glevass

Le JSF menacé au Canada !!!!

Recommended Posts

Enfin dirais-je ! Le JSF est enfin menacé au Canada !

Le monoréacteur JSF est tout sauf adapté aux vastes étendues du Canada.

Un Typhoon, Un Super Hornet et meme un Rafale, tous trois biréacteurs seraient

effectivement plus adapté aux Opérations NORAD du Canada.

Eurofighter et Boeing s'imposent sur le marché

Mais ........ que fait donc Dassault.

Des Rafale gris foncés avec la cocarde "feuille d'érable" seraient du plus bel effet.

=D

Glevass

Lisez plutot ceci provenant de Defensa.org :

Nouveau crime de lèse-majesté: deux concurrents du JSF au Canada

30/05/2009 - Bloc-Notes

La mécanique de déconstruction de la légitimité globale du JSF se poursuit.

Cette fois,il s'agit du Canada, un pays qu’on jugeait, comme ceux qui ont précédé, évidemment acquis au JSF.

Stephen Trimble, de Flight International, nous avise de la chose le 28 mai 2009.

Que ce soit volontaire ou non, l’emploi dans le titre du verbe “to usurp” («Boeing, Eurofighter bid to usurp F-35 for Canadian fighter deal»), dont la signification est royalement évidente, suggère effectivement l’état d’esprit avec lequel il faut accueillir la nouvelle.

«Boeing and Eurofighter have launched a public challenge to Lockheed Martin's widely presumed control of a next-generation fighter contract in Canada. Both challengers unveiled the outlines of a new push to respectively market the F/A-18E/F Super Hornet and Typhoon to Ottawa as replacements for the Canadian air force's Boeing CF-18 (F/A-18A/B) Hornets by the end of the next decade.»

Le Canada fait partie, avec $150 millions au départ, des participants étrangers du programme JSF. Ce pays est naturellement considéré par JPO-LM (le JSF Program Office du Pentagone et Lockheed Martin) comme un “marché captif”, – ou bien, pour suivre la logique des termes et des situations rêvées, un vassal dont le choix n’est pas un sujet de spéculation. LM a tout de même reconnu, à l’occasion de l’annonce de cette entrée en piste des concurrents, que le Canada n’avait pas encore choisi le JSF comme son futur chasseur. Le Canada, qui a besoin d’un nouveau chasseur autour de 2017, devrait prendre une décision d’acquisition autour de 2014.

«…Lockheed acknowledges that the DND has not committed to buy F-35s, says Keith Knotts, business development director for Canada and the UK. Ottawa plans to begin receiving new fighters in 2017. Lockheed believes that Canadian industry will pressure DND officials to make a decision soon to buy the JSF, as many suppliers are facing imminent decisions on making major capital investments for new tooling to support their role in the programme, Knotts says.»

Les concurrents ont présenté leur offre, chacun avec évidemment des avantages économiques attrayants, tout comme JPO-LM continue de son côté à vanter les mérites de son offre.

Observons tout de même une certaine originalité dans l’offre qui concerne le Typhoon (Eurofighter). Elle mentionne le transfert sans restriction, en “toute souveraineté”, de la “technologie opérationnelle”.

C'est un concept et un “avantage” nouveau pour les concurrents d'une vente à l'exportation depuis qu’on sait que les USA exigeront de voir l’accès à la maintenance de l’informatique des JSF exportés réservés aux seuls techniciens US.

Cette condition extravagante, évidemment suscitée par l’état d’esprit monopolistique du “système virtualiste” qui préside au développement du JSF autant que par la paranoïa US dans ce domaine, donne effectivement et assez ironiquement un argument supplémentaire aux concurrents éventuels du JSF.

«Similarly, the four-nation Eurofighter consortium has touted "job creation and sustainment", as well as the ability to transfer "full sovereignty" over the Typhoon's operational technology, says Ian Malin, head of Typhoon exports business development for BAE Systems. BAE is leading Eurofighter's marketing campaign in Canada.»

Effectivement, une deuxième originalité de l’offre Eurofighter est qu’elle sera conduite par BAE. C’est la première fois, d’une façon aussi affirmée, que BAE est directement concurrent du JSF. (En Norvège, lorsque Eurofighter a été un temps candidat contre le JSF, c’est l’Allemagne qui dirigeait l’effort de vente; en Hollande, où l’on annonce le retour d’Eurofighter, ce devrait être le même cas). L’intérêt du propos est évidemment que BAE est un partenaire majeur du programme JSF, au même niveau que Boeing et Northrop Grumman comme sous-traitants directs de LM. (BAE a une part considérable de son activité aux USA, autour de 50%, et est considérée comme une entreprise de facto US à cause de ses liens contractuels avec le Pentagone.) Bien sûr, ces pratiques sont assez courantes dans le monde globalisé de l’aéronautique de défense, mais le JSF est un programme plein de passion comme l’on sait. Il y a déjà eu de sévères algarades entre JPO-LM et Boeing, lorsque Boeing a annoncé qu’il était concurrent pour le marché danois, jusqu’alors proclamé comme réservé au JSF par le fait du prince. Cette fois, il s’agit de Britanniques qui se sont implantés sur le marché US; ils pourraient se faire taper sur les doigts à Washington, avec ce qui est effectivement autant une usurpation du vassal vis-à-vis de son suzerain qu’une “contradiction interne” à-la-Marx du système capitaliste; ils pourraient se voir menacés de perdre des parts de leur engagement dans le JSF s’ils insistent; et ainsi de suite, – et autant pour l’Eurofighter, qui est autant EADS que BAE, qui est grandement européen et un petit peu américain par la grâce de BAE

Comme l’on voit, les avatars du JSF et l’usurpation en cours nous conduisent à de savoureuses circonstances. Quoi qu’il en soit, on assiste bien à cette situation étonnante de la mise en place de conditions de concurrence et de sélection de choix pour un futur avion de combat, sur un marché global, après que ce marché ait été proclamé comme “captif” et acquis aux USA et au JSF à l’aube du XXIème siècle, d’ailleurs avec le consentement empressé des concurrents divers. Les concurrents reviennent en s’apercevant qu’ils sont concurrents et que le roi est nu.

Il ne reste plus qu’à voir revenir les Français avec le Rafale. Actuellement occupés du côté d’Abou Dhabi, ils finiront bien par s’apercevoir qu'il se passe quelque chose. La philosophie française face au JSF est l’extrême de la philosophie générale vis-à-vis de Sa Majesté, qui a prévalu depuis 2000 jusqu’à 2008, qui est fondée sur deux principes absolument intangibles: “De toutes les façons, les Américains sont les plus forts” et “De toutes les façons, tous les pays choisis achèteront le JSF”. Comme l’on sait, la puissance américaniste a d’abord été bâtie sur le consentement des autres, c’est-à-dire leur abdication puisqu’il faut parler en termes de vassalité et de suzeraineté. Il y a donc bien, aujourd’hui, une usurpation en route.

Mis en ligne le 30 mai 2009 à 06H16

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais ........ que fait donc Dassault.

Des Rafale gris foncés avec la cocarde "feuille d'érable" seraient du plus bel effet.

=D

Glevass

oui, que le Rafale ne soit meme pas considèré au Canada, comme en Australie, est pas normal. J'aimerais connaitre la raison.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La seule raison, pour Dassault, de proposer son Rafale au Canada serait de mettre la pression sur les industriels déjà présélectionnés afin que ceux-ci ne puissent pas trop gagner sur ce marché. Mais, il ne faut pas non plus que ça coûte trop cher à l'entreprise car Dassault ne gagnera pas le marché. Si le Super Hornet et l'Eurofighter pouvaient mettre la pression sur LM, ca serait suffisant. Dassault n'aurait alors pas à s'y investir.

La remise en cause du programme F-35 par de nombreux pays est intéressante. On y perçoit une évolution des rapports entre les institutions démocratiques et les industriels de l'armement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour que l'un des constructeurs gagnent il faut qu'il y a une garantit d'un retour industriel la majorité des contrats canadien touchant l'aeronautique il y a des retours industriels (C17,F18,C-130J...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

avec le probleme  St Pierre et Miquelon , c'est perdu d'avance  :'(

S'il n'y a personne de St Pierre & Miquelon sur le forum, on peut essayer de le dire tout bas : "Et si on échangeais un petit bout de Zone Economique Maritime contre la vente de 180 Rafales au Canada ???"

Je suis déjà dehors ... loin ... ->[]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ben oui, mais pourquoi tant de haine ?  :-[

Je pense que tu te doutes que ces pays sont des vassaux bien disciplinés des US, tout le contraire de nous, no comment sur la hollande autant attendre que ce pays soit noyé par la montée des océans avant qu'il ait de l'ambition et ne change de politique.

De plus OBAMA mettrait la pression necessaire sur cette cour de bouffons pour que nous ne puissions pas placer un seul de nos coucous. Si il y a un plan stratégique qui transcende les clivages politiques aux US, c'est d'éviter que la France soit une puissance autonome et casser l'outil industriel de défense de notre pays est une priorité. Bien sur nos amis US sont pour l'europe, avec une angleterre qui a choisi l'horizon, la turquie colosse de 70 millions d'ames (mais c'est un autre débat), non nos amis us nous veulent du bien. OBAMA ne fera que poursuivre la politique de bush sur ces questions le reste c'est du bullshit!

Non il y a des marchés ou la loi du marché ne s'applique pas, les chasses gardées des US, c'est un challenge pour notre pays de maintenir son industrie militaire, son savoir faire, à suivre de trés prés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En passant,

les membres des Forces Canadiennes qui oeuvrent dans l'un ou l'autre de nos trois escadrons

de combats ( 409 Sqdn, 410 Sqdn et 425 Sqdn ) veulent tous un biréacteur de type SuperBug,

Typhoon ou Rafale pour le futur.

idem pour les Australiens commencent à se rééquipper en biréacteurs par la porte de derrière

( location de 24 x F-18F ) en attendant de lâcher le F-35 et de se rééquiper définitivement

avec 75 x SuperBugs.

Question :

Que faire en mission d'interception NORAD dans le grand nord canadien avec un

réacteur de F-35 éteint qui refuse de se réallumer ?

Réponse :

Un trou dans la tundra nordique

Un pilote de CF-18 Hornet du 425 de Bagotville m'a déjà dit ............

La configuration biréacteur c'est comme les condoms :

vaut mieux toujours l'avoir à portée de main

même lorque l'on en a pas besoin 

que

de ne pas l'avoir

lorsque l'on en a réellement besoin.

:lol:

Glevass

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

OBAMA ne fera que poursuivre la politique de bush sur ces questions le reste c'est du bullshit!

Obama va faire ce qu'il faut pour son pays, pas pour les autres. C'est pas un saint porteur d'espoir pour le monde, et encore moins pour Dassault.  :lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Obama va faire ce qu'il faut pour son pays, pas pour les autres. C'est pas un saint porteur d'espoir pour le monde, et encore moins pour Dassault.  :lol:

Amen. Merci enfin de me permettre de lire un message où l'on ne parle pas de Saint Obama... Je commençais à faire de l'urticaire, plus grave encore que lorsque j'entendais parler de Bush fils

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Amen. Merci enfin de me permettre de lire un message où l'on ne parle pas de Saint Obama... Je commençais à faire de l'urticaire, plus grave encore que lorsque j'entendais parler de Bush fils

On est trois .

Obama sera (je l'espère pour eux) un bon président pour les USA . Mais en aucun cas une bonne chose pour l'Europe et en particulier notre France .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On est trois .

Obama sera (je l'espère pour eux) un bon président pour les USA . Mais en aucun cas une bonne chose pour l'Europe et en particulier notre France .

En même temps il l'a dit depuis le début de sa campagne électorale ;).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je viens de lire dans le journal « carnets de vol » que le remplacement des CF-18 canadiens par des F35A n’est pas encore décidé.

En apparence, les CF-18 doivent être retiré du service en 2017, ils serraient remplacés par 65 chasseurs. Les négociations devrait commencer en 2010-2011 avec une signature en 2012 et les première livraison en 2015 et un début de capacité opérationnelle en 2017.

Les candidats serraient le F35 avec en outsider les F18 et Typhoon (dans l’article on a l’impression que le rafale n’existe pas alors qu’ils rappellent que les mirage F1 et 2000 ont été étudié à l’époque du choix des CF-18) Dans l’article ils ne disent pas grand chose à part que d’après le ministère de la défense, s’ils ont investis 710M$ dans le F35 c’est juste pour un accord strictement commercial et industriel qui n’implique pas l’armée canadienne.

Il y a encore une possibilité de non achat du F35 par les Canadiens , ou c’est juste un moyen de rajouter un article facile ? (il y a quand même une page A4 pour ne rien dire de plus que ce que je viens de résumer)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a encore une possibilité de non achat du F35 par les Canadiens , ou c’est juste un moyen de rajouter un article facile ? (il y a quand même une page A4 pour ne rien dire de plus que ce que je viens de résumer)

Depuis le début, il est dit officiellement qu'il y aura une compétition. En réalité, le choix a été effectué il y a quelques mois(l'été dernier pour être plus précis) quand une demi-douzaine de ministères et 4 gouvernements provinciaux ont avancé ''indirectement'' dans le processus d'industrialisation du jsf avec des aides directes et indirectes aux entreprises canadiennes impliqué dans le programme...

Un faux appel d'offre apparaitra dans quelques années et le jsf sera gagnant... Le gouvernement ne pouvant se permettre un ACAN sur ce coup là vu les montants en jeu...

ps: 715M$ représente l'investissement fédéral et non l'investissement direct de toutes les administrations canadiennes...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Parfois DeDefensa me fait bien rire. Ils arrivent à faire des analyses-branlettes à partir d'articles de presse anglo-saxonne qu'ils prennent pour source divine.

Il faut arrêter un peu. Il est possible que le gouvernement canadien ne s'intéresse pas aux questions technico-opérationnelles du futur appareil (bimoteur ou pas). Il est possible que le F35 aie pour fournisseur PW, entreprise quand même bien implantée au Canada. Il est possible que ce même gouvernement se soit rendu compte qu'il avait plus d'intérêts à travailler avec les américains dans le domaine de la défense et que les retours industriels seraient plus forts.

Peu importe l'offre de BAe ou de Dassault, les Canadiens ne perdront pas le Nord (sic). Ils ont tout intérêt à rester dans cette sphère politico-économique, peu en importe les réelles performances du F35, peu en importe son prix ou les offres de ToT étrangères, les USA sont en bas, et cette réalité on l'oublie bien souvent.

DeDefensa s'est fait du traitement de "l'affaire F35" une spécialité alors qu'il n'y en a tout simplement pas. C'est le plus beau coup marketing et stratégique réalisé par les US depuis bien longtemps, et c'est bien dommage que tant de pays soient tombés dans le panneau, mais toute cette branlette autour du F35 va vraiment trop loin. Les US avancent leur pions, la joue fine, le projet rencontre des problèmes, mais il ne s'écroulera pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le débat mono biréacteur a-t-il encore l'acuité qu'il avait il y a 30 ans...

Les moteurs sont de plus en plus fiables et quand on voit la puissance du F 135 ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

DeDefensa s'est fait du traitement de "l'affaire F35" une spécialité alors qu'il n'y en a tout simplement pas. C'est le plus beau coup marketing et stratégique réalisé par les US depuis bien longtemps, et c'est bien dommage que tant de pays soient tombés dans le panneau, mais toute cette branlette autour du F35 va vraiment trop loin. Les US avancent leur pions, la joue fine, le projet rencontre des problèmes, mais il ne s'écroulera pas.

Avec tout ce qu'il faut pour avoir une nouvelle crise financière à très court terme, c'est clairement même pas dis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le débat mono biréacteur a-t-il encore l'acuité qu'il avait il y a 30 ans...

Les moteurs sont de plus en plus fiables et quand on voit la puissance du F 135 ...

certes, mais un appareil qui se crache en plein milieu du grand nord canadien, c'est probablement aussi hostile pour le pilote qu'en plein milieu de l'océan...

Et suivant comment, pas sûr que les CH-148 Cyclone (les St-Bernard canadiens  :happy: ) arrivent à secourir les pilotes rapidement, si les appareils se baladent au fin fond de l'arctique canadien (ce qui risque d'arriver de plus en plus souvent  si les glaces se retirent de plus en plus et les russes reprennent du poil de la bête).

Alors autant éviter autant que possible ce genre de mésaventure (qui arriveront même si la fiabilité du moteur est de 99.99%, voir plus)...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

certes, mais un appareil qui se crache en plein milieu du grand nord canadien, c'est probablement aussi hostile pour le pilote qu'en plein milieu de l'océan...

Et suivant comment, pas sûr que les CH-148 Cyclone (les St-Bernard canadiens  :happy: ) arrivent à secourir les pilotes rapidement, si les appareils se baladent au fin fond de l'arctique canadien (ce qui risque d'arriver de plus en plus souvent  si les glaces se retirent de plus en plus et les russes reprennent du poil de la bête).

Alors autant éviter autant que possible ce genre de mésaventure (qui arriveront même si la fiabilité du moteur est de 99.99%, voir plus)...

la chasse n'est pas basé dans le nord, ils n'y vont qu'en exercice ou pour une interception...

Quand à la recherche et sauvetage, le canada a un système qui fonctionne très bien. Chaque année, il y a des dizaines de crash dans l'arctique de mecs non préparé pour ce type de météo dans des petits appareils...

Il n'y a jamais eu de mort suite à des délai d'intervention, la chaîne étant bien rôdé, elle implique:

-les parachutistes SAR-Tech

-les rangers

-les c-130

-les buffalo

-cp-140 aurora et cp-140a arcturus

-les griffons sar

-les cormorant

etc...

Quand l'alerte est donné jusqu'à une dizaines d'appareils de sauvetage peuvent décoller pour remplir la mission.

Les hélicos ne sont quasiment jamais les premiers intervenants dans le nord, sa prendrait trop de temps pour qu'un premier intervenant soit sur les lieux, les paras sont la pour sa...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le débat mono biréacteur a-t-il encore l'acuité qu'il avait il y a 30 ans...

Les moteurs sont de plus en plus fiables et quand on voit la puissance du F 135 ...

Il peut même avoir tendance à se retourner contre les biréacteurs parfois.

En effet, à pleine charge au décollage, par exemple, certains biréacteurs subissant une panne n'ont pas assez de puissance sur un seul moteur pour éviter la catastrophe. Or, qui dit 2 fois plus de moteurs, dit 2 fois plus de risque d'accident dans ces circonstances précises.

Un peu ce qui a disqualifié le Jaguar M d'ailleurs.

Je sais que ça dépend du type d'avion, de la puissance de son moteur, de la fiabilité de ses derniers, de la topographie des bases et d'une foule d'autres facteurs, mais je sais aussi que ça se modélise beaucoup plus facilement qu'il y a 30 ans et, avec l'augmentation de la fiabilité des monoréacteurs, ça fait que ces derniers peuvent parfois s'en sortir honorablement dans des compétitions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Depuis le début, il est dit officiellement qu'il y aura une compétition. En réalité, le choix a été effectué il y a quelques mois(l'été dernier pour être plus précis) quand une demi-douzaine de ministères et 4 gouvernements provinciaux ont avancé ''indirectement'' dans le processus d'industrialisation du jsf avec des aides directes et indirectes aux entreprises canadiennes impliqué dans le programme...

Un faux appel d'offre apparaitra dans quelques années et le jsf sera gagnant... Le gouvernement ne pouvant se permettre un ACAN sur ce coup là vu les montants en jeu...

ps: 715M$ représente l'investissement fédéral et non l'investissement direct de toutes les administrations canadiennes...

J'ajouterais que le Canada n'aura sûrement pas le sursaut de fierté nationale qu'il lui faudrait pour arrêter d'être un bon vassal des yankees et se tourner vers le Typhoon et encore moins vers le Rafale, car ce serait contrarier l'oncle Sam qui adore son voisin canadien mais seulement s'il va dans le sens de ses affaires : si jamais ton pays choisit un autre appareil que le F35 ce sera le F18F, histoire de ne contrarier que l'entreprise Lockeed Martin, mais pas la nation voisine.

Vu que Boeing dispose aussi de sérieux soutiens politiques aux USA, le choix du F18 amélioré n'induirait aucun risque de brouille avec "le gars Barack" ou son successeur ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Statistiques des membres

    5 282
    Total des membres
    1 132
    Maximum en ligne
    Ryskette
    Membre le plus récent
    Ryskette
    Inscription
  • Statistiques des forums

    20 424
    Total des sujets
    1 172 192
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets