Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Après les émeutes à Madagascar, les appels au dialogue se multiplient


Recommended Posts

Après les émeutes à Madagascar, les appels au dialogue se multiplient


Le bilan des émeutes et des pillages qui ont secoué Antananarivo depuis lundi 26 janvier, en marge des manifestations contre le président Marc Ravalomanana, un homme d'affaires prospère accusé de tendances autocratiques, s'établit à au moins 34 morts. Au lendemain d'un premier bilan faisant état de deux morts, celui-ci a été réévalué à la hausse après la découverte, mardi, de quelque trente corps calcinés dans les décombres d'une galerie marchande.

Dans ce contexte, le chef de l'Etat a lancé un appel "à l'unité nationale et au dialogue" en direction de l'opposition et de son chef de file - le jeune maire de la capitale, Andry Rajoelina. "J'appelle la communauté internationale, ainsi que les églises à tout faire pour que les deux parties se rapprochent", a-t-il déclaré. "Si on y arrive, je promets que les troubles s'arrêteront rapidement", a ajouté le chef de l'Etat. "Il n'y aura pas de réunion ou de dialogue tant que les militaires qui ont tué (...) n'auront pas rendu des comptes", a répliqué M. Rajoelina, qui n'en a pas moins annulé toute nouvelle manifestation.

L'appel au dialogue du chef de l'Etat a conduit les Occidentaux à tenter une mission de médiation. A l'issue d'une réunion de diplomates, mardi matin à l'ambassade d'Allemagne à Antananarivo, ils ont proposé d'organiser "une rencontre en terrain neutre, c'est-à-dire dans une ambassade", entre le chef de l'Etat et son principal adversaire, selon une source diplomatique anonyme.


LES AMÉRICAINS EN POINTE


Il faut trouver "une sortie pacifique et durable à la crise actuelle", a indiqué dans un communiqué publié mardi le ministre français des affaires étrangères, Bernard Kouchner, à l'issue d'un entretien téléphonique avec le président Ravalomanana.

Si les Américains apparaissent en pointe dans la tentative de résolution de la crise, la France ne veut pas être en reste pour des raisons héritées de l'histoire. Madagascar - la quatrième île au monde par sa superficie - est une ancienne colonie française. Elle doit d'ailleurs accueillir en 2010 le sommet de la francophonie. Plus de 20 000 personnes y résident qui détiennent un passeport français (dont la moitié environ de binationaux). Une partie de l'industrie du tourisme de la Grande Ile est contrôlée par des intérêts français. Et c'est aussi à Madagascar que la coopération française est la plus active en Afrique subsaharienne.

Les besoins sont importants pour ce pays essentiellement agricole, dévasté en 2000 et 2004 par des tornades. Selon les estimations de la Banque mondiale, sept habitants sur dix vivent avec moins d'un dollar par jour.

La solidité de ces liens contraste avec des relations diplomatiques délicates. La France n'a plus d'ambassadeur à Madagascar depuis l'été 2008 et la demande du rappel de celui qui était en poste, Gildas Le Lidec, soupçonné d'avoir "le mauvais oeil" par le chef de l'Etat, réputé très superstitieux. Le nom d'un successeur a été proposé à M. Ravalomanana mais sans réponse à ce jour. Dans ce contexte, les autorités françaises ont demandé à leurs ressortissants de limiter leurs déplacements et de constituer des provisions alimentaires. Les lycées français sont fermés. Paris a également placé Madagascar parmi les destinations à éviter.

Les Occidentaux redoutent que la situation se détériore. Selon des informations parcellaires, les troubles du début de semaine ne sont pas limités à la capitale. Des scènes de pillage et d'émeute ont eu lieu en province, qui ne visaient pas seulement des entreprises contrôlées par le chef de l'Etat ou des magasins distribuant des produits de marque lui appartenant.


Jean-Pierre Tuquoi

Source :
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2009/01/28/apres-les-emeutes-a-madagascar-les-appels-au-dialogue-se-multiplient_1147578_3212.html
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Madagascar : l’opposition au siège du gouvernement

L’opposition malgache a pris le contrôle samedi du siège du gouvernement à Antananarivo et son chef Andry Rajoelina a affirmé "commander" l’armée et exigé la démission du président Marc Ravalomanana, qui a catégoriquement refusé tout départ.

Aucun déploiement particulier des forces de sécurité n’était visible samedi en fin de soirée dans la capitale. Dans un entretien samedi soir à l’AFP, M. Rajoelina, qui avait donné en début d’après-midi quatre heures au président pour quitter le pouvoir, n’a pas dit ce qu’il comptait faire précisément après l’expiration de son ultimatum, alors que l’armée a pour le moment exclu de marcher sur le palais présidentiel où se trouve le chef de l’Etat. "C’est moi qui commande l’armée aujourd’hui", a cependant affirmé l’opposant, ajoutant : "nous ne voulons pas la violence". Il a aussi menacé de traduire en justice son rival. "M. Ravalomanana sera amené devant un tribunal (...) par rapport aux actes qu’il a commis", a-t-il dit. Escorté de militaires, un cabinet de l’opposition nommé pour remplacer le gouvernement s’est emparé dans la matinée de la Primature désertée. Le "Premier ministre" de cette "Haute autorité de transition", Roindefo Zafitsimivalo Monja, entouré de ses "ministres", a affirmé que "le président de la République, l’Assemblée nationale, le Sénat et le gouvernement (étaient) déchus de leur fonctions".

Entouré de militaires, M. Rajoelina, 34 ans, a ensuite demandé au président de quitter le pouvoir lors d’un meeting. "Il n’y a pas d’autres solutions que la démission de Ravalomanana dans les quatre heures à venir", a-t-il lancé lors de sa première apparition publique depuis le 3 mars. L’opposant, destitué début février de son poste de maire d’Antananarivo, vivait caché depuis le 5 mars après une tentative d’arrestation. Dans un communiqué, la présidence et le gouvernement ont répliqué que le pouvoir était toujours entre les mains de M. Ravalomanana. Le mouvement de l’opposition est "une manifestation de rue, qui utilise la terreur et la répression pour survivre. Une auto-proclamation ne donne pas de pouvoir légal", déclarent-ils dans ce communiqué, alors que l’armée, la gendarmerie et la police ont basculé dans la défiance au président. Le nouveau chef d’état-major de l’armée, André Andriarijaona, a lui déclaré à l’AFP qu’il n’y avait pas lieu à ce stade de déployer l’armée vers le palais présidentiel, tout en se disant prêt à soutenir l’opposition si nécessaire. "Je suis sûr que la garde présidentielle va quitter les lieux, donc ce n’est pas la peine de déployer les forces armées pour ça", a-t-il déclaré, ajoutant : "si ça peut ramener le calme, on soutient" l’opposition.

La garde présidentielle est évaluée à environ 500 hommes, contre 28.000 pour l’armée, la gendarmerie et la police. Dans la soirée, un millier de partisans du président tenaient un barrage filtrant près du palais d’Etat, situé à environ 12 km du centre-ville, a constaté un journaliste de l’AFP. Au moins 28 personnes avaient été tuées le 7 février lorsque la garde présidentielle avait tiré sur des partisans de l’opposition. Plus d’une centaine sont mortes depuis janvier dans les violences qui ont émaillé le conflit. L’opposition, qui a pris l’"engagement" d’organiser des élections générales d’ici 24 mois, a aussi reçu samedi le soutien du président de l’Assemblée nationale et ex-Premier ministre de M. Ravalomanana, Jacques Sylla. L’opposition accuse M. Ravalomanana d’avoir "manqué à ses obligations constitutionnelles", lui reprochant notamment "la tuerie" du 7 février et l’utilisation du pouvoir "au profit d’intérêts purement privés et personnels". La Commission européenne s’est déclarée "sérieusement préoccupée" par la crise. L’émissaire de l’ONU à Madagascar, Tiébilé Dramé, a appelé les Malgaches "à trouver un compromis".

Source :

http://www.clicanoo.com/index.php?id_article=204770&page=article

Link to comment
Share on other sites

  • 4 years later...
La situation sécuritaire se dégrade dans la capitale de Madagascar, à l’approche des fêtes de fin d’année, qui coïncident avec la période électorale. La France recommande la plus grande prudence à ses ressortissants.

La France, via un communiqué émis par son ministère des Affaires étrangères, appelle ses ressortissants à redoubler de vigilance en raison de la dégradation de la situation sécuritaire à Tananarive. Vols à l’arrachée, attaques à main armée, enlèvements… Depuis quelques jours, la capitale de Madagascar est le théâtre d’incidents visant des ressortissants français.

 

Source:

http://www.linfo.re/402-Societe/577525-La-France-alerte-ses-ressortissants-a-Tananarive

Edited by Rochambeau
Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

http://geocarrefour.revues.org/8994 (2014)

 

À propos d'un livre paru en 2013 sur l'impact des politiques environnementales de « Washington », à savoir le FMI et la banque mondiale :

 

Dans l’imaginaire des marchés touristiques, Madagascar est, certes, maintenant identifié surtout à l’écotourisme (réserves, lémuriens, baobabs, tortues…), mais c’est, dirons-nous, au prix d’une instrumentalisation d’un « écotourisme » qui satisfait plus politiciens, scientifiques et bailleurs de fonds que les populations rurales, finalement peu consultées et peu associées.

 

[L'auteur] montre excellemment l’écart entre les intentions et les résultats, et comment les institutions internationales puissantes disposent à peu près souverainement de l’avenir de pays pauvres.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 years later...
il y a une heure, Zalmox a dit :

L’étude des cartes produites à l’aide des outils de Copernicus, ce service européen d’étude de l’environnement, indique pourtant que la région subsaharienne concentre actuellement la majorité des combustions de biomasse (le fait de brûler des matières organiques) dans le monde.

https://www.lavoixdunord.fr/627531/article/2019-08-22/pourquoi-personne-ne-parle-des-incendies-titanesques-en-afrique-subsaharienne

--

10 septembre 2018. Philippe Méral a étudié les mécanismes socio-économiques derrière la déforestation de Madagascar.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/le-pape-pousse-un-cri-d-alarme-sur-la-deforestation-de-madagascar-20190907 (7 septembre 2019)

« Environ 200.000 hectares par an de forêts sont perdus chaque année à Madagascar », selon l'ambassadeur britannique à Madagascar, Philip Boyle. Certaines projections évoquent même « la disparition de la majorité de la forêt tropicale humide d'ici 2040 », a-t-il précisé.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 9 months later...

https://www.latribunedelart.com/la-restitution-de-la-couronne-de-ranavalona-iii (22 juin 2020)

Dans la nuit du 3 décembre 2011, le patrimoine malgache, déjà très éprouvé par l’incendie du Palais de la Reine en 1995, fut une nouvelle fois frappé par le vol de la couronne de la reine Ranavalona I, qui avait régné sur l’île entre 1828 et 1861.

Est-ce la disparition de cette couronne qui a transformé une autre couronne provenant également d’Antananarivo et conservée au Musée de l’Armée à Paris (ill. 2) en couronne royale, cette fois de la reine Ranavalona III ? S’il s’agit effectivement d’un objet ressemblant à une couronne, celui-ci, réalisé dans un matériau beaucoup moins noble (du zinc doré), n’est en aucune manière celle de la reine, mais un élément décoratif qui surplombait la structure éphémère en forme de dais qui fut utilisée lors de la cérémonie (appelée Grand Kabary) pendant laquelle la souveraine prononça la déclaration de guerre contre la France. Contrairement à la couronne dérobée, qui était assimilable à une regalia, cette fausse couronne relève davantage des décors éphémères qui étaient montés en Europe lors des cérémonies d’entrée dans les villes. Un élément intéressant donc de l’histoire malgache, et de celle des rapports parfois difficiles entre la France et Madagascar, mais en aucun cas une œuvre majeure.

https://www.latribunedelart.com/le-patrimoine-d-antananarivo-en-danger (6 mai 2020)

Or, la haute ville d’Antananarivo est proposée par Madagascar pour être inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, et le palais de la Reine en est un élément essentiel. C’est peu dire que les travaux en cours, menés par une société française, Colas, qui n’est en aucun cas spécialisée dans la restauration de monuments historiques, risquent de compromettre grandement cet objectif.

Après avoir « restauré » l’intérieur de manière peu conforme à l’original, le projet va s’attaquer à l’extérieur en construisant notamment dans l’enceinte du palais un « Colisée » (sic) à la manière du Colisée de Rome (et bien sûr sans aucune justification historique) et en rajoutant une espèce de flèche en métal, plus haute que le palais et dont le rôle n’est pas vraiment défini. Nous n’avons trouvé aucun visuel officiel de ces additions sur Internet (notre illustration 7 provient de l’avis d’appel d’offre publié sur un compte Facebook), en revanche, ce Colisée est annoncé sur le site de la Présidence de la République. On y lit que cette construction aura pour rôle de « faire revivre aux visiteurs les scènes de l’histoire » sans préciser s’il s’agira de l’histoire de Rome ou de celle d’Antananarivo !

Un autre bâtiment est désormais totalement dénaturé par des travaux de rénovation qui s’apparentent davantage à de la reconstruction qu’à de la restauration : la grande poste d’Antananarivo. Il s’agissait d’un très bel exemple d’architecture Art déco.

  • Haha 1
  • Confused 1
  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

Faire passer un ornement pour une couronne royale en guise de propagande interne tout en racontant des bêtises au passage...
Elle est belle la fierté malgache...
Et l'autre zouave s'en servira pour sa propagande si on lui rend ce machin.

Sinon un collisée de style romain, c'est pas de l'appropriation culturelle?

Aucune empathie pour des abrutis pareils.

  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...

http://www.senat.fr/presse/cp20201105c.html (5 novembre 2020)

Quelques heures à peine après avoir débattu en séance publique des modalités du retour de vingt-six pièces du trésor d’Abomey à la République du Bénin et du sabre dit d’El Hadj Omar Tall à celle du Sénégal, les membres de la commission de la culture du Sénat sont stupéfaits d’apprendre, par voie de presse, le départ, dans la nuit, vers Antananarivo, de la couronne du dais de Ranavalona III conservée depuis 1910 au Musée de l’armée.

Ce retour précipité et en catimini, effectué au mépris de toute consultation de la représentation nationale, seule autorité compétente pour autoriser la sortie de ces biens des inventaires nationaux, illustre de nouveau la tentation du Gouvernement de faire systématiquement prévaloir les enjeux diplomatiques sur l’intérêt culturel, scientifique et patrimonial des biens composant les collections publiques françaises. Ces biens, juridiquement inaliénables, ne sont pourtant pas cessibles au gré de l’évolution des relations internationales.

  • Like 1
  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

  • 10 months later...

Mauvais payeur, Madagascar perd son seul avion de transport militaire

La société française Sofema a repris le Casa CN-235 que le président Andry Rajoelina avait acheté à crédit en 2019....

Histoire complète ici :

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2021/09/16/mauvais-payeur-madagascar-perd-son-seul-avion-de-transport-militaire_6094928_3212.html?

j'ai un doute sur la date de mise de l'avion, 1987. Cela en ferai un tout premiers produits avant même la mise en service officielle.

spacer.png

 

Edited by collectionneur
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,634
    Total Members
    1,550
    Most Online
    thethao24h
    Newest Member
    thethao24h
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...