Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Littoral Combat Ship


panajim
 Share

Recommended Posts

  • 3 months later...

Navy orders Lockheed to stop ship work for review

By Kristin Roberts

Fri Jan 12, 5:52 PM ET

WASHINGTON (Reuters) - The U.S. Navy ordered Lockheed Martin Corp. to halt work on one of its two littoral combat ships due to significant cost overruns, the service said on Friday.

The Navy said Lockheed's work would be stopped immediately for 90 days, while costs are reviewed. The Navy would not disclose how much costs had risen, but defense officials called the overrun "significant."

The $1.3 billion littoral combat ship program is a major piece of the Navy's vision for its future fleet.

Lockheed, the top U.S. defense contractor, is building the first and third of the Navy's littoral combat ships, designed for closer-to-shore missions, while General Dynamics Corp. is building the second and fourth.

Lockheed won the $198 million contract in June for the second ship. According to the Navy, work will be stopped on the second ship because of cost overruns on both its vessels.

"I determined that at this point in time it was critical to stop work on LCS 3 to assess the LCS program and ensure we understand the program's cost and management processes before we move forward," said Navy Secretary Donald Winter.

"It is essential that we complete LCS 1 and get it to sea so we can evaluate this new ship design."

Lockheed Martin was disappointed with the Navy's decision.

"We take very seriously our commitment to our customers and it is for that reason we kept the Navy fully informed of LCS 1 cost issues and worked with the Navy to identify opportunities to reduce costs on subsequent ships," said company spokesman Craig Quigley.

U.S. Navy shipbuilding has been plagued by billions of dollars in cost overruns and lengthy schedule delays. The U.S. Government Accountability Office has estimated cost growth of 27 percent for first-in-class ships.

In September, however, the Navy's acquisition chief, Delores Etter, praised Lockheed's and General Dynamics' work on the littoral combat ships and said that program would become an example of a new way of building ships affordably and quickly.

Defense officials on Friday said the cost overruns on Lockheed's littoral combat ships now exceeded typical cost growth in shipbuilding.

One defense official said the Navy was searching for the root causes of Lockheed's cost problems on the program. Higher- than-expected labor costs may be among the driving factors, the official said.

[12]
Link to comment
Share on other sites

Décidément, les américains ne respectent jamais les coûts prévisibles de leurs programmes ; de là à dire qu'ils sont volontairement sous-estimés à la base pour obtenir un vote favorable du Congrés ... Si on arrive à faire nos FREMM à 280 millions d'euros pièces (prix fixé au contrat si les 17 prévues sont bien commandées) on sera bien les seuls ![50]

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Lockheed Martin contraint d'interrompre la construction de la LCS 3

La marine américaine a ordonné à Lockheed Martin, le 12 janvier, de stopper la construction du second prototype réalisé dans le cadre du programme Littoral Combat Ship (LCS). Cette interruption, d'une durée de 90 jours, doit permettre de mener une enquête sur l'explosion du budget alloué au navire. « Nous espérons que l'accroissement des coûts est dû à une sous-estimation des heures de travail », a expliqué un porte-parole de l'US Navy. Selon la lettre d'information stratégique TTU, l'USS Freedom (LCS 1), tête de série, a dépassé de 27% le budget initial. Le navire, lancé l'an passé aux chantiers Marinette Marine de Manitowoc, doit réaliser ses essais mer cette année. Son sistership est, quant à lui, construit par Bollinger à Lockport.

Toujours selon TTU, un rapport publié en décembre par le Congressional Research Service (CRS) évalue les 56 frégates du programme LCS à 26 milliards de dollars, contre 17.6 milliards initialement prévus. Cela porterait le coût unitaire de ces petits bâtiments de 115 mètres et 2800 tonnes à 460 millions de dollars. Si ce prix se confirmait, les LCS seraient très difficilement vendables à l'export, alors que Lockheed souhaite décrocher des contrats à l'étranger, notamment en Arabie Saoudite. A titre de comparaison, une frégate multi-missions (137 mètres, 5500 tonnes), nettement plus armée, est estimée à environ 500 millions de dollars. Outre le team mené par Lockheed Martin, General Dynamics et Austal réalisent également deux prototypes (LCS 2 et LCS 4), en vue de décrocher le marché américain. Les quatre bâtiments doivent se mesurer à la mer avant que l'US Navy ne fasse son choix.

ça va chauffer à l'export pour les LCS. Sauf dans les pays sous domination US...
Link to comment
Share on other sites

460 millions de dollars pour un bâtiment de 2800 tonnes, qui n'a qu'un canon de 57mm, 2 mitrailleuses et un affût de RAM comme armements de base ![57] c'est de la folie et effectivement ils sont mal partis pour faire dans la "Cost effectiveness". A ce sujet le prix unitaire des FREMM françaises ayant été contractuellement fixé à 280 millions d'euros (pour une série de 17 à commander), ça n'équivaud pas à 500 millions de dollars US, mais au taux actuel de conversion (1€ = 1,30 USDollars) cela fait 370 millions de dollars la FREMM [26], ce qui creuse encore l'écart avec le LCS de Lookeed Martin ...

Link to comment
Share on other sites

Il faudrait m'expliquer l'interet du 57mm, ce genre de calibre est fait pour les patrouilleurs genre p-400 avec leur 40mm. A moins que ce ne soit un canon anti-missiles a tir rapide, j'aurais plus compris un 76mm couple a deux canons de 25 pour la protection rapprochee.

D'accord avec toi, pour le tir côtier à faible distance le 76 mm est nettement plus puissant ; ils ont choisit le 57mm en raison de sa plus grande cadence de tir (220 coups/minutes, contre 120 pour la dernière version du 76mm) et parce qu'il est moins lourd pour suivre/viser des embarcations rapides qui feraient du harcèlement. Faut croire qu'ils attribuent au canon des LCS un rôle de défense rapprochée contre toutes sortes de véhicules mobiles et rapides (et contre les missiles aussi ...), plutôt qu'un rôle de bombardement offshore ...
Link to comment
Share on other sites

Vous remarquerez que mis à part la grande diffèrence de vitesse (bien sur il y a aussi le tirant d'eau qui lui donne d'autres possibilités) le concept de LCS, par le fait qu'ils peut embarquer visiblement des modules en shelter et / ou d'autres types de cargaison dans le hangar et débarquer par l'arrière des embarcations légères; n'est pas si l'éloigné que ça du concept de l'Absalon..... Nôtre concept de FREMM AVT semble être dans le même creneau conceptuel mais sans les mêmes possibilites d'emport....

Link to comment
Share on other sites

oui, sauf que les FREMM ont de bonnes capacités d'auto-défense AA. sur les LCS, il n'y a aucun module "ESSM" installable. Et le module "ASM" sera probablement bien moins performant que ceux équipant les FREMM ASM. D'ailleurs, à confirmer, mais théoriquement les FREMM ASM pourraient mettre des Ecume à l'eau depuis les cotés non? En tout cas il me semble qu'on parle d'embarquer sur les AVT une 2e embarcation de cette manière. Sinon pour comparer à l'Absalon, c'est le cas uniquement pour le modèle de GE, je ne crois pas que celui de LM puisse embarquer des véhicules, ou en moins grande quantité.

Link to comment
Share on other sites

oui, sauf que les FREMM ont de bonnes capacités d'auto-défense AA.

sur les LCS, il n'y a aucun module "ESSM" installable.

Et le module "ASM" sera probablement bien moins performant que ceux équipant les FREMM ASM.

D'ailleurs, à confirmer, mais théoriquement les FREMM ASM pourraient mettre des Ecume à l'eau depuis les cotés non? En tout cas il me semble qu'on parle d'embarquer sur les AVT une 2e embarcation de cette manière.

Sinon pour comparer à l'Absalon, c'est le cas uniquement pour le modèle de GE, je ne crois pas que celui de LM puisse embarquer des véhicules, ou en moins grande quantité.

Excuse-moi mais peux-tu expliciter les sigles GE, LM , j'avoue avoir un trou....
Link to comment
Share on other sites

beaucoup trop cher. (quasiment aussi cher qu'un FREMM) pas du tout la même mission. capacités de transport correctes pour le modèle de GE, mais nécessité d'un port. pas adapté à des missions de service public, c'est des navires de guerre à part entière. les "Batral" US sont les LST de l'Army et de la Navy. et les Floréal de nouvelles générations sont les NSC (national security cutter), en mieux armés et plus gros.

Link to comment
Share on other sites

General Electric et Lockheed Martin.

les deux concurents pour le programme LCS.

Merci je n'avais pas suivi, je savais plus si tu parlais des Absalon ou des LCS....

En fait quand je les comparais s'était d'avantage en les mettant dans le cadre conceptuel de "l'action vers la terre" . Il est sur que ces navires sont finalement assez diffèrents.... Et pour être plus précis, je voulais souligner que finalement le concept Danois me parait aller (place dans ce contexte) plus loin que la simple recherche d'un polyvalence destinée à une petite marine....

Link to comment
Share on other sites

y a un truc que je trouve drôle. les LCS de l'US Navy ont quasiment le même armement que les NSC de l'USCG, avec quand même des systèmes de détection moins poussés bien sur. canons de 20mm, canon de 57mm et Sea RAM. et ils peuvent aussi mettre à l'eau deux zodiac et opérer deux hélicos.

Link to comment
Share on other sites

Merci je n'avais pas suivi, je savais plus si tu parlais des Absalon ou des LCS....En fait quand je les comparais s'était d'avantage en les mettant dans le cadre conceptuel de "l'action vers la terre" . Il est sur que ces navires sont finalement assez diffèrents.... Et pour être plus précis, je voulais souligner que finalement le concept Danois me parait aller (place dans ce contexte) plus loin que la simple recherche d'un polyvalence destinée à une petite marine....

En faît, je dirais que les "Absalon" sont un compromis idéal entre BATRAL et Destroyer, avec leur armement conséquent de courte et moyenne portée (un canon de 127mm et 62 calibres, 32 missiles AA ESSM et 8 Harpoon + mitrailleuses) et leurs deux hélicos.

Les FREMM AVT seront plutôt des plates formes lance-missiles de surface (les MDCN auront une portée de + de 1000 km et les Exocet Block 3 de 180 km), dotées d'une bonne capacité d'auto-défense AA et ASM, et de petites capacités amphibies, on ne peut donc pas considérer qu'elles seront des LCS françaises ...

Qu'y aura t-il d'ailleurs dans le petit radier aménagé à l'arrière ? Une Ecume, deux ? cette "mini-batellerie" pourra t-elle débarquer des blindés légers ?

Link to comment
Share on other sites

d'un coté si, parce que le projet de Lockheed-Martin, ne peut pas, il me semble, emporter de matériel et encore moins le plager. Bon celuil de general dynamic peut transporter du matos et servir de navire Ro-Ro, en gros comme les absalon. et les AVT ont un radier à l'arrière pour mettre à l'eau un écume. Il est en plus possible, je crois d'en embarquer un ou deux de plus sur les cotés. D'ailleurs, ni les FREMM AVT, ni les Absalon, ni les LCS n'ont une batellerie capable de débarquer des véhicules.

Link to comment
Share on other sites

De Strategypage (http://www.strategypage.com/htmw/htproc/articles/20070205.aspx): "February 5, 2007: On January 29th, the U.S. Navy fired the naval officer (a captain), who was program manager for the Littoral Combat Ship (LCS) program. Two weeks earlier, the navy had halted work on construction of the third LCS ship. This one is being built by Lockheed-Martin, as was the first one. The Lockheed-Martin design was supposed to cost about $200 million per ship. But now the manufacturer says it may cost more than twice that. This is a serious situation. [...]" no comment...

Link to comment
Share on other sites

d'un coté si, parce que le projet de Lockheed-Martin, ne peut pas, il me semble, emporter de matériel et encore moins le plager. Bon celuil de general dynamic peut transporter du matos et servir de navire Ro-Ro, en gros comme les absalon.

et les AVT ont un radier à l'arrière pour mettre à l'eau un écume. Il est en plus possible, je crois d'en embarquer un ou deux de plus sur les cotés.

D'ailleurs, ni les FREMM AVT, ni les Absalon, ni les LCS n'ont une batellerie capable de débarquer des véhicules.

Au sujet de cet aspect des FREMM AVT je me pose des questions justement, dans le topic "Barracudas, FREMM, Horizons...", afin de ne pas faire de HS dans celui-ci.
Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...
http://www.chron.com/disp/story.mpl/ap/fn/4710508.html April 12, 2007, 5:58PM Navy Cancels Lockheed Ship Deal WASHINGTON — The U.S. Navy Thursday said it was canceling a widely criticized Lockheed Martin Corp. contract to build a next-generation combat ship after negotiations to control cost overruns failed. "We're disappointed but we have to have it at a price we can afford," Navy Admiral Charles Goddard said at a Pentagon press briefing to discuss the unusual decision. Lockheed expressed disappointment over the Navy's decision and accepted blame for cost overruns on the first LCS ship it has nearly completed. After nearly a month of extensive negotiations with Bethesda, Md.-based Lockheed Martin, neither the Navy or the company could agree on a restructured contract that was acceptable to both parties and controlled costs on the Littoral Combat Ship (LCS) program. In a statement, Bob Stevens, Lockheed's president and chief executive, said: "We believe that our proposal was fully consistent with the Secretary's stated desire to bring the benefits of increased competition to shipbuilding while holding the Navy's industrial partners accountable for cost performance within their control." The defense contractor had submitted a final proposal to the Navy late Monday in hopes of salvaging the deal. "Lockheed's best offer is considered unaffordable by the department," Goddard added. The Navy ordered work halted on the start of the second Lockheed ship in January after cost estimates on the first ship, which is 75 percent completed, soared to at least $350 million from an initial price of $270 million. Until now, Lockheed had blamed cost overruns on revised Navy requirements and material delays from subcontractors. Negotiations will now be held on happens to and who pays for materials already ordered for the second ship. Lockheed likely will be paid for termination and stop-work order costs it incurred. The Navy had initially awarded contracts for four LCS ships, two to Lockheed and two to Falls Church, Va.-based General Dynamics Corp. The GenDyn contract remains under close review but is expected to proceed, the Navy said. Goddard warned that any unexpected cost overruns could result in the Navy restructuring the contract. The Navy has also decided to put out bids for five more LCS ships, three in fiscal 2008 and two in fiscal 2009. Lockheed spokesman Craig Quigley said it was soon to tell whether Lockheed would compete for those contracts. Shares of Lockheed Martin were down 7 cents to $96.10 in aftermarket trading after ending the day down 45 cents to $96.16 on the New York Stock Exchange. Shares of General Dynamic rose 2 cents to $77.36 in aftermarket trading after closing up 62 cents to $77.34, also on the NYSE.
Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,662
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Lapin
    Newest Member
    Lapin
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...