Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[Afghanistan]


Recommended Posts

Il y a 13 heures, Patrick a dit :

Ce niveau d'hypocrisie, d'orgueil mal placé, d'aveuglement volontaire, et d'arrogance suffisante est proprement insupportable.

Nous parlons de Mme Sylvie Kaufmann.

Du journal Le Monde.

 

Il y a 12 heures, Patrick a dit :

Oui, pour être suivi il faut être meneur, et un meneur ne demande pas l'avis des autres pour faire quelque chose.

Le meneur a remercié les Américains en 1966, et leurs bases locales étaient démantelées l'année suivante.

Le meneur n'a pas été suivi.

Mais bon, est-ce si grave :smile: ?

Chacun voit midi à sa porte. Allemagne comme Angleterre ont choisi la dépendance. C'est leur droit.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Ryskette a dit :

A prendre avec des pincettes quand même, Arabnews c'est une chaîne appartenant au gouvernement saoudien.. 

Une autre rumeur insistante dit qu'il s'agirait de véhicules ayant fui côté iranien quand les talibans ont conquis les zones frontières, que les Iraniens ont renvoyé les militaires chez eux et gardé les véhicules.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Omar1985 a dit :

Les armes sont parties en Iran:

https://www.arabnews.com/node/1922286/world

Ca peut se tenir car l’iran a une experience pour maintenir les equipement us. On vous en donne x, vous pouvez regarder ce qu’il y a dedans, copiez et vous nous aidez pour la maintenance. 
 

(c’est bien sur autrement plus compliqué mais du seul point de vue indus … ca tient)

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, wagdoox a dit :

Ca peut se tenir car l’iran a une experience pour maintenir les equipement us. On vous en donne x, vous pouvez regarder ce qu’il y a dedans, copiez et vous nous aidez pour la maintenance. 
 

(c’est bien sur autrement plus compliqué mais du seul point de vue indus … ca tient)

D'autant que l'Iran a une base Industriel solide, et que des hummvees doivent pas être trop dur à copiés.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Patrick a dit :

Je veux en venir au fait que pendant toutes ces années de guerre des morts il y en a eu, parfois dans des conditions qui n'avaient rien à voir avec le combat (les quelques attaques "green on blue") ou en s'en prenant à des gens qui aidaient la coalition avec des compétences-clés.
Je veux aussi en venir au fait qu'en ce moment même et depuis leur "victoire", les talebs ont massacré, et qu'avant cela ils avaient encore plus massacré. Notamment des anciens militaires afghans qui les avaient combattus.

Euh. Oui, d'accord.

Il y a 8 heures, Patrick a dit :

Se dire que c'est bon ça va parce qu'aucun soldat occidental n'y est passé (les 13 marines c'était daesh) c'est vraiment se satisfaire de bien peu. Il reste des gens derrière qu'on aurait ou (dû?) faire sortir, qui sont coincés sur place et désormais en danger de mort. Mais comme dit, ce sera un meurtre par-ci, un autre par là. Pas de grands massacres en une fois.
Donc ça passe, même si à la fin le nombre de victimes sera probablement le même.

La satisfaction n'a pas grand chose à y faire. Ce que je conteste, c'est la purée immédiate de titres, de reproches amers, de lamentations bruyantes et floues sur le thème du "désastre" et de la "débâcle" américaine et/ou occidentale, et pour plusieurs raisons :

  • du point de vue militaire ce n'est pas une débâcle : il n'y a pas eu bataille.
  • du point de vue politique, c'est avant tout la victoire des extrémistes sunnites et de leurs soutiens pakistanais ou du Golfe sur les autres factions afghanes, sur les modérés, l'incapacité des pas/peu/moins corrompus à se mobiliser et à se défendre.
    Et si on veut élargir, on peut aussi parler de l'incapacité de ceux qui rêvent d'occident, ou de paix / prospérité / liberté à se mobiliser pour défense ces valeurs, d'une forme de "mollesse" des démocrates si on veut, qui pourrait dénoter une forme de faiblesse de l'Occident. Si on va par là, on peut parler de défaite occidentale, mais c'est bien tiré par les cheveux.
  • c'est reprendre la clameur de triomphe des talibans eux-même, du Pakistan, de la Chine, de tous les barbus et probablement la Shadenfreunde russe et son pendant dans les partis "virils" par chez nous : sans moi.

 

J'ai plusieurs fois posé la question ici mais ça n'a pas l'air d'intéresser beaucoup : qu'aurait-il fallu faire ? En trichant, après les faits, et en ne partant que de juillet, proposition :

  • je rappelle que le ton des communiqués de l'ambassade US a changé 10 jours après la prise de fonction de Biden, passant de "vous êtes invités à songer à partir" à "vous devriez préparer votre départ" (de mémoire). Ca aurait pu être plus directif encore.
  • mieux anticiper la volatilisation de l'armée afghane, ne serait-ce que d'1 mois,
  • pendant ce mois, dépêcher plus de troupes, pour à la fois faire du maintien de l'ordre et des préparatifs autour de l'aéroport et déployer également de quoi dissuader les talibans d'entrer dans la ville. Et dès ce moment, battre le rappel. Plus de troupes, plus de logistique, beaucoup de risques aussi. Il aurait fallu évacuer beaucoup plus de monde certainement. Risques d'attentats, risques d'émeutes, de prise à partie.
    Et plier les gaules.

Bon : ça aurait aussi été caractérisé de débâcle, le chaos aurait peut être été moins grand, des mouvements se seraient déclarés aux USA pour refuser l'accueil du million de réfugiés volontaires, et l'ANA se serait évaporée quand même.

J'suis pas trop sûr de mon plan...

Il y a 9 heures, christophe 38 a dit :

hummmm faire marcher l'industrie de l'armement et de l'aviation ???? pour le back dans la poche des décideurs ?

Il y a une foule de coopérants et mercenaires sur place qui s'en sont mis plein les fouilles. Pas tous, mais une partie ; il y a des témoignages nets.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Boule75 a dit :

du point de vue militaire ce n'est pas une débâcle : il n'y a pas eu bataille.

Euh... C'est encore plus une débâcle, ceux que nous avons choisi, formé, entrainé, équipé pour se battre avec nous puis pour nous n'ont même pas pu engager le combat (même si dans les faits il y a bien eu quelques combats, mais une fois les unités FS débordées tout s'est effondré). Évidemment il est rassurant de se dire que les Talibans n'ont pas su défaire en rase campagne l'armée US, mais cela a-t-il le moindre sens?

il y a une heure, Boule75 a dit :
  • du point de vue politique, c'est avant tout la victoire des extrémistes sunnites et de leurs soutiens pakistanais ou du Golfe sur les autres factions afghanes, sur les modérés, l'incapacité des pas/peu/moins corrompus à se mobiliser et à se défendre.
    Et si on veut élargir, on peut aussi parler de l'incapacité de ceux qui rêvent d'occident, ou de paix / prospérité / liberté à se mobiliser pour défense ces valeurs, d'une forme de "mollesse" des démocrates si on veut, qui pourrait dénoter une forme de faiblesse de l'Occident. Si on va par là, on peut parler de défaite occidentale, mais c'est bien tiré par les cheveux.

Quels modérés? Quant aux moins corrompus, c'est bien parce que les Talibans le sont bien moins que leurs concurrents potentiels qu'ils l'ont emporté, plus que par leur talent militaire!

il y a 43 minutes, Chimera a dit :

AKK et ses amis de l'OTAN se déchainent sur la France:

 

On croit rêver. Si quelqu'un a bien creusé le fossé entre US et Européens ce sont bien les US, avec Trump sans surprise et maintenant avec Biden, à la surprise des naifs habituels...

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 48 minutes, Chimera a dit :

AKK et ses amis de l'OTAN se déchainent sur la France:

 

Mais ca surprend qui ?! 
akk dit tout haut ce que nombre de responsables allemands pensent tout bas. 
 

Quoi que la france fasse, elle aura toujours tord car elle n’est pas les usa. Jusqu’au jour ou on aura une puissance militaire et des agents en allemagne … l’allemagne est une colonie us et on se met avec voir en dessous pour « rester independant » vis a vis des usa. C’est delirant. 
 

Comme je le disais, reprocher aux usa ok mais remettre en cause l’otan ne passera pas. Critiquer les usa en publique trop violemment non plus. Et la vision des autres se tient, la notre ne peut s’expliquer que par du « on est là parce qu’il y a pas mieux ». La perception de la france et presque celle de la turquie dans l’alliance. L’ue n’est pas ce que nous avez vendu et pour les autres europeens c’est tres bien comme ca.  
 

conclusion ?

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Boule75 a dit :

s et de leurs soutiens pakistanais ou du Golfe sur les autres factions afghanes, sur les modérés, l'incapacité des pas/peu/moins corrompus à se mobiliser et à se défendre.
Et si on veut élargir, on peut aussi parler de l'incapacité de ceux qui rêvent d'occident, ou de paix / prospérité / liberté à se mobiliser pour défense ces valeurs, d'une forme de "mollesse" des démocrates si on veut, qui pourrait dénoter une forme de faiblesse de l'Occident. Si on va par là, on peut parler de défaite occidentale, mais c'est bien tiré par les cheveux.

Quels modérés? Les vrais modérés éduqués ont foutu le camp depuis des années (et j'en ai eu une paire en étudiants. Les meilleurs évidemment).. Le pays est sinistré de ses élites. Les chefs en place sont des chefs de guerre tribaux corrompus jusqu'à l'os qui se battent pour l'argent et la tribu. Pour le pékin moyen, les talibans c'est la sécurité et la fin de l'arbitraire des corrompus. En 75 les vietnamiens n'étaient pas pour les communistes. C'est juste que la dictature en place était vue comme largement pire! 

Il y a 2 heures, Boule75 a dit :
  • mieux anticiper la volatilisation de l'armée afghane, ne serait-ce que d'1 mois,
  • pendant ce mois, dépêcher plus de troupes, pour à la fois faire du maintien de l'ordre et des préparatifs autour de l'aéroport et déployer également de quoi dissuader les talibans d'entrer dans la ville. Et dès ce moment, battre le rappel. Plus de troupes, plus de logistique, beaucoup de risques aussi. Il aurait fallu évacuer beaucoup plus de monde certainement. Risques d'attentats, risques d'émeutes, de prise à partie.

Ca a été géré comme une merde car

1) il n'y avait pas de plan de départ (!)

2) les US l'ont fait à l'envers en coupant le soutien financier AVANT de partir et en sabotant la transition (genre se barrer des bases de nuit et en coupant le jub au lieu de les refiler aux locaux).

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Chimera a dit :

AKK et ses amis de l'OTAN se déchainent sur la France

Ce n'est pas du tout ce que j'ai lu sur son compte Twitter à l'instant. Dans un thread elle appelle a plus de volonté militaire commune en Europe pour arriver à être l'égal des états-unis :

Traduction du thread assuré par Deepl :

Lors de la réunion des ministres de la défense de l'#UE, j'ai été clair : la vérité sur l'Afghanistan est la suivante : nous, Européens, n'avons guère opposé de résistance à la décision des #États-Unis de se retirer, car nous n'étions pas en mesure de le faire en raison de l'insuffisance de nos propres capacités. 1/9

C'est vrai : En #Afghanistan, l'Occident a subi un coup dur - la question de savoir s'il s'agit vraiment d'une défaite durable sera décidée par les conclusions que nous tirons maintenant en #Europe et aux #États-Unis. 2/9

Si les conclusions de l'Afghanistan étaient une division entre l'UE et l'OTAN ou entre l'Europe et les États-Unis, ou un retrait de l'engagement international, alors l'Occident aurait effectivement perdu. 3/9

Si nous devenons maintenant plus forts au niveau européen pour rendre l'alliance occidentale dans son ensemble plus forte sur un pied d'égalité avec les #USA, alors nous gagnons. 4/9

Le débat européen ne doit pas s'arrêter à la question de savoir si nous voulons ou non une "force d'intervention européenne". La question n'est pas de savoir si nous devons mettre en place une force européenne supplémentaire. Les capacités militaires des États de l'UE sont disponibles. 5/9

La question centrale pour l'avenir de la politique européenne de sécurité et de défense est de savoir comment nous utiliserons finalement nos capacités militaires ensemble dans l'#UE ! Avec ce que cela implique de processus décisionnels efficaces, de véritables exercices conjoints et de missions conjointes. 6/9

L'utilisation de l'article 44 des traités européens par les États membres de l'UE pourrait être une possibilité - dans l'UE, les coalitions de volontaires pourraient aller de l'avant après une décision commune de tous. 7/9

Il conviendrait également d'examiner si les États membres de l'UE devraient établir des responsabilités régionales en matière de sécurité, former ensemble des forces spéciales et organiser conjointement des capacités importantes telles que le transport aérien stratégique et la reconnaissance par satellite. 8/9

Nous sommes en pourparlers avec les États membres de l'UE intéressés par ces questions. Il est temps que les États membres montrent la voie en donnant à l'UE la capacité d'agir en matière de politique de sécurité et de défense. 9/9

L'original se trouve là :

La germanophobie ça va bien cinq minutes...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, gustave a dit :

Euh... C'est encore plus une débâcle, ceux que nous avons choisi, formé, entrainé, équipé pour se battre avec nous puis pour nous n'ont même pas pu engager le combat (même si dans les faits il y a bien eu quelques combats, mais une fois les unités FS débordées tout s'est effondré).

Se battre "avec nous" ? Se battre pour eux si tu veux, mais on n'a jamais envisagé d'en faire des supplétifs !

Les autorités afghanes - si tant est qu'on puisse parler de ça vu la tronche et du "pays" et de ses dirigeants - et leurs troupes ont tout simplement décidé de ne pas se mettre en ordre de bataille, et de ne pas se battre pour eux même. C'était patent depuis des années, comme ça semble bien l'être au Mali. En quoi leur débâcle, au sens strict pour le coup, est-elle "la nôtre", et tout spécialement celle de la France qui n'était plus sur place depuis presque 10 ans ?

Il y a 1 heure, gustave a dit :

Évidemment il est rassurant de se dire que les Talibans n'ont pas su défaire en rase campagne l'armée US, mais cela a-t-il le moindre sens?

Ca dit juste qu'il n'y a pas de débâcle militaire US, et c'était ce qui importait à Biden. Le bilan sur la toute dernière phase aurait pu être bien plus lourd, il est étonnamment léger.

Il y a 1 heure, gustave a dit :

Quels modérés?

Arf... Tu ne peux pas ignorer quand même que tous les afghans ne sont pas aussi fanatiques que les talibans.

Il y a 1 heure, gustave a dit :

Quant aux moins corrompus, c'est bien parce que les Talibans le sont bien moins que leurs concurrents potentiels qu'ils l'ont emporté, plus que par leur talent militaire!

Mouais : on va voir. Il y a des systèmes qui prospèrent à la fois sur la corruption et la discipline interne.

il y a une heure, cracou a dit :

Quels modérés? Les vrais modérés éduqués ont foutu le camp depuis des années (et j'en ai eu une paire en étudiants. Les meilleurs évidemment).. Le pays est sinistré de ses élites. Les chefs en place sont des chefs de guerre tribaux corrompus jusqu'à l'os qui se battent pour l'argent et la tribu. Pour le pékin moyen, les talibans c'est la sécurité et la fin de l'arbitraire des corrompus.

Il restait manifestement des "modérés" sur place. Quant à la fin de l'arbitraire sous le régime taliban... comment dire... LOL.

il y a une heure, cracou a dit :

Ca a été géré comme une merde car

1) il n'y avait pas de plan de départ (!)

Oh, probablement que si ! Il a misérablement foiré.

il y a une heure, cracou a dit :

2) les US l'ont fait à l'envers en coupant le soutien financier AVANT de partir et en sabotant la transition (genre se barrer des bases de nuit et en coupant le jub au lieu de les refiler aux locaux).

Mouais. Tu as aussi les scénarii où :

  • ils préviennent une fois et se font attaquer => ne préviennent pas la suivante
  • ils préviennent l'état-major afghan qui ne fait rien ; ils relancent, attendent ; la relève ne vient toujours pas. Alors ils s'en vont.

Le soutien financier n'a pas été stoppé : ils ont juste cessé d'assurer eux-même la paye. Ca fait partie du plan foireux, et je doute que ce soit cette administration qui l'ait mis au point, plutôt celle d'avant...

 

Quand tu vois les récits de talibans qui réussissent à voyager dans des avions de l'armée afghane par corruption, d'enquête identifiant les responsables dans l'armée, et de procureurs afghans qui, quand leurs homologues US disent 'il faut sanctionner !" répondent "si on fait ça on n'aura plus personne !" et ne font rien, on se dit qu'il n'y a rien de propre à faire. Il faut verser dans le sale, toujours très incertain. (je ne sais plus où j'ai lu ce récit)

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Boule75 a dit :

J'ai plusieurs fois posé la question ici mais ça n'a pas l'air d'intéresser beaucoup : qu'aurait-il fallu faire ? En trichant, après les faits, et en ne partant que de juillet, proposition :

  • je rappelle que le ton des communiqués de l'ambassade US a changé 10 jours après la prise de fonction de Biden, passant de "vous êtes invités à songer à partir" à "vous devriez préparer votre départ" (de mémoire). Ca aurait pu être plus directif encore.
  • mieux anticiper la volatilisation de l'armée afghane, ne serait-ce que d'1 mois,
  • pendant ce mois, dépêcher plus de troupes, pour à la fois faire du maintien de l'ordre et des préparatifs autour de l'aéroport et déployer également de quoi dissuader les talibans d'entrer dans la ville. Et dès ce moment, battre le rappel. Plus de troupes, plus de logistique, beaucoup de risques aussi. Il aurait fallu évacuer beaucoup plus de monde certainement. Risques d'attentats, risques d'émeutes, de prise à partie.
    Et plier les gaules.

Bon : ça aurait aussi été caractérisé de débâcle, le chaos aurait peut être été moins grand, des mouvements se seraient déclarés aux USA pour refuser l'accueil du million de réfugiés volontaires, et l'ANA se serait évaporée quand même.

J'suis pas trop sûr de mon plan...

This. Un léger surge avec une sécurisation poussée de l'aéroport, mais aussi le maintien de Bagram (que trump ne voulait d'ailleurs pas lâcher) auraient probablement permis de sortir plus de monde (mais pas tout le monde entendons-nous bien) en sachant précisément au passage QUI sortait. Maintenir un semblant d'ordre nous aurait évité de passer tous collectivement (OTAN, occident) pour des ahuris qui ne contrôlent plus rien.

En fait cet épisode afghan lamentable devrait être considéré comme un entraînement pour d'autres bien plus maousse. Il y en aura.
Je pense très fort à Taïwan en disant ça.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Patrick a dit :

This. Un léger surge avec une sécurisation poussée de l'aéroport, mais aussi le maintien de Bagram (que trump ne voulait d'ailleurs pas lâcher) auraient probablement permis de sortir plus de monde (mais pas tout le monde entendons-nous bien) en sachant précisément au passage QUI sortait. Maintenir un semblant d'ordre nous aurait évité de passer tous collectivement (OTAN, occident) pour des ahuris qui ne contrôlent plus rien.

Il aurait peut être fallu tirer sur la foule. Bagram comme dernière position d'évacuation, probablement, et précisément parce que loin de Kaboul. Je suis certain que Trump n'avait aucun plan.

Citation

En fait cet épisode afghan lamentable devrait être considéré comme un entraînement pour d'autres bien plus maousse. Il y en aura.
Je pense très fort à Taïwan en disant ça.

Taiwan : je ne suis pas sûr qu'une évacuation soit possible ; elle ne serait pas tolérée par Pékin.

Bamako (6000 français), puis Dakar, Abidjan.... avec leurs très nombreux expats ou bi-nationaux, leurs innonbrables candidats à l'émigration authentiquement modérés...

Edited by Boule75
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Patrick a dit :

à Taïwan

Ce ne seront pas des insurgés locaux en face. Et ils ne te laisseront pas mettre en place un pont aérien pour évacuer une élite. Au pire ils laisseront partir le gouvernement pour être plus tranquille après leur départ.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 21 heures, Boule75 a dit :

Se battre "avec nous" ? Se battre pour eux si tu veux, mais on n'a jamais envisagé d'en faire des supplétifs !

Les autorités afghanes - si tant est qu'on puisse parler de ça vu la tronche et du "pays" et de ses dirigeants - et leurs troupes ont tout simplement décidé de ne pas se mettre en ordre de bataille, et de ne pas se battre pour eux même. C'était patent depuis des années, comme ça semble bien l'être au Mali. En quoi leur débâcle, au sens strict pour le coup, est-elle "la nôtre", et tout spécialement celle de la France qui n'était plus sur place depuis presque 10 ans ?

Ca dit juste qu'il n'y a pas de débâcle militaire US, et c'était ce qui importait à Biden. Le bilan sur la toute dernière phase aurait pu être bien plus lourd, il est étonnamment léger.

Arf... Tu ne peux pas ignorer quand même que tous les afghans ne sont pas aussi fanatiques que les talibans.

Mouais : on va voir. Il y a des systèmes qui prospèrent à la fois sur la corruption et la discipline interne.

Il restait manifestement des "modérés" sur place. Quant à la fin de l'arbitraire sous le régime taliban... comment dire... LOL.

Oh, probablement que si ! Il a misérablement foiré.

Mouais. Tu as aussi les scénarii où :

  • ils préviennent une fois et se font attaquer => ne préviennent pas la suivante
  • ils préviennent l'état-major afghan qui ne fait rien ; ils relancent, attendent ; la relève ne vient toujours pas. Alors ils s'en vont.

Le soutien financier n'a pas été stoppé : ils ont juste cessé d'assurer eux-même la paye. Ca fait partie du plan foireux, et je doute que ce soit cette administration qui l'ait mis au point, plutôt celle d'avant...

 

Quand tu vois les récits de talibans qui réussissent à voyager dans des avions de l'armée afghane par corruption, d'enquête identifiant les responsables dans l'armée, et de procureurs afghans qui, quand leurs homologues US disent 'il faut sanctionner !" répondent "si on fait ça on n'aura plus personne !" et ne font rien, on se dit qu'il n'y a rien de propre à faire. Il faut verser dans le sale, toujours très incertain. (je ne sais plus où j'ai lu ce récit)

Bien évidemment qu'on en a fait des supplétifs, tout en espérant en faire une armée à notre image... C'est bien le problème, nous avons projeté là-bas (comme en d'autres pays) notre image de la seule voie acceptable selon nous, militairement comme dans les autres domaines. Ce qui est loin d'être étranger au désastre final qui est donc le notre aussi (même si assez peu de la France effectivement, cependant nous avons aussi suivi).

Évidemment que tous les Afghans ne sont pas fanatiques, mais visiblement ils préfèrent un mouvement peu corrompu, porteur d'une justice et de valeurs qui leur parlent que la pâle copie dégénérée de l'occident que l'on a cherché à leur proposer. Je t'invite à relire les extraits et podcasts récemment cités sur ce forum pour sortir d'une vision caricaturale des Talibans (même s'il ne s'agit pas ici d'en faire des parangons de vertus selon nos critères, mais la comparaison avec nos marionnettes locales a clairement été assez vite tranchée) qui ne sont peut-être pas plus arbitraire que bon nombre de nos agents locaux...

Même s'il faut évidemment ne pas tomber dans la caricature d'y voir une défaite militaire US, la fuite des US d'Afghanistan demeure indéniablement un désastre. Il n'y avait aucune raison qu'il y ait de lourdes pertes US durant leur repli, et c'est bien le chaos engendré par l'évacuation en catastrophe (de gens dont on s'aperçoit aujourd'hui que beaucoup n'avaient aucune raison spécifique de l'être) qui a conduit à ce bilan loin d'être anecdotique (je ne sais pas à quand remonte un tel bilan US en Afgha).

Enfin, toujours rejeter la faute sur l'administration précédente est assez puéril, surtout en l'absence de tout élément tangible...

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

@gustave : "faire des supplétifs". S'il s'agit de répondre à la question " la formation de l'armée afghane est elle un échec ?", la réponse est oui pour une raison simple : quelle armée afghane ? Si par supplétifs on parle d'auxiliaires, de soldats destinées à épauler par leur masse une armée coloniale, il faut se demander si ça a jamais véritablement le but de la manœuvre, et il me semble que la réponse est non, ça n'a jamais véritablement été le plan. Le plan de Biden et de Trump, consistant à se retirer, en fournit l'illustration franche.

Les talibans sont viscéralement corrompus : pas de la même manière (encore que ça pourrait venir). Et l'idée de tous ramener à à "nos" agents locaux / marionettes met une fois de plus tout le monde (occidental) dans le même sac ; c'est toujours aussi grossier.

Enfin, si 13 soldats sont de lourdes pertes pour les USA, ils ne sont pas sortis des ronces. L'absence de tout scénario alternatif proposé est presque distrayante. Catastrophisme moisi.

Concernant l'administration Trump, on peut quand même souligner 1. que ce sont très probablement les mêmes plans qui étaient envisagés et 2. que l'accord de Doha était véritablement désastreux, ne serait-ce que parce qu'il avait été négocié sans aucun aval du gouvernement afghan alors même qu'il l'obligeait à libérer des milliers d'ennemis.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,634
    Total Members
    1,550
    Most Online
    thethao24h
    Newest Member
    thethao24h
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...