alexandreVBCI

AFRIQUE : politiques internes et relations internationales

Recommended Posts

''abandon temporaire'' plutôt  ;)

Ce journal à des articles intéressants sur l'économie et la politique du continents : 

http://www.lesafriques.com/

L’aide à l’Afrique : les pays développés donnent-ils trop ?

20-11-2009

http://www.lesafriques.com/actualite/l-aide-a-l-afrique-les-pays-developpes-donnent-ils-trop.html?Itemid=89

http://www.lesafriques.com/actualite/les-exportations-algeriennes-peinent-sur-la-destination-afri.html?Itemid=89?articleid=22138

Les exportations algériennes peinent sur la destination africaine : L’Afrique ne pèse que 1% du volume global des exportations de l’Algérie,

--------------------

Pas assez de coopération régionale sur le plan économique malgré la profusion d'organisations internationale  :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

La Côte d'Ivoire s'enfonce dans la pauvreté : 

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2010/02/15/la-cote-d-ivoire-paralysee-par-la-crise-politique-s-enfonce-dans-la-pauvrete_1306047_3212.html#xtor=AL-32280184

Gbagbo supprime les élections pour rester président :

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/laurent-gbagbo-passe-en-force_849085.html#xtor=AL-447

Et pendant ce temps là, nous on dépense des millions avec les troupes françaises sur place pour assurer la sécurité du pays et permettre à ce dictateur d'affamer son peuple !

Share this post


Link to post
Share on other sites

La Côte d'Ivoire s'enfonce dans la pauvreté : 

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2010/02/15/la-cote-d-ivoire-paralysee-par-la-crise-politique-s-enfonce-dans-la-pauvrete_1306047_3212.html#xtor=AL-32280184

Gbagbo supprime les élections pour rester président :

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/laurent-gbagbo-passe-en-force_849085.html#xtor=AL-447

Et pendant ce temps là, nous on dépense des millions avec les troupes françaises sur place pour assurer la sécurité du pays et permettre à ce dictateur d'affamer son peuple !

Comprends bien la situation: on se casse et il y a un massacre/génocide: nous serons responsable comme pour le Rwanda (même si personne n'a pensé à blâmer ceux qui n'ont strictement rien fait voir encourager les bourreaux)...

On reste: du néocolonialisme pur et dur des bwanas assoifé d'or africain (en oubliant que c'est un Gbagbo dans une situation merdique qui a fait appel à l'armée française en croyant qu'elle le laisserait plus tard contre attaquer...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

la côte d'ivoire peu se casser la gueule ,sa me laisse froid ...

désolé mais j'ai une certaine expérience (négative ) de se pays ,et j'aurais l'occas ,je ferais un réglage de feuillure ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

''abandon temporaire'' plutôt  ;)

Ce journal à des articles intéressants sur l'économie et la politique du continents : 

http://www.lesafriques.com/

L’aide à l’Afrique : les pays développés donnent-ils trop ?

20-11-2009

http://www.lesafriques.com/actualite/l-aide-a-l-afrique-les-pays-developpes-donnent-ils-trop.html?Itemid=89

http://www.lesafriques.com/actualite/les-exportations-algeriennes-peinent-sur-la-destination-afri.html?Itemid=89?articleid=22138

Les exportations algériennes peinent sur la destination africaine : L’Afrique ne pèse que 1% du volume global des exportations de l’Algérie,

--------------------

Pas assez de coopération régionale sur le plan économique malgré la profusion d'organisations internationale  :P

notre problème en Algérie c'est plutôt l'importation nos port son saturé de marchandise importé en tout genre , donc comment faire pour exporté au sud ? :lol:

il n'y a plus de route après le sahara algérien , il y a bien un projet de route Alger - pretoria (Afrique du sud ) qui entre dans le cadre des projet de développent régional de l'UA mais c'est pas demains la veille qu'elle sera opérationnel .

le gouvernement tente apparemment de bloquer les importation mais c'est pas gagner  :P

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=22gP-H19wbQ

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il n'y a avait pas un projet de train Algérie Mauritanie dans le temps ?

Et il y a aussi l'industrie des services qui ne demandent comme matériel qu'une parabole et des ordinateurs : Banques, assurances, formation de commerciaux. Un ancien collègue marocain travaille depuis cet hiver pour la banque Attlariwafa :

http://www.attijariwafabank.com/Pages/default.aspx

Celle ci à des filiales dans presque toute l'Afrique de l'Ouest et en Tunisie. Et cela rapporte  8)

Share this post


Link to post
Share on other sites

le système bancaire algérien n'a quasiment pas changer depuis l'indépendance du pays , il y a de gros besoins de réforme au point que les investisseur étranger renonce a invertir en Algérie  .

pour le projet de train Algérie - Mauritanie il date au moins de 2005 mais je ne sais pas ou il en est , avec les nombreux coup d'état ces dernières années en Mauritanie je serais surpris qu'il soit terminé . :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alger à son "Chinatown" :

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2010/02/16/a-alger-les-commercants-se-ruent-sur-chinatown_1306680_3212.html#xtor=AL-32280184

Extrait : .....A l'écouter, les Chinois sont de plus en plus nombreux dans le quartier. "Lorsqu'ils reviennent de vacances, c'est avec des oncles, des tantes, des cousins", affirme-t-elle. Les statistiques ne disent pas si la communauté chinoise de Boussareh 1 augmente. Plus de 30 000 Chinois sont installés en Algérie, contre moins d'un millier il y a dix ans. Ils forment plus de la moitié de la communauté étrangère de l'ancienne colonie française. "C'est avant le résultat de l'implantation de nos entreprises, fait valoir l'ambassadeur de Chine en Algérie, Yuhe Liu. Actuellement, 10 000 de mes compatriotes travaillent à la construction d'une autoroute. Le chantier terminé, ils retourneront dans leur pays." Probablement pas tous. Certains resteront en Algérie.....

Share this post


Link to post
Share on other sites

hé bien oui les chinois sont entrain de devenir la premiere communauté étrangère du pays , ils sont plutôt discret et ne causent pas de problème donc ils ne dérangent personne en fin a part quelques barbus minoritaire qui voient leurs présence d'un mauvais œil pour de pseudos raisons religieuses extrémistes ... :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

nouveau coup d'état au Niger et oui encore en Afrique et comme par hasard les USA on étaient les premier a reconnaitre le nouveau pouvoir en place :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les 3 crapules :

Niger :

http://www.lefigaro.fr/international/2010/02/20/01003-20100220ARTFIG00183-les-putschistes-s-installent-a-la-tete-du-niger-.php

"...Niamey ne montrait d'ailleurs vendredi nul signe de panique. «La population est satisfaite que tout se soit passé dans un certain calme», affirme Moussa Aksar. Le couvre-feu, instauré jeudi soir, a été levé. Les membres du gouvernement, capturés lors du coup d'État, devaient être libérés vendredi.

Au Niger, tous ou presque s'attendaient à un mouvement d'humeur des militaires. Depuis huit mois, le pays vivait une grave crise politique. Une crise née de la volonté de Mamadou Tandja, 71 ans, de s'accrocher au pouvoir coûte que coûte.

Au terme de ses deux mandats et de dix ans de règne, le président avait dissous le Parlement et la Cour constitutionnelle puis organisé un référendum constitutionnel lui permettant de rester à la tête du pays trois ans de plus. L'Union européenne avait suspendu son aide, des fonds indispensables pour le Niger, l'un des pays les plus pauvres du monde. La Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) s'était aussi montrée menaçante. La semaine dernière, les ultimes négociations au Nigeria pour trouver une solution à la crise, avaient conduit à une impasse. «Des tensions semblaient inévitables», souligne un diplomate qui s'avoue néanmoins surpris «par la rapidité du scénario».

La communauté internationale, France, États-Unis et Cédéao en tête, tout en condamnant le putsch, a modéré ses critiques en évitant de demander un retour de Tandja aux affaires. Ses opposants se sont dits «soulagés». Même le parti du président nigérien renversé a implicitement entériné le coup en appelant les militaires à se montrer «équitables et justes» et à mettre en place «les conditions d'une transition (…) démocratique»...."

Côte d'Ivoire : le pays devrait s'en inspirer pour se débarrasser de Gbagbo :

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2010/02/19/plusieurs-morts-dans-des-affrontements-en-cote-d-ivoire_1308646_3212.html#xtor=AL-32280184

Zimbabwe : les fonctionnaires (généralement fidèles à Mugabe) commence à descendre dans la rue :

http://fr.news.yahoo.com/64/20100219/twl-un-millier-de-fonctionnaires-manifes-acb1c83.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les bases militaires de la France au Sénégal vont fermer ceci à l'approche du cinquantenaire de l'indépendance du pays. Les troupes françaises vont-elles pour autant se retirer ?

Le lien

La France s’apprête à fermer ses bases militaires au Sénégal

Un avion-radar Awacs décollant de la base française de Dakar, le 7 juin 2009.

AFPPar RFI

Le ministre français de la Défense, Hervé Morin, était au Sénégal ce vendredi 19 février. Il a été reçu en audience par le président Abdoulaye Wade. A l’issue de cette rencontre, la présidence sénégalaise a annoncé que les bases françaises quitteront le Sénégal. L'accord de retrait n’est pas encore finalisé mais il doit être signé avant la date anniversaire de l’indépendance du Sénégal, le 4 avril prochain, date qui va marquer le cinquantenaire de cette indépendance.

Une visite éclair du ministre français de la Défense, une audience avec le président sénégalais Abdoulaye Wade, un message du président Nicolas Sarkozy dont on ignore le contenu, puis en fin de journée des informations de la présidence sénégalaise confirmées par l’entourage d’Hervé Morin.

Pour l’instant, la France et le Sénégal ont avant tout posé un symbole : avant le 50e anniversaire de l’indépendance sénégalaise, le 4 avril prochain, les deux pays disent qu’ils signeront un accord sur le départ des bases militaires françaises. « Le principe du départ est acquis », a déclaré à RFI le porte-parole de la présidence sénégalaise.

Cet accord n’est cependant pas encore finalisé et il ne signifiera pas la fin de la présence militaire française au Sénégal. Des sources au ministère français de la Défense expliquent que des unités seront toujours présentes dans le cadre de la coopération militaire et qu’il existera toujours au Sénégal un « pôle de coopération militaire à vocation régionale ».

Que signifiera concrètement ce passage de la « base militaire » au « pôle de coopération militaire » ? On l’ignore encore. Combien d’hommes seront maintenus au Sénégal, où seront-ils stationnés, quel sera leur mandat ? Ces questions sont cruciales, mais elles restent pour l’instant sans réponse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Banques Marocaine sont très performante, rien n'arrete la montée en puissance du système bancaire marocain en Afrique. Par la meme occasion, Rabat etant son inflence..

Niger : Tandja en route pour le Maroc ?

AFP

20/02/2010 | Mise à jour : 13:18 Réagir Le président nigérien Mamadou Tandja, renversé jeudi par un coup d'Etat militaire, serait en route pour le Maroc où il devrait arriver aujourd'hui, selon des sources concordantes à Rabat. Ces informations n'ont toutefois pas été confirmées par les autorités marocaines et un responsable du ministère des Affaires étrangères a affirmé n'être "pas au courant de cette information".

Jeudi, un "Conseil suprême pour la restauration de la démocratie" (CSRD, junte) a déposé Mamadou Tandja à l'issue de combats autour du palais présidentiel qui ont fait au moins trois morts. La junte, qui a dissous le gouvernement et suspendu la constitution adoptée en août 2009 dans un climat de vive controverse, a assuré vendredi avoir le contrôle de la situation et annoncé la création prochaine d'un "conseil consultatif" pour travailler à l'avenir du pays.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, rien n'arrêtera la montée en puissance du Maroc, grâce à son système bancaire innovant, rentable, excellent et fantastique.

Après l'Afrique, on étendra notre influence partout et on fera flotter notre bannière au dessus du Capitole, le Kremlin et même en Pologne si tu veux.

En attendant, il paye combien d'intérêts sur ses cartes de crédit lui?

Image IPB

Courtesy of Grégory Rohart

Dieu garde l'Afrique (et les autres aussi) de la fureur des banquiers et tout ce qui a un rapport avec les banquiers.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est une étape obligatoire pour la modernisation d'un pays mon cher, l'Afrique de l'ouest se modernise c'est donc normal que des banques s'y installent... =)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Libération d'islamistes: l'Algérie rappelle son ambassadeur à Bamako

ALGER - L'Algérie a décidé de rappeler "pour consultation" son ambassadeur au Mali et a condamné "avec force" la libération par le gouvernement malien de quatre islamistes d'Al-Qaïda, a annoncé mardi le porte-parole du ministère algérien des Affaires étrangères

"Suite à la décision du gouvernement malien de procéder à la libération de quatre terroristes qu'il détenait, sous le prétexte fallacieux qu'ils ont été jugés et ont purgé leur peine, le gouvernement algérien a décidé de rappeler, pour consultation, son ambassadeur à Bamako", a déclaré le porte-parole.

Le gouvernement algérien "condamne et dénonce avec force cette attitude inamicale du gouvernement malien", a-t-il ajouté;

Quatre islamistes -deux Algériens, un Burkinabé et un Mauritanien arrêtés en avril 2009 dans le nord du Mali- dont Al-Qaïda exigeait la libération contre celle d'un otage français, Pierre Camatte, ont été libérés dans la nuit de dimanche à lundi.

Source: http://www.romandie.com/ats/news/100223135402.qlthpd5e.asp

Bravo Mr Kouchner!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, au moins, les médias Africains diminueront peut être leur articles acerbes sur les éliminations de terroristes à coup de drone...

Pas de prisonniers, pas d'échange  >:(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon j'avais vaguement entendu parler de cette libération mais j'avais pas encore creusé. Et voilà que j'apprend de la presse étrangère que la France s'est encore fait racketté par une bande de tordus  =( =( >:(

Il y a un changement dans notre gestion des prises d'otages: la discretion. Je pensais que c'était un progrès par rapport à avant ou on prenait la supposée sensibilité de l'opinion a témoin pour faire pression sur les politiques.

Mais apparement j'avais mal compris: si maintenant on est dicret c'est pas pour se débarasser de la pression publique pour cèder, c'est pour se débarasser de la pression publique pour ne PAS cèder re  =( =( >:(

non non, pas merci M. Kouchner, merci M. le président. Cèder à nos enemis Salafistes c'est une petite trahison ni plus ni moins!

Allez on est optimiste: ça va se terminer comme la dernière fois quand un groupe du GSPC avait été "finit" par l'armée Tchadienne après plusieurs mois de traque de la part de l'Algérie, Niger, Tchad avec l'aide de la France et meme des US je crois.

je pense que c'est ça:

http://www.algerie-dz.com/article81.html

et alors Sarko remontra dans mon estime. Atendons quelques mois avant de se faire une opinion  =)

Share this post


Link to post
Share on other sites

l'otage en question serait un agent français de la DGSE

L’otage français libéré par Al-Qaïda au Maghreb islamique serait un agent de la DGSE

Pierre Camatte, l’otage français libéré par Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) en échange de quatre terroristes qui étaient détenus au Mali, serait un agent de la DGSE (le contre-espionnage français), affirme le site Internet français Bakchich.info. « L’otage libéré Pierre Camatte est -très officiellement- un agent de la DGSE, qui travaillait sous couverture, pour mieux surveiller les mouvements dans ce qui est devenu l’une des bases arrières des terroristes algériens de l’ex-GIA », écrit le site satirique.

Durant ses trois mois de captativité dans le Sahel,  Pierre Camatte a été notamment présenté comme un humanitaire travaillant pour une ONG. Mais selon Bakchich.info, Bernard Bajolet, Coordinateur national du renseignement à la Présidence française, lors d’une audition à l’Assemblée nationale a dévoilé la véritable identité de M. Camatte : un agent du contre-espionnage français qui était en mission de surveillance des groupes armés islamistes dans le Sahel. « Le 27 janvier dernier lors d’une très officielle audition à la Commission de la défense nationale et des forces armées de l’Assemblée Nationale dont Bakchich s’est procuré le compte-rendu, Bajolet a – par inadvertance ? - « grillé » la couverture de Camatte, alors retenu en otage », affirme Bakchich.

« Ce jour-là, en fin d’audition, Bajolet est en effet interrogé très timidement par le député socialiste Guillaume Garot sur « les informations qu’il pouvait transmettre sur les agents des services retenus en otage ». Et M. Espionnage, tout à sa tâche d’information des parlementaires d’annoncer que huit espions français étaient alors prisonniers à l’étranger : « quatre au Soudan, un en Somalie, deux en Afghanistan », énumère-t-il et de préciser « un au Mali, Pierre Camatte  » », précise Bakchich.info.

Bakchich.info

L’otage libéré Pierre Camatte est -très officiellement- un agent de la DGSE, qui travaillait sous couverture, pour mieux surveiller les mouvements dans ce qui est devenu l’une des bases arrières des terroristes algériens de l’ex-GIA.

La couverture semblait solide. Même les envoyés spéciaux de la presse parisienne dépêchés à Bamako au Mali dans un Falcon 900 spécialement affrêté, pour venir se réjouir avec Sarko de la libération de l’otage français prisonnier d’Al Qaïda Maghreb Islamique s’y sont d’ailleurs laissé prendre. Tous ont présenté Pierre Camatte, détenu trois mois durant en plein désert par les fous d’Allah, comme un paisible retraité versé dans l’humanitaire.

Pour certains, il travaillait à éradiquer le paludisme dans le nord-est du Mali pour le compte d’une ONG jusqu’ici inconnue baptisée Icare. Pour d’autres, un peu mieux informés, ce Vosgien de 61 ans présidait surtout le comité de jumelage entre Gérardmer dans les Vosges et Tidarmené au Mali, association dûment enregistrée à l’hôtel de ville. Camatte était donc doté, comme l’ont dit dans les services, d’une « légende » très crédible, justifiant ses allers-retours incessants entre la France et le Mali.

En réalité, Pierre Camatte est un agent de la DGSE, qui travaillait sous couverture, pour mieux surveiller les mouvements dans ce qui est devenu l’une des bases arrières des terroristes algériens de l’ex-GIA enrôlés aujourd’hui sous la bannière de Ben Laden. Incroyable mais vrai, sa qualité d’espion a été révélée fin janvier par le très officiel Coordinateur national du renseignement à la Présidence de la république, le M. Espionnage de Sarko, Bernard Bajolet.

Ancien ambassadeur en Algérie et en Irak notamment, Bajolet est chargé depuis juillet 2008 de faire en sorte que la DGSE (espionnage) et la DCRI (contre-espionnage), principalement, au pire, ne se marchent pas sur les pieds et au mieux croisent leurs renseignements. Noble tâche si elle est menée de manière professionnelle… Or, le 27 janvier dernier lors d’une très officielle audition à la Commission de la défense nationale et des forces armées de l’Assemblée Nationale dont Bakchich s’est procuré le compte-rendu, Bajolet a – par inadvertance ? - « grillé » la couverture de Camatte, alors retenu en otage.

Ce jour-là, en fin d’audition, Bajolet est en effet interrogé très timidement par le député socialiste Guillaume Garot sur « les informations qu’il pouvait transmettre sur les agents des services retenus en otage ». Et M. Espionnage, tout à sa tâche d’information des parlementaires d’annoncer que huit espions français étaient alors prisonniers à l’étranger : « quatre au Soudan, un en Somalie, deux en Afghanistan », énumère-t-il et de préciser « un au Mali, Pierre Camatte  ».

Un agent secret carbonisé par son propre patron ? Depuis l’affaire de la divulgation publiques des carnets du général Rondot dans l’affaire Clearstream, on avait pas connu plus grosses bourde dans les services depuis des années.

si non le mali risque de payer cher se volte face , l'Algérie et la Mauritanie ont déja rappelé leurs ambassadeurs respectif 

Crise entre 
l’Algérie et le Mali

La libération de quatre islamistes par Bamako contre celle de l’otage français provoque une tension diplomatique.

Pierre Camatte, soixante et un ans, enlevé en novembre dernier, a été libéré avant-hier par al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi). Cette libération est intervenue après que le Mali eut libéré quatre islamistes, dont deux Algériens, Mohamed Ben Ali et Tayeb Nail, réclamés par l’Aqmi, qui avait fixé un ultimatum expirant le 20 février. L’Aqmi avait également réclamé une rançon de 5 millions d’euros.

Nicolas Sarkozy s’est bien sûr réjoui de cette libération, remerciant « chaleureusement le président Amadou Toumani Touré pour la gestion de la crise et l’a assuré du soutien de la France contre le terrorisme »  ! Reste à savoir quel a été le prix payé par Paris qui a de tout temps prôné la fermeté envers les terroristes et qui n’a pas hésité à inscrire l’Algérie dans la liste noire des pays à risque  !

La manière dont s’est dénouée cette prise d’otage a fait vivement réagir l’Algérie et la Mauritanie. Hier, Alger, qui a rappelé son ambassadeur pour consultation, a dénoncé l’« attitude inamicale du gouvernement malien qui a fait fi de la convention bilatérale de coopération judiciaire […] et au nom de laquelle la demande d’extradition des deux ressortissants algériens, poursuivis par la justice algérienne pour des actes terroristes, a été formulée en septembre 2009 et réitérée en février 2010 ». La Mauritanie en a fait de même et a également rappelé son ambassadeur. Pour les Algériens, le Mali, qui a subi de fortes pressions françaises à la suite de deux voyages de Bernard Kouchner, « la libération de terroristes recherchés par des pays voisins est un développement dangereux pour la sécurité et la stabilité dans la région sahélo-saharienne et sert objectivement les intérêts du groupe terroriste agissant sous la bannière d’al-Qaida dans la région ».

L'humanité

avec cette libération de membres actif  d'al quida  et la probable rançon qui va avec , le terrorisme au Maghreb et sahel va reprendre en intensité alors qu'il s'était calmé ces derniers mois et deviné qui vont se faire tuer maintenant ? les population locale de la région..

un peut d'humour pour finir

la veille de la libération des otages

Otage français : le Mali refuse un échange de prisonniers

Al-Qaïda, qui détient Pierre Camatte depuis novembre, demande, en échange de son élargissement, la libération de terroristes arrêtés au Mali.

Le Mali "n'a pas changé de position" et a une nouvelle fois refusé de libérer des islamistes en échange de l'élargissement du Français Pierre Camatte, enlevé fin novembre par Al-Qaïda dans le nord malien, a-t-on appris dimanche 14 février de sources gouvernementales maliennes. Malgré "l'insistance" des émissaires français conduits samedi par le chef de la diplomatie française, Bernard Kouchner, le Mali a été "correct" mais "n'a pas changé de position", a précisé une source gouvernementale malienne. "Nous vivons dans un environnement international où il y a des règles en matière de sécurité, de lutte contre le terrorisme. Il faut les respecter. C'est ce que fait le Mali en refusant de libérer des terroristes. Nous l'avons expliqué à nos amis français", a-t-elle indiqué. "Nous ne dirons pas plus mais il n'est pas question de libérer des islamistes", a déclaré à l'AFP une autre source gouvernementale. Le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, et le secrétaire général de l'Elysée, Claude Guéant, ont effectué un discret et bref séjour à Bamako dans le cadre de l'affaire de l'otage Pierre Camatte. C'est la deuxième visite surprise du chef de la diplomatie française dans la capitale malienne, après une première début février.

"L'Algérie soutient notre position"

Pierre Camatte a été enlevé par des autochtones de la localité de Ménaka (nord) et cédé ou vendu à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) le 26 novembre 2009 dans le nord du Mali. Aqmi a fixé la semaine dernière un nouvel ultimatum : elle réclame la libération de ses membres arrêtés au Mali contre celle de l'otage français, dont la vie serait en danger si Bamako et Paris n'acceptaient pas l'accord avant "la date butoir du 20 février". Au moins quatre islamistes arrêtés au nord sont actuellement détenus dans les prisons maliennes.

L'Algérie soutient la position malienne de ne pas libérer ces islamistes en échange de l'élargissement de Pierre Camatte, a indiqué dimanche à l'AFP une source proche de la présidence malienne. "L'Algérie non seulement soutient notre position de ne pas libérer les terroristes qui sont en prison au Mali mais nos amis algériens nous ont également fourni de la documentation juridique sur le sujet", a déclaré cette source. Les relations entre le Mali et l'Algérie, deux pays voisins, s'étaient refroidies à cause de divergences sur la manière de lutte contre l'insécurité dans le Sahel. "Il y a eu des malentendus. Mais avec le soutien clair de l'Algérie au Mali dans sa position de ne pas libérer des terroristes, je voudrais souligner qu'il y a une embellie, que nous Maliens voulons consolider", a ajouté la même source.

Aqmi retient actuellement six Européens dans la zone désertique du nord du Mali. Outre le Français Pierre Camatte, il y a trois Espagnols capturés le 29 novembre en Mauritanie et un couple d'Italiens kidnappés le 17 décembre également en Mauritanie.

Source: http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/afrique/20100214.OBS6918/otage_francais__le_mali_refuse_un_echange_de_prisonnier.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

je me demande: si ce gars est un soldat de la DGSE: en temps de guerre, échanger des soldats prisonniers ça se fait non ?

après on peut se poser plusieurs questions:

- d'abord, ça peut paraitre bizard à certains qu'on accepte un échange pour libèrer un soldat mais qu'on ne le fasse pas pour libèrer un civil. Mais d'un autre coté, un soldat participe a la lutte et est plus précieux qu'un civil en l'occurence. Aussi participer a des transaction augmente les risques, mais les risques sont assumés et normaux pour les soldats, pas pour les civils. Donc vaut mieux protèger les civils en refusant toute transaction.

- aussi, pourquoi un échange 1 pour 4 et pas 1 pour 1 ?

- enfin, est ce que ce genre de transaction peut se faire dans les deux sens, c'est a dire est ce qu'on peut faire des prisonniers pour faire libèrer les notres ? si ça se fait que dans un sens vaudrait mieux refuser la transaction sauf cas exceptionnel amha.

Share this post


Link to post
Share on other sites

roland il a était libéré en tant qu'otage pas en tant que prisonnier de guerre !

si les terroristes savaient qui il était vraiment il aurait fini décapité et la video circulerait sur la toile .

Share this post


Link to post
Share on other sites

roland il a était libéré en tant qu'otage pas en tant que prisonnier de guerre !

a vérifier quand meme. Faut dire j'ai du mal a croire que l'état soit assez con pour cèder à des terroristes surtout quand il n'y a pas de pression médiatique qui essaye de faire croire aux politiques que les Français sont des abrutis incapables de comprendre que cèder les met en danger. Mystère mystère, n'y a il plus que des bizounours dans cet état ? c'est pas possible, on a quand meme une longue tradition de "raison d'état", alors je comprend pas..

si les terroristes savaient qui il était vraiment il aurait fini décapité et la video circulerait sur la toile .

pas sur si les terroristes sont pas trop idiots.

enfin espérons que les 4 terroristes relachés vont se faire buter dans pas trop longtemps.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dealers, terrorisme, même combat, on l'avait déjà dit, cela est de nouveau confirmé :

http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-41815641@7-60,0.html

Mauritanie: des islamistes "sécurisaient" un convoi de cocaïne (source militaire)

28.02.10 | 11h50

Des islamistes armés assuraient la sécurité de trafiquants de cocaïne, dont le convoi a été accroché vendredi par l'armée mauritanienne près de la frontière avec le Mali, faisant 3 morts et 18 prisonniers dans leurs rangs, a affirmé dimanche à l'AFP une source militaire.

Et l'Algérie commence à avoir des soucis avec ce trafic, bien que cela n'a rien à voir avec les chiffres en France :

http://www.lexpressiondz.com/article/2/2010-02-28/73556.html

LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L’OFFICE NATIONAL DE LA LUTTE CONTRE LA DROGUE ET LA TOXICOMANIE ABDELMALEK SAYEH À L’EXPRESSION

«Le trafic de drogue finance les terroristes»

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,467
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Odenlachips
    Newest Member
    Odenlachips
    Joined
  • Forum Statistics

    20,805
    Total Topics
    1,284,937
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries