Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[AF-447] Disparition d'un avion Air France au large du Brésil


Recommended Posts

  • 2 weeks later...

"la chambre d'instruction du TGI de Paris vient de rendre une ordonnance refusant la communication des données des enregistreurs de vol aux parties civiles."

alors là ! si on veut montrer que quelque chose est sous le tapis ! c'est exactement comme cela qu'il faut faire.

c'est effarant de traiter les passagers et leur famille ainsi .

http://www.lepoint.fr/societe/rio-paris-un-rapport-pointe-une-confusion-au-sein-de-l-equipage-05-10-2011-1380847_23.php

Link to comment
Share on other sites

L'intégralité des enregistrements révélés hors procédure judiciaire:

http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/10/12/vol-rio-paris-le-livre-qui-temoigne-de-l-incomprehension-des-pilotes_1586445_3224.html

Concernant le vol Paris - Caracas, des révélations commencent à sortir:

http://www.challenges.fr/entreprise/20110928.CHA4840/nouvelles-revelations-sur-l-incident-du-vol-air-france-caracas-paris.html

C'est juste hallucinant.

Link to comment
Share on other sites

Même si j'ai été à l'époque l'un des premiers à suspecter dans cet accident une erreur de pilotage, J'ai du mal à accuser Air France dans sa globalité: il doit bien y avoir à AF des pilotes qui savent ce qu'est un décrochage et comment en sortir.

Dans le cas de l'AF 447, visiblement, les pilotes n'ont pas su diagnostiquer le décrochage. 3 pilotes somme toute avec des expériences modestes, formés sur Airbus et donc si j'ai bien compris certains posts, convaincus qu'un appareil de ce type ne peut décrocher, ayant des lacunes dans leurs connaissance du manuel de vol comme semble le montrer entre autres leur méconnaissance des plages de fonctionnement de l'alarme décrochage, faisant preuve d'une viscosité mentale exceptionnelle sont restés arc-boutés sur une analyse et n'ont, en plus de 3 minutes, pas su analyser les instruments de pilotage, les comparer aux instruments de secours et en déduire ce que l'on pourrais appeller une position inusuelle qui se prolonge. Pour mémoire, position inusuelle = les ailes à plat, la maquette à zéro et puissance pour vario 0.

Tout cela pour dire qu'AF doit revoir la formation de ses pilotes en revenant aux fondamentaux, simplement aux fondamentaux.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

bon je viens de lire le bouquin d'Otelli.... c'est affligeant... et surtout très triste.

On voit la détresse des PNT, "refusant" de comprendre le décrochage malgré les dizaines d'alarme "Stall", et confondant assiette positive et montée... cabrant par réflexe le manche, empêchant toute sortie de décrochage...

C'est réellement incroyable de voir que pendant toutes ces minutes, pas une seule seconde n'a été consacrée à une vraie réflexion sur la situation de l'avion.

on discerne la difficulté de passer brutalement d'une situation de gestion de vol à une situation de vol basique aux instruments, et surement une sorte de certitude (bourrage de crâne pendant la formation ?) que l'Airbus peut tout rattraper et surtout pas décrocher.

enfin ce sont juste mes impressions...

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Ben ... le fond de commerce d'Otelli, c'est de faire du fric sur tout un tas de dossiers dont les tenants ne souhaitent pas forcément une telle publicité. Il a déjà eu des procès de familles de victimes ou de PNT sur d'autres affaires, soit pour rupture du secret de l'enquête, soit pour diffamation. Il s'en est toujours tiré jusque là, et il a au moins permis à ses lecteurs (parmi lesquels quelques pilotes ou aspirants pilotes) de mieux comprendre la mécanique des accidents aériens. C'est déjà çà.

Ensuite, c'est, à la base, un journaliste. Il est censé vivre de sa plume. Je ne suis pas sûr que même un bon tirage lui permette de faire fortune. Un journaliste va nécessairement se faire du fric sur des sujets pas-roses. Ca ne les empêche pas d'être humains malgré tout - tous ne sont pas des hyènes, une fois éliminés les paparazzi.

A mon avis, le seul reproche qu'on peut lui faire, c'est qu'il aura, au final, plus d'expositions que le rapport officiel du BEA dont on parlera pendant une semaine, alors que son livre restera en librairie jusqu'à épuisement des tirages. Il y a intérêt qu'il ait bien démontré le processus de l'accident car c'est SA vérité qui restera au bout du compte.

Link to comment
Share on other sites

par définition , et connaissant l'intégrité intellectuel de ce grand spécialiste je pense qu'en effet, malgré le fait que le bouquin sorte peut être un peu tôt, il lui sera possible sur son prochain livre d'apporter des précision recadrant d'éventuelles erreur de son livre.

ceci dit, soyons honnête , ces livres en mettant la technique à notre portée son plus lisible que l'essentiel d'un rapport du BEA pour lequel j'ai le plus grand respect (heureusement qui sont là eux ! sinon se rerait la foire d'empoigne entre compagnies aériennes et airbus notamment)

par exemple le déroulé complet de la traduction du crash d'un vol au dessus de l'Egypte est édifiant au regard de ce que la presse nous avait présenté ! comme plus précisément cet "apprenti pilote" présent exceptionnellement en cabine et dont les questions montre que lui même est en train de piger que les pilotes font des conneries ( voir le livre Otelli sur cet aspect) et qui au final n'ose pas leur dire car normalement les gars sont des pros ! Otelli complète les dossiers , fait ressortir les éléments clés , l'aspect psychologique d'un vol , etc !

franchement cet écrivain d'une certaine manière travaille utilement pour améliorer les vols ! de plus , je trouve qu'il peut parfois chercher l'anecdote comme l'histoire de ce vol où les pilotes écoutaient un match de foot au lieu de piloter...mais sans être méchants ou intransigeant dans sa description. je pense qu'il a une vrai utilité et qu'il est bon écrivain en plus.

dernière chose , Otelli est dans un monde nouveau ou les gens veulent savoir tout de suite ! ne lui reprochons pas de s'adapter à son temps ! l'important doit être l'exactitude de ses propos et là je pense qu'il sera difficile de le prendre en défaut car il maitrise bien sa science.

Link to comment
Share on other sites

Non mais c'est le fait de devancer la publication de l'enquête officielle qui me perturbe.

A aucun moment je ne conteste ce qu'il écrit, son honnêteté et tout ça. C'est juste une affaire de calendrier. J'ai l'impression que ce genre de livres devrait toujours sortir juste après le rapport officiel pour ne pas troubler l'ordre naturel des choses.

Link to comment
Share on other sites

Ce que je ne pige pas, c'est qu'ils ne surveillent pas l'altimètre. C'est pas un des instruments de base du pilotage ?

Si mais visiblement ils n'ont plus confiance dans aucun des instruments de l'avion.

Alors que l'altimètre et les sondes d'incidence (qui commandent l'alarme de décrochage) ont toujours fonctionné et que les indications de vitesse n'ont déconné qu'un peu plus d'une minute.

En plus ils pouvaient faire une vérification croisée avec les indications GPS (qui aurait montré que les mesures d'altitude étaient fiables).

Ce qui est incompréhensible c'est que n'ayant pas confiance dans les informations présentées, ils n'aient pas suivi la procédure "unreliable airspeed" et que le PF ait tiré sur le manche au point de faire retentir l'alarme de décrochage qui sera elle aussi ignorée (le mot "stall" aura au final retenti 75 fois dans le cockpit).

Link to comment
Share on other sites

Si mais visiblement ils n'ont plus confiance dans aucun des instruments de l'avion.

Alors que l'altimètre et les sondes d'incidence (qui commandent l'alarme de décrochage) ont toujours fonctionné et que les indications de vitesse n'ont déconné qu'un peu plus d'une minute.

En plus ils pouvaient faire une vérification croisée avec les indications GPS (qui aurait montré que les mesures d'altitude étaient fiables).

Ce qui est incompréhensible c'est que n'ayant pas confiance dans les informations présentées, ils n'aient pas suivi la procédure "unreliable airspeed" et que le PF ait tiré sur le manche au point de faire retentir l'alarme de décrochage qui sera elle aussi ignorée (le mot "stall" aura au final retenti 75 fois dans le cockpit).

Effectivement, il semble qu'a partir de l'element "unreliable airspeed", les copis n'ont pas vraiment fait confiance aux divers autres indications. Est ce une meconnaissance de l'avion lui meme ? J'ai un pote qui est pilote de 777, putain, il s'en tape des paves sur l'avion.

A mon avis les copilotes n'avaient tout simplement pas le niveau.

aussi epatant que ca puisse etre, apparement, le fait que les pilotes ne sachent pas vraiment voler en manuel en haute altitude, c'est "normal" avec l'entrainement de toutes les compagnies. Donc la, je pense que la regle va etre modifie.

Pour le reste, et nos deux copi pas bavards, le management devras etre revus a tout les coups.

Link to comment
Share on other sites

Si mais visiblement ils n'ont plus confiance dans aucun des instruments de l'avion.

Alors que l'altimètre et les sondes d'incidence (qui commandent l'alarme de décrochage) ont toujours fonctionné et que les indications de vitesse n'ont déconné qu'un peu plus d'une minute.

En plus ils pouvaient faire une vérification croisée avec les indications GPS (qui aurait montré que les mesures d'altitude étaient fiables).

Ce qui est incompréhensible c'est que n'ayant pas confiance dans les informations présentées, ils n'aient pas suivi la procédure "unreliable airspeed" et que le PF ait tiré sur le manche au point de faire retentir l'alarme de décrochage qui sera elle aussi ignorée (le mot "stall" aura au final retenti 75 fois dans le cockpit).

Il semble paradoxalement que l'alarme de décrochage soit la seul chose a laquelle ils aient fait confiance ... tellement que quand elle se taisait il pensait qu'il volait alors qui chutait encore a vitesse air mesuré sous le seuil de l'alarme.

Ce qui assez incompréhensible ce sont les action sur le manche associé a l'assiette de l'avion ... parce que meme en chute alarme éteinte, on se rend bien compte que l'avion réagi pas au commande comme s'il volait!

Résultat ils se sont embarqué dans une impasse de certitude ... qui les a empêcher de ne serait ce qu'essayer d'appliquer les processus de base en cas de perte des instruments.

Link to comment
Share on other sites

Ce qui assez incompréhensible ce sont les action sur le manche associé a l'assiette de l'avion ... parce que meme en chute alarme éteinte, on se rend bien compte que l'avion réagi pas au commande comme s'il volait!

Pas sûr, une aile en flèche ne décroche jamais complètement donc l'avion réagissait probablement comme si il était alourdi avec des réactions plus lentes. Maintenant ajoute le mauvais temps, l'absence de référence visuelle et bonne chance pour reconnaître une situation que même les simulateurs ne peuvent reproduire.

Il semble paradoxalement que l'alarme de décrochage soit la seul chose a laquelle ils aient fait confiance ... tellement que quand elle se taisait il pensait qu'il volait alors qui chutait encore a vitesse air mesuré sous le seuil de l'alarme.

Si ils lui avaient fait confiance depuis le début, ils auraient déjà donné des actions à cabrer et seraient sorti du décrochage.

Là on est dans le schéma mental du braquage, le PF tente systématiquement les mêmes actions (tirer plus ou moins sur le manche) en espérant un résultat différent. Lorsque celui-ci survient (l'alarme s'arrête), il se sent conforté dans ses actions sans en comprendre l'origine réelle.

Pour le reste, et nos deux copi pas bavards, le management devras etre revus a tout les coups.

La communication entre les différents acteurs dans le cockpit est effectivement lamentable. Aucun gradient d'autorité clair, répartition des tâches inexistante... Pourtant avec 3 personnes, y avait assez de monde pour en avoir un qui pilote, un qui diagnostique et un qui surveille les paramètres de la trajectoire (altitude, vitesse, incidence...).
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,946
    Total Members
    1,749
    Most Online
    maiquel
    Newest Member
    maiquel
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...