Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Notre Marine Nationale, les nouvelles, les effectifs, la composante


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

"Une approche modulaire des navires, déconnectant armement et coques, rendue possible par les avancées de l'architecture navale et déjà mise en application (par exemple sur les navires de la classe Absalon danoise, ou sur les Littoral Combat Ship américains), s'intègrerait parfaitement à une telle conception des systèmes de forces navals, et éviterait de sacrifier l'armement d'un bâtiment pour pouvoir en garantir la mise en service effective (le cas s'est produit en France avec les frégates de classe La Fayette, notoirement sous-armées)."

Les deux exemples cités semblent montrer qu'un navire modulaire n'apporte une réelle économie de coût d'acquisition que s'il est aux normes civiles (cas des Absalon danois, mais aussi des "Halikax" canadiennes), et donc bien plus fragile aux dommages de combat.

Jusqu'ici les deux prototypes de LCS américains (surtout celui de Loockeed Martin) ont accumulé les dépassements du budget prévu ...

     

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Ouest France fait le point sur les désarmements à venir, déjà évoqués ou pas à ma connaissance :

Plusieurs unités seront désarmées de manière anticipée en 2009, dont la Loire. Le préfet maritime, l'amiral de Saint Salvy, l'a confirmé lors de ses voeux à la presse.

Lors de ses voeux à la presse, hier, le préfet maritime, le vice-amiral d'escadre Anne-François de Saint Salvy, a confirmé le désarmement anticipé en 2009 de plusieurs navires basés à Brest. Il s'agit du bâtiment de soutien logistique Loire, du patrouilleur Sterne et du chasseur de mines tripartite Persée. Le chasseur de mines Lyre va être affecté à Toulon. Il sera remplacé par le Verseau, actuellement à Toulon, qui va remonter sur Brest pour être désarmé. Le patrouilleur L'Audacieuse, qui sort de grand carénage, va partir outre-mer ; il sera remplacé par le patrouilleur La Fougueuse, actuellement aux Antilles, lui aussi affecté à Brest pour y être désarmé. L'ensemble des navires retirés du service représente un effectif de 310 marins.

http://www.brest.maville.com/actu/actudet_-Cinq-navires-de-moins-pour-la-Marine-a-Brest-_loc-797268_actu.Htm

Quid du Jules-Verne, qui est basé à Toulon ?

Link to comment
Share on other sites

des chasseurs de mines triparties désarmée? Déjà? il seront vendu?

le Percée et le verseau ont été mis en service en 1988.

Ce n'est pas les plus vieux. Pourquoi?

Link to comment
Share on other sites

Le HS Navires et Histoire n°10 offre un panorama très précis de la Force de Guerre des Mines. Equipés comme ils le sont aujourd'hui (ou en voie d'équipement) les 13 CMT on une capacité d'action multipliée par rapport à leur entrée en service.

3 CMT ex belges ont été intégrés à la MN suite au désarmement des 5 Circé.

La Marine selon le HS sus nommé envisagerait de se séparer de 2 navires pour en conserver 11 "full equiped". Il me semble que le Persée est un ex belge...

Sous réserve de vérifier l'hypothèse à mon avis la Marine désarme les CMT qui n'ont pas encore été rétrofités avec les derniers sonars lesquels sont de très belles bécanes qui coutent leur poids en or.

Le saviez vous, quel est le bâtiment de la Marine qui coûte le plus cher au kilo ? réponse un Chasseur de Mine Tripartite.

Le Jules Verne et la Loire seront désarmés et non remplacés en revanche la Marine va jouer la carte des grandes bases Outre Mer pour le soutien des navires en déploiement

Link to comment
Share on other sites

Les deux exemples cités semblent montrer qu'un navire modulaire n'apporte une réelle économie de coût d'acquisition que s'il est aux normes civiles (cas des Absalon danois, mais aussi des "Halikax" canadiennes), et donc bien plus fragile aux dommages de combat.

Jusqu'ici les deux prototypes de LCS américains (surtout celui de Loockeed Martin) ont accumulé les dépassements du budget prévu ...

     

Je ne pense pas que le LCS invalide le concept. Les problèmes de ce programme sont plus liés à une définition imprécise de ses missions( combat littoral? Escorte?etc?) et l'impossibilité particulièrement remarqué du pentagone de faire autre chose que du plaqué or(remarquez on est pas tellement mieux à notre échelle).

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Un peu de nouvelles de notre PA :

Remontée en puissance du Charles de Gaulle (blog du CDG sur le site internet de la marine nationale).

"A peine sorti d'IPER, le porte-avions et son équipage ont entamé avec succès la première phase de MECE – mise en condition élémentaire- période de mer de près de deux semaines qui signe le début de sa remontée en puissance.

Sous l’égide des entraineurs d'Alfan et d’Alavia, le personnel s’est attaché à retrouver ses automatismes au moyens d'exercices de mécanisation dont la difficulté s'est accrue au fil des jours. Les postes de combat, exercices d'autodéfense, crash pont d’envol, homme à la mer, avarie de barre, PRERAM et RAM ont permis au différents services composant cette gigantesque ruche de mieux coordonner leurs efforts afin de gagner en efficacité.

L’activité aérienne s'est également révélée dense. Après la mise au point des optiques d’appontage, catapultes et brins d’arrêt, le groupe aérien embarqué (GAé) a redécouvert son environnement de prédilection. Les deux Hawkeye, trois Rafales, cinq Super-Etendard Modernisés, le Dauphin et l' Alouette 3 embarqués ont multiplié avec succès les catapultages, vols techniques et appontages, permettant aux équipes de pont d'envol du porte-avions d'évoluer à nouveau au milieu du chaud vrombissement des réacteurs et du parfum si caractéristique du TR5.

C'est rassurés et confiants que les marins du "Charles" s'apprêtent à affronter une phase autrement plus âpre de leur programme après des congés de Noël bien mérités : le stage MECO. Chacun vise en effet la qualification opérationnelle du porte-avions qui devrait intervenir au printemps 2009.."

D'ailleurs si des personnes veulent en savoir plus sur l'activité des bateaux de la marine, il ne faut pas hésiter à aller sur le site de la marine et parcourir les blogs.  =D

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

http://marine.marins.free.fr/accueil/dim-2010.pdf

En 2010, 6 SNA Rubis + 4 SNLE, 1 PAN, 2 BPC+2TCD, 2 FAA Cassard, 2 FDA Forbin, 2 F67 ASM, 6 F70 ASM, 5 FLF La Fayette, 6 FS Floréal, 9 avisos patrouilleurs et un Austral, 7 P400 et 5 PSP, 11 chasseurs de mines, 4 BCR/PR, 3 BATRAL, 2 CDIC et 20 CTM.

donc en 2015/2020

c'est :

2 SNA BARRACUDA + 4 SNA Rubis + 4 SNLE, 1 PAN, 3 BPC, 2 FAA Cassard, 2 FDA Forbin, 8 FREMM ASM, 1 F70 ASM, 5 FLF La Fayette, 6 FS Floréal, 18 OPV , 11 chasseurs de mines, 4 BR/PR, 8 L-CAT.

si je me trompe pas

Link to comment
Share on other sites

Faire un bond dans le temps de 10 ans et donner avec certitude le calendrier de renouvellement des flottes, des équipements et des mise en service actif, c'est un exercice risqué avec les retards calendaires et programmatiques constatés, les contraintes budgétaires récurentes et les aléas de la vie opérationnelle rencontrés.

MSA

2010 FDA Forbin et SNLE Le Terrible

2011 FDA Chevalier Paul

2012 BPC n°3 Dixmude et FREMM Aquitaine , de 2015 à 2020, 6 FREMM doivent être livrées, 3 au delà de 2020.

calendrier conditionnel de la tranche Fremm donc sous réserve:

2014 FREMM Normadie

2015 FREMM Provence

2016 FREMM Bretagne

2017 FREMM Auvergne

2018 FREMM Languedoc

2019 FREMM Alsace

2020 FREMM Lorraine

2017 SNA Suffren

2019 SNA Duguay-Trouin

4 SNA doivent être livrés au delà de 2020.

2021 SNA Dupetit-Thouars

2023 SNA Duquesne

2025 SNA Tourville

2027 SNA De Grasse

Link to comment
Share on other sites

  • 9 months later...
  • 1 year later...

La marine va t'elle ''couler''. Entretien très pessimiste du chef d'état major de la marine devant la commission de la défense de l'assemblée nationale :

http://www.assemblee-nationale.fr/14/cr-cdef/12-13/c1213009.asp#P5_234

En autre ''petite phrase'' :

nous sommes contraints d’immobiliser les sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) neuf mois avant leur période d’entretien majeur afin de respecter l’enveloppe allouée à leur maintenance.

D'autre morceaux sont reprit dans des articles d'opex360. Il n'y a plus de sous....  :-[

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • 1 month later...
  • 1 month later...
  • 2 months later...
  • 2 months later...

http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/marine-nationale-fragilisee-garde-cap-14-07-2013-104427

Pas facile de défendre le concept d'« occupation de la mer » lorsque le nombre de navires de guerre français continue de chuter et que les effectifs de la Marine suivent la même courbe descendante. 127 bâtiments (325 150 t) en 1990, 106 (292 680 t) en 2002, 92 (304 280 t) en 2012 : la Royale, dont on exige une présence à la mer, perceptible et efficace doit désormais faire, avec beaucoup moins, autant. Voire davantage parce qu'elle évolue dans un environnement de plus en plus exigeant.

Modernisation navale

Certes, il y a la piraterie maritime et la protection des voies de communication maritime. Mais il y a aussi la menace terroriste sur les détroits et sur des navires de plus en plus gros, qu'il s'agisse des navires de commerce ou de passagers. Depuis dix ans, le trafic maritime a augmenté de 40 %. L'exploitation de la mer, en surface et sous la surface, est en plein développement ; l'énergie d'origine maritime, avec des éoliennes en pleine mer et des hydroliennes constitue un gigantesque défi.

La « maritimisation » n'est pas qu'une mode ; c'est une réalité économique et stratégique qui exige que la puissance publique puisse remplir ses engagements vis-à-vis des navires battant pavillon national, de ses marins, de ses plaisanciers et de ses populations, ultramarines en particulier.

Le 20 juin, à Toulon, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a précisé ses ambitions : « La France a besoin d'une Marine nationale, à la fois équipée, entraînée et performante. D'autant que cette Marine est au cœur des trois missions fondamentales définies par le Livre blanc : protection, dissuasion et intervention. »

Et de promettre de « poursuivre la modernisation et le renouvellement des capacités de la Marine » ainsi que d'assurer « le maintien d'une activité opérationnelle suffisante ». Ces capacités passent par de nouveaux programmes, notamment les frégates multi-missions (Fremm, onze en commande et six livrées d'ici à 2019), les six sous-marins de type Barracuda, « les futures frégates de taille intermédiaire » mais aussi la modernisation de l'aéronautique navale et notamment celle des aéronefs de patrouille maritime Atlantique 2. Trop peu, répliquent les marins... Et l'amiral Rogel, le chef d'état-major de la marine, de prévenir, le 18 juin : « Il ne faudra pas être surpris dans dix ans que le chef d'état-major de la marine réponde qu'il ne peut que remplir imparfaitement l'une ou l'autre de ces missions. »

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,632
    Total Members
    1,550
    Most Online
    gabin1980
    Newest Member
    gabin1980
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...