Clairon

Remplacement du Famas fortement envisagé, étonnant personne n'en parle ici

Recommended Posts

Et on aura un jour l’explication d'un prix unitaire de 6000€ par fusil envisagé ? Budget projeté 400md'€.

Les optiques sont censées être déjà acquises par Félin. Reste la formation, un peu de pièces détachées (mais dans un FA, y a pas beaucoup de pièce d'usure ...un canon de rechange ?) et ... une housse de transport ;)

 

(moins de 1000$ pour l'US Army)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me suis probablement mal exprimé mais, entre 56 000 pax toutes branches confondues, et des pays ou l'on peut avoir son ALI chez soi où que l'on dénombre plus d'armes que d'habitants... Y a pas photo. Qu'ils soient tous susceptibles de recevoir un FA stocké par sagesse, parmi le stock de centaines de milliers d'exemplaires, c'en est une autre. D'une manière plus globale, on n'utilise pas assez le potentiel de la réserve opérationnelle.

Aujourd'hui, on en est à envisager les FA neufs qu'aux seules unités quasiment que l'on va projeter. Question redondance, c'est zéro.

Sous un autre angle, est-ce que l'annonce d'un appel d'offre pour 400 000 FA neufs n'est pas un message dissuasif de plus, au même titre que les deux composantes traditionnelles ?

 

Honnetement, autant 60.000 FA ca faisait vraiment peu, autant 400.000, ca parait overkill, sans parler du fait que sans infrastructures ni personnels ad-hoc pour stocker/entretenir et garder/proteger toutes ces armes, vue la situation de l'environnement securitaire en France, de tels stocks pourraient attiser les convoitises des fournisseurs du marche parallele.

90.000 FA, bien que nombre suffisant (il faut l'esperer). peut paraitre un peu megleux. Mais comme certains l'ont deja suggere, s'il y a des ronds en plus, il me paraitrait plus pertinent:

- soit de financer la MCO et le remplacement des moyens materiels existants de l'armee, de facon a obtenir un maximum de disponibilite de ceux ci,

- soit a minima, d'ameliorer l'ordinaire en renovant les casernes les plus vieilles (isolation thermique permettant aussi de sauver sur le budget chauffage par exemple), en consolidant la formation scolaire des mdr (suggestion) et en dotant enfin les soldats d'equipements personnels decents.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La France n'aurait rien à faire avec 400.000 fusils vu le format actuel de ses armées. La conscription est terminée et je pense qu'il n'est pas prévu d'augmentation massive des forces prochainement. Pour les 6.000€ par fusil il faudrait voir :

 

- le nombre d'intermédiaires dans la transaction

- les éventuels "dessous-de-table"

- est-ce qu'il est prévu de faire intervenir des industriels français dans le bazar...

Edited by Kiriyama

Share this post


Link to post
Share on other sites

est-ce qu'il est prévu de faire intervenir des industriels français dans le bazar...

 

sous-entends-tu qu'à partir du moment ou les industriels français vont s'en mêler, les prix vont exploser ?

 

D'où vient ce prix de 6000 € par FA ?

 

Evidement si on aditionne 90.000 fusils + accessoires et pièces détachées, plus des LG40 + des munitions d'exercices (38 mio) + plusieurs dizaines de milliers de cartouches de 40 x 46, on risque d'avoir un budget de 6.000 x 900000, soit près de 540 mio d'€, mais on fausse un peu grossièrement la formule.

 

By the way, comme on demande 2 longueurs de fusils, on ne se tourne donc pas vers une arme "modulaire" comme le SCAR, on aura sans doute plus un "FNAC" (le nom ferra fureur en France) si l'on se décide pour FN ?

 

Clairon

Share this post


Link to post
Share on other sites

sous-entends-tu qu'à partir du moment ou les industriels français vont s'en mêler, les prix vont exploser ?

 

D'où vient ce prix de 6000 € par FA ?

 

Evidement si on aditionne 90.000 fusils + accessoires et pièces détachées, plus des LG40 + des munitions d'exercices (38 mio) + plusieurs dizaines de milliers de cartouches de 40 x 46, on risque d'avoir un budget de 6.000 x 900000, soit près de 540 mio d'€, mais on fausse un peu grossièrement la formule.

 

By the way, comme on demande 2 longueurs de fusils, on ne se tourne donc pas vers une arme "modulaire" comme le SCAR, on aura sans doute plus un "FNAC" (le nom ferra fureur en France) si l'on se décide pour FN ?

 

Clairon

En effet le prix pour l'instant n'existe pas . On verra après moult propositions et contre propositions. Au fait, je sais plus qui parlait de ça dans les dernières pages mais... on budgétise pas les dessous de table... ça doit arriver qu'il y en ait bien entendu, mais c'est pas quelque chose qu'on inscrit dans les budgets, et puis en plus, si c'était le cas, ça serait sous forme de recettes dans ce cas^^

 

Plus sérieusement, pour cette question de modularité, la longueur et le calibre des canons n'est pas vraiment quelque chose de modulable à l'échelle d'une armée, à court terme. Si on fait bien les choses, les accessoires, les munitions, l'ISTC sera pensée autour de la longueur et calibre choisie, mettons 10.5 pouces et 16.

Techniquement sur un fusil moderne (416, SCAR/FNAC, ARX160...), rien n’empêche dans quelques années de racheter un millier de canons de tailles intermédiaires (mettons 14.5) et de les visser sur les boitiers supérieurs. Mais il faut repasser par la case réglage (pas un drame dans une armée pro tu me diras). Du point de vue ISTC, l'équilibre de l'arme, son recul, etc étant un peu différent, il y aura un temps d'adaptation mais surtout est-ce que les munitions optimisées pour nos 16 pouces fonctionneront toujours aussi bien sur du 14.5 ?

Similairement, rien n’empêchera non plus de changer de calibre, dans la limite du raisonnable car toute arme est optimisée pour un calibre précis. Mais dans ce cas là, il faudra changer les boîtiers supérieurs, les canons, peut-être les chargeurs et bien entendu bazarder l'ancien stock de munitions. 

 

Pour la plupart des accessoires, poignées, lasers, lampes blanche ou IR, pas de soucis évidemment. Pour les suppresseurs de son, ça dépend du modèles choisi et de l'amplitude du changement de calibre.

Pour les optiques, tout dépend des modèles retenus, les ACOG de trijicon par exemple, sont pensés pour un calibre et une longueur de canon donnée.

 

Pour donner un exemple extrême, tu peux techniquement posséder qu'un HK416 et avoir deux canons de tailles différentes et même un upper dans un autre calibre (par exemple .300BLK) donc avoir une arme "3(ou plus) en 1". Pourtant dans une unité comme le Devgru (c'est là que mon exemple est extrême, leur budget ALI doit être supérieur à celui de l'AdT :/), un commando aura 3 fusils bien distinct plutôt que d'en modifier un seul en fonction de ces besoins. Ce que je cherche à dire c'est que l'arme est techniquement "modulaire" mais le système d'arme ne l'est pas.

 

Quand les Kazachs se seront rendus compte que prendre des 160 en 7.62*39 était une mauvaise idée (je sais je troll), même en gardant le même fusil, en revenant vers un calibre otan: ils changeront de système d'arme. C'est à dire qu'ils changeront une partie du fusil, leurs munitions, une partie de leurs accessoires, une partie de l'équivalent Kazach de l'ISTC, la doctrine qui va avec peut-être, etc Mais quand Beretta dit que l'ARX-160 est modulaire, de mon point de vue, ils ont techniquement raison. et ça sera aussi le cas pour notre "AIF" à moins qu'on prenne un vieux truc pas cher produit en Europe de l'Est.

 

Au fait, en parlant de modularité, quid des optiques félins ? Sont-elles "programmées" pour un calibre ? Peut-on utiliser celles des FRF2 sur un FAMAS et vice-versa? D'ailleurs quelle est la procédure pour trouver le zéro ? La même que pour une optique classique où il y a une subtilité  ?

 

ps: pour clarifier pour ceux qui ont manqué ce chapitre, le nom de FNAC (FN Advanced Carbine) c'était celui sous lequel la FN a proposé son modèle de SCAR dans la compétition de l'US Army. Ils feront je l'espère, l'effort de le franciser pour nous, par exemple FNCA, prononcé [FNK] ou quelque chose de mieux.

Edited by TimTR

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si FNH présente un fusil en France il ne s'apellera pas "FN-quelque chose". Mais "F-quelque chose". Pour une évidente raison que chacun aura compris.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet le prix pour l'instant n'existe pas . On verra après moult propositions et contre propositions. Au fait, je sais plus qui parlait de ça dans les dernières pages mais... on budgétise pas les dessous de table... ça doit arriver qu'il y en ait bien entendu, mais c'est pas quelque chose qu'on inscrit dans les budgets, et puis en plus, si c'était le cas, ça serait sous forme de recettes dans ce cas^^

 

Dites, c'est un appel d'offre établi selon le code des marchés publics. L'adjudicateur de marché est pécuniairement responsable de ce qu'il signe. Alors certes, les dessous de table sont toujours possibles, mais c'est prendre un grand risque. Je rappelle qu'on est dans un état de droit, pas une république bananière....

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis très pessimiste sur les chances du SCAR d'équiper un jour l'armée française.

 

La raison? La France va certainement conditionner l'achat de SCAR à l'achat par la Belgique du Rafale, comme cela s'est passé fin des années '70, où la France aurait pris le FN CAL si la Belgique s'équipait en Mirage. Finalement, on a opté pour le F16 et vous avez eu le FAMAS. Cette fois-ci, on optera pour le F35/rien, et vous aurez des HK.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La France vend d'autres matériels aussi tu sais... Surtout que l'achat d'arme à feu contre l'achat de Rafale... Ont va pouvoir équiper 8 armées européenne avec...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour l'istc les adaptations sont à la marge. D'autant plus pour un système d'instruction dont l'intéret repose surtout sur l'éducation à la sécurité. Pour le reste un nouveau FA ne changera rien au programme des tirs, toujours une instruction individuel, et pas de tir à priori, d'appui etc..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si FNH présente un fusil en France il ne s'apellera pas "FN-quelque chose". Mais "F-quelque chose". Pour une évidente raison que chacun aura compris.

 

Y a aussi eu un FN en Belgique et à Herstal ils n'ont pas changé de nom ....

 

Clairon

Je rappelle qu'on est dans un état de droit, pas une république bananière....

 

On doit pas parler du même pays .....

 

Clairon

Je suis très pessimiste sur les chances du SCAR d'équiper un jour l'armée française.

 

La raison? La France va certainement conditionner l'achat de SCAR à l'achat par la Belgique du Rafale, comme cela s'est passé fin des années '70, où la France aurait pris le FN CAL si la Belgique s'équipait en Mirage. Finalement, on a opté pour le F16 et vous avez eu le FAMAS. Cette fois-ci, on optera pour le F35/rien, et vous aurez des HK.

 

On est en 2014 plus en 1975 ... On a bien acheté 10.000 MAG sans aucune contre-partie ... Parce que à ce rythme ca va être 90.000 Fusils d'assauts contre un Rafale et demi .....

 

Les pourcebtages de chances du Rafale en Belgique doivent difficilement dépasser le taux de sympathie de François Hollande chez les électeurs de Mélenchon ....

 

Clairon

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis très pessimiste sur les chances du SCAR d'équiper un jour l'armée française.

 

La raison? La France va certainement conditionner l'achat de SCAR à l'achat par la Belgique du Rafale, comme cela s'est passé fin des années '70, où la France aurait pris le FN CAL si la Belgique s'équipait en Mirage. Finalement, on a opté pour le F16 et vous avez eu le FAMAS. Cette fois-ci, on optera pour le F35/rien, et vous aurez des HK.

 

Non on n'est pas si gourmands : si vous nous achetez une trentaine de VBCI ça ira :cool: =D

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

SCAR ,HK ,ARX 160 ?

 

qui va gagné ?

 

moi du moment que nos gars ont un flingue qui assure le reste peu importe d'ou il vient .

 

vu qu'on en fabrique plus chez nous .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un peu HS:

Au fait ce qui connaissent bien cette industrie, il y a quoi comme fabricants français sur le marché civil

Je sais qu'il y a beaucoup d'artisans, mais il doit bien y avoir des sociétés un peu plus grosses qui sortent des fusils de chasse ou des 22 à la chaîne. C'est des trucs qui se vendent toujours bien en France ça non ?

J'ai bien trouvé quelques résultats mais pas grand chose.

 

 

@Kiwi

Il faut quand même que le fabricant puisse sortir jusqu'à 16 000 fusils de qualité par an et d'assurer toutes sortes de prestations autour du contrat dont leur intégration à de systèmes existants dans l'Armée Française. Et les produise sur le territoire de l'UE, ce qui élimine un des 5 grands européens (à moins que SIG ait un moyen de contourner ça par sa filiale Allemande ?). On va voir ce que Steyr fait, mais à part les 3 cités par Gibbs, je vois pas qui d'autres a vraiment une chance. Les conditions A1 , Ex, F4 et F6 limitent sérieusement qui peut prétendre l'emporter.

 

Au passage, l'appel d'offre prévoit un minimum de 3 candidats et un max de 5, qui ont jusqu'à début juin pour répondre. Ceux qui ne satisfont pas les critères A à E sont éliminés d'office, les 5 (ou moins) restant sont ensuite classées en fonction de F. Ensuite, il y aura plusieurs rounds de négociations qui aboutiront à la réduction du nombre d'offres et enfin à la sélection de la "plus économiquement avantageuses en fonction des critères énoncés".

Ah au fait, les candidats devront fournir des échantillons (armes courtes et longues, ainsi que des accessoires) sans indemnités. Donc a priori, il y aura bien une phase d'évaluation "pratique".

Le vainqueur est supposé recevoir la notification en décembre 2016.

 

Les candidats n'ayant pas démontré par tout moyen leurs compétences dans chacun des 5 domaines ci-dessous (a, b, c, d et e) seront éliminés. 

a - le candidat doit justifier par tout moyen : 
A1 - sa capacité à fournir des fusils d'assaut en communiquant la liste et les modèles des fusils d'assaut livrés au cours des trois dernières années avec leurs principales caractéristiques
A2 - qu'il détient des moyens d'études, de production, et d'essais, permettant l'adaptation et la fabrication de fusils d'assaut en fournissant un descriptif de l'ensemble des moyens. 

b - le candidat doit justifier par tout moyen : 
B1 - sa capacité à fournir des munitions de 5,56 x 45 mm en fournissant la liste et les modèles des munitions, livrées au cours des trois dernières années, avec leurs principales caractéristiques, 
B2 - qu'il détient des moyens lui permettant de maîtriser la compatibilité du couple arme/munitions en fournissant le descriptif technique de validation de cette compatibilité.

c - le candidat doit justifier par tout moyen : 
C1 - sa capacité à fournir des grenades basse vitesse de 40 x 46 mm en fournissant la liste et les modèles des grenades, livrées au cours des trois dernières années, avec leurs principales caractéristiques, 
C2 - qu'il détient des moyens lui permettant de maîtriser la compatibilité du couple arme/grenades en fournissant le descriptif technique de validation de cette compatibilité. 

d - le candidat doit justifier par tout moyen qu'il a la capacité d'entretenir un système d'assurance de la qualité : 
D1 : le candidat doit fournir un certificat, ou toute autre preuve de mesure équivalente, attestant que son système qualité répond aux exigences de l'iso 9001 V2008 ou équivalent. 

e - le candidat doit justifier par tout moyen : 
E1 - que les moyens de production, indispensables à la fabrication des canons et des têtes de culasse des fusils d'assaut, sont actuellement situés et mis en oeuvre sur le territoire de l'union européenne ou de l'espace économique européen en fournissant la liste de ces moyens, l'adresse de leur lieu d'implantation et la liste des productions réalisées au cours des trois dernières années, 
E2 - que les sources d'approvisionnement d'ébauchés, indispensables à la fabrication des canons et des têtes de culasse des fusils d'assaut, sont actuellement situées sur le territoire de l'union européenne ou de l'espace économique européen en fournissant la liste de ces sources, l'adresse de leur lieu d'implantation et la liste des approvisionnements réalisés au cours des trois dernières années, 
E3 - que la chaîne pour l'assemblage et les moyens pour la recette finale des fusils d'assaut sont actuellement mis en oeuvre sur le territoire de l'union européenne ou de l'espace économique européen en fournissant l'adresse du lieu d'implantation de la chaîne d'assemblage, la liste des moyens de recette finale, l'adresse de leur lieu d'implantation, et la liste des fusils d'assaut assemblés et recettés au cours des trois dernières années, 
E4 - que les moyens d'études (matériels et humains) nécessaires à l'adaptation de fusils d'assaut sont actuellement mis en oeuvre sur le territoire de l'union européenne ou de l'espace économique européen en fournissant la description des moyens d'études, l'adresse de leur lieu d'implantation et la liste des études réalisées sur les fusils d'assaut au cours des trois dernières années. 

Les candidats non éliminés seront classés à partir de l'évaluation de chacune des capacités du domaine f ci-dessous (F1 à F6). 

f - le candidat doit démontrer par tout moyen : 
F1 - sa capacité à exécuter, sur une longue durée et pour des quantités d'armes importantes, des contrats de fourniture de fusils d'assaut incluant des prestations documentaires, notamment au travers des axes suivants : quantités d'armes livrées, durée des contrats, organisation, effectifs, principes de management, gestion des risques, 
F2 - sa capacité à faire qualifier et/ou adopter officiellement des fusils d'assaut, notamment au travers des axes suivants : processus, justification des performances, assistance technique au client, preuve de qualification et/ou d'adoption, 
F3 - sa capacité à démontrer que des fusils d'assaut répondent aux contraintes environnementales et aux contraintes de sécurité des utilisateurs, notamment au travers des axes suivants : veille technique, gestion des obsolescences, gestion des risques, processus, principes de justification, 
F4 - sa capacité à interfacer des fusils d'assaut avec des systèmes, des équipements ou des accessoires en service, notamment au travers des axes suivants : aides à la visée, simulateurs, systèmes d'arme, stockage en armurerie, 
F5 - sa capacité à exécuter des prestations liées au système de soutien de fusils d'assaut, notamment au travers des axes suivants : formation, documentation, pièces de rechanges, maintien des compétences, 
F6 - sa capacité à traiter les faits techniques survenus sur les contrats de fourniture de fusils d'assaut, notamment au travers des axes suivants : processus, retour d'expérience, expertises, adaptations de définition. 

 

Edited by TimTR

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les fabricants français sur le marché civil ? Pas grand chose. Il doit peut-être rester deux ou trois artisans qui bricolent dans leur coin mais à part ça.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les fabricants français sur le marché civil ? Pas grand chose. Il doit peut-être rester deux ou trois artisans qui bricolent dans leur coin mais à part ça.

La société qui fait le PGM bricole quand méme pas mal .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Euh, sur le point b, le fabriquant du FA devra aussi fournir les munitions?? enfin je veux dire, on va laisser le fournisseur de FA faire sa marge sur les munitions au lieu de se fournir directement? j'ai loupe un episode?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand est il des fusils d'assaut ayant une configuration bullpup ?

 

Car sur plusieurs forums, j'ai déjà lu des messages d'internautes français qui s'imaginent déjà que le successeur du FA-MAS va être le F90 de chez Thalès (version dédiée au marché de l'exportation du Enhanced F88 Austeyr australien, lui même dérivé du Steyr AUG A1). :wacko:

Share this post


Link to post
Share on other sites

le bullpup ne semble pas etre un critere, il semblerait que ce sois plutot l'inverse, aucuns fusil mentionné depuis plusiur moi sont bullpup, a part le F90

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le bullpup dans l'armée française c'est fini je pense. On en a vu les avantages, mais aussi les inconvénients. Notamment qu'une génération de soldats entend désormais mieux d'une oreille que de l'autre.

 

Il y avait des choses intéressantes niveau bullpup mais rien de concluant. Dans l'immédiat, en ce qui concerne les plus crédibles:

- Aug: précis mais pas assez fiable, éjecteur interdisant l'ambidextrie au même titre que le Famas, version de base incompatible chargeur Otan

- Tavor: israélien, éjecteur à droite sauf modification en usine, trop polémique à l'achat

- F2000: manque criant de fiabilité et de solidité, cher

 

Ce qui sauvera peut-être un jour la configuration bullpup, hors productions destinées au marché civil US, c'est une évolution drastique des systèmes d'éjection, avec une fenêtre située derrière le chargeur comme sur le récent modèle de Kel-Tec, le RDB (ou M43 en version bois) voir ici:

http://bearingarms.com/the-steampunk-kel-tec-m43-bullpup-and-its-plain-little-sister-the-rdb/

 

Non seulement un tel système serait supposément plus fiable que les éjections par l'avant via un tube ou un cône parallèle au canon comme sur le F2000, mais ce sera également incroyablement plus léger.

 

En revanche, le souci principal de ce design restera: "j'ai un incident de tir, comment je peux accéder rapidement à la chambre/culasse, pratiquer une inspection visuelle, et le régler?"

 

Et à ce niveau malheureusement le design des FA avec une disposition classique crosse>poignée>détente>puits de chargeur>bois reste infiniment supérieur.

 

De même en termes d'encombrement dans les véhicules, un fusil à crosse rabattable (et non pas rétractable) sera moins long qu'un bullpup dans tous les cas à longueur de canon identique une fois cette crosse rabattue.

 

En fait j'en viens de plus en plus à penser que l'un des seuls avantages du Famas était l'absence d'emprunt de gaz et le recours à un levier amplificateur d'inertie.

 

Le design du Famas post G2 aurait sans doute pu encore évoluer si la MAS n'avait pas été consciencieusement désossée après 1994. L'arme aurait par exemple pu bénéficier d'une interface RIS 4 faces en lieu et place de l'énorme poignée garde-main, d'un vrai canon flottant, d'un levier de désengagement du chargeur (comme sur le F1) avec un puits de chargeur modifié, de contrôles de tir ambidextres à proximité de la poignée et du pontet, voire même d'un couvre-culasse rabattable gauche/droite agissant sur la direction de l'éjecteur... Mais ça aurait beaucoup de poids en plus, ou nécessité la révision totale du design de l'arme.

 

...Pour un intérêt relativement limité par rapport à un fusil au design classique avec lequel la position de l'éjecteur n'impacte de toutes façons pas le confort du tir.

 

Donc les bullpup, ça fait moderne, ça fait compact, c'est génial et tout, mais quand il faut changer le fusil d'épaule ou l'employer dans des positions non conventionnelles, aussi paradoxal que ce soit, c'est moins pratique.

Edited by Patrick

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il me semble que la fenêtre d'éjection de l'AUG est démontable. Mais en effet, d'une façon générale le bullpup n'est pas si intéressant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

  • Member Statistics

    5,487
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Redapache
    Newest Member
    Redapache
    Joined
  • Forum Statistics

    20,848
    Total Topics
    1,301,510
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries