais été en Asie ou en Amérique du sud  pour oser dire une chose pareil  :lol:

 

Tu n'as aucune idée des initiatives humanitaires en Israël. Lors du tremblement de terre en Algérie en 2003 par exemple, l'état algérien avait refusé l'aide humanitaire israélienne, même privée. Pareils pour le tremblement de terre en Iran. Avant que la Mauritanie ne rompe les relations diplomatiques avec Israël, il y avait des initiatives humanitaires publiques et privées et j'en sais quelque chose, un de mes proches qui est médecin y a été envoyé en tant que coopérant. Ce sont les sociétés qui ne veulent pas avoir de relations sociales ou des echanges culturels avec Israël, pas l'inverse. Ce sont les états arabes qui ont choisi de maintenir leurs sociétés dans une haine anti israélienne que tu décris si bien.

+1 et pr compléter, quand qqun te désigne comme son ennemi, tu as beau ne pas être d'accords, refuser cet réalité, tu es son ennemi. Et tout les bonnes actions du monde n'y changerons rien. 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

On est sacrément HS mais LOL, t'as jamais été en Asie ou en Amérique du sud  pour oser dire une chose pareil   :lol:

 

En fait, je pensais "non-noir" en ecrivant "blanc".

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le vote Onusien a été le préalable a la pérénisation des victoires de 48, je me demande bien comment tu imagines l'armée de l'air israelienne avec des Mirages si la France se refusait a reconnaître et donc a soutenir Israel.

Une fois la guerre de 48 gagnée et Israël étant indépendant, je ne vois pas ce qui empêchait des relations diplomatiques. Ce n'est pas la résolution de l'ONU qui a fait Israël, c'est la victoire militaire.

 

Je me goure p-e, mais je n'ai pas du tout l’impression que le soutien soviétique de 48 ait été aussi capital que le soutien US en 73, mais bref ^^

 

 

Au contraire. Jamais l'existence d'Israël n'a été menacée en 73. Elle a pu l'etre en 48.

 

Bénie soit la Légion arabe d'avoir été assez conne pour avoir accepté une trêve a ce moment la aussi, vos ennemis vous ont aussi bien aidé indirectement   :lol:

 

 

La légion était aussi à bout de souffle à ce moment là. La trêve a eu lieu alors que les israéliens étaient plutot en phase contre attaque, grace à une meilleure mobilisation des ressources humaines.

 

C'es vrai, mais la fin de la menace des armées arabes enlève une sacré menace existentielle sur Israel pour le moment, et se retrouve donc de facto dans le camp dominant face a son seul ennemi directe (je caricature pr la forme).

 

 

Je parle d'auto perception et de ressenti. Je ne discute pas les faits.

 

J'attands tjs les exemple demandé, je ne vois pas le rapport entre l'Algérie, L'indo', le Kenya, et Haiti. Pareil pr les Indes.

 

 

La décolonisation de l'Algérie et de l'Indochine se sont faites par la violence, le Kenya aussi avec le soulevement Mau Mau. La partition chaotique de l'Inde a provoqué un des pires exodes de l'histoire humaine et un conflit entre deux puissances aujourd'hui nucléaires. Et encore une fois, la manière dont s'est faite la décolonisation ne change rien à la question de la réparation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Si l'homme me désespère souvent j'aime à croire qu'il y a toujours de l'espoir. Je suis très croyant vous savez et pour moi seul Dieu sera juge lorsque l'on se présentera à lui .

 

 

Toi, t'es dans ta période "The man comes around"  :cool: 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toi, t'es dans ta période "The man comes around"  :cool: 

 

Oui effectivement il y a un peu de cela  ;)

 

mais sa fait bon petit moment que cette période "mystique" m'a pris ,car il y a des choses dans ma vie passé qui mon marqué ( à cette époque j'en voulais  beaucoup à Dieu ) et des choses présente qui m'ont ramené vers Dieu .

Une sorte de Rédemption .

 

Je vais paraître un peu à la masse mais bon  :)

 

Johnny Cash il est effectivement une de mes aides sur ce point  ;) car lors de sa dernière interwiew il a dit une chose tout en ayant le visage et le regard s'illuminé ,comme quoi il chanté avec ces tripes et son coeur et que cela n'était pas juste du business .

 

 

 

 

 

 

 

La fameuse vidéo ,à 10.38 ,il parle puis ensuite répond à la dernière question du journaliste qui lui demande ce qu'il va faire maintenant : 

 

 

Enfin voilà je me sent plus apaisé avec mes retrouvailles avec la Foi .Mais je n'en deviens pas pour autant un extrémiste  ;)  car cela reste un cheminement  personnel .

 

Bon j'arrête là car on va vraiment me prendre pour un dingue ,mais bon j'assume  :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis d'avis de mettre un mur entre ces trois pays avec non communication ad viternum.....

 

C'est en cours depuis 2002... (par contre les voisins ne sont pas tout à fait d'accord avec le tracé) :ph34r:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a quand même une schizophrénie du discours a prôner des luttes plus importantes pr la majorité des français et justifier ton implication totale dans ce conflit. Ou alors tu ne te sens pas français et ton identité juive prends le dessus sur le reste (et la tu tombes donc dans le cliché que dénonce tes adversaires). 

Au contraire.

 

J'ai un lien certain avec Israël, étant donné qu'une grande partie de ma famille y habite et que c'est le seul état juif au monde.

- Je ne pense pas que les journalistes ont ce genre de liens. Il y a une démesure évidente.

- Ce n'est pas parce qu'il y a un conflit avec les pays arabes que je n'ai pas d'amis arabes, que j'erre en ville pour frapper le premier arabe venu et que lors de l'exacerbation du conflit je vais aller jeter des pierres sur une mosquée.

 

Et pour aller plus loin, la quasi-totalité de ma famille était tunisienne. Et bien je suis allé presque autant de fois en Tunisie qu'en Israël et je ne développerai pas tous les aspects de la culture tunisienne pour ne pas rendre jaloux Joab.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai un lien certain avec Israël, étant donné qu'une grande partie de ma famille y habite et que c'est le seul état juif au monde.

C'est bien ce que je dis, tu fais passé ton identité juive avant ton identité française sur ce sujet. 

 

 

- Je ne pense pas que les journalistes ont ce genre de liens. Il y a une démesure évidente.

Encore heureux, il y aurait un évidant problème de partialité.

 

 

- Ce n'est pas parce qu'il y a un conflit avec les pays arabes que je n'ai pas d'amis arabes, que j'erre en ville pour frapper le premier arabe venu et que lors de l'exacerbation du conflit je vais aller jeter des pierres sur une mosquée.

Le soutiens de la diaspora est bcp plus évolué que cela, entre les fonds versés tant par les privés que par les entreprises, l'acceuil de soldats israélien dans des familles européennes, le service militaire volontairement la bas, ect ect ce n'est pas les soutiens qui manque pr s'abaisser a ce genre de connerie absolument contre productive.

 

 

Et pour aller plus loin, la quasi-totalité de ma famille était tunisienne. Et bien je suis allé presque autant de fois en Tunisie qu'en Israël et je ne développerai pas tous les aspects de la culture tunisienne pour ne pas rendre jaloux Joab.

Pas compris le lien avec la discussion ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et bien je suis allé presque autant de fois en Tunisie qu'en Israël et je ne développerai pas tous les aspects de la culture tunisienne pour ne pas rendre jaloux Joab.

C'est vous qui êtes jaloux de nos gefilte fisch avec de la bonne carpe fraîchement pêchée dans le Danube.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Tonton :
- En quoi m'intéresser à Israël fait passer mon identité juive avant mon identité française ? Je ne savais pas que pour être un bon patriote, il fallait se fermer du monde et ne s'intéresser à rien d'autre que la France.

- Il y a une différence entre soutenir et importer le conflit...

- Le lien est que j'ai des liens avec la Tunisie et donc je m'intéresse aussi à la Tunisie... Rien de plus normal.

 

@Joab : Je comprends ta douleur, il n'est jamais trop tard pour changer de bord... =D

Edited by Yoram

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Joab : Je comprends ta douleur, il n'est jamais trop tard pour changer de bord...  =D

 

 

Un shidukh* réussi avec une belle tune hillonit** et de gauche, ça pourrait me faire changer de bord. :cool:
*: rencontre amoureuse plus ou moins arrangée.
**: juif  laïque

Share this post


Link to post
Share on other sites

Apparemment, des clashs à Tel Aviv entre la police et des manifestants gueulant contre le racisme de la dite police, suite au tabassage d'un soldat d'origine éthiopienne. Vu quelques images assez violentes. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Apparemment, des clashs à Tel Aviv entre la police et des manifestants gueulant contre le racisme de la dite police, suite au tabassage d'un soldat d'origine éthiopienne. Vu quelques images assez violentes. 

 

En effet. Une vidéo de surveillance montrant un jeune d'origine éthiopienne tabassé par un policier qui lui reprochait d'obtempérer trop lentement semble à l'origine de l'émeute. Des frustrations de longue date remonteraient à la surface.

 

Des heurts ont éclaté jeudi soir, dans le centre de Jérusalem, entre plusieurs centaines de Juifs d'origine éthiopienne et la police israélienne. Les manifestants étaient venus protester contre le récent passage à tabac d'un soldat issu de leur communauté, et dénoncer les discriminations dont ils s'estiment victimes.

La foule en colère, qui tentait d'approcher la résidence du premier ministre, a jeté des pierres et des bouteilles en direction des forces de l'ordre, qui ont répliqué par des tirs de grenades lacrymogènes et assourdissantes. La manifestation, qui avait débuté dans l'après-midi, a paralysé le centre-ville jusque tard dans la soirée.

Cette confrontation sans précédent intervient après la diffusion d'une vidéo filmée dimanche par une caméra de vidéosurveillance dans une rue de Holon, une localité située au sud de Tel Aviv. A l'image, un jeune soldat d'origine éthiopienne, Damas Pakedeh, est pris à partie par un policier qui lui demande de s'éloigner avant de le rouer de coups, visiblement exaspéré par sa réticence à obtempérer.

 

 

Un peu de contexte sur le sujet des Israéliens juifs noirs:

 

La communauté juive éthiopienne en Israël, qui compte environ 125.000 membres, est arrivée en plusieurs vagues tout au long du vingtième siècle. Mais c'est dans les années 80 et 90 que leur afflux fut le plus important. L'opération Salomon, en 1991, permit notamment de convoyer depuis Addis-Abeba plus de 14.000 Juifs voulant fuir l'instabilité et la misère. Trente-quatre rotations aériennes furent à l'époque organisées en l'espace de deux jours.

L'absorption de cette population, peu éduquées et en butte à de nombreux préjugés, ne va cependant pas de soi. Vivant principalement dans de petites localités du centre d'Israël, de nombreux Juifs éthiopiens s'estiment victimes de racisme ainsi que de discriminations dans l'accès à l'emploi et à la fonction publique.

L'Etat, ces dernières années, a pris diverses mesures pour tenter de corriger ces inégalités, mais celles-ci se sont manifestement révélées insuffisantes. Le journaliste Dani Adino Abeba prévient d'ailleurs: «si la hiérarchie policière ne se donne pas les moyens de mettre un terme aux violences subies par les descendants d'immigrants éthiopiens, nous assisterons à une intifada noire émaillée de graves violences».<a data-ipb="nomediaparse" data-cke-saved-href="http://plus.lefigaro.fr/tag/l" href="http://plus.lefigaro.fr/tag/l" operation-salomon"="">

Edited by Alexis

Share this post


Link to post
Share on other sites

l'Ethique de TSAHAL mise en cause dans LE MONDE du 4 mai 2015

 

"Eté 2014, bande de Gaza. Un vieux Palestinien gît à terre. Il marchait non loin d’un poste de reconnaissance de l’armée israélienne. Un soldat a décidé de le viser. Il est grièvement blessé à la jambe, ne bouge plus. Est-il vivant ? Les soldats se disputent. L’un d’eux décide de mettre fin à la discussion. Il abat le vieillard.

Cette histoire, narrée par plusieurs de ses acteurs, s’inscrit dans la charge la plus dévastatrice contre l’armée israélienne depuis la guerre, lancée par ses propres soldats. L’organisation non gouvernementale Breaking the Silence (« rompre le silence »), qui regroupe des anciens combattants de Tsahal, publie, lundi 4 mai, un recueil d’entretiens accordés sous couvert d’anonymat par une soixantaine de participants à l’opération « Bordure protectrice ».

Une opération conduite entre le 8 juillet et le 26 août 2014, qui a entraîné la mort de près de 2 100 Palestiniens et 66 soldats israéliens. Israël a détruit trente-deux tunnels permettant de pénétrer clandestinement sur son territoire, puis a conclu un cessez-le-feu avec le Hamas qui ne résout rien. L’offensive a provoqué des dégâts matériels et humains sans précédent. Elle jette, selon l’ONG, « de graves doutes sur l’éthique » de Tsahal."

 http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/05/04/les-derives-de-l-armee-israelienne-a-gaza_4626902_3218.html#K2omTQi5il1RAjwW.99

 

Ca peut faire mal car ce ne sont pas des gens de" l'autre bord"  qui mettent l'Armée d'Israel en cause

 

à mettre en parallèle avec un autre article récent :

 

L'armée israélienne est responsable de sept attaques contre des écoles de l'ONU lors de son offensive sur la bande de Gaza à l'été 2014, affirme lundi 27 avril un rapport d'enquête de l'ONU.

Ces attaques ont fait au moins 44 morts et 227 blessés entre le 16 juillet et le 26 août dans ces écoles qui étaient utilisées comme abris par les civils palestiniens.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/04/27/conflit-a-gaza-l-onu-attribue-des-attaques-d-ecoles-a-l-armee-israelienne_4623731_3218.html#qKyIY5wpSCjPAcJt.99

 

Bref .... ça fait beaucoup.

Share this post


Link to post
Share on other sites

« Nos recherches montrent que pour l’artillerie, les distances à préserver par rapport aux civils étaient très inférieures à celles par rapport à nos soldats », souligne Yehuda Shaul, cofondateur de Breaking the Silence.

Extrait de l'article du Monde ci-dessus. Un détail bien significatif à mon avis.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens, pas forcément lié mais je me pose une question, comment ça se passe niveau relation entre juif ashkenaze et séfarade en Israel?

Les communautés sont complètement mélangées ou non?

Je me posais la question car culturellement, j'ai eu connus des français  juifs séfarades, qui ont un gros côté méditerranéen, plutôt typé, si je dis pas de conneries, ils s'agit de juifs ayant des origines espagnoles puis chassé d'Espagne et du portugal pour aller s’installer en Afrique du Nord ( et ailleurs un peu aussi).

Alors que les ashkénazes sont issus d'Europe occidentale, ou orientale. La bouffe, la culture, la langue, l'aspect physique etc...sans doute les traditions et pratiques religieuses aussi non?

En fait les séfarades que j'ai pu croiser, disons qu'on devinait vite ( le côté hâbleur) sans être caricatural.

Je me posais aussi la question de savoir quelles sont les autres groupes qui composent le peuple israelien ( de religion juive, sans évoquer les arabes israéliens et autres)?

On parle des juifs éthiopiens en ce moment dans l'actualité. Mais j'imagine qu'il y a pleins d'autres "communautés".

Surtout concentré dans un pays qui en fait est pas très très étendus.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens, pas forcément lié mais je me pose une question, comment ça se passe niveau relation entre juif ashkenaze et séfarade en Israel?

 

 

En Israël, on préfère parler de juifs orientaux, c'est à dire originaires du monde arabo-musulman (de l'Inde et l'Iran à l'est au Maroc à l'Ouest). Les séfarades, qui sont les juifs originaires d'Espagne sont en grande partie inclus dans les orientaux vu que la majorité s'est établie en Afrique du Nord. Mais certains séfarades se sont aussi réfugiés en Europe (Angleterre, Pays-Bas, la Gironde en France, Grece, Turquie, Bosnie, Bulgarie) puis dans le Nouveau Monde.
Les ashkénazes sont les juifs d'Europe centrale et orientale dont la langue vernaculaire est ou était des dialectes allemands (Yiddish), ces communautés s'étendaient de l'Alsace à la Russie, avec les plus grandes communautés en Pologne, Biélorussie, Lituanie, Ukraine, Roumanie et Hongrie.
En dehors des séfarades et des ashkénazes, il y a les orientaux non séfarades comme les yéménites,une partie des syriens, des egyptiens, et des irakiens, les kurdes et les iraniens. En Europe, il y avait aussi de petites communautés très anciennes (de l'époque romaine) et non ashkénazes, qui vivent en partie en Israël aujourd'hui comme les italiens (elle subsiste encore un peu en Italie) ou les romaniotes (originaires de Grece).
Globalement, les ashkénazes et les autres communautés d'Europe se sont fendues dans un moule commun qui est celui de la culture israélienne dominante (celle du juif laïque ou vaguement traditionaliste, qui a l'hébreu comme langue maternelle...etc). 
L'intégration des juifs orientaux a été catastrophique les premières décennies, elle s'est faite dans une improvisation complète parce que c'était une immigration non anticipée. Ils ont été plus ou moins discriminés parce que, à tort ou à raison, ils étaient perçus comme en moyenne beaucoup moins éduqués que les ashkénazes. Parce que beaucoup n'avaient pas les codes culturels des sociétés européennes, ils étaient considérés comme forcément moins "civilisés" ou moins "avancés". En plus, à l'époque où la majorité d'entre eux a débarqué, les immigrants étaient systématiquement orientés vers les "villes en développement" du Negev ou de Galilée. Les ashkénazes qui immigraient à la même époque y échappaient souvent et grâce à leurs connections familiales ou amicales, ils arrivaient à s'installer dans la riche région de Tel Aviv. Résultat, Tel Aviv et son agglomération se sont retrouvées à large majorité ashkénaze tandis que les villes pauvres de la périphérie sont à la majorité orientale et séfarades.
Mais depuis, les orientaux se sont assimilés à la culture dominante et les mariages ashkénazes/orientaux sont de plus en plus fréquents. Une bonne partie de la jeune génération est à la fois orientale et ashkénaze (dont moi) et personne on ne considère même plus ça comme un mariage mixte.

Aujourd'hui, les communautés juives qui ne font pas dans la moule sont les ultra orthodoxes, les russes et bien sur les ethiopiens.

Edited by Joab
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Y a-t-il un souci d'intégration des russes qui perdure ou c'est entrain de disparaitre?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les immigrés russes de la première génération, qui se sont établis ici dans les années 80-90 sont encore une communauté distincte, principalement parce que l'assimilation forcée à la soviétique a réussi a faire de beaucoup d'entre eux des "russes comme les autres". Mais ce n'est déjà le cas ni des enfants ni des de ceux qui sont arrivés jeunes. Donc je pense que le particularisme russe est provisoire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le yiddish est a classé en langue morte?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non c'est encore parlé par certaines communautés ultra orthodoxes à New York, à Anvers ou Jérusalem. Vu que ces communautés ne vont pas disparaître, le Yiddish ne va pas disparaître mais c'est tout comme ou presque: Ce n'est plus et ce ne sera sans doute plus une langue de presse, de théâtre ou de littérature. Sinon, le FBI recrute des locuteurs de Yiddish, ils ont dû mal à infiltrer les communautés ultra orthodoxes apparemment ;-)

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

En Israël, on préfère parler de juifs orientaux, c'est à dire originaires du monde arabo-musulman (de l'Inde et l'Iran à l'est au Maroc à l'Ouest). Les séfarades, qui sont les juifs originaires d'Espagne sont en grande partie inclus dans les orientaux vu que la majorité s'est établie en Afrique du Nord. Mais certains séfarades se sont aussi réfugiés en Europe (Angleterre, Pays-Bas, la Gironde en France, Grece, Turquie, Bosnie, Bulgarie) puis dans le Nouveau Monde.
Les ashkénazes sont les juifs d'Europe centrale et orientale dont la langue vernaculaire est ou était des dialectes allemands (Yiddish), ces communautés s'étendaient de l'Alsace à la Russie, avec les plus grandes communautés en Pologne, Biélorussie, Lituanie, Ukraine, Roumanie et Hongrie.
En dehors des séfarades et des ashkénazes, il y a les orientaux non séfarades comme les yéménites,une partie des syriens, des egyptiens, et des irakiens, les kurdes et les iraniens. En Europe, il y avait aussi de petites communautés très anciennes (de l'époque romaine) et non ashkénazes, qui vivent en partie en Israël aujourd'hui comme les italiens (elle subsiste encore un peu en Italie) ou les romaniotes (originaires de Grece).
Globalement, les ashkénazes et les autres communautés d'Europe se sont fendues dans un moule commun qui est celui de la culture israélienne dominante (celle du juif laïque ou vaguement traditionaliste, qui a l'hébreu comme langue maternelle...etc). 
L'intégration des juifs orientaux a été catastrophique les premières décennies, elle s'est faite dans une improvisation complète parce que c'était une immigration non anticipée. Ils ont été plus ou moins discriminés parce que, à tort ou à raison, ils étaient perçus comme en moyenne beaucoup moins éduqués que les ashkénazes. Parce que beaucoup n'avaient pas les codes culturels des sociétés européennes, ils étaient considérés comme forcément moins "civilisés" ou moins "avancés". En plus, à l'époque où la majorité d'entre eux a débarqué, les immigrants étaient systématiquement orientés vers les "villes en développement" du Negev ou de Galilée. Les ashkénazes qui immigraient à la même époque y échappaient souvent et grâce à leurs connections familiales ou amicales, ils arrivaient à s'installer dans la riche région de Tel Aviv. Résultat, Tel Aviv et son agglomération se sont retrouvées à large majorité ashkénaze tandis que les villes pauvres de la périphérie sont à la majorité orientale et séfarades.
Mais depuis, les orientaux se sont assimilés à la culture dominante et les mariages ashkénazes/orientaux sont de plus en plus fréquents. Une bonne partie de la jeune génération est à la fois orientale et ashkénaze (dont moi) et personne on ne considère même plus ça comme un mariage mixte.

Aujourd'hui, les communautés juives qui ne font pas dans la moule sont les ultra orthodoxes, les russes et bien sur les ethiopiens.

 

 

Merci pour tes précisions

Edited by ogmios

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Joab:

C'est bon, le gefilte fish!

 

Mais j'suis séf' (pas d'origine, mais rite choisi par parents  ^^' ).

Du coup, je décois pas Yoram non plus.

 

(HS: a propos de l'opération Sentinelle, j'crois que c'est de ma faute s'ils sont passés en patrouilles mobiles: ils devaient en avoir marre de blablater avec moi sur l'ORBAT idéal à budget équivalent, après l'étude du matin au beth hamidrash, alors ils ont justifié ça en passant les 7000 pax déployés en mobiles, histoire de fuir poliment la discussion, tsss  :happy: ).

 

Concernant les Juifs Fallashas, c'est le précédent Grand Rabbin d'Israel, le Rav Ovadia Yossef Za'l (Za'l signifie grosso modo qu'il n'est plus de ce monde, depuis octobre 2013), qui avait officialisé leur intégration dans la communauté Juive. Mais cela date d'il y'a pas mal d'années maintenant.

 

Pour le Yiddish, c'est un peu comme l'hébreu, en fin de compte (voire l'araméen): employé quasi-uniquement par une communauté (ou religion, en l'occurrence*), mais c'est devenu après 2000 ans la langue officielle d'un etat plus petit que la Normandie ("Je vais revoir ma Normandie, daï daï daï daï daï") ->[] .

Heureusement qu'ils n'ont pas choisi l'araméen en langue officielle O_ô , maintenant que j'y pense.

 

 

Par contre, étant donné que c'est la "Torah" (Bible*) qui a inspiré l'emplacement d'Israel au Moyen-Orient (plutôt qu'en Ouganda, comme ça avait été éventualisé il y a un siècle), on pourrait la voir un peu comme un contrat, comportant plusieurs clauses. Si le contrat parle (667 fois) de Jérusalem et d'Israel, il est logique que l'etat Hébreu ne soit pas finalement en Ouganda. Mais le contrat ne garde sa valeur que si toutes les clauses sont respectés. Si ce texte de haute valeur, au minimum symbolique, sert à asseoir des prétentions à la propriété du territoire en question, encore faudrait-il que toutes les autres clauses soient respectées:

 - Faire Shabbat, manger casher, être vétu dans la rue plus décemment qu'à la plage, ne pas bousiller les civils d'en face (?), etc, etc....

 

Ces clauses ne sont contraignantes que pour ceux qui s'y engagent. Dès lors que quelqu'un revendique ce pays comme étant le sien, en arborant le "Contrat" (Torah, ici) en question, cette personne perderait toute crédibilité en ne respectant que la clause l'interessant (appartenance du pays), et en rejettant les 612 clauses restantes.

Soit c'est le "contrat" entier qui est appliqué, et il garde sa cohérence, y compris pour un œil extérieur et non concerné (autres cultures, autres nations, etc...), soit une seule clause est retenue, à l'exeption de toutes les autres, "moins amusantes", et là, ça donne à peu près l'attitude de certains politiciens israéliens.

 

L'air de rien, les gauchistes israéliens (pas "juste" de gauche, ceux d'extreme-gauche*) sont cohérents: ne respectant aucune des clauses du "contrat" (ne pas mentir, ne pas tuer, ne pas provoquer la discorde), ils ne se sentent donc nullement liés, ni au "contrat", ni au pays. Donc ils militent de tout cœur pour le démantellement de cet état qui n'est pas le leur, d'après eux (le seul point qui est vrai).

 

Le monde entier ferait mieux de donner satisfaction aux Israéliens (Juifs, en l'occurrence) ne rejettant pas la religion (peu importe leur niveau de pratique, c'est un aspect de vie privée), puisque c'est cette même religion, qui s'exprime en des termes que mêmes les civils du "camp d'en face" comprennent (les palestiniens de Gaza sont à 97% sunnites, donc croyants). Si ces gens ne rejettent pas la religion (y compris cette fameuse clause "tu ne tueras point", sauf en légitime défense avérée), et connaissent la notion de respect, il faudrait que l'Occident leur donne gain de cause, et vire les blaireaux haineux débilisants qui fichent la dawaa dans ce pays depuis trop longtemps, et ne respectent qu'une seule clause (devinez laquelle) les intéressants.

 

D'autant plus qu'il y'a une "légère" nuance entre les partis nationalistes israéliens, classés à droite de la droite, d'une part; et les partis "religieux", ne s'impliquant sur les seuls aspects de la politique impliquant les questions religieuses (ministère des Cultes, notamment, certainement pas la Défense, par exemple).

Tant que l'Occident, quitte à se mêler de se qui se passe en Israel (tiens donc), n'aura pas compris que c'est dans son interet de favoriser ces partis "religieux", pronant une juste mesure, étant éventuellement (et dans des cas de figure précis) pour des concessions territoriales si ça peut servir réellement à la paix (pas comme lorsque Clinton a offert le Mont du Temple en 2000, ça a juste donné gain de cause pour former la seconde intifada, et les émeutes sont encore plus ou moins d'actualité 15 ans après...)...

D'ailleurs, le Rav Ovadia Yossef, chef d'un de ces partis en question, qui a intégré les Fellashas d'Ethiopie.

Religieux n'est pas synonyme d'extremisme, généralement ce sont les extrémistes qui se "déguisent" en religieux pour faire accuser d'autres.

On appelle ça les escrocs avec une barbe.

Souvent, ils ne sont même pas Juifs en plus, un comble. Un "vrai" Juif sait les distinguer, car il y'a énormément de règles et coutumes en termes d'habillement, et ce sont des petits détails qui les trahissent. Mais pour des médias occidentaux, comment faire la nuance, dès lors que "ça a l'air Juif".

Quand ces excités fichent le bazar, c'est toute la religion qui est salie, alors qu'ils n'en sont souvent même pas membre.

C'est hyper courant en Israel, les mecs qui se déguisent en Juif, voir en rabbin, histoire de se fondre dans la masse.

Il suffit de s'acheter un costume, un chapeau, de ne pas tailler la barbe, et hop, les caméras n'y verront que du feu (mais les petits détails trahissent, pour qui les connaissent...).

 

Autrement, à termes, ça pourrait tout aussi bien finir avec un scénario du style: "Ceux de Gaza sont croyants, si D.ieu a créé ce globe terrestre, et a donné ce seul pays de 21 000 km2 en terre de référence pour un peuple précis, aussi longtemps qu'ils s'opposeront à un ordre de D.ieu concernant l'attribution de cette Terre, ils continueront à prendre des coups sur la tronche, y compris par lors des manif' réprimés par le Hamas "pour la sécurité des manifestants"...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,511
    Total Members
    1,550
    Most Online
    nikesfeld13
    Newest Member
    nikesfeld13
    Joined
  • Forum Statistics

    20,895
    Total Topics
    1,318,246
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries