Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Collision entre Le Triomphant et HMS Vanguard


Sidewinder
 Share

Recommended Posts

certes certes...

deux remarques néanmoins

les SNLE NG français sont bcp plus efficaces que nos SNA en terme de discrétion acoustique et de détection, donc une de leur mission annexe en retour de patrouille peut être le pistage des "autres" les OHIO le font pourquoi pas nous???

ensuite n'oublions jamais que les SNLE embarquent les SM 39... si si allez voir FDC et Navires et Histoire ce qui convenez-en est étrange pour un bâtiment uniquement chargé de n'être qu'un trou sans bruit...

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 236
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

+1

voila ce quen dit un ancien officier soum:

Il ne faut pas comparer les torpilles et les missiles nucléaires. Les SNA et les SNLE sont tous équipés de torpilles (dites lourdes, L5 ou F17), et missiles Exocet SM39 pour lutter contre les autres sous marins ou les bâtiments de surface. La fonction de dissuasion nucléaire des SNLE est "en plus". Même s'ils sont conçus spécifiquement pour cette mission, on pourrait dire que les SNLE sont des SNA équipés en plus d'une partie dissuasion.

Link to comment
Share on other sites

oui, enfin, les US ont bien moins à perdre que les anglais ou les français...

les US doivent en permanence avoir 3, voir 4 SNLE en patrouille, peut-être même plus, vu qu'ils ont 14 SNLE...

la France et le Royaume-Uni n'en ont que 4, et un seul en permanence prêt à tirer...

En plus, qui dit pistage, dit risque de dévoiler soit même plus que voulu... les Ohio sont bien plus vieux que les sous-marins européens, donc contiennent peut-être moins de technologie de pointe (l'Ohio a été mis en service en 81).

Quant aux SM-39, immaginons les cas suivants:

le SNLE a tiré une partie de sa cargaison, voir toute sa cargaison. Ce qui a bien sûr déclenché la troisième guerre mondiale, mais aussi alerté toutes les navires ennemis patrouillant dans le coin...

Lui reste maintenant à se dégager de ce merdier... des SM-39 et des torpilles, ça peut être très utile pour cela...

Ou alors, on est en guerre, et manque de bol, le SNLE s'est fait repéré et se fait attaquer par une frégate ASW... Discrétion ou pas, suivant comment, le seul moyen de s'en sortir, c'est de dégommer la menace... Et là aussi, un SM-39, ça peut être utile...

Link to comment
Share on other sites

Pour un SNLE en patrouille la seule raison d'être et son unique soucis est de ne pas être détecté jusqu'au moment où il délivre "le feu nucléaire" la fuite et la discrétion son ses seuls atouts

Il faudrait étudier çà de près mais les seuls moments où il remonte c'est pour recaler ses centrales inertielles voit prendre ses messages en TBF

Après en rentrant de patrouille il peut être amené à se défendre ou à faire des extra...

Link to comment
Share on other sites

oui, bien sûr, en temps de paix d'accord.

mais si en temps de guerre il est détecté (ça peut toujours arriver, malgré tous les soins pris pour éviter que cela ne se produise) et risque de se faire couler dans les minutes/heures qui suivent, avoir de l'armement d'autodéfense, ça peut toujours servir...

Surtout que si la frégate ASW ennemie sait que le SNLE est sans défense, elle pourra s'approcher beaucoup plus, et ne se méfier que de l'éventuelle escorte (il peut toujours y avoir un SNA qui traîne dans le coin...).

Link to comment
Share on other sites

Cette phrase est tiré de l'article du SUN " senior military source said: “The lines between London and Paris have been hot.”, si la rencontre était fortuite cette phrase n'aurait pas lieu d'etre, en plus rien n'aurait flltré de notre coté si les Brits ne la jouait pas à la pleurenicharde, m'enfin z'ont peu etre faillit rester au fond.  8)

A quand la prochaine patrouille de l'un et de l'autre?

Link to comment
Share on other sites

Pour éviter des tels problème il faut que les 2 marines accorde leur violons.

Autrement dit : toi tu patrouille dans cette zones et mois dans une autre

et on change par rotation.

Link to comment
Share on other sites

Pour éviter des tels problème il faut que les 2 marines accorde leur violons.

Autrement dit : toi tu patrouille dans cette zones et mois dans une autre

et on change par rotation.

ça n'empêchera pas une colision avec un SNLE russe (ou US, même si là aussi, les infos peuvent aussi être données).

De toute façon, c'est extrêmement rare, ce genre d'incidents (les collisions entre SNA ou entre SNA et SNLE, c'est autre chose...).

Link to comment
Share on other sites

Le complot est que la France rentrant dans l'OTAN et en particulier le comité des forces nucléaires, elle doit donner la position de ses SNLE aux anglais alors pour que la pilulle passe mieux on a fait se percuter gentillement les deux soums pour qu'en réaction les deux pays acceptent de se donner mutuellement la position de leurs SNLE.  >:(

Question : est-ce que la France a déjà provisionné les frais de réparation du sonar dans la ligne des frais relatifs à la réentrée dans l'OTAN ?  >:(

le pump jet glissant tout le long de la coque est passé inapercu

Tu parles surement du pump jet du Vanguard et de la coque du Triomphant. Non ? Si c'est le cas effectivement c'est pas brillant...
Link to comment
Share on other sites

Le sous-marin français ignorait qu’il avait heurté un sous-marin anglais

http://www.corlobe.tk/article12727.html

Je cite : "La marine nationale avait annoncé au début du mois que le dôme sonar du Triomphant avait probablement été endommagé dans une collision avec un conteneur tombé à l’eau.

Elle n’a découvert qu’il avait heurté un sous-marin britannique que lors d’un échange régulier d’informations avec la Royal Navy."

Je vois bien le scénario :

"Ah, au fait, avant de terminer notre réunion, nous voulions vous anoncer que l'un de nos SNLE a heurté un conteneur.

Ah bon, nous aussi ... "

:lol:

Je rappelle à ceux qui élaborent des théories qu'un soum est également indétectable quand il est dans votre sillage.

Que si le soum de devant réduit son allure, il est extrêmement difficile pour celui de derrière, vu l'inertie du monstre, de s'adapter.

Par ailleurs, il existe des "routes" sous-marines et des procédures (profondeurs typiques de plongée) qui augmentent la probabilité de percu.

Il existe une infime proba que deux avions entrent en percussion dans le ciel, pourtant c'est déja arrivé, et pas que lors de meetings aériens.  ;)

Link to comment
Share on other sites

Aller, quelques bonnes raisons pour mettre un tampon à l'Anglois

_Un sous-marin Brits serait impliquer dans l'incident du Bugaled Breizh mais ils refusent de le reconnaitre

_Ils nous mettent des batons dans les roues au sujet de notre retour dans l'OTAN

_Ils cherchent à décrocher des marchés d'armements là ou il faut pas

_La manière publique et la thématique avec laquelle ils envisagent  l'abandon de leur dissuasion n'est pas du tout à notre gout car elle pourrait entrainer une forte préssion pour que nous fassions de meme

mais c'est purement masturbatoire.  :lol:

Link to comment
Share on other sites

Je me pose quand même des questions plus terre-à-terre sur cet incroyable évènement!

Un choc quasi-frontal et deux sous-marins qui se "ripent" mutuellement, ça ne risque pas de mettre en péril la solidité des coques? D'autant plus que l'incident s'est produit par "grand fond" donc à des profondeurs où les coques de sous-marins subissent déjà de fortes contraintes.

En d'autres termes, est-ce qu'il va suffire de changer des éléments de sonar (voire un sonar complet) sur le Triomphant et de lui offrir un nouveau dôme ; et de changer un pump-jet et une hélice sur le Vanguard pour que les deux sous-marins reprennent la mer comme si de rien n'était?

Franchement cette situation est effrayante. Les deux navires pourraient écoper (sans jeu de mots) de difficultés opérationnelles restreignant leurs possibilités de navigation au cas où les dégâts seraient plus qu'extérieurs.

On peut trouver ça marrant, je trouve pour ma part que c'est un beau gâchis de moyens, de temps et d'argent. :-[

Enfin, les erreurs servent à ne pas être reproduites.

Link to comment
Share on other sites

Enfin, les erreurs servent à ne pas être reproduites.

Rien ne dit qu'il y ait eu erreur ...

Si effectivement les deux soum faisait route de collision presque face a face a faible vitesse et grande profondeur - en gros le cas le moins propice a une detection - ... dans le meilleur des cas il n'ont eu l'alerte sonar que très tard ... disons 1nm, en supposant qu'ils filait 15kts chacun ... ca laisse moins de 2 minute pour comprendre, isoler la source, la localiser, déduire la route, évaluer la collision, et enfin manoeuvrer pour l'évitement, tout ca version aveugle et sourd ou presque.

Le probleme c'est que murphy se mêle de nos probabilité d'indisponibilité d'un SNLE ... alors qu'on en a un qui part a la casse et l'autre qu'est pas tout fini.  On se retrouve comme des cons avec 2 SNLE ... et la on est en flux tendu de chez flux tendu. Si part malheur ca se passe bien j'en connais qui vont nous dire vous voyez pas besoin de 4 ... 2 ça suffit tranquille :lol:

Pour les dégât c'est solide ces petite bête la c'est sensé encaisser des dommage de combat version torpille gros calibre ... alors frottis frotta avec la ferraille anglaise ca pourri juste la fibre du sonar ... et surement le sonar dessous. Le plus ennuyeux c'est les enregistrements des signatures, maintnenant il est quasi certain qu'elles soient connus de part et d'autre ... dans le genre je te tiens tu me tiens ... ca va etre sympa, c'est les américains qui doivent bien se marrer.

Link to comment
Share on other sites

http://www.lexpress.fr/actualites/2/le-choc-des-sous-marins-un-hasard-extraordinaire-selon-morin_741450.html

PARIS - La collision entre deux sous-marins nucléaires français et britannique début février relève d'un "hasard de circonstances extraordinaire", a déclaré le ministre de la Défense, Hervé Morin.

Le choc entre le Triomphant et le HMS Vanguard dans l'Atlantique a été confirmé lundi par les marines des deux pays à la suite d'informations parues dans la presse britannique.

Sur Canal+, Hervé Morin a réfuté toute tentative de dissimulation. La France et la Grande-Bretagne n'ont pu croiser leurs informations sur la collision qu'au retour du HMS Vanguard à sa base, a expliqué le ministre français.

"Il n'y pas d'histoire dans cette affaire: les Britanniques ne sont pas en train de chasser les sous-marins français, les sous-marins français ne chassent pas les sous-marins britanniques", a-t-il assuré.

"Les sous-marins lanceurs d'engins nucléaires (SNLE) ne sont pas des sous-marins chargés de chasser les autres. Ils sont là pour assurer une seule mission: être au fond de l'eau (...) pour ne pas bouger et assurer la dissuasion nucléaire française", a-t-il ajouté.

Pour Hervé Morin, "on est face à une problématique technologique extrêmement simple qui est que ces sous-marins sont indétectables. Ils font moins de bruit qu'une crevette!"

"Bien entendu, ils ne peuvent pas émettre. S'ils émettent ils deviennent détectables", a-t-il fait valoir.

Pour qu'un tel événement ne se reproduise pas, Paris et Londres pourraient réfléchir ensemble à leurs zones de patrouille, a estimé le ministre de la Défense, sans plus de précision.

Sur le portail des sous-marins, une reprise d'un journal anglais donne 55 millions d'euros minimum de réparation pour le Triomphant. Aucune idée d'à quel point c'est fiable.

Question : le Vanguard est-il directement retourné à sa base après le choc ? C'est probable. En tout cas, il a mis une petite dizaine de jours de plus que le Triomphant pour faire le trajet. L'arrière a du morfler...

Et quand Morin dit que les infos n'ont pu être croisées que dimanche avec le retour du Vanguard, c'est pipeau, non ? Les deux soums ont du communiquer avec l'état-major peu après la collision... Au pire, les Brits ont tilté quand le Triomphant est rentré le 6/2.

Link to comment
Share on other sites

http://www.lexpress.fr/actualites/2/le-choc-des-sous-marins-un-hasard-extraordinaire-selon-morin_741450.html

PARIS - La collision entre deux sous-marins nucléaires français et britannique début février relève d'un "hasard de circonstances extraordinaire", a déclaré le ministre de la Défense, Hervé Morin.

Le choc entre le Triomphant et le HMS Vanguard dans l'Atlantique a été confirmé lundi par les marines des deux pays à la suite d'informations parues dans la presse britannique.

Sur Canal+, Hervé Morin a réfuté toute tentative de dissimulation. La France et la Grande-Bretagne n'ont pu croiser leurs informations sur la collision qu'au retour du HMS Vanguard à sa base, a expliqué le ministre français.

"Il n'y pas d'histoire dans cette affaire: les Britanniques ne sont pas en train de chasser les sous-marins français, les sous-marins français ne chassent pas les sous-marins britanniques", a-t-il assuré.

"Les sous-marins lanceurs d'engins nucléaires (SNLE) ne sont pas des sous-marins chargés de chasser les autres. Ils sont là pour assurer une seule mission: être au fond de l'eau (...) pour ne pas bouger et assurer la dissuasion nucléaire française", a-t-il ajouté.

Pour Hervé Morin, "on est face à une problématique technologique extrêmement simple qui est que ces sous-marins sont indétectables. Ils font moins de bruit qu'une crevette!"

"Bien entendu, ils ne peuvent pas émettre. S'ils émettent ils deviennent détectables", a-t-il fait valoir.

Pour qu'un tel événement ne se reproduise pas, Paris et Londres pourraient réfléchir ensemble à leurs zones de patrouille, a estimé le ministre de la Défense, sans plus de précision.

Sur le portail des sous-marins, une reprise d'un journal anglais donne 55 millions d'euros minimum de réparation pour le Triomphant. Aucune idée d'à quel point c'est fiable.

Question : le Vanguard est-il directement retourné à sa base après le choc ? C'est probable. En tout cas, il a mis une petite dizaine de jours de plus que le Triomphant pour faire le trajet. L'arrière a du morfler...

Il semble que le Vanguard était en patrouille - et pas en balade - pas sur qu'il n'est pas du assurer la continuité des "opérations" avant de rentrer ...

Et quand Morin dit que les infos n'ont pu être croisées que dimanche avec le retour du Vanguard, c'est pipeau, non ? Les deux soums ont du communiquer avec l'état-major peu après la collision... Au pire, les Brits ont tilté quand le Triomphant est rentré le 6/2.

Franchement si j'avais été le capitaine du Triomphant et que j'avais su que j'avais tapé un autre soum je l'aurait chassé et coulé ... pareil si j'avais été le capitaine du Vanguard d'ailleurs. Avoir ses signatures acoustiques qui se baladent chez les voisin - a supposer qu'au moment du choc et peu après ils n'avait pas la certitude d'où venait le soum - ces moyen de chez moyen pour la dissuasion océanique.

Link to comment
Share on other sites

Le problème justement c'est qu'il n'y a pas de signature acoustique à basse vitesse.

Quant'à l'estimation de vitesse, je pense que l'on est beaucoup plus près des 3-5 Kts en patrouille plutot que 15.

Mais la on parle du Triomphant en transit de retour, il doit bien filer 12/15kts nan ?

Pour le Vanguard c'est possible qu'il fut en patrouille et la ... effectivement on file aussi doucement que possible.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,968
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Meumeu
    Newest Member
    Meumeu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...