Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Israël et voisinage.


Recommended Posts

bonsoir,

le premier ministre israélien devrait faire attention en sortant les vieilles histoires pour les instrumentaliser, quelqu'un pourrait lui rappeler le cas d'un ancien premier ministre issu du même parti que lui qui pendant la seconde guerre mondiale a appartenu à une organisation juive qui fit des propositions à Hitler sur la question juive et proposait de combattre le Royaume Uni aux côtés de l'Allemagne. A vouloir faire de toute une population les responsables des actes d'une personne on met le doigt dans une mécanique explosive.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lehi

 

Sinon Israel va étendre son programme de baccalauréat de cyberdéfense.

http://www.israelhayom.com/site/newsletter_article.php?id=27651

Israeli high school students to be offered cyber studies
Education Ministry launches pilot program for cyber studies in 20 high schools nationwide 

Yael Branovsky

Israeli high school students will be able to major in cyber studies in the coming school year, as part of an initiative the Education Ministry in conjunction with the IDF's cyber command announced on Sunday. The new program will be launched in 20 high schools nationwide when school resumes in September, and the ministry plans to gradually expand it.

Students who choose to major in cyber studies will study five disciplines: information and communication technologies; information retention, sharing, and development; Internet and social media; information and informatics; and foreign languages in the cybersphere.

Cyber studies seek to expose high school students to technological innovations, methods of detecting and analyzing digital information, and various programming languages, a ministry official said.

Education Minister Naftali Bennett said the program "makes [high school] more interesting and innovative. Nothing is as satisfying as knowing you're helping the state deal with the challenges of the new millennium. I'm actually envious of these students. I wish we had such programs when I was in high school."

Dr. Ofer Rimon, director of the Education Ministry's Science and Technology Administration, said the program would teach the students a variety of skills, including data mining, information security and information analysis.

Meanwhile, the Education Ministry has also decided to expand the Cyber Defense Studies Program, a pilot program launched in 2012 in collaboration with the IDF's cyber command.

The 2015-2016 school year will see the program, promoted as part of the ministry's efforts to boost technological education, span 32 schools nationwide.

The program offers students the opportunity to major in computer science, cyber defense, mathematics, and natural sciences, including physics, chemistry and biology, and includes lectures by cyber experts and defense industry tours.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

En dehors de toute considérations morales, mais d'un simple point de vue tactique, la stratégie palestinienne semble être de plus en plus efficace :

http://www.lemonde.fr/international/article/2015/10/22/une-attaque-au-couteau-en-israel-avant-la-rencontre-entre-netanyahou-et-kerry_4794425_3210.html

 

Le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, a exigé « la fin de toute la violence », jeudi 22 octobre à Berlin, lors de sa rencontre avec le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, après trois semaines de violences entre Palestiniens et Israéliens.

« Il est absolument crucial de mettre fin à toutes les incitations, de mettre un terme à toute la violence et de trouver une voie qui permette de construire potentiellement un processus plus large, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. »

(...)

 

Tués « par erreur »

La police israélienne a également annoncé jeudi que, la vieille, un soldat israélien avait tué un homme juif qu’il suspectait d’être un « terroriste » palestinien. La victime aurait refusé de présenter ses papiers d’identité et se serait disputée avec les soldats avant de tenter de se saisir de leurs armes, selon le porte-parole de la police. L’un d’entre eux aurait alors tiré sur l’homme, qui est mort de ses blessures. Certains médias israéliens affirment que la personne prise pour cible aurait demandé aux soldats de présenter leur papier d’identité d’abord.

Au moins deux autres cas de personnes tuées « par erreur » ont été signalés depuis le début du conflit. Face aux attaques isolées et répétées, Israël a pris une série de mesures : des barrages ont été installés à Jérusalem, un nouveau mur érigé et des soldats déployés dans la ville.


Pression diplomatique américaine + climat de paranoïa et mise en place de mesures sécuritaires supplémentaires avec des incidents lors des contrôles.

Link to comment
Share on other sites

Bibi essaierai t'il de jouer avec Erdogan pour savoir qui aura la palme du propos le plus stupide? 

http://www.sudouest.fr/2015/10/21/selon-benjamin-netanyahu-hitler-ne-voulait-pas-exterminer-les-juifs-2161237-4803.php

Après une enquête approfondie pour savoir ce qui s'est dit entre le moustachu et le mufti de Jérusalem, nous avons pu recueillir un témoignage de première main de la part d'un intime d'Hitler. En effet son clébard, alias "blondi", était là à toutes les rencontres entre les deux hommes et n'a jamais rien entendu qui laisse à penser qu'al-Husseini est soufflé quoique ce soit de la sorte à l'oreille du dictateur.

                                                                                            t-tornow-Blondi.jpg

                                                                                                                    La photo du témoin

 

 

Sinon, ça faisait longtemps trfyrktrv :normalc:

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

 Un article de Haaretz sur l'entrevue Hitler-Husseini

 

What Really Happened When the Mufti Met Hitler
Benjamin Netanyahu caused a storm this week when he claimed that the Mufti of Jerusalem gave Hitler the idea for the Final Solution in 1941. Here’s what the official documentation reveals.
read more: http://www.haaretz.com/israel-news/.premium-1.681839…
The meeting between Adolf Hitler and the Mufti of Jerusalem, Haj Amin al-Husseini, took place in Berlin on November 28, 1941, from 4:30-5:45 P.M. The meeting was not transcribed, but the main points were detailed by Fritz Grobba, a Nazi diplomat and Middle East expert who had previously served in the German consulate in Jerusalem and as German ambassador to Iraq. Those points are outlined below.
The conversation began with the Mufti thanking the Führer for the great honor he had bestowed upon him by receiving him. The Mufti praised Hitler lavishly, told him he was admired by the entire Arab world, and thanked him for publicizing their shared fate in his speeches.
read more: http://www.haaretz.com/israel-news/.premium-1.681839…
He also told him the Arabs had complete confidence in the Führer because they shared three common enemies: the British, the Jews and the Bolsheviks. The Mufti said the Arabs were willing to side with Germany in the struggle and spill their blood alongside German soldiers, even establishing an Arab Legion. The Arabs were convinced a German victory would be good not only for the Germans, but for the entire world and the Arabs. To this end, the Arabs were requesting independence and the establishment of a united entity to include Iraq, Syria, Lebanon, the Palestinians and Transjordan.
The Mufti warned Hitler that the British were also working to achieve Arab independence. Therefore, he urged Germany to intervene so the British would not gain the upper hand. He added that the Arabs expected Germany to clarify its goals regarding the Arabs, and requested that Germany and Italy publish a joint declaration on the subject. He claimed the Arabs were well organized under his leadership, and explained that regional powers Turkey and France had nothing to fear from such a step.
Hitler, meanwhile, said the reasons for his struggle were clear, and maintained that he was conducting an uncompromising battle against the Jews – including the Jews of Palestine – in order to prevent the establishment of a Jewish state that would serve as a base for destroying all the nations of the world. He said his main battle was against the Jews, and that exterminating the Jewish people was part of his overall campaign.
The Führer explained it was clear to him that the Jews should not be allowed to rebuild in Palestine. He said he was determined to solve the Jewish problem one step at a time in order to bring order to the world, including to non-European nations.
He added that it was true the Germans and Arabs shared common enemies in the British and the Bolsheviks, and that although these two enemies had different goals, they were both headed by Jews, who had the same goal. Germany was confronting them both in a life-and-death struggle, and the success of this struggle related not only to National Socialism and Judaism, but would have a positive influence on the Arabs, too.
Hitler declared that he would continue the struggle until the Jewish-Communist “reich” in Europe was totally destroyed, and that during the course of the struggle, in the not-too-distant future, German soldiers would also reach the Caucasus. At that point, he said, the Führer would promise the Arabs that the time of liberation had arrived.
He further promised that Germany had no other interest in the region aside from the destruction of the Jewish force that was located in Arab territory. When that happened, the Mufti would become the spokesman of the Arab world, he said. Hitler also promised that when the German soldiers broke through into Iraq and Iran, the British Empire would come to an end.
Hitler promised that Germany would give practical assistance to the Arabs participating in the struggle, in which the Jews were using all the power of England – which he dubbed “the defender of the Jews.” He said the assistance would be material, because support alone was useless. He told the Mufti he had tried to help Iraq against the British, but circumstances had prevented him from doing so.
Hitler added that he was a rational person and, more important, a soldier and the leader of the German forces. He noted that every effort would be made to attain the goal. He explained that the struggle would also affect the fate of the Orient, and that there was a need to examine which steps would assist the struggle and which would harm it.
Hitler refused to publish any declaration on the subject, not even a private one. He asserted that he had made few promises in his life, but had kept them all. At the end of the conversation, Hitler said he had feared for the Mufti’s safety, but now he was glad Husseini was there.

Edited by Joab
Link to comment
Share on other sites

Si quelqu'un pouvait connaître les dates officielles et historiques des deux PM indien et israélien ?

On pourrait passer une journée amicale et sympathique en Israel ?! N'est-ce pas d'accord Yoram,CVS,  Joab et les autres ?

Je serais content de rencontrer Galil, c'était un super mec !

Link to comment
Share on other sites

Une équipe de chercheurs utilise les vidéos de portales pour modéliseres bombardements sur Gaza. Ils déterminent par exemple le type de mun des frappes (on voit une frappe de mk84, de 900kg), et utilisent les panaches de fumées pour établir leur séquensage.

http://aeon.co/video/society/forensic-architects-the-future-of-war-crime-investigations/

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 1 month later...

Enfin une bonne nouvelle, l'amateurisme de l'AKP nous a fait assez de mal. En espérant que les relations entre nos deux pays soit aussi forte abondante que dans les années 90. On les seuls pays démocratiques de la région.

Si je comprends bien, la Turquie achètera le gaz Israélien pour remplacé en parti le gaz russe et autorisera le passage du gaz vers l'Europe en prenant sa commission, du gagnant-gagnant.

Le gaz réconcilie la Turquie et Israël

Parce qu’il y va de leur intérêt économique, Israël et la Turquie vont mettre fin à la crise diplomatique qui les oppose depuis cinq ans.

Au terme de cinq années de glaciation, les relations entre Israël et la Turquie sont en passe de revenir à un niveau normal. Ce rapprochement diplomatique entre Jérusalem et Ankara est spectaculaire. Mais logique. Car il intervient au moment où la Turquie, visée par des représailles économiques russes depuis que son armée a abattu un chasseur-bombardier Sukhoï, cherche désespérément de nouvelles sources d’approvisionnement en gaz. Or, l’Etat hébreu veut commercialiser les immenses réserves de ce combustible récemment découvertes au large de ses côtés. Il y a donc convergence d’intérêt entre les deux pays qui semblent prêts à oublier les divergences du passé.

La brouille entre Jérusalem et Ankara, qui se voyaient alors comme de véritables alliés partageant des secrets militaires et des opérations de renseignements, a éclaté en juin 2010 lorsque les commandos marins de l’Etat hébreu ont intercepté le «Navi Marmara», le navire amiral de la première «flottille de la liberté» affrétée pour briser le blocus israélien de la bande de Gaza.

Certes, les relations entre les deux pays s’étaient déjà dégradées avec l’arrivée au pouvoir de l’AKP, le parti de Recep Tayyip Erdogan qui dénonçait avec virulence les opérations militaires israéliennes à Gaza. Mais lorsque neuf Turcs sont morts durant l’abordage israélien du «Navi Marmara», la Turquie s’est retournée contre son ancien allié en exigeant une indemnisation financière pour les familles des disparus ainsi que la levée immédiate du blocus de l’enclave palestinienne. Cette dernière exigence était d’ailleurs présentée comme la condition sine qua non pour que les relations israélo-turques se normalisent.

De fil en aiguille, les deux pays en sont arrivés à rappeler leurs ambassadeurs. En 2012, Ankara a également entamé des poursuites judiciaires contre cinq officiers supérieurs israéliens dont quatre ont été condamnés par contumace en 2014. Sur l’insistance d’Ankara, la Cour pénale internationale (La Haye) a également ouvert une information préliminaire pour «crimes de guerre» visant les responsables de l’abordage du «Navi Marmara».

Loin de cette agitation, des émissaires des deux pays ont pourtant entamé des négociations secrètes afin de trouver une issue à la crise. Et c’est dans ce cadre que le nouveau patron du Mossad Yossi Cohen, flanqué de l’ancien directeur du ministère israélien des Affaires étrangères Joseph Ciakhnover, se sont rendus ce mercredi à Zurich pour y rencontrer discrètement Feridun Sirnilioglu, directeur général du ministère turc des Relations extérieures.

Les trois ont conclu un projet d’accord en plusieurs points que Benyamin Netanyahou et Recep Tayyip Erdogan doivent encore avaliser officiellement. Israël, qui avait déjà présenté ses regrets en 2013, créera un fond de vingt millions de dollars destinés à indemniser les familles des morts du «Navi Marmara». Quant aux ambassadeurs des deux pays, ils réintégreront leurs bureaux respectifs. De quoi faciliter les négociations qui s’ouvriront dans la foulée pour l’achat de gaz naturel israélien par la Turquie par le biais d’un nouveau pipe-line marin reliant la côte des deux partenaires commerciaux.

Le projet d’accord prévoit également qu’Ankara mettra fin à toutes les procédures engagées contre l’Etat hébreu et que la Turquie expulsera où empêchera d’agir Salah Al Arouri, un dirigeant du Hamas qui anime à partir du territoire turc une infrastructure opérationnelle en Cisjordanie.

Tant l’entourage de Benyamin Netanyahou à Jérusalem que celui de Recep Tayyip Erdogan à Ankara reconnaissent que ces avancées sont acquises. Cependant, même si le cadre général de la réconciliation entre Jérusalem et Ankara est fixé, plusieurs réunions confidentielles seront encore organisées pour fixer les détails de l’accord avant son annonce officielle.

Pour l’heure, plus personne ne fait mention de l’exigence turque de lever le blocus de Gaza. Le projet d’accord ne l’évoque d’ailleurs pas.

https://www.letemps.ch/monde/2015/12/18/gaz-reconcilie-turquie-israel

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

8 hours ago, nemo said:

Les tarés messianiques de tous poils ont pas finis de mettre le boxon un peu partout... :sad:

Nous israéliens mais surtout palestiniens pour le moment, récoltons le fruit de ce que l'état d'Israël a semé depuis 1967. Si dès le départ, on avait interdit la colonisations des territoires nouvellement conquis, on n'en serait pas là. Le nationalisme religieux était marginal avant 1967 et sa frange la plus extrême à laquelle appartiennent ces jeunes n'existait tout simplement pas.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures , Joab said:

Nous israéliens mais surtout palestiniens pour le moment, récoltons le fruit de ce que l'état d'Israël a semé depuis 1967. Si dès le départ, on avait interdit la colonisations des territoires nouvellement conquis, on n'en serait pas là. Le nationalisme religieux était marginal avant 1967 et sa frange la plus extrême à laquelle appartiennent ces jeunes n'existait tout simplement pas.

Ce qu'une partie de la gauche israélienne n'arrive pas à comprendre c'est qu'Israël paye le travail bâclé et les renoncements de 1967, les erreurs de ses militaires et politiques qui naviguaient à vue sans perspective à long terme, sans avoir eu à saisir les logiques culturels et religieuses de la région. A cela il faut ajouter la chimère que constitue les accord d'Oslo .Israël est un mi-état mi-proto-état toujours en construction sans frontière définitive avec une partie de sa capitale et du pays peuplé de gens hostiles à toute autorité ou organisation politique juive dans cette région, un état dont la population paye et continuera à payer pour son manque de réalisme, ses rêveries, ses hésitations et ses doutes. Un état dont une partie de ses dirigeants et de sa population sont plus soucieux du "qu'en pensera t-on?" que l’intérêt national

Edited by lo uzi
Link to comment
Share on other sites

Les négociations continuent entre la Turquie et Israël, presque achevée selon des sources diplomatiques turques. La Turquie veut une exclusivité dans le commerce vers Gaza, les produits turcs pourront passer a Gaza assez rapidement après un contrôle des autorités israéliennes. Contrat gazier en vue aussi.

Edited by Imparator
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures , lo uzi said:

Ce qu'une partie de la gauche israélienne n'arrive pas à comprendre c'est qu'Israël paye le travail bâclé et les renoncements de 1967, les erreurs de ses militaires et politiques qui naviguaient à vue sans perspective à long terme, sans avoir eu à saisir les logiques culturels et religieuses de la région. A cela il faut ajouter la chimère que constitue les accord d'Oslo .Israël est un mi-état mi-proto-état toujours en construction sans frontière définitive avec une partie de sa capitale et du pays peuplé de gens hostiles à toute autorité ou organisation politique juive dans cette région, un état dont la population paye et continuera à payer pour son manque de réalisme, ses rêveries, ses hésitations et ses doutes. Un état dont une partie de ses dirigeants et de sa population sont plus soucieux du "qu'en pensera t-on?" que l’intérêt national

C'est très elliptique...

Link to comment
Share on other sites

"intéret national" le probléme est qui définis ce qu'est l'intéret national. La guerre éternelle est perçu par certain comme étant "l'intéret national" en Israël, c'est pas pour ça que la nation ne s'en mordra pas les doigts le moment venu.

Link to comment
Share on other sites

Sur 25/12/2015 at 11:23 , Joab said:

Nous israéliens mais surtout palestiniens pour le moment, récoltons le fruit de ce que l'état d'Israël a semé depuis 1967. Si dès le départ, on avait interdit la colonisations des territoires nouvellement conquis, on n'en serait pas là. Le nationalisme religieux était marginal avant 1967 et sa frange la plus extrême à laquelle appartiennent ces jeunes n'existait tout simplement pas.

On enterrait avant la guerre (la seconde guerre mondiale) des musulmans "indiens", le Pakistan n'existant pas, en pleins coeur de Jerusalem pour que la terre qui l'entoure devienne un symbole panarabique, c'était d'ailleurs le grand mufti qui avait décidé de cette stratégie, pour couper l'herbe sous le pied d'un Sionisme alors vieux d'un peu plus d'un demi siècle, et des Anglais (c'est juste après la tentative de partager entre Juif et Musulmans en damier en gardant Jerusalem et Bethléem pour l'Angleterre). Donc, peu importe la politique d'Israël il y aurait toujours eu de la part des arabes-sunnites une contestation de sa domination sur Jerusalem. Si ce n'est que dans ton écriture, l'accès aux réserves d'eau du Golan n'auraient pas été assurée et l'Israël light devrait se passer d'une certaine profondeur stratégique. En contrepartie il y aurait peut être eu moins de tensions en Cisjordanie? Mouai... Les camps de réfugiés Palestiniens n'ayant jamais vu la Palestine en Jordanie seraient tout de même toujours pleins.

 

Je pense que tant qu'il y aura des juifs pour gérer Israël vous aurez des problèmes et ne pourrez compter que sur des voisins pragmatiques mais temporaires comme la Turquie et l'Egypte (voir l'Arabie Saoudite et l'Inde), et espérer que certains autres pays ne veuillent pas s'aveugler en pensant qu'il n'existe plus une seule idéologie à visée impérialiste sur l'échellon mondial de la planète. C'est doublement faux si on regarde certaines (pas anecdotiques) franges du christiannisme dit Américain, et un certains Sunnisme. La fable qui dit qu'il est nourri par le conflit Israëlo Palestinien, semble ignorer qu'il existait bien avant Israel. D'ailleurs si on fait allusion au pogrom de Safed il me semble bien qu'il y a déjà à ce moment là un prédicateur qui explique qu'il faut massacrer les Juifs et s'emparer de leurs biens, incluant leurs femmes. Car bien évidemment le Juif est le responsable de toutes les décisions du dirigeant (même musulman) qu'on apprécie pas.

1834 !

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • BPCs locked this topic
  • BPCs unlocked this topic

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,986
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...