Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

Depuis que les manifestations ont été largement infiltrées par les Forces Libanaises (Geagea) et les Kataeb (Gemayel), il y a des rixes quasiment tous les jours. Les aounistes ont commencé à descendre dans les rues en petit nombre pour protester contre les blocages de route et soutenir le président. Au centre-ville de Beyrouth, il y a des bagarres à chaque fois que des types se mettent à insulter Nasrallah, provoquant la colère des manifestants pro-Hezbollah qui estiment qu’il ne fait pas partie des voleurs à dégager au sein de la classe politique. 
Nasrallah doit d’ailleurs s’exprimer à la télévision dans 30 minutes. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Boule75 a dit :

Qui est-ce ?

Ministre des affaires étrangères et président du Courant Patriotique Libre, parti allié au Hezbollah qui a porté Michel Aoun au pouvoir.. c’est également son gendre. Il était encore pressenti il y a peu pour devenir le futur président, mais c’est une des personnalités qui divise le plus les libanais. Il est à l’origine de nombreuses déclarations choc (il y a un an, il avait traité le président du Parlement, Nabih Berry, de voyou par exemple...). Il s’était brouillé avec les Druzes de Joumblatt il y’a quelques mois après avoir ravivé le souvenir des massacres entre ces deux communautés durant la guerre civile. Et il est surtout accusé d’avoir touché des retro-commissions de dizaine de millions de dollars dans l’affaire de la location des centrales électriques qui n’ont même pas amélioré l’approvisionnement en courant des libanais. C’est devenu la cible préférée des manifestants.. alors qu’en réalité, il est loin d’avoir rattrapé l’avance qu’ont pris les Joumblatt, Hariri, Siniora... dont les fortunes se comptent en milliards. 

  • Like 1
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

https://www.lorientlejour.com/article/1193044/jour-xiii-la-tension-monte-entre-automobilistes-bloques-et-manifestants.html

Au 13eme jour de contestation, la tension demeure toujours palpable. Les prix des denrées commencent à augmenter, l’essence commence à manquer dans certaines villes du pays, hier la Livre Libanaise a légèrement tangué... Certains libanais excédés commencent à se battre avec les types qui bloquent les routes...

Hariri songerait aujourd’hui à démissionner. On en saura plus d’ici ce soir. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

En direct, c’est le chaos au centre-ville. Des centaines de partisans du Amal sont descendus et ont complètement ravagé les installations des manifestants. L’armée et la police ont dû recourir à la force pour les mettre en déroute. La situation est désormais très confuse, alors que Hariri doit parler à la télévision à 16h - peut-être pour démissionner. 

 

 

 

  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Libanais_75 a dit :

En direct, c’est le chaos au centre-ville. Des centaines de partisans du Amal sont descendus et ont complètement ravagé les installations des manifestants. L’armée et la police ont dû recourir à la force pour les mettre en déroute. La situation est désormais très confuse, alors que Hariri doit parler à la télévision à 16h - peut-être pour démissionner. 

 

 

 

Ca y est le Hezbollah a sonné la fin de partie :tongue: Ils vont remettre de l'ordre à coup d'AK47 

Link to comment
Share on other sites

Hariri a annoncer sa démission :

« En annonçant hier sa démission, le Premier ministre Saad Hariri a créé le choc, comme il l’a souhaité. Un choc devenu nécessaire, selon lui, après treize jours de fronde populaire que l’équipe au pouvoir n’a pas réussi à calmer. 

Devant l’intransigeance de ses partenaires politiques dans le cadre du compromis présidentiel de 2016, et leur refus de lâcher du lest et de consentir à sacrifier le chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil, dans le cadre d’un remaniement ministériel, voire même d’un nouveau gouvernement réclamé à cor et à cri par les protestataires, M. Hariri a choisi de les placer au pied du mur. »

 

« En rendant le tablier sans même avoir consulté auparavant le président, ni même le CPL, Saad Hariri a voulu créer une brèche pour tenter de sortir de l’impasse, tout en laissant la porte ouverte à son éventuel retour à la tête de l’exécutif, sous certaines conditions toutefois.

Les sources proches du Sérail ont effectivement évoqué la possibilité pour M. Hariri d’accepter de former un gouvernement s’il est à nouveau désigné, sauf que le nouveau cabinet devrait être formé d’experts ou de personnalités neutres, dont la probité est reconnue. Une formule qui est censée contenter la rue. »

 

https://www.lorientlejour.com/article/1193194/hariri-renverse-la-table-pour-mieux-negocier-son-retour.html

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 14 heures, Scarabé a dit :

Ca y est le Hezbollah a sonné la fin de partie 

En principe Amal et Hezbollah ce n'est pas la même chose.  

Le 26/10/2019 à 01:02, Libanais_75 a dit :

Ministre des affaires étrangères et président du Courant Patriotique Libre, parti allié au Hezbollah 

J'y perds un peu mon latin, 'est vrai que je suis moins assidu à l'actualité libanaise.  C'est quoi le pb au fond,  c'est Gebran  Basil lui-même, le CPL en tant que courant, le retour des "syriens"?  

Link to comment
Share on other sites

Non, en fait Hariri est probablement "le moins mauvais" pour ce qui est de la corruption, en tout cas c'est il me semble le ressenti de la plupart des Libanais. Et Nabih Berri est généralement considéré comme étant le pire -- sauf bien sûr par les sympathisant du Amal.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 14 heures, Fusilier a dit :
Le 26/10/2019 à 02:02, Libanais_75 a dit :

 

J'y perds un peu mon latin, 'est vrai que je suis moins assidu à l'actualité libanaise.  C'est quoi le pb au fond,  c'est Gebran  Basil lui-même, le CPL en tant que courant, le retour des "syriens"?  

C’est Gebran Bassil lui-même qui pose problèmes. Premièrement, beaucoup considèrent qu’il n’a atteint sa position que grâce à ses liens familiaux avec le président. Ensuite, il est accusé de s’être grassement enrichi sur le dossier sensible des centrales électriques en y apportant aucune solution - pour rappel, les libanais ne profitent toujours pas d’électricité 24/24...

Enfin, il s’est clashé avec quasiment tous les autres partis politiques. Il avait traité Nabih Berry de « voyou » il y a un an, s’attisant la colère de beaucoup de chiites.. le Hezbollah ne l’avait cependant pas lâché, et le veut toujours pour succéder à Aoun à la présidence. Il y a eu ensuite une tournée qu’il avait fait il y a quelques mois dans la montagne Druze, où il avait ravivé le souvenir des massacres druzo-chretiens. La tension avait atteint un point où les Joumblatistes ont carrément tiré sur le convoi d’un ministre Druze pro-Bassil. J’en avais parlé à l’époque sur ce thread. 
Les 3/4 du pays veulent sa peau, mais lui ne veut pas sacrifier sa carrière politique. Si il part maintenant, il ne sera plus jamais un politicien chrétien de premier plan. 
 


Concernant les news du jour, tout le monde avait cru à un retour au calme. Les banques, écoles, universités publiques devaient rouvrir demain. Mais depuis 3-4 heures, il y a un brutal regain de tension. Des centaines de partisans de Hariri sur mobylettes ont paradé dans Beyrouth aux alentours de 20 heures. Il y a ensuite eu des clashs dans le Akkar et à Saida entre des éléments islamistes qui bloquaient toujours des routes et l’armée libanaise. Les sunnites ont l’impression que Hariri est le seul à s’être sacrifié en démissionnant. Dans le même temps, les manifestants classiques ont recommencé à bloquer le centre-ville. Il y a en ce moment même une crainte que des partisans du Amal puissent redescendre dans la rue pour leur casser la gueule. 
Des éléments pro-Hariri bloquent également l’autoroute du Sud, ce qui pourrait provoquer une réaction du Hezbollah..

  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, jojo (lo savoyârd) a dit :

Eh ben ... C'est sacrément compliqué comme contexte ! Ah le Liban ... J'espère que tout çà se terminera du mieux possible pour tout le monde ... :mellow:

C'est un bazar politique, confessionnel, clanique, tout ça à la fois. Comme en plus les syrien ne sont jamais loin... 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Libanais_75 a dit :

Les 3/4 du pays veulent sa peau, mais lui ne veut pas sacrifier sa carrière politique. Si il part maintenant, il ne sera plus jamais un politicien chrétien de premier plan. 

Nabih Berry il y a des années que je n'avais pas entendu ce nom, ça ne me rajeuni pas :biggrin: 

Merci pour tes éclaircissements. 

 

Link to comment
Share on other sites

Aoun et Bassil rassemblent leurs supporters devant le palais présidentiel. 
https://www.lorientlejour.com/article/1193716/jour-xvii-les-partisans-du-cpl-affluent-en-masse-a-baabda-en-soutien-a-aoun.html

 

Bassil était l’homme dans le viseur de ceux qui ont détournés petit à petit la révolte populaire. Il était censé devenir président dans peu de temps, mais certaines puissances étrangères considèrent qu’il a de trop bonnes relations avec Téhéran pour accéder au poste. C’est pour ça que 90% des slogans des manifestants le visaient alors qu’il n’a même pas detourné 1% de ce que les autres ont fait.. et surtout l’élite politique sunnite, tels que les Hariri, Fouad Siniora (le pire), Najib Mikati..

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Le 30/10/2019 à 07:50, Fusilier a dit :

En principe Amal et Hezbollah ce n'est pas la même chose.  

 

Pourtant quand je compare les manifs du début pratiquement sans religions avec des femmes jeunes bien maquillées mélangées avec les garçons et aujourd'hui de plus en plus de femmes voilées  plus âgées avec des hommes d'un certains âges. Je me dis que c'est plus pareil.      

Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, Scarabé a dit :

Pourtant quand je compare les manifs du début pratiquement sans religions avec des femmes jeunes bien maquillées mélangées avec les garçons et aujourd'hui de plus en plus de femmes voilées  plus âgées avec des hommes d'un certains âges. Je me dis que c'est plus pareil.      

Amal c'est un parti chiite, comme l'Hezbollah.  Au départ Amal était lié à l'Iran, je ne sais pas si c'est encore le cas aujourd'hui, en tout cas ils ont perdu de l'audience face à la monte du Hezbollah.  Mais, ce sont bien deux partis différents. 

Quand aux manifs actuelles, je ne suis pas avec assez d'attention pour donner un avis. Il semble, si j'ai bien compris,   qu'Amal a attaqué les manifestants, donc la composition des manifestations est une question différente. Si l'on suit bien  ce que dit Libanais,   Bassil est dans le viseur car trop proche de Téhéran (pour mémoire, c'est un chrétien) 

Enfin, pour ce que j'ai pu lire ici ou là ces derniers jours,   certains analysent le mouvement comme une protestation contre le système politique basé sur la répartition confessionnelle /clanique, ils veulent un Etat laïque quoi 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

A titre personnel, et quelles que soient les revendications actuelles du peuple libanais, je reste fortement préoccupé par les origines de la crise.
Et la contestation n’est pas «  née » de l’annonce de la future taxation des messages WhatsApp, mais bien de la raréfaction du Dollars au Liban.
 

Or cette raréfaction a été organisée de telle sorte à donner le sentiment d’une pénurie et d’une prochaine crise monétaire avec dévaluation de la Livre libanaise à la clé.
Et les dévaluations, les libanais y ont déjà goûté et n’en gardent vraiment pas un bon souvenir.
Après des années d'économie instable et de nombreux scandales et preuves au quotidien de malversations, corruptions et détournements de fonds, ce nouveau climat anxiogène s’est sur-rajouté à la situation présente pour au final ne plus attendre qu’une étincelle pour voir les libanais descendre dans la rue.

 

Cette « disparition » progressive du Dollars date de début août, et les effets sont devenus prégnants 1 mois plus tard.

https://www.lorientlejour.com/article/1186960/change-dollar-livre-moins-de-circulation-mais-pas-de-penurie.html

 

Celui suit typiquement un agenda qui n’a pas grand chose à voir avec l’économie locale libanaise ou les moeurs politiques du pays.

Pour éclairage, ce qui était écrit en début 2019 :

https://libnanews.com/liban-raison-oubliee-difficultes-gouvernement-union-nationale/

« […] pressions sur la Livre Libanaise avec en catimini, l’échange en devise étrangère d’importantes sommes du fait d’institutions financières sans que le public en ait été informé – comme si elles se préparaient à un évènement cataclysmique – , augmentation du taux interbancaire qui a atteint le chiffre record de 75%, il y a de cela 2 semaines seulement. La liste des informations parcellaires ici ou là sont fort inquiétantes. »

Je ne sais pas le niveau d’implication / de préparation / de connaissance à l’échelon national des représentants politiques libanais.
Par contre, il est évident selon moi qu’Israël (et nécessairement les US à sa suite) a tout intérêt à voir naître de fortes dissensions au sein du Liban pour y casser l’emprise du Hezbollah et donc indirectement de l’Iran, pouvoir y intervenir comme à Gaza, dans les Territoires Palestiniens ou en Syrie à sa convenance et obtenir des coudées franches sur le pétrole et/ou le gaz* récemment découverts en mer.
De même, il va de soi que l’AS n’a pas renoncé à renforcer sa main-mise sur le Liban et y favoriser la toute-puissance des partis sunnites, en maintenant Hariri ou en plaçant une autre marionnette qui lui serait redevable à sa place.


Bref, si tous les constituants de la crise ne sont pas le fait d’intervenants externes, loin de là, j’ai l’impression que certains ont délibérément et avec enthousiasme poussé à la roue. Le résultat ne sera pas bon pour le peuple libanais au final, puisque le meilleur moyen de s’assurer tout cela est de provoquer de fortes et profondes divisions au sein du peuple.
La plus simple des tactiques bien connue dans les 1ères semaines étant de créer des contre-manifestations avec violences si possible, pour casser le mouvement et l’éloigner de ses soutiens (techniques tellement courantes qu’on les voit aussi à l’oeuvre en France : Il y aura toujours 2 ou 3 excités pour y aller de bon coeur, sans voir plus loin que le bout de leur bêtise).

 

*je ne me souviens plus s’il s’agit de gisements de pétrole ou de gaz qui ont été découverts, aussi bien dans les eaux territoriales libanaises qu’israéliennes.

Edited by TarpTent
  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Pour information, la situation est toujours très loin de s'être calmée. Les banques sont fermées depuis samedi et un contrôle des capitaux a clairement été mis en place. Cela signifie qu'on ne peut plus retirer notre argent des banques comme on l'entend ni le transférer à l'étranger. Cela concerne également les importateurs qui ne peuvent désormais plus payer leurs fournisseur jusqu'à nouvel ordre. Les dollars sont introuvables sur le marché et s'échange désormais contre 1750-1800 livres libanaises (1512 avant le début de la crise). Le président Aoun a donné aujourd'hui une interview télévisée à 21h qui a de nouveau embrasé le pays, de nombreuses routes étant bloquées au moment même où j'écris ces lignes. A Khaldé (20 min de beyrouth environ), un manifestant qui interdisait la route à la voiture d'un chef des services de renseignement de l'armée s'est fait tué par le garde du corps de l'officier. Ils ont pris la fuite avant d'aller se rendre à une caserne militaire proche. 

Walid Joumblatt et son fils sont immédiatement partis à l'hôpital rencontrer la famille du défunt, lui aussi druze. Ils ont été accueillis comme de véritables héros par de nombreuses personnes regroupées devant l'hôpital, ce qui me fait penser que le Liban est très loin d'être débarassé de ses leaders politiques que les "révolutionnaires" prétendent pourtant vouloir tous dégager sans exception...

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Une analyse que je trouve très interessante et éclairante (pour ce qui y est dit et ce qui est occulté) de la part de Jeffrey Feltman, ancien ambassadeur US au Liban, devant le sous-comité dédié au Moyen-Orient de la Chambre des Affaires Etrangères du Congrès, le 19 novembre 2019. (En anglais)

 

Je ne vais volontairement pas en retirer d’extraits pour éviter les perceptions biaisées, mais pour ceux qui auront le courage, ça vaut la lecture (avec un regard critique aussi, nécessairement, même si c’est bien moins manichéen qu’on pourrait le craindre).

https://docs.house.gov/meetings/FA/FA13/20191119/110254/HHRG-116-FA13-Wstate-FeltmanJ-20191119.pdf

 

 

Edited by TarpTent
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, TarpTent a dit :

Une analyse que je trouve très interessante et éclairante (pour ce qui y est dit et ce qui est occulté) de la part de Jeffrey Feltman, ancien ambassadeur US au Liban, devant le sous-comité dédié au Moyen-Orient de la Chambre des Affaires Etrangères du Congrès, le 19 novembre 2019. (En anglais)

 

Je ne vais volontairement pas en retirer d’extraits pour éviter les perceptions biaisées, mais pour ceux qui auront le courage, ça vaut la lecture (avec un regard critique aussi, nécessairement, même si c’est bien moins manichéen qu’on pourrait le craindre).

https://docs.house.gov/meetings/FA/FA13/20191119/110254/HHRG-116-FA13-Wstate-FeltmanJ-20191119.pdf

 

 

Le texte est intéressant dans le sens ou il nous dit comment les tazus perçoivent cette crise (ou peuvent potentiellement la percevoir si l'ambassadeur est écouté au Washington...). Mais je crains qu'il ne prenne ses désirs pour des réalités.

Notamment sur quel leadership veux-t-il s'appuyer vu que c'est pas que les opposants aux intérêts tazus qui sont concerné par la colère des libanais mais l'ensemble de la classe politique? En plus en amalgamant Amal et le Hezb il parle pour sa chapelle mais je suis pas convaincu que les libanais de base le vois de cet œil. Je salut le fait qu'il dise que vouloir pousser l'armée à désarmer le Hezb maintenant mènerais à la guerre civile. Je suis pas convaincu que l'armée serais prête à faire une telle chose. Enfin il oublie une chose que la majorité des libanais de toutes confessions ne sont pas pret d'oublier AMHA : c'est le Hezb qui a chassé Israël du Liban pas  l'armée. ça donne quelque crédibilité à leur rhétorique de résistance.

Edited by nemo
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,753
    Total Members
    1,550
    Most Online
    jmdc33
    Newest Member
    jmdc33
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...