Sign in to follow this  
alexandreVBCI

La situation au Soudan

Recommended Posts

Les combattants opérant dans la région soudanaise du Darfour ont capturé un hélicoptère Mi-8 d'une compagnie russe avec trois membres d'équipage à son bord, rapportent mardi les agences occidentales.

Selon le porte-parole de la mission des Nations unies et de l'Union africaine au Darfour (MINUAD) Christopher Cycmanick, l'hélicoptère a effectué un atterrissage d'urgence le 3 août au Darfour du Sud à 50 kilomètres de la ville de Nyala. L'appareil était affrété par une compagnie russe et ne portait pas d'emblème de l'Onu.

Les trois membres d'équipage ont été arrêtés par des rebelles de l'Armée de libération du Soudan. Toujours d'après M.Cycmanick, il s'agit d'un Soudanais et deux Ukrainiens.

"Toutes les parties concernées maintiennent des contacts et mènent des négociations en vue d'obtenir la libération de l'équipage et le retour de l'hélicoptère", a-t-il conclu.


http://fr.rian.ru/world/20130813/198997963.html


La Mission de l'ONU et de l'Union africaine au Darfour (MINUAD) a engagé des négociations sur la libération de deux Ukrainiens et d'un Soudanais, membres d'équipage de l'hélicoptère Mi-8 capturé par des rebelles, a annoncé mardi à RIA Novosti le porte-parole de la MINUAD Christopher Cycmanick.

"Des négociations avec les rebelles sont en cours et portent sur le sort de l'équipage. Elles réunissent la société russe propriétaire de l'hélicoptère, la compagnie affréteur de l'appareil et les représentants de notre mission", a indiqué M. Cycmanick, ajoutant que les autorités soudanaises prêtaient leur concours aux négociations.

Le porte-parole a confirmé la présence de deux Ukrainiens et d'un Soudanais à bord de l'hélicoptère.

Selon M. Cycmanick, le Mi-8 était affrété par la compagnie koweitienne Gulf Catering Company qui fournissait des produits alimentaires conformément à son contrat signé avec l'ONU. L'appareil a effectué un atterrissage d'urgence le 3 août au Darfour du Sud à 50 kilomètres de Nyala.
 
http://fr.rian.ru/world/20130813/198998992.html

Edited by S-37 Berkut

Share this post


Link to post
Share on other sites

Notons également les combats entre tribus dans la région ou l'on annonce une centaine de morts chaque semaine depuis plus d'un mois. C'est vraiment pas un pays pour les touristes...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Soudan du Sud s'enfonce un peu plus dans la guerre civile. Ce lundi, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a demandé l'envoi de 5500 soldats supplémentaires ainsi qu'une réunion d'urgence à l'ONU.

 

Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a recommandé ce lundi d'envoyer 5500 soldats et 423 policiers supplémentaires au Soudan du Sud. Objectif: renforcer la Mission de l'ONU sur place, au moment où des témoignages font état d'exactions à caractère ethnique.

Dans la soirée, le Conseil de sécurité a entamé des consultations d'urgence pour examiner la demande de Ban Ki-moon de renforcer les capacités militaires, policières et logistiques de la Mission de l'ONU au Soudan du Sud (Minuss), alors que le pays glisse toujours plus vers la guerre civile en dépit d'intenses efforts diplomatiques internationaux, deux ans et demi seulement après son indépendance du Soudan.

Ces renforts s'ajouteront aux quelque 7000 Casques bleus et 700 policiers de la Minuss.

Les Etats-Unis ont proposé une résolution en ce sens, qui sera soumise au vote des 15 membres du Conseil ce mardi à 15H00 (20H00 GMT), a indiqué l'ambassadeur français Gérard Araud qui préside le Conseil. "La réaction de tous les membres du Conseil a été positive", a-t-il estimé.

"Ceux qui sont responsables devront en répondre personnellement"

"Il y a un consensus très large et la volonté d'agir rapidement", a renchéri l'ambassadrice américaine Samantha Power. Mais elle n'a pas caché que l'envoi des renforts "va prendre au moins quelques jours".

Ban Ki-moon avait auparavant prévenu que "les Nations unies enquêteront sur les accusations de graves violations des droits de l'homme et de crimes contre l'humanité" au Soudan du Sud. "Ceux qui sont responsables à un haut niveau devront en répondre personnellement et faire face aux conséquences, même s'ils prétendent n'avoir pas été au courant des attaques", a-t-il averti.

 

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/soudan-du-sud-ban-ki-moon-demande-un-renfort-de-5500-casques-bleus_1309725.html#xtor=AL-447

 

Au Soudan du Sud, des témoins racontent massacre et viols.

 

http://fr.news.yahoo.com/au-soudan-sud-t%C3%A9moins-racontent-massacre-viols-060323590.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

GENEVE (Reuters) - La Haut-Commissaire aux Droits de l'homme de l'Onu, Navi Pillay, a fait état mardi de la découverte d'un charnier renfermant les corps d'environ 75 personnes dans l'Etat d'Unité ainsi que deux autres fosses communes à Juba, la capitale.

Dans un communiqué, la juriste sud-africaine a appelé les deux camps qui s'affrontent dans le dernier-né des Etats d'Afrique à protéger les populations civiles.

Elle a prévenu que les responsables politiques et militaires qui se rendraient coupables de crimes devraient rendre des comptes.

"Ces derniers jours, des exécutions extrajudiciaires massives, le ciblage d'individus sur la base de leur appartenance ethnique et des détentions arbitraires ont été attestés. Nous avons découvert un charnier à Bentiu, dans l'Etat d'Unity, et on signale au moins deux autres fosses communes à Juba", a précisé Navi Pillay.

Ravina Shamdasina, porte-parole du Haut-Commissairiat, a précisé que les quelque 75 corps mis au jour à Bentiu appartiendraient à des militaires de la SPLA.

 

Suite : http://fr.news.yahoo.com/fosses-communes-mis-au-jour-au-soudan-du-142717579.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

"La France condamne la nouvelle attaque perpétrée le 29 décembre contre une patrouille de la mission des Nations unies et de l'Union africaine au Darfour (MINUAD), qui a coûté la vie à un soldat sénégalais et à un soldat jordanien", a déclaré lundi le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères Romain Nadal.

 

Lors d'un point de presse du Quai d'Orsay, le porte-parole a appelé le gouvernement soudanais "à garantir la sécurité des personnels de la MINUAD et à enquêter rapidement, afin de traduire en justice les responsables des attaques".

"La France est préoccupée par la forte dégradation de la situation sécuritaire au Darfour, où l'intensification des combats a entraîné le déplacement de plus de 460 000 personnes en 2013", a affirmé le porte-parole, tout en ajoutant que la France réaffirme son soutien à l'action de la MINUAD et aux États contribuant à la consolidation de la paix au Darfour.

 

http://opexnews.over-blog.com/2013/12/la-france-condamne-l-attaque-contre-la-mission-de-minuad-au-darfour.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.voaafrique.com/content/soixante-treize-mille-deplaces-au-darfour-apres-violents-combats/3194715.html (18 février 2016)

Après plusieurs mois de calme relatif après l'annonce par Khartoum d'un cessez-le-feu, des affrontements ont éclaté le 15 janvier autour de cette zone montagneuse à cheval sur les Etats du Darfour-nord, Darfour-centre et Darfour-sud.

Jebel Marra est considérée comme un fief de l'Armée de libération du Soudan-Abdel Wahid Nour (SLA-AW), l'un des groupes rebelles combattant le régime d'Omar al-Béchir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.marinecorpstimes.com/story/military/2016/07/14/obama-orders-troops-south-sudan-civil-war-continues/87083130/

 

Citation

Obama orders troops to South Sudan as civil war continues

Gregory Korte, USA TODAY1:39 p.m. EDT July 14, 2016

 

WASHINGTON — President Obama has ordered 47 U.S. troops to South Sudan to help protect the American embassy there after an outbreak of violence in the newly formed nation.

The troops were airlifted into the country Tuesday as part of an effort to evacuate U.S. personnel. Another 130 troops are pre-positioned in nearby Djibouti ready to provide support, Obama told Congress in a letter Wednesday.

Obama’s notice fulfills the requirements of the War Powers Resolution, which requires notification of the movement of combat troops into a new country. “Although equipped for combat, these additional personnel are deployed for the purpose of protecting U.S. citizens and property,” Obama said in his letter to Congress. “These deployed personnel will remain in South Sudan until the security situation becomes such that their presence is no longer needed.”

MARINE CORPS TIMES

About 40 Marines sent to reinforce embassy in South Sudan

Noting a "sudden and serious deterioration in the security situation in the capital," the State Department ordered the departure of all non-emergency personnel from South Sudan on Sunday, although the embassy said it was "a reduction in staff, not an evacuation."

The northeastern African nation was carved out of Sudan in 2011 after a U.S.-supported referendum backed its independence. But it's been embroiled in a civil war since 2013, as rival political factions have turned to violence.

It's not the first time the U.S. military has deployed troops to protect U.S. personnel in South Sudan. Obama ordered a similar deployment of 46 U.S. early-response forces in 2013.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les V-22 qui s'était fait tiré dessus causant en novembre 2013 ont du faire que les Marines prennent de lourdes précautions cette fois-ci.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, Ciders a dit :

Visiblement, l'armée a eu la peau de Béchir : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/le-president-soudanais-omar-el-bechir-a-demissionne-20190411

Intéressant de voir comme des potentats jusqUe-là bien installés (Algérie, Soudan) s'écroulent quand en Israël Benji s'accroche.

Grosse blague les médias non pas une once d'analyse ,Omar est parti l'armée reste et garde le pouvoir ,il ne sera pas inquieté à 75ans il tire sa révérence 

En Algérie comme au Soudan l'armée prend le pouvoir et c'est assez inquiétant pour la suite

Share this post


Link to post
Share on other sites

Share this post


Link to post
Share on other sites

l'assaut a été mener juste apres le retour du general d'une tournee en arabie saoudite, emirat et egypte, qui lui ont donné les astuces et des $$

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Situation toujours confuse au Soudan

Qui sont les RSF, responsables du massacre de Khartoum ?  Célian Macé — 6 juin 2019

Dirigées par «Hemedti», le vice-président du Conseil militaire de transition, les Rapid Support Forces sont composées d'anciens miliciens arabes du Darfour. Elles font désormais régner la terreur à Khartoum.

https://www.liberation.fr/planete/2019/06/06/qui-sont-les-rsf-responsables-du-massacre-de-khartoum_1732093

 

Soudan : la vie reprend à Khartoum après la fin du mouvement de désobéissance civile, Le Monde avec AFP, 12 juin 2019

La contestation soudanaise souhaite donner une chance à une reprise de pourparlers avec les généraux au pouvoir.

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/06/12/soudan-la-vie-reprend-a-khartoum-apres-la-fin-du-mouvement-de-desobeissance-civile_5475351_3212.html

 

Soudan : Omar el-Béchir, accusé de corruption, a été déféré au parquet de Khartoum, 17 juin 2019

C'est sa première apparition publique depuis sa destitution, le 11 avril 2019. Omar el-Béchir, l'ex-président soudanais a été présenté, ce dimanche 16 juin aux juges du parquet de Khartoum, devant l'instance en charge des affaires de corruption.

https://information.tv5monde.com/afrique/soudan-omar-el-bechir-accuse-de-corruption-ete-defere-au-parquet-de-khartoum-306565

 

 

Edited by Benoitleg
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au Soudan, «les gens pleurent les morts et la perte du sit-in»

Patricia Huon, envoyée spéciale à Khartoum — 18 juin 2019

"Le massacre du 3 juin à Khartoum, où une centaine de militants sont morts sous le feu des militaires, a refréné l’élan démocratique engagé depuis la chute du régime mi-avril. Si la peur a pris le pas chez certains, d’autres restent malgré tout déterminés à continuer le combat."

https://www.liberation.fr/planete/2019/06/18/au-soudan-les-gens-pleurent-les-morts-et-la-perte-du-sit-in_1734652

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Le conseil militaire au pouvoir au Soudan a arrêté le chef d'état-major de l'armée, le général Hashim Ahmed, ainsi que plusieurs officiers, affirmant qu'ils menaient une tentative de coup d'Etat, a annoncé l'armée dans un communiqué mercredi soir."

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-24/sudanese-military-council-declares-it-foiled-a-coup-attempt

  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et bien, si on pratiquait les mêmes peines de l'autre côté de la Mer Rouge, il n'y aurait plus personne dans les SR du Golfe :

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/12/30/au-soudan-27-membres-du-renseignement-condamnes-a-mort-pour-avoir-tue-un-manifestant_6024414_3212.html

Au Soudan, 27 membres du renseignement condamnés à mort pour avoir tué un manifestant

Ahmed Al-Khair, un enseignant de 36 ans, avait été arrêté pour avoir participé à l’organisation de manifestations antigouvernementales. Sa mort avait été annoncée deux jours plus tard.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,511
    Total Members
    1,550
    Most Online
    nikesfeld13
    Newest Member
    nikesfeld13
    Joined
  • Forum Statistics

    20,895
    Total Topics
    1,318,491
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries