Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[Femmes soldats]


g4lly
 Share

Recommended Posts

Ben moi je vois plutôt qu'il y a une volonté de l'Armée de Terre (et donc du commandement) de mettre en valeur les femmes ayant des postes de responsabilités et de "faciliter", encourager l'accès à des postes à responsabilités pour celles-ci.

Edited by Fanch
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 09/02/2021 à 10:34, Fanch a dit :

Ben moi je vois plutôt qu'il y a une volonté de l'Armée de Terre (et donc du commandement) de mettre en valeur les femmes ayant des postes de responsabilités et de "faciliter", encourager l'accès à des postes à responsabilités pour celles-ci.

Sûr qu’à voir les pub de l’ADT, elles sont très «inclusives». De l'intérieur, dans la vraie vie, je n’en sais rien, mais sans doute les remarques de @Polybe parlaient des parcours réels sur la longueur, des femmes gradées (ou non d’ailleurs), dans les armes de mêlée.

Ca doit être assez echantillionnaire ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, Hirondelle a dit :

Sûr qu’à voir les pub de l’ADT, elles sont très «inclusives». De l'intérieur, dans la vraie vie, je n’en sais rien, mais sans doute les remarques de @Polybe parlaient des parcours réels sur la longueur, des femmes gradées (ou non d’ailleurs), dans les armes de mêlée.

Ca doit être assez echantillionnaire ?

Disons que pour moi ce parcours seul serait révélateur de quelque chose.
Parvenir à un poste est anecdotique en soit.

En reformulant : je me fiche de voir une femme générale ou chef de corps. Je serai intéressé de voir les parcours officiers féminins devenir ordinaires, sans particularités.
Or de ce dernier point de vu, d'après moi on y est pas encore.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Hirondelle a dit :

Sûr qu’à voir les pub de l’ADT, elles sont très «inclusives». De l'intérieur, dans la vraie vie, je n’en sais rien, mais sans doute les remarques de @Polybe parlaient des parcours réels sur la longueur, des femmes gradées (ou non d’ailleurs), dans les armes de mêlée.

Ca doit être assez echantillionnaire ?

Disons qu'il y a une com visant à promouvoir les femmes dans l'armée qui ne reflète pas forcément la réalité.

Pour les 2 femmes citées précédemment, leurs parcours n'est pas  représentatif d'un parcours classique AdT au moins pour les premières années post DA (c'est une affirmation que je ne justifierai pas) et fatalement la suite (que je ne connais pas) ne doit pas non plus l'être. Pour autant ce n'est en aucun cas une critique.

Pour ce que j'en connais, les femmes Off dans l'infanterie c'est une exception déjà alors faire des stats là dessus...

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 19 minutes, Fanch a dit :

Disons qu'il y a une com visant à promouvoir les femmes dans l'armée qui ne reflète pas forcément la réalité.

Pour les 2 femmes citées précédemment, leurs parcours n'est pas  représentatif d'un parcours classique AdT au moins pour les premières années post DA (c'est une affirmation que je ne justifierai pas) et fatalement la suite (que je ne connais pas) ne doit pas non plus l'être. Pour autant ce n'est en aucun cas une critique.

Pour ce que j'en connais, les femmes Off dans l'infanterie c'est une exception déjà alors faire des stats là dessus...

C'est justement cet état de fait qui me fait dire que ça n'est en rien significatif ou symbolique. Etat néant pour ma part.
Par contre les quelques retours internes que j'ai de la part de femmes officiers à des postes 'ops' me font douter...
...non pas des femmes, mais des considérations de leurs chefs !

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Polybe a dit :

Par contre les quelques retours internes que j'ai de la part de femmes officiers à des postes 'ops' me font douter...
...non pas des femmes, mais des considérations de leurs chefs !

Faut pas généraliser. La problématique de l'intégration des femmes dans l'AdT est complexe, il y a des comportements criticables autant chez les hommes que chez les femmes.  

Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, Fanch a dit :

Faut pas généraliser. La problématique de l'intégration des femmes dans l'AdT est complexe, il y a des comportements criticables autant chez les hommes que chez les femmes.  

Je ne généralise qu'à la hauteur de ce dont j'ai connaissance.

100% d'accord.

Link to comment
Share on other sites

Le 09/02/2021 à 10:16, Fanch a dit :

J'estime que le déroulement d'une carrière mili n'a pas à être étalé sur la place publique.

Nominalement non, quoique les nominations en grade sont publiques au JO. 

Les Brits fournissent des données statistiques (loi sur la transparence je ne sais quoi) Par exemple pour les Royal Marines (ouverture aux femmes en 2018)  on a le nombre de demandes par an environ 1700  en 2018 et 1800 en 2019, 20 admises à la semaine de sélection. Il n'y a pas de barème différent, mêmes épreuves et test pour les deux genres.  1 seule admise  en formation (membre de l'équipe olympique d'aviron, pour situer le niveau physique)  arrêtée sur blessure (environ 40% d'arrêts sur blessure ou volontaire sur une promo) 

Sur l'All Arms (autres que Royal Marines )  réussite 3 ou 4 femmes en 18 ans, dont une médecin de la Navy.  

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Fanch a dit :

Tu as les grades mais pas les affectations

C'est vrai. Mais, Internet c'est l'enfer, avec les journaux régionaux et locaux qui ont des versions digitales, tu as souvent des nouvelles d'affectations dans les unités de la ville, le plus souvent pour le chef corps il est vrai.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Fusilier a dit :

C'est vrai. Mais, Internet c'est l'enfer, avec les journaux régionaux et locaux qui ont des versions digitales, tu as souvent des nouvelles d'affectations dans les unités de la ville, le plus souvent pour le chef corps il est vrai.

Concernant les femmes officiers dans la mêlée, le suivi attentif des médias défrichent pas mal... ^^

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 29 minutes, Polybe a dit :

Concernant les femmes officiers dans la mêlée, le suivi attentif des médias défrichent pas mal... ^^

Ce que j'aimerais trouver c'est le taux de réussite à Mont Louis puisque, tous les élèves officiers y passent. Des badges aguerrissement j'ai vu que certaines l'avaient. Mais le moniteur? 

Link to comment
Share on other sites

il y a 18 minutes, Fusilier a dit :

Ce que j'aimerais trouver c'est le taux de réussite à Mont Louis puisque, tous les élèves officiers y passent. Des badges aguerrissement j'ai vu que certaines l'avaient. Mais le moniteur? 

...'faudrait déjà connaitre le taux de réussite pour les hommes. ^^ Et je ne pense pas qu'au final il y ait une grande différence en proportion.

Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, Polybe a dit :

...'faudrait déjà connaitre le taux de réussite pour les hommes. ^^ Et je ne pense pas qu'au final il y ait une grande différence en proportion.

Peut-être. Mais,  les quelques stages que j'ai essayé de suivre via différents médias et reportages semblent indiquer une différence. Ceci dit, il n'y a pas que des guerriers au stage, puisque quelque soit l'arme que l'on vise, tout le monde y passe. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Fusilier a dit :

Peut-être. Mais,  les quelques stages que j'ai essayé de suivre via différents médias et reportages semblent indiquer une différence. Ceci dit, il n'y a pas que des guerriers au stage, puisque quelque soit l'arme que l'on vise, tout le monde y passe. 

Les reportages nous montrent :
- les quelques femmes ;
- les meilleurs candidats hommes.
Or si (hypothèse) 70% des hommes échouent, que penser d'un échantillon où les femmes ne sont qu'une dizaine ? Pas probant...

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Polybe a dit :

les meilleurs candidats hommes.

Pas toujours.  Je me souviens d'un reportage assez long sur Saint Cyr. T'avais le mec qui n'avait rien à faire de la breloque, se destinant à une arme technique, l'allemand qui n'arrivait pas à passer la gouttière.  

De toutes façons, c'est à fois une question de bon sens et de simple observation. Quelque soit le sport que tu prennes, les femmes vont moins vite, moins haut, etc.... A comparer à niveau égal, évidemment, si tu mets un comptable sédentaire à côté d'une passionnée de triathlon, il risque d'avoir mal au dents  :biggrin:  Regarde le biathlon qui est pourtant compensé par le tir...

Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, Fusilier a dit :

Pas toujours.  Je me souviens d'un reportage assez long sur Saint Cyr. T'avais le mec qui n'avait rien à faire de la breloque, se destinant à une arme technique, l'allemand qui n'arrivait pas à passer la gouttière.  

De toutes façons, c'est à fois une question de bon sens et de simple observation. Quelque soit le sport que tu prennes, les femmes vont moins vite, moins haut, etc.... A comparer à niveau égal, évidemment, si tu mets un comptable sédentaire à côté d'une passionnée de triathlon, il risque d'avoir mal au dents  :biggrin:  Regarde le biathlon qui est pourtant compensé par le tir...

Disons que pour moi ça serait une erreur d'attendre et d'aller chercher les femmes là où mêmes la majorité des hommes pêchent.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Fusilier a dit :

Ce que j'aimerais trouver c'est le taux de réussite à Mont Louis puisque, tous les élèves officiers y passent. Des badges aguerrissement j'ai vu que certaines l'avaient. Mais le moniteur? 

 

Il y a 4 heures, Polybe a dit :

 Et je ne pense pas qu'au final il y ait une grande différence en proportion.

Il y a assez peu de femme off à arborer un badge cdo, la majorité auront le brevet para (c'est plus facile d'aller dans le sens de la gravité) et un insigne de spécialité.

En proportion je dirai qu'un mec est beaucoup plus serein dans ce genre de stage ; sauf blessure un mec finira ; tu as beaucoup plus d'échec technique chez les femmes.

Mais tu auras aussi la femme extra-terrestre qui mettra à l'amende beaucoup de monde.

 

Déjà pour la grande majorité, la capacité d'une femme à terminer le stage va dépendre du reste de la brigade (pour ce que j'ai vu). Je n'ai pas les stats (et ne pense pas que ce genre de stats existent et qu'il faille les diffuser).

Si tu fais échec moniteur et termine le stage (tu finis les 4 semaines mais en dessous du seuil monitorat) tu obtiens le badge "poulet de bronze" (aguerrissement en lot de consolation). Il y a également un stage aguerrissement de 2 semaines (1 à Mt Louis et 1 à Collioure).

Pour le "poulet d'argent" il faut aller au bout, être dans les temps sur les pistes en évitant faute technique et faute de sécu. La faute de sécu n'est pas éliminatoire mais tu perds tellement de point que tu as plutôt intérêt à voler par dessus les obstacles (et au bout de 2 fautes de sécu tu perds l'aptitude instructeur).

Ce qui commence à être compliqué pour les femmes ce sont les marches commandos (le sac il fait largement plus de 7kg et la distance n'est pas forcément de 8 bornes) mais toujours à boucler en moins d' 1 heure avec brancardage à la fin ; le franchissement vertical (l'escalade avec un sac c'est souvent compliqué ; du coup il y a un type qui se tape l'ascension avec 2) ; les 12 min de fort Béar, et le chrono des pistes où il faut quand même un minimum de bras. En gros un homme est beaucoup plus à même d'encaisser physiquement les 4 semaines.

Pour la plupart des épreuves collective, une bonne cohésion permet de ne pas "sortir" les femmes (alléger son sac par exemple), par contre les pistes sont des épreuves individuelles et le chrono lui ne mentira pas à la fin. Tu n'as pas forcément besoin d'avoir des bras de débiles (un minimum quand même) mais dans ce cas il faut une bonne technique (la gouttière par exemple), avoir un bon cardio (course entre les obstacles, relance...) et être dans un état qui te permette de rester lucide (quoiqu'en général les chrono en état de fatigue sont meilleurs que reposé).

Au pifomètre (n'étant pas Cyrard) je dirai que 2/3 des femmes feront échec au monitorat et que pour la majorité l'objectif est de toute façon d'obtenir le badge aguerrissement (en gros terminer le stage).

Mais de manière générale, sur l'année et sur l'ensemble des candidats tu dois avoir 70% de réussite au monitorat.

Ensuite hormis pour l'infanterie où dans la DA il y a de nouveau un créneau Mont Louis, le monitorat est moins dimensionnant. Mais le Lieut fantassin qui se pointe en régiment avec un poulet de bronze, il a intérêt à avoir une bonne explication.

 

 

 

Enfin pour ce stage, il faut sortir de la vision de beaucoup d'émission ; même si c'est un stage orienté INF, ce n'est pas simplement un aguerrissement pur, tu as des cours, des examens papiers, le monitorat délivre aussi des certifications (mise en oeuvre d'explo, prérogative d'instruction en franchissement...) et est un passeport vers le niveau 3 (instructeur commando) avec les mutations qui vont avec (2-3 ans en centre commando à la Réunion, tu es plutôt pas mal). C'est aussi un moyen de tester la capacité des gens à réfléchir, rester lucide et physique dans un état de fatigue avancée et se comporter en leader. En gros des qualités que l'on va plus rechercher dans un chef "mêlée" mais qui seront nécessaire pour tous (le Lieut du peloton de circulation peut très bien en MCD aux antilles avoir un créneau en CEC). Enfin, le stage de Coet au CNEC se fait au sixième semestre donc il reste une course au classement pour les meilleurs ; je serai curieux de connaître le classement de ceux qui parlent de "breloque" et s'en fichent.

 

Edited by Fanch
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Fanch a dit :

 

Il y a assez peu de femme off à arborer un badge cdo, la majorité auront le brevet para (c'est plus facile d'aller dans le sens de la gravité) et un insigne de spécialité.

En proportion je dirai qu'un mec est beaucoup plus serein dans ce genre de stage ; sauf blessure un mec finira ; tu as beaucoup plus d'échec technique chez les femmes.

Mais tu auras aussi la femme extra-terrestre qui mettra à l'amende beaucoup de monde.

 

Déjà pour la grande majorité, la capacité d'une femme à terminer le stage va dépendre du reste de la brigade (pour ce que j'ai vu). Je n'ai pas les stats (et ne pense pas que ce genre de stats existent et qu'il faille les diffuser).

Si tu fais échec moniteur et termine le stage (tu finis les 4 semaines mais en dessous du seuil monitorat) tu obtiens le badge "poulet de bronze" (aguerrissement en lot de consolation). Il y a également un stage aguerrissement de 2 semaines (1 à Mt Louis et 1 à Collioure).

Pour le "poulet d'argent" il faut aller au bout, être dans les temps sur les pistes en évitant faute technique et faute de sécu. La faute de sécu n'est pas éliminatoire mais tu perds tellement de point que tu as plutôt intérêt à voler par dessus les obstacles (et au bout de 2 fautes de sécu tu perds l'aptitude instructeur).

Ce qui commence à être compliqué pour les femmes ce sont les marches commandos (le sac il fait largement plus de 7kg et la distance n'est pas forcément de 8 bornes) mais toujours à boucler en moins d' 1 heure avec brancardage à la fin ; le franchissement vertical (l'escalade avec un sac c'est souvent compliqué ; du coup il y a un type qui se tape l'ascension avec 2) ; les 12 min de fort Béar, et le chrono des pistes où il faut quand même un minimum de bras. En gros un homme est beaucoup plus à même d'encaisser physiquement les 4 semaines.

Pour la plupart des épreuves collective, une bonne cohésion permet de ne pas "sortir" les femmes (alléger son sac par exemple), par contre les pistes sont des épreuves individuelles et le chrono lui ne mentira pas à la fin. Tu n'as pas forcément besoin d'avoir des bras de débiles (un minimum quand même) mais dans ce cas il faut une bonne technique (la gouttière par exemple), avoir un bon cardio (course entre les obstacles, relance...) et être dans un état qui te permette de rester lucide (quoiqu'en général les chrono en état de fatigue sont meilleurs que reposé).

Au pifomètre (n'étant pas Cyrard) je dirai que 2/3 des femmes feront échec au monitorat et que pour la majorité l'objectif est de toute façon d'obtenir le badge aguerrissement (en gros terminer le stage).

Mais de manière générale, sur l'année et sur l'ensemble des candidats tu dois avoir 70% de réussite au monitorat.

Ensuite hormis pour l'infanterie où dans la DA il y a de nouveau un créneau Mont Louis, le monitorat est moins dimensionnant. Mais le Lieut fantassin qui se pointe en régiment avec un poulet de bronze, il a intérêt à avoir une bonne explication.

 

 

 

Enfin pour ce stage, il faut sortir de la vision de beaucoup d'émission ; même si c'est un stage orienté INF, ce n'est pas simplement un aguerrissement pur, tu as des cours, des examens papiers, le monitorat délivre aussi des certifications (mise en oeuvre d'explo, prérogative d'instruction en franchissement...) et est un passeport vers le niveau 3 (instructeur commando) avec les mutations qui vont avec (2-3 ans en centre commando à la Réunion, tu es plutôt pas mal). C'est aussi un moyen de tester la capacité des gens à réfléchir, rester lucide et physique dans un état de fatigue avancée et se comporter en leader. En gros des qualités que l'on va plus rechercher dans un chef "mêlée" mais qui seront nécessaire pour tous (le Lieut du peloton de circulation peut très bien en MCD aux antilles avoir un créneau en CEC). Enfin, le stage de Coet au CNEC se fait au sixième semestre donc il reste une course au classement pour les meilleurs ; je serai curieux de connaître le classement de ceux qui parlent de "breloque" et s'en fichent.

 

Bien que je ne conteste absolument ce que tu écris, je pense qu'il faudrait une parité pour que ça transpire à coup sur.

Je souligne la partie qui me parait ne justement pas devoir compter : une exception reste une exception (même chez les hommes).

Link to comment
Share on other sites

Il y a 17 heures, Polybe a dit :

 je pense qu'il faudrait une parité pour que ça transpire à coup sur.

Je souligne la partie qui me parait ne justement pas devoir compter : une exception reste une exception (même chez les hommes).

Perso ce que j'en pense : on s'en branle de la parité ce n'est pas le problème. Le problème n'est pas la proportion à l'entrée mais la qualité du produit fini et de son efficacité en tant qu'outil de combat.

Tu proposes quoi ? lors de la prochaine promo de Coet il fasse une brigade à 10 hommes et 10 femmes et on les filme H24 pendant 4 semaines depuis les tests d'entrée jusqu'à la remise des insignes ? ça serait marrant remarque (et ça ferait de l'audience)

Le CNEC est un centre d'entraînement qui forme les stagiaires que les 3 armées lui envoient (issus des écoles et des unités) et qui après une ultime sélection (tests d'entrée) délivre une formation et des qualifications jugées nécessaires aux forces armées. Cette formation a lieu sans distinction de genre (critères identiques) dans un contexte stressant (physiquement et psychologiquement) ; un stage monitorat (même si il n'y a pas que celui là) ça se prépare en avance (physiquement et techniquement) et crois moi, hors blessure ou accident (même le meilleur peut se blesser) tu te fais assez vite une idée de qui ira va galérer ou pas (homme ou femme)

 

Maintenant prends 20 sacs à dos, fous 15kg dedans en va courir 10 bornes en pantalon, chaussures de rando avec en tout 10 hommes et 10 femmes  de 20 à 35 ans tu va voir ça va déjà transpirer pas mal.

Ensuite regarde au JO les résultats des épreuves individuelles. On pourrait faire aux JO 2024, des jeux égalitaires, inclusifs, qui mettraient les athlètes sur un pied d'égalité en supprimant la notion de genre, hommes et femmes d'égal à égal sur la même ligne de départ, dans les mêmes épreuves. Je ne suis pas certains que les assoc et politiques qui nous prônent l'égalité soient d'accord.

 

Une grande partie du stage consiste en une activité physique quasi constante où il vaut mieux être le plus complet possible (explosivité, endurance, membres sup et inf, et avoir un cerveau qui fonctionne encore à 4 heures du mat) et les hommes, qui en moyenne on une masse musculaire supérieure, sont plus à même de terminer ce genre de stage parce que il est moins traumatisant de filer un sac de 15kg à un homme qu'à une femme (encore une fois en moyenne). Le stage est construit autour de la fatigue physique ; faire le pitre sur un IPN à 70 mètres de haut ou de l'escalade avec un sac n'est peut être pas représentatif du combat actuel ou à venir mais c'est la façon dont ce stage fonctionne. Il n'y a pas besoin d'être une machine physiquement pour aller au bout ; par contre ça aide pas mal, ça vire une inconnue de l'équation.

 

Enfin tu dis une "exception reste une exception", certes mais pour le coup et pour ce que j'en ai vu celles qui réussissent sont aussi celles qui s'en donnent les moyens, et qui se sont entraînées (parfois dur) pour réussir. Peut être que cette exception a également bossé plus que la majorité des femmes et hommes mais son stage elle l'a eu. Les épreuves du CNEC sont connues, les unités/écoles disposent de piste d'audace, de salles de sport de moniteurs et d'instructeurs ; hors blessure/accident il n' y a pas ou peu de surprise ; en gros tu peux te donner les moyens ou chercher des excuses (et c'est valable pour les hommes et les femmes).

Edited by Fanch
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 44 minutes, Fanch a dit :

Perso ce que j'en pense : on s'en branle de la parité ce n'est pas le problème. Le problème n'est pas la proportion à l'entrée mais la qualité du produit fini et de son efficacité en tant qu'outil de combat.

Tu proposes quoi ? lors de la prochaine promo de Coet il fasse une brigade à 10 hommes et 10 femmes et on les filme H24 pendant 4 semaines depuis les tests d'entrée jusqu'à la remise des insignes ? ça serait marrant remarque (et ça ferait de l'audience)

Le CNEC est un centre d'entraînement qui forme les stagiaires que les 3 armées lui envoient (issus des écoles et des unités) et qui après une ultime sélection (tests d'entrée) délivre une formation et des qualifications jugées nécessaires aux forces armées. Cette formation a lieu sans distinction de genre (critères identiques) dans un contexte stressant (physiquement et psychologiquement) ; un stage monitorat (même si il n'y a pas que celui là) ça se prépare en avance (physiquement et techniquement) et crois moi, hors blessure ou accident (même le meilleur peut se blesser) tu te fais assez vite une idée de qui ira va galérer ou pas (homme ou femme)

 

Maintenant prends 20 sacs à dos, fous 15kg dedans en va courir 10 bornes en pantalon, chaussures de rando avec en tout 10 hommes et 10 femmes  de 20 à 35 ans tu va voir ça va déjà transpirer pas mal.

Ensuite regarde au JO les résultats des épreuves individuelles. On pourrait faire aux JO 2024, des jeux égalitaires, inclusifs, qui mettraient les athlètes sur un pied d'égalité en supprimant la notion de genre, hommes et femmes d'égal à égal sur la même ligne de départ, dans les mêmes épreuves. Je ne suis pas certains que les assoc et politiques qui nous prônent l'égalité soient d'accord.

 

Une grande partie du stage consiste en une activité physique quasi constante où il vaut mieux être le plus complet possible (explosivité, endurance, membres sup et inf, et avoir un cerveau qui fonctionne encore à 4 heures du mat) et les hommes, qui en moyenne on une masse musculaire supérieure, sont plus à même de terminer ce genre de stage parce que il est moins traumatisant de filer un sac de 15kg à un homme qu'à une femme (encore une fois en moyenne). Le stage est construit autour de la fatigue physique ; faire le pitre sur un IPN à 70 mètres de haut ou de l'escalade avec un sac n'est peut être pas représentatif du combat actuel ou à venir mais c'est la façon dont ce stage fonctionne. Il n'y a pas besoin d'être une machine physiquement pour aller au bout ; par contre ça aide pas mal, ça vire une inconnue de l'équation.

 

Enfin tu dis une "exception reste une exception", certes mais pour le coup et pour ce que j'en ai vu celles qui réussissent sont aussi celles qui s'en donnent les moyens, et qui se sont entraînées (parfois dur) pour réussir. Peut être que cette exception a également bossé plus que la majorité des femmes et hommes mais son stage elle l'a eu. Les épreuves du CNEC sont connues, les unités/écoles disposent de piste d'audace, de salles de sport de moniteurs et d'instructeurs ; hors blessure/accident il n' y a pas ou peu de surprise ; en gros tu peux te donner les moyens ou chercher des excuses (et c'est valable pour les hommes et les femmes).

Heu...ça peut valoir le coup de rester calme : je ne propose rien. Je dis juste que ça n'est pas significatif.

Pour le reste, si ça s'adresse à moi : oui, merci, je suis bien au courant.

Alors celles qui bossent on plus bossé : je sais pas. Les hommes qui réussissent bien ont globalement bien bossé aussi.

Pour ta dernière phrase : c'est ce que je dis.
On est globalement d'accord. Pas la peine de s'énerver. Ou de se répéter.

Link to comment
Share on other sites

  • 7 months later...

Fatal ?

Fatales :smile:

Fatales  est né d'une observation : la représentation des femmes dans la culture populaire se résume plus ou moins à quatre postures : être attirante, être sauvée, avoir peur ou souffrir... Fatales, sans aucune hiérarchie culturelle et à travers de nombreux documents (vinyles, BD, VHS, jeux vidéos, affiches, etc.) pour la plupart rares voire inédits sur la toile, s'intéressera au contraire aux représentations de femmes qui prennent les armes pour combattre ou se défendre

 

Petits extraits :

Arcade-Girls-Ann%C3%A9es-80-Video-Game-a

LadyTerminator-poster-500x400.jpg

Ad-for-Perfect-Dark-Nintendo-64.-500x400

 

Link to comment
Share on other sites

  • 11 months later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...