alexandreVBCI

Turbo-prop COIN/CAS/ISR et divers

Recommended Posts

Historiquement, c'est ce  qui est arrivé au  Bronco, fruit de la  réflexion  d'opérationnels, qui devait être encore plus rustique et surtout moins large pour décoller de n'importe quelle route, pour pouvoir faire du CAS vraiment ''close''.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'AT-6 est proposé également pour faire de la contre insurrection. Ce super Tucano à la sauce hélvéto-américaine semble la solution la plus avancée aux Etats-Unis pour ce type de mission.

Reste à étudier l'opportunité de sa production et son coût...

Image IPB

http://www.airforce-technology.com/projects/at-6b-light-attack/at-6b-light-attack4.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cassius Bellis  >:(  :lol:

dire que c'est une vulgaire copie du Super Tucano alors que le T-6 descend de la longue lignée des avions d'entrainement* Pilatus, lignée bien plus ancienne que celle du Tucano mériterait qu'on rase entièrement la France à coup de fromage (qui pue pas  :lol:).

Sérieusement, je préfère le Super Tucano (qui m'a l'air plus mûr et est surtout plus puissant) à l'AT-6B, même si ça serait pas mal pour Pilatus (royalties  :lol:) que ce dernier gagne.

l'AT-6B a été vendu à l'irak, il me semble.  ;)

*et d'attaque aussi, mais ça faut pas le dire, vu que c'est pas vendu comme des armes militaires.  :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cassius Bellis  >:(  :lol:

dire que c'est une vulgaire copie du Super Tucano alors que le T-6 descend de la longue lignée des avions d'entrainement* Pilatus, lignée bien plus ancienne que celle du Tucano mériterait qu'on rase entièrement la France à coup de fromage (qui pue pas  :lol:).

Sérieusement, je préfère le Super Tucano (qui m'a l'air plus mûr et est surtout plus puissant) à l'AT-6B, même si ça serait pas mal pour Pilatus (royalties  :lol:) que ce dernier gagne.

l'AT-6B a été vendu à l'irak, il me semble.  ;)

*et d'attaque aussi, mais ça faut pas le dire, vu que c'est pas vendu comme des armes militaires.  :lol:

Si les brésiliens prennent du rafalou, à mon avis, c'est les franchouillards qui vont en bouffer du super-tucano, les US prendront du pur ricain  par rétorsion.

Post Scriptum, c'est casus et pas cassius...

Share this post


Link to post
Share on other sites

ben je serais pas contre deux douzaines de super-tucanos moi  =) plus rapide , meilleur plafond et plus grande autonomie que le Texan II .........

Share this post


Link to post
Share on other sites

Y'avait pas quelques points noirs sur les coûts de maintenance du Tucano ou la difficulté à se procurer des pièces de rechanges dans l'AdA ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je te rassures, y a pas que les americains, on est surement au minimum médaille d'argent en France pour ce genre de compet ....

Clairon

Si j'en crois ce qu'il m'a dis à ce sujet, on est des années lumières derrière eux  :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

On en revient toujours au même point

Un avion COIN doit être rustique car il est positionné pas loin des combats. Pour plusieurs raisons:

gagner du temps d'intervention

il n'a pas une autonomie illimitée

rotations rapides

Ce qui veut dire sur des pistes parfois sommaires genre FOB améliorée ou on note le retour des plaques de PSP

Donc dans ce cadre là il ne faut pas un avion dont le soutien est trop lourd ou alors on se retrouve dans un organisation à l'américaine...

Un avion COIN doit être solide et savoir encaisser car pour tirer des roquettes et du calibre .50 avec un minimum de précision il faut pouvoir s'approcher de l'objectif à des altitudes pas très élevées. Un hélicoptère peut se cacher, utiliser une zone secure pour déclancher un tir en stationnaire. Un avion çà se déplace et dont çà peigne des kilomètres de terrain pas toujours tranquille.

Cà doit être solide pour ramener le pilote même avec des dommages. On ramasse plus de plomb à 300 noeuds et 1000 pieds qu'à 450 noeuds à 15000 pieds.

En Bosnie face à une artillerie AA serbe déterminée le plafond minimum autorisé c'était 15 000 pieds soit 5 000 mètres en dessous on prenait des risques.

Un avion COIN çà ne doit pas être trop cher. Sinon pourquoi s'emmerder à réinventer la roue alors qu'on a des jets qui emmènent plus plus vite plus loin.

D'où mon scepticisme face à un turbo prop

-monomoteur

-bardé d'électronique et de moyens de com

-pas vraiment blindé ...

Ou alors il faut arrêter de dire que c'est pas cher ... Dès que vous mettez de l'électronique sur un aéronef çà coute la peau du cul.

Un avion COIN en A-stan devra être aux standards pour les moyens de comm et d'autoprotection çà signifie radios, optronique voir liaison de donnée pour tirer des BGL ou de l'INS GPS.

Celà a un cout qui excède largement le prix de la cellule ou la simple heure de vol d'un monomoteur à turbine.

De plus dans la poussière afghane la turbine elle ne doit pas être à la fête, sans parler de la chaleur ni de l'altitude...

On est dans une guerre des couts

Share this post


Link to post
Share on other sites

" De plus dans la poussière afghane la turbine elle ne doit pas être à la fête, sans parler de la chaleur ni de l'altitude..."

les turbines fonctionnent dans la poussière afghane comme dans tous les autres coins chauds et poussiereux de la planète , que ce soit les turbines d'helicos , de jets , d'avions de transports , etc ....

certains turboprops encaissent mieux la poussière que les jets comme les PT-6 ( separateurs inertiels )ou les turbines d'hélos sur lesquelles ont peut coller des filtres , pas possible sur un jet .

un turboprop c'est basiquement un reacteur dont on a remplacé le premier etage de compression ( Fan) de l'ensemble BP par une hélice . cela fonctionne exactement de la même façon .

ce n'est pas plus ni moins affecté par l'altitude et/ou la chaleur qu'un reacteur . et il y a pléthore de turpoprop dont le plafond operationnel est sup au FL300 en condition ISA ( dont le super-tucano  ;) )

Share this post


Link to post
Share on other sites

OK pour la poussière... mais cout de maintenance ?

mais en charge ton avion propulsé par une turbine d'environ 1000 cv sur l'arbre ...

avec pod roquettes, mitrailleuses, BGL, optronique, pétrole ... (voir dessin)

il donne quoi à 1800 mètres par 30 d°?

Je rappelle que nous sommes dans une option bas cout et emports multiples

Share this post


Link to post
Share on other sites

OK pour la poussière... mais cout de maintenance ?

mais en charge ton avion propulsé par une turbine d'environ 1000 cv sur l'arbre ...

avec pod roquettes, mitrailleuses, BGL, optronique, pétrole ... (voir dessin)

il donne quoi à 1800 mètres par 30 d°?

Je rappelle que nous sommes dans une option bas cout et emports multiples

Les turboprop sont pas trop sensible a l'altitude et a la chaleur ... en général pour l'altitude la limite c'est l'équipement du pilote ... Les PC-6 monte tres tres haut si le pilote supporte par exemple.

A mon avis c'est plus un probleme de philosophie de nos armées de bourgeois qu'autres chose. Si on avait pas des milliards pour acheter des jet couteux de de l'armement hi tec ... on déploierait des nuées de trubo prop rustique avec armemement a l'ancienne, petite bombe lisse, rocket et canon de 20.

Apres l'efficacité ... ca dépend plus de l'adaption de l'ennemi qu'autre chose. Forcément le gros jet super cher va avoir plus de facilité a s'adpaté aux adaptation offensive de l'ennmi s'il y en a que le turboprop tres léger. M'enfin c'est encore un faux débat puisque le turbo prop se place en complément/concurrence des HdC et des drones et pas en concurrence des jets.

Franchement et apres en avoir discuté avec des pilotes de gazelle ... il semble évident qu'on prendrait pas plus de risque avec un PC-6 qu'avec une gazelle viviane, pour de la surveillance et des petites passes hit and run en cas de contact. Je rappele quand meme qu'on a déploie la bas un hélico absolument pas blindé - a par les sieges des pilotes - et presque sans defence contre les manpads. Apres on peut me parler de porfile de vol et tout le tralala ... le profile de vol du turboprop ca s'adapte aussi ... m'enfin a 30m t'as pas plus de chance de te faire shooter a 150kts qu'a 120kts.

Visiblement on prefere utiliser des helo couteux pour trimballer du fret sur les points isolés plutot que d'amenager 150m de piste a peu pres plane pour y poser un PC-6 - a la rigueur on peut meme lourder le fret par la porte ou la trappe d'ailleurs pas besoin de se poser, une passe a 50kts ca doit pas trop abimer la marchandise -

On est a combien l'heure de vol un helo moderne HdC ou HdM ? 7 000 € plus ? ... fool annoncait moins de 1000€ tarif commercial pour l'heure de vol PC-6 ... La gazelle c'est un peu moins de 1000 € l'heure je crois.

Franchement moi a crapahuter dans les monagne je préferai savoir qu'un PC-6 traine dans le coin pret a rafaler au 20mm ... meme a +2000m au jugé ... plutot que de savoir qu'un putain de super jet d'enfer sera peut etre là 15 minute apres que mon supérieur est bien voulu réclamé l'appui ...

Meme a coup de millions on achetera pas l'ubiquité ... sur le terrain ca paye plus de la pietaille et des avion en carton partout que des super truc de la mort qui tue nulle part.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'hélico a l'avantage de pouvoir faire du sur-place. En cas d'environement hostille, il est peut rester derrière la ligne de front et se fondrat bien plus facilement dans le paysage qu'un avion.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'hélico a l'avantage de pouvoir faire du sur-place. En cas d'environement hostille, il est peut rester derrière la ligne de front et se fondrat bien plus facilement dans le paysage qu'un avion.

En pratique un helico reste le moins longtemps possible en stationnaire ... c'est couteux en petrole et pas super confortable pour le pilote.

Sinon un turboprop filant a 60/70kts se fondra aussi bien dans le décor ;) Le seule véritable interet de l'helicoptere c'est qu'il a besoin de 100m2 a peu pret plat pour se poser ... et qu'il peut déposer via élingue ou cordage n'importe quoi a peut pret n'importe ou. En dehors de ca je suis pas super convaincu de l'indispensabilité de la voilure tournante par rapport a la voilure fixe, surtout dans un contexte de cout compressés.

Image IPB

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

OK pour la poussière... mais cout de maintenance ?

mais en charge ton avion propulsé par une turbine d'environ 1000 cv sur l'arbre ...

avec pod roquettes, mitrailleuses, BGL, optronique, pétrole ... (voir dessin)

il donne quoi à 1800 mètres par 30 d°?

Je rappelle que nous sommes dans une option bas cout et emports multiples

il donnera ce qu'il est censé donné a sa masse max a 6000fts en ISA + 12° ce qui est a mon avis ne devrait pas vraiment l'handicaper faudrait que je vois ses polaires mais ça serait bien le premier qui ne supporte pas aisément ces conditions , pas plus que tous les autres avions exploités dans des conditions similaires ....faut pas croire que c'est extrême et les reacteurs sont affecté aussi  ;).

on peur lui coller tout ce qu'on veut comme emport du moment que c'est prévu pour et que la puissance necessaire est dispo ça fonctionne .

j'ai du mal a comprendre ta question  :rolleyes: on dirait que tu pars du principe que la puissance sera faible ou inadaptée ?  

niveau maintenance un PT-6 est tout simplement imbattable , c'est le moteur le plus fiable du monde , celui qui a les plus grands intervalles de maintenance MTBO . de plus ce sont des machines plus simples , il n'y a pas tout les etages de compression BP rotor et stator et ils sont moins " chauds " ( TIT max plus faible ) . moins chers acquerir , moins chers a entretenir .

un beechcraft king 90 biturbo c'est 2300 euros de l'heure pour 7 pax , le plus simple des bi-jets comparable c'est 4000 euros pour un Citation I .....il n'y a pas photo  ;)

entre 300 et 600 km/h environ le turboprop a l'avantage du rendement sur un reacteur , consomme moins , dispose par nature de " reverse "  ça c'est bien pour les opé sur terrains non preparés , est moins sensible a l'ingestion de debris ( admission d'air plus petite ) . ce n'est pas un hasard si le turboprop est choisi dans tous les cas ou la vitesse n'est pas un facteur determinant dans le programme qu'il soit civil ou militaire .

Share this post


Link to post
Share on other sites

franchement ce qui me fait le plus tiquer c'est

la masse notamment tout ce qu'on veut y ajouter comme équipement et comme armement

le cout de ces équipements militaires qui DEVRONT être aux standards actuels des autres avions sinon pas de CAS en A-stan (on voit le bordel que çà a été pour les appareils de l'ADLA) un PC 6 qui rafale "au jugé" je cite n'aurait rien eu à faire à Uzbeen

la survivabilité de l'engin qui devra voler bas (roquette, cal .50 ...)

Un PC 6 çà fait bcp de choses mais c'est avant tout vulnérable car c'est lent

un beechcraft king 90 biturbo c'est 2300 euros de l'heure pour 7 pax

certes mais que peut-on lui faire faire en COIN ?... la structure encaisse combien de "g"?

conserve t il ses performances avec 1,5 tonnes d'emport

A quelle vitesse évolue t il ?

Peut il être blindé ?

Ces questions restent sans réponses

Aujourd'hui les jets jouent sur le tir de précision à distance l'altitude et la vitesse pour échapper aux tirs du sol

Les hélicoptères sur le blindage, la redondance des systèmes, leurs aptitudes de vol

et ceci à des coûts élevés nous sommes OK

De quelles atouts disposent des appareils tels le PC 9 le PC 6 et le Super Tucano pour remplir les mêmes missions ?

avec la même efficacité

le même facteur risque pour le pilote

pour des couts inférieurs

Share this post


Link to post
Share on other sites

un PC 6 qui rafale "au jugé" je cite n'aurait rien eu à faire à Uzbeen

Va expliquer ca aux familles des mecs qui sont mort en attendant un appui pendant des plombe, appuis qui n'ont pas pu tiré parce qu'il était overkill, et qui aurait donné un bras pour avoir la crete rafalée au 20mm des les premier instant de l'engagement ... mieux le PC-6 aurait probablement alerté le premier groupe de combat de la mise en position de combat des talisurgés et arrosé a la rocket voire a la rocket WP la crete pour permettre au gars de décrocher a la sauvette couvert par le 20.

M'enfin 14 rocket 240 pelot de 20 et 1 bidon et 1 pod ecm et 3 paire d'yeux c'est toujours ca de pris, d'autant qu'en plus le bébé peu faire des evac et de du petit cargo. Apres si on prefere faire tourner des jet a 60m€ avec des bombes dont on peut pas se servir parce qu'elle sont trop grosse...

Pour le CAS en Astan ... s'il veulent pas de nos PC-6 gunshipisé on s'en cogne on les utilisera a notre profit ... personne ne nous interdit d'arroser nos bonhommes au 20mm encore ! que les autres prefere attendre les jet ISAF c'est leur probleme.

Franchement faut etre un putain de bigleux pour pas faire le tri entre un nid de taliban et des soldat francais en camo CE a travers une lunette de tir d'un 20mm meme a 1500m ... dans le doute tu tires un peu au dela et tu corriges au vu du resultat.

la survivabilité de l'engin qui devra voler bas (roquette, cal .50 ...)

Un PC 6 çà fait bcp de choses mais c'est avant tout vulnérable car c'est lent

Les talisurgés on des 7.62 et du RPG ... faire un carton sur un PC-6 a 125kts volant 2000ft au dessus faut un peu de talent surtout quand il crache des pelots de 20mm

certes mais que peut-on lui faire faire en COIN ?... la structure encaisse combien de "g"?

conserve t il ses performances avec 1,5 tonnes d'emport

A quelle vitesse évolue t il ?

Peut il être blindé ?

Ces questions restent sans réponses

Aujourd'hui les jets jouent sur le tir de précision à distance l'altitude et la vitesse pour échapper aux tirs du sol

Les hélicoptères sur le blindage, la redondance des systèmes, leurs aptitudes de vol

et ceci à des coûts élevés nous sommes OK

De quelles atouts disposent des appareils tels le PC 9 le PC 6 et le Super Tucano pour remplir les mêmes missions ?

avec la même efficacité

le même facteur risque pour le pilote

pour des couts inférieurs

Le PC-6 avec 10 para équipé monte encore comme une fleche ... pas de souci c'est fait pour ca.

125-150kts pareil que les helos

Non ... mais les helo non plus ... du moins ceux qu'on utilise.

Pour le coup de l'heure de vol on est semble t il presque 10 fois inférieur a un HdC HdM récent ...

Les atouts ... la polyvalence ... manoeuvre, reco et accessoirement appui d'urgence. J'insiste on se place en concurrence avec de l'helo de reco genre kiowa et du drone léger... avec en plus la capacité armement léger et la capacité cargo.

pour résumé par rapport a un helo de reco genre kiowa warrior ... puisque c'est la qu'on se place.

[*]vitesse au moins égale a un helo reco. vitesse mini 50/60kts

[*]allonge 500nm, 870nm avec deux bidons.

[*]endurance 4h20, 7h30 avec deux bidons.

[*]emport max 10 para équipé

[*]cargo +1000kg et 3m3

Un canon de 20 et 240 pelot c'est 180kg tout mouillé pour le SH20, on ajoute deux petit pods 7 rockets 100kg chacun, un pods flare 60kg un bidon 190kg - c'est pas obligatoire le bidon - ... on est a moins de 650kg ... avec 3 membres d'équipage on est largement en dessous de la tonne, et on peut voler avec le plein de kero, sans le bidon ... c'est le paradis :)

Apres si ta peur pour tes miches on te mettra un petit plancher en kevlar ... et une paire de siege blindé ... mais faudra pas trop manger a la cantine !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

euh non le king 90 ne peut pas faire de COIN pas plus que le citation  :lol:, c'était pour la comparaison de cout horaire avec un jet  ;) ......

et l'histoire de la charge je ne pige toujours pas ? un jet pourrait emporter ce qu'il veut dans la limite de son emport max et pas un turboprop ? .......

on définit le domaine de vol d'un avion avec les differents emports , je ne vois pas ce que ça change que ce soit un rafale , un tucano , un rallye-guerrier , ou un B-52 on ne va pas en mettre autant sur un zinc de CAS c'est tout . les broussards armés d'AA-52 en ont fait avec un certain succès du CAS

le super-tucano c'est 10670 mètres de plafond max , 6h30 d'autonomie max , 1500kgs d'armement sur 5 points d'emports bombes lisses ou guidées , roquettes , 20mm , .50X2 , sidewinder , etc . c'est blindé et tout cela fait un package pas cher et a mon avis largement suffisant pour soumettre une bande d'insurgés armés d'AK-47 et de RPG .

oui le PC-6 pourrait etre blindé , on pourrait augmenter sa puissance de 200% si nécessaire , le structure est hyper rustique et robuste c'est fait pour , c'est ultra agile a basse-vitesse et ça ne coute pas cher a opérer .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le retour des turboprop sur le devant de la scène n'est-elle pas au final qu'une solution transitoire avant de vrais drones de combat air-sol pleinement opérationnels et efficients?

Ne vaudrait-il pas mieux alors sauter cette étape et investir plus sur le développement des drones?

Share this post


Link to post
Share on other sites

moralité, y a intéret à ce que la suisse choisisse le Rafale, vu comment vous aimez le PC-6  :lol:

sérieusement, pour pascal:

est-ce que les gazelles disposent de tous les équipements de la mort qui tue ?  :lol:

j'en doute fortement, pourtant elles rendent service. Comme le dit g4lly, si les US sont pas content, qu'ils appellent leurs chasseurs de la mort qui tue.

un désignateur laser couplé à un FLIR, une radio sécurisée , 2 paniers d'Hellfire ou de roquettes guidées laser, un canon sous le point central et 2 bidons. C'est à mon avis largement assez précis et sécurisé pour permettre le soutien rapproché, surtout si l'appareil est resté en contact avec le convoi (escorte).

et si par hasard le moteur est fauché par une rafale bien placée ou qu'un SAM devient vraiment trop collant, il y a toujours les sièges éjectables. Sur un hélico, il ne reste plus qu'à prier que l'appareil puisse s'écraser pas trop méchamment...  :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

moralité, y a intéret à ce que la suisse choisisse le Rafale, vu comment vous aimez le PC-6  :lol:

j'aime aussi les Rolex et les omega   :lol: ( mais je peux pas blairer les brêtlingue  )......

et en ce qui concerne le PC-6 on a oublié de parler d'un truc qui pourrait etre très utile dans le rôle CAS  :

cet incroyable engin peut piquer a la verticale sans prendre de badin ou presque : la manette helice en condition petit pas sol ( mode beta ) il se stabilise a environ 100 kts en descente sur le plus grand aerofrein possible , pratique pour prendre le temps de bien aligner l'insurgé et ça permet un temps de feu plus long en retardant la ressource .

on arrive a faire du vol relatif avec un para en chute libre , seul truc faut avoir les oreilles et les sinus bien degagées  :lol:.........

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourquoi à chaque fois , vous voulez ressortir un avion piloté. Certes vous avez donnés des arguments, mais qui piloteras ces avions?

Pour un question de prestige, pour une question d'entrainement ( moins poussé que celui d'un jet, donc des pilotes à deux vitesses ou de payer pour double qualifications (encore des couts)) et une question d'état major et de logistique.

Pour la logistique, on sacrifieras sur le nombre de pièce du rafale, sur la surface de stock?

Peut on prévoir l'évolution des appareils dans le temps en sachant qu'ils deviennent obèses et que la technologie des moteurs sont en bout de course, donc pas d'évolution majeur en rapport poussée-poids.

N'est il pas plus rentable de prendre un appareil comme le rafale qui possède malgré une maintenance élevée, un bien meilleur rapport armement-détection et que son cout est deja amortie?

Les USA possèdent certes ce n'est pas un appareils à hélice, le A10 qui a tout ce que vous demander, une puissance de feu, une grande agilité, des appareils de détection, une plus grande évolution dans le temps et un blindage sans commune mesure.

Pourquoi cracher dessus, à oui, je sais, sa coute mais vous voulez crée un engin juste pour une niche alors qu'ils y a des avions capable de remplir cette tache avec des performance bien plus qu'honorable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'aime aussi les Rolex et les omega   :lol: ( mais je peux pas blairer les brêtlingue  )......

et en ce qui concerne le PC-6 on a oublié de parler d'un truc qui pourrait etre très utile dans le rôle CAS  :

cet incroyable engin peut piquer a la verticale sans prendre de badin ou presque : la manette helice en condition petit pas sol ( mode beta ) il se stabilise a environ 100 kts en descente sur le plus grand aerofrein possible , pratique pour prendre le temps de bien aligner l'insurgé et ça permet un temps de feu plus long en retardant la ressource .

on arrive a faire du vol relatif avec un para en chute libre , seul truc faut avoir les oreilles et les sinus bien degagées  :lol:.........

C'est avec des qualités comme cela qu'on pourrait faire un Bronco Européen...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourquoi à chaque fois , vous voulez ressortir un avion piloté. Certes vous avez donnés des arguments, mais qui piloteras ces avions?

Pour un question de prestige, pour une question d'entrainement ( moins poussé que celui d'un jet, donc des pilotes à deux vitesses ou de payer pour double qualifications (encore des couts)) et une question d'état major et de logistique.

Pour la logistique, on sacrifieras sur le nombre de pièce du rafale, sur la surface de stock?

Peut on prévoir l'évolution des appareils dans le temps en sachant qu'ils deviennent obèses et que la technologie des moteurs sont en bout de course, donc pas d'évolution majeur en rapport poussée-poids.

N'est il pas plus rentable de prendre un appareil comme le rafale qui possède malgré une maintenance élevée, un bien meilleur rapport armement-détection et que son cout est deja amortie?

Les USA possèdent certes ce n'est pas un appareils à hélice, le A10 qui a tout ce que vous demander, une puissance de feu, une grande agilité, des appareils de détection, une plus grande évolution dans le temps et un blindage sans commune mesure.

Pourquoi cracher dessus, à oui, je sais, sa coute mais vous voulez crée un engin juste pour une niche alors qu'ils y a des avions capable de remplir cette tache avec des performance bien plus qu'honorable.

1 on entretien deja une petite flotte de PC-6 qui sert pour les approvisionnement urgent des unité, pour les para, et mis a dispositio du COS...

2 on parle d'avion "civil" de grande distribution tres polyvalent qui peuvent faire absolument tout et n'importe quoi, dans les conditions les plus pourris.

3 on est dans des cout d'acuisition autour du million d'euros chaque voire 2 millions avec l'équipement - tout est deja dispo il suffit d'etre pas trop con et un peut bricolo pour intégrer ce qui ne l'est pas d'office - ... Y a pas grand chose a ajouter aux équipements d'origines et tout est standard, et facilement intégrable et recyclable sur d'autre matériel.

- Radio standard aero PR4G ou équivalent

- canon sh20 SH20

- pod 7 rocket

- pod ejecteur chaff  ... a la rigueur on peu coller les éjecteurs des gazelle sur le fuselage pour dégager un point.

- siege blindé comme celui des gazelle, plus plancher kevlar a l'avant et sous le tireur au besoin.

Une fois qu'on en a plus besoin on les vend d'occase au club de parachutiste ou a des compagnie privé qui font du petit fret dans les zone peu accessible. On peut les garder pour tout est n'importe quoi d'autre du fret, du parachustisme d'entrainement, de la reco/observation tout ca dans n'importe qu'elle condition.

Franchement c'est le genre d'invest' qui engage pas beaucoup. Le truc serait de faire un test de faisabilité avec 2 avions dont on dispose deja, un coup de lame dozer a TOra - piste de 200m et merlons - et hop on a de quoi faire tourner les bébés quitte a aller faire les gros entretien a KAIA. En piquant l'équipement blindage et radio et chaff des gazelle ... plus un canon SH20 de demo chez giat, les pod sont dispo dans les stock US sur place il servent sous Kiowa... investissement 0 ou presque. Au pire on les donne a l'ANA apres avoir servi pour leur armée de l'air plutot que de payer le retour. Pour l'aller c'est un avion civil il doit pouvoir transiter par terre via la Russie.

A mon avis ce qui manque c'est la volonté d'essayer ... il est plus sexy d'avoir des drone qui coute la peau du cul des Tigre a 7000€ l'heure ou des Rafale ... qu'un turboprop des année 60 :)

Pour ceux qui n'aurait pas encore compris ma logique il ne s'agit absolument pas de concurrencer les A-10 ou HArrier.

Il s'agit de fournir

- une plateforme aéro tres peu couteuse, organiquement associé aux élément qu'elle sert.

- une plateforme permettant de faire un peu tout modestement mais instantanement et de maniere permanente.

- une plate forme permettant de faire un peu de reco via une boule optro grand public ou des jumelles.

- une plate forme permettant de faire de la coordination aeroporté en emportant un officier ou un observateur d'artillerie ou un controleur etc.

- une plateforme permettant de faire de l'appui léger via un canon de 20mm de sabort avec 240coups et deux paniers de sept rockets.

- une plateforme capable de rester 4h en vol sur le réservoir principal 8h avec les bidons stanadard

- plateforme capable de se poser sur 150m voire moins si la pente le permet, pourvu que le sol soit a peut pret plat et qu'il y a pas de gros bloc. Une piste en terre pour VAB un chouilla large et un peu droite suffit... je doute qu'on puisse pas poser bébé en Kapissa un peu partout.

- une plateforme capable de faire 1t de fret

- une plateforme capable de faire des evac urgente dans des condition pas forcément beaucoup plus pourrie qu'un blackhawk.

En gros la mule a tout faire en 3D qui nous manque ... Si on avait pléthore d'helico de manoeuvre et de reco/feu dispo en permanence je dis pas ... mais sans la solution truboprop utility est a mon humble avis une bonne solution pour occuper le terrain et assurer les arrieres de nos gars, pour pas plus cher qu'une gazelle... mais avec des capacités additionnelles.

Allez hop on decolle sur 50m ... on atterri aussi sur 50m

[dailymotion=425,350]xa64gh[/dailymotion]

Share this post


Link to post
Share on other sites

n'oubliez pas que dans les conflits que nous menons aujourd'hui on veut autant que faire se peut éviter d'avoir des aviateurs au sol ...

Sur ce je pars en vacances réfléchir à laquestion à bientôt les gars

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je recopie l'article sur les tests fait par la Navy :

The Navy’s new Irregular Warfare office has been looking at an agile Brazilian observation and ground-attack turboprop to provide an “organic” close air support aircraft for special operations forces. Under the classified “Imminent Fury” program, the Navy has already leased, tested and armed at least one Embraer EMB-314 Super Tucano, according to Capt. Mark Mullins, a naval special warfare officer serving as the deputy director of the Navy Irregular Warfare Office at the Pentagon. “This is a close air support, manned aircraft with a pilot and sensor operator. The idea here is that SOF needs an organic capability that can stick with them while they’re doing their mission,” Mullins said. “We’re not buying them; we’re leasing them right now. That’s an important point.”

The Super Tucano has a flight endurance of more than six hours, carries several sensors, can be armed with a heavy machine gun in each wing and has mounts for bombs, cannon and rocket pods, according to Jane’s All the World’s Aircraft 2008-9. Calling it a “fascinating piece of kit,” Mullins said, “the proof of concept” is complete after a year of testing. But he described Imminent Fury as his new office’s “most contentious project,” mostly due to wariness from naval aviation. “You can imagine the SOF guys and Marines really love this,” he said. “The challenge here, and why it’s so contentious, is it falls into the seam where it’s really not clear whose bailiwick it is. It’s not a marinized aircraft. It doesn’t fly off the carrier.” Mullins said the Super Tucano can be landed on an unimproved airstrip such as a road, refueled in minutes and sent right back into the fray. A briefing slide on the Imminent Fury project obtained by Navy Times identifies the need for a “tactical fixed wing [intelligence, surveillance, reconnaissance] platform to provide expeditionary, organic Find/Fix/Finish operations for SOF Forces in a maneuverable, long range, low heat signature platform.”  “It’s not about flying in from 1,000 miles away, dropping some thousand-pound bombs and leaving,” Mullins said. “It’s about working with [the ground force], doing the intelligence preparation of the battlespace, doing a [communication] relay, close air support, eyes on target and if there’s squirters leaving the target, keeping up with them and tracking them down and doing [bomb damage assessment] at the end.”

ça récapitule bien le besoin et écarte d'office un appareil autre qu'un turboprop léger équipé de senseurs et d'armes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,410
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Napoléon_Ier
    Newest Member
    Napoléon_Ier
    Joined
  • Forum Statistics

    20,715
    Total Topics
    1,249,311
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries