Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

AFRIQUE : politiques internes et relations internationales


Recommended Posts

https://www.scmp.com/news/china/diplomacy/article/3090225/contract-kenyas-china-funded-railway-ruled-illegal (23 juin 2020)

Vendredi, une cour d'appel kenyane a déclaré illégal le contrat ferroviaire entre le Kenya et la China Road and Bridge Corporation (CRBC).

La Cour d'appel, qui traite les affaires découlant des décisions de la Haute Cour du Kenya, a jugé que la compagnie ferroviaire publique Kenya Railways n'avait pas respecté - et violé - les lois du pays "dans le cadre de la passation de marché du projet SGR".

L'activiste kenyan Okiya Omtatah et la Law Society of Kenya, une association d'avocats en exercice, ont intenté le procès en 2014 afin de faire cesser la construction du SGR. Ils ont fait valoir que le chemin de fer était un projet public qui aurait dû être soumis à une procédure de passation de marché équitable, concurrentielle et transparente.

Au lieu de cela, le contrat a été attribué à un fournisseur unique sans appel d'offres, malgré le fait que le fardeau du remboursement des prêts incombe aux contribuables kenyans.

La Haute Cour a rejeté l'affaire et a ordonné que les documents utilisés par les plaignants à l'appui de leur cause - y compris le contrat et d'autres documents de négociation, qui, selon le gouvernement, étaient classés secrets - avaient été obtenus illégalement et devaient être effacés des dossiers du tribunal. Les plaignants ont fait appel de cette décision.

Mais la décision de la cour d'appel en faveur des plaignants intervient après qu'une grande partie du projet ait été achevée et soit opérationnelle.

Sous la pression de la pandémie de coronavirus, qui a ravagé l'économie, et pour pour payer ses dettes, le gouvernement kenyan a forcé les importateurs à utiliser le train. Mais les camionneurs et les importateurs ont résisté, affirmant qu'il est plus coûteux d'utiliser le rail que les camions.

Edited by Wallaby
  • Haha 2
  • Confused 1
  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...

RÉPONSE D’HUBERT LYAUTEY AU DÉPUTÉ BIROT QUI FIT L’ERREUR DE DÉCLARER QUE L’EMPIRE DU MAROC ÉTAIT UNE « COLONIE FRANÇAISE » (LYON, 29 FÉVRIER 1916)

 THEATRUM BELLI 7 JUILLET 2020

     

Permettez-moi maintenant, cher monsieur Birot, de retenir l’attention sur une de vos paroles.

Parlant de l’Algérie, de la Tunisie et du Maroc, vous avez dit : « Nos trois colonies ». Or, rien ne serait plus inexact et plus périlleux que de faire de l’Afrique du Nord une image aussi simplifiée, et de considérer la Tunisie, l’Algérie et le Maroc sous le même aspect.

Alors que nous sommes en Algérie depuis plus de quatre-vingt ans, en Tunisie depuis trente-cinq ans, nous n’avons pris pied au Maroc qu’il y a huit ans, et notre protectorat y date de moins de quatre ans.

Et puis, si l’Algérie est bien une « colonie », le Maroc est un « protectorat », et ce n’est pas là seulement question d’étiquette.

Alors que nous nous sommes trouvés en Algérie en face d’une véritable poussière, d’un état de choses inorganique, où seul le pouvoir constitué était celui du dey turc effondré dès notre venue, au Maroc, au contraire, nous nous sommes trouvés en face d’un empire historique et indépendant, jaloux à l’extrême de son indépendance, rebelle à toute servitude, avec sa hiérarchie de fonctionnaires, sa représentation à l’étranger, ses organismes sociaux dont la plupart subsistent toujours. Songez qu’il existe encore au Maroc nombre de personnages qui furent ambassadeurs du Maroc à Saint-Pétersbourg, à Londres, à Berlin, à Madrid, à Paris, accompagnés de secrétaires et d’attachés, hommes d’une culture générale, qui ont traité d’égal à égal avec les hommes d’état européens, qui ont le sens et le goût des choses politiques : rien de similaires en Algérie ou en Tunisie. À côté de cet état-major politique, il existe également un état-major religieux qui n’est pas négligeable. Le ministre de la justice actuel du sultan a professé pendant des années à l’université d’El-Azar au Caire, à Istamboul, à Brousse, à Damas, est en correspondance avec les oulémas jusqu’aux Indes, et n’est pas le seul qui soit en relations avec l’élite islamique d’Orient. Il existe enfin une équipe économique de premier ordre composée de gros commerçants qui ont des maisons à Manchester, à Hambourg, à Marseille… »

 

https://theatrum-belli.com/reponse-dhubert-lyautey-au-depute-birot-qui-fit-lerreur-de-declarer-que-lempire-du-maroc-etait-une-colonie-francaise-lyon-29-fevrier-1916/

 

Sur son tombeau, le Maréchal Lyautey a voulu que soit inscrit en arabe : « Plus je connais les Marocains et plus je vis dans ce pays, plus je suis convaincu de la grandeur de cette nation. »

 

Tombeau-Lyautey-1320x880.jpg

 

  • Like 3
Link to post
Share on other sites

Barkhane ne réglera jamais les problème de la région sahélienne, pas plus que la stabilisation de la Libye n'arrêtera le flot de réfugiés. Il faut des solutions politiques, économiques et climatiques. Il est intéressant que l'Union Africaine bosse elle aussi sur ces problèmes.

Deux reportages de la chaîne "Le Monde Afrique" ici, qui donne l'exemple, mais il y a plein de reportages intéressants permettant de sortir des 2 minutes catastrophe, ou du 45 minutes tourisme/catastrophe : 

& aussi, plutôt que de planter des arbres, ce qui coûte cher et ne donne pas toujours le résultat escompté, la technique de « régénération naturelle assistée » :

 

Edited by rendbo
  • Like 2
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/08/27/au-senegal-dakar-a-peur-de-ses-3-000-tonnes-de-nitrate-d-ammonium_6050124_3212.html

Au total, 3 050 tonnes de nitrate d’ammonium, une substance chimique utilisée pour fabriquer des engrais ou des explosifs, y sont stockées sur des palettes dans les entrepôts maliens du port. Le tout à quelques mètres du centre historique de la capitale sénégalaise.

Les camions de trente tonnes remplis de ces produits chimiques ont commencé leur noria vers la frontière est du pays, à raison de vingt camions par jour, malgré la crise qui touche le Mali et l’embargo de la Cédéao. L’opération devrait être terminée le 1er septembre.

Link to post
Share on other sites

https://www.nytimes.com/2020/08/31/world/africa/ammonium-nitrate-port-dakar.html

Les responsables du port de Dakar ont refusé de dire combien de temps le nitrate d'ammonium avait été stocké dans le port, quel(s) navire(s) l'avait transporté ou pourquoi le stock s'était accumulé.

Au moins sept cents tonnes ont été déplacées pour la société chimique Maxam, destinées à être utilisées dans les mines d'or de Loulo et Gounkoto, a déclaré Marc Dabou, secrétaire général du ministère malien des transports et de la mobilité urbaine.

Ces mines ne se trouvent pas dans le nord ou le centre du Mali, où opèrent des groupes armés, mais dans l'ouest, près de la frontière sénégalaise.

M. Dabou a déclaré qu'environ 20 000 tonnes de nitrate d'ammonium sont introduites au Mali chaque année, et que le matériel est transporté "en parfaite conformité avec les règles de transport des marchandises dangereuses".

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

https://www.rts.ch/play/radio/forum/audio/le-fleau-du-colonialisme-vert-interview-de-guillaume-blanc?id=11572317 (9 septembre 2020)

Interview de Guillaume Blanc, historien de l'environnement, auteur de l’essai "L'invention du colonialisme vert. Pour en finir avec le mythe de l'Eden africain".

https://www.franceculture.fr/emissions/le-journal-de-lhistoire/comment-lecologie-vint-au-colonialisme-francais (1er septembre 2020)

Et l’objet sur lequel se penche Guillaume Blanc pour déconstruire un discours élaboré en toute bonne conscience écologique, c’est l’invention des parcs naturels. Parce que des parcs protégés en Afrique, il y en a environ 350 ! 350 sites classés qui conservent la nature pour nous au cas où nous aurions envie d’y faire un tour ou pour certain d’y faire un petit safari entre amis. Cette naturalisation de l’Afrique se fait violence quand les dispensateurs de labels prestigieux tel que l’UNESCO impriment dans leur cahier des charges des obligations qui conduisent à exproprier leurs habitants, voir à déplacer des villages entiers, comme celui de Gich au sein du parc de Simien en Ethiopie, que l’État avait réussi à faire inscrire sur la Liste du patrimoine mondial en 1978. 2500 personnes sont déplacées en 2016 au motif qu’ils détruiraient leur environnement par leurs activités d’élevage et d’agriculture vivrière sans conscience de la valeur du sol qu’ils occupent depuis des générations. L’Unesco a félicité officiellement l’Éthiopie pour ces mesures de prévention et une fois le péril disparu, le Simien a réintégré la prestigieuse Liste. Ce colonialisme vert c’est le paroxysme des contradictions : protéger de manière autoritaire des îlots de nature au mépris de leur population et organiser en toute bonne conscience la destruction de ce qui reste autour.

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/06/02/l-union-europeenne-reduit-son-soutien-au-wwf-accuse-de-bafouer-les-droits-des-pygmees-au-congo_6041555_3212.html (2 juin 2020)

L’Union européenne réduit son soutien au WWF, accusé de bafouer les droits des Pygmées au Congo

L’appui à la création du parc naturel de Messok Dja est suspendu. Bruxelles va passer au crible ses financements aux aires protégées en Afrique centrale.

L’Union européenne (UE) a décidé de suspendre une partie de ses financements au Fonds mondial pour la nature (WWF), en raison de manquements au respect des droits humains dans le projet de création de l’aire protégée de Messok Dja, au Congo-Brazzaville. La sanction, entrée en vigueur le 17 avril, n’a fait l’objet d’aucun communiqué de presse. Elle constitue pourtant un sévère avertissement pour la plus grande organisation mondiale de protection de la nature et donne pour la première fois gain de cause aux communautés autochtones du bassin du Congo menacées d’éviction par un projet de conservation.

Or l’UE, après avoir mandaté sur le terrain l’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) pour vérifier les allégations exprimées par plusieurs Baka sur la violence des écogardes sous la supervision du WWF, conclut qu’il existe « des failles » dans le processus de consultation. Auparavant, des ONG congolaises et l’association de défense des peuples autochtones Survival International avaient déjà alerté à de nombreuses reprises sur les menaces et les mauvais traitements que subissent ces populations.

Il est probable que la plainte déposée auprès du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) par six communautés baka vivant à proximité de Messok Dja, en 2018, ait aussi motivé la décision de la Commission européenne. Le PNUD appuie également le projet d’aire protégée. Les conclusions de l’audit mené par le bureau indépendant chargé du respect des normes sociales et environnementales dans les projets financés par l’agence onusienne, rendues publiques le 10 mars dans un rapport préliminaire, confortent les critiques à l’encontre du WWF. Ses auteurs déplorent de la part de l’ONG un « manque de compréhension » de ce que devrait être un processus de consentement préalable.

Le WWF continuera de bénéficier de financements européens pour aider le gouvernement à lutter contre le braconnage. Mais il n’est plus question d’apporter un soutien à la création du parc de Messok Dja tant que les Baka n’auront pas donné leur consentement, après avoir été réellement écoutés.

  

Le 07/03/2019 à 13:33, Wallaby a dit :

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/03/05/le-wwf-accuse-de-financer-des-factions-paramilitaires-violentes_5431837_3210.html (5 mars 2019)

Dans une enquête-fleuve basée notamment sur plus de cent entretiens, le site d’information américain [Buzzfeed] recense une série d’exactions barbares commises sur des populations locales par des membres de WWF. Torture, viols ou meurtres, ces violences auraient été observées dans au moins six pays d’Asie et d’Afrique, notamment l’Inde, le Népal, le Cameroun et la République centrafricaine. En rétribuant ces hommes et en leur fournissant de menus équipements – couteaux, jumelles de nuit, matériel antiémeute –, l’ONG au logo à l’effigie d’un panda est accusée d’avoir « financé des raids dans des villages ».

 

Edited by Wallaby
  • Sad 1
Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...

Tanzanie :

https://www.spiegel.de/international/world/elections-in-tanzania-a-model-african-country-slides-into-dictatorship-a-4eebde15-1c80-47b4-af8d-66f4e0b24d25 (26 octobre 2020)

En octobre 2015, John Magufuli, qui est surnommé "le bulldozer", a remporté l'élection présidentielle en promettant d'assainir la corruption. L'enthousiasme était grand, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du pays, et Magufuli s'est présenté comme un homme d'action ayant l'intention de faire le ménage. Il a licencié des fonctionnaires incompétents, lancé des projets d'infrastructure et poursuivi les fraudeurs fiscaux.

Mais bientôt, Magufuli a commencé à montrer son vrai visage, alors que des membres de l'opposition et d'autres critiques étaient réduits au silence, arrêtés ou tués. Zitto Kabwe, chef du parti d'opposition Alliance pour le changement et la transparence (ACT) et ami de Lissu, affirme que dans les trois provinces où il a commandé des enquêtes, près de 400 opposants au régime ont disparu. Fin janvier de cette année, un parlementaire du parti au pouvoir a demandé que Kabwe, dont il a qualifié les actes de "trahison", soit tué.

Des journaux et des chaînes de télévision ont été fermés à plusieurs reprises, tandis que des journalistes critiques sont arrêtés et torturés. Ils risquent jusqu'à trois ans de prison pour avoir diffusé des informations que le gouvernement prétend fausses. Les journalistes étrangers disposant d'une accréditation officielle sont confiés à un gardien du gouvernement qui les surveille, tout comme ils le font dans des endroits comme la Syrie et la Corée du Nord, et ils risquent d'être arrêtés s'ils entrent dans le pays en tant que touristes.

C'est la tentative d'assassinat qui a fait de Lissu un candidat à la présidence. Magufuli lui-même a officiellement condamné l'attentat, mais il est clair pour Lissu que ce sont les hommes de main du président qui ont commis le crime. Et c'est l'attentat qui a fait de Lissu un adversaire potentiellement plus dangereux pour Magufuli, une sorte de martyr même.

S'il y avait des élections libres, de nombreux experts et diplomates internationaux sont convaincus que Lissu aurait de bonnes chances de gagner. Mais comme l'élection ne sera probablement ni libre ni équitable, il faut attendre de voir à quel point le résultat sera falsifié en faveur de Magufuli.

Les investisseurs internationaux ont commencé à éviter le pays. La situation est incertaine, et les entreprises se trouvent confrontées à des demandes de plus en plus bizarres d'arriérés d'impôts. La société londonienne Acacia Mining, par exemple, a soudainement été confrontée à une demande de 190 milliards de dollars d'impôts, bien qu'elle ait finalement conclu un accord pour un paiement de 300 millions de dollars.

En outre, les relations autrefois excellentes avec la Chine se sont également sensiblement refroidies. D'autant plus que Magufuli a mis un terme à un projet de plusieurs milliards de dollars pour un port en eau profonde.

Link to post
Share on other sites

Et pendant ce temps en Côte d'Ivoire:

Hier:

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/11/03/cote-d-ivoire-alassane-ouattara-annonce-vainqueur-de-l-election-presidentielle_6058284_3212.html

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara annoncé vainqueur de l’élection présidentielle

La Commission électorale indépendante a annoncé, mardi, la victoire du président sortant, avec 94 % des voix et une participation de 53,9 %.

 

« Le meilleur », comme Alassane Ouattara se proclame sur les affiches qui tapissent la Côte d’Ivoire, l’a emporté. Aucune surprise n’était attendue. La Commission électorale indépendante (CEI) a annoncé, mardi 3 novembre peu avant 5 heures du matin, la victoire du président ivoirien, à l’issue du scrutin du 31 octobre entaché de violences. Un score massif de 94,27 % et un taux de participation de 53,9 % qui interroge, aucun procès-verbal des résultats n’ayant été affiché à la sortie des bureaux.

La participation était le seul véritable enjeu après que les deux principaux opposants encore en lice, Henri Konan Bédié et Pascal Affi N’Guessan, ont annoncé leur boycottage du vote et appelé leurs militants à empêcher son déroulement. Avant que ne soient égrainés les derniers résultats, la coalition de l’opposition, qui rejette la légalité de ce troisième mandat, avait déjà dénoncé la « parodie d’élection », déclaré la « vacance du pouvoir » et maintenu son appel à la « désobéissance civile ».

Un « conseil national de transition » a été formé, avec à sa tête l’ex-président Bédié, avant que ne soit mis en place, « dans les prochaines heures, un gouvernement de transition ». De son côté, le gouvernement a accusé l’opposition de « complot contre l’autorité de l’Etat » et a annoncé avoir saisi le procureur de la République d’Abidjan afin que soient « traduits devant les tribunaux les auteurs et les complices de ces infractions ». Deux Côte d’Ivoire se font face, au risque d’une nouvelle plongée dans l’abîme. Dans la soirée de lundi, des grenades assourdissantes ont été tirées au domicile de plusieurs opposants.

Si le président de la CEI a estimé que « globalement, le vote s’est bien passé », Indigo, une ONG locale, a effectué un constat moins positif. Selon ses observateurs, « 23 % des bureaux de vote à l’échelle nationale sont restés fermés » du fait du mot d’ordre de l’opposition, « des situations de suspicion de bourrages d’urnes dans certains bureaux » ont été notées dans douze localités, et « 391 incidents ont été enregistrés et vérifiés le jour du scrutin ».

 

Aujourd'hui:

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/11/04/cote-d-ivoire-a-peine-reelu-president-alassane-ouattara-durcit-le-ton-face-a-l-opposition_6058392_3212.html

Côte d’Ivoire : à peine réélu président, Alassane Ouattara durcit le ton face à l’opposition

Quelques heures après que la Commission électorale indépendante a annoncé la victoire pour un troisième mandat du président sortant, plusieurs lieutenants de l’ex-chef d’Etat Henri Konan Bédié ont été appréhendés.

 

Ce n’est pas dans les habitudes du quartier. A Cocody-Ambassades, les demeures sont vastes et belles, les pelouses bien taillées, les véhicules onéreux et les habitants riches ou prestigieux. Voire les deux. Alors, quand une barricade enflammée se dresse au milieu de la chaussée à quelques mètres de l’entrée de ce réduit de l’aristocratie ivoirienne, une grande bourgeoise au volant de sa Mercedes 500 interroge les badauds avec étonnement : « Mais que se passe-t-il ? » pour s’entendre répondre que « C’est Ouattara qui fait arrêter tout le monde. » Un peu plus loin, Eric, un étudiant en droit promet de combattre « jusqu’à la mort pour l’Etat de droit, la défense de la Constitution et contre la présidence à vie » du chef de l’Etat sortant, avant de s’égailler avec ses camarades comme une volée de moineaux après un tir de gaz lacrymogène.

Le président sortant, quelques heures après que la Commission électorale indépendante (CEI) a annoncé sa victoire pour un troisième mandat contesté avec un score de plus de 94 %, a démontré que les menaces d’arrestations ne relevaient pas de la simple intimidation. Plusieurs lieutenants d’Henri Konan Bédié ont en effet été appréhendés au domicile de l’ex-chef d’Etat dans l’après-midi du mardi 3 novembre.

Dès 13 h 30, la grande bâtisse de plain-pied était encerclée par les CRS, chargés de disperser les manifestants réunis autour des lieux à coup de gaz lacrymogènes, avant que les unités d’élite de la gendarmerie et la garde républicaine prennent le relais. Celles-ci sont finalement entrées dans la maison, embarquant Maurice Kakou Guikahué, le secrétaire exécutif du Parti démocratique de Côte d’Ivoire, et une vingtaine d’autres cadres du parti de l’ancien chef d’État. Selon les dernières informations, après avoir été reconduit à son domicile, M. Guikahué aurait été à nouveau interpellé par la police. Henri Konan Bédié est, lui, resté dans sa maison avec son épouse. Les gendarmes chargés de leur protection leur ont été retirés.

Edited by Patrick
  • Sad 2
Link to post
Share on other sites
  • 4 weeks later...

http://www.opex360.com/2020/11/30/le-chef-detat-major-de-la-marine-met-en-garde-contre-le-comportement-conquerant-de-la-chine/ 

le « comportement conquérant » de la Chine !    Surtout dans les mers d'Asie et Pacifique ... mais pas que sournoisement :

PLUS PRES DE NOUS :  Greenpeace accuse des navires chinois de pêche illicite au large du Sénégal

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/10/09/greenpeace-accusent-des-navires-chinois-de-peche-illicite-au-large-du-senegal_6055375_3212.html

Dans un rapport, l’ONG dénonce l’attribution non transparente de licences de pêche à des navires industriels étrangers qui en profiteraient pour surexploiter les ressources halieutiques sénégalaises.

Depuis un abri construit sur la plage de Kayar, ville de pêcheurs à 50 kilomètres de Dakar, Assane Sarry regarde les pirogues parties pêcher au loin. « Les poissons se raréfient de plus en plus. Pageots, espadons, yaboy… On ne les voit quasiment plus », commente l’homme qui part en mer depuis trente-deux ans.

« C’est [la faute de] la pêche industrielle ! », s’exclame Mor Mbengue, membre de la Plate-forme des acteurs de la pêche artisanale du Sénégal (Papas).

« Depuis 2012, les licences de pêche sont gelées par le gouvernement pour faire face à la raréfaction des ressources halieutiques. Pourtant, des bateaux industriels, souvent chinois, continuent d’en obtenir et nous les voyons amasser des tonnes de poissons dans les eaux sénégalaises »  .... Sur fond de corruption et d'attribution de licences de pêches vai des intermédiaires sénégalais... 

Sur le terrain, les attributions non transparentes de licences et la pêche industrielle dissimulée inquiètent. « Depuis 2006, j’ai perdu plus de la moitié de mes revenus car les fonds marins se vident », se désole Assane Sarry, le pêcheur de Kayar. Les conséquences se reportent sur toute la filière qui emploie plus de 600 000 personnes à travers le pays.

Les Sénégalaises qui transforment les poissons manquent de petits pélagiques comme les sardines, les maquereaux ou les anchois pour gagner leur vie. « Nous devons respecter le repos biologique, laisser le poisson se reproduire et surtout, demander un audit de la flotte sénégalaise au ministère », revendique Maty Ndao, présidente des femmes transformatrices de Kayar, dépitée devant les dizaines de tables de découpage et de préparation de poissons, grises et vides, qui font face à l’océan.

CONSEQUENCE ..  Crise économique, bateaux de pêche devenus inutiles, plus d'espoir local  .. Migrants : entre le Sénégal et les îles Canaries, une route de l'immigration dangereuse

https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/migrants-entre-le-senegal-et-les-iles-canaries-une-route-de-l-immigration-dangereuse_4200501.html

  • Like 1
  • Thanks 2
Link to post
Share on other sites

Il est arrivé la même chose dans les années 80/90 au large de la Somalie... on a vu ce que cela à produit! la raréfaction du poisson a grandement contribuer à la reconversion des pécheurs, fautes de revenus, beaucoup se sont tournés vers le piratage de bateaux. Fallait bien nourrir la famille.

En espérant que les mêmes causes ne produisent pas les mêmes effets.

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...
  • 3 weeks later...

https://www.lepoint.fr/afrique/afrique-mediterranee-europe-il-faut-passer-des-discours-aux-actes-02-01-2021-2407945_3826.php

Par exemple, si l'on considère la filière de la logistique, force est de constater que la France, comme d'ailleurs tous les pays européens, perd presque tous les marchés face aux Chinois, qui disposent d'une force de frappe considérable. L'une des premières choses à faire, je crois, serait de rassembler des chefs d'entreprise du bâtiment, des travaux publics, et de faire émerger des propositions communes pour le développement des infrastructures en Afrique, cela au travers de grands axes stratégiques, d'une ambition comparable à celle portée par les nouvelles routes de la soie.

Les zones économiques spéciales (ZES) créées par la Chine sont un autre exemple inspirant. Il y en a maintenant plus d'une trentaine sur le continent africain. Elles permettent d'offrir à des entreprises toutes les économies externes et l'environnement nécessaires à leur développement. Les Européens devraient adopter cet outil, présenter aux Africains une offre équivalente, voire optimisée, pour que les entreprises européennes et africaines qui veulent coopérer puissent travailler ensemble dans ces zones économiques spéciales, et contribuer ainsi de concert à l'industrialisation de l'Afrique.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
il y a 57 minutes, Wallaby a dit :

https://www.lepoint.fr/afrique/afrique-mediterranee-europe-il-faut-passer-des-discours-aux-actes-02-01-2021-2407945_3826.php

Par exemple, si l'on considère la filière de la logistique, force est de constater que la France, comme d'ailleurs tous les pays européens, perd presque tous les marchés face aux Chinois, qui disposent d'une force de frappe considérable. L'une des premières choses à faire, je crois, serait de rassembler des chefs d'entreprise du bâtiment, des travaux publics, et de faire émerger des propositions communes pour le développement des infrastructures en Afrique, cela au travers de grands axes stratégiques, d'une ambition comparable à celle portée par les nouvelles routes de la soie.

Les zones économiques spéciales (ZES) créées par la Chine sont un autre exemple inspirant. Il y en a maintenant plus d'une trentaine sur le continent africain. Elles permettent d'offrir à des entreprises toutes les économies externes et l'environnement nécessaires à leur développement. Les Européens devraient adopter cet outil, présenter aux Africains une offre équivalente, voire optimisée, pour que les entreprises européennes et africaines qui veulent coopérer puissent travailler ensemble dans ces zones économiques spéciales, et contribuer ainsi de concert à l'industrialisation de l'Afrique.

Cet article est un racolage pour une association.

Les professionnels franco-européens de la logistique sont très présents et très actifs en Afrique.(avec de l'expérience du terrain de longue date)

Simplement, les chinois dimensionnent leurs systèmes logistiques en Afrique pour se servir à la mesure de leurs besoins.

 

Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, capmat a dit :

Cet article est un racolage pour une association.

Les professionnels franco-européens de la logistique sont très présents et très actifs en Afrique.(avec de l'expérience du terrain de longue date)

Simplement, les chinois dimensionnent leurs systèmes logistiques en Afrique pour se servir à la mesure de leurs besoins.

sans compter que nombre de pays ayant choisi des ZES et autres s'aperçoivent que ce n'est pas autant un accord gagnant-gagnant que le faisaient miroiter les chinois, en plus de la destruction de leur mode de vie et points forts régionaux.

Edited by rendbo
  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Punisher a dit :

Pile à la frontière entre le Sénégal et la Mauritanie, les Anglais (BP) sont en train de construire un port gazier pour exploiter une concession sur une énorme poche gazière à cet endroit.

Donc les Anglais se sentent concernés par la stabilité "régionale" et prêtent 3 CH47 à Barkhane.

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, capmat a dit :

Pile à la frontière entre le Sénégal et la Mauritanie, les Anglais (BP) sont en train de construire un port gazier pour exploiter une concession sur une énorme poche gazière à cet endroit.

Donc les Anglais se sentent concernés par la stabilité "régionale" et prêtent 3 CH47 à Barkhane.

oui c'est pour cela que le senegal a commande des OPV francais, et la mauritanie des OPV chinois, pour securiser ce champ

ce projet est strategique pour la region et c'est a la demande du nigeria que le Maroc a proposer en 2016 ce projet car le nigeria a d'enormes reserves de gaz qu'il veut exporter vers l'Europe, lors de la visite du roi au nigeria ce projet a été lancer et il avance petit a petit. le nigeria au depart avait un projet transaharien nigeria-niger-algerien, depuis 1980 rien n'a ete fait , et la ce projet nigeria-maroc lors de la derniere reunion de la CEDEAO les pays ouest africain sont tres enthousiastes, j'ai mis l'article, il y a eu plusieurs reunions, l'étude de faisabilite est faite aussi, il devra etre construit en plusieurs etapes, dont une etape de gazoduc au depart du champ entre la Mauritanie et le Sénégal

et in fine il va devoir fournir l'Europe en gaz du Nigeria et des pays d'Afrique de l'ouest , plusieurs on trouver du gaz en mer. pour l'Europe ca va permettre de ne plus etre dependant seulement du gaz russe, le gaz est une energie qui va etre largement utiliser dans le futur pour besoins domestiques et surtout industriels, pourquoi rester dependant que du gaz russe, c'est risque , ou du gaz de shiste americain GNL

pour le Maroc, ca va permettre surtout de ramener le nigeria qui est un ennemi historique du maroc sur l'affaire du sahara, et allie de l'Algerie, on va le ramener sur un projet que il a lui meme demander, a reconnaitre la souverainete marocaine sur le Sahara, car le gazoduc devra passer par le Sahara :laugh: hihiihi , et gazoduc qui fournit l'energie a l'Europe doit etre securise sur toute la ligne

le financement je pense que l'europe va y participer, c est dans son interet de securiser ses approvisionnements strategiques d'energies, strategique pour le developpement economique. La prochaine etape est le financement, je pense le Maroc va chercher des investissement du golfe arabique

Edited by Punisher
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

On remet 9 ERC90 Sagaie au Tchad. 

Bon, un truc à prendre en compte c'est que dans le secteur ils ne sont pas très bon tireur, ici un petit rappel des combats ou des éléments du 1er REC, 21ème RIMa, 3ème RPIMa, Fusilier et génie de l'air était en défense ferme de l'aéroport lorsque les rebelles ont attaqué la capitale. On a le témoignage des gens du 1er REC

C'est Yves Debay qui faisait l'interview :

https://youtu.be/B7RWpiQWGL4

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,560
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Jojo91
    Newest Member
    Jojo91
    Joined
  • Forum Statistics

    21,130
    Total Topics
    1,387,180
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...