glevass

Le JSF menacé au Canada !!!!

Recommended Posts

Selon le quotidien Le Devoir, la Défense nationale et le gouvernement Harper étaient si convaincus d'acheter le modèle F-35 de Lockheed Martin qu'ils n'ont jamais pris le temps de vérifier si d'autres constructeurs offraient un appareil qui répondait à leurs exigences.

Le gouvernement fédéral a annoncé cet été l'achat sans appel d'offres de 65 chasseurs F-35 ultramodernes dont le coût s'élève à plus de 9 milliards de dollars. Questionné sur l'absence d'appel d'offres, le ministre de la Défense Peter MacKay avait expliqué qu'aucun autre modèle d'avion ne répondait aux besoins du Canada en matière d'avion de chasse.

Or, selon un document de la Défense obtenu par Le Devoir, le journal constate que d'autres constructeurs aériens étaient tout à fait en mesure de remplir les exigences d'Ottawa.

Selon Le Devoir, les constructeurs Boeing, Eurofighter, SAAB, et Dassault, écartés d'entrée de jeu par Ottawa, ont été « estomaqués » lorsqu'ils ont pris connaissance du document de la Défense expliquant ses exigences et les critères qui ont guidé le choix des prochains chasseurs de l'aviation canadienne.

Ce document, dont le quotidien a obtenu copie, a été remis il y a quelques jours aux députés membres du Comité parlementaire de la défense.

« On peut très bien remplir ces critères. On se demande pourquoi il n'y a pas eu d'appel d'offres », a déclaré l'un des dirigeants de ces constructeurs qui a requis l'anonymat jusqu'à son témoignage devant le comité.

Les concurrents de Lockheed Martin déplorent entre autres de ne pas avoir pu présenter en détail leurs avions au gouvernement canadien avant que ce dernier ne prenne sa décision.

Selon ces constructeurs, le Canada ne leur a demandé que des informations sommaires sur leurs avions. Les informations secrètes et techniques concernant les capacités réelles des avions n'ont pas été requises par le gouvernement canadien.

Ce qui laisse penser qu'Ottawa avait déjà choisi le F-35 de Lockheed Martin plusieurs années avant d'annoncer ses intentions. Le Devoir cite une note d'un sous-ministre adjoint responsable des acquisitions à la Défense datant de septembre 2006, qui révèle que les résultats des analyses du ministère favorisaient déjà le chasseur F-35 pour ses capacités opérationnelles, sa durée de vie accrue et « les coûts par avion les plus bas ».

Or, en 2006, le Canada n'avait fait aucune demande aux concurrents de Lockheed Martin afin de comparer leurs avions avec celui de Lockheed.

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/National/2010/11/04/002-chasseur-achat-concurrent.shtml

Un petit scandale politique en vue ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur cet article grand public disponible sur radio-canada [ici], l'un des lecteurs (Tipafin) a inscrit en commentaires :

En 1997, le Canada s'est joint au programme de développement du JSF, au coût initial de 10M$, pour le développement de cette plate-forme intégrée avec le nombres maximum de partenaires alliés. Nous aurions pu à l'époque se joindre au développement conjoint du Typhoon, mais l'industrie aéronautique canadienne était plus proche des partenaires de Lockheed-Martin que des partenaires du consortium EuroFighter. Ce n'est peut être plus aussi vrai aujourd'hui, mais la décision fut prise en 1997 en fonction des données de l'époque.

Est-il vrai que les Canadiens ont un moment envisagé (même très brièvement) de participer au projet Eurofighter ? Si un Canadien (en passant, j'ai pu remarquer que SharkOwl tentait en commentaire à cet article d'élever le débat =)) ou tout autre personne pouvait confirmer ou infirmer cela, merci d'avance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moins d'avions, c'est une augmentation de leur cout unitaire...et si chaque acheteur diminue progressivement ses commandes ca va progressivement faire avancer la spirale...les prix montent, la confiance baisse, de plus en plus de gens diminuent les commandes...voire se desengagent...jusqu'au crash!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moins d'avions, c'est une augmentation de leur cout unitaire...et si chaque acheteur diminue progressivement ses commandes ca va progressivement faire avancer la spirale...les prix montent, la confiance baisse, de plus en plus de gens diminuent les commandes...voire se desengagent...jusqu'au crash!

Pour l'instant, les néerlandais, les anglais, les italiens, les canadiens réduisent tous leurs cibles de dotations respectives, moins d'acquisition mais aucun retrait du programme. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

[...] moins d'acquisition mais aucun retrait du programme. ;)

Oui mais deux choses:

- où irait l'argent déjà investi. Ce serait de la perte pure et simple.

- remplacer par quoi? Vu l'investissement déjà fait.

Cette affaire est un cul de sac pour les partenaires.

Maintenant, si l'un se désengage, il risque d'y avoir une réaction en chaîne.

Share this post


Link to post
Share on other sites

surtout que les us envisagent d'apres ce que je lis ici de stopper le f-35-b, alors les brits peuvent se rabattre sur le -c, mais les italiens ou espagnols, non. (et les us seraient ainsi ceux qui forceraient de facto leurs partenaires a quitter le programme, ce qui rendra certainement les autre nerveux) si ils suppriment aussi (et surtout) les ventes prevues a l'USMC, ca va reduire considerablement le nombre total de f-35, et meme si les versions different, le prix des pieces communes (et il doit y en avoir tout de meme pas mal) va du coup augmenter, ce qui rencherirai encore le cout des versions -c et -a...apres est ce que ca sera suffisant pour provoquer d'autre retraits, je ne sais pas, les partenaires engagés sont bien ficelés, et quelle que soit la decision il va y avoir perte d'argent...mais je pense que plusieurs pays n'attendent qu'un bonne occasion pour sauter du navire, et si les deboires se poursuivent, ca risque d'arriver a un moment ou un autre. Et si les us se vexent, ca serai l'occasion pour dassault de rappeler son existence. (parce que si les us restent pragmatiques, ils proposeront un deal imbattable a base de f-16 ou f-18 que les pays concernés se depecheront d'accepter pour se faire pardonner je pense)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Armis les devoirs que tu évoques, il y a les conditions économiques. A cet instant, il y a la Grece. Bientôt, l'Irlande. Puis, très vite on pense à l'Espagne et l'Italie qui n'ont pas une vocation expéditionnaire justifiant une telle dépense.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui mais deux choses:

- où irait l'argent déjà investi. Ce serait de la perte pure et simple.

- remplacer par quoi? Vu l'investissement déjà fait.

Cette affaire est un cul de sac pour les partenaires.

Maintenant, si l'un se désengage, il risque d'y avoir une réaction en chaîne.

Attention Serge, Ottawa veut 65 Lightning II CTOL F35A et ce n'est pas cette version qui est problèmatique mais plus, celle du STOVL F35B.Presque tous les pays Otaniens avaient opté pour le F35A remplaçant leurs F16/F18.

Le Canada peut très bien prendre de F18 E/F Super Hornet pour remplacer leur Hornet.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lockheed_Martin_F-35_Lightning_II

Le géant américain n°1 mondial de l'industrie de l'armement a placé 48 F35A à la Norvège, 48 au Danemark, 85 au Pays-Bas, et 109 à l'Italie.

La Turquie/Singapour/Australie/USAF auront aussi leurs F35A CTOL.

Londres a modifié son intention et va prendre une version navalisé, embarquable, catapultable le F35C.

Le Canada n'a pas fait d'appel d'offre correctement.Les autres pays ont tronqué et biaisé les leurs.Tous sont impliqués et embarqués dans ce programme JSF, faut reconnaître la puissance américaine qui a su influer tout ce beau monde.

Canberra pourrait alors continuer à se rabattre sur le Super Hornet, ils en ont 24.Et veulent 100 F35A.

L'USMC pourrait prendre du Super Hornet pour remplacer leur Hornet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais bien compris la différence assez radicale entre les versions de même que le type de remplacement qu'il vise.

Mon idée d'effet "domino" est strictement économique.

Au regard de la situation économique depuis 2008 (et ce n'est qu'un début): qui peut de permettre un chasseur furtif qui assèche les budgets en détruisant les industries locale? Le Rafale est souvent attaqué pour son coût de même que l'A-400M; mais ces deux programmes assurent le maintien technologique.

Le repport britannique, au profit de la seule version C, est possible du fait de leur programme de porte-avions.

Les espagnoles et italiens ont eux des porte-aéronefs et de gros problèmes économiques. Ils sont le talon d'achille de ce partenariat. Leur retrait serait une excuse pour d'autres partenaires même si les A et B n'ont rien à voir. Les sud-africains sont bien sortis de l'A-400M pour les raisons du prix astronomique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le repport britannique, au profit de la seule version C, est possible du fait de leur programme de porte-avions.

Les espagnoles et italiens ont eux des porte-aéronefs et de gros problèmes économiques. Ils sont le talon d'achille de ce partenariat. Leur retrait serait une excuse pour d'autres partenaires même si les A et B n'ont rien à voir. Les sud-africains sont bien sortis de l'A-400M pour les raisons du prix astronomique.

J'en conviens sauf que pour l'instant le SDR UK ne précise pas le nombre de dotation précis de JSF F35C UK.

Sauf que l'Italie devrait être chargée de l'assemblage de tous les F-35 destinés à des pays européens, dans une nouvelle usine, et la firme Alenia Aeronautica fournira à terme la moitié des voilures destinées à l'ensemble de la production.

Sauf que l'Espagne ne s'est pas officiellement prononcée sur un achat de F35B STOVL.

Le Canada a été impliqué dans le programme Joint Strike Fighter depuis ses débuts, en investissant 10 millions $ et être un partenaire « informateur » au cours du processus d'évaluation. Une fois que Lockheed Martin a été choisie comme entrepreneur principal pour le programme JSF, le Canada a choisi de devenir participant de niveau 3 ainsi que la Norvège, le Danemark, la Turquie et l'Australie. Un montant supplémentaire de 100 millions de dollars du ministère de la Défense nationale (MDN) sur une période de plus de 10 ans et 50 millions de dollars d'Industrie Canada ont été consacrés en 2002, rendant un des premiers participants du programme JSF.[20]

Le résultat de l'investissement du gouvernement du Canada dans le projet JSF, a permis d’acquérir quelque 144 contrats qui ont été attribués à des entreprises canadiennes, des universités et des établissements gouvernementaux. Financièrement, les contrats sont évalués à 490 millions de dollars sur une période entre 2002 à 2012, avec une valeur attendue de 1,1 milliard de dollars de contrats en cours dans la période entre 2013 et 2023, et une valeur totale potentielle estimée à partir de $ 4,8 milliards à 6,8 milliards de dollars. [21]

Le 16 juillet 2010, le gouvernement canadien a annoncé qu'il allait acheter 65 F-35 pour remplacer les 80 CF-18 Hornet pour 16 milliards de dollars (avec tous les frais accessoires inclus) à partir de 2016. Plusieurs soumissionnaires avaient annoncer leur intentions d'appel d'offres pour le futur chasseur des Forces canadiennes. [22] La compagnie Boeing avait présentée le F/A-18 Super Hornet comme une option peu coûteuse et encore capable de rivaliser avec des avions de combat moderne. La compagnie SAAB avait présentée son chasseur multirôle JAS 39 Gripen alors que la compagnie Eurofighter GmbH avait présentée son Eurofighter Typhoon. [23][24] L'un des fabricants en lice, dont le nom n'a pas été divulgués au public, a promis d'assembler l'avion au Canada.[24]

Les médias ont critiqué l'avion comme étant trop cher, trop courte portée, et trop complexes pour les besoins du Canada. Malgré les critiques, l'ancien lieutenant-général à la retraite Roméo Dallaire, considère le F-35 comme un bon avion de combat et considère que les Forces canadiennes devraient avoir davantage de F-35. Toutefois, Roméo Dallaire est en désaccord avec le processus sans appel d'offres du plus gros contrat militaire de l'histoire du Canada.[25] Cependant, malgré l'achat de ces nouveaux appareils, le Canada n'est pas à l'abri des attaques, car le F-35 est un avion de combat qui pourra s’avérer une excellente force de bombardement. Le F-35 constitue le seul avion capable de rivaliser avec des avions comme le Soukhoï Su-30 et le Soukhoï Su-35. [26]

Par ailleurs ,l'ancien sous ministre des acquisitions au ministère de la Défense, Alan Williams, estime que le gouvernement du Canada prend des risques à payer 20% plus cher le F-35 sans appel d'offres et de ne pas obtenir un meilleur avion pour les Forces canadiennes. [27]

Selon un rapport publié dernièrement par l'Institut Rideau et le Centre canadien de politiques alternatives, le F-35 n'est pas nécessaire pour défendre et contrôler l'espace aérien du Canada. Le rapport recommande de prolonger la durée de vie des chasseurs CF-18 Hornet. Le même rapport suggère aussi d'étudier la possibilité d'acheter des avions sans pilotes. [28]

Selon un document obtenu par le quotidien Le Devoir, le gouvernement du Canada n'a jamais pris le temps de vérifier si d'autres constructeurs offraient un avion de combat qui répondait aux exigences des Forces canadiennes. [29] Le ministre de la Défense Peter MacKay avait expliqué à la Coline parlementaire qu'aucun autre modèle d'avion répondait aux besoins de la défense du Canada en matière d'avion de chasse. Selon le même document obtenu par Le Devoir, d'autres constructeurs tel que Boeing, Saab, Eurofighter GmbH et Dassault répondaient aux exigences du gouvernement. [

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le gouvernement canadien est toujours aussi déterminé à s'équiper de F35 mais la décision fait de plus en plus de contestation politique, militaire...

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Economie/2011/02/15/008-f35-avion-ottawa.shtml

Si les dirigeants canadiens étaient un peu moins crétins, et lèches bottes du voisin US, ils achèteraient des Rafales ou des Typhoon (ou encore des Gripen NG) :|

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si les dirigeants canadiens étaient un peu moins crétins, et lèches bottes du voisin US, ils achèteraient des Rafales ou des Typhoon (ou encore des Gripen NG) :|

En même temps , quand tu as une frontière avec l'(Ex-)URSS, une autre avec l'autre superpuissance qui recouvre complètement tes valeurs et que tu as la possibilité d'être inclus sous le parapluie nucléaire et de défense aérienne et que ton territoire était inévitablement un futur champ de bataille du temps de la guerre froide, tu ne peux pas leur reprocher d'avoir ouvert les yeux sur la réalité du monde et d'avoir pris certaines habitudes pro-US.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a une différence à avoir une habitude pro-US et se saigner aux quatre veines pour un avion qui est soupconné de le pouvoir répondre aux menaces futures, il y a une différence.

Share this post


Link to post
Share on other sites

quels menaces existent-ils qui concerneraient uniquement le Canada sans concerner les USA?

LE F-35 comme d'autres matos, c'est la garantie d'avoir la puissance américaine à ses cotés pour régler des problèmes communs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

quels menaces existent-ils qui concerneraient uniquement le Canada sans concerner les USA?

LE F-35 comme d'autres matos, c'est la garantie d'avoir la puissance américaine à ses cotés pour régler des problèmes communs.

Et bah cans ce cas, ils prennent du Super hornet ! Les politiques ricains sont content et le contribuable et les politiques canadiens sont content  aussi !

Ils faudraient que Boeing continuent de faire le pressing...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si les dirigeants canadiens étaient un peu moins crétins, et lèches bottes du voisin US, ils achèteraient des Rafales ou des Typhoon (ou encore des Gripen NG) :|

Encore faut-il que les industries aéronautiques canadiennes y trouvent leurs comptes. ;) TOT/Chaînes d'assemblage/compensations...

Share this post


Link to post
Share on other sites

quels menaces existent-ils qui concerneraient uniquement le Canada sans concerner les USA?

LE F-35 comme d'autres matos, c'est la garantie d'avoir la puissance américaine à ses cotés pour régler des problèmes communs.

Que cela devient encore trop onéreux  :lol: http://www.air-cosmos.com/news/depeches-afp/canada-le-cout-des-avions-de-chasse-us-plus-eleve-que-prevu-parlement.html, 29 milliards au lieu de 16/18 annoncés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tient, le tarif garanti n’est plus garanti ?  :lol:

Nan, nan , nan....

Le monsieur de chez Lockeed, il m'a dit que je ne paierai pas plus de 100 millions de $ par avion.

C'est le monsieur qui m'a dit ça et je ne donnerai pas un $ de plus! =(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,405
    Total Members
    1,405
    Most Online
    Polanski
    Newest Member
    Polanski
    Joined
  • Forum Statistics

    20,692
    Total Topics
    1,244,811
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries