Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Le Danois Rasmussen secrétaire général de l'OTAN


Recommended Posts

Le Danois Rasmussen sera le prochain secrétaire général de l'OTAN

Le Premier ministre danois Anders Fogh Rasmussen sera le prochain secrétaire général de l'OTAN. La Turquie a levé ses réserves, a annoncé l'actuel titulaire du poste, Jaap de Hoop Scheffer, à l'issue du sommet de l'Alliance atlantique à Strasbourg.

"Je suis profondément honoré d'être nommé comme prochain secrétaire général de l'OTAN et je ferai tout mon possible pour répondre à la confiance déposée en moi par mes collègues", a déclaré M.Rasmussen en ouverture d'une conférence de presse conjointe avec M.de Hoop Scheffer. Le mandat de ce dernier prend fin le 31 juillet 2009.

M.Rasmussen bénéficiait du soutien des poids lourds de l'Alliance - Etats-Unis, Grande-Bretagne, Allemagne et France. La Turquie avait jusque-là opposé son veto au candidat danois à cause de son attitude dans le dossier des caricatures de Mahomet.

(ats / 04 avril 2009 15:44)

http://www.romandie.com/infos/ats/display.asp?page=20090404154447477172194810700_brf029.xml&associate=phf0753

Link to comment
Share on other sites

Samedi matin, Angela Merkel attend les chefs d’États et de gouvernement de l’Alliance atlantique sur un tapis rouge, à Kehl, sur le bord du Rhin. Ils doivent franchir ensemble la passerelle piétonnière qui sépare la ville allemande de Kehl pour retrouver en son milieu Nicolas Sarkozy, afin de célébrer l’amitié franco-allemande. Au moment où Silvio Berlusconi descend de sa voiture, son portable sonne. Il répond et fait signe à la chancelière allemande qu’il doit poursuivre la conversation et s’éloigne, faisant les cent pas le long du Rhin. Celle-ci, sidérée, sourit de l’air de celle qui n’en attend pas moins du fantasque premier ministre italien. Le temps passe et l’ensemble des chefs d’État et de gouvernement finit par arriver. À plusieurs reprises, Merkel, hilare, montre Berlusconi à ses invités qui ne cachent pas leur étonnement devant tant de désinvolture. Celui-ci poursuit néanmoins sa conversation. Lassée, la chancelière décide de ne pas l’attendre et, aux côtés de Barack Obama, elle franchit la passerelle. Berlusconi loupera l’ensemble de la cérémonie et la photo de famille… Trente minutes, ce sera la durée de sa conversation téléphonique. On frôle l’incident diplomatique.

On apprendra plus tard que c’était pour la bonne cause. Berlusconi négociait avec son homologue turc, le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan afin de le convaincre de lever son veto à la nomination du premier ministre danois, Anders Fogh Rasmussen, au poste de secrétaire général de l’OTAN, qui doit succéder, le 1er août, au Néerlandais Jaap de Hoop Scheffer. Ankara lui reproche de ne pas avoir condamné la publication des « caricatures de Mahomet » paru dans un journal danois en 2005 et de ne pas avoir interdit une télévision kurde du PKK. « Mme Merkel savait très bien que j'étais au téléphone dans la voiture avec M. Erdogan et que je me suis mis de côté pour continuer mon travail visant à convaincre », a expliqué Berlusconi.

Celui-ci a offert (au nom de ses partenaires, évidemment) à la Turquie un ensemble de « compensations » qu’elle a accepté. En particulier, en échange de la levée de son veto, elle a obtenu le secrétariat général adjoint, poste qui lui échappe depuis 1974, date à laquelle elle a envahi le nord de Chypre, ainsi que trois postes de généraux et celui du représentant de l’OTAN en Afghanistan. Rasmussen a dû aussi s’engager à transmettre à la justice danoise les accusations « d’incitation au terrorisme » que la Turquie porte contre la télévision kurde du Danemark et à établir une relation spéciale avec le monde musulman et l'Organisation de la conférence islamique (OCI).

En servant d’intermédiaire, Berlusconi a donc évité que le Sommet de l’OTAN, qui célébrait son soixantième anniversaire, ne soit gâché. Reste que la négociation a occupé la plus grande d’une réunion qui devait essentiellement fêter le retour de la France dans la structure militaire intégrée, effective ce dimanche 5 avril, et lancer les bases du futur « concept stratégique de l’OTAN ».

http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2009/04/otan-lincident-berlusconi.html

Link to comment
Share on other sites

Honnêtement, j'ai trouvé hallucinant la polémique lancée par les Turcs, sûrement en plus au grand mépris des laïcistes de leur pays: maintenant, la liberté d'expression dans nos pays devient un bargaining chip de chantages internationaux! On croit rêver.

Faudrait qu'on arrête de s'excuser de la liberté d'expression et tenir ferme dessus: la mettre en cause sur nos territoires, n'est pas un argument légitime et en aucun cas un grief légitime pour obtenir quelque chose. J'ose à peine imaginer ce que le gouvernement turc a pu obtenir en échange (j'espère vraiment que, dans le privé des conversations entre chefs d'Etat, on lui a dit d'aller se faire foutre sur ce point et qu'il n'a rien obtenu: sur ça, on ne cède RIEN).

Link to comment
Share on other sites

Bon d'un côté le réticence turque n'était que de façade pour ne pas froisser les pays arabes et sa population. Le gouvernement turc a fait jouer la rumeur de son véto pour avoir des mini-privilèges au sein de l'OTAN. C'est assez bien joué même si que les postes obtenus ne sont que symbolique. Pour avoir des postes clés, il faut suivre l'OTAN et aller se battre dans le sud de l'Afghanistan.

Link to comment
Share on other sites

de toute façon , les turcs savent qu'ils ne rentreront pas dans l'europe ,le gouvernement turc jongle entre ses electeurs et l'armée qui reste trés attaché au principe d'Attaturk donc d'un côté ils montrent qu'ils sont contre RASMUSSEN pour les electeurs et de l'autre améne des postes aux généraux turcs à des postes de l'OTAN . je pense que le gouvernement turc reste frustré car l'armée reste incontournable .

Link to comment
Share on other sites

de toute façon , les turcs savent qu'ils ne rentreront pas dans l'europe ,le gouvernement turc jongle entre ses electeurs et l'armée qui reste trés attaché au principe d'Attaturk donc d'un côté ils montrent qu'ils sont contre RASMUSSEN pour les electeurs et de l'autre améne des postes aux généraux turcs à des postes de l'OTAN . je pense que le gouvernement turc reste frustré car l'armée reste incontournable .

Non, l'UE sert aussi a affaiblir l'armée... ;)

Link to comment
Share on other sites

Je trouve ca également hallucinant.

Et la réaffirmation de Sarko et Angela de ne pas avoir la Turquie en Europe est une bonne chose. Elle n'est clairement pas prête, même si heureusement pour elle il n'y a pas que des BP ou SA pour la trainer dans la boue un peu plus a chacun de ses messages. Brefs, en rien la Turquie a marqué des points bien au contraire.

Enfin elle n'en a pas marqué pour les Européens, mais peu-être quelques uns pour les talibans et autres intégristes, mais OSF.

Link to comment
Share on other sites

Non, l'UE sert aussi a affaiblir l'armée... ;)

Cool, on a le choix entre les turcs islamisés "civils" ou les turcs militarisés nationalistes laïcs... Je suis vraiment étonné que les européens n'en veuillent pas.  :P

En quoi? Rasmussen a été nommé. Et je rappelle que les postes à l'OTAN sont des hochets pour amuser la gallerie (j'inclue aussi les commandements là-dedans).

Cher Tancrède, nous avons pensé la même chose.
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Je ne pense pas que la position turque avait une connotation « relation publique islamique » Du moins pas entièrement.

L’argument est qu’en même assez valable. Est-il judicieux d’avoir comme secrétaire général une personne ayant attiré sur lui les foudres du monde islamique (même s’il est vrai qu’il n’est pas responsable de cette affaire des caricatures) alors que l’Organisation et le monde Occidental mène actuellement plusieurs opérations dans des pays musulmans, tout en affirmant haut et fort que ce n’est pas une croisade chrétienne ?

Autre point, l’émission depuis le Danemark d’une chaîne de TV faisant l’apologie d’une organisation terroriste. Problème lié aux relations turco danois il est vrai. Mais une foi encore peut-on reprocher à un pays de défendre ses intérêts ? Le droit de veto accordé à n’importe quel membre est justement là pour cela.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,824
    Total Members
    1,749
    Most Online
    f-brn
    Newest Member
    f-brn
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...