alexandreVBCI

Mexique et Brésil : l'armée en guerre contre les cartels de drogue

Recommended Posts

Du beau matos tout ça, y'a de quoi équiper tout une unité d'infanterie  :O .. J'ai vu un docu dans lequel ils expliquaient que le cartel "Los Zetas" était en fait constitué (entre autres) d'ex SF mexicains recrutés par un cartel, le cartel du Golfe. Depuis, ils ont pris leur indépendance. Choquant tout de même !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'un des problèmes de la guerre contre les Cartels est que si la police/armée mexicaine cause des problèmes au Zetas (par exemple), elle aide (sans le vouloir) les cartels rivaux. Les coups portés contre un cartel bénéficient à ses concurrent et les renforcent.

Par contre je ne vois pas l'intérêt pour un jeune d'entrer dans une de ces organisations : on a certes une belle vie quelque temps mais tôt au tard on finit tué par la police dans le meilleur des cas, soit torturé à mort par un cartel concurrent. Rien que le fait de savoir ça me dissuaderait.

 

  Ce n'est pas parce que tu ne comprends pas que les raisons ne sont pas la et bien établies ...

Il existe  mille et une raison pour des jeunes latinos ayant grandi dans des quartiers défavorisés de grandes villes semi-bidonvilles d'amérique latine ou de type "favelas" de faire ce choix la ...

  _ Absence globale d'emplois accessibles pour eux a l'échelle entière d'un état même avec de forte croissance, ou alors rémunéré une misère ...

  _ Culture de l'argent comme seul moyen d'exister et de ne pas être une sous merde aux yeux des autres

  _ Violence profondément ancrée en eux par normalisation de la délinquance très violente dans ces pays, et les fusillades qui avaient déja lieues quand ils n'étaient eux qu'haut comme 3 pommes ...

  _ Normalisation de ce type de vie parce que souvent les cartels régissent la vie au quotidien de ces quartiers : récemment on a eu un très bon reportage de M6 a Kingston en Jamaïque ville en proie des "Gangs" (qui n'ont rien du cliché rasta ... Au passage mais + un mélange entre les délinquants de favelas brésilienne, nonchalant du nigéria et gangsta-débilos US pour faire gros ...)  et qui donnait d'assez bonne raison de comprendre ce qu'il se passe quand des organisations criminelles (pas si "organisées" dans le cas des gangs jamaïcains) quand elles tiennent un quartier :  Ils vont jusqu'a trouver du temps pour s'occuper des gosses, leur acheter ceci cela, des cahiers, leur faire profiter d'une piscine ect  leur apprendre a lire ... En fait la criminalité s'implique vraiment dans la vie active d'un quartier un peu a la manière d'un Maire dans une ville ... Bien + qu'on ne pourrait le croire, mais attention c'est limité aussi, mais c'est une implication qu'on imaginerait pas forcément ... Et je pense qu'en amérique du sud/centrale le schéma se répète a peu près partout ...

  Dans tout les cas, ils sont au contact des + jeunes très tot et soignent un minimum leur image auprès d'eux en tant qu'adulte "sympa" qui pense a eux, et ça c'est pas sans conséquences sur quand ils deviendrons adolescent car alors ils se tournent naturellement vers eux

  _ Un cartel dans ce genre d'endroit au bout d'un moment on le voit comme une grosse entreprise locale qui a du job ... Et qui peut te faire vivre ... Sauf que généralement dans ces quartiers, ben ce sont souvent les seuls qui peuvent te faire vivre sinon alors il faut en sortir de ce quartier pour trouver de quoi vivre

  _ Dans un cartel ils ont aussi l'espoir d'être enfin quelqu'un, dans une image rude, mais quelqu'un ... Tout le monde rêve toujours de devenir quelqu'un après a son modèle : 

    _ Un beauf : une star TV a la con ...

    _ Un lycéen surdoué : Un scientifique de renommé mondial qui décroche un Nobel

    _ Un consommateur de sports :  Un champion payés a coup de millions de tel ou tel sport

    _ Un fils a papa : la place a papa ... ^^

  Bon après y en aura ça sera encore pompiers, astronautes ect car tout un chacun a son type de héros en soit ...

  Mais voila, en amérique du sud, quand on réside dans des quartiers de merde, on remarque vite que ceux qui sont "quelqu'un" ce sont ceux qui ont pris du gallon chez les coupeurs de couilles pour dire les choses sans fioritures ...

  Après on va pas s'épancher plus loin, car des raisons il y a encore probablement a l'infini quand tu résides dans cette ambiance, ou jouer du fling/couteau/machette pour le compte d'un cartel c'est comme être cadre chez tel boite qui rayonne dans telle ville locale

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais c'est surtout que le fait de savoir qu'ils risquent (et finiront) tués tôt ou tard ne les dissuade pas. En même temps ils doivent se dire que mieux vaut vivre peu de temps bien (riche, respecté) que longtemps comme une "merde".

Encore des photos de leur arsenal. Toujours aussi impressionnant. Mais tout vient des États-Unis ?

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une note sur Small Wars Journal sur l'utilisation de fusils de précision de gros calibre.

http://smallwarsjournal.com/blog/mexican-cartel-tactical-note-19-sniper-rifle-use-in-mexico

Ceux-ci serviraient à la protection de certaines zones sensibles, l'appui de groupes de combat, la couverture des retraites et de l'assassinat pur et dur de cibles protégées. De tels fusils ont manifestement été utilisés pour la neutralisation d'au moins un voir deux hélicoptères.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci !

Je vais lire ça attentivement demain ! :)

A propos d'hélicoptères les Cartels auraient leurs propres gunship. Ils installent des mitrailleuses en sabord sur des machines civiles et voilà.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On remarque le P90 et l'AUG. Pour l'absence du FAMAS les Cartels ont les moyens de se payer du bon matériel quand même.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une particularité de certains cartels, le mélange entre foi et violence. Certains se disent chrétiens ou vénèrent des figures religieuses locales mais d'autres ont une idéologie de bazar mélangeant toutes sortes de croyances mystiques et philosophiques.

Un des chefs d'un cartel avait même édité sa propre bible !

La menace des Chevaliers Templiers

À l’heure ou le Mexique proposait en la personne d’Agustin Cartens un candidat au poste de président du Fond monétaire international – battu au final par la Française Christine Lagarde –, une vidéo d’intimidation envoyée aux médias du pays lève à nouveau le voile sur la part d’ombre de cette démocratie sud-américaine. Gangrenée par la criminalité et la corruption, elle rappelle au monde entier que le Mexique n’est peut-être pas encore tout à fait un partenaire fréquentable.

La vidéo de mauvaise qualité envoyée à la presse mexicaine montre une rue calme du centre-ville de Mexico où des passants se promènent nonchalamment. Un cadre tout ce qu’il y a de plus banal pour ce qui semble être, à première vue, une paisible scène de vie quotidienne.

La normalité est brusquement rompue par l’inquiétante vision d’hommes masqués et armés qui conduisent des camions. Au total c’est plus de 50 poids lourds qui passeront devant la caméra. Cette impressionnante parade de criminels constitue une démonstration de force inédite. Même selon les standards locaux.

Il s’agit d’une vidéo de propagande distribuée très largement à tous les médias mexicains en guise de présentations officielles par un nouveau cartel, autoproclamé les Chevaliers Templiers (Los Caballeros Templarios).

Religiosité et ultraviolence

Comme leur nom le laisse suggérer, les Chevaliers Templiers se considèrent comme des chrétiens lancés dans une croisade de narcotrafiquants au nom de dieu.

Lorsqu’ils ont annoncé au monde la création de leur organisation en mars 2011, ces « templiers » criminels ont pendu des banderoles sur lesquelles ils affirmaient crânement qu’ils « préserveraient l’ordre, arrêteraient les vols et les kidnappings et protégeraient l’état contre les organisations rivales ». Au lieu d’appliquer les commandements divins à la lettre, à commencer par « tu ne tueras point », ils commencèrent rapidement à exercer une violence vengeresse inspirée des pages les plus sombres de l’Ancien Testament.

Leur première victime fut retrouvée pendue au-dessus d’une voie ferrée avec un petit mot qui l’accusait : « kidnappeur ».

Quelque temps plus tard, 14 corps mutilés furent découverts dans la ville de Morelia. Cette fois, les « mots doux » attachés aux cadavres étaient des menaces proférées à l’encontre de gangs rivaux.

Les Chevaliers Templiers ne sont pas le premier cartel mexicain à revendiquer une filiation religieuse. Il semblerait d’ailleurs qu’ils soient dirigés par Ervando Gomez, un ancien maître d’école qui fut une figure importante de La Familia, autre gang d’illuminés qui sévissait au début des années 2000.

Fin mai, de très violents combats opposèrent les Chevaliers Templiers à un autre cartel. Ils forcèrent plus d’un millier d’habitants à fuir leurs maisons. Dans la mêlée, les Templiers trouvèrent également le temps d’abattre en vol un hélicoptère de la police mexicaine. Ces événements ont considérablement aidé les « Templiers » à asseoir leur réputation. Ils en font un des cartels les plus craints du pays.

Qu’en pensent les « vrais Templiers » ?

Cette soudaine célébrité des Templiers agace fortement un groupe de nature très différente : le véritable ordre des Chevaliers Templiers.

Eux qui revendiquent l’héritage des croisés de Jérusalem, ces chevaliers soldats en guerre au nom du Christ entre le XIIe et le XIVe siècle, ils constituent aujourd’hui une organisation paisible dédiée à la spiritualité et aux œuvres caritatives.

Roberto Molinari, actuel chef spirituel de l’ordre international des Chevaliers Templiers, considère que ce nouveau cartel salit le nom de son ordre et expose les « vrais Templiers » au danger.

Il expliquait ces derniers jours aux médias mexicains que, dans le cadre d’une vengeance, un membre d’un gang rival des Templiers pourrait s’en prendre par erreur à un des membres de son ordre. Et il exhortait avec véhémence les criminels fous de dieu à se « trouver un autre nom ».

jolpress.com

Share this post


Link to post
Share on other sites

  Il ne faut pas oublier qu'a la base de tout, ils naissent dans des quartiers ou les parents n'ont généralement plus que l'église comme source d'espoir ...

Du coup, ce sont des enfants qui ont grandi dans des familles très pauvres, mais assez voir très pratiquantes !

  Rien d'étonnant de la que + tard cela se retrouve dans leurs pratiques au sein des cartels bien que d'une manière différente, probablement pour se créer un domaine et mythe religieux qui les rassemblent et font qu'ils ont une spécificité, une domaine a découvrir en histoires qu'ils se racontent ect

  Une sorte de variante d'un monde persistant en somme (background de jeu de role) créer ce type de cadre, rend la vie au sein des cartels + attirantes car + riches en cultures diverses, ce qui est un attrait aussi et fait qu'on parle d'eux localement pour se faire flipper chez les autres jeunes non intégrés dans les cartels qui eux n'auront que la hiphop culture : Ca donne un gros + de rayonnement au final

Share this post


Link to post
Share on other sites

les Unités de Police Pacificatrices (UPP) en question au Brésil : 

 

http://fr.news.yahoo.com/br%C3%A9sil-police-investit-favelas-tenues-trafiquants-163029016.html

 

Vaste opération militaire au Honduras : l'armée prend le contrôle des prisons du pays toutes aux mains des gangs. 

 

http://fr.news.yahoo.com/larm%C3%A9e-police-prennent-contr%C3%B4le-prisons-au-honduras-191640394.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

 Cette soudaine célébrité des Templiers agace fortement un groupe de nature très différente : le véritable ordre des Chevaliers Templiers

 

::) J'avais pas vu celle-là! On leur a pas dit que les "vrais" templiers ont été abolis en 1307 dans un procès qui a eu une certaine portée "médiatique"? Le nombre d'associations de toutes sortes (souvent de l'ésotérisme à deux balles) qui revendiquent le nom est proprement sidérant, mais contrairement aux Hospitaliers (les chevaliers de Malte) et à quelques autres ordres (avec toutefois assez peu d'infrastructure; seuls les chevaliers de Malte ont du nombre, des moyens pour jouer à l'ONG authentique et une couverture internationale), la franchise "templiers" est morte et enterrée sous Philippe le Bel, et n'a jamais été remise sur le marché: seul le pape pourrait le faire (et vu que la papauté était un peu partie prenante à l'abolition de l'ordre :happy: ....). Donc dans ce cadre, y'a pas vraiment une seule organisation qui a le droit de revendiquer une "authenticité" quelconque, et certainement pas un statut comparable aux Templiers (qui ne peut venir que du Saint Siège). Alors un gang mexicain, pourquoi pas, après tout; ils peuvent revendiquer une autre partie de l'héritage templier, celui des croisades, de la rapacité (comme banquiers sans scrupules, on faisait difficilement mieux), des déprédations diverses et variées, de la participation active aux intrigues sordides et sanglantes de la scène politique et féodale européenne, d'un zèle fanatique à certaines périodes très brutal.... Ca marche aussi pour "l'authenticité" et "l'héritage", pour tous ces gens de tous ordres qui veulent au final juste essayer de s'équiper d'un nom à forte reconnaissance et d'une image cool :cool: .

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Alors un gang mexicain, pourquoi pas, après tout; ils peuvent revendiquer une autre partie de l'héritage templier, celui des croisades, de la rapacité (comme banquiers sans scrupules, on faisait difficilement mieux), des déprédations diverses et variées, de la participation active aux intrigues sordides et sanglantes de la scène politique et féodale européenne, d'un zèle fanatique à certaines périodes très brutal....

 

C'est sûrement leur seul point commun.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le mexicain Joaquín « Chapo » Guzmán, chef du cartel de la drogue de Sinaloa et narcotrafiquant le plus recherché par les Etats-Unis et le Mexique, a été arrêté, samedi 22 février, par la marine mexicaine.

 

« L'arrestation ce jour de Joaquin ‘Chapo’ Guzman par les autorités mexicaines est un fait remarquable et une victoire pour les citoyens tant du Mexique que des Etats-Unis », a réagi le procureur général américain Eric Holder.

 

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2014/02/22/arrestation-du-baron-de-la-drogue-mexicain-joaqu-n-chapo-guzman_4371773_3222.html#xtor=AL-32280515

 

Le magazine Forbes le considérait comme le plus important trafiquant de drogue du monde, responsable de 25 % du trafic de drogue entre les USA et le Mexique.  

 

http://www.forbes.com/sites/christopherhelman/2014/02/22/billionaire-drug-lord-el-chapo-guzman-captured-in-mexico/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui risque de provoquer une guerre sanglante entre les candidats internes à son organisation d'abord et les autres trafiquants qui vont vouloir récupérer son buziness.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut !

 

Si les dorgues étaient légalisées, est-ce que les cartels y perdraient ou est-ce que ça les intéresseraient, au contraire ?

 

Merci d'avance !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut !

 

Si les dorgues étaient légalisées, est-ce que les cartels y perdraient ou est-ce que ça les intéresseraient, au contraire ?

 

Merci d'avance !

Tout dépends de comment tu les légalises en faites, mais disons que oui c'est une piste qui commence a être très sérieusement évoqué au niveau mondiale. 

 

Comparaison n'est pas raison, mais l'exemple de la fin de la prohibition aux US donne une idée de ce qui pourrait se passer.

 

Après il ne faut pas rêver, je doute fort qu'on légalise TOUTES les drogues, il restera tjs un marché gris/noir, même si celui-ci sera incommensurablement plus petit et donc réduira d'autant le pouvoir des mafias. Après je pense qu'ils se redirigeront sur d'autres secteurs, la drogue n'étant qu'une activité parmi d'autres du monde criminel. 

 

En Suisse on a aussi changer d'approche au début des années 90 sur le problème de l’héroïne avec des résultats qui sont plus bon comparé a la situation fin 80/début 90.

 

Pour te faire une idée sur l’épidémie qui a touché la Suisse (ou on a été jusqu'a regroupé tout les drogués dans un énorme quartier/parc)

http://www.rts.ch/emissions/temps-present/societe-moeurs/1283711-le-letten-un-an-apres.html

 

Et sur ce qui est fait aujourd'hui

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une éventuelle légalisation casserait le marché noir donc une perte pour les mafias. Augmentation ou pas de la consomation ? il semblerait que non ou assez peu

Share this post


Link to post
Share on other sites

Faut se méfier, le contre exemple c'est la république tchèque ou la légalisation du cannabis à fait exploser la consommation.

Puis les drogues sont relativement néfastes pour la santé et coute un bras à soigner. Le tabac étant déjà un des plus gros poste de dépense de la sécu, si on commence a charger la mule, le système ne teindra pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Faut se méfier, le contre exemple c'est la république tchèque ou la légalisation du cannabis à fait exploser la consommation.

Puis les drogues sont relativement néfastes pour la santé et coute un bras à soigner. Le tabac étant déjà un des plus gros poste de dépense de la sécu, si on commence a charger la mule, le système ne teindra pas.

Il faut se méfier des explosions de conso dans un contexte de prohibition puis dans un contexte de dépénalisation. Forcément dans le second cas et comme ce genre de sondage est déclaratif, il y aura bien plus de déclarant dans le second cas.

Pour le cout des effets de la conso, il coute aussi cher prohibé ou pas. Sauf a voir un réelle explosion de la conso ...

L'autre petit souci c'est de centrer ce débat sur le cannabis, alors que c'est vraiment pas le problème le cannabis, c'est tellement banalisé que pour le consommateur c'est comme si c'était déjà "légalisé".

C'est d'ailleurs déjà une forme d'abandon d'avoir banalisé la conso de cannabis et d'alcool, alors que c'est la porte d'entrée a toutes les pratiques toxicomane.

Coté prohibition, on sait de manière absolument certaine que toute prohibition dans un marché tres demandeur favorise le développement rapide de trafic, qui une fois en place ne disparaissent pas par l'opération du saint esprit, au mieux il change juste d'activité créant un peu moins de nuisance perceptible.

Ce qui est certain par contre c'est qu'encadrer la distribution du stup ca rendrait leur vie a des milliers de français qui sont assiégé par les petits dealer qui cultivent leur zone de chalandise.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Faut se méfier, le contre exemple c'est la république tchèque ou la légalisation du cannabis à fait exploser la consommation.

Puis les drogues sont relativement néfastes pour la santé et coute un bras à soigner. Le tabac étant déjà un des plus gros poste de dépense de la sécu, si on commence a charger la mule, le système ne teindra pas.

 

      L'alcool tue 60 000 français/an et je n'imagine même pas les pathologies mentales massives qu'il crée chez un bon nombre de consommateurs (notamment les bipolarités violentes, qui font un ravage depuis la nuit des temps, bien avant Zola ...)

 

     Tout comme de toute façon, on a des milliers de malades mentaux qui ont jamais rien besoin eu de prendre pour tomber subitement malade, la zchysofrénie et les psychotisme divers, je suis parfaitement bien placé que c'est un type de tuile qui n'a pas spécifiquement besoin de drogue ou d'alcool pour se déclencher chez quelqu'un qui pourtant avait vécu en parfaite senté mentale pendant 14 ans de sa vie auparavant !

 

      En réalité c'est le flou total a ce niveau, et le cannabis joue un role lampiste que je trouve assez osé de la part du corps médical psychiatrique (car citons le vu qu'aujourd'hui c'est celui qu'on invoque quand on veut trouver de bonne raison pour pas légaliser) alors qu'il n' a pas le moindre chiffre a proposer (et n'en aura jamais)

 

    La seule réalité qui compte a mon avis surtout c'est qu'on continuera a trouver des trésors de raisons fallacieuses pour ne pas a avoir a regarder en face combien la société occidentale a été stupide en 1970 de prohiber si massivement et les dégats que cela a provoqué en 45 ans dans nos sociétés en créant des pans massifs, une assise vertigineuse pour le crime organisé en potentiel de fric

 

    Mais que voulez vous, une société qui n'hésite même pas a pointer du doigt le cas néerlandais (qui a fait les choix courageux) de tourisme de la drogue; alors que le cas a justement été crée de toute pièce par la prohibition elle même des voisins en dis long jusqu'a ou elle ira se chercher les excuses les + idiotes pour ne pas avoir a observer en face son erreur historique

 

     Et pourtant même quand on lui montre régulièrement que les faits sont tétus :  Les jeunes néerlandias consomment moins de cannabis que leurs voisins et surtout les mineurs néerlandais sont bien mieux protégé des trafics de drogue car le trafic scolaire disparait de lui même et comme le cannabis perd une image d'interdit sociétal a franchir, il devient de suite "moins intéressant" pour les jeunes, bien que ça n'empêchera jamais les esprits fait pour aimer ça de s'en approcher un jour

 

     Mais bon l'une des raisons majeures pourquoi en France les jeunes fument beaucoup de cannabis, c'est parce que sa découverte a toujours été endémique a des petits trafics autour dans notre pays depuis les années 70 avec le milieu scolaire en + d'être un interdit tant parental que sociétal

 

    Le simple fait qu'on parvient a démontrer qu'on protège mieux les jeunes en légalisant car ça tant a l'éloigner sensiblement + du milieu scolaire : On devrait même pas se poser la question tellement le bénéfice est clair en terme de situation + saine et cadre scolaire mieux controlé

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au fait, est-ce que des forces américaines ont déjà été envoyées au Mexique ? Des forces spéciales par exemple.

 

Pour la légalisation de la drogue je ne suis pas convaincu que ce soit la solution. Ne serait-ce qu'en matière sanitaire et de soins de santé liés à cette consommation. On dit souvent que ça tuerait le trafic et le crime qui va avec mais je ne suis pas sûr que ça signifierait la fin de ces cartels qui trouveraient vite autre chose à faire.

Edited by Kiriyama

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,499
    Total Members
    1,550
    Most Online
    creek
    Newest Member
    creek
    Joined
  • Forum Statistics

    20,873
    Total Topics
    1,310,831
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries