Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Un monde sans armes nucléaires selon Obama


Recommended Posts

Les larges sourires, les gestes d'amitié, les échanges d'amabilités... et si l'unité affichée par Nicolas Sarkozy et Barack Obama lors des sommets du G20 et de l'Otan commençait déjà à se fissurer ? Vendredi, c'est en des termes très diplomatiques que le porte-parole du ministère des Affaires étrangères français a semblé remettre à sa place l'administration américaine. "Nous avons entendu cette déclaration du président Obama en faveur d'un monde dénucléarisé", a déclaré Éric Chevallier, faisant référence à l'appel lancé par le chef d'État américain le 5 avril à Prague . "La France est le premier pays à avoir signé et ratifié l'arrêt des essais, et est le seul État doté de la puissance nucléaire officiellement à avoir demantelé ses centres d'essais", a-t-il rappelé, signifiant ainsi que Paris n'avait pas attendu le vibrant appel de Barack Obama pour agir en la matière.

"Nous sommes bien loin d'avoir une posture frileuse, défensive, ou je ne sais quoi. Nous avons au contraire une posture active et transparente", a insisté Éric Chevallier, défendant "la dynamique engagée et les engagements pris" par la France. Selon lefigaro.fr, la cellule diplomatique de Nicolas Sarkozy lui a remis une note critique sur le discours de Barack Obama, estimant "qu'il ne s'agissait pas d'un discours sur la politique de sécurité américaine, mais d'une version export avant tout destinée à améliorer l'image des États-Unis". Paris redouterait en effet que le chef de la Maison-Blanche n'apparaisse en pointe sur ces sujets alors que son pays est à la traîne sur de nombreux dossiers, comme l'interdiction des essais nucléaires, éclipsant les efforts plus anciens et concrets faits par la France.

Cette nouvelle tension intervient moins d'une semaine après un désaccord public sur la question de l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne . Lors de sa tournée sur le Vieux Continent , Barack Obama, qui s'est rendu en Turquie, a exprimé à plusieurs reprises son soutien "ferme" à cette candidature. Une option à laquelle est diamétralement opposé Nicolas Sarkozy. Le président français ne s'est d'ailleurs pas privé de le dire. En direct sur TF1, dimanche dernier, il a rétorqué : "Je travaille main dans la main avec le président Obama, mais s'agissant de l'Union européenne, c'est aux pays membres de l'Union européenne de décider."

Link to comment
Share on other sites

Obama a juste dit ça pour poursuivre le trip pacificomédiatique (ça c'est du néologisme :lol:) entamé au G20;une nouvelle étape dans la réduction des armements stratégiques se fera sûrement mais dans longtemps.

Par contre je pense que la russie et les USA devraient réduire leurs armements dans une proportion plus importante que les "petites" puissances nucléaires(france, UK,Chine ); j'imagine que les chinois et les brits seraient d'accords avec nous là dessus.

Link to comment
Share on other sites

Avec un stock de 300 têtes nucléaires et la fin de nos essais, je ne vois pas en quoi la France serait gênée par ce discours qui ne la concerne que de loin...

Ici un article sur notre force de frappe datant de 2008 :

http://thebulletin.metapress.com/content/k01h5q0wg50353k5/fulltext.pdf

Il concerne surtout les arsenaux russo-américains ainsi que les nouvelles puissances nucléaires (Inde, Pakistan, Israël, Corée du Nord) ou ayant la volonté de l'être (Iran).

Link to comment
Share on other sites

Cette mise au point de la France me paraît salutaire. Car on sait bien qu'Obama a été élu pour défendre les intérêts de l'Amérique. D'un autre côté c'est un type qui inspire la sympathie et qui semble croire en ce qu'il dit. Jusqu'où est-il dupe, naïf ou calculateur, là est la question, s'agissant des armes nucléaires. On verra bien.

Mais bon voici mon avis: Primo on n'a jamais vu une arme efficace de niveau stratégique être abandonnée volontairement dans l'Histoire. Et ce dont je suis sûr c'est qu'aucun Etat nucléaire militaire ne prendra le risque de liquider son arsenal sans garantie que tout le monde fasse pareil, garantie impossible à obtenir d'ailleurs. Donc... CQFD. Tiens Védrine lui-même a dit que c'était une utopie.  

En fait la déclaration d'Obama fait -je le pense- partie d'une stratégie globale visant à faire pression sur l'Iran (et sur les pays qui voudraient suivre son chemin vers le nucléaire militaire), via la communauté internationale, qui jouera les idiots utiles, ONU en tête. "Voyons messieurs les Iraniens, vous n'allez quand même pas avoir la bombe au moment où tout le monde est en train d'y renoncer, hein?"  :lol: Je pense aussi qu'Obama soigne son image tout bêtement, car il doit bien y avoir des raisons multiples à ce genre d'annonce.

On verra probablement des diminutions sensibles dans les arsenaux pléthoriques (US et russe) peut-être du tiers ou de la moitié (les Chinois, les Indiens et les Pakistanais j'en doute): des armes (les vieilles ou les inutiles) foutues à la casse, tout ça avec les caméras qui tournent et les gens qui se pâment d'émotion. Et le temps qu'on se rende compte que c'était du flan, Obama marchera avec un canne et écrira ses souvenirs. Le danger c'est qu'on réclame de la France des efforts qu'elle ne peut plus faire car elle en est presque rendue au minimum vital. Il resterait juste les 40 missiles nucléaires ASMP/A  largués par avions qui seraient négociables, alors qu'on vient d'en supprimer 20. Est-ce souhaitable? Je ne sais pas trop. Cela ferait peu d'économies pour les forces classiques car je crois me rappeler qu'ils sont déjà payés.

Link to comment
Share on other sites

Brown a dit que la GB pourrait se passer d'armes nucléaires si les EU et la Russie réduisaient suffisamment leurs stocks. Si l'on en vient effectivement à ça, cette décision d'Albion peut potentiellement avoir de grandes conséquences sur la dissuasion française.

Link to comment
Share on other sites

Tout dépend en fait. Si l'Europe a vocation à un jour sortir du protectorat et du parapluie nucléaire US, renoncer à une composante nucléaire est stupide et cela même si les USA et la Russie venaient à réduire leurs immenses stocks.

Par contre si on compte rester vassaux jusqu'à la nuit des temps ouais, on peut flanquer nos têtes nucléaires dans l'abysses de Saint Laurent histoire qu'elles aient tenir compagnie à l'Akula du commandant Tupolev.  :lol:

Link to comment
Share on other sites

Un monde sans nucléaire est déjà impossible, même si une paix éternel ( imaginons ) venait à exister.

Car quand en crée une nouvelle arme, soit elle restera toujours dans le stock ou utilisé soit elle est remplacer par une plus efficace.

Faut pas rêver, c'est comme demander la création d'une monnaie international...

Link to comment
Share on other sites

le but finale des armes nucléaires ,s'est exactement sa , ne m'emmerder pas je suis équipé de nuc ,s'est se tenir en respect tout en sachant que le fait d'appuyer sur le bouton ,au résultat sa sera pas beau (hiroshima et nagazaki depuis gamin sa m'a marquer ,je pense que les gus au pouvoir aussi ),donc quelque part personne ne le fera (je ne lis pas dans une boule de cristal maintenant) ,d'ou une certaine indépendance ,on se fait peur sans vouloir que sa arrive .

Link to comment
Share on other sites

Un monde sans dissuasion nucléaire serait un monde de guerre permanente entre lobby militaro-industriel de pays rivaux.

C'est triste à dire, mais cette dissuasion du pire n'a pas prévenu la guerre froide et n'a pas empêché ces lobby et cette paranoïa de faire dépenser des sommes astronomiques dans ces secteurs.

Réduction des ogives, tout a fait d'accord, mais suppression totale, seuls les américains y trouveraient leur compte, vu que leur énorme force conventionnel servirait enfin contre les russes ou les chinois.

Link to comment
Share on other sites

C'est triste à dire, mais cette dissuasion du pire n'a pas prévenu la guerre froide et n'a pas empêché ces lobby et cette paranoïa de faire dépenser des sommes astronomiques dans ces secteurs.

Peut-être mais dès que la doctrine MAD est devenue une réalité, des nations satellites comme la France ou la Roumanie ont pu commencer à prendre de l'autonomie.

Link to comment
Share on other sites

La possession de l'arme nucléaire est une composante très importante pour l'indépendance politique d'un pays.

Je partage ton avis !

En Inde, ratifier les traités de TNP et CTBT seraient perçues comme une trahison ou une humiliation !

Ils ont toujours été considéré comme discriminatoires, ségrégationnistes, racistes, ...

Ces traités sont perçus par les nationalistes et l'extrême-droite comme une sorte de "Traité de Versailles" qui a humilié le peuple allemand et engendré un Hitler.

Le(s) dirigeant(s) politique(s) indien(s) qui osera/oseront approuver la ratification, peut-être certain qu'il(s) ne vivra/vivront pas longtemps soit par un assassinat ou un attentat.

Link to comment
Share on other sites

Quand on voit les échanges doctrinaux aujourd'hui notamment en France et en GB concernant le coût ainsi que l'efficacité de la dissuasion nucléaire à l'encontre de certains ennemis potentiels cette prise de position a une certaine actualité.

Mais il ne faut pas trop se leurrer cette déclaration vise avant tout à limiter la possession de ces armes de la part des nouveaux prétendants comme effectivement l'Iran, l'Inde le Pakistan,  ou la Corée du Nord...

Dernière chose posons nous la question de savoir si le président chez nous accepterait de délivrer l'arme nucléaire et surtout dans quel cas ? On sait que Giscard était très partagé et que Sarkozy s'est défié de la "doctrine Chirac".

Face à une aggression non nucléaire de grande ampleur que ferait vraiment le pdt ?

Je pense qu'il faut que çà reste un secret bien gardé

Tout le pb du nucléaire est là

Link to comment
Share on other sites

Quand on voit les échanges doctrinaux aujourd'hui notamment en France et en GB concernant le coût ainsi que l'efficacité de la dissuasion nucléaire à l'encontre de certains ennemis potentiels cette prise de position a une certaine actualité.

Mais il ne faut pas trop se leurrer cette déclaration vise avant tout à limiter la possession de ces armes de la part des nouveaux prétendants comme effectivement l'Iran, l'Inde le Pakistan,  ou la Corée du Nord...

Dernière chose posons nous la question de savoir si le président chez nous accepterait de délivrer l'arme nucléaire et surtout dans quel cas ? On sait que Giscard était très partagé et que Sarkozy s'est défié de la "doctrine Chirac".

Face à une aggression non nucléaire de grande ampleur que ferait vraiment le pdt ?

Je pense qu'il faut que çà reste un secret bien gardé

Tout le pb du nucléaire est là

Chirac et Mitterand était assez hostile a la menace nucléaire. C'est d'ailleurs eux qui on sanctuarisé le nucléaire dans un domaine strictement stratégique et en ultime recourt blah blah blah. En gros pas de nucléaire tactique ou quoi que ce soit approchant.

Reste qu'en pratique la nature de la menace importe peu ... la dissuasion se justifierai pour faire cesser toute menace a l'égard des interet vitaux de la France ... c'est assez vague pour s'accomoder de tout et n'importe quoi dont la conséquence serait une mise en danger vital et durable de la France en tant qu'état ... des francais et de ses/leurs interets essentiels - on peut penser a un blocus par exemple -.

A l'heure actuelle émergent des menaces sérieuses immunisé contre l'arme nucléaire, car n'étant pas incarné par un état ou une force militaire concentrée. Néammoins cela ne justifie pas l'inutillité de la dissuasion, contre les autres menaces plus classique qui sont toujours présente meme si elles semblent moins précise aujourd'hui qu'hier avec l'orge soviétique.

L'interet pour les USA de supprimer l'arme nucléaire serait de dominer le monde de maniere assez évidente avec leur armée conventionnel matriellement et technologiquement pléthorique. Aujourd'hui sur une bataille personne ne peu tenir tete aux USA ... sans le nucléaire pour lisser les forces. Une invasion du Pakistan par exemple justifieri l'usage de nulcéaire sur le champ de bataille contre l'envahisseur par exemple, et contre cette menance les USA ne peuvent pas grand chose, alors qu'elles marquerait un coup d'arret probablement définitif a la campagne.

On peut imaginer un lissage de force similaire avec la Corée du Nord, l'Iran etc. du point de vue américain ca va vite devenir inacceptable, meme si inéluctable.

Link to comment
Share on other sites

les capacités conventionnelles américaines sont aussi limités par une force terrestre réduite en effectif et trés vulnérable à toute attrition importante

les USA sont essentiellement une thalassocratie moderne ( l'équivalent de ce que fut la GB aux 18iè et 19iè siècles )

Link to comment
Share on other sites

n'exagérons pas non plus : les seuls pays à avoir le réseau de DA et l'aviation associée apte à leur donner de vraies difficultés sont la Chine et la Russie

même des S300 en nombre limités ne constituent pas une menace mortelle pour l'air force : ça augmente juste les pertes

Link to comment
Share on other sites

n'exagérons pas non plus : les seuls pays à avoir le réseau de DA et l'aviation associée apte à leur donner de vraies difficultés sont la Chine et la Russie

même des S300 en nombre limités ne constituent pas une menace mortelle pour l'air force : ça augmente juste les pertes

En sachant que ce sont les drones et tomahawk qui prendrons la totalités des s-300.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,765
    Total Members
    1,550
    Most Online
    yggtor
    Newest Member
    yggtor
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...