glevass

Le JSF menacé au Canada !!!!

Recommended Posts

Pas mal de critiques sur le choix du F-35, les noms de Boeing et Dassault reviennent plus fréquemment, et quelques chiffres intéressants :

Michael Den Tandt: Ottawa plans holding action on F-35s, may opt out

BY MICHAEL DEN TANDT, POSTMEDIA NEWS MARCH 21, 2012

 

As the Tories batten the hatches ahead of an auditor-general's report expected to be highly critical of the F-35 fighter jet procurement, indications are the government now intends to move into a holding pattern on the controversial project, awaiting further developments in the U.S. and inter-nationally before making a final decision on a purchase, which could come any time between six months and a year from now.

In the meantime, defence industry players in Ottawa are quietly laying the table for what many now expect will be the eventual unwinding of the sole-sourced program, which has been plagued by delays, technical glitches and cost overruns, to be replaced by an international competition. The likeliest contenders, should there be a competition, are U.S.-based Boeing, maker of the F-18 Super Hornet, and Dassault of France, maker of the Rafale.

Both are twin-engined aircraft, which adds an element of safety in the Far North that the single-engine F-35 does not have. The Rafale, like the F-35, comes with radar-evading stealth technology and, insiders say, could be built almost entirely in Canada. The Super Hornet has the advantage of being in wide use around the world, and would be highly "interoperable" both with NATO air forces and with Canada's aging fleet of first-generation CF-18 Hornet fighters.

Both aircraft makers, proponents of a competition say, would offer greater access to their aircraft's so-called "source code," than Lockheed Martin has been willing to provide for the F-35.

"In our world we're already in a competition," one industry insider said. "[Associate Defence Minister] Fantino him-self said we're basically looking at our options. There's a team at [Department of National Defence] looking at the market. So it's already on."

For the past six months, the Harper government has been increasingly perplexed internally, while putting up a brave face externally, as it became clear that the original costing for 65 F-35 planes, at $9 billion, was no longer realistic. With service costs factored in, the original cost estimate was closer to $16 billion. Parliamentary Budget Officer Kevin Page has projected the planes would cost closer to $30 billion, all in.

The reality now is that no one knows how much 65 F-35s will cost, because the number of planes to be built and the time-table are in question, and the unit price in any given production year depends on both. The Pentagon has pledged to buy 2,443 of the planes. International partners, of whom there were eight originally - Canada, Australia, Denmark, Italy, the Netherlands, Norway, Turkey and the U.K. - had been expected to buy an additional 700, give or take. But delays and cancellations have led to an upwardly spiralling price, which has created further pressure for more cancellations.

Following meetings of the consortium in Washington and Sydney, the Pentagon last week sought to reassure its partners (recently joined by Japan, which has pledged to buy 42 F-35s, as long as costs don't rise further) that there will be no more delays. Apparently not reassured, Fantino last week for the first time raised the prospect of pulling out. Last Friday, he reiterated that the government's base budget of $9 billion for new fighters is fixed. The implication is that a climbing unit price means fewer planes, or perhaps a different plane altogether.

This raises further complications, however, because the Royal Canadian Air Force's mission parameters for defending Canadian air space require, at minimum, 65 planes. The existing CF-18 fleet had been projected, with upgrades, to last until 2017 or 2018. Last week, Fantino, again for the first time, raised the prospect of extending the life of the CF-18s to 2020-23.

Flying reduced numbers of new F-35s alongside older CF-18s may therefore be an option. Additionally, the government is considering buying up to half a dozen Reaper armed drones, which, though not a substitute for piloted craft, could be used in an expeditionary role.

The bottom line, though, is that any additional significant change in Lockheed-Martin's timetable or costing could be the tipping point that pushes the Conservatives to start from scratch, allowing them to do so without losing standing with the U.S. and other allies. Insiders note that the original F-35 memorandum of understanding states that procurement is to be done according to each nation's standards and laws - meaning that holding a competition would not violate the letter of the agreement, as long as the F-35 had a fair shot at competing alongside the rest. International fighter aircraft likely to be in the running, should there be a competition (in addition to the F-35, Rafale and Super Hornet), are the Eurofighter Typhoon and the Saab JAS 39 Gripen. Eurofighter is deemed unlikely to make an aggressive bid, because one of its partner developers, Britain-based BAE Systems, is already deeply involved in the F-35 pro-gram. Swedish manufacturer Saab is hampered by Sweden not being a member of NATO.

Source : The Vancouver Sun

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ottawa achètera probablement moins de F-35.

Le recul du gouvernement Harper à l'égard de l'acquisition de 65 chasseurs F-35 témoigne des malheurs entourant le développement du programme multinational d'avions de combat interarmées et des contraintes budgétaires au ministère de la Défense nationale. Dans un climat de haute tension politique, il apparaît nécessaire d'identifier les différents scénarios possibles qui s'offrent au gouvernement afin de corriger le tir.

(...)

- La première option est de conserver le choix du F-35. S'il demeurait abordable et surmontait ses difficultés techniques, il est assuré que ce serait le premier choix d'Ottawa. Mais à la lumière du contexte actuel, il semble préférable - voire probable - qu'un processus transparent visant à déterminer les prochains chasseurs canadiens soit mis en place.

- La seconde option est d'abandonner le F-35 en faveur d'un avion de 4e génération. Ce choix serait sans doute le plus humiliant pour les conservateurs; il est donc le moins probable. Opter pour un autre chasseur indiquerait que l'Aviation Royale du Canada (ARC) peut se passer des capacités furtives du F-35.

- Une troisième option, hautement plus probable, consiste à acheter un nombre limité de F-35. Le Canada devrait compenser son manque de chasseurs, soit en poursuivant la modernisation des CF-18, soit en décidant d'acheter le Super Hornet, un avion de combat de 4e génération. Mais cette approche compliquerait l'entraînement des pilotes, l'entretien des avions et la négociation des retombées économiques qui accompagnent les acquisitions d'équipement militaire.

http://www.cyberpresse.ca/le-quotidien/opinions/carrefour-du-lecteur/201203/27/01-4509747-ottawa-achetera-probablement-moins-de-f-35.php

Share this post


Link to post
Share on other sites

RADIO-CANADA.CA - Un reportage de CBC révélant que le gouvernement fédéral a établi sa liste d'exigences pour le modèle d'avion de chasse qui remplacera le CF-18 un mois seulement avant d'arrêter son choix sur le F-35 a suscité de nombreuses questions de la part de l'opposition aux Communes.

L'équipe de l'émission Power & Politics a eu accès à un document du ministère de la Défense, qui n'a pas été rendu public, contenant la liste des critères que le nouvel avion doit rencontrer. Ce document est daté de juin 2010, soit un mois avant que le ministre de la Défense, Peter MacKay, annonce que son gouvernement achètera 65 avions de chasse F-35 de la compagnie américaine Lockheed Martin pour remplacer les CF-18 vieillissants.

Par ailleurs, un des 28 critères définis par le ministère de la Défense dans ce document, qui concerne les capacités de visualisation du pilote, ne serait pas respecté par le F-35 dans sa forme actuelle.

Selon le chef du Nouveau parti démocratique, Thomas Mulcair, ce document obtenu par CBC montre que le gouvernement a créé un processus d'appel d'offres truqué puisqu'il avait déjà arrêté son choix sur le F-35 quand la liste des critères a été établie.

http://quebec.huffingtonpost.ca/2012/03/27/f35-appel-offres_n_1384137.html?ref=politique

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne me fais pas d'illusions, le rafale au canada ne serai qu'un lievre pour avoir de meilleures condition sur l'achat de f-18 ou de f-35...Neanmoins rien que le fait de le placer dans un appel d'offre serai a mes yeux assez impressionnant...

Apres, ca sera le casse tete pour trouver des criteres qui favorisent les avions americains (au pif: le prix pour le f-18, le fufu pour le f-35) de facon a eliminer le rafale "a la loyale"

Question: Est ce que la participation a un tel appel d'offre serai valable pour le rafale? d'un coté, ca parait perdu d'avance, de l'autre l'inde n'etait pas non plus forcement un prospect super favorable, alors...et puis ca aurai le merite de glisser dans la tete des dirigeants canadiens l'ombre d'une possibilité...la prochaine fois l'idée sera moins enorme, jusqu'a ce que ca paraisse plausible...non?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne me fais pas d'illusions, le rafale au canada ne serai qu'un lievre pour avoir de meilleures condition sur l'achat de f-18 ou de f-35...Neanmoins rien que le fait de le placer dans un appel d'offre serai a mes yeux assez impressionnant...

Apres, ca sera le casse tete pour trouver des criteres qui favorisent les avions americains (au pif: le prix pour le f-18, le fufu pour le f-35) de facon a eliminer le rafale "a la loyale"

comme pour toi, ça me ferait bien kiffer que l'on y aille, quitte à ce que ça se conclut comme en Suisse, premier partout, mais pas acheté pour des raisons qui n'ont rien à voir avec l'avion :) parce que l'air de rien, si l'on excepte le coté politique, je ne vois vraiment pas trop qui ou quoi pourrait faire capoter le rafale sur l'aspect technique du dossier canadien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Question: Est ce que la participation a un tel appel d'offre serai valable pour le rafale? d'un coté, ca parait perdu d'avance, de l'autre l'inde n'etait pas non plus forcement un prospect super favorable, alors...et puis ca aurai le merite de glisser dans la tete des dirigeants canadiens l'ombre d'une possibilité...la prochaine fois l'idée sera moins enorme, jusqu'a ce que ca paraisse plausible...non?

A mon avis ça ne coûte rien (enfin presque, juste quelques millions qui serviront de pub) de tenter.

Même si on a peu de chances, ça fait parti d'une dynamique qui permet de faire connaître le rafale. D'ailleurs si le Rafale est vendu en Inde, au Brésil, aux EAU (puis au Qatar et au Koweit) il commence à être crédible politiquement. (dans le lien précédent, un des argument du F18 est qu'il est utilisé massivement, alors que si on parle du Super Hornet il n'y a que 2 clients) En plus quand on regarde les futurs acteurs probable des coalitions, le Canada risque de se trouver au coté de l'Inde (déjà 1er fournisseur de troupe de l'ONU) des pays du Golfe (c'était le cas pour la Libye) et même du Brésil (je présume qu'ils vont vouloir s'en servir de leurs avions et PA) Si en plus il s'avère plus performant que le F18 (entre autre grâce aux ventes export) et que les F35 ont tellement de problèmes qu'ils ne deviennent plus crédibles, de nombreux pays "pro américain" commenceront par envisager plus ou moins sérieusement l'achat de rafale. Si le Canada est le seul pays pro américain (ou OTAN) à s'équiper du rafale, ça risque de leurs poser des problèmes, mais si d'autres pays suivent (Belgique, Royal Navy, Pays Bas ...) cela limitera fortement l'impact diplomatique (même si les US en voudront toujours au Canada d'avoir lancé la carrière OTAN du rafale)

Le rafale dispose quand même de gros atouts opérationnels (polyvalence, idéal pour des OPEX, prix, à priori des mises à jours régulière grâce à l'Inde qui permet de le viabiliser ...) qui pourrait lui permettre d'avoir une chance face au avions américains.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Canada a absolument besoin de l'appui des USA dans le Grand Nord face aux Russes qui ne vont pas se laisser faire à propos des routes de navigation et des ressources de l'Arctique.

Ce sera donc F-35 pour avoir l'abonnement aux forces US.  Fin de la discussion.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Canada a absolument besoin de l'appui des USA dans le Grand Nord face aux Russes qui ne vont pas se laisser faire à propos des routes de navigation et des ressources de l'Arctique.

Ce sera donc F-35 pour avoir l'abonnement aux forces US.  Fin de la discussion.

l'abonnement US n'est pas déjà compris dans l'alliance militaire ?

Si et je dis bien si les Canadien prennent un avion fait pour bosser dans l'alliance OTAN, je ne vois pas (sur le principe) ce que les américains trouveraient à y redire, vu que l'interopérablité est préservée (comme en Europe).

Parce que l'air de rien, le F35 ne semble pas convenir au besoin Canadien (comme le souligne le rapport du contrôleur des finances publiques canadiennes http://www.opex360.com/2012/04/03/lachat-davions-f-35-par-le-canada-severement-critique-par-le-controleur-des-finances-publiques/), et les offsets du partenariat de niveau 2..

Share this post


Link to post
Share on other sites

l'abonnement US n'est pas déjà compris dans l'alliance militaire ?

Un abonnement, ca se paie régulièrement. Et le RIB exigé n'est pas celui de Dassault.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parce que l'air de rien, le F35 ne semble pas convenir au besoin Canadien (comme le souligne le rapport du contrôleur des finances publiques canadiennes)

Je me demande si ce n'est pas ça le plus grave dans le choix d'un autre avion que le F35. Cela voudrait dire que le F35 n'est pas infiniment polyvalent et ne répond pas parfaitement à tous les besoins de tous les pays. En gros cela voudrait dire que le F35 est un échec.

Si en plus il s'avère que c'est un pays étranger (et pour le rafale on parle vraiment d'un avion complétement étranger, qui n'a que quelques processeurs ou boulons d'américains) qui répond le mieux à la demande (spécifique certes, mais quand même) cela veut dire que la technologie US n'est plus la meilleure

Share this post


Link to post
Share on other sites

OTTAWA – Les ministres du cabinet fédéral auraient dû savoir que le véritable coût d’achat des nouveaux chasseurs était beaucoup plus élevé que les montants discutés publiquement, a suggéré jeudi le vérificateur général.

Les remarques de Michael Ferguson ont été comme une douche d’eau froide tombant sur les conservateurs et leurs tentatives de blâmer les errements du programme des F-35 sur des fonctionnaires fournissant des informations erronées.

L’opposition a accusé les conservateurs de tenter d’avoir raison sur les deux fronts : se dire d’accord avec le rapport du vérificateur général sur un processus d’achat transformé en véritable imbroglio, tout en n’acceptant aucune responsabilité ou refusant d’admettre que le Parlement a été mal informé.

Le rapport de M. Ferguson, déposé cette semaine et faisant la lumière sur la façon dont le gouvernement planifie le remplacement des CF-18 approchant de la fin de leur vie utile, indique que ni les responsables de la Défense, ni ceux des Travaux publics n’avaient fait preuve d’assez de diligence ou supervisé correctement le processus.

Ces mêmes responsables auraient également dissimulés les coûts réels, affirmant en public que les chasseurs coûteraient environ 14 milliards $, alors qu’ils savaient que le véritable montant se rapprochait plutôt de 25 milliards $.

Selon le vérificateur général, le Parlement aurait ainsi été mal informé. Mais la faute n’en incombe pas seulement aux fonctionnaires, a-t-il déclaré jeudi à des journalistes, alors que l’affaire dominera certainement les échanges de la session parlementaire printanière.

«Je ne peux pas parler aux gens qui étaient au courant, mais il s’agissait d’informations qui ont été préparées au sein du ministère de la Défense, a dit M. Ferguson, et je suis certain que ces informations ont été transmises au gouvernement.»

Selon le rapport de M. Ferguson, le gouvernement aurait eu ces informations entre les mains un an avant la parution du rapport du Bureau du directeur parlementaire du budget, qui parle lui aussi d’un prix de 25 milliards $.

C’était cet examen des coûts qui avait en partie forcé le déclenchement d’élections, le printemps dernier, alors que le gouvernement conservateur était tombé à la suite de l’adoption d’une motion de défiance liée à au refus de divulguer les coûts complets des avions.

Les conservateurs avaient rejeté l’étude du directeur parlementaire du budget, arguant qu’il comportait des erreurs de calcul, mais ils ont accepté celui du vérificateur général, même si les ministères de la Défense et des Travaux publics ont indiqué qu’ils n’étaient pas en accord avec les conclusions du document.

En réponse, tous les budgets du projet ont été gelés et le gouvernement a annoncé un nouveau mécanisme de surveillance du processus d’achat des F-35, un secrétariat interministériel formé de ministres adjoints chargé de superviser le tout.

Sans effectuer une analyse en profondeur de leurs plans, il est impossible de savoir s’ils corrigeront leurs problèmes, a dit M. Ferguson aux députés, jeudi.

Pour sa part, le leader libéral par intérim, Bob Rae, est d’avis que si les conservateurs sont en accord avec le vérificateur général, ils doivent également accepter sa conclusion voulant que le Parlement n’a pas eu droit à la vérité, et qu’il doit y avoir des conséquences.

http://www.contrepoids.com/2012/04/06/f-35le-verificateur-general-dit-que-le-cabinet-etait-au-courant-des-couts-reels/

Pan ! dans les dents !  :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

La gestion foireuse des délais et budgets de l'armée canadienne ! 

OTTAWA - L'Aviation royale canadienne devra attendre deux ans de plus pour mettre en service ses nouveaux hélicoptères Chinook en raison d'une pénurie de pilotes qualifiés, selon des documents faisant partie du dernier budget fédéral.

La section du budget où figure cette information fait également état de délais importants pour plusieurs autres achats majeurs effectués par le ministère de la Défense, dont le processus d'acquisition est déjà critiqué en raison du controversé programme des F-35.

Les Chinook ont été commandés en 2006 dans le cadre d'un contrat accordé à Boeing sans appel d'offres. Le premier hélicoptère doit être livré le mois prochain, mais il s'agira d'un prototype. Le manque de pilotes devrait repousser la mise en service complète des appareils jusqu'en juin 2017.

Ces hélicoptères étaient considérés indispensables pour la mission de combat du Canada en Afghanistan, qui est maintenant terminée. Mais les délais concernant l'achat des 15 appareils ont forcé les conservateurs à dépenser près de 300 millions $ pour acquérir six vieux Chinook de l'armée américaine.

Le remplacement de la flotte canadienne d'avions de recherches et de sauvetage est une autre acquisition qui accuse beaucoup de retard. Selon les documents du budget, les nouveaux appareils ne seront pas livrés avant 2017. Or, les forces aériennes ont souvent répété que les Buffalo C-115, maintenant âgés de près de 50 ans, devaient être remisés d'ici 2015.

Les documents révèlent aussi que le projet des conservateurs de construire des navires pour patrouiller dans l'Arctique a également été reporté plusieurs fois. Le premier bateau arrivera en 2018, soit trois ans après la date de livraison initiale, et n'entrera pas pleinement en fonction avant 2023.

Le porte-parole du Nouveau Parti démocratique (NPD) en matière de défense, Jack Harris, a déclaré que tous ces délais représentaient bien la philosophie du gouvernement de Stephen Harper sur le plan militaire.

M. Harris a soutenu que les conservateurs étaient plus intéressés à projeter une image de durs à cuire sur la scène internationale avec des missions comme celles en Afghanistan et en Libye qu'à s'occuper de la sécurité des Canadiens.

http://www.985fm.ca/national/nouvelles/plusieurs-achats-du-ministere-de-la-defense-accuse-143802.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis HS mais je ne savais pas où poster cette vidéo.

Sujet: entrainement initial au combat sur F-18.

Ce qui est bien pour une fois, c'est qu'on voit toute la difficulté et la complexité du combat aérien.

(beaucoup de choses à faire en même temps / un détail peut avoir de grandes conséquences / la limite entre être pilote ou viré est mince)

http://www.youtube.com/watch?v=59407uai9Fk&feature=r-vrec

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca a l'air d'être une super chouette émission avec plein de vue HUD et plein de comments live et "petits secrets" de dogfighters! Waow pourquoi on a pas ça par chez nous ?*

Dommage seulement que les commentaires OFF cassent un peu les élèves qui sous "below average", c'est le coté télé-réalité de l'émission, même "en dessous des attentes", ils méritent beaucoup de respect dans un reportage grand public.

* les émissions sur les chasseurs s'arrêtent souvent à leur macaronnage et pas à leur apprentissage du combat en école d'application.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La video a disparue ; si c'est ce que je crois c'est passé sur discovery ou nat geo enfin une chaine dans le genre.

c'était très bien et l'on apprenait pleins de trucs sur le F-18 ; je me rappelle que si la vitesse air passait sous les 130kts le pilote n'avait plus qu'a attendre que celle-ci re-augmente naturellement car l'avion était alors hors-contrôle sur tous les axes sans autorité gouvernes...., une sorte de vrille molle ....faut avoir de l'eau sous la quille.

" below average " ça me parait nickel moi ; je n'ai jamais entendu un instructeur civil passer la pommade même si c'était justifié et n'ai pas entendu dire que les milis soient différents ...plutôt pire même si c'est souvent les mêmes a différents stades de leur carrière.

C'est de la pédagogie aéro , très spécial et destiné a des gens aux personnalités atypiques qui fonctionnent mieux au challenge et au baton qu'a la carotte et pommade.

C'est aussi ce qui m'avait plus dans cette série , c'est realiste.

Share this post


Link to post
Share on other sites

on apprenait pleins de trucs sur le F-18 ; je me rappelle que si la vitesse air passait sous les 130kts le pilote n'avait plus qu'a attendre que celle-ci re-augmente naturellement car l'avion était alors hors-contrôle sur tous les axes sans autorité gouvernes...., une sorte de vrille molle ....faut avoir de l'eau sous la quille.

Ouaip... la "falling leaf" si je me souviens bien. Je crois que la vitesse limite est même autour de 160 kts et qu'il faut parfois 12 000 pieds pour que l'avion puisse être repris. Plus de 90 % des crash sur F-18 seraient dus à cette "feuille tombante".

Edit : Ouaip, le nom était le bon. Un peu de documentation :

http://www.flightglobal.com/news/articles/usnusmc-team-pinpoints-f-18-falling-leaf-rescue-manoeuvre-27389/

http://ww2.dcmilitary.com/dcmilitary_archives/stories/050703/23024-1.shtml avec recensement de certains cas et description du phénomène :

The problem occurs when a Hornet is in a high angle of attack ("high alpha") and flying at a slow speed, nose-high, banked condition, such as happens during a common dogfight maneuver when the aircraft goes nearly vertical, and then does a "tailslide",

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Canada a absolument besoin de l'appui des USA dans le Grand Nord face aux Russes qui ne vont pas se laisser faire à propos des routes de navigation et des ressources de l'Arctique.

Ce sera donc F-35 pour avoir l'abonnement aux forces US.  Fin de la discussion.

Pas tout à fait d'accord . Ce sera le F35 ou le raf...... F18 Super Hornet Growler  =)

Je pense que même si le gouvernement canadien demande une offre à Dassault, les mecs de Saint Cloud ne feront même pas le déplacement et ils enverraient un petit document en PDF envoyé par mail biensur !  =)

Ca coute cher le timbre pour le canada ! :lol:

Ce sera plutôt le gouvernement canadien qui devra se déplacer à Saint Cloud ! :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,411
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Napoléon_Ier
    Newest Member
    Napoléon_Ier
    Joined
  • Forum Statistics

    20,718
    Total Topics
    1,250,533
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries