IDF

Les services de renseignements dans le monde

Recommended Posts

Posted (edited)

Et la série continue ...

Un ancien agent de la CIA (82-89) et du FBI (2004-2014) accusé d'espionnage au profit de la Chine depuis 2001.

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/08/18/aux-etats-unis-un-ancien-agent-de-la-cia-poursuivi-pour-espionnage-au-profit-de-la-chine_6049205_3210.html

l'acte d'inculpation officiel US https://www.justice.gov/opa/pr/former-cia-officer-arrested-and-charged-espionage

Le FBI avait monté une opération "de provocation" au printemps 2019 et le 12 août 2020 pour tester sa loyauté envers les USA (il était né à HK et naturalisé américain).
Test échoué.

Le contresp US l'accuse d'avoir transmis de nombreux documents vers la Chine (de son temps à la CIA et comme spécialiste sinophone au FBI), et d'avoir grillé des informateurs et les méthodes de communication clandestin.

Le contresp US affirme aussi avoir obtenu des vidéos de 2001 de rencontre à HK avec les agents chinois, avec échange d'argent.
 

---------------------------------------------------------

Avis personnel:

Pour le test de loyauté échoué (sting operation), les choses sont claires et nettes.
C'est le problème des cultures étrangères :
les "binationaux" et immigrés sont les meilleurs agents, du point de vue langue et culture... mais la tentation d'agent double y est aussi la plus forte.

J'ai des réserves sur le détail du reste des accusations :

  •  Le coup de la vidéo de surveillance de HK de 2001 trouvée et utilisée 18 ans après ... c'est bizarre.
    (et pas très pro de la part des agents chinois si c'est vrai)
Révélation

The scheme began with three days of meetings in Hong Kong in March 2001 during which the two former CIA officers provided information to the foreign intelligence service about the CIA’s personnel, operations, and methods of concealing communications.  Part of the meeting was captured on videotape, including a portion where Ma can be seen receiving and counting $50,000 in cash for the secrets they provided.

  • (EDIT: ils ne parlent peut être pas du même réseau de communication clandestine
    un autre article de yahoo avançait que c'était les iraniens qui l'avait grillé vers 2009, et partagé le secret avec les russes et chinois).
    les sources de la CIA en Chine auraient été rafflés entre 2010 et 2012.
    Si le système de communication clandestin était compromis dès 2001, ça me semble un peu bizarre d'attendre aussi longtemps (même si ça permettait de surveiller l'activité d'espionnage, façon Farewell).

     
  •  Par ailleurs, le FBI est en mode croisade contre l'espionnage chinois depuis quelques années
    (cette activité du FBI a la bénédiction de Trump ...)
    Il y a certainement du rattrapage à faire par rapport aux années d'avant ... mais il y aura aussi certainement des bavures et excès de zèle (surtout côté scientifique : côté SR, ils sont censé connaître les lignes rouges à ne pas franchir ).
     
  • Les sommes d'argent versées par les agents chinois me semblent bien faibles. (même si le KGB était encore plus pingre)
    50k$ en 2001.

---------------------------------------

EDIT: question ouverte @Rob1 ou tout autre connaisseur
Les SR russes, US, et israéliens sont connus pour tenter d'échanger / exfiltrer / faire pardonner leurs agents/source grillés, même des années après.
Quid des SR chinois ? Ont ils le même genre de loyauté ? ( ce qui facilite le recrutement de futurs espions : "la mère patrie s'occupera bien de vous quoiqu'il arrive")

Exemple d'un agent soviétique grillé en Afrique du Sud par notre "Farewell", libéré 9 ans après sur insistence russe, même après la chute de l'URSS
https://en.wikipedia.org/wiki/Dieter_Gerhardt#cite_ref-FOOTNOTEPilyatskin2005_1-2

Rappel de quelques autres cas précédents

Révélation

 

Le 17/01/2018 à 00:00, Rob1 a dit :
Le 10/05/2018 à 01:40, rogue0 a dit :

Finalement, ils ont changé d'avis

Jerry Chun Shing Lee, 53, de Hong Kong, a été inculpé par un grand jury fédéral de Virginie le 08 mai dernier, accusé de conspiration d'espionnage pour un gouvernement étranger, et de recel illégal de documents classifiés.

https://www.justice.gov/opa/pr/former-cia-case-officer-charged-conspiracy-commit-espionage-and-retention-national-defense

 

 

Le 05/06/2018 à 23:01, rogue0 a dit :

Ron Rockwell Hansen, un ancien officier de la DIA, a été arrêté et inculpé pour espionnage au profit de la Chine.
Il avait pris sa retraite en 2011 après 20 ans de service (et parlait mandarin couramment).

https://www.justice.gov/opa/press-release/file/1068176/download?utm_medium=email&utm_source=govdelivery

https://thediplomat.com/2018/06/former-us-defense-intelligence-agency-officer-arrested-charged-with-attempted-espionage-for-china/

En lisant l'acte d'accusation, la suite est un peu étrange pour moi.
Il aurait proposé plusieurs fois de servir d'agent double contre la Chine, tout en demandant l'accès à plus d'info classifiées.
Je n'ai pas eu le temps de creuser.

Selon le résumé de TheDiplomat, Il aurait reçu > 800k$ des SR chinois , et détenait des documents classifiés non autorisés chez lui.

 

 

 

 

Edited by rogue0
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, rogue0 a dit :

 Le coup de la vidéo de surveillance de HK de 2001 trouvée et utilisée 18 ans après ... c'est bizarre.
(et pas très pro de la part des agents chinois si c'est vrai)

Dans ces actes d'inculpation, ce qui n'est pas dit est aussi intéressant que ce qui est dit.

Ils ne disent pas comment il se sont procurés la vidéo il me semble.

Citation

The statements contained in this affidavit are based, in part, on ... information provided by other government agencies that your affiant has found to be reliable

... je mets dix euros que la vidéo a été apportée par un transfuge chinois à la CIA.

Je pense que c'est pour tenter de dissuader les futures taupes potentielles en disant : "ce n'est pas une bonne idée de trahir, vous vivrez le reste de votre vie à vous demander si un officier du SVR/MSS/... n'est pas en train de négocier sa défection en échange du dossier qu'il a sur vous..."

(Le top étant l'acte d'accusation de Robert Hanssen où on cite à de multiples reprises des extraits de son dossier du KGB.)

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 19/08/2020 à 18:34, Rob1 a dit :

Dans ces actes d'inculpation, ce qui n'est pas dit est aussi intéressant que ce qui est dit.

Ils ne disent pas comment il se sont procurés la vidéo il me semble.

... je mets dix euros que la vidéo a été apportée par un transfuge chinois à la CIA.

Je pense que c'est pour tenter de dissuader les futures taupes potentielles en disant : "ce n'est pas une bonne idée de trahir, vous vivrez le reste de votre vie à vous demander si un officier du SVR/MSS/... n'est pas en train de négocier sa défection en échange du dossier qu'il a sur vous..."

(Le top étant l'acte d'accusation de Robert Hanssen où on cite à de multiples reprises des extraits de son dossier du KGB.)

Bien vu, je n'avais même pas pensé à consulter l'acte d'accusation complet
(MDR : j'ai recherché ta citation "affidavit" +"foreign intelligence service" + "usually reliable" ... et il n'y en a qu'une poignée)
https://www.justice.gov/opa/press-release/file/1305301/download

Le test de loyauté de 2019 était en fait joué d'avance, puisque le faux agent chinois (en fait un agent du contresp ) avait montré la vidéo de 2001 de l'entrevue du MSS dans l'hôtel de HK.Donc forcément, il avait toutes les raisons de penser que c'était un véritable agent chinois.

Ton hypothèse se tient ... avec la possibilité d'un piratage informatique de systèmes chinois.

Je note quand même que la sécurité informatique du FBI est aussi pourrie que partout ailleurs.

L'acte d'accusation note les dates d'accès/copies illicites aux données (gravure de CD/DVD, clé USB, appareil photo), mais un bon système de sécurité aurait dû interdire / signaler ces actions interdites.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 19/08/2020 à 15:40, rogue0 a dit :

Et la série continue ...

bis repetita

Maintenant c'est un ex-officier de l'Army, inculpé pour association de malfaiteurs en vue d'espionner pour le GRU, s'étalant de 1996 à 2011.

Les médias ont flashé sur le fait qu'il avait été béret vert, mais ce n'est pas vraiment le sommet de sa carrière.

En fait il a eu ses premiers contacts avec le GRU lors d'un voyage en Russie avant d'avoir des postes d'intérêt, comme s'il avait agi comme agent de pénétration depuis le début. Il a aussi rencontré une femme lors d'un de ses premiers voyages en Russie (pas vu de date précisée), qu'il épousera par la suite. Son beau-père est officier de l'armée russe...

Son CV est une collection de jobs tournant autour du monde russe : il était entré dans le ROTC pendant ses études, et a servi comme officier de 1998 à 2005 dans une unité de guerre chimique puis au 10th SFG (capitaine, pas clair s'il était qualifié opérateur ou pas, je suppose que oui vu qu'il met près de deux ans à être formé). Une mission en Azerbaïdjan en 2004, avec une clearance Top Secret/SCI quand même... une enquête pour violation de règle de sécurité qui lui vaut sa clearance sucrée mais il aura malgré cela une honorable discharge...

Dans le civil, brièvement une histoire de représentant d'une compagnie ukrainienne aux US. Puis une compagnie de transport apparemment sans lien avec la Russie jusqu'en 2010.

A partir de 2011, plus rien dans l'acte d'inculpation, par contre sur son CV c'est un festival : il est "senior research analyst" spécialisé Asie Centrale/Europe de l'Est pour une compagnie, apparemment contractuelle pour la NSA, pendant trois ans. Puis instructeur cyber pendant trois ans (à CACI dit-il dans son profil universitaire, mais son LinkedIn dit 1 ans 9 mois à Booz Allen Hamilton puis autant à CACI). Puis donne des cours d'études Russes à CoSolutions où il dit qu'il est basé à l'EUCOM (US European Command) et une installation régionale de renseignement de l'OTAN... Passe une maîtrise en études stratégiques et internationales en 2015 à l'IWP, tout en bossant aussi depuis 2013 dans une autre compagnie, Horizon Leadership Group, fournisseurs de formations en cyber, renseignement et guerre hybride. Et depuis le début de 2020, à la faculté de criminalité cyber financière de la Wisconsin International University en Ukraine...

https://www.justice.gov/opa/pr/former-army-special-forces-officer-charged-russian-espionage-conspiracy

https://www.linkedin.com/in/peterdebbins/

https://www.iwp.edu/students-alumni/2018/02/20/alumnus-spotlight-peter-debbins-army-special-forces-russia-analyst-and-cyber-instructor/

S'il parle, je sens que son débriefing va durer un moment...

Ah, et puis là aussi l'acte d'accusation donne des éléments de ses premières rencontres avec le GRU (mais sans vidéo).

Edited by Rob1
  • Like 1
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le monde diplomatique / Renseignement et espionnage pendant l’Antiquité et le Moyen-Âge

https://www.monde-diplomatique.fr/2020/08/YEGAVIAN/62095

"Ce premier tome d’une magistrale histoire mondiale du renseignement constitue une somme sans précédent en français et contribue à combler le retard pris vis-à-vis des pays anglo-saxons. Trente universitaires spécialistes de ce domaine mettent en lumière les preuves de l’existence d’organisations de renseignement de la Grèce ancienne à l’Extrême-Orient médiéval, de l’Égypte pharaonique à la chute de Constantinople en 1453. L’histoire fut le théâtre d’une intense guerre secrète, où ont été présentes toutes les pratiques de l’espionnage moderne (contre-espionnage, écritures secrètes, interception des courriers, assassinats ciblés…). Ce dont témoignent la Bible, les inscriptions des temples de Louxor, les récits d’Hérodote et ceux des historiens romains, ainsi que les deux plus anciens traités de stratégie du monde, L’Arthashastra, de Kautilya (Inde), et L’Art de la guerre, de Sun Tzu (Chine)."

Sous la direction de Patrice Brun et Éric Denécé - Ellipses-CF2R, Paris, 2019, 520 pages, 28 euros.

[pas vu passer sauf erreur] 

 

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 19/08/2020 à 15:40, rogue0 a dit :

C'est le problème des cultures étrangères : les "binationaux" et immigrés sont les meilleurs agents, du point de vue langue et culture... mais la tentation d'agent double y est aussi la plus forte.

Moi je ne recruterais même plus de personnes d'origine chinoise, vu les risques que cela représenté. Ce n'est pas la première fois que l'un d'eux roule pour la Chine, que ce soit dans les organismes étatiques (CIA, FBI...) ou les entreprises privées. Ca peut paraître cruel, mais c'est vendre la corde pour se pendre.

Sinon, un article inquiétant sur les agissements des services secrets en Chine... avec l'accord des autorités helvétiques.

Est-ce qu'il y a d'autres exemples de pays qui autorisent légalement les services secrets d'un pays à surveiller et agir sur son territoire ? 

 

Edited by Kiriyama

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, Kiriyama a dit :

Moi je ne recruterais même plus de personnes d'origine chinoise, vu les risques que cela représenté. Ce n'est pas la première fois que l'un d'eux roule pour la Chine, que ce soit dans les organismes étatiques (CIA, FBI...) ou les entreprises privées.

Pour les entreprises privées, c'est déjà le cas dans la mesure du possible pour les postes sensibles.

Pour les services de renseignement,  c'est plus compliqués car ils ont toujours besoin de plus de personnes connaissant les langues et cultures étrangères qu'ils n'en ont...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sinon, quelqu'un sait répondre à ma question : est-ce que des services secrets ont déjà été autorisés légalement à agir dans un pays étranger ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Récupération de Carlos? CIA en Italie il me semble également.  Probablement souvent au sein du bloc de l'est.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 26/08/2020 à 13:41, Kiriyama a dit :

Sinon, quelqu'un sait répondre à ma question : est-ce que des services secrets ont déjà été autorisés légalement à agir dans un pays étranger ? 

Un service agit partout où on lui demande, légalement ou pas.

Dans tous les cas, si l'opération rate, faut pas s'attendre à un soutien.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 26/08/2020 à 13:41, Kiriyama a dit :

Sinon, quelqu'un sait répondre à ma question : est-ce que des services secrets ont déjà été autorisés légalement à agir dans un pays étranger ? 

autorisé par qui ? le pays étranger en question ?

agir comment ? opérations de renseignement, ou d'action... ?

Le plus souvent, ça prendra la forme d'une opération conjointe avec le service du pays d'accueil. Par exemple cette opération Mossad-DCRI pour recruter une source dans le programme d'armes chimiques syriennes vers 2010 : https://www.lemonde.fr/societe/article/2017/03/25/le-mossad-les-services-secrets-francais-et-l-informateur-syrien_5100770_3224.html

Dans les pays en guerre, quand il s'agit d'aider le pourvoir en place, la question ne doit pas trop se poser. Genre CIA au Sud-Viêt Nam ou depuis fin 2001 en Afghanistan...

Mais j'avoue que je ne sais pas si c'est déjà arrivé d'avoir une autorisation légale explicite. J'imagine que la plupart du temps, ça s'arrange de manière informelle ou du moins, hors cadre judiciaire, seulement entre services concernés. Mais avec l'encadrement légal de plus en plus explicite des activités de renseignement, la question risque de se poser. Déjà pendant la 2e GM tout ou partie des agents de la British Security Coordination (BSC) aux USA avaient dû se déclarer auprès du ministère des affaires étrangères comme "agents étrangers".

Edited by Rob1
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Rob1 a dit :

autorisé par qui ? le pays étranger en question ?

agir comment ? opérations de renseignement, ou d'action... ?

Il faut lire l'article qu'il a posté sur les services Chinois surveillant des Chinois en Suisse avec l'aval de ces derniers pour comprendre la question

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Thanks.

C'est vrai que laisser faire un pays qui n'a pas les mêmes normes en ce qui concerne les libertés de ses citoyens est inhabituel. On n'est plus dans les coups de mains donnés aux services occidentaux contre le bloc communiste pendant la guerre froide...

N'empêche que Kiri a le chic pour poser des questions qui font examiner les choses sous un angle original :wink:

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 30/08/2020 à 12:24, ogo a dit :

Un officier Français accusé de trahison au profit de la Russie...

Citation

ce militaire, un lieutenant colonel, est en poste  auprès de l’OTAN - pas au siège de l’organisation, à Bruxelles, mais sur une base militaire en Italie.

 

 

> Base OTAN au sud vers Naples  :

La base de Lago Patria. Cette base accueil le JFCNP de l'OTAN, "Joint Force Command Naples" (Commandemant de la Force Interarmées de Naples)

Le complexe de Lago Patria permet d’accroitre le soutien aux opérations des pays alliés et est un point de référence fondamental pour les activités menées dans la Méditerranée.

Edited by jojo (lo savoyârd)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, Kiriyama a dit :

On a une idée de ses motivations ? :huh:

Pas nous en tous cas ! :biggrin:

Mais ce n'est pas forcément "motivé", les russes sont des experts en diverses compromissions (chantage) par exemple ... Et il peut y avoir autant de raisons qu'il y a d'affaires de ce type. Rien ne dit qu'il s'agisse d'une "simple" affaire de transaction et monnayage d'informations ...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce que l’on sait de l’officier français soupçonné de trahison au profit de la Russie

A lire ici

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, jojo (lo savoyârd) a dit :

Pas nous en tous cas ! :biggrin:

Mais ce n'est pas forcément "motivé", les russes sont des experts en diverses compromissions (chantage) par exemple ... Et il peut y avoir autant de raisons qu'il y a d'affaires de ce type. Rien ne dit qu'il s'agisse d'une "simple" affaire de transaction et monnayage d'informations ...

Les anglo-saxons ont un acronyme pour cela

MICE

M pour Money

I pour Ideology

C pour Compromission

E pour ego

 

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Officier français soupçonné d’espionnage : « La faille de sécurité s’est produite à l’Otan »

A lire ici

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Côté FSB, encore un escroc qui détourne les fonds :

https://m.lenta.ru/news/2020/09/21/nnovrorod/

 

Le FSB a arrêté un colonel du service interne pour avoir recueilli l'hommage de collègues

18:13, 21 septembre 2020

Vitaly Gudkov

À Nizhny Novgorod, des agents du FSB et du Comité d'enquête ont arrêté le chef adjoint de la direction principale du Service fédéral des pénitenciers de la région de Nijni Novgorod, le colonel du Service interne Vitaly Gudkov . A propos de ce lundi 21 septembre, rapporte "NTA Volga region" en référence à une source dans les forces de l'ordre .

Le colonel était soupçonné d'avoir organisé un stratagème criminel. Selon l'enquête, Gudkov recueillait l'hommage de ses collègues.

Comme l'a noté la source, dans un proche avenir, le détenu sera choisi comme mesure préventive.

En juillet, il a été signalé que le colonel du service interne Sergei Verzhevikin et l'homme d'affaires Oleg Mokhnorylov avaient été arrêtés. Le premier a été accusé d'abus de pouvoir et le second a été accusé de fraude à grande échelle. La société, dirigée par Mokhnorylov, devait effectuer une refonte majeure du bâtiment de l'édition unie de la FSIN. Pour ce travail, l'organisation a reçu 154,4 millions de roubles. Lors de la vérification du travail effectué, les employés du Service fédéral des pénitenciers ont constaté que l'entreprise n'avait pas rempli une partie de ses obligations

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des journalistes de yahoo dévoilent une rare opération de la branche maritime du "service action" de la CIA. (une des 3 branches paramilitaires du SOG, elle-même dépendante de la Special Activities Division )

L'opération date de 2008, et s'est terminée tragiquement (l'équipe de 4 agents a été prise dans une tempête et porté disparu).
La cible de l'opération était un des îles disputées des Spratley en mer de Chine, et devait poser une station d'écoute pour surveiller les activités chinoises.

L'opération n'était pas vitale, mais le groupe était sous pression pour justifier son existence (face aux autres ops clandestines de l'US Navy).
L'article est inhabituellement complet, et rappelle tout le contexte, l'organigramme, et le soutien aux familles après l'échec de l'opération (les familles ont été briefées ).

Résumé

https://www.thedrive.com/the-war-zone/36560/how-the-cias-adrift-maritime-branch-lost-four-men-on-a-doomed-spy-mission-against-china

article d'origine

https://news.yahoo.com/the-cia-sent-a-team-of-four-operators-on-a-spy-mission-targeting-china-none-came-back-090041816.html

Edited by rogue0
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

De son côté, le Vietnam appelle a la création d'une communauté du renseignement militaire de l'ASEAN.

Pham Ngoc Hung, directeur du Département général du renseigement militaire du ministère de la Défense, a également mentionné divers problèmes dans la région dans son discours, notamment la pandémie de COVID-19, la sécurité de l'eau dans le bassin du Mékong et la situation en Mer Orientale.

https://www.lecourrier.vn/sorienter-vers-une-communaute-du-renseignement-militaire-de-lasean-cohesive-et-developpee/836570.html

C'est ironique quand on rappelle l'origine de la création de l'ASEAN suite à la victoire du nord Vietnam. Maintenant, tout le monde a les yeux fixés sur Pékin.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Deux lectures récentes :

- un gros article sur les "attaques soniques" avec une multiplication des cas (Australie, Taiwan et même une assistante de la Maison-Blanche à Washington) et un faisceau d'indices sur sa nature et ses responsables : https://www.gq.com/story/cia-investigation-and-russian-microwave-attacks

Les indices circonstanciels sont assez cohérents, mais l'absence de logique dans les cibles (beaucoup de vrais diplomates + l'assistante) et le risque de déployer un tel truc dans des pays "hostiles" m'étonnent. 

Le 28/05/2018 à 11:14, rogue0 a dit :
  • Cuba vs ambassade du Canada (pourtant avec de bonnes relations diplomatique),
  • puis Cuba vs ambassade US (sous Obama après détente et levée des sanctions):
  • puis Chine vs Ambassade US (21 blessés)

 

- un petit article slovaque, à la traduction pas toujours nette, sur un colonel autrichien qui a espionné pour le GRU pendant une trentaine d'années : https://dennikn.sk/2082755/russian-spys-manual-send-a-secret-message-to-the-strela-3-satellite-and-betray-nato-allies/

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,532
    Total Members
    1,550
    Most Online
    philippe chapleau
    Newest Member
    philippe chapleau
    Joined
  • Forum Statistics

    20,961
    Total Topics
    1,339,725
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries