Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Le JSF menacé au Canada !!!!


Recommended Posts

Quel(s) avionneur(s) Canadien(s) ou Québécois pourrai(en)t assembler les Rafale si celui-ci était choisi?

Je parierais que pour le prochain achat d'avions de chasse, la partie canadienne(1) de la maintenance sera effectuée cette fois-ci dans l'ouest canadien, par exemple chez Bristol Aerospace(2) à Winnipeg. Le premier ministre actuel s'appuie électoralement sur l'Ouest et n'a plus besoin de l'appui électoral du Québec (qui lui est hostile et où se trouve l'avionneur Bombardier) pour obtenir un gouvernement majoritaire.

Qu'est-ce qui me fait dire ça?

Lors de l'achat des F/A-18 durant les années 80 par le gouvernement conservateur d'alors (qui n'a rien avoir avec celui de Harper), le contrat de maintenance de ces avions, rebaptisés CF-18, avait été confié à l'entreprise québécoise Bombardier Défense (remplacée depuis par l'américaine L3 Communication MAS, également installée au Québec).

Cet octroi du contrat à une entreprise québécoise avait mis en colère l'Ouest canadien - base électorale traditionnelle de nos "republicans" canadiens -- et avait grandement contribué à la naissance du Reform Party de Preston Manning, prédécesseur du Parti Conservateur version actuelle.

1) Si des tâches de maintenance des F-35 se font effectivement au Canada hors des bases aériennes militaires, plutôt qu'aux USA.

2) http://www.winnipegfreepress.com/business/jet-deal-just-the-start-bristol-104555694.html

Link to post
Share on other sites

  Il parait assez évident qu'en l'état les USA ont raison de nier qu'il y aurait un quelconque dossier pour une proposition "BIS" via des F18 SH, aussi "modernisés" soient ils au possible ... Ca tient guère debout quand aux cahiers des charges de base que le CANADA cible normalement pour lesquels les appareils qu'ils doivent acquérir : DOIVENT pouvoir faire face comme menaces éventuelles dans l'avenir ...

  On parle quand même d'un pays qui est un couloir/boulevard aérien depuis Bering/Sibérie/Pacifique nord pour 2 puissances majeures qui seront capables bientôt (d'ici 2020) d'aligner des fighters/bombardiers de 5 ème gen toutes les 2  (Chine, Russie) même si certes l'Alaska US est sensée faire porte d'entrée quasi inviolable

  Mais malgré cela, le CANADA est responsable de tout ce qui pourra quand même éventuellement franchir la porte blindée d'Alaska de toute menace provenant de Bering en suivant un axe cotier de pénétration ... Ou pire encore : qui viendrait d'un détour du Pacifique nord tout en esquivant l'Alaska par le sud et qui chercherait a tenter de profiter des faiblesses aériennes canadiennes pour venir soit se fritter avec des appareils US + au sud ou bien tenter une pénétration stratégique ect ...

  Mais aussi défense des intérêts stratégiques énergétiques (et minéral) majeurs de l'arctique dont la bataille pour leur possession va devenir de + en + acharnée, qui est un risque a ne surtout pas prendre a la légère que le CANADA soit contraint a des frictions avec les russes passé 2020/25

  La nouvelle guerre froide avec les chinois ... Qui pourrait en + prendre un tournant sino-russe d'alliance objective (les propos de Poutin n'étant pas pour rassurer a ce niveau : quand il dit qu'il considère l'avenir russe clairement asiatique et pas européen ni occidental : il faut le prendre au sérieux, même si il y a une grande part de bluff la dedans : Moscou et la concentration des richesses financières étant beaucoup + "européennes"et "occidentalisé" qu'il ne le voudrait

Ce qui rendrait d'ici a une quinzaine d'année la position canadienne de + en + mise sous pression sino-russe : pour l'accès aux énergies arctiques, et comme menace globale sur l'Amérique du nord ou le Canada est responsable de ce qui pourrait tenter d'user de ses faiblesses pour titiller les USA

Ce qui veut dire derrière, pour une armée de l'air canadienne : un cahier des charges qui prend en compte les futures capacité aériennes des 2 puissances potentiellement menaçantes de l'autre coté du Pacifique en top priorité ...

  Des F18 aussi modernisé soient ils, y ont seulement la moindre place la dedans ? Personnellement je n'y crois pas, autant rien acheter du tout, ça reviendra au même si en face il faut envisager que ce sont des T50 qui chercheront a violer leur espace aérien lors d'une crise avec eux, ou un furtif chinois de + en + crédible auquel il faudra tenter de faire face

  Le F35 canadien a de beau jour devant lui : aussi problématique budgétairement parlant, le Canada n'a pas vraiment le choix que de devoir s'entêter avec cet appareil a problème ... La proposition des F18 dans ce contexte tiens + de moyen de pression sur les USA pour les contraindre et les exhorter a régler les problèmes de dépassement budgétaire qui deviennent insupportables et scandaleux que de vraiment chercher a vouloir prendre ces F18 qui ne serviront quasiment a rien a part courir après de temps a autres, au derrière d'un long courrier au comportement erratique et après ?

  Même le Rafale pourrait ne pas tenir la route face aux évidences de cahier des charges, bien que c'est l'alternative la + crédible qu'ils auront ... Si Dassault est capable de proposer des évolutions de furtivité vers un Rafale F4+ qui les rassureraient et co-financé par la France et le Canada (parce que la France va avoir besoin d'ici pas tardé de furtivité qui va + loin pour son AdA)

  Mais dans ce dossier, F18 SH ou gripounet ne seront même pas des lièvres : mais des taupes a déterrer de temps a autres si LM dépasse les bornes encore a répétition : ils serviront d'épouvantail pour que les USA fassent le dos rond : ouaiiiiis mais ... Et proposent des arrangements 

Link to post
Share on other sites

je suis assez d'accord avec ton raisonnement sur l'évolution des menaces. mais ne crois tu pas qu'il faille mieux 150 SH (ou rafale) avec la logistique de soutien, plutôt que 50 malheureux F35 ?

un appareil, aussi perfectionné soit il ne peut pas être tout le temps en l'air, que ce soit à cause des pilotes comme de la maintenance... or la maintenance pour le F35 est un problème que nous n'évoquons pas assez : à moins que les US ait des appareils à "prêter" (comme une voiture chez le garagiste), une partie des appareils ne sera presque jamais disponible (quitte à voler ad hoc) car à l'étranger... de plus, en cas de conflit chaud, un appareil abimé est un appareil perdu pour un long moment car les installations et le savoir faire ne sont pas disponibles. Heureusement, que le Canadaest proche des ateliers US

Link to post
Share on other sites

je suis assez d'accord avec ton raisonnement sur l'évolution des menaces. mais ne crois tu pas qu'il faille mieux 150 SH (ou rafale) avec la logistique de soutien, plutôt que 50 malheureux F35 ?

un appareil, aussi perfectionné soit il ne peut pas être tout le temps en l'air, que ce soit à cause des pilotes comme de la maintenance... or la maintenance pour le F35 est un problème que nous n'évoquons pas assez : à moins que les US ait des appareils à "prêter" (comme une voiture chez le garagiste), une partie des appareils ne sera presque jamais disponible (quitte à voler ad hoc) car à l'étranger... de plus, en cas de conflit chaud, un appareil abimé est un appareil perdu pour un long moment car les installations et le savoir faire ne sont pas disponibles. Heureusement, que le Canadaest proche des ateliers US

Le format de l'armée de l'air canadienne c'est une soixantaine d'appareils.

30 F-22 (protection du grand nord) et 30 SH modernisés (opex OTAN) serait un format bien plus adaptés aux besoins canadiens.

Link to post
Share on other sites

150 SH (ou rafale)

à l'échelle du nord Canada, de l'Arctique et du grand nord russe; une telle profondeur stratégique ne semble pas nécessiter énormément de zincs, les appareils adverses tu les voit arriver de loin

Link to post
Share on other sites

150 SH (ou rafale)

à l'échelle du nord Canada, de l'Arctique et du grand nord russe; une telle profondeur stratégique ne semble pas nécessiter énormément de zincs, les appareils adverses tu les voit arriver de loin

oui, je sais que j'ai été généreux sur 150 appareils. mais ce que je voulais mettre en avant, c'est surtout le faible nombre d'avions en cas de F35, surtout si le taux de disponibilité n'est pas aussi excellent que prévu.

pour une armée défendant son territoire, le pilote sera presque toujours récupéré, alors qu'un avion monomoteur ira lui au tapis... et une fois qu'il n'y a plus d'avions, on fait quoi ?

Link to post
Share on other sites

... et une fois qu'il n'y a plus d'avions, on fait quoi ?

On appel son grand voisin et on demande humblement le soutien (tout acquis si tu as acheter des F-35) de la 1ere armée de l'air du monde (pour le moment).

Link to post
Share on other sites

et une fois qu'il n'y a plus d'avions, on fait quoi ?

  Il reste l'éventuelle possibilité au CANADA d'une autre politique s'ils ne peuvent ni revenir en arrière concernant ce choix de F35, ni espérer disposer de beaucoup d'appareils ...

  Une politique anti-aérienne par missiles ... En travaillant sur des radars fixes & mobiles qui pourrait être moins couteux et + efficace en cas de frictions avec qui on sait ...

Link to post
Share on other sites

Une politique anti-aérienne par missiles ... En travaillant sur des radars fixes & mobiles qui pourrait être moins couteux et + efficace en cas de frictions avec qui on sait ...

Vu le territoire à couvrir, la DCA est justement assez mal adaptée.

Même les russes, maître dans le domaine de la DCA, utilisent plutôt des chasseurs (MiG-31, mi chasseur mi awacs) dans le grand nord.

Link to post
Share on other sites

Vu le territoire à couvrir, la DCA est justement assez mal adaptée.

Même les russes, maître dans le domaine de la DCA, utilisent plutôt des chasseurs (MiG-31, mi chasseur mi awacs) dans le grand nord.

  Ah ben la taille des territoires, quand je parle de ça, c'est dans une vision de façades a traiter et couvrir ... Il est clair que l'ensemble du territoire c'est pas possible, mais si on s'en tient aux façades d'ou viendraient les pénétrations ... Il y a quand même moyen de faire quelque chose non ?

Link to post
Share on other sites

  Ah ben la taille des territoires, quand je parle de ça, c'est dans une vision de façades a traiter et couvrir ... Il est clair que l'ensemble du territoire c'est pas possible, mais si on s'en tient aux façades d'ou viendraient les pénétrations ... Il y a quand même moyen de faire quelque chose non ?

qui sur ce forum a pour signature quelque chose genre "l'ennemi n'est pas bête, il attaque où la cuirasse est la plus faible" ? s'il faut faire un détour pour la première frappe, l'ennemi le fera. D'ailleurs la ligne Maginot ou le Mur de l'Atlantique sont des bons exemples de contournement il me semble...

mais je suppose qu'un maillage missiles et avions doit pouvoir se faire...

Link to post
Share on other sites

 Ah ben la taille des territoires, quand je parle de ça, c'est dans une vision de façades a traiter et couvrir ... Il est clair que l'ensemble du territoire c'est pas possible, mais si on s'en tient aux façades d'ou viendraient les pénétrations ... Il y a quand même moyen de faire quelque chose non ?

Les russes ont des chasseurs lourds et des bombardier long rayon d'action ça laisse presque toute la facade nord comme point d'entrée pour une pénétration, diffcile à mailler surtout avec les contraintes climatiques.

Image IPB

Link to post
Share on other sites

il n'y pas tant de trou que cela...

Image IPB

Chez les russes, non, mais au Canada?

Le Canada n'a ni les moyens financiers ni les moyens humain pour construire et maintenir un réseau de DCA dans le grand Nord.

AWACS + Chasseurs long rayon d'action, voila la combinaison gagnante pour controler un vaste espace inhospitalier et très peu peuplé.

Et d'ailleurs le F35 ne correpond pas vraiment à ce qu'on attendrait pour cette mission ...

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

Salut

Il semblerait que les Canadiens joignent le geste à la parole:

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20130104trib000740685/defense-le-canada-pres-de-lancer-un-appel-d-offre-pour-remplacer-ses-avions-de-combat.html

Ca me parait totalement inimaginable que l'aviation canadienne utilise a grande échelle du matériel "non Yankee". Vous y croyez ou c'est surtout un moyen de pression sur Lockheed M.?

Link to post
Share on other sites

Pourquoi pas. Les Canadiens n'ont pas forcement une opposition de principe vu qu'ils utilisent des airbus comme ravitailleurs. Bon il faudra probablement de grosses concessions industrielles de notre part (comme une production sous licence pour seulement 65 à 80 rafale) si on veut avoir une petite chance.

On n'a pas beaucoup de chance, mais s'ils disent qu'il s'agit d'un vrai appel d'offre, on peut toujours tenter. Les USA ont bien failli s'équiper d'A330MRTT.

Link to post
Share on other sites

A priori, je dirais qu'on a entre 5 et 10% de chances de réussite si l’État canadien nous demande vraiment des informations et qu'on a officiellement la possibilité de gagner.  Donc même si on investi jusqu'à 5% des bénéfices qu'on pourrait tirer du marché, ça peut valoir le coup.

Enfin jusqu'à il n'y a pas longtemps, le F35 était déjà choisi et commandé par les Canadiens donc l'appel d'offre est loin d'être évident.

Link to post
Share on other sites

Salut

Il semblerait que les Canadiens joignent le geste à la parole:

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20130104trib000740685/defense-le-canada-pres-de-lancer-un-appel-d-offre-pour-remplacer-ses-avions-de-combat.html

Ca me parait totalement inimaginable que l'aviation canadienne utilise a grande échelle du matériel "non Yankee". Vous y croyez ou c'est surtout un moyen de pression sur Lockheed M.?

  Moyen de pression ... Le rafale pourquoi pas, mais ça va tourner a la foire au pugilat quebecois/anglo-saxons cette histoire, car si un intérêt français vient mettre la zizanie la dedans, alors qu'en + l'opposition au F35 est quand même assez "quebecoise" si je puis dire ... Politiquement on sent bien dans le conflit parlementaire la quebecoise qui rentre dans le lard des conservateurs anglo-saxons qui est la base du "dossier" de remise en cause, même si dans les faits c'est aussi une histoire de gros enfumage budgétaire entre les conservateurs et LM

  Mais si la France via Dassault vient mettre LM dos au mur avec en + les caractéristiques omnirole du Rafale qui pourraient être fortement intéressante pour aider le Canada a être + présent dans les interventions internationales (ceci dit le F18 aussi) si on essai de regarder au de la du simple cahier des charges de base "évident" du besoin de départ canadien :

Défense du territoire et interdiction d'accès a des futurs appareils problématiques sino-russes et défense des intérêts canadiens sur les futurs ressources exploitables du grand nord fortement disputées avec les russes ...

  L'autre intérêt du canada c'est aussi avoir des fighters capable de faire du strike classique dans la politique d'intervention internationale ... Et on a vu qu'a ce propos ils n'ont pas dit leur dernier mots et veulent exister : en Lybie ils ont été la il me semble bien

  Alors autant ça pourrait leur permettre de mieux évoquer ce volet la, mais qui est peut être potentiellement "tabou" sur la place publique :  Rien de tel que de faire hurler les gens dès qu'on parle de politique d'intervention ect, je pense pas que ce soit très différent au canada de ce qu'on constate en France dans les médias du net et les hurleurs dans tout les sens ! Y a limite qu'aux USA ou c'est un sujet qui leur plait "bien" parce que ça contribue a la puissance du pays, ceci dit même dans les médias US ... Ca y va aussi

  Mais voila dans la sphère anglo-saxonne, il y a peu de chance qu'ils ne voient pas cela (l'arrivée de Dassault dans un marché d'appel d'offre) comme un spectre "français" cherchant a se favoriser entre eux ... Après tout au canada anglo-saxon ça a du rester dans les mémoirs le "vive le quebec libre" de CDG en tant qu'horrible french qui ne s'occupe pas de ses affaires, et mettre un grain de sel de la question nationaliste quebecoise dans le dossier

Link to post
Share on other sites

Reste à voir maintenant si les industriels européens vont répondre à la demande d’Ottawa. Généralement, le marché militaire canadien est une “chasse gardée” des Etats-Unis, même s’il est arrivé que certains contrats leur échappent, notamment dans le domaine des véhicules blindés (chars Leopard d’origine allemande par exemple, ou encore les Bv206 du suédois Hägglunds).

Cela étant, l’Aviation royale canadienne a l’habitude des matériels d’origine américaine pour des raisons d’interopérabilité. Aussi, les chances de voir un appareil européen s’imposer, même s’il est au standard Otan, sont minces. Aussi, le favori devrait être le F-18 Super Hornet.

D’ailleurs, son constructeur a été le seul à réagir après avoir été sollicité par le gouvernement canadien. “Boeing est impatient de participer au processus pour le remplacement des CF-18″, a fait savoir Philip Carder, un porte-parole de l’avionneur. “Le Super Hornet offre un prix, une capacité et des habiletés inégalés. Ses coûts de production et l’horaire de livraison sont bien établis” a-t-il déjà fait savoir.

http://www.opex360.com/2013/01/05/le-canada-sollicite-5-constructeurs-pour-remplacer-ses-avions-cf-18/

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,616
    Total Members
    1,550
    Most Online
    nhacaiVn88
    Newest Member
    nhacaiVn88
    Joined
  • Forum Statistics

    21,239
    Total Topics
    1,431,662
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...