Recommended Posts

En cherchant des infos sur cet "Institut Thomas More", on y apprend que ce Mongrenier a récemment écrit un bouquin intitulé L’accord nucléaire iranien, la stratégie américaine et les illusions européennes. J'imagine, d'après le titre, qu'il y explique que l'Amérique de Donald Trump suit une "stratégie" raisonnée et rationnelle que seul grands cerveaux comme le "génie très stable" de la Maison Blanche peuvent suivre, tandis que la plupart des européens se bercent d'illusions parce qu'ils sont trop bêtes pour arriver à la même puissance intellectuelle d'analyse que Donald Trump.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 55 minutes, Kelkin a dit :

En cherchant des infos sur cet "Institut Thomas More", on y apprend que ce Mongrenier a récemment écrit un bouquin intitulé L’accord nucléaire iranien, la stratégie américaine et les illusions européennes. J'imagine, d'après le titre, qu'il y explique que l'Amérique de Donald Trump suit une "stratégie" raisonnée et rationnelle que seul grands cerveaux comme le "génie très stable" de la Maison Blanche peuvent suivre, tandis que la plupart des européens se bercent d'illusions parce qu'ils sont trop bêtes pour arriver à la même puissance intellectuelle d'analyse que Donald Trump.

C'est pas un bouquin, mais un article, du même tonneau que le reste : http://institut-thomas-more.org/2018/05/16/laccord-nucleaire-iranien-la-strategie-americaine-et-les-illusions-europeennes/

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Kelkin a dit :

En cherchant des infos sur cet "Institut Thomas More", on y apprend que ce Mongrenier a récemment écrit un bouquin intitulé L’accord nucléaire iranien, la stratégie américaine et les illusions européennes. J'imagine, d'après le titre, qu'il y explique que l'Amérique de Donald Trump suit une "stratégie" raisonnée et rationnelle que seul grands cerveaux comme le "génie très stable" de la Maison Blanche peuvent suivre, tandis que la plupart des européens se bercent d'illusions parce qu'ils sont trop bêtes pour arriver à la même puissance intellectuelle d'analyse que Donald Trump.

C'est marrant, cette idée que les Américains regardent les dangers en face et définissent une stratégie pour les parer, tandis que les Européens trop naïfs, voire dépendants, voire munichois et lâches vont à la négociation avec tel pays voyou comme la vache va au taureau (sans oublier d'être antisémites au passage, on les connaît allez)... me rappelle quelque chose.

Il y a des noms... des mots qui me reviennent aussi. Mars et Vénus... Rumsfeld... Singes capitulards mangeurs de fromage... Camions porteurs d'armes biologiques mobiles... Frites de la liberté...

C'était quoi au juste, déjà :huh: ? Et ça s'est terminé comment ?

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est officiel, la France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne accusent conjointement l'Iran de l'attaque contre les raffineries saoudiennes en marge de la réunion de l'ONU.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, collectionneur a dit :

C'est officiel, la France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne accusent conjointement l'Iran de l'attaque contre les raffineries saoudiennes en marge de la réunion de l'ONU.

Voici la déclaration complète, publiée en anglais. Traduction par DeepL

Citation

Déclaration conjointe des chefs d'État et de gouvernement de la France, de l'Allemagne et du Royaume-Uni

Nous, dirigeants de la France, de l'Allemagne et du Royaume-Uni, rappelons nos intérêts communs en matière de sécurité, en particulier le respect du régime mondial de non-prolifération et la préservation de la stabilité au Moyen-Orient. 

Nous condamnons avec la plus grande fermeté les attaques contre les installations pétrolières en territoire saoudien, le 14 septembre 2019 à Abqaiq et Khouraïs, et réaffirmons dans ce contexte notre entière solidarité avec le Royaume d'Arabie saoudite et sa population.  

Il est clair pour nous que l'Iran est responsable de cette attaque. Il n'y a pas d'autre explication plausible. Nous appuyons les enquêtes en cours afin d'établir d'autres détails.

Ces attaques peuvent avoir été perpétrées contre l'Arabie saoudite, mais elles concernent tous les pays et augmentent le risque d'un conflit majeur. Elles soulignent qu'il importe de déployer des efforts collectifs en faveur de la stabilité et de la sécurité régionales, notamment pour trouver une solution politique au conflit en cours au Yémen. Les attentats soulignent également la nécessité de désamorcer la situation dans la région par des efforts diplomatiques soutenus et un engagement avec toutes les parties.

À cet égard, nous rappelons notre engagement continu envers le Programme d'action conjoint, convenu avec l'Iran le 14 juillet 2015 et approuvé à l'unanimité par le Conseil de sécurité des Nations Unies. Nous exhortons une fois de plus l'Iran à revenir sur sa décision de réduire le respect de l'accord et à respecter pleinement les engagements qu'il a pris en vertu de celui-ci. Nous appelons l'Iran à coopérer pleinement avec l'AIEA dans le cadre du JCPoA et de son Accord de garanties généralisées.

Conscients de l'importance des efforts collectifs pour garantir la stabilité et la sécurité régionales, nous réaffirmons notre conviction que le moment est venu pour l'Iran d'accepter des négociations sur un cadre à long terme pour son programme nucléaire ainsi que sur des questions liées à la sécurité régionale, notamment son programme de missiles et autres vecteurs.  
 
Nous sommes déterminés à poursuivre nos efforts diplomatiques pour créer les conditions et faciliter le dialogue avec tous les partenaires intéressés par la désescalade des tensions au Moyen-Orient, afin de préserver la paix et la sécurité internationales, sur la base de notre déclaration commune du 14 juillet 2019 et des conclusions du G7 adoptées à Biarritz. Nous exhortons l'Iran à engager un tel dialogue et à s'abstenir de choisir la provocation et l'escalade.

 

Mon avis : c'est une très mauvaise déclaration.

Dire que l'Iran est à l'origine du bombardement du 14 septembre, c'est reconnaître l'évidence. Là n'est pas le problème.

Ce qui est exécrable, c'est qu'à part un rapide rappel que les trois pays soutiennent l'accord de 2015, il n'est fait aucune mention de cet accord. Et surtout de l'événement à l'origine de la montée des tensions et notamment des attaques du 14, c'est-à-dire le retrait des Etats-Unis de cet accord et leur intimidation systématique des autres pays pour bloquer leur commerce avec l'Iran. Le mot "Etats-Unis" ne se trouve même pas dans la déclaration, alors que c'est leur politique d'étranglement de l'Iran qui pousse la victime à riposter :blink: !

Une déclaration équilibrée aurait certes appelé l'Iran à s'abstenir de toute nouvelle attaque, mais aurait tout autant ou plus précisément davantage encore exhorté les Etats-Unis à revenir dans l'accord de 2015, ou du moins à cesser leurs sanctions anti-européennes et anti-chinoises destinées à empêcher ces pays de commercer avec Téhéran, de façon à cesser l'étranglement de l'économie et les persécutions de la population de l'Iran, ce qui aurait du coup justifié l'arrêt de toute provocation de la part de Téhéran.

Le fait même qu'une déclaration aussi déséquilibrée ait pu être émise démontre encore s'il en était besoin qu'aucun de ces trois pays ne va agir sérieusement pour se sortir tout seul des sanctions et intimidations de Washington, rétablir le commerce avec l'Iran, relâchant la pression sur lui et permettant d'abaisser les tensions. Les Européens, ou même la France seule, aurait pu jouer un rôle. Mais cela n'arrivera pas.

Le face à face Etats-Unis - Iran va continuer, qui est un face à face entre un étrangleur et une victime qui a une dague posée sur la jugulaire de l'économie mondiale, sans qu'aucun pays ne s'interpose ni du moins ne démonte le dispositif américain d'étranglement. La guerre est devenue encore un peu plus probable.

Edited by Alexis
  • Like 1
  • Sad 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis curieux de savoir quel prise (ou moyen de pression) on a réellement sur les states sur cette question.
A partir du moment ou personne n'a jamais cru au mécanisme de contournement de l'embargo mis en place par l'UE ... Et ou économiquement c'est nous qui dépendons du patron (je ne parle même pas militairement, je crois que c'est une évidence pour tout le monde ici) qui peut nous taper sur les doigts (pour rappel c'est bientôt la fin de l'armistice déclaré par Trump dans la partie de sa guerre commerciale tournée contre l'UE) à un moment ou nos économies sont en récessions ET dépendantes de leurs export et des flux vers les tazus.

Edited by Berezech
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais des doutes sur la culpabilite de l'Iran sur le sabotage des petroliers.  Mais apres tout les evenements je pense que l' Iran est a l'origine de tous ces episodes.  Qu'ils les aient directement commis ou indirectement par leurs sbires au Yemen.  

Ceci dit je n' ai pas envie que l' Europe se fasse entrainer dans un conflit sans fin par les US. Car il ne faut pas oublier que tout ce cirque a commence avec Trump et son grand "Fuck You" a l' accord.  Il est grand temps que les US discutent avec les Iraniens et calment le jeux des deux cotes!  Peut etre que le parti Democrate aux US,  l'Europe, la Russie et la Chine puissent parler d'une voix pour eviter une tragedie en perspective.  Je ne doute pas que les US puissent decapiter le regime Iranien, par contre quoi apres?  Un vide de gouvernance comme en Afghanistan, Lybie, et Iraq.

Edited by Lordtemplar
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a trop de contentieux entre l'Iran et les USA. De plus l'Iran aspire à être un acteur régional, ce qui déplaît à Israël et l'Arabie Saoudite.

L’Europe devrait soit suivre les USA ou alors essayer de calmer le jeux. Mais ce n'est pas gagner car il faut être présent dans le jeux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Boris Johnson veut un nouvel accord nucléaire avec l'Iran. Un accord Trump. #LaVoixDeSonTrump #NoDealBrexitIsGoodForYou #PlusSouverainTuMeurs

 

Donald Trump est enchanté. Il répète tout le respect qu'il a pour le premier ministre britannique. #DonaldBonisseurDeLaBath

 

L'Iran répond : commencez par respecter l'accord existant

#DronesInYourFace #TEnVeuxEncore

 

Bon, j'ai fait le plein :unsure: ... Je peux utiliser les transports en commun plutôt que la voiture ... Mon épargne est en dehors du système bancaire ... 

Je ne vois pas ce que je pourrais faire de plus.

Share this post


Link to post
Share on other sites
8 hours ago, Lordtemplar said:

Qu'ils les aient directement commis ou indirectement par leurs sbires au Yemen.

Ou via leurs sbires en Syrie, ou en Irak...

Rétrospectivement, on peut deviner ce que les israéliens ont bombardés lorsqu'ils ont attaqué une milice pro-iraniennes en Syrie dernièrement.

On est dans le domaine de la guerre hybride, comme les russes dans le Donbass. Pas d'agression directe, mais une utilisation sophistiquées des proxies qui jouent le rôle de pare-feu.

Edited by Rivelo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans le domaine de la guerre hybride je vois l'Iran lancer une attaque Stutnext contre la production de pétrole de schiste US, DT sera très mal à ce moment car les iraniens n'ont plus rien à perdre et pourront continuer aussi longtemps qu'ils le veulent, même si DT les menace d'une attaque nuc ils peuvent élargir leur attaque à toute l'économie ricaine voire les centrales nuc aussi (une centaine de site je crois)

Il faut revenir à l'accord initial.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, kalligator a dit :

Dans le domaine de la guerre hybride je vois l'Iran lancer une attaque Stutnext contre la production de pétrole de schiste US, DT sera très mal à ce moment car les iraniens n'ont plus rien à perdre et pourront continuer aussi longtemps qu'ils le veulent, même si DT les menace d'une attaque nuc ils peuvent élargir leur attaque à toute l'économie ricaine voire les centrales nuc aussi (une centaine de site je crois)

Il faut revenir à l'accord initial.

Et donner un casus belli en or aux plus belliqueux chez les américains forçant la main de la Touffe pour partir en guerre? La production pétrolière étant considérée comme vitale à la sécurité des USA, cela pourrai être assez facilement traduit comme acte de guerre de la part de l'Iran.

Les Iraniens aiment peut-être jouer avec le feu mais je crois que cela dépasse déjà leurs ambitions.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Berezech a dit :

Je suis curieux de savoir quel prise (ou moyen de pression) on a réellement sur les states sur cette question.
A partir du moment ou personne n'a jamais cru au mécanisme de contournement de l'embargo mis en place par l'UE ... Et ou économiquement c'est nous qui dépendons du patron (je ne parle même pas militairement, je crois que c'est une évidence pour tout le monde ici) qui peut nous taper sur les doigts (pour rappel c'est bientôt la fin de l'armistice déclaré par Trump dans la partie de sa guerre commerciale tournée contre l'UE) à un moment ou nos économies sont en récessions ET dépendantes de leurs export et des flux vers les tazus.

Continuer les transactions commerciales entre UE (resp. France) et Iran en protégeant le commerce dans les deux sens au moyen d'un intermédiaire :

Qui dans le cas de la France pourrait être l'Etat français lui-même achetant des barils de pétrole à l'Iran et lui vendant blé, médicaments ou pièces détachées. Dans le cas de l'UE ce pourrait être l'UE elle-même

- Les transactions ne feraient pas intervenir le dollar, voire pourraient ne faire intervenir aucune monnaie officielle, étant libellées par exemple en or ou en bitcoin

- La banque d'échanges serait créée pour l'occasion comme établissement à vocation unique le commerce euro-(resp. franco-)iranien

Pour cela, il faut décider d'agir. C'est clairement ce qui a manqué.

Quant à l'argument de la dépendance :

- Il n'existe pas de dépendance économique envers les Etats-Unis. Le commerce bilatéral franco-américain par exemple se monte à 6/7% du commerce extérieur total français, et il est globalement équilibré. Toute nouvelle sanction américaine décidée "parce que je le veux et je me f... des règles" - bref comme d'habitude, extraterritorialité toussa - pourrait être contrebalancée par une sanction réciproque maintenant l'équilibre. L'Allemagne a un commerce extérieur excédentaire avec les Etats-Unis c'est vrai... c'est l'une des raisons pour lesquelles elle pourrait choisir de ne pas participer c'est vrai

- Il n'existe pas de dépendance militaire française envers les Etats-Unis. Naturellement ce n'est pas vrai de l'Allemagne, avec les 50 000 soldats américains qui y sont basés et sa défense basée sur la protection américaine. Si Washington hausse suffisamment le ton, il est clair que Berlin "s'écrasera". C'est d'ailleurs peut-être ce qui s'est passé en coulisses ? Mais la France ne subit pas ce blocage, elle pourrait agir seule si besoin est

 

Reste que ce choix de subir l'intimidation américaine et participer au blocus de l'Iran est le bon choix... si.

Si le calcul porte sur un enjeu faible. En bref, si tout cela ne débouche pas sur une guerre. Ou alors sur une guerre qui ne nous impactera guère.

Car enfin il est vrai qu'il n'est pas de la responsabilité des Français, ni des Européens, d'intervenir si un pays X étrangle un pays Y au risque de pousser à une guerre. Même si X est le plus puissant de nos alliés. Après tout, la responsabilité de chaque pays est d'abord de veiller à ses intérêts propres. Si l'éventualité que l'Amérique ou l'Iran se lancent tout seuls dans une guerre au Moyen-Orient déboucherait sur la mort de milliers de civils, des destructions étendues, le ravage de l'économie d'un pays et la perte de milliers de soldats de part et d'autre... mais sans nous gêner véritablement.

Alors, il est vrai que c'est bien dommage tout cela. Oui. Mais bon... c'est leur affaire. La responsabilité de la France - au nom de notre amitié séculaire avec le peuple américain - se limite alors à dire aux Etats-Unis "Vous êtes en train de faire une nouvelle connerie, il vous faut changer de chemin". Et à s'écarter du chemin s'ils ne le font pas - au nom de nos intérêts propres.

Seulement voilà. Une guerre Etats-Unis-Iran - au-delà de la guerre économique déjà déclenchée par Washington, et qui tue déjà parmi les civils iraniens - ne causerait pas de gravissimes dommages seulement aux participants et aux voisins directs. Elle déboucherait probablement sur l'interruption des exportations de pétrole du Golfe, ceci pour une période qui pourrait être très longue... s'il faut reconstruire pratiquement en parlant de zéro des installations détruites de fond en comble usines et ports. Ce pourrait facilement être des années - beaucoup trop long pour que les réserves de 90 jours maintenues par les pays de l'OCDE soient suffisantes.

Cette éventualité était déjà assez évidente avant l'attaque sur Abqaïq et Khurais, en regardant l'arsenal iranien en missiles balistiques, sous-marins de poche, missiles antinavires et de croisière. Après la démonstration cinglante de vulnérabilité du 14 septembre, quand une attaque limitée avec une poignée de drones et de missiles de croisière a suffi pour mettre au tapis la moitié de la production saoudienne de pétrole pour une durée inconnue se mesurant au moins en semaines... l'évidence devient aussi claire que de l'eau de roche.

Or, les pays du Golfe produisent environ un tiers du total du pétrole mondial. Une économie mondiale qui doit faire avec un tiers en moins de pétrole pendant plusieurs années, c'est une économie mondiale en récession profonde voire pire.

 

Bref, le calcul qui est commun à la France, la Grande-Bretagne, l'Allemagne, et aussi à la Chine et au Japon, c'est-à-dire de préférer s'éviter les inconvénients limités et temporaires d'une fâcherie et d'une épreuve de force avec les Etats-Unis avec sanctions réciproques en comptant que les conséquences de cet évitement ne seront pas si graves, au pire portées par les Iraniens et les Américains... ce calcul est faux.

Les conséquences de cet évitement risquent d'être gravissimes. Il suffirait qu'un certain président américain pas précisément renommé pour son habileté ne sache pas ou ne veuille pas reculer en desserrant l'étau qui étrangle l'économie iranienne, poussant Téhéran à envoyer des signaux de plus en plus forts de vulnérabilité de l'infrastructure pétrolière du Golfe, jusqu'à provoquer - et il suffirait d'une toute petite erreur de calcul de part ou d'autre - un emballement vers une guerre majeure.

Pas parce que ce serait l'intérêt de l'Iran dans l'absolu naturellement, mais parce qu'il n'a pas d'autre choix que de monter les barreaux de l'échelle d'escalade en espérant faire peur à ceux d'en face... celui qu'on étrangle alors qu'il a une dague pointée sur la jugulaire de son agresseur, est-il si surprenant qu'il appuie de plus en plus... faisant couler une goutte ici... une estafilade là... tout en avertissant que tant que la pression sur sa gorge n'est pas relâchée, il continuera à augmenter de plus en plus fort ?

Il est dans le pouvoir des Européens, ou même de la France seule, ou encore de la Chine, de repousser l'intimidation américaine, de commercer avec l'Iran en achetant son pétrole en échange de médicaments et du reste de ce dont sa population civile a besoin.

Le choix de ne pas le faire est une erreur stratégique majeure. Très possiblement une erreur de dimension historique, et que la postérité jugera sévèrement.

 

il y a 35 minutes, TarpTent a dit :

Finir de te débarrasser de tes contingences matérielles en te délestant à mon profit de ton épargne. A ce moment-là tu seras en paix et prêt pour la suite :biggrin:

Tiens, c'est le moment de découvrir une expression française :happy:

Révélation

Miniature-Mon-oeil-apprendre-le-fran%C3%

 

  • Like 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, Alexis a dit :

 

Tiens, c'est le moment de découvrir une expression française :happy:

  Révéler le texte masqué

Miniature-Mon-oeil-apprendre-le-fran%C3%

 

S’il n’y a que ça pour te faire plaisir, pas de soucis : j’épargnerai tes yeux (et c’est aussi une expression française ^^ ).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, Alexis a dit :

Voici la déclaration complète, publiée en anglais. Traduction par DeepL

 

Mon avis : c'est une très mauvaise déclaration.

Dire que l'Iran est à l'origine du bombardement du 14 septembre, c'est reconnaître l'évidence. Là n'est pas le problème.

Ce qui est exécrable, c'est qu'à part un rapide rappel que les trois pays soutiennent l'accord de 2015, il n'est fait aucune mention de cet accord. Et surtout de l'événement à l'origine de la montée des tensions et notamment des attaques du 14, c'est-à-dire le retrait des Etats-Unis de cet accord et leur intimidation systématique des autres pays pour bloquer leur commerce avec l'Iran. Le mot "Etats-Unis" ne se trouve même pas dans la déclaration, alors que c'est leur politique d'étranglement de l'Iran qui pousse la victime à riposter :blink: !

...

Pour moi, c'est la preuve qu'il n'y a pas une si grande distance que ça entre les positions américaines et européennes.

 

il y a 27 minutes, Alexis a dit :

Continuer les transactions commerciales entre UE (resp. France) et Iran en protégeant le commerce dans les deux sens au moyen d'un intermédiaire :

Qui dans le cas de la France pourrait être l'Etat français lui-même achetant des barils de pétrole à l'Iran et lui vendant blé, médicaments ou pièces détachées. Dans le cas de l'UE ce pourrait être l'UE elle-même

- Les transactions ne feraient pas intervenir le dollar, voire pourraient ne faire intervenir aucune monnaie officielle, étant libellées par exemple en or ou en bitcoin

- La banque d'échanges serait créée pour l'occasion comme établissement à vocation unique le commerce euro-(resp. franco-)iranien

Pour cela, il faut décider d'agir. C'est clairement ce qui a manqué.

Quant à l'argument de la dépendance :

- Il n'existe pas de dépendance économique envers les Etats-Unis. Le commerce bilatéral franco-américain par exemple se monte à 6/7% du commerce extérieur total français, et il est globalement équilibré. Toute nouvelle sanction américaine décidée "parce que je le veux et je me f... des règles" - bref comme d'habitude, extraterritorialité toussa - pourrait être contrebalancée par une sanction réciproque maintenant l'équilibre. L'Allemagne a un commerce extérieur excédentaire avec les Etats-Unis c'est vrai... c'est l'une des raisons pour lesquelles elle pourrait choisir de ne pas participer c'est vrai

- Il n'existe pas de dépendance militaire française envers les Etats-Unis. Naturellement ce n'est pas vrai de l'Allemagne, avec les 50 000 soldats américains qui y sont basés et sa défense basée sur la protection américaine. Si Washington hausse suffisamment le ton, il est clair que Berlin "s'écrasera". C'est d'ailleurs peut-être ce qui s'est passé en coulisses ? Mais la France ne subit pas ce blocage, elle pourrait agir seule si besoin est

 

Reste que ce choix de subir l'intimidation américaine et participer au blocus de l'Iran est le bon choix... si.

Si le calcul porte sur un enjeu faible. En bref, si tout cela ne débouche pas sur une guerre. Ou alors sur une guerre qui ne nous impactera guère.

Car enfin il est vrai qu'il n'est pas de la responsabilité des Français, ni des Européens, d'intervenir si un pays X étrangle un pays Y au risque de pousser à une guerre. Même si X est le plus puissant de nos alliés. Après tout, la responsabilité de chaque pays est d'abord de veiller à ses intérêts propres. Si l'éventualité que l'Amérique ou l'Iran se lancent tout seuls dans une guerre au Moyen-Orient déboucherait sur la mort de milliers de civils, des destructions étendues, le ravage de l'économie d'un pays et la perte de milliers de soldats de part et d'autre... mais sans nous gêner véritablement.

Alors, il est vrai que c'est bien dommage tout cela. Oui. Mais bon... c'est leur affaire. La responsabilité de la France - au nom de notre amitié séculaire avec le peuple américain - se limite alors à dire aux Etats-Unis "Vous êtes en train de faire une nouvelle connerie, il vous faut changer de chemin". Et à s'écarter du chemin s'ils ne le font pas - au nom de nos intérêts propres.

Seulement voilà. Une guerre Etats-Unis-Iran - au-delà de la guerre économique déjà déclenchée par Washington, et qui tue déjà parmi les civils iraniens - ne causerait pas de gravissimes dommages seulement aux participants et aux voisins directs. Elle déboucherait probablement sur l'interruption des exportations de pétrole du Golfe, ceci pour une période qui pourrait être très longue... s'il faut reconstruire pratiquement en parlant de zéro des installations détruites de fond en comble usines et ports. Ce pourrait facilement être des années - beaucoup trop long pour que les réserves de 90 jours maintenues par les pays de l'OCDE soient suffisantes.

Cette éventualité était déjà assez évidente avant l'attaque sur Abqaïq et Khurais, en regardant l'arsenal iranien en missiles balistiques, sous-marins de poche, missiles antinavires et de croisière. Après la démonstration cinglante de vulnérabilité du 14 septembre, quand une attaque limitée avec une poignée de drones et de missiles de croisière a suffi pour mettre au tapis la moitié de la production saoudienne de pétrole pour une durée inconnue se mesurant au moins en semaines... l'évidence devient aussi claire que de l'eau de roche.

Or, les pays du Golfe produisent environ un tiers du total du pétrole mondial. Une économie mondiale qui doit faire avec un tiers en moins de pétrole pendant plusieurs années, c'est une économie mondiale en récession profonde voire pire.

 

Bref, le calcul qui est commun à la France, la Grande-Bretagne, l'Allemagne, et aussi à la Chine et au Japon, c'est-à-dire de préférer s'éviter les inconvénients limités et temporaires d'une fâcherie et d'une épreuve de force avec les Etats-Unis avec sanctions réciproques en comptant que les conséquences de cet évitement ne seront pas si graves, au pire portées par les Iraniens et les Américains... ce calcul est faux.

Les conséquences de cet évitement risquent d'être gravissimes. Il suffirait qu'un certain président américain pas précisément renommé pour son habileté ne sache pas ou ne veuille pas reculer en desserrant l'étau qui étrangle l'économie iranienne, poussant Téhéran à envoyer des signaux de plus en plus forts de vulnérabilité de l'infrastructure pétrolière du Golfe, jusqu'à provoquer - et il suffirait d'une toute petite erreur de calcul de part ou d'autre - un emballement vers une guerre majeure.

Pas parce que ce serait l'intérêt de l'Iran dans l'absolu naturellement, mais parce qu'il n'a pas d'autre choix que de monter les barreaux de l'échelle d'escalade en espérant faire peur à ceux d'en face... celui qu'on étrangle alors qu'il a une dague pointée sur la jugulaire de son agresseur, est-il si surprenant qu'il appuie de plus en plus... faisant couler une goutte ici... une estafilade là... tout en avertissant que tant que la pression sur sa gorge n'est pas relâchée, il continuera à augmenter de plus en plus fort ?

Il est dans le pouvoir des Européens, ou même de la France seule, ou encore de la Chine, de repousser l'intimidation américaine, de commercer avec l'Iran en achetant son pétrole en échange de médicaments et du reste de ce dont sa population civile a besoin.

Le choix de ne pas le faire est une erreur stratégique majeure. Très possiblement une erreur de dimension historique, et que la postérité jugera sévèrement.

....

Ce n'est pas un problème de moyen, mais de représentations mentales. Ces pays seraient les victimes les plus directs d'une pénurie de pétroles, et pourtant ils semblent tous, de l’Europe à la Chine, avoir intériorisé leur impuissance face au EU...

 

il y a 34 minutes, Alexis a dit :

...

Tiens, c'est le moment de découvrir une expression française :happy:

  Révéler le texte masqué

Miniature-Mon-oeil-apprendre-le-fran%C3%

 

Eh ! Pas mal. T'es bogoss !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Finalement, peut-être qu'en cherchant la guerre, les Américains vont sauver le monde du réchauffement climatique en forçant tout le monde à faire sans pétrole.

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Kelkin a dit :

Finalement, peut-être qu'en cherchant la guerre, les Américains vont sauver le monde du réchauffement climatique en forçant tout le monde à faire sans pétrole.

Sans parler de la possibilité d'une "petite" guerre nucléaire qui sera peut être juste assez dévastatrice pour compenser le réchauffement climatique avec son hiver atomique

La "guerre thermonucléaire globale" c'est pas si terrible que ça en à l'air en fin de compte ! .................Oyé, oyé, brave gens, bonne nouvelle ! Winter is coming !! 

 

 

 

Edited by Shorr kan
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Shorr kan a dit :

Sans parler de la possibilité d'une "petite" guerre nucléaire qui sera peut être juste assez dévastatrice pour compenser le réchauffement climatique avec son hiver atomique

La "guerre thermonucléaire globale" c'est pas si terrible que ça en à l'air en fin de compte ! .................Oyé, oyé, brave gens, bonne nouvelle ! Winter is coming !! 

Il y a 3 heures, Kelkin a dit :

Finalement, peut-être qu'en cherchant la guerre, les Américains vont sauver le monde du réchauffement climatique en forçant tout le monde à faire sans pétrole.

 

Vous êtes graves les poussins : si un de vos lecteurs est un peu trop déprimé, sûr, il se pend !

[ça me fait penser à certaines Idées Noires de Franquin: 

 

Je ne sais pas insérer des images alors je colle du YouTube : ça ne rend pas justice à l’oeuvre originale...]

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, Boule75 a dit :
  • Toutes tes administrations et fournisseurs, à de rares exceptions près, fonctionnent sur la base d'une informatique très américaine. Supprime Word à une secrétaire ou à un chef de service quelqconque qui ne connaît que ça, supprime Google ou Facebook à un gilet jaune (ou Ofice365 + leurs données à une pléthore d'entreprise, ou AWS), et on en reparle.
    -> dépendant

Sur cette dimension logiciels et applications, j'ai tendance à penser que la dépendance est moindre que par le passé. On trouve pas mal d'alternatives solides ou parfois même préférables aux leaders du secteur. Effectivement cela impliquerait un coût d'adaptation, sans doute même une forme de sélection dans le secteur privé, mais cela ne serait pas forcément sans avantages. Néanmoins, bien d'accord avec toi quant à une certaine dépendance vis à vis des USA.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Alexis a dit :

- Il n'existe pas de dépendance militaire française envers les Etats-Unis. Naturellement ce n'est pas vrai de l'Allemagne, avec les 50 000 soldats américains qui y sont basés et sa défense basée sur la protection américaine. Si Washington hausse suffisamment le ton, il est clair que Berlin "s'écrasera". C'est d'ailleurs peut-être ce qui s'est passé en coulisses ? Mais la France ne subit pas ce blocage, elle pourrait agir seule si besoin est

Faudra juste se passer du CdG (et plus de pilotes à former), des bombes guidées, des radars aéroportés (AWACS et Hawkeyes), d'une partie de notre renseignement, d'une partie de notre logistique, des brownings et autres gatlings ainsi que quelques armes individuelles et de tout équipement disposant en son sein d'une puce ou de la moindre ligne de code made in murika... (liste non exhaustive).

Tu me dira avec un peu d'imagination ça doit pouvoir se faire. :smile:

D'un autre coté ce sera une bonne occasion de tester Galileo pour la baston.

Edited by Arland
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Hirondelle a dit :

[...]

Je ne sais pas insérer des images alors je colle du YouTube : ça ne rend pas justice à l’oeuvre originale...]

Clic droit sur l'image en question -----> "Copier l'adresse de l'image"

En bas à droite du cadre ou tu rédiges ton post, tu as "Insérer une image depuis une URL" -----> "Coller"

 

:cool: :cool: :cool:

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Alexis a dit :

Continuer les transactions commerciales entre UE (resp. France) et Iran en protégeant le commerce dans les deux sens au moyen d'un intermédiaire :

Qui dans le cas de la France pourrait être l'Etat français lui-même achetant des barils de pétrole à l'Iran et lui vendant blé, médicaments ou pièces détachées. Dans le cas de l'UE ce pourrait être l'UE elle-même

- Les transactions ne feraient pas intervenir le dollar, voire pourraient ne faire intervenir aucune monnaie officielle, étant libellées par exemple en or ou en bitcoin

- La banque d'échanges serait créée pour l'occasion comme établissement à vocation unique le commerce euro-(resp. franco-)iranien

Pour cela, il faut décider d'agir. C'est clairement ce qui a manqué.

Quant à l'argument de la dépendance :

- Il n'existe pas de dépendance économique envers les Etats-Unis. Le commerce bilatéral franco-américain par exemple se monte à 6/7% du commerce extérieur total français, et il est globalement équilibré. Toute nouvelle sanction américaine décidée "parce que je le veux et je me f... des règles" - bref comme d'habitude, extraterritorialité toussa - pourrait être contrebalancée par une sanction réciproque maintenant l'équilibre. L'Allemagne a un commerce extérieur excédentaire avec les Etats-Unis c'est vrai... c'est l'une des raisons pour lesquelles elle pourrait choisir de ne pas participer c'est vrai

- Il n'existe pas de dépendance militaire française envers les Etats-Unis. Naturellement ce n'est pas vrai de l'Allemagne, avec les 50 000 soldats américains qui y sont basés et sa défense basée sur la protection américaine. Si Washington hausse suffisamment le ton, il est clair que Berlin "s'écrasera". C'est d'ailleurs peut-être ce qui s'est passé en coulisses ? Mais la France ne subit pas ce blocage, elle pourrait agir seule si besoin est

 

  Révéler le texte masqué

 

 


- Si on s'amusait à commercer de gré à gré en créant le système de paiment alternatif que tu décris notre système bancaire et financier subirait miraculeusement une série de procès pour corruption aux US ou violations passées de l'embargo. Des affaires de blanchiment et de campagnes électorales au financement douteux filtrerait dans la presse, certains pays se fermerait à nos investissements, la réglementation tazus trouverait des trucs pour bloquer nos exportations ...

- Pour la dépendance économique, c'est simple : les américains peuvent imprimer leur argent (et leurs dettes de manières presque illimitée, moins illimitée qu'avant cela dit), et nous on DOIT arriver à vendre des trucs. C'est le sens de 20-30 ans de politique économique française basée sur l'Euro et l'idée stupide qu'il faut à tout prix être un pays exportateur ultra compétitif à n'importe quel prix. C'est pire pour les Allemands dont tout le modèle économique est basé sur le recyclage de leurs surplus par les tazus (export vers les US, transfert monétaire, épargne par les riches allemands, rachat de créance américaine/investissement à wall street ou dans les boites américaines), et ils nous le feraient très violemment sentir si on s'amusait à avoir une politique extérieure cavalière. De toute façon c'est un domaine sur lequel les allemands sont littéralement devenus notre lige et nous nous sommes assujettis de nous même.
Eux à la rigueur ils s'en foutent, les gens qui veulent exporter il y en a partout dans ce monde prêt à prendre notre place. Regarde comment on se prostitue au MO juste pour vendre quelques dizaines de milliard d'euros d'équipement militaire ...

- Au niveau militaire faut redescendre sur terre. Nous sommes dans le système d'alliance européen, et donc celui des US. Hormis en Afrique (de l'ouest) tout notre outil militaire est taillé pour ça. Et d'ailleurs de toute façon il n'y a aucune volonté politique de faire autrement. Agir cavalièrement nous isolerait une fois de plus, le reste de l'Europe étant encore plus aplaventriste que nos élites. Mais au moins eux ils n'invoquent pas hypocritement la mémoire du général de Gaulle.
Et que ferions nous seuls ? S'interposer entre la flotte américaine et l'Iran ? Même les russes et les chinois se contentent de rester prudemment sur le côté sans s'impliquer directement.

Edited by Berezech
  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Berezech a dit :

Même les russes et les chinois se contentent de rester prudemment sur le côté sans s'impliquer directement.

C'est déjà pas mal non ?

Et pour le reste, Si 15 ans après l'expérience irakienne ont n'a pas pris les mesures nécessaires pour être moins dépendant du bon vouloir US c'est qu'on est vraiment des gros débiles.

On pensait sans doute naïvement qu'il n'y ne pourrait pas y avoir pire que W Bush... et aujourd'hui on pense sans doute qu'on aura jamais pire que Trump et qu'il suffit juste de faire le dos rond pendant encore 1 an.

Bref, on est vraiment des gros débiles ? :huh:

Edited by Kovy
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,548
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Drul
    Newest Member
    Drul
    Joined
  • Forum Statistics

    21,030
    Total Topics
    1,362,576
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries