g4lly

[Positionnement satellitaire] GPS etc.

Recommended Posts

Ceci est un topic générique sur le positionnement satellitaire et le GPS

Pour aborder les différents systemes individuellement se référer au topic associé ;) [*]GLONASS http://www.air-defense.net/Forum_AD/index.php?topic=10056.0 [*]Galileo http://www.air-defense.net/Forum_AD/index.php?topic=1111.35 [*]Beidou http://www.air-defense.net/Forum_AD/index.php?topic=7386.0







Une question vien de me traverser l'esprit:

Les AASM guidées GPS, utilisent elles le signal du systeme GPS americain (enfin j'imagine que oui car c'est le seul systeme de geolocalisation operationel)

Utilisent elles (on dit une AASM?) le signal militaire ultra precis, ou bien utilisent elles le signal classique/civile un peut moins precis?

Une fois que Galileo (ou a la limite GLONASS) sera operationel, pourront elles utiliser ce systeme la?.

Bref j'espere que c'est prevu, car en attendant (et en attendant les AASM mixtes GPS/IR) on aurait pas l'air con si les US coupent le signal civil, ou leur signal tout court...

Pas sur que le signal "military grade" soit nécessaire vu la durée du vol le GPS du missile peut fonctionner en mode différentiel par rapport a celui de l'avion, a supposer que l'avion soit positionné aussi précisément que le GPS militaire - la fusion des donnée INS GPS suivi de terrain doivent permettre un positionnenement décimétrique meme avec le GPS dégradé -. D'ailleurs un signal GPS de bonne qualité - 5 a 7 satellites - n'est pas disponible partout, de plus pas mal d'incertitude sont possible a cause de tout plein d'incertitude sur la propagation des onde EM.

En principe la centrale inertielle sur un si court trajet doit pas trop dériver et permettre un tir précis. Apres s'il faut un tir metrique sans GPS avec un objectif au positionnement incertain ... la version IIR est la pour ca.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Utilisent elles (on dit une AASM?) le signal militaire ultra precis, ou bien utilisent elles le signal classique/civile un peut moins precis?

Il me semble que les Américains aient arrêté la dégradation des signaux GPS depuis approximativement l'an 2000... notamment parce que le DGPS permettait déjà d'avoir une précision proche du mode non-dégradé. Donc un seul signal aujourd'hui avec précision maximale ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Les Ouragan-K pèsent environ 745 kg, leur précision est de 14 m dans le plan horizontal, de 20 m en altitude, 5 cm/s en vitesse et peuvent êtres lancés par groupe de six par des lanceurs Proton-M/Briz-M. Le lancement du premier Ouragan-K était prévu pour 2008."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le GLONASS Russe est opérationel non ? Sur tout leur missile ect...y a marquer guidage GLONASS.

Si j'en crois Wiki :

Following completion, the system rapidly fell into disrepair with the collapse of the Russian economy. Beginning in 2001, Russia committed to restoring the system, and in recent years has diversified, introducing the Indian government as a partner, and accelerated the program with a goal of restoring global coverage by 2009.

As of February 2009, the GLONASS system consists of 20 satellites, of which 19 are operational, and one is undergoing maintenance. The system requires 18 satellites for continuous navigation services covering the entire territory of the Russian Federation, and 24 satellites to provide services worldwide.

Le Glonass est plus précis que le GPS.

Les 70m du Glonass sont à comparer aux 100m du GPS.

Le GPS est précis à 10 m près aujourd'hui. La dégradation volontaire des signaux civils a été arrêtée en l'an 2000.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si j'en crois Wiki :Le GPS est précis à 10 m près aujourd'hui. La dégradation volontaire des signaux civils a été arrêtée en l'an 2000.

Y a deux signaux multiplexé le C/A libre qui permet a lui seul une précision actuellement de l'ordre de 3m grosso modo ... et le P(Y) un signal complémentaire crypté donc pas "spoofable" qui lui permet, seul, une précision de l'ordre de 30cm, en plus de la garantie d'intégrité du signal.

Effectivement vu l'usage vital du GPS dans de nombreuse application, aéronautique marine etc., le glissement volontaire de signal GPS C/A n'est pas/plus utilisé meme en temps de guerre, meme localement. Du moins maintenant c'est officiel. Avant il est pas évident qu'il y ait eu souvent l'usage d'une dégradation volontaire du signal meme si c'était possible et sous entendu, en pratique j'ai rarement entendu dire in vivo un gros décalage GPS dans nos contrées.

Au dela de ca il est possible d'utiliser des technique différentielle ou multidifférentielle qui permet sous réserve d'avoir une référence topographique précise d'obtenir une précision quasi millimétrique au alentour.

En travaux publique par exemple les station GPS différentielle fournissent depuis des année des mesure centimétrique basé sur le signal publique.

Apres c'est interessant ces solution centimétrique ou millimétrique uniquement si on dispose d'une cartographie aussi précise de l'endroit. En France on a la chance d'avoir des gens de grand talent qui nous produise des carte d'une précision "infinie" mais ce n'est pas le cas partout. Donc la mise en relation des réferentiels GPS vers carte et inversement n'est pas forcément d'une grande précision.

Lors d'un tir si  celui ci et ciblé non pas d'un relevé carto mais insitu via un observateur et son GPS ... on se retrouve dans un situation différentiel ... le décalage du GPS de l'observateur etant semblable au décallage  du GPS de l'arme ... pour un lieu donné a un moment donné. Et donc la précision est forte voir tres forte ... du moins au dela de la précision du guidage aero de l'arme, et probablement semble aux capacités de relevé topo de l'oservateur - je suis pas sur que nos unité soient toute capable de faire des relevé topo centimétrique a plusieurs centaine de metre de leur position et sous le feu :) -

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Du moins maintenant c'est officiel. Avant il est pas évident qu'il y ait eu souvent l'usage d'une dégradation volontaire du signal meme si c'était possible et sous entendu, en pratique j'ai rarement entendu dire in vivo un gros décalage GPS dans nos contrées.

Vu comme c'était présenté, j'avais l'impression qu'avant 2000 la dégradation volontaire était systématique ?

Par contre, ca a sans doute plus posé de problèmes que donné d'avantages. Pendant la guerre du Golfe (91), les Américains ont arrêté la dégradation car les troupes de la coalitions avaient dû être équipées en toute hâte de GPS... de modèles civils ne recevant que le C/A. Et tant pis si ca pouvait bénéficier aux Irakiens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le Glonass est plus précis que le GPS.

Les 70m du Glonass sont à comparer aux 100m du GPS.

Le Glonass ne couvre que la Rodina donc une fois à 1000km des côtes, on doit bien se sentir seul avec son sextant...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le GPS est précis à 10 m près aujourd'hui. La dégradation volontaire des signaux civils a été arrêtée en l'an 2000.

Le GPS avait à l'origine une précision nominale de 100m, les upgrades lui permettent aujourd'hui une précision de 20-30 m.

Pour aller au delà, il y a deux méthodes:

- des algorithmes qui donnent une précision inférieure à 10m (pour le grand public, maintenant intégrés dans les puce comme le SIRF)

- le GPS différentiel (DGPS) qui utilise des stations fixes. Ces stations mesurent la différence entre le signal reçu et leurs positions connues puis transmettent la valeur de l'offset par radio (pour une utilisation plus exigeante, genre aviation. En europe c'est l'EGNOS).

Précision du GPS :

Image IPB

Les modèles de récepteurs GPS les plus précis sont DGPS, GPS + GLONASS.

Image IPB

source

La couverture du GLONASS n'est qu'une affaire de temps. Et renseigner vous avant de dire des bêtises. Au Canada par exemple, le Glonass est + dispo et plus précis que le GPS (question d'angles).

C'est quand même la Rodina qui a envoyé le premier satellite radio dans l'espace, ne nous keyplublishisont pas en considérant automatiquement les ingénieurs Russes comme des branques.  =)

Image IPB

élément de comparaison

EGNOS selon Wiki :

Une quarantaine de stations terrestres, réparties sur le territoire européen finalement d'étendue limitée, constituent un maillage serré qui complète la triangulation obtenue à partir des satellites du GPS : la précision nominale de celui-ci, de 20 mètres environ, passe à une précision de 2 mètres avec EGNOS, avec des signaux fiables.

A noter qu'une position est calculée à partir d'une mesure de temps (qui fait intervenir la vitesse de la lumière) alors que les données de vitesse sont obtenues par effet doppler, ce qui est plus précis. Un mobile en mouvement est donc plus facile à positionner. Les GPS de voitures semblent plus précis que les GPS de rando, c'est juste une question de vitesse et d'algos utilisés. Les bombes profitent aussi de cette amélioration de la précision grâce à la vitesse.

Attention, c'est pas du HS : Est ce que les A2SM du Rafale sont prévus pour utiliser GALILLEO voire GLONASS ?  :|

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je dis pas que les scientifiques Russes sont des branques mais si le déploiement des satellites n'est pas complet, la couverture ne peut être aussi complète que le GPS, normal que le Canada en beneficie (proximité géographique+ déploiement ciblé sur le pôle, pré carré Russe.)

J'ai lu aussi qu'un ministre Russe avait poussé récement une gueulante sur le déploiement du Glonass, donc ce n'est pas aussi idyllique que cela.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Attention, c'est pas du HS : Est ce que les A2SM du Rafale sont prévus pour utiliser GALILLEO voire GLONASS ?   :|

La question c'est quel interet? Sinon des puce mixte GPS Glonass sont dispo depuis 1 an environ, mais je suis pas sur qu'on ait vu un grand intéret a les intégrer dans nos armes. Peut etre les prochaines disposerons de puce mixte parce qu'il n'y aura que ca de dispo :)

Pendant leongtemp le WGS84 et le référentiel russe PZ90 n'était meme pas compatible ... ou du moins les fonction de transfert n'était pas connu. On risquait pas d'utiliser les deux conjointement sauf a bosser sur des carto russe :lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le GPS avait à l'origine une précision nominale de 100m, les upgrades lui permettent aujourd'hui une précision de 20-30 m.

Précision du GPS :

Image IPB

Ben si vous lisez ce tableau, vous voyez que la principale source d'amélioration de la précision du GPS public (le SPS) c'est l'arrêt de la dégradation volontaire des signaux (SA on/off). On passe d'une précision typique (50% des cas) de 50 m à environ 15 m. (foutue échelle, soit dit en passant)

Le mode militaire crypté (PPS) est encore plus précis (7 m). Cela dit je me demande si le gars a pu faire ses propres tests avec un récepteur militaire ou s'il s'est contenté de prendre les chiffres qu'on lui a donné...

Les modèles de récepteurs GPS les plus précis sont DGPS, GPS + GLONASS.

Image IPB

... mesures faites en 1996 avec évidemment le SPS en SA "on"... d'où les résultats GPS qui ont jusqu'à 80 m d'erreur lors du test fait en utilisant seulement les positionnements absolus (Fig 11). Ca ne montre rien pour le GPS d'aujourd'hui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

... mesures faites en 1996 avec évidemment le SPS en SA "on"... d'où les résultats GPS qui ont jusqu'à 80 m d'erreur. Ca ne montre rien pour le GPS d'aujourd'hui.

Moi je vois pas 80m ... je vois 16m

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement, 'suis passé trop vite du PDF au forum. Les 80 m sont valables pour la figure 11 de la source, là c'est la Fig. 12, qui utilise les systèmes en mode différentiel.

En mode positionnement absolu, en se fiant aux chiffres donnés dans le tableau, le GPS en SPS sans SA devrait faire aussi bien que le Glonass (enfin, pour ce qu'on arrive à en voir sur la figure 11). Pour le mode différentiel, les tests ont été faits sans être synchronizés avec une référence sol, donc le SA a encore des effets.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement, 'suis passé trop vite du PDF au forum. Les 80 m sont valables pour la figure 11 de la source, là c'est la Fig. 12, qui utilise les systèmes en mode différentiel.

En mode positionnement absolu, en se fiant aux chiffres donnés dans le tableau, le GPS en SPS sans SA devrait faire aussi bien que le Glonass (enfin, pour ce qu'on arrive à en voir sur la figure 11). Pour le mode différentiel, les tests ont été faits sans être synchronizés avec une référence sol, donc le SA a encore des effets.

J'ai regardé la source :)

Les 80m c'est avec le SA activé visiblement je vois pas d'autre explication ... la question c'est quand on  t il fait des test avec le SA activé récement ...

Les 10m c'est sans.

Etonnament moi j'ai plutot autour de 2m en Europe avec un GPS topo. En mode différentiel prés de la source on tombe autour de 2cm voire moins.

A noté que les armements type AASM sont en mode différentiel avec le lanceur... donc avec un avion bien calé on doit obtenir facilement une précision centimétrique de positionnement - normalement le radar de suivi de terrain permet de recalé la centrale inertielle sur les donnée carto, le GPS si disponible aussi, enfin le pod de désignation/observation permet de faire un calage relatif cible/porteur et accessoirement de recaler le porteur sur une position géographique précisément connu -

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai regardé la source :)

Les 80m c'est avec le SA activé visiblement je vois pas d'autre explication ... la question c'est quand on  t il fait des test avec le SA activé récement ...

C'est même écrit noir sur blanc page 8 :The large deviations from the true position due to GPS SA, still present at the time of the measurements in 1996, can be clearly seen.

Les 10m c'est sans.

Non non : The data of the user station are the same as the data already used for the absolute positioning example.

C'est juste l'utilisation d'un mode différentiel qui fait passer les pires erreurs de 80 m à 16 m. En partant du mode non-dégradé précis à 7 ou 15 m et avec une meilleure synchro avec la source, pas étonnant qu'on ait des précisions de fou.

Bref, tout ca pour revenir à ce que je dis depuis le début, faire une comparaison hâtive Glonass 70 m GPS 100 m, c'est nimportanawak aujourd'hui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bref, tout ca pour revenir à ce que je dis depuis le début, faire une comparaison hâtive Glonass 70 m GPS 100 m, c'est nimportanawak aujourd'hui.

nimportanawak ? merci, mais j'ai pas l'impression que ce soit moi le 'hâtif'

on peut le lire partout ! :

chez Morintech Navigation AS par exemple.

GPS:

The navigational signals transmitted by the satellites are received by GPS-receivers. These receivers determine object’s position by the method of received signals’ triangulation. Used by the civil marines the coarse acquisition (c/a) code allows determine position of an object with the accuracy up to 100 meters. Used by the United States Navy the “P” accurate code allows determine position of an object with the accuracy up to 20 meters.

GLONASS:

The navigational signals transmitted by the satellites are received by GLONASS-receivers. These receivers determine object’s position by the method of received signals’ triangulation. Used by the civil marines the code allows determine position of an object with the accuracy up to 50 - 70 meters. In the mode of usual access the GLONASS system exceeds the GPS system in accuracy, at the same time providing opportunity for operation in areas of higher latitudes.

Radionavigation Satellite Services (RNSS)

GPS:

In the past, civil users worldwide could only use the Standard Positioning Service (SPS). The DoD intentionally degraded the signals to limit accuracy for civil users by a so called Selective Availability (SA) bias. The SA bias on each satellite signal was different, and so the resulting position solution was a function of the combined SA bias from each satellite used in the navigation solution. Because SA was a changing bias with low frequency terms in excess of a few hours, position solutions or individ-ual satellite pseudo-ranges cannot be effectively averaged over periods shorter than a few hours. Dif-ferential corrections must be updated at a rate less than the correlation time of SA (and other bias er-rors). The potential accuracy of around 25 m was reduced to:

100 m horizontal accuracy

• 156 m vertical accuracy

• 340 ns time accuracy

Authorized users with cryptographic equipment and keys and specially equipped receivers were re-stricted to the use of the Precise Positioning System (PPS) of GPS. Only U. S. and Allied military, and certain U. S. Government agencies could use the PPS. PPS accuracy is:

22 m horizontal accuracy

• 27.7 m vertical accuracy

• 200 ns time accuracy

GLONASS:

The GLONASS system is managed for the Russian Federation Government by the Russian Space Forces. It has two types of navigation signals: standard precision navigation signal (SP) and high pre-cision navigation signal (HP). SP positioning and timing services are available to all GLONASS civil users on a continuous, worldwide basis and provide the capability to obtain horizontal positioning accuracy within 57 - 70 m (99.7 % probability), vertical positioning accuracy within 70 m (99.7 % probability) and velocity vector components measuring accuracy within 15 cm/s (99.7 % probability). These characteristics may be significantly increased using differential mode of navigation and special methods of measurements (e.g. carrier phase etc.). HP positioning increases the accuracy for GLONASS users in the range of 10 to 20 m.

et aussi Urban transport systems...

RIA Novotsi : GPS-GLONASS: vers une compatibilité des systèmes (expert américain)

MOSCOU, 7 avril 2008 - RIA Novosti. Le signal des nouveaux satellites américains de navigation GPS sera compatible avec les appareils russes GLONASS-K, a annoncé le représentant du Département d'Etat américain le colonel Mark Crews lors de la conférence internationale pour la navigation par satellite qui a débuté lundi à Moscou.

Selon lui, les deux pays ont signé en 2006 un mémorandum de compréhension sur cette question. Depuis, des groupes de travail russo-américains se réunissent régulièrement.

Le groupement de satellites américains GPS compte 31 appareils et deux autres seront lancés prochainement.

La précision de la localisation est actuellement de 57 cm, alors que le lancement de nouvelles versions de satellites du bloc 3A permettra d'affiner la précision de positionnement sur terre à 0,25 cm, a noté l'expert américain.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Décidément c'est à se demander si vous lisez vos propres sources, Rom_un...

Le GPS était précis à 100 m près en mode civil (SPS) avec dégradation volontaire du signal (SA) jusqu'en l'an 2000.

Depuis le SPS est dispo en mode non-dégradé (pas de SA), précis à environ 15 m près.

chez Morintech Navigation AS par exemple.

Page datée de 1999-2000, époque encore sous SA.

The DoD intentionally degraded the signals to limit accuracy for civil users by a so called Selective Availability (SA) bias. [...]

The potential accuracy of around 25 m was reduced to:

• 100 m horizontal accuracy

Rapport daté du 8 juin 1999.

Donc oui, sous SA je ne conteste pas que le GPS avait une précision de seulement 100 m. Mais aujourd'hui il n'est plus sous SA et a une précision d'environ 15 mètres. Donc si le Glonass est toujours à 70 m comme il y a 10 ans, il est largué.

La précision de la localisation est actuellement de 57 cm, alors que le lancement de nouvelles versions de satellites du bloc 3A permettra d'affiner la précision de positionnement sur terre à 0,25 cm, a noté l'expert américain.

Que dire de plus ?

Dans pas mal de bouquins que j'ai chez moi "on peut lire partout" que Mitterrand est président de la République aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le code C/A est précis autour de 3 a 5m ... le code P(Y) autour de 30cm.

Glonass est moisi a plusieurs satellite en panne ou dont les données sont peu fiable. De plus les horloge atomique russe sont pas au top du top ni les station de positionnement. De plus Glonass offre rarement plus de 4 satellite dans ses zone de bonne couverture là ou GPS en offre souvent 7 a 9.

GPS a des gros probleme de financement et la prochaine génération de satellite a du plomb dans l'aile.

Gallileo est lui pas financé du tout ... ou quasiment pas.

Quant a Beidou ... c'est chinois et ca marche un peu en Chine.

La correlation GPS WGS84 vers Glonass PZ90 n'est possible que depuis fin 2007 ... et les puces intégrant les deux systemes ne sont disponible que depuis 1 an.

Alors oui il est possible que dans un environnement GPS a plusieurs satellite l'ajout de quelques satellite Glonass dans les calcul affine les mesure. La question c'est en a ton vraiment besoin, la réponse c'est pas vraiment.

Dans le civile on a rarement besoin d'un positionnement métrique, et quand on en a besoin on se tourne vers une solution différentielle, qui permet a tout un chacun un positionnement au centimètre pres. Les GPS de bagnole fonctionne tres bien avec des précision quasi métrique sans artifice autre que la carto assez précise.

Pour le positionnement relatif ... on a pas besoin d'un précision absolue puisque c'est relatif. On se retrouve donc de facto en mode différentiel et sauf que l'action s'étende dans le temps et dans l'espace, les différentes mesures dérivent ensemble donc les erreurs se compensent.

Etonnament Glonass est tellement précis que peut de solution pure glonass sont utilisé pour les application critique ;)

Sinon pour la dégradation de signal ... elle est facilement calculable est dérive lentement donc facilement intégrable dans les calculs de position d'ailleurs elle n'est pas forcément de 100m parfois elle est de 0m. Néammoins cette dégradation de C/A - qui est lui meme une version moins précise que P(Y) - était peu utilisé en pratique ... j'utilise GPS depuis 95 et en Europe je n'ai jamais relevé de différence de positionnement telle dans de bonne condition d'utilisation, meme a l'époque.D'ailleurs pour imposer son systeme les USA se devaient de fournir un signal utilisable par les utilisateur potentiel, et donc permettre un positionnement normal avec une dizaine de metre d'erreur guere plus. Sans ca les solution type LORAN DECCA RANA RACAL et autres auraient perduré longtemps, alors qu'elles n'ont quasiment plus de financement depuis des lustres. Seul LORAN-C survit en backup de GPS et jusqu'a la disponibilité de Gallileo.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Rob1 mais je n'ai jamais prétendu que le GPS n'allait pas au dessous de 100m. Je sais bien que la SA du GPS avait sauté, j'était du genre en 1991 a mesurer la CEP de mon GPS pour bateau dans mon jardin, je le fait aujourd'hui avec mon téléphone.

Mais il est faut de croire que le GLONASS ne peut pas aller au dessous de 70m ! Techniquement, le GLONASS est sensiblement équivalent, peut être meilleur quand les satellites sont bas.

Maintenant, le GLONASS subit ses défauts de jeunesse : le nombre de satellites en l'air, proportionnel au budget disponible. Mais il faut noter que si les US ont des satellites en réserve pour les coups durs, ils les remplacent moins vite que les Russes. Ces derniers prétendent actuellement que bientôt, leur constellation offrira de meilleurs services.

Voici une simulation  comparative du GPS et du GLONASS :

Avec les satellites disponibles en 2007 :

Image IPB

Attention à l'échelle, le GLONASS se prend une raclée à cause de son indisponibilité.

It is easy to see from this analysis that the

incomplete Glonass constellation is nowhere near

the performance level of GPS.

Avec le Full Operational Capability (FOC)

Image IPB

On se retrouve avec des performances comparables, loin des 70m (avec encore des indispo).

Alors oui il est possible que dans un environnement GPS a plusieurs satellite l'ajout de quelques satellite Glonass dans les calcul affine les mesure. La question c'est en a ton vraiment besoin, la réponse c'est pas vraiment.

Le DGPS n'apporte qu'un plus au GPS, ça reste un offset.

Si tu n'a que 3 satellites GPS, ta position même corrigée reste approximative. L'intérêt de la solution mixte est que si tu reçois aussi 3 sat GLONASS, alors le 3+3 te donnera une meilleure position. C'est une question de disponibilité, la plupart des études 'GPS Vs GPS+GLONASS' s'intéressent plus à la disponibilité qu'a la précision.

GPS, GLONASS, GPS+GLONASS, Galileo .. auront tous besoin du différentiel pour améliorer la précision. Ils subissent tous les mêmes perturbations (dont celle de la déformation de l'espace temps.  =))

Etonnament Glonass est tellement précis que peut de solution pure glonass sont utilisé pour les application critique

Pour la même raison qu'un téléphone 3G fonctionne aussi en GSM, Ça reste une question de disponibilité. Je trouve que l'on aurai plus intérêt à discuter de cette disponibilité que de la précision. C'est stratégiquement plus intéressant avec les solutions de brouillage,  les missiles ASAT, la dépendance et la résilience face au GPS...

Ca mérite un topic spécial positionnement par satellite...

Il n'y a pas moyen de déplacer tous ces posts dans un topic dédié avant qu'un modo appuie sur le bouton rouge ?

Parce que même avec un brouilleur GPS+GLONASS on est pas à l'abri, je crois que certain ICBM se positionnent par rapport au étoiles.  :-[

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Parce que même avec un brouilleur GPS+GLONASS on est pas à l'abri, je crois que certain ICBM se positionnent par rapport au étoiles.

Y compris les SNLE qui recalent leur centrale inertielle ainsi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le GPS est mort?

http://www.wired.com/dangerroom/2012/06/darpa-gps/

The navigational system used by the military for just about everything from guiding drones to dropping bombs is increasingly under threat of attack. Now, the Pentagon’s desperate to replace it. Or, at least, reinforce it enough to stave off a looming storm of strikes.

That’s the thrust of a new venture from Darpa, the military’s premier research arm and the brains behind GPS’ initial development in the 1950s. On Tuesday, the agency announced the second phase of their program, “All Source Positioning and Navigation (ASPN),” that’s trying to “enable low-cost, robust and seamless navigation solutions … with or without GPS.”

The program, which Darpa quietly kicked off last year with two awards for theoretical research, is one part of a larger military effort that’s trying to steer the Pentagon away from its GPS dependency.

Why? First off, there’s the growing risk of GPS signals being jammed by adversarial forces. Enemies on the ground can also “spoof” a GPS system — essentially tricking it into showing an incorrect location. And these are far from hypothetical risks: Mere weeks ago, a fatal drone crash in South Korea was attributed to GPS signal jamming from north of the border. Last year, Iranians (perhaps dubiously) claimed they jammed the GPS signals navigating an American spy drone, then spoofed the system to land in Iran’s clutches.

And those GPS-thwarting capabilities continue to grow — at a pace that’s exceeded the military’s ability to keep pace — largely because of a booming commercial market for GPS-jamming technology. Such electronic warfare “was once the province of a few peer-adversaries,” Darpa deputy director Ken Gabriel told the House Armed Services Committee’s panel on emerging threats earlier this year. “It is now possible to purchase commercial off-the-shelf components for more than 90 percent of the electronics needed in an [electronic warfare] system.”

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Statistiques des membres

    5228
    Total des membres
    1132
    Maximum en ligne
    scrat s16
    Membre le plus récent
    scrat s16
    Inscription
  • Statistiques des forums

    20343
    Total des sujets
    1150777
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets