Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Israël et voisinage.


Recommended Posts

 

La marine Israélienne a neutralisé plusieurs véhicules et canots pneumatiques tentant d'entrer en territoire Israélien.

 

Pas trouvé comment mettre la vidéo directement.

Edited by Rob1
Lien bidouillé en enlevant tout après le point d'interrogation. Rob1.
  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

https://www.lorientlejour.com/article/1351746/pourquoi-lattaque-du-hamas-contre-israel-pourrait-changer-la-donne-dans-la-region.html

Révélation

L'offensive est incomparable avec les précédents affrontements opposant Israël et le mouvement islamiste. 

OLJ / Par Anthony SAMRANI, le 07 octobre 2023 à 13h02

Read this article in English

 

 

 

 

De la fumée après des tirs israéliens sur Gaza, le 7 octobre 2023. Photo Mohammed Salem/REUTERS

La comparaison est dans toutes les têtes depuis ce matin. Au lendemain du 50ème anniversaire de la guerre d’Octobre 1973, le Hamas a lancé une offensive surprise sur Israël.

Plusieurs éléments donnent à cette attaque un caractère, sinon inédit, incomparable avec les dernières confrontations entre le Hamas et Israël.

Le premier c’est qu’elle révèle les failles du renseignement israélien qui semble complètement dépassé, au moins dans un premier temps. C’est la première fois depuis des décennies que l’État hébreu renvoie un tel sentiment de fragilité.

Le deuxième élément, qui renforce d’ailleurs ce sentiment, ce sont les informations qui font état d’une infiltration de plusieurs dizaines de combattants du Hamas en territoire israélien qui auraient pris des civils en otages. Les images qui circulent depuis ce matin, montrant notamment un journaliste gazaoui côté israélien ou encore des civils prenant la fuite, vont marquer les esprits. Le mythe de la forteresse impénétrable a pris un sérieux coup.

Le troisième élément, c’est qu’en seulement quelques heures, les premiers bilans font état d’au moins 40 morts et plus de 500 blessés côté israélien.

Notre couverture en direct ici :

Plus de 200 tués, des centaines de blessés : nous suivons en DIRECT l'offensive du Hamas contre Israël

Si la comparaison avec 1973 semble pour le moment exagérée, il est probable que cette offensive ait des conséquences qui dépassent la question gazaouie. Et pour cause : elle s’inscrit dans un contexte régional de renforcement de l’axe Hamas-Hezbollah-Téhéran et d’une potentielle normalisation entre Israël et l’Arabie saoudite.

L’attaque a été probablement préparée et coordonnée depuis des mois avec le Hezbollah et l’Iran. Au nom de « l’unité des fronts », le Hamas et le Hezbollah ont largement renforcé leur lien ces deux dernières années. Une partie des dirigeants du Hamas ont trouvé refuge au Liban et le chef du bureau politique du mouvement, Ismail Haniyeh se rend régulièrement au Liban notamment pour s'entretenir avec le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah. En avril dernier, plusieurs roquettes ont été lancées contre Israël depuis le Sud Liban dans une attaque imputée au Hamas.

Est-ce que le Hezbollah peut participer à l'offensive actuelle ? C’est la grande question de cette confrontation. Le parti de Dieu s’est pour l'instant contenté d’un communiqué de soutien. On peut par ailleurs estimer que s’il avait vraiment voulu créer l’effet de surprise, le Hezbollah aurait lancé une attaque au même moment que le Hamas. Le parti chiite a avalisé l’année dernière la signature d’un accord sur la démarcation de la frontière maritime entre le Liban et Israël. Il n’a plus été en confrontation directe avec l’Etat hébreu depuis 2006 et le contexte libanais et régional ne lui sont pas favorables. Mais le simple fait que la question de sa participation à l’offensive se pose change une partie de l’équation.

Conséquences 

En octobre 1973, Israël avait repris le dessus dans la confrontation et fini par enregistrer une victoire militaire. Si un tel scénario devrait logiquement se reproduire, les premières images de la défaillance israélienne risquent de rester dans toutes les têtes, donnant au Hamas l’occasion de revendiquer une « victoire » historique.

Lire aussi

Il y a 50 ans, pourquoi Sadate et Assad ont attaqué Israël

Celle-ci devrait avoir des conséquences à plusieurs niveaux. Premièrement elle risque de renforcer encore le Hamas au détriment de l’Autorité palestinienne. Le mouvement islamiste veut se présenter comme le seul susceptible d’occuper l’espace local de la représentation palestinienne face à un Fateh en fin de vie. Si le Hamas devrait enregistrer de très lourdes pertes avec la réponse israélienne, le plus important est ailleurs pour le mouvement. Il s’agit de profiter du contexte palestinien et régional pour « éliminer » le Fateh de l’équation. Ces événements ne peuvent d’ailleurs pas être complètement déconnectés de ce qui se passe depuis plusieurs semaines dans le camp de Aïn el-Heloué, au Liban, où des factions proches du Hamas mènent une guerre d’élimination contre le Fateh.

A l’issue de cette attaque, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a promis que le « Hamas paiera un prix sans précédent ». Le leader israélien risque toutefois d’être affaibli par la déroute des renseignements et de l’appareil sécuritaire de son pays. A la tête d’une coalition d'extrême droite, Benjamin Netanyahu va subir une énorme pression de la part des franges les plus radicales de son gouvernement. Comment répondre à une telle attaque ? L'armée israélienne peut-elle lancer une offensive terrestre contre Gaza et occuper à nouveau ce territoire qu’elle avait quitté en 2005 ? Là aussi, la réponse israélienne aura des conséquences bien au-delà de Gaza, non seulement sur la poursuite de la colonisation de la Cisjordanie mais aussi dans le processus de normalisation.

La troisième conséquence possible est d'ordre régional. L'Arabie saoudite a appelé « à l'arrêt immédiat de l'escalade » et a semblé attribuer la responsabilité de l'offensive à la politique israélienne. Ce nouveau conflit va-t-il torpiller le processus de normalisation ? C’est en tout cas probablement l’un des objectifs de l’attaque et l’une des explications de son timing.

Il est encore trop tôt pour répondre à ces questions mais l’on peut d’ores et déjà dire que la normalisation s’éloigne. Il sera plus difficile pour l’Arabie saoudite de signer un accord de paix avec Israël dans ce contexte d’autant que l’Etat hébreu ne ferait clairement aucune concession envers les Palestiniens. Voilà le principal message de l'attaque : Téhéran fait comprendre à Riyad que la paix avec Israël aura un prix élevé. 

 

  • Thanks 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Gallium a dit :

Apparemment c'est un Malioutka 9M14 (1960s) qui a mis le merkava HS...

Lequel ? Parce que selon les sources, on irait jusqu'à quatre chars endommagés ou détruits. Dont celui qui a pris une munition larguée par drone.

Au moins l'un des chars concernés aurait été un Mk 4 équipé d'un système Trophy. Il n'était pas supposé repousser un tir d'un AT-3 ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Ciders a dit :

Lequel ? Parce que selon les sources, on irait jusqu'à quatre chars endommagés ou détruits. Dont celui qui a pris une munition larguée par drone.

Au moins l'un des chars concernés aurait été un Mk 4 équipé d'un système Trophy. Il n'était pas supposé repousser un tir d'un AT-3 ?

Visuellement j'en ai vu 2 pour l'instant.

Donc les Merkavas sont positionnés dans un rôle de sentinelles ? Sans support d'infanterie ou IFV ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Ciders a dit :

Lequel ? Parce que selon les sources, on irait jusqu'à quatre chars endommagés ou détruits. Dont celui qui a pris une munition larguée par drone.

Au moins l'un des chars concernés aurait été un Mk 4 équipé d'un système Trophy. Il n'était pas supposé repousser un tir d'un AT-3 ?

apparement le MK 4 etait pas en route. tu peux avoir les meilleurs systemes, si ils sont éteints...

  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, azety a dit :

apparement le MK 4 etait pas en route. tu peux avoir les meilleurs systemes, si ils sont éteints...

Pourtant l'équipage était bien à son bord, équipage qui a fini aux mains des militants du Hamas, du moins pour ceux qui ont survécu.

Je m'abstiendrai de poster la vidéo...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Ciders a dit :

Foutue surprise stratégique, une fois de plus. Cécité israélienne, commandement local aux fraises, frontières non protégées. Comme quoi, l'Histoire repasse toujours les plats.

Surprise stratégique oui. Après coup, cela paraît "évident" - mais oui, les 50 ans du début de la guerre du Kippour, jour pour jour ! En classe d'histoire, les petits Israéliens à venir se demanderont "mais comment nos grands-parents ont pu ne pas le voir venir ?" C'est l'avantage d'être après. La vision vers l'arrière, c'est du 10/10ème. 

Dans les faits, je ne suis pas sûr du tout qu'il était si évident de le voir venir. Le Mossad a une grande réputation, certes, mais les Palestiniens ont été "formés" par leurs ennemis - ils ont été à bonne école on pourrait dire ! - et ils sont probablement devenu experts de la planification et de la dissimulation.

 

Il y a 5 heures, Patrick a dit :

Juste pour info il y a des vidéos qui traînent de familles israéliennes massacrées à bout portant dans leurs maisons jusqu'au dernier enfant.

 

Il y a 5 heures, Ciders a dit :

Ils n'y arriveront pas. Impossible militairement et stratégiquement. Et que faire de la population ?

Les Azerbaïdjanais ne semblent pas avoir eu de problème majeur, une fois établi leur contrôle sur le Haut-Karabagh, à s'assurer que ses habitants arméniens ne leur causeraient plus aucun souci. En réalité, ce genre de problème n'est absolument pas "impossible" à résoudre, c'est même affreusement facile - si l'on abandonne toute morale, bien sûr.

Les Israéliens ne le feront pas.

La guerre entre Hébreux et Arabes de Terre Sainte est une guerre ethnique pour le contrôle territorial, donc par essence une "guerre sale", mais le mal qui en résulte est grandement limité du fait que la partie la plus forte respecte certains standards moraux.

Dieu merci, plus précisément YHWH / יהוה merci.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, azety a dit :

je confonds alors, mais sur l'une des vidéos l'un des chars semble garer, couvre canon en place sur la 12.7 et le canon principal, canon vers le bas et optiques fermés

 

Celui dans le campement militaire est garé et inactif. Celui-ci a du finir brûlé.

Le Merkava ciblé par le drone, on voit clairement la tourelle bougée.

Je ne sais pas si ce genre d'attaque de drone est inédite, mais Tsahal va sans doute devoir y faire face de plus en plus. C'est efficace pour un coût faible. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 44 minutes, Claudio Lopez a dit :

Comme l'attaque était massive, la faible garde du complexe a vite été submergé et les soldats ont été abattu ou ont pris la fuite pour les plus chanceux.. 

De toute manière, c'est juste des images pour la propagande car ils n'ont pu prendre aucun engin avec eux excepté ceux des vidéos précédentes et même la jeep, ils n'ont pas pu la détruire complètement. Ce n'est pas l'explosion que l'on voit dans les films. 

Bref malgré les belles images galvanisante pour eux, les prises de guerre seront très limités. Les otages eux auront beaucoup plus de valeurs 

le camp a été repris par les israéliens?

Link to comment
Share on other sites

il y a 32 minutes, Ciders a dit :

Lequel ? Parce que selon les sources, on irait jusqu'à quatre chars endommagés ou détruits. Dont celui qui a pris une munition larguée par drone.

Au moins l'un des chars concernés aurait été un Mk 4 équipé d'un système Trophy. Il n'était pas supposé repousser un tir d'un AT-3 ?

https://x.com/SimNasr/status/1710659682090561571?s=20

Link to comment
Share on other sites

il y a 18 minutes, Akilius G. a dit :

le camp a été repris par les israéliens?

Les commandos du Hamas sont en mode rezzou, ils attaquent, ils prennent les armes qu'ils peuvent prendre et ils s'en vont.. 

Sauf ceux qui ont des missions suicides qui sont la pour prendre des commissariats, des bâtiments administratifs avec un max d'otages et qui sont là pour fixer une partie des forces israeliennes. 

Concernant la base, cela m''étonnerait beaucoup que les mecs du Hamas y soient encore car ce serait un site indéfendable sans otages et un sacrifice inutile 

Edited by Claudio Lopez
Link to comment
Share on other sites

La sagesse réside dans l'attente. Le Hamas a lancer la guerre de son initiative, et nous sommes tous d'accord pour dire qu'il est conscient de ce à quoi s'attendre en ce qui concerne la réponse d'Israël. Il est evident que l'IDF va etre totalement mobilisée, et que la reponse va etre violente est sanglante pour les habitants de la bande de Gaza. Le Hamas est il pret a s'engager dans une guerre hybride ? On peut rappeller la guerre de 2006 où la campagne de bombardement israelienne n'a pas pu mettre a bout le Hezbollah, et comment l'invasion terrestre a été un echec resultant dans de nombreuses pertes des deux cotés.

Je suis d'avis que le Hamas n'a pas encore épuisé toutes ses ressources. Les succès des premières heures ne sont pas dus à une supériorité numérique, mais à une totale surprise pour les garnisons de l'IDF. Combien de combattants restent-ils à Gaza, prêts à faire face à l'action d'Israël ?

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • BPCs locked this topic
  • BPCs unlocked this topic

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,981
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...