Recommended Posts

  Une manière de botter en touche ? Ils ont donné des centaines de millions de $$ au Mali d'aide quelques années avant la déroute du nord Mali de 2012, et ils font le choix de "botter en touche, pas s'impliquer ?" Je n'y crois pas une seule seconde ... Ils ont surtout montré une grande incompétence sur le dossier ou ils venaient d'y gaspiller des sommes colossales d'aides pour rien parties en fumée !

 

    On aurait dit qu'ils avaient fait avoeux d'incompétences ça aurait été + crédible ... Ils ont été léger sur le dossier du Mali, et l'annonce de leur base de drone a Nyamey + tard confirmera que la seule chose qu'ils pigent la dedans c'est la présence d'Al quaeda ... Mais la politique régionale : Totalement perdu dans le boulghour

perdre des millions de dollar s'est monnaie courante avec les US ,qu'ils comprennent ou pas (et que sa marche ou pas ,sur la courte ou longue durée ) ,donc je ne me fie pas à l'argent qu'ils ont perdu .

 

effectivement ,l'incompétence s'est ressenti avec leur représentant au Mali ,qui on poussé à sa et ils s'en sont rendu compte que tard  ...donc effectivement ils ont pas étaient futé en se sens ,il n'empêche que mis face à l'évidence de la situation ,ils ne pouvaient que s'effacé par rapport aux Français tout en profitant de leurs bourdes  pour mettre en valeur les Français .

 

sa coûte rien et s'est vite oublié ,et puis le Mali s'est rien par rapport à leurs ambitions /gestion au niveau international .

 

le désordre dans la zone sahélienne ,s'est pas vraiment leur faute quand on regarde qui a poussé à l'action en Libye ...et pourtant on connait mieux la région que eux ...vu que depuis la Libye s'est open bar question armement .

 

l'argent au vu de se qu'ils dépensent s'est astronomique que se soit pour des erreurs ou réussite ,alors je sais pas si s'est un facteur sur lequel on peu se fier .

 

je sais pas si je m'explique bien  :-[

Share this post


Link to post
Share on other sites

y en a un qui est content et qui le tweet  à fond,  lol

 

Le sénateur américain se réjouit de l'absence d'accord à Genève et tient la France pour responsable de ce blocage.
 

 

http://www.lepoint.fr/monde/nucleaire-iranien-vive-la-france-tweete-mccain-10-11-2013-1754181_24.php

 

Toujours les 2  mêmes, mc Cain et graham , ces types sont  une plaie!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plusieurs points : 

 

- La résolution 479 du CS ( 28 septembre 1980)  appelant à la fin des hostilité ne demande pas à l'Irak de se retirer du territoire Iranien conquis suite à une agression illégale. On ne peut reprocher aux iraniens leur entêtement à repousser l'invasion irakienne.

- L’entêtement iranien commence en juin 1982 quand Khomeny rejette le cessez le feu irakien et pousse vers Nadjaf et Karbala. 

- Les premières livraisons de Mirage F-1 Français commencent en janvier 81. Les livraisons de munitions des contrats précédents passés notamment pour les AMX-30 n'ont jamais cessé contrairement à l'obligation internationale de ne pas continuer à l'effort de guerre d'un état agresseur. 

 

 

 

L'hostilité iranienne vis à vis de la France ne commence qu'à partir du moment où la France soutient publiquement et militairement l'effort de guerre Irakienne y compris en fermant les yeux sur les activités des entreprises Françaises qui ont vendu des "pesticides" en très grande quantité (21% du site Samarra était made in France par exemple). 

 

 

Je parle de 82 et toutes les résolutions 5XX qui approuvent la paix avec le retrait irakien (effective au moment de celle-ci) d'Iran et qui est refusé par ce dernier.

Share this post


Link to post
Share on other sites

tué un vice ministre ,qu'est ce que sa peu bien vouloir signifié ?

 

L'Iran n'est pas un pays dangereux, il n'y a pas un haut taux de criminalité, les assassinats, surtout des hommes politiques sont soit liés à un conflit interne entre différentes branches du pouvoir ( une affaire célèbre en Iran, c'est l'affaire des "meurtres en chaine "où plusieurs responsables politiques ont été assassinés) soit à un assassinat commis par un service secret étranger. 

 

Le ministère de l'industrie n'a pas vraiment un rôle clé dans les dossiers brulants qui relèvent du ministère de la défense. C'est soit un avertissement étranger soit une lutte de pouvoir. 

 

 

 

Netanyahou sort ses griffes et attaque frontalement l'administration américaine. Il a décidé de contourner Obama en faisant directement appel au Congrès pour empêcher ce qu'il appelle "un bad deal" (sans vraiment expliquer en quoi c'est un bad deal).  

 

Son objectif est de faire échouer les négociations sous sa forme actuelle ( limitation du programme nucléaire en échange d'une levée partielle des sanctions) et postposer celles-ci pour affaiblir d'avantage l'économie iranienne et obliger l'équipe de Rouhani à capituler complètement sur le dossier nucléaire. C'est quand même inédit qu'un dirigeant étranger appel les élus d'un pays pour saboter la politique étrangère de leur Président. 

 

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/middleeast/israel/10439641/Israel-launches-campaign-against-bad-deal-with-Iran.html

Edited by Tomcat

Share this post


Link to post
Share on other sites

tué un vice ministre ,qu'est ce que sa peu bien vouloir signifié ?

 

 

l'Iran est coutumier du fait, on veut se débarrasser de quelqu'un et hop son avion explose en vol à la suite d'une malencontreuse défaillance dû a un tir de missile AA, il se suicide de 15 coups de couteau dans le dos, ou se pend 8 heurs après sa mort :oops:

 

Plus sérieusement il y a pas mal de corruption, ça peut-être un crime crapuleux, ou une concurrence politique qui mérite au yeux de certain de mourir.

Edited by Drakene

Share this post


Link to post
Share on other sites

l'Iran est coutumier du fait, on veut se débarrasser de quelqu'un et hop son avion explose en vol à la suite a une malencontreuse défaillance dû a un tir de missile AA, il se suicide de 15 coups de couteau dans le d'eau, ou se pendant 8 heurs après sa mort :oops:

 

Plus sérieusement il y a pas mal de corruption, ça peut-être un crime crapuleux, ou une concurrence politique qui mérite au yeux de certain de mourir.

oui tout est possible .

 

faut dire aussi qu'en France ,pendant une période y avait pas mal de "suicidé" d'une manière bizarre chez nos politicien   :-X  ???

 

sa s'est calmé on dirait  :happy:

Share this post


Link to post
Share on other sites

 Même que les gars qui ont fait le coup portait probablement casquettes et Tshirt "mauh-ssade"

ben je me dis que d'y pensé se n'est pas faire une affirmation ,mais que le réflexe d'y pensé ben il est là quand même car il y a eu des précédents avec le scientifique Iranien il me semble .

 

tout comme on verrait la main de la CIA  ,Pakistanais ou Iranien etc ... sur d'autres faits dans le passé .

 

 

on pourrait se dire que s'est tellement énorme de faire sa au moment de ses discussions entre US et Iranien ... tout comme sa pourrait-être un message ...

 

moi j'ai pas d'avis tranché mais tout est possible ,règlement de compte politique ,corruption ,action d'un service secret étranger ,on ne peu écarté aucune hypothèse non ?

 
pas besoin d'ironie  ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

 

moi j'ai pas d'avis tranché mais tout est possible ,règlement de compte politique ,corruption ,action d'un service secret étranger ,on ne peu écarté aucune hypothèse non ?

 
pas besoin d'ironie  ;)

 

 

Le mode opératoire semble être différent des derniers assassinats de scientifiques tués par bombes magnétiques. Les circonstances font bien penser à un règlement de compte interne même si qu'on ne peut rien écarter. 

 

Le vice ministre a été tué par 2 balles tirées depuis l'intérieur de sa voiture sans aucune trace de lutte donc visiblement quelqu'un qu'il connaissait. 

 

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/middleeast/iran/10440006/Irans-deputy-industry-minister-shot-dead.html

 

 

 

Eclaircicement  sur la position Française dans le dossier nucléaire : D'après  Daniel Halper, la France prend une position rigide notamment en raison du soutien de l'Iran au Hezbollah et à Damas. Cette position Française est assez étrange car elle contredit la politique des autres pays négociateurs. La demande de l'Iran de traiter le dossier nucléaire avec un ensemble de dossiers régionaux a toujours été refusé lors des précédentes négociations pour éviter que l'Iran puisse se servir du nucléaire pour faire levier sur d'autres dossiers. 

 

http://www.jpost.com/Diplomacy-and-Politics/Why-did-the-French-toss-a-wrench-in-the-nuke-talks-331200

Edited by Tomcat

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le mode opératoire semble être différent des derniers assassinats de scientifiques tués par bombes magnétiques. Les circonstances font bien penser à un règlement de compte interne même si qu'on ne peut rien écarter. 

 

Le vice ministre a été tué par 2 balles tirées depuis l'intérieur de sa voiture sans aucune trace de lutte donc visiblement quelqu'un qu'il connaissait. 

 

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/middleeast/iran/10440006/Irans-deputy-industry-minister-shot-dead.html

ben s'était pour défendre ton post qui faisait l'annonce de se décès ,tu ne faisais que passé l'information tout en mentionnant que certains y voyait la main du mossad sans faire d'affirmation et conforté cette piste =) .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une explication de la position jusqu'auboutiste de la France sur le dossier nucléaire iranien:

 

Iran : Pourquoi la France est aussi intransigeante ?
Par Georges Malbrunot le 10 novembre 2013 19h10 | Réactions ( 8)

index.jpg

C’était en 2010 lors d’un déjeuner à la résidence de l’ambassadeur de France à Téhéran, qui recevait les dirigeants du groupe fromager Bel, désireux de s’implanter en Iran. « Attention, avertit l’un des diplomates présents, savez-vous que si vous vous installez en Iran, vos activités aux Etats-Unis seront menacées, car les groupes de pression pro-israéliens monteront alors au créneau contre vous !»

Un moment ébranlés par la mise en garde, les responsables du groupe Bel ouvriront quand même leur entreprise à Téhéran, convaincus que « la vache qui rit n’avait pas grand-chose à voir avec le nucléaire ».

A l’époque, tous les arguments paraissaient bons pour faire de l’Iran un Etat infréquentable. Il faut dire qu’un an auparavant, une implacable répression s’était abattue contre les manifestants qui avaient protesté contre le trucage de l’élection présidentielle. Quant à son programme nucléaire controversé, après en avoir dissimulé certains aspects, Téhéran profitait de son différend avec l’Occident pour le faire avancer.

Les années ont passé, mais les oukases demeurent. Gare aux entreprises françaises qui osent toujours s’aventurer en Iran : l’an dernier, l’une d’elles a dû livrer au ministère de l’Economie l’intégralité de ses factures, soit deux mètres cubes de paperasse. Bercy tenait à savoir si ladite entreprise n’avait pas violé les batteries de sanctions que l’Occident impose à l’Iran pour le faire reculer sur ses ambitions nucléaires.

Deux anecdotes pour dépeindre une même réalité : depuis presque dix ans, la France apparaît, avec Israël, comme le pays occidental le plus dur contre l’Iran.

 

Plusieurs raisons expliquent cette intransigeance. Elles ont été fort bien décrites dans un télégramme diplomatique (TD) rédigé par l’ambassade américaine à Paris et révélé par Wikileaks en 2010, mais toujours d'actualité. Tout d’abord « une croyance ferme en la non-prolifération pour préserver la dissuasion nucléaire française ». Paris ne veut pas que dans la foulée d’un Iran nucléaire, la Turquie, l’Egypte et l’Arabie saoudite se lancent dans la course à la bombe. D’où à Genève, l’insistance de Laurent Fabius à clarifier les zones d’ombre concernant le réacteur à eau lourde d’Arak, le devenir du stock d'uranium enrichi à 20% et plus généralement l’enrichissement d’uranium que Téhéran pourrait effectuer à l'avenir.

 

Deuxième raison citée dans la note américaine : « une préoccupation réelle s’agissant de la menace (que la bombe iranienne fait peser) sur Israël ». Laurent Fabius l’a clairement déclaré samedi matin sur France Inter au terme d’une nuit de négociation au cours de laquelle le chef de la diplomatie française était monté au créneau contre "un accord de dupes", au risque d’irriter ses partenaires occidentaux. Et cet argument en faveur de la sécurité d’Israël prend encore plus de poids à dix jours d’un voyage de François Hollande dans l’Etat hébreu où le Premier ministre Benjamin Nétanyahou a promis de lui déplier « le tapis rouge ».

Le TD indiquait enfin « une colère personnelle liée à la façon dont l’Iran a essayé de manipuler la France », dans l’affaire de la chercheuse Clotilde Reiss, injustement retenue en Iran, après avoir maladroitement photographié une manifestation. Mais au-delà, combien d’autres irritants pourrait-on citer qui ont envenimé la relation Paris-Téhéran, au point que François Hollande a été l'un des derniers chefs d'Etats à féliciter Hassan Rohani, le nouveau président modéré qui permit à l'Iran de tourner la page du populiste Mahmoud Ahmadinejad. 

 

Forte sous Nicolas Sarkozy, la défiance des responsables français envers leurs homologues iraniens l’est restée sous François Hollande, où les dirigeants de l’antique perse sont encore régulièrement traités de fieffés « menteurs ». Mais là encore, rien de très nouveau ! Sous Jacques Chirac déjà, la confiance était plus que réduite. « Il ne voulait pas que j’aille voir le président réformateur Mohammed Khatami après son élection en 1997 », se souvient Hubert Védrine, son ancien ministre des Affaires étrangères sous la dernière cohabitation. « C’était l’effet Hariri, son ami Premier ministre libanais sunnite, qui dépeignait devant Jacques Chirac les Iraniens chiites comme des menteurs », ajoute un bon connaisseur du dossier.

Enfin, face à une direction iranienne qui a changé, il convient de signaler la continuité de l’équipe de diplomates français qui gèrent depuis des années le dossier Iran depuis Paris ou à l’ONU, que leurs détracteurs dépeignent avec malice comme des « ayatollahs de l’anti prolifération » ou de « grands admirateurs d’Israël », voire parfois les deux en même temps…

 

Le facteur saoudien

A toutes ces raisons, s’ajoute avec François Hollande une autre explication : le facteur saoudien. L’Arabie saoudite se tient elle aussi vent debout contre un Iran nucléaire. Mais au-delà, Ryad redoute l’expansionnisme irano-chiite dans le monde arabe, que ce soit chez elle, à Bahreïn, en Irak, au Liban et bien sûr en Syrie, où la chute de Bachar el-Assad – alliée de l’Iran - a été définie comme une priorité par la monarchie wahhabite.

Or sur la Syrie, Paris et Ryad convergent largement, même si certaines livraisons d’armes saoudiennes ne vont pas tout à fait aux rebelles que la France privilégie. Pas de quoi jeter une ombre sur une relation bilatérale décrite par le Quai d’Orsay comme extrêmement prometteuse.

Depuis le début de l’année, cinq milliards d'euros de contrats ont en effet été signés au profit d'entreprises françaises, et cinq autres sont attendus d’ici au 1er janvier. « En 2014, c’est également dix milliards d'euros de contrats qui devraient être remportés par nos entreprises », se félicite un diplomate français.

« L’Arabie saoudite apparait de plus en plus comme un pôle de stabilité et de développement majeur dans le monde et cela justifie notre investissement avec ce grand pays émergent », insiste le diplomate. Seul petit problème : la signature d’un très important contrat de plusieurs milliards d'euros - avec plusieurs centaines d’emplois menacés en France – est, pour une raison inexpliquée, actuellement en carafe. Montrer que la France se bat pour un accord le plus contraignant possible pour l’Iran ne peut qu'être bien vu actuellement à Ryad.

Car l’entourage de Laurent Fabius semble peu douter que lors du prochain round de pourparlers le 20 novembre, un accord sera finalement trouvé. Ainsi la France pourra-t-elle affirmer que grâce à son intransigeance, la sécurité du Moyen-Orient aura été préservée. Une rhétorique déjà entendue il y a deux mois lors de la crise chimique en Syrie, mais qui n'avait alors pas vraiment convaincu.

Edited by Jojo67
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si on résume, nos diplomates sont pro israéliens, et nos politiciens sous la pression de Riyad pour quelques milliards de contrat, et son prêt à faire capoter un accord international qui nous (re)ouvrirez le marché iranien (PSA) et qui sortirait de la misère des millions d'iranien. Visiblement tout le monde à un prix, et nos dirigeants ne sont pas très cher.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 Sait-on à quelle obédience politique appartenait le vice-ministre assassiné ? un conservateur ou un libéral ?

 

Cela peut indiquer qui est visé, et donc le mobile du meurtre ET donc les éventuelles suspects.

Edited by Shorr kan

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si on résume, nos diplomates sont pro israéliens, et nos politiciens sous la pression de Riyad pour quelques milliards de contrat, et son prêt à faire capoter un accord international qui nous (re)ouvrirez le marché iranien (PSA) et qui sortirait de la misère des millions d'iranien. Visiblement tout le monde à un prix, et nos dirigeants ne sont pas très cher.

 

 

Cela plus la peur d'une réduction de l'importance relative du dernier véritable avantage comparatif de la France avec son industrie aérospatiale : l'arme nucléaire. Peur d'une accélération du déclassement en cours.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 Sait-on à quelle obédience politique appartenait le vice-ministre assassiné ? un conservateur ou un libéral ?

 

Cela peut indiquer qui est visé, et donc le mobile du meurtre ET donc les éventuelles suspects.

 

Il était conservateur et reprend son poste qu'il avait sous le gouvernement Ahmedinejad. Comme je l'ai dit, publiquement il ne trempe pas dans les dossiers chauds au niveau international ou régional mais il est en charge des mines et de l'industrie lourde et brasse donc des milliards $ par an. 

 

C'est le 3ème assassinat depuis la prise de fonction de Rouhani, après celui de Mousa Nouri, procureur général de Zahedan, apparemment assassiné par un groupe extremiste sunnite et Mojtaba Ahmadi, commandant de l'unité cyber guerre, tués de deux balles dans la tête. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je soupçonnais qu'il était conservateur. Si j'ai bien compris, ces derniers sont opposés à Rouhani et assassiner l'un des leur pourrait être un moyen pour un service étranger -suivez mon regard...- de les chauffer, et par là, faire dérailler le processus diplomatique coté iranien. Il est impliqué dans un secteur qui brasse beaucoup d'argent et l'on peut penser à un règlement de compte, mais ça peut être une couverture, un moyen d’envoyer un message tout en maintenant l’ambiguïté du mobile, en espérant être clair. Enfin, c'est ce que je suppose.

 

Sinon, je me permet de reposer une question de la page précédente: que pensent les irano-américains d'une normalisation USA-Iran ? je me souviens d'un lobbying qui allait vers un renversement du régime il y a quelques années, et assez hargneux d'ailleurs ; qu'en est-il maintenant ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je soupçonnais qu'il était conservateur. Si j'ai bien compris, ces derniers sont opposés à Rouhani et assassiner l'un des leur pourrait être un moyen pour un service étranger -suivez mon regard...- de les chauffer, et par là, faire dérailler le processus diplomatique coté iranien. Il est impliqué dans un secteur qui brasse beaucoup d'argent et l'on peut penser à un règlement de compte, mais ça peut être une couverture, un moyen d’envoyer un message tout en maintenant l’ambiguïté du mobile, en espérant être clair. Enfin, c'est ce que je suppose.

 

Sinon, je me permet de reposer une question de la page précédente: que pensent les irano-américains d'une normalisation USA-Iran ? je me souviens d'un lobbying qui allait vers un renversement du régime il y a quelques années, et assez hargneux d'ailleurs ; qu'en est-il maintenant ?

 

A partir du moment où les négociations sont soutenus et par Khamenei (qui a autorité suprême même sur les plus durs) et par les Pasdaran, il n'y a pas grande chose qui pourrait faire dérailler celle-ci sauf un nouveau train de sanctions américaines. 

 

Perso, je tablerai plus sur un règlement de compte entre "amis" tant il y a des cadavres dans les placards d'Ahmadinejad. 

 

Pour les lobbies iraniens à Washington ça dépend de quel lobby. Il est claire que les MEK et les Royalistes sont à la fois opposés aux négociations qui marquerait l'abandon officiel de la politique américaine visant à changer le régime mais aussi pour une levée des sanctions qui frappent durement les iraniens moyens. Les deux plus puissants lobbies irano-américain sont The Iran Project ou la National Iranian American Council (proche des réformateurs) de Titra Parsi qui sont relativement bien écouté par la nouvelle administration à Washington. 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si on résume, nos diplomates sont pro israéliens, et nos politiciens sous la pression de Riyad pour quelques milliards de contrat, et son prêt à faire capoter un accord international qui nous (re)ouvrirez le marché iranien (PSA) et qui sortirait de la misère des millions d'iranien. Visiblement tout le monde à un prix, et nos dirigeants ne sont pas très cher.

Là tu caricatures en oubliant l'aspect nucléaire quand même. Il est de notre intérêt national que le club nucléaire ne s'aggrandisse pas. C'est le seul point qui me fait penser que notre opposition au nucléaire iranien n'est pas motivée que par de basses considérations liées à Israël et aux monarchies du Golfe. J'ignorais ce point et je vois notre position à présent avec un regard plus équilibré. Même si je nous trouve toujours un peu trop en pointe sur ce dossier.

Edited by Jojo67

Share this post


Link to post
Share on other sites

Là tu caricatures en oubliant l'aspect nucléaire quand même. Il est de notre intérêt national que le club nucléaire ne s'aggrandisse pas. C'est le seul point qui me fait penser que notre opposition au nucléaire iranien n'est pas motivée que par de basses considérations liées à Israël et aux monarchies du Golfe. J'ignorais ce point et je vois notre position à présent avec un regard plus équilibré. Même si je nous trouve toujours un peu trop en pointe sur ce dossier.

 

La position Française sur le nucléaire est tout à son honneur mais n'explique pas vraiment pourquoi la France a fait coulé un accord intérimaire qui empêchait justement l'Iran d'avancer dans son programme nucléaire pendant les 6 prochains mois et permettait de négocier entre temps les points qui ont été soulevés par l'Israel  la France ( le sort du stock 20%, l'arrêt des travaux d'Arak, le droit à l'enrichissement nucléaire par l'Iran). En Iran, les journaux proches des modérés évoquent la possibilité que Khamenei abandonne sur le stock de UE à 20% et les travaux d'Arak mais l'enrichissement est une ligne rouge qui ne sera jamais franchis quitte à ce qu'il se cadenassé et limité.  

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si on résume, nos diplomates sont pro israéliens, et nos politiciens sous la pression de Riyad pour quelques milliards de contrat, et son prêt à faire capoter un accord international qui nous (re)ouvrirez le marché iranien (PSA) et qui sortirait de la misère des millions d'iranien. Visiblement tout le monde à un prix, et nos dirigeants ne sont pas très cher.

haha il n'y a pas que l'argent, il y a l'influence, le pouvoir, surtout dans un contexte où les américains semblent se retirer de la region. Ces derniers diraient "interesting times" : j'y crois pas trop à l'histoire selon laquelle les francais ont toujours ete des faucons parmi les anti-iraniens, il y a dix ans en pleine apogée neocon la France faisait tout pour eviter une guerre totale dans la region et aujourd'hui elle est en pointe avec Israel, l'Arabie Saoudite et les faucons américains. Un sacré jeu de chaises musicales en tout cas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

n oublions pas que ce sont les iraniens qui ont fait eploxer drakkar noir a beirut et qui ont retenus nos otages. Forcement, ca laisse des traces...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,529
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Rom1_
    Newest Member
    Rom1_
    Joined
  • Forum Statistics

    20,946
    Total Topics
    1,333,270
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries