Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

On peut même dire qu'il est celui qui a le dernier mot à dire à peu près dans tous les domaines. Évidemment, il s'agit ici d'une autorité un peu plus subjective que constitutionnelle, et qui peut se renforcer de facteurs plus personnels ou symboliques. Mais c'est lui qui décide au final.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

La décision qui revient au guide suprême, c'st fait de manière indirecte quelque part, mais trés efficace au demeurant.

Ca passe par le fait d'être validé par le conseil des barbus pour se porter candidat ) la présidence. Forcément, un réformateur aura du mal à être candidat officiel.

Et les résultats des élections ont montré qu'à priori, c'est le moins ultra conservateur qui gagnait. Rohani a fait ses 2 mandats, face à des candidats plus "durs". Disons qu'il était réputé plus "centriste". Il a eu qq assouplissements malgré tout avec Rohani, sans doute qu'avec du Raissi il aurait fallu attendre.....

 

Raissi a gagné en 2021 parce que:

- Hemmati arrivé 3eme, sans doute trop urbain, trop moderne, trop financier. 

- Rezai, l'éternel candidat depuis 2005.

- Raissi, qui a gagné.

 

Si les mollahs avaient le pouvoir absolu par le barbu suprême quel que soit le PR, le suprême se fatiguerait moins à sélectionner les candidats à la présidence, et il y aurait des candidats réformistes. En ne les autorisant pas, ça rend la vie plus simple :laugh:  

D'ailleurs, pour montrer à quel point Rohani était quasi réformiste ( ou pas assez conservateur ), il a été démis il y a 2 mois du conseil qui "surveille" et peut "potentiellement" démettre le guide suprême. 

https://www.lemonde.fr/international/article/2024/01/24/en-iran-l-ancien-president-hassan-rohani-empeche-de-se-presenter-a-une-election_6212785_3210.html

Le guide suprême décideur de tout, oui indirectement, mais seulement en sélectionnant les "bonnes" personnes. Ca montre que le système et le poste ne permet pas directement ce contrôle sur tout.

Voilà, c'était pour nuancer, même si de facto.......les mollahs durcissent les nominations pour s'assurer la main mise.

 

EDIT: Raissi n'aura pas eu le temps de rire de la situation ( possible ) de Bibi N.

Edited by ksimodo
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le pouvoir théorique des mollahs est pas absolu mais par le contrôle qu'ils ont sur les candidats "autorisés" cela revient un peu au même. On pourrait comparer cela au PC chinois et sa main mise absolu sur les personnes au pouvoir.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

C'est la même façade que le système des soviets qui était complètement dépassé et éclipsé par l'organisation du PCUS en URSS. Officiellement, il y a des élections, officieusement on sait qui gagne avant que ça ne commence.

A noter également qu'il me semble qu'une fois encore, les commentateurs occidentaux se trompent s'ils s'imaginent que dans ce type de régime, il y a des libéraux, des réformateurs ou des colombes. Ces gens-là sont faits du même bois, il n'y a éventuellement que l'habillage qui change. Mais concrètement, le cœur du logiciel reste le même et l'idéologie, si elle peut être apparemment contournée temporairement (et uniquement à condition d'avoir un contrôle total sur l'appareil), revient toujours derrière. On a beaucoup glosé sur les chats de Deng Xiaoping mais le but demeurait le même.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, Ciders a dit :

C'est la même façade que le système des soviets qui était complètement dépassé et éclipsé par l'organisation du PCUS en URSS. Officiellement, il y a des élections, officieusement on sait qui gagne avant que ça ne commence.

A noter également qu'il me semble qu'une fois encore, les commentateurs occidentaux se trompent s'ils s'imaginent que dans ce type de régime, il y a des libéraux, des réformateurs ou des colombes. Ces gens-là sont faits du même bois, il n'y a éventuellement que l'habillage qui change. Mais concrètement, le cœur du logiciel reste le même et l'idéologie, si elle peut être apparemment contournée temporairement (et uniquement à condition d'avoir un contrôle total sur l'appareil), revient toujours derrière. On a beaucoup glosé sur les chats de Deng Xiaoping mais le but demeurait le même.

Je suis pas tout à fait d'accord dans le sens ou les périodes de "relâchement" et "durcissement" sont réel et correspondent à des courants différents à l'intérieur de l'appareil. Il n'y a pas de fatalité des "durcissements" ce sont des choix à un moment donné. Après ce genre de "réformateurs" ont des limites très claires.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, nemo a dit :

Je suis pas tout à fait d'accord dans le sens ou les périodes de "relâchement" et "durcissement" sont réel et correspondent à des courants différents à l'intérieur de l'appareil. Il n'y a pas de fatalité des "durcissements" ce sont des choix à un moment donné. Après ce genre de "réformateurs" ont des limites très claires.

Je ne suis pas convaincu parce qu'au fond, les fondamentaux du système ne sont jamais remis en cause. Libéraliser signifierait par exemple des élections plus libres, sans le contrôle du clergé, et nous savons très bien qu'ils ne le feront pas car ce serait miner ces mêmes fondamentaux.

Quant aux courants, ils sont surtout liés à des querelles entre réseaux et/ou entre personnes. Mais même aux pires moments de la rivalité entre Rafsandjani (le représentant des intérêts du Bazar de Téhéran) et Khamenei (plus proche des milieux cléricaux), il n'a jamais été question d'ouverture. Ils rivalisaient pour le pouvoir suprême mais jamais ils n'ont envisagé d'affaiblir le régime. Placer des gens compétents et apolitiques, ça oui. Ouvrir la fenêtre et laisser circuler un peu d'air non. Sauf situation exceptionnelle et avec la certitude que derrière, on reviendra comme avant, sinon pire. 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Ciders a dit :

Je ne suis pas convaincu parce qu'au fond, les fondamentaux du système ne sont jamais remis en cause. Libéraliser signifierait par exemple des élections plus libres, sans le contrôle du clergé, et nous savons très bien qu'ils ne le feront pas car ce serait miner ces mêmes fondamentaux.

Quant aux courants, ils sont surtout liés à des querelles entre réseaux et/ou entre personnes. Mais même aux pires moments de la rivalité entre Rafsandjani (le représentant des intérêts du Bazar de Téhéran) et Khamenei (plus proche des milieux cléricaux), il n'a jamais été question d'ouverture. Ils rivalisaient pour le pouvoir suprême mais jamais ils n'ont envisagé d'affaiblir le régime. Placer des gens compétents et apolitiques, ça oui. Ouvrir la fenêtre et laisser circuler un peu d'air non. Sauf situation exceptionnelle et avec la certitude que derrière, on reviendra comme avant, sinon pire. 

Les fondamentaux sont jamais remis en cause par le système lui même nulle part pas plus là bas qu'ici. 

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
il y a 7 minutes, nemo a dit :

Les fondamentaux sont jamais remis en cause par le système lui même nulle part pas plus là bas qu'ici. 

Ils peuvent l'être, plus ou moins à la marge. Staline qui essaie vers la fin de sa vie de mettre en place un pouvoir de plus en plus personnel, la direction collégiale qui revient dès qu'il meurt. Deng Xiaoping qui réduit un peu la pression sur la population chinoise à son arrivée au pouvoir, mais derrière on ressert fort les boulons avec les évènements de 1989. Kim Jong Un qui montre une façade plus avenante au début avant de purger, etc.

Mais parler de réformistes en Iran, c'est comme parler de libéraux au Kremlin sous Brejnev.

Au passage, notez que la mort de Raïssi ne semble éveiller aucun intérêt ailleurs qu'en Iran. Et en Iran même, ils ne sont pas tous tristes.

Edited by Ciders
Link to comment
Share on other sites

il y a 22 minutes, Ciders a dit :

Ils peuvent l'être, plus ou moins à la marge. Staline qui essaie vers la fin de sa vie de mettre en place un pouvoir de plus en plus personnel, la direction collégiale qui revient dès qu'il meurt. Deng Xiaoping qui réduit un peu la pression sur la population chinoise à son arrivée au pouvoir, mais derrière on ressert fort les boulons avec les évènements de 1989. Kim Jong Un qui montre une façade plus avenante au début avant de purger, etc.

Mais parler de réformistes en Iran, c'est comme parler de libéraux au Kremlin sous Brejnev.

Je vois aucun de tes exemples comme un changement de système. Le seul qui me parait un brin pertinent est un que tu cites pas : Gorbatchev mais c'est surtout parce qu'il a été dépassé par les événements et quand ils ont vu ou cela menait les apparatchiks ont essayé de faire machine arrière mais beaucoup trop tard.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, nemo a dit :

Je suis pas tout à fait d'accord dans le sens ou les périodes de "relâchement" et "durcissement" sont réel et correspondent à des courants différents à l'intérieur de l'appareil. Il n'y a pas de fatalité des "durcissements" ce sont des choix à un moment donné. Après ce genre de "réformateurs" ont des limites très claires.

Exactement.

L'ancien maire de Téheran est le "chef" du mouvement réformiste. Bon, OK, le réformisme, c'est pas du wokisme occidental mais quand même, il existe.

Simplement il ne peut pas avoir de candidat à la présidence.....Ce qui passe encore à un échelon local ne passe plus en échelon national.

Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, ksimodo a dit :

Exactement.

L'ancien maire de Téheran est le "chef" du mouvement réformiste. Bon, OK, le réformisme, c'est pas du wokisme occidental mais quand même, il existe.

Simplement il ne peut pas avoir de candidat à la présidence.....Ce qui passe encore à un échelon local ne passe plus en échelon national.

Dommage que tu sois obligé de parler du wokisme, ça mine ton analyse.

Le réformisme dans les pays autoritaires, c'est comme les Jeunes Giscardiens en 2024. C'est une vue de l'esprit.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.lorientlejour.com/article/1414508/mort-du-president-iranien-erdogan-annonce-un-jour-de-deuil-national-en-turquie.html#:~:text=Le président turc Recep Tayyip,du président iranien Ebrahim Raïssi.

 

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a décrété lundi un jour de deuil national après la mort dans un accident d'hélicoptère dimanche du président iranien Ebrahim Raïssi.

"Lors de notre réunion du cabinet, nous avons décidé de déclarer une journée de deuil national dans notre pays pour partager la profonde douleur vécue par le peuple iranien", a déclaré le chef de l'Etat turc lors d'un discours télévisé.

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

une vidéo d'Aldo sur le sujet du crash. Le bon Aldo, celui de l'avia.

( si j'étais taquin, je dirai que si lui ne voit pas de complo, alors la piste complo a vraiment une espérance mathématique très très limitée :blush:   )

Il parle matos, conditions ( météo relief ), pression opé sur l'équipage ( j'en avais parlé, tiens ), formation / profil pilote,

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
Le 20/05/2024 à 09:14, Alexis a dit :

Merci pour le lien, je ne l'ai pas encore écouté mais juste sur ce point, il me semble que quand on tire sur des navires français, militaires ou civils, on cible bien la France et pas la Bolivie ni le Népal. Et il me semble que des drones d'attaque sont des moyens militaires.

N'es-tu pas d'accord :smile: ?

On tire sur des navires qui viennent volontairement forcer un blocus. Sujet qu'il faudrait creuser (exemples de 1917 et 40). Et même une telle agression est un acte de guerre, pas une déclaration de guerre justement. Cela devient complètement passé de mode!

Edited by gustave
Link to comment
Share on other sites

Il y a 22 heures, ksimodo a dit :

une vidéo d'Aldo sur le sujet du crash. Le bon Aldo, celui de l'avia.

( si j'étais taquin, je dirai que si lui ne voit pas de complo, alors la piste complo a vraiment une espérance mathématique très très limitée :blush:   )

Il parle matos, conditions ( météo relief ), pression opé sur l'équipage ( j'en avais parlé, tiens ), formation / profil pilote,

 

… Oui, tant que l’on ne dépasse pas le niveau 350 tout va bien … au dessus, hélas, le manque d’oxygène est fatal pour son cerveau !

Il suffit juste de le savoir et de bien appréhender l’altitude :dry:

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Alors que la République islamique s’apprête à organiser une élection présidentielle anticipée après la mort du président Ebrahim Raïssi dans un accident d’hélicoptère, le Front Paydari, un parti ultraconservateur peu connu mais influent, cherche à renforcer son emprise sur les institutions iraniennes. Cela pourrait signifier de mauvaises nouvelles pour les Iraniens ayant soif de plus de libertés, et pour une région secouée depuis plusieurs mois par la guerre entre Israël et le Hamas.

https://www.france24.com/fr/asie-pacifique/20240522-les-ultraconservateurs-du-front-paydari-lorgnent-sur-le-pouvoir-en-iran-après-la-mort-du-président

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Campagne présidentielle :

https://www.msn.com/en-us/news/world/even-the-iranian-election-is-about-trump/ar-BB1oWTHe (26 juin 2024)

Mais de nombreux membres de l'establishment iranien craignent que la coïncidence d'une présidence belliqueuse de Jalili et d'un second mandat de Trump ne soit explosive. La présidence de M. Jalili pourrait être "très dangereuse pour l'Iran, et je le ressens dans chaque cellule de mon corps", a déclaré M. Zarif la semaine dernière lors d'une réunion publique en ligne sur l'application Clubhouse.

M. Qalibaf, qui a tenté de se positionner comme un centriste technocrate, a peut-être fait la promesse la plus importante du débat : si l'Occident est prêt à lever les sanctions, son administration réduira le programme nucléaire de l'Iran et reviendra effectivement à ses obligations dans le cadre de l'accord de 2015. L'Iran pourrait le faire même en respectant les contours du fameux projet de loi 2020 que M. Qalibaf a contribué à faire adopter par le Parlement, a-t-il insisté.

Autrement dit, sur les trois principaux candidats, deux semblent motivés pour discuter avec les États-Unis afin de contribuer à la levée des sanctions et de réduire l'isolement de l'Iran. Jalili est l'exception fondamentaliste. Une activiste politique réformiste et spécialiste des relations internationales s'est fait l'écho de nombreuses personnes lorsqu'elle a publié sur X un message exprimant l'espoir d'une alliance Qalibaf-Pezeshkian et d'un "consensus national" contre Jalili.

Selon toute vraisemblance, aucun candidat ne remportera les élections iraniennes vendredi, et un second tour aura lieu le 5 juillet.

Edited by Wallaby
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Plutôt une bonne nouvelle ?

En plus de montrer que le système démocratique iranien fonctionne plutôt bien si le pouvoir mis en place suis les aspirations du peuple. 

Link to comment
Share on other sites

C'est une bonne nouvelle mais son pouvoir va rester limité : c'est plus l'équivalent d'un premier ministre (dans notre système) qu'un vrai chef d'état qui reste khamani.

C'est surtout une bonne nouvelle pour les iraniennes et les iraniens.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

On verra jusqu'ou Khamani le laissera aller. Il y des chances que ce soit pas bien loin. Enfin si ça évite des morts stupides au main de leur police religieuse ce sera déjà ça.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Teenytoon a dit :

Plutôt une bonne nouvelle ?

En plus de montrer que le système démocratique iranien fonctionne plutôt bien si le pouvoir mis en place suis les aspirations du peuple. 

A voir. Soit c'est un signe que le régime ne parvient plus à modifier les résultats, soit qu'il laisse faire parce qu'il sait que ça n'ira pas très loin concrètement.

il y a 37 minutes, nemo a dit :

On verra jusqu'ou Khamani le laissera aller. Il y des chances que ce soit pas bien loin. Enfin si ça évite des morts stupides au main de leur police religieuse ce sera déjà ça.

Peu de chances que le PR ait la main sur la police religieuse. Encore moins sur les Gardiens.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,986
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...