Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Le YEMEN en voie de "Somalisation"


Recommended Posts

il y a 19 minutes, DZIRI a dit :

le président Salah a été tué dans des combats contre les Houtis 

Merci. Il y avait eu des démentis, mais maintenant... On est sûrs que c'est bien lui sur la vidéo ?

En tout cas en français seuls les médias pro-russes reprennent l'info.

https://fr.sputniknews.com/international/201712041034158323-yemen-meurtre-medias-dementi/
https://francais.rt.com/international/46185-yemen-medias-iraniens-annoncent-mort-ex-president-saleh-parti-dement

Link to comment
Share on other sites

Il y a 22 heures, Libanais_75 a dit :

Incertitudes sur l’état de santé d’Ali Abdallah Saleh, après que les Houthis aient fait sauter sa maison aujourd’hui. 

https://uk.reuters.com/article/uk-yemen-security-house/yemens-houthis-blow-up-ex-president-salehs-house-idUKKBN1DY15Y

 

D’après son parti, il est toujours en vie et en sécurité alors que des médias l’annonçaient peut-être mort dans l’explosion. 

https://twitter.com/alarabiya_eng/status/937640273521336320

 

 

Il y a 20 heures, Patrick a dit :

Merci. Il y avait eu des démentis, mais maintenant... On est sûrs que c'est bien lui sur la vidéo ?

En tout cas en français seuls les médias pro-russes reprennent l'info.

https://fr.sputniknews.com/international/201712041034158323-yemen-meurtre-medias-dementi/
https://francais.rt.com/international/46185-yemen-medias-iraniens-annoncent-mort-ex-president-saleh-parti-dement

 

Apparemment il a tenté de s'exfiltrer. 

Sur ce compte Twitter il y a diverses infos. 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Patrick a dit :

Merci. Il y avait eu des démentis, mais maintenant... On est sûrs que c'est bien lui sur la vidéo ?

 

oui oui c'est sûr  la vidéo est bien réelle  ,  selon d'autres informations les Houtis sont en train de liquider les autres hommes clés du partie de Saleh 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Patrick a dit :

Merci. Il y avait eu des démentis, mais maintenant... On est sûrs que c'est bien lui sur la vidéo ?

En tout cas en français seuls les médias pro-russes reprennent l'info.

https://fr.sputniknews.com/international/201712041034158323-yemen-meurtre-medias-dementi/
https://francais.rt.com/international/46185-yemen-medias-iraniens-annoncent-mort-ex-president-saleh-parti-dement

Bigre.
Dire que j'avais vu ce matin un filet sur des dissenssions parmi les milices houthies

On va attendre la confirmation officielle.
Mais pas sûr que ça suffise à persuader les saoudiens de lâcher le morceau.

Bref, la famine qui frappe des milliers de civils n'est pas près de s'arrêter (source ONG, nations unies)

Link to comment
Share on other sites

Quote

Yémen: l'ex-président Saleh est mort, confirme une dirigeante de son parti

L'ex-président yéménite Ali Abdallah Saleh a été tué par des rebelles Houthis au sud de la capitale Sanaa, a confirmé lundi à l'AFP Faïka al-Sayyed, une dirigeante de son parti, le Congrès populaire général (CPG).

"Il est tombé en martyr en défendant la République", a déclaré cette membre d'une instance du parti, le Comité Général, attribuant son meurtre aux Houthis.

Mme Sayyed a dit qu'Ali Abdallah Saleh, 75 ans, et d'autres hauts responsables du CPG avaient été la cible de tirs nourris de rebelles Houthis alors qu'ils quittaient la capitale yéménite, contrôlée par les Houthis, vers des zones tenues par des forces pro-Saleh.

Des miliciens Houthis ont bloqué un convoi de quatre véhicules à environ 40 km au sud de Sanaa et ont tué par balle Ali Abdallah Saleh, ainsi que le secrétaire général du CPG, Arif al-Zouka, et son adjoint Yasir al-Awadi, a déclaré à l'AFP une source militaire sous couvert de l'anonymat.

(©AFP / 04 décembre 2017 16h41)

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Comme la vidéo est down, je précise pour ceux qui ne l'auraient pas vu que Saleh, visiblement touché à l'arrière de la tête et la chemise ensanglantée au niveau du ventre, était transporté par des rebelles dans une couverture servant de brancard improvisé vers la plate-forme d'un pick-up.

Je note ces éléments parce que je me suis demandé sur le moment s'il avait été abattu délibérément ou si c'était un dommage collatéral. Il semble que ce soit la première option.

edit : ah pas encore retirée de twitter, celle des liens fournis par Gibbs fonctionne encore.

Edited by Patrick
Link to comment
Share on other sites

Un coup supplémentaire porté aux Saoudiens. Entre l'échec de la démission forcée d'Hariri et le retournement avorté des pro-Saleh au Yémen, ça commence à faire beaucoup. Incompétence ? Faute à pas de chance ? Les deux ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, Ciders a dit :

Un coup supplémentaire porté aux Saoudiens. Entre l'échec de la démission forcée d'Hariri et le retournement avorté des pro-Saleh au Yémen, ça commence à faire beaucoup. Incompétence ? Faute à pas de chance ? Les deux ?

Peut être peut-on également faire l'hypothèse d'une forte montée en capacité des renseignement iraniens, voire de leurs conseillers. Avec ou sans aide ?

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Saleh s'est sans doute vu plus fort qu'il ne l'était vraiment et il paraît plausible que dans son entourage, on ait compté des espions pro-iraniens, des Iraniens infiltrés voire des gens ayant envie de survivre et ayant monnayé leur vie contre la sienne. En tout cas, les Iraniens (s'ils sont derrière tout ça), viennent d'adresser la version perse du camouflet à MBS.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

un camouflet cinglant pour les saoudiens, une incompetence complete, surtout avec le tir du missile de croisière, en tout cas selon des infos obtenu, des mediateurs tribaux aviaent obtenu un sauf conduit pou saleh pour se rendre a son village natal au sud de sanaa, finalement en cours de route il a bifurquer vers marib en direction des lignes pro saoudienne, c'est a ce moment que la decision a ete prise de le liquider

Link to comment
Share on other sites

Je pense qu’il faut rester prudent et attendre de voir les réactions des populations, troupes et tribus pro-Saleh avant de dire que c’est un camouflet pour les saoudiens. 

 

Sinon, le missile tiré il y a quelques temps par les yéménites contre l’aéroport de Riyad aurait bien atteint sa cible malgré cinq tirs de Patriot pour le neutraliser  

https://www.lorientlejour.com/article/1087576/les-patriot-saoudiens-auraient-rate-leur-cible-selon-des-experts-americains.html

Link to comment
Share on other sites

On 04/12/2017 at 8:43 PM, Ciders said:

Saleh s'est sans doute vu plus fort qu'il ne l'était vraiment et il paraît plausible que dans son entourage, on ait compté des espions pro-iraniens, des Iraniens infiltrés voire des gens ayant envie de survivre et ayant monnayé leur vie contre la sienne. En tout cas, les Iraniens (s'ils sont derrière tout ça), viennent d'adresser la version perse du camouflet à MBS.

Encore et toujours, la flèche du Parthe....

 

Link to comment
Share on other sites

Bon puisque l'AS n'y arrive pas, on fait appel au grand frère :

db7f7fdd85bab6f7687c053d533547deffe258e5

Citation

Washington (AFP) - Les Etats-Unis ont présenté jeudi des "preuves irréfutables" de ventes de missiles par l'Iran, une "violation flagrante" de ses obligations internationales, ce que Téhéran a aussitôt démenti.

Le missile tiré depuis le Yémen sur l'Arabie saoudite par des rebelles houthis le mois dernier a été "fabriqué en Iran", soutien des Houthis, a déclaré jeudi l'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley, alors que les Etats-Unis haussent le ton face à Téhéran, accusé de violer l'esprit de l'accord historique destiné à assurer la suspension du programme nucléaire iranien.

"Derrière moi se trouvent les débris récupérés du missile tiré par des combattants houthis du Yémen sur l'Arabie saoudite. (...) Il a été fabriqué en Iran avant d'être envoyé à des rebelles houthis au Yémen", a déclaré Mme Haley qui s'exprimait sur une base militaire américaine, au milieu de débris de plusieurs missiles et drones qui provenaient de récentes attaques contre des alliés des Etats-Unis dans la région, a-t-elle affirmé.

"Il a ensuite été tiré vers un aéroport civil, et aurait pu tuer des centaines de civils innocents en Arabie saoudite", a poursuivi Nikki Haley. "Ceci est absolument terrifiant et doit cesser".

"Ceci n'est pas seulement une question d'accord nucléaire. C'est tout ce qu'ils font d'autre. L'Iran pense qu'il a tous les droits", a-t-elle ajouté, affirmant que Téhéran avait notamment violé la résolution 2231 des Nations unies qui englobe l'accord nucléaire interdisant à l'Iran toute vente de missile balistique pendant cinq ans.

L'accord nucléaire signé en 2015 "n'a rien fait pour modérer la conduite du régime dans d'autres domaines", et Téhéran "attise" les conflits régionaux comme celui du Yémen, a-t-elle poursuivi.

Elle a précisé que ces débris avaient été récupérés par l'Arabie saoudite et "prêtés" aux Etats-Unis, mais n'a pu dire si chaque morceau du missile présenté avait été ramassé à la même date.

Questionnée sur la date possible de la vente de ces missiles, Mme Haley n'a pas répondu, se contentant d'insister sur l'origine "irréfutablement" iranienne du matériel présenté.

"Vous allez voir ces armes, vous verrez qu'elles ont des marques partout qui montrent, sans le moindre doute, qu'elles sont fabriquées en Iran, envoyées par l'Iran et données par l'Iran", a-t-elle dit.

D'autres armes ont été présentées aux médias, notamment un missile anti-tank, un "drone kamikaze" et des équipements présentés comme débris d'un bateau explosif, tous remis aux Etats-Unis par l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis.

- Téhéran nie -

L'Iran a rejeté "catégoriquement" toutes les affirmations de l'ambassadrice américaine à l'ONU. Ces dernières constituent "une accusation que nous rejetons catégoriquement comme infondée, irresponsable, provocatrice et destructive", indique un communiqué de la mission iranienne à l'ONU.

Ses "supposées preuves, diffusées publiquement aujourd'hui, sont autant fabriquées que d'autres présentées précédemment lors d'autres occasions", accuse le document.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a posté sur Twitter la photo de Nikki Haley devant les missiles incriminés juxtaposée à celle de l'ancien chef de la diplomatie américaine Colin Powell, brandissant en 2003 à l'ONU ce que les Etats-Unis considéraient comme la preuve de la détention d'armes de destruction massive par Saddam Hussein, juste avant le déclenchement de la guerre en Irak.

"Quand j'étais à l'ONU, j'ai assisté à ce spectacle et à ce qu'il a engendré", a-t-il commenté sous la double photo.

Dans un récent rapport sur des tirs de missiles par les Houthis vers l'Arabie saoudite, l'ONU indique avoir inspecté des débris d'engins laissant penser qu'ils ont été fabriqués en Iran. L'ONU précise toutefois n'avoir pas été en mesure d'identifier le fournisseur des missiles ou les intermédiaires éventuels et souligne poursuivre son travail d'enquête.

Interrogé sur les preuves présentées par Washington, l'ambassadeur de Suède aux Nations unies, Olof Skoog, est resté prudent.

"Il est possible qu'elle soit en possession de preuves que je n'ai pas vues", a-t-il déclaré. "Les informations que j'ai eu jusqu'ici étaient moins claires".

De son côté, l'ambassadeur d'Israël à l'ONU, Danny Danon, a estimé dans un communiqué que "les révélations d'aujourd'hui prouvent une nouvelle fois que l'influence dangereuse de Téhéran au Proche-Orient ne fait que s'amplifier".

 

 

Citation

WASHINGTON (Reuters) - Les Etats-Unis vont travailler à la mise en place d'une coalition internationale pour "repousser" l'Iran, a annoncé jeudi l'ambassadrice des Etats-Unis aux Nations unies.

Nikki Haley a fait cette déclaration en présentant à la presse des morceaux d'armes qu'elle a qualifiés de preuves liant fermement l'Iran aux armes utilisées dans la guerre au Yémen.

"Vous nous verrez construire une coalition pour véritablement repousser l'Iran (...)", a déclaré Nikki Haley lors d'une conférence de presse. Elle se tenait devant ce qu'elle a dit être comme un missile iranien tiré du Yémen en Arabie saoudite.

Dans un hangar militaire, les Etats-Unis ont exposé jeudi pour la première fois des pièces présentées comme étant de l'armement iranien fourni aux milices chiites houthies au Yémen soutenues par l'Iran.

L'Iran a toujours démenti avoir fourni de telles armes aux Houthis.

Reuters a pu accéder au hangar, situé à la Joint Base Anacostia-Bolling à côté de Washington où le Pentagone a exposé les morceaux d'armes et expliqué comment il en avait conclu qu'elles venaient d'Iran.

Parmi les armes exposées, figurent des restes carbonisés de ce que le Pentagone a dit être un missile balistique de courte portée fabriqué en Iran et tiré du Yémen le 4 novembre contre l'aéroport international du roi Khaled, situé à une trentaine de kilomètres de la capitale, Ryad, ainsi qu'un drone et une arme anti-char récupérés au Yémen par les Saoudiens.

Une coalition de pays arabes menée par l'Arabie saoudite bombarde le Yémen depuis le printemps 2015 en soutient au gouvernement yéménite.

 

(Phil Stewart avec Michelle Nichols aux Nations unies; Danielle Rouquié pour le service français)

Tout ceci a un goût de déjà vu...

Edited by Arland
Link to comment
Share on other sites

Il y a 14 heures, Arland a dit :

Bon puisque l'AS n'y arrive pas, on fait appel au grand frère :

db7f7fdd85bab6f7687c053d533547deffe258e5

 

Révélation

Washington (AFP) - Les Etats-Unis ont présenté jeudi des "preuves irréfutables" de ventes de missiles par l'Iran, une "violation flagrante" de ses obligations internationales, ce que Téhéran a aussitôt démenti.

Le missile tiré depuis le Yémen sur l'Arabie saoudite par des rebelles houthis le mois dernier a été "fabriqué en Iran", soutien des Houthis, a déclaré jeudi l'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley, alors que les Etats-Unis haussent le ton face à Téhéran, accusé de violer l'esprit de l'accord historique destiné à assurer la suspension du programme nucléaire iranien.

"Derrière moi se trouvent les débris récupérés du missile tiré par des combattants houthis du Yémen sur l'Arabie saoudite. (...) Il a été fabriqué en Iran avant d'être envoyé à des rebelles houthis au Yémen", a déclaré Mme Haley qui s'exprimait sur une base militaire américaine, au milieu de débris de plusieurs missiles et drones qui provenaient de récentes attaques contre des alliés des Etats-Unis dans la région, a-t-elle affirmé.

"Il a ensuite été tiré vers un aéroport civil, et aurait pu tuer des centaines de civils innocents en Arabie saoudite", a poursuivi Nikki Haley. "Ceci est absolument terrifiant et doit cesser".

"Ceci n'est pas seulement une question d'accord nucléaire. C'est tout ce qu'ils font d'autre. L'Iran pense qu'il a tous les droits", a-t-elle ajouté, affirmant que Téhéran avait notamment violé la résolution 2231 des Nations unies qui englobe l'accord nucléaire interdisant à l'Iran toute vente de missile balistique pendant cinq ans.

L'accord nucléaire signé en 2015 "n'a rien fait pour modérer la conduite du régime dans d'autres domaines", et Téhéran "attise" les conflits régionaux comme celui du Yémen, a-t-elle poursuivi.

Elle a précisé que ces débris avaient été récupérés par l'Arabie saoudite et "prêtés" aux Etats-Unis, mais n'a pu dire si chaque morceau du missile présenté avait été ramassé à la même date.

Questionnée sur la date possible de la vente de ces missiles, Mme Haley n'a pas répondu, se contentant d'insister sur l'origine "irréfutablement" iranienne du matériel présenté.

"Vous allez voir ces armes, vous verrez qu'elles ont des marques partout qui montrent, sans le moindre doute, qu'elles sont fabriquées en Iran, envoyées par l'Iran et données par l'Iran", a-t-elle dit.

D'autres armes ont été présentées aux médias, notamment un missile anti-tank, un "drone kamikaze" et des équipements présentés comme débris d'un bateau explosif, tous remis aux Etats-Unis par l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis.

- Téhéran nie -

L'Iran a rejeté "catégoriquement" toutes les affirmations de l'ambassadrice américaine à l'ONU. Ces dernières constituent "une accusation que nous rejetons catégoriquement comme infondée, irresponsable, provocatrice et destructive", indique un communiqué de la mission iranienne à l'ONU.

Ses "supposées preuves, diffusées publiquement aujourd'hui, sont autant fabriquées que d'autres présentées précédemment lors d'autres occasions", accuse le document.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a posté sur Twitter la photo de Nikki Haley devant les missiles incriminés juxtaposée à celle de l'ancien chef de la diplomatie américaine Colin Powell, brandissant en 2003 à l'ONU ce que les Etats-Unis considéraient comme la preuve de la détention d'armes de destruction massive par Saddam Hussein, juste avant le déclenchement de la guerre en Irak.

"Quand j'étais à l'ONU, j'ai assisté à ce spectacle et à ce qu'il a engendré", a-t-il commenté sous la double photo.

Dans un récent rapport sur des tirs de missiles par les Houthis vers l'Arabie saoudite, l'ONU indique avoir inspecté des débris d'engins laissant penser qu'ils ont été fabriqués en Iran. L'ONU précise toutefois n'avoir pas été en mesure d'identifier le fournisseur des missiles ou les intermédiaires éventuels et souligne poursuivre son travail d'enquête.

Interrogé sur les preuves présentées par Washington, l'ambassadeur de Suède aux Nations unies, Olof Skoog, est resté prudent.

"Il est possible qu'elle soit en possession de preuves que je n'ai pas vues", a-t-il déclaré. "Les informations que j'ai eu jusqu'ici étaient moins claires".

De son côté, l'ambassadeur d'Israël à l'ONU, Danny Danon, a estimé dans un communiqué que "les révélations d'aujourd'hui prouvent une nouvelle fois que l'influence dangereuse de Téhéran au Proche-Orient ne fait que s'amplifier".

Révélation

WASHINGTON (Reuters) - Les Etats-Unis vont travailler à la mise en place d'une coalition internationale pour "repousser" l'Iran, a annoncé jeudi l'ambassadrice des Etats-Unis aux Nations unies.

Nikki Haley a fait cette déclaration en présentant à la presse des morceaux d'armes qu'elle a qualifiés de preuves liant fermement l'Iran aux armes utilisées dans la guerre au Yémen.

"Vous nous verrez construire une coalition pour véritablement repousser l'Iran (...)", a déclaré Nikki Haley lors d'une conférence de presse. Elle se tenait devant ce qu'elle a dit être comme un missile iranien tiré du Yémen en Arabie saoudite.

Dans un hangar militaire, les Etats-Unis ont exposé jeudi pour la première fois des pièces présentées comme étant de l'armement iranien fourni aux milices chiites houthies au Yémen soutenues par l'Iran.

L'Iran a toujours démenti avoir fourni de telles armes aux Houthis.

Reuters a pu accéder au hangar, situé à la Joint Base Anacostia-Bolling à côté de Washington où le Pentagone a exposé les morceaux d'armes et expliqué comment il en avait conclu qu'elles venaient d'Iran.

Parmi les armes exposées, figurent des restes carbonisés de ce que le Pentagone a dit être un missile balistique de courte portée fabriqué en Iran et tiré du Yémen le 4 novembre contre l'aéroport international du roi Khaled, situé à une trentaine de kilomètres de la capitale, Ryad, ainsi qu'un drone et une arme anti-char récupérés au Yémen par les Saoudiens.

Une coalition de pays arabes menée par l'Arabie saoudite bombarde le Yémen depuis le printemps 2015 en soutient au gouvernement yéménite.

 

(Phil Stewart avec Michelle Nichols aux Nations unies; Danielle Rouquié pour le service français)

 

Tout ceci a un goût de déjà vu...

 

Presque tout les reproches crachés par Nikki pour dénoncer l'Iran comme  violation flagrante de ses obligations internationales… accusé de violer l'esprit de l'accord historique destiné à assurer la suspension du programme nucléaire iranien …Ceci est absolument terrifiant et doit cesser …pensent qu'ils ont tous les droits… peuvent être encore plus surement appliqué au EU... :rolleyes:

Et j’adore la réponse de la mission iranienne à l'ONU : "Ces supposées preuves, diffusées publiquement aujourd'hui, sont autant fabriquées que d'autres présentées précédemment lors d'autres occasions " juste épique :laugh:

Edited by Shorr kan
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Ciders a dit :

D'autant plus qu'aux dernières nouvelles, les Iraniens respectent à la lettre l'accord sur le nucléaire.

Oui, mais c'est l'AIEA qui le dit, un repère d'antiaméricains et d'espions à la solde de l'Iran.....un peu comme Air Défense quoi :ph34r: 

  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,665
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Godefroy de Bouillon
    Newest Member
    Godefroy de Bouillon
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...