Sign in to follow this  
romy

Algérie, les insurgés prennent l'ascendant sur l'armée Algérienne

Recommended Posts

Bonsoir,

Pas un jours ne passe en Algérie sans des attaques de rebelles contre les forces de sécurité de ce pays.

L'armée subit de très très lourde perte, près de 200 morts le mois derniers!

Une intervention Française souhaitable ? Un Afghanistan bis à quelques kilomètre de nos cotes n'est souhaitable pour personne.

Vingt-quatre gendarmes tués par des insurgés en Algérie

Des insurgés algériens ont tué 24 gendarmes lors d'une embuscade tendue mercredi soir contre un convoi des forces de sécurité, rapporte la presse algérienne.

L'attaque s'est produite vers 20h00 (19h00 GMT) entre les localités d'El Meher et d'El Mansourah à environ 180 kilomètres à l'est d'Alger, écrit le journal Echorouk, citant une source des services de sécurité et des villageois.

L'information n'a pas été commentée par les milieux officiels mais si elle était confirmée, il s'agirait de l'agression la plus meurtrière depuis des mois en Algérie.

L'embuscade, dit Echorouk, a eu lieu sur la N5, importante route qui relie Alger aux villes de l'est du pays. Les gendarmes qui ont été pris sous le feu des islamistes étaient chargés de la protection d'ouvriers du bâtiment chinois qui construisent un axe routier devant relier l'est à l'ouest du pays. Le journal ne dit pas si des Chinois ont péri dans l'attaque.

"Par cette embuscade, Al Qaïda, affaibli, voulait prouver qu'il demeurait une menace", a estimé Rachid Ould Bousseafa, rédacteur en chef adjoint du quotidien, spécialisé dans les questions de sécurité.

Selon le journal, les assaillants ont fait exploser deux engins avant d'ouvrir le feu sur le convoi. Ils ont ensuite réussi à prendre la fuite, en emportant avec eux des armes et six véhicules tout-terrain de la gendarmerie.

Deux responsables algériens des services de sécurité, qui ont tenu à garder l'anonymat, ont déclaré à Reuters qu'il y avait bien eu une embuscade et que plus de 20 gendarmes avaient péri.

Après avoir vu diminuer le nombre des attentats, l'Algérie connaît un regain de violence depuis plusieurs semaines.

A la fin du mois de mai, cinq gendarmes avaient été tués par des rebelles et une semaine plus tard neuf soldats avaient été abattus. Au début juin, des activistes d'Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) ont tué un Britannique, Edwin Dyer, qu'ils retenaient en otage au Mali voisin.

Si Al Qaïda ne s'en prend pas aux infrastructures pétrolières et gazières, les groupes pétroliers qui opèrent en Algérie, dont Total ou BP, le font sous haute sécurité.

Christian Lowe et Lamine Chikhi, version française Pierre Sérisier et Eric Faye

Share this post


Link to post
Share on other sites

je ne vois pas où les insurgés prennent l'ascendant ni où il est dit que 200 soldats sont morts ?

quant à intervenir, c'est complétement surréaliste........

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'écoute tous les matins la radio pour me rendre au boulot, et je confirme que le mois derniers des centaines de soldat/gendarme sont morts. Avec en prime un silence terrifiant des autorités de ce pays. A croire qu'ils ne sont pas concernés  ...

Silence officiel en Algérie après l'assassinat des 20 gendarmes tués dans l'attentat le plus meurtrier depuis dix mois

 

Il n'y a toujours aucune réaction officielle à l'assassinat des 20 à 24 gendarmes tués mercredi près de Bordj Bou Arreridj, à 200 km environ au sud-est d'Alger, dans l'attentat le plus meurtrier commis par les groupes islamistes en Algérie depuis dix mois.

Les médias publics et les gouvernement n'ont fait aucun commentaire à ce sujet.

Aucun démenti ni confirmation n'est venue après que deux journaux arabophones, Echourouk et En Nahar, aient fait état de 24 gendarmes tués dans l'embuscade tendue par les islamistes à un convoi d'au moins cinq voitures de la gendarmerie, intercepté vers 20H00 (19H00 GMT) à proximité de Mansourah, près de Bordj Bou Arreridj, sur le grand axe routier de la région allant vers les villes de l'Est, dont Constantine, la nationale 5.

Selon les sources locales, les gendarmes revenaient d'accompagner des employés chinois travaillant sur un chantier de la future autoroute qui traversera l'Algérie d'Est en Ouest. La société chinoise CITIC/CRCC a été chargée de la construction d'un tronçon entre Alger et Bordj Bou Arreridj.

Le convoi a été surpris sur le chemin du retour par l'explosion sur la route de bombes artisanales suivie de tirs nourris qui ont tué les victimes. Les assaillants ont réussi ensuite à prendre la fuite, en emportant des armes et des uniformes.

Les forces de sécurité, appuyées par des hélicoptères, ont lancé une vaste opération pour tenter de les intercepter, ont ajouté ces sources.

Cet attentat est le plus meurtrier commis par les islamistes se réclamant d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) depuis août 2008. L'Algérie avait alors connu une vague d'attaques suicide dont une avait fait 48 morts devant l'école supérieur de la gendarmerie aux Issers, à l'est d'Alger.

L'attentat arrive au mauvais moment, celui où l'on parle d'amnistie. M. Bouteflika a évoqué durant sa campagne électorale un éventuel référendum visant à une amnistie générale pour tous ceux qui rendraient définitivement et volontairement les armes.

http://www.lematindz.net/news/2683-silence-officiel-en-algerie-apres-lassassinat-des-20-gendarmes-tues-dans-la.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et c'est en ce moment de doute sur la crédibilité de l'Etat que resurgit l'affaire des moines de Tibéhirine dont il semble désormais de plus en plus certain qu'ils furent les victimes d'une action des forces gouvernementales algériennes, et non du GIA, avec une exigence de silence des Etats algérien et français.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et c'est en ce moment de doute sur la crédibilité de l'Etat que resurgit l'affaire des moines de Tibéhirine dont il semble désormais de plus en plus certain qu'ils furent les victimes d'une action des forces gouvernementales algériennes, et non du GIA, avec une exigence de silence des Etats algérien et français.

Victime d'une action du Gvt Algérien ?

Il n'y a pas un jour sans que des drones US ne fassent pas de carton sur les populations Pakistanaise et on appel ca comment ? une erreur ? un dommage collatéral ?

Le Mi-24 ou Mi-17 a bombardé une zone supposé etre infesté de terroristes, hélas les Moines furent tués car il étaient détenues dans ce campement par les GIA .

Il s'agit d'une erreure 

Share this post


Link to post
Share on other sites

tout a fait, faut pas oublier que c'etait la guerre a l'epoque, une guerre sans merci, les pilotes n'ont pas pu identifier si les moines etaient avec eux ou pas, et a l'epoque l'algerie avait tres peu d'equipement IR, alors que les USA aujourd'hui avec leurs drones, sat eqpion, et tout les armements ultra precis tel que les helfire, maverick etc..., et ils font quotidiennement des cartons sur les civils, et personne ne leurs pose de question.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que Tancrède cherchait juste à rajouter que cette affaire met de l'huile sur le feu ce qui n'arrange pas les bidons de l'Etat algérien qui serait selon lui déjà mal en point. Enfin c'est ce que j'ai compris j'ai peu d'informations sur ce qui se passe là-bas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La "petite" nuance dans cette affaire:

Les Américains s'amusent pas à décapiter les cadavres pour masquer les preuves, ni demandent aux Taliban de s'attribuer le massacre...

Il y a eu une tentative d'etouffements de la part de Paris et d'Alger, tout un cirque a été monté pour cacher la verité et c'est cela qui pète maintenant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'étais plutôt dans le sens que c'était un  moment délicat pour que de nouvelles infos ressortent sur cette histoire, mais faut pas non plus pousser mémé: les moines ont été décapités. Jusqu'à preuve du contraire, je ne connais pas de bombes larguées par avions qui aient une guillotine à tête chercheuse incorporée. Et la mise en scène des cadavres et de l'événement ne sont pas non plus le fait d'un avion en plein dommage collatéral.

Il y a de l'intentionnel là-dedans; dans une guerre sale, certes, et sans doute par des services et officines habituées au bien cradasse, pas des forces régulières, re-certes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

ah bah parfois on est pas très inspiré quand on veut camoufler un cafouillage. En même temps, les moines devaient s'en tamponner un peu de se faire décapiter après avoir été transformés en passoires.

Les milis ont foiré, c'est pas la première fois, ce ne sera pas la dernière, personne n'est infaillible. Qu'ils aient voulu faire porter le chapeau aux gars du GIA qui les avaient enlevé qui à décapiter les corps eux même c'est pas très fin mais bon...

Le hic c'est que comme le dit Tancrède ça ressort pas à un moment propice...

Share this post


Link to post
Share on other sites

ah bah parfois on est pas très inspiré quand on veut camoufler un cafouillage. En même temps, les moines devaient s'en tamponner un peu de se faire décapiter après avoir été transformés en passoires.

Les milis ont foiré, c'est pas la première fois, ce ne sera pas la dernière, personne n'est infaillible. Qu'ils aient voulu faire porter le chapeau aux gars du GIA qui les avaient enlevé qui à décapiter les corps eux même c'est pas très fin mais bon...

Le hic c'est que comme le dit Tancrède ça ressort pas à un moment propice...

Pas tout à fait un hasard à mon avis .

Vous verrez , quand la CI se réembrasera on trouvera d'un coup les coupables de l'attaque à Bouaké je crois .

Share this post


Link to post
Share on other sites

tu noteras que je n'ai pas parlé de hasard car il n'y a pas vraiment de hasard dans ce genre de sphères...

Share this post


Link to post
Share on other sites

les gars vous parlez beaucoup mais vous n'avez pas remarquez quelque chose d'étranger ? .....heu il n'y aucune preuve !

Assassinat de Mgr Calverie : Un général Français met en cause Alger.

Le nouvel observateur 06-07-09

Le général François Buchwalter, qui éclaire d'un jour nouveau la mort des moines de Tibehirine, met également en cause Alger dans l'assassinat de l'ancien évêque d'Oran, Mgr Pierre Claverie, le 1er août 1996, en inscrivant l'attentat à la voiture piégée dont il a été victime dans la droite lignée de l'enlèvement des sept religieux.

Attaché militaire de l'ambassade de France à Alger entre 1995 et 1998, le général Buchwalter a dit au juge d'instruction Marc Trévidic avoir bien connu Mgr Claverie et l'avoir vu "trois heures avant sa mort" à l'occasion de la visite en Algérie du ministre des Affaires étrangères français, Hervé de Charette.

D'après ce témoin, entendu le 25 juin dans l'enquête sur l'assassinat des moines trappistes en 1996, Mgr Claverie "pensait à l'implication du pouvoir algérien" dans cette affaire. Mais c'est le déplacement imprévu de M. de Charette à Tibehirine qui aurait enragé les autorités algériennes attribuant ce désir ministériel à l'insistance de l'évêque d'Oran.

"En quoi les autorités algériennes auraient tenu Mgr Claverie pour responsable de ce déplacement", a demandé le juge Trévidic à M. Buchwalter. "Vous savez comment il est mort. Il a changé son billet au dernier moment. Très peu de gens étaient au courant. Les autorités n'appréciaient pas la liberté de ton tant à l'égard des islamistes que du pouvoir algérien", a rétorqué mystérieusement l'ancien attaché militaire sur procès-verbal que l'Associated Press a pu consulter.

"Je pense qu'il y a un lien entre l'insistance d'Hervé de Charette à aller à Tibehirine et cet assassinat", dit-il. "J'ai été témoin de la fureur du ministre algérien des Affaires étrangères quand Hervé de Charette a modifié son planning pour aller à Tibehirine. Les Algériens ont bataillé pendant des heures et des heures pour s'opposer à ce déplacement", souligne encore M. Buchwalter selon lequel le ministre français était venu à Alger pour "renouer les relations, passer l'éponge et repartir sur de nouvelles bases".

La voiture de l'évêque d'Oran a explosé le 1er août 1996 alors qu'il quittait son évêché avec son chauffeur, un jeune Algérien musulman, mort à ses côtés. Huit hommes ont été condamnés à mort pour cet assassinat. Né à Bab-el-Oued, Mgr Claverie avait passé toute sa vie en Algérie et avait refusé de quitter le pays. Selon M. Buchwalter il n'était "pas inquiet du tout. Sa liberté de langage aurait dû le conduire à être inquiet. Il avait une très grande force d'âme".

Dans la même déposition, le militaire a expliqué au juge avoir appris, "quelques jours après les obsèques des moines", que ceux-ci avaient trouvé la mort lors de l'attaque d'un bivouac dans une zone vidée de ses occupants entre Blida et Medea, dans l'Atlas. Il dit avoir recueilli cette confidence d'un ami algérien, saint-cyrien comme lui, dont le frère commandait une escadrille d'hélicoptères, de fabrication russe, ayant participé à cette opération.

Les sept moines avaient été enlevés dans la nuit du 26 au 27 mars 1996 par un groupe armé d'une vingtaine d'hommes. Cette action sera revendiquée deux mois plus tard, le 21 mai, par le Groupe islamique armé (GIA) de Djamel Zitouni qui annoncera l'exécution des moines. Dix jours plus tard, les autorités algériennes annonceront la découverte des dépouilles qui ne se révéleront être que les têtes des religieux.

le GIA a revendiquer l'exécution des moines ! si c'était le gouvernement algérien qui était derrière se coup , le GIA aurait démentie or c'est pas le cas !

et le petit général François Buchwalterqui attend pas moins de 13 ans pour témoigner et proféré ces accusations ...

Dans la même déposition, le militaire a expliqué au juge avoir appris, "quelques jours après les obsèques des moines", que ceux-ci avaient trouvé la mort lors de l'attaque d'un bivouac dans une zone vidée de ses occupants entre Blida et Medea, dans l'Atlas. Il dit avoir recueilli cette confidence d'un ami algérien, saint-cyrien comme lui, dont le frère commandait une escadrille d'hélicoptères, de fabrication russe, ayant participé à cette opération.

oui un ami lui a dit ? donc on lui raconté une histoire qui lui est impossible de vérifier mais il la cite dans son témoignage ...

son témoignage n'a aucune valeurs juridique et pour tant les medias soute dessus ..

annonceront la découverte des dépouilles qui ne se révéleront être que les têtes des religieux

donc bref des hélicoptères de combats de l'armée algerienne bombardent le bâtiment  ou ils étaient séquestré les moines , donc les pauvre gars se font explosé mais on retrouve les tètes intactes décapité a l'irakienne  et restituer au familles des victimes ... :rolleyes:

vous savez il y a eux beaucoup d'étranger assassiné en algerie dans cette période , des russes , des ukrainiens ...ect

plusieurs d'entre on a jamais retrouvé leurs corps ... , si le gouvernement algériens aurait voulue caché une bavure il aurait fait disparaitre les corps pour quoi prendre le risque de faire une mise en cène aussi grotesque ?  :P

pour une histoire sans aucune preuve qui repose sur la théorie d'un général français qui n'a aucune preuves et qui a attendue 13 ans pour lancer ces accusations toujours sans la moindre preuves hé bien ça fait couler beaucoup d'encre .... et comme par hazar l'affaire éclate un 5 juillet le jour de la fête d'indépendance en ALGÉRIE  et a deux mois de la visite du président bouteflika en France ou il devait y avoir  l'annonce de plusieurs contrat entre les deux pays dans une possible annonce de l'achat de 4 frémm a la france  (vue les derniers événement c'est a oublier ) l'affaire surgit de nul part ....

comme avec l'annulation du traité d'amitié algero-français en 2005 , 1 mois avent la visite de bouteflika en France pour la signature du traité d'amitié algero-français le parlement français adopte la loi du 23 février sur les biens fait de la colonisation en Afrique du nord alors qu'il y avait moins du carre des membres du parlement présent et pour tant une loi au conséquence si importante a était voté   , le traité est torpiller les relations algero-française sont au point mort depuis comme par hasard a chaque fois qu'il y a un rapprochement algero-française il y a une histoire louche qui tombe du ciel   :O

faut dire que les nostalgiques de l'Algérie française sont encore nombreux dans les haute sphére de la politique française et ils se donnent beaucoup de mal pour torpiller tout rapprochement entre les deux pays . :rolleyes:

pour finir je vous invite a lire ça ....

« Devant ce travail colossal, minutieux, on ne peut que s'incliner… »

Antoine Sfeir

Image IPB

4e de couverture

Victime d’une campagne calomnieuse sans précédent, en février 2004, le grand reporter Didier Contant fait une chute mortelle d’un immeuble parisien alors qu’il s’apprêtait à publier son enquête sur la mort des moines de Tibhirine en Algérie en 1996. Les résultats d’un long travail d’investigation sur le terrain à Blida par l’ancien rédacteur en chef de l’agence Gamma confirment que les moines ont été enlevés et assassinés par le GIA (Groupe Islamiste Armé).

Mais à Paris, des confrères affirment auprès des rédactions parisiennes que Didier Contant travaillait pour les services français et algériens dans le cadre de son enquête sur les moines, déconseillant toute publication de son investigation. Ces lobbies, composés de journalistes, d’éditeurs, d’avocats et d’organisations de droits de l’homme, brandissent le témoignage d’un sous-officier transfuge de l’armée algérienne, tendant à prouver l’implication de l’armée dans le rapt des moines. Didier Contant vivait cette campagne calomnieuse comme une catastrophe professionnelle ; dépossédé de son honneur, de sa dignité et de la capacité de gagner sa vie, il ne put l’accepter.

Rina Sherman livre un témoignage saisissant sur la mort de son compagnon, Didier Contant. Pour rendre hommage à l’homme qu’elle a aimé, elle raconte avec brio leur grande histoire d’amour et la tragédie qu’ils ont vécues. Son récit se lit comme un roman, comme un thriller, dans lequel suspense, investigation et combat se confondent dans une réflexion essentielle : Il ne faut pas se taire afin que soit respecté l’un des droits fondamentaux de l’homme, celui de la liberté d’expression.

waw toute une polémique juste pour empêché un journaliste de publier son travaille , et comme par hasard ça conclusion va dans le sens de la version officiel algerienne , les moines ont étaient enlevé et exécuté par les GIA , faut croire que certaine vérité dérange , merci la liberté de la presse ... :O

des confrères affirment auprès des rédactions parisiennes que Didier Contant travaillait pour les services français et algériens dans le cadre de son enquête sur les moines, déconseillant toute publication de son investigation.

le grand reporter Didier  a était censuré en france , il a était victime de grave accusation sans aucune preuve la aussi ...  ( ça ne vous semble pas être du déjà vue  =D )

Ces lobbies, composés de journalistes, d’éditeurs, d’avocats et d’organisations de droits de l’homme, brandissent le témoignage d’un sous-officier transfuge de l’armée algérienne, tendant à prouver l’implication de l’armée dans le rapt des moines.

le sous-officier déserteur de l’armée algérienne en question qui a fait un pseudo témoignage a déserté en 1994 et vie tranquillement en France en tant que réfugier politique depuis dans un appartement parisien avec une paye mensuel offert par l'état français et bien sur payé par le généreux contribuable français (et oui les traitres ont une belle vie  =D ) et les moines de Tibhirine ont étaient enlevé et sont mort en 1996 .....cherché l'erreur :lol: ..

quand le rideau tombe ...

Renvoi de Jean-Baptiste Rivoire devant le tribunal correctionnel

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Paris, le 11 février, 2009

Renvoi de Jean-Baptiste Rivoire devant le tribunal correctionnel du chef de violences volontaires préméditées

Cinq ans après la mort du grand reporter Didier CONTANT, le juge d’instruction parisien, Patrick RAMAËL, qui enquêtait sur les circonstances du décès, a ordonné, le 5 février dernier, le renvoi du journaliste Jean-Baptiste RIVOIRE devant le tribunal correctionnel de Paris du chef de violences volontaires préméditées.

Cette querelle entre journalistes n’a sans doute pas retenu jusqu’à présent toute l’attention que mérite pourtant cette étrange affaire, qui dépasse de loin une simple rivalité professionnelle :

Rivoire et Contant enquêtaient tous deux sur la mort, en 1996, des moines de Tibhirine.

En janvier 2004, Didier Contant, qui avait publié un premier sujet dans Le Figaro Magazine, s’apprêtait à proposer à l’hebdomadaire un nouvel article contredisant totalement la thèse de Rivoire. Au cours de sa dernière investigation, le grand reporter avait trouvé de nouveaux témoins affirmant que les moines avaient été assassinés par le GIA et il avait recueilli des témoignages mettant en doute la crédibilité des propos d’Abdelkader Tigha. Or, l’enquête de Rivoire reposait en grande partie sur les déclarations de ce sous-officier déserteur de l’armée algérienne, qui mettait en cause cette dernière dans l’assassinat des moines.

Les révélations de Tigha ont été largement exploitées par un certain nombre de personnes ayant manifesté un vif intérêt pour la situation en Algérie et qui dénoncent sans nuance, depuis plusieurs années, l’instrumentalisation du terrorisme islamiste par le gouvernement algérien.

Dans l’intention d’empêcher toute nouvelle publication de son confrère, Jean-Baptiste Rivoire a contacté les rédactions parisiennes en se réclamant de sources dignes de foi, pour accuser, ni plus ni moins, Didier Contant d’être un agent des services secrets algériens et français.

Les nombreux journalistes, témoins des faits, entendus par le juge d’instruction ont confirmé la réalité des accusations proférées par Rivoire, et le caractère gravissime d’une telle manœuvre qui condamne la personne visée à une perte totale de crédit et à sa mort professionnelle…

Didier Contant n’a pas supporté d’être ainsi calomnié et mis en cause dans son intégrité professionnelle.

Il y a quatre ans, Rina Sherman, la compagne de Contant a porté plainte et s’est constituée partie civile. Elle a depuis relaté sa propre enquête dans un ouvrage intitulé « Le huitième mort de Tibhirine »*, ainsi que dans un film, « Paris de mes exils ».

L’information judiciaire a aujourd’hui totalement confirmé les faits dénoncés à l’encontre de Jean-Baptiste Rivoire.

Un journaliste manipule volontairement une information, une infâme calomnie, la diffuse, d’autres ne la vérifient pas, un dernier en fait les frais… C’était l’affaire Contant.

Avec ce renvoi devant la juridiction correctionnelle, on va pouvoir désormais parler de l’affaire Rivoire.

http://www.communique-de-presse.info/renvoi-de-jean-baptiste-rivoire-devant-le-tribunal-correctionnel/

franchement vous n'avez pas remarqué que toutes ces histoires a dormir debout sont l'œuvre de certains médias français uniquement ?

le qui tu qui en algerie par exemple est une pure création des media français , de canal + pour étre plus précis .

les moins de Tibhirine , les attentas en france en 1995 , le détournement de l'airbus d'air france en 1994 ...toutes ces affaires il y a eux des article de certains medias français accusent le gouvernement algeriens d'être derrière et bien sur vous l'aurez deviné .....il n'y a jamais eux de preuve pour ces accusation  ... =D

c'est comme méme étranger qu'on retrouve ce genre de calomnié anti-algerienne uniquement chez les media français , jamais chez les media américains , espagnole , british ...ect méme lorsqu'il ecrivent sur le sujet il reprénent les article et reportage des media français  :rolleyes:

donc encore une fois cherché l'erreur ....es que  c'est normal qu'il est tant d'accusations , que tant d'encre est coulé pour des affaires ou il n'y a jamais eu  de preuve ....  :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et chaque fois aussi qu'il y a un rapprochement, le gouvernement algérien nous rebalance les histoires de repentance et d'excuses avec aggressivité; personne n'a dit que les comportements des gouvernements n'étaient pas puants, et avant tout dans les relations de pays à pays. C'est pas en pointant les multiples inconnues d'une histoire (qui peut en avoir ou pas; s'il n'y en a pas, on trouve toujours quelqu'un pour en créer) et en disant "c'est étrange" qu'on a un argument.

Je dis juste que là, c'est un moment où resurgit une histoire louche et je me demande à qui ça sert et surtout pourquoi; concrètement, je ne crois pas qu'on connaîtra le fond de l'affaire, et au final, malheureusement, ça compte peu pour les gouvernants. la seule chose qui compte est "l'outil" de politique étrangère que devient une affaire, une simple histoire, montée en épingle dans un sens ou dans un autre, et le niveau du buzz médiatique qui en résulte, quel qu'en soit le sens. Cela devient un outil pour les gouvernants, un moyen parmi d'autres pour arriver à une fin.

Cependant, faut pas non plus délirer sur les rapports de la presse et du pouvoir en France: l'inceste dans ce marigot ne concerne qu'une partie de l'activité. Les médias français servent rarement les buts de politique étrangère du gouvernement, tout au contraire (c'est l'inverse aux USA).

La seule chose certaine, c'est qu'il n'y a vraiment que la stricte vérité qui ne sera jamais connue; d'ailleurs, même si elle était publiée, elle serait noyée dans la masse des autres théories. Les questions qui comptent, c'est de savoir d'où viennent les différentes théories les plus évoquées, de qui elles viennent, quels intérêts elles servent et comment se sont-elles retrouvées au top des différents médias qui les confrontent.

Maintenant, foutre ces histoires là sur le dos des quelques nostalgiques de l'Algérie Française, faut pas exagérer non plus; la loi qui comportait un article sur le bilan (positif et négatif) de la colonisation (y'avait pas de "loi sur les bienfaits"; je sais qu'on fait beaucoup de lois, mais quand même pas une pour ça) n'était qu'un texte global, et l'article en question, par ailleurs amendé, ne visait pas à faire la gloire de l'Empire colonial, mais juste à une vague reconnaissance morale des mérites des populations européennes d'Algérie que les Livres d'Histoire bien pensants dépeignent maintenant comme des tas de colons méchants et cruels. Y'avait pas de conséquence autres que morales: aucun budget afférent, aucune célébration, aucun changement des livres d'Histoire.... Pourtant, l'affaire a été montée en épingle, caricaturée à outrance (y'a pas grand monde qui ait lu l'article en question), lancée en pâture aux assoces et journaleux pour un discours facile avec des méchants à taper, et finalement utilisée comme outil de politique extérieure par Bouteflika qui, à la base, devait s'en torcher comme de sa première couche-culotte. Tout ça pour un truc qui aurait empêché personne de dormir et n'aurait rien changé.

Etrange? Non, c'est juste le business.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Victime d'une action du Gvt Algérien ?

Il n'y a pas un jour sans que des drones US ne fassent pas de carton sur les populations Pakistanaise et on appel ca comment ? une erreur ? un dommage collatéral ?

Le Mi-24 ou Mi-17 a bombardé une zone supposé etre infesté de terroristes, hélas les Moines furent tués car il étaient détenues dans ce campement par les GIA .

Il s'agit d'une erreure 

Sauf que les preuves de l'implication de l'armée Algérienne (et ses services secret DRS) dans divers massacres,

sur des civils sont extrêmement nombreux. Des témoignages d'anciens militaire le plus souvent, par centaine...

Donc c'est vrai qu'à la base cette armée s'en fout un peu des valeurs humaine, , quand on est coupable de plusieurs de milliers de meurtres extrêmement violent ( femme égorger/ éventrée), on est pas vraiment à trois ou quatre moine prêt...

Ces groupes enlèvent, violent, torturent, assassinent. En pleine coordination avec le CCLAS. Tout au long du premier trimestre 1993, un message stupéfiant apparaît sur les ondes militaires de la région d'Alger : « Bravo 555 ». Dès que les patrouilles l'entendent, elles doivent tout arrêter et rester sur place, quoi qu'il arrive. En une seconde, « Bravo 555 » bloque toutes les unités antiterroristes. Pour permettre aux terroristes maison de mieux circuler ? On ne peut s'empêcher de faire le rapprochement avec les grands massacres de 1997, dont celui de Bentalha : les unités qui ont laissé mourir les villageois par centaines avaient-elles, elles aussi, entendu « Bravo 555 » ? Le cauchemar et la schizophrénie recouvrent tout : Habib continue de se croire un officier, tandis que les satrapes du DRS violent dans son dos les étudiantes de Delly-Brahim et Ben Aknoun

http://www.algeria-watch.org/farticle/sale_guerre/commando.htm

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un général à la retraite qui dit qu'un ami lui avait dit que son frère lui avait dit que l'armée a tuée les moines! Et il attend 12 ans pour le dire, à un moment ou des réseaux terroristes sont activé dans les pays du sahel et qui reçoivent des tonnes d'armes d'on ne sait ou et ou la presse française se déchaines de nouveau comme au bon vieux temps des massacres attribués à l'armée. Je me demande ce que sera la suite. Les pauvres moines sont maintenant utilisés pour des causes de politique régionale, je regrette fortement la période de Zeroual qui enfourché les terroristes à tour de bras au lieu de les blanchir et qui envoyé chier la presse de l'hexagone avec ses déclarations acerbes pro-terroristes.

Quand à "Algérie, les insurgés prennent l'ascendant sur l'armée Algérienne" C'est tout simplement hilarant, l'autre déclare 200 militaires tués en un mois, c'est bon je laisse poussé ma barbe vus que les terro ont gagnés  :lol: romu super ton topic, il est génial  :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est lourd le " La méchante France qui fait tout pour embêter la superbe , l'héroique Algérie" . J'ai un ami très proche, qui vit en France (un traître donc selon ta définition) , qui est fils d'un député Algérien , qui lui réside à Alger qui dit à qui veut l'entendre que dans cette affaire des relations Franco Algériennes, y a un pays qui s'en branle de l'autre, c'est la France , et l'autre (l'Algérie donc , enfin son gouvernement) qui essaie de maintenir une unité en la désignant comme l'ennemi commun .

Et là , la victimisation permanente , aveugle et ignare de l'individu aigri et raciste qui se permet quand on critique son pays de nous traiter (nos élus , et donc nous à travers eux) de cons voir de fascistes .

Bien sur qu'il y a en France des gens qui veulent tenir loin les relations Franco Africaines (vous n'êtes qu'un détail de ce continent pour eux ) , et bien sur qu'il y en a qui regrettent le temps de colonies, mais c'est pas , et très loin de là , ceux qui sont au pouvoir aujourd'hui . C'est méconnaitre la politique Française que de penser ceci .

Quant à la théorie des excuses, j'ai envie de dire , que ça mon cher Tancrède pour notre ami c'est "normal" ce ne sont après tout (nous) qu'un peuple élisant des cons racistes .

Marrant de détourner , on peut dire pleins pleins de trucs avec une bonne dose de mauvaise foi et une syntaxe correcte , tout en ayant l'air d'énoncer des vérités .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le peuple algériens n'a rien à foutre de la repentance, d'excuses ou de je ne sais quel autre sottises, ce genre de discours n'est bon que pour amusé la plèbe, moi perso je n'en est rien à ciré, moi je regrette que la France soutienne Bouteflika et son plan de réhabilitation de terroristes!

Share this post


Link to post
Share on other sites

<hum je sens que ce topic va fermer ....>

accessoirement

* qui a réelu Bouteflika à plus de 87 %

* les rumeurs d'une armée passive voir actrice de massacre c'est pas d'aujourd'hui et de l'hexagone qu'elles sont apparues par saint esprit

*

envoyé chier la presse de l'hexagone avec ses déclarations acerbes pro-terroristes.

declarations pro-terroristes j'aimerais bien voir ca

faut arreter de jouer les bisounours

Coriace a tout dis : la France en a rien à braire de l'Algérie (sauf pour quelques nostalgiques internes), l'Algérie en a rien à foutre de la France (sauf pour glaner des points en politique interieure sur certaines frangues nationalistes)

y'a qu'a voir la balance commerciale entre les 2 pays : on vend et achète 0.0 de part et d'autre de la méditerannée

y'a une chose qu'est evidente : la France laissera pas s'installer à quelque encablures de ses cotes un regime de barbus

et fera pour cela tous les couos fourrés qu'ils faut

et les militaires algériens ne lacheront jamais le pouvoir et feront pour cela toutes les saloperies qu'il faut

la seule différence c'est que y'a un des 2 acteurs cité au dessus qui est moins democratique et moins regardant sur la methode que l'autre et il joue a domicile

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste une remarque sur la forme de cette révélation : Entre le Gral Rondot qui couche ses confidences et pensée sur un cahier d'écolier et un autre Gral de la DGSE qui s'autorise pareilles sorties, je m'interroge sur le fonctionnement de l'ex sdece..

Il est anormal que des personnes de ce calibre s'étale de la sorte. Forcément cela va déconsidérer les officiers de renseignements français : il y a de fortes chances pour que la confidence que vous leur faite, finisse un jour en une d'un média ! c'est pas sérieux et il y avait d'autres moyens de faire sortir l'affaire sans eclabousser les services.

J'ai la curieuse impression, que pour atteindre un adversaire politique, certains à l'Elysée sont prêt à tout, y compris mettre en équation et sous les projecteurs, l'illégalité inhérentes aux "services"....

PGM

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mmmmmmm, si l'histoire de ce général est réelle, ca la fout un peu comme dans the shield avec vic mackey dissimulant ses bavures

Dans l'absolu, il n'est dit nul part que ces morts, si tant est qu'ils puissent être imputé à l'armée algérienne sont le fait d'une volonté délibérée...

Dans des zones de guerre, les accidents arrivent assez souvent. Après c'est clair que le fait de foutre ca sur le dos de groupes terroristes c'est pas vraiment la joie seulement quand t'es dans le pétrin, que ca pête de partout, que t'es tout seul, que t'es victime d'un embargo tacite au niveau armement, que t'as plus une thune dans tes caisses, t'en arrive à utiliser des procédés propre machiavélique (dans le sens primaire de la définition...)

Propagande et coup tordu pour combattre un ennemi tres bien organisé et qui use de toutes les méthodes subversives imaginable...

Pour l'instant les faits ne sont pas très clair, une enquête va être menée. Inutile donc de se perdre en supposition sans avoir les tenants et les aboutissants de l'affaire...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mmmmmmm, si l'histoire de ce général est réelle, ca la fout un peu comme dans the shield avec vic mackey dissimulant ses bavures

Quelle bavure ou ca une bavure !!! y a pas de bavure dans "the shield" juste des meurtres :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,402
    Total Members
    1,178
    Most Online
    Hannibal Lektor
    Newest Member
    Hannibal Lektor
    Joined
  • Forum Statistics

    20,690
    Total Topics
    1,244,315
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries