Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Exportation d'armement


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

La qualité du matériel nord-coréen ne doit pas être génial mais en contrepartie il ne doit pas être cher non plus, autre avantage la corée du nord n'a aucune restriction de vente et accueil les trafiquants sans problème, tant qu'ils payent en dollars.

Une petite info :

HANOI, Vietnam - Vietnam wants to buy helicopters and army transport aircraft from France, state media said Dec. 18, as part of the communist country's drive to modernize its antiquated military.

The request came during a visit Dec. 17 to France by Vietnam's defense minister, Phung Quang Thanh, who met his French counterpart Herve Morin, the Voice of Vietnam reported on its Web site.

"Minister Thanh asked France to help Vietnam train its army medical personnel and sell the country helicopters, transport aircraft and other modern military equipment," Voice of Vietnam said.

"The two ministers signed an agreement on defense cooperation between the two countries and agreed to hold further talks on defense issues."

Thanh traveled to France after a rare visit to the United States, where he held talks with U.S. Defense Secretary Robert Gates.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 1 month later...

Pots-de-vin : forte amende pour le vendeur d'armes britannique BAE

Le groupe d'armement britannique BAE Systems a annoncé, vendredi 5 février, qu'un accord avait été conclu avec les autorités américaines et britanniques aux termes duquel il paiera des amendes d'un total de quelque 450 millions de dollars pour des pratiques de pots-de-vin.

La plus forte amende, 400 millions de dollars, a été prononcée par le ministère de la défense américain, qui reproche sans citer de dossier précis à BAE de "ne pas avoir mis en place, et de manière intentionnelle, des mesures anti-corruption, et ainsi d'avoir réalisé des paiements de plusieurs centaines de millions de dollars à des tierces parties, en connaissant la forte probabilité que cet argent serait transmis aux décideurs gouvernementaux pour qu'ils favorisent BAE dans l'attribution de contrats de défense".

la suite

http://www.lemonde.fr/europe/article/2010/02/05/pots-de-vin-forte-amende-pour-le-vendeur-d-armes-britannique-bae_1301862_3214.html#xtor=RSS-3208

Link to comment
Share on other sites

Les exportations d'armement en hausse

08/02/2010 | Mise à jour : 10:07

Les exportations d'armement des industries françaises ont fortement progressé l'an dernier, avec une hausse de 21% des prises de commandes à près de 8 milliards d'euros, a annoncé aujourd'hui la Direction générale de l'armement (DGA).

Les prises de commandes ont atteint 7,95 milliards d'euros en 2009 contre 6,58 milliards un an plus tôt, a annoncé dans un communiqué la DGA, qui dépend du ministère français de la Défense.

Le bilan compte notamment la vente de quatre sous-marins d'attaque Scorpène au Brésil, qui avait été annoncée fin 2008. Par ailleurs, les commandes d'équipements du gouvernement français à l'industrie ont plus que doublé (+123%) en 2009 à 19,3 milliards d'euros. Elles comptent en particulier la commande de 60 avions de combat Rafale à Dassault Aviation et de trois frégates multi-mission (FREMM) à DCNS.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/02/08/01011-20100208FILWWW00443-les-exportations-d-armement-en-hausse.php
Link to comment
Share on other sites

La France veut devenir le 3e exportateur mondial de la défense

REUTERS | 08.02.2010 | 15:44

PARIS (Reuters) - La France a signé près de huit milliards d'euros de commandes de défense à l'exportation en 2009 et espère signer pour 10 à 12 milliards de commandes cette année afin de devenir le troisième exportateur mondial du secteur, a déclaré lundi le délégué général de l'armement.

Laurent Collet-Billon a également indiqué que la France espérait parvenir à un accord sur le financement de l'A400M cette semaine ou durant celle du 15 au 21 février.

Les sept pays de l'Otan à l'origine du programme d'avion de transport militaire, mis en difficulté par des retards et des dépassements de budget, négocient depuis plusieurs semaines avec les dirigeants d'EADS et de sa filiale Airbus, constructeur de l'appareil.

"Nous voulons aller le plus vite possible. Un accord est possible cette semaine ou dans deux semaines", a souligné Laurent Collet-Billon, en marge d'une conférence de presse consacrée au bilan annuel de la Direction générale de l'armement (DGA), avant d'ajouter que les Etats étaient "décidés à maintenir le rythme des discussions (avec EADS)".

Le directeur du développement international de la DGA, Jacques de Lajugie, a de son côté indiqué que "la France avait donné son accord pour la vente d'un navire BPC (bâtiment de projection et de commandement)" de type Mistral à la Russie et que la vente de trois autres navires Mistral était actuellement à l'étude.

"La France est en train d'examiner la nouvelle mouture de cette demande", a expliqué Jacques de Lajugie, sans donner davantage de détails.

La possible vente de BPC à la Russie a suscité des inquiétudes au sein de plusieurs pays membres de l'Otan, notamment ceux dont les frontières jouxtent celles de la Russie. En novembre, la Lituanie avait écrit à la France en vue d'obtenir des explications sur cette initiative.

Fabriqué par DCNS, société dont le spécialiste de l'électronique de défense Thales contrôle 25%, un navire de type Mistral, conçu pour transporter des hélicoptères et des chars d'assaut, est estimé par les analystes entre 300 et 500 millions d'euros.

LE RAFALE AUX ÉMIRATS D'ICI JUIN ?

La France a engagé des discussions avec plusieurs pays dans l'espoir de placer un premier contrat à l'exportation pour l'avion de combat Rafale assemblé par Dassault Aviation.

Interrogé sur les perspectives de l'appareil aux Emirats arabes unis, où Dassault négocie la vente de 60 Rafale, Jacques de Lajugie a répondu espérer la concrétisation d'un accord cette année, "voire au premier semestre".

Dassault s'est positionné sur plusieurs grands appels d'offres, notamment au Brésil où une décision est également attendue en 2010.

L'année 2009 s'inscrit toutefois comme une année record pour la DGA qui aura passé 20,9 milliards d'euros d'engagements pour équiper les armées françaises, montant en hausse de 123% sur un an, dont 1,3 milliard au titre du plan de relance de l'économie.

Les exportations ont de leur côté totalisé près de huit milliards d'euros (+21%).

"Nous sommes en quatrième position derrière les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et probablement la Chine. Notre ambition est bien de devenir troisième exportateur mondial", a fait valoir Laurent Collet-Billon.

http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/economie/20100208.REU8835/la_france_veut_devenir_le_3e_exportateur_mondial_de_la_.html

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Sur le site du Figaro, on trouve également ce lien datant d'Avril 2008 :

Mike Turner, le PDG de BAE Systems, y explique ses vues sur le marché de la défense et certains points de la stratégie de son entreprise. Et il y explique, en réponse au journaliste :  

Cela veut-il dire que BAE Systems va de plus en plus se détourner de l'Europe ?

Non. Nous pourrions racheter des entreprises européennes si des opportunités se présentaient. Mais en ce moment nous n'en voyons guère. Cela étant dit, nous gardons un ancrage en Europe avec deux activités très importantes. D'abord MBDA, le fabricant de missiles dont nous sommes très satisfaits ; ensuite l'avion de combat Typhoon, qui est un programme européen développé avec EADS et Finmeccanica également. C'est décevant que le modèle de coopération du Typhoon ne soit pas dupliqué dans la défense terrestre !

:lol: :lol: :lol: Qui n'en veut du typhoon terrestre !

@ Julien : c'est vrai, mais on peut se demander jusque dans quelle mesure la valeur de la stratégie de BAE ne tient pas dans les "dessous de table". Ils sont suspectés dans bcp des affaires qu'ils ont pu mener lors de ces dix dernières années. Cela étant dit, ça n'enlève effectivement pas la valeur de certains de leurs produits et de certaines de leurs orientations de développement.

Link to comment
Share on other sites

mardi 13 avril 2010 23h19

WASHINGTON (Reuters) -

Nicolas Sarkozy s'est dit confiant sur la vente de chasseurs français Rafale au Brésil après un entretien avec son homologue brésilien Luiz

Inacio Lula da Silva à Washington en marge du sommet sur la sécurité nucléaire.

"Je suis confiant. Les choses progressent exactement comme on avait prévu que cela progresserait (...) On est parfaitement en ligne avec ce qui a été dit et fait il y a un an lors de mon voyage au Brésil", a ajouté le chef de l'Etat français lors d'une conférence de presse.

"Nous entrons dans une phase de discussions assez approfondies", a-t-il dit aux journalistes.

Emmanuel Jarry, édité par Jean-Loup Fiévet pour le service français

http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE63C0ZO20100413

J'ai volontairement réduit le texte afin d'éviter les soucis de droit d'auteurs, merci de faire attention à cela!

Voir le sujet dans les annonces importantes!

Fenrir

Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...

L'armement français se porte bien.

Malgré la crise économique et financière, la France est toujours le quatrième exportateur mondial d'armes avec plus de huit milliards de prises de commandes en 2009.

S’il y a un secteur qui ne connait pas la crise, c’est bien celui de l’armement. En 2009, la France a enregistré 8,16 milliards d'euros de prises de commandes, un chiffre en hausse de 20% par rapport à 2008. Selon un rapport publié mercredi par le ministère de la Défense, l’Hexagone reste ainsi le quatrième exportateur mondial, derrière les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la Russie.

Pour l’année prochaine, "nous espérons nous caler sur un chiffre récurrent de plus de neuf milliards“, a détaillé mercredi Laurent Teisseire, porte-parole du ministère de la Défense.

“La France a conclu de gros contrats en 2009, notamment des sous marins de type Scorpène et des hélicoptères pour le Brésil, qui est un nouveau pays d’exportation pour la France“, commente pour Europe1.fr Jean-Pierre Maulny, directeur adjoint de l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS).

“Mais c’est aussi la conséquence d’une volonté plus forte d’exporter et d’une plus grande implication politique, grâce notamment à la mise en place d’une cellule interministérielle“, poursuit ce spécialiste des questions de défense et d’armement.

Si le secteur de l’armement ne faiblit malgré la crise, c’est que les principaux clients de la France sont des pays émergents dotés d’une forte croissance. “Les pays du Golfe, le Brésil et l’Inde sont les marchés d’exportation les plus importants, avec l’Asie du Sud-Est“, analyse Jean-Pierre Maulny, avant d’ajouter : “en Europe, on est plutôt dans la stagnation“.

“On a un point fort, c’est le naval, avec notamment les sous-marins et les frégates. C’est un secteur dans lequel nos produits sont adaptés à la demande et où nous ne sommes pas en concurrence avec les Etats-Unis“, détaille-t-il.

En revanche, les secteurs aériens français souffrent particulièrement face à la concurrence américaine, tandis que l’armement terrestre (fusil, équipements) devient le monopole des pays en développement, doté d’une main d’œuvre bon marché.

Autre bémol à ces bons chiffres, les drones. “Un marché porteur, d’autant plus qu’ils seront utilisés à la fois dans le domaine de la défense mais aussi de la sécurité civile. Mais on n’a pas de produit à proposer“, regrette Jean-Pierre Maulny. Dans ce secteur, ce sont les Israéliens qui sont en pointe, avec plus d'un millier d'appareils vendus dans 42 pays en 2009. (Source Europe 1)

http://info.sfr.fr/france/articles/armement-francais-se-porte-bien,149767/

Link to comment
Share on other sites

Et le Rafale dans tout ça ...  O0

"Chaque année, la lutte est rude entre Israël et la France pour le quatrième rang mondial des exportateurs d’armes. Le ministre de la Défense Hervé Morin scrute tous les ans les chiffres pour s’assurer que la place ne lui a pas été ravie par son concurrent direct. La France a perdu en 2006 sa place de troisième au profit de la Russie et ne veut pas perdre maintenant la quatrième. Il y va de son image et de son commerce extérieur déjà souffreteux.

Quatrième place convoitée

Les statistiques de 2009 viennent de tomber et permettent à Hervé Morin de pousser un soupir de soulagement. La France a conservé en 2009 sa place de quatrième exportateur mondial d’armement avec 7,2% du marché devant Israël qui gagne quelques centièmes avec 5,3%. Cette année encore, la hiérarchie a été strictement respectée puisque les Etats-Unis ont réalisé 52,4% des ventes mondiales d’armes, le Royaume-Uni 13,4% et la Russie 8,4%. Le maintien du rang de la France peut être considéré comme remarquable puisqu’il a été acquis alors qu’elle n’a toujours pas réussi à vendre à l'étranger un seul avion de combat Rafale qui aurait pu d’ailleurs lui permettre de supplanter la Russie.

Laurent Collet-Billon, directeur général à l'armement (DGA), a estimé que «pour atteindre cet objectif, il faut que certains grands prospects aboutissent. Nous attendons sereinement la décision du gouvernement brésilien et espérons la concrétisation d'un accord à Abu Dhabi, où les négociations avancent à un rythme soutenu». Il a confirmé que les quatre principaux clients de la France ont été les Emirats arabes unis, l'Arabie saoudite, la Grèce et l'Inde.

Israël reste cependant un concurrent sérieux car son économie dépend beaucoup du secteur de la défense qui emploie 40.000 personnes. Pour des raisons politiques et économiques, les gouvernements successifs ont investi dans les industries privées et publiques israéliennes qui ont acquis une expertise dans le domaine des systèmes électroniques et des équipements militaires construits à base de haute-technologie au point de les hisser à une place de leader mondial.

L’Afghanistan, terrain d’essais

Le ministère israélien de la Défense veut améliorer le classement de son pays en tentant d’accroitre ses ventes d’armes à l’Union européenne profitant de la guerre menée en Afghanistan par les troupes de l’Otan. La France, l’Allemagne, les Pays-Bas et la Pologne, présents en Afghanistan, manquent de certains équipements sophistiqués comme les drones israéliens et pourraient aussi être intéressés par l’installation de systèmes israéliens de missiles anti-missiles Arrow-3. L’industrie israélienne de l’armement est également reconnue mondialement pour ses techniques de protection  telles que les blindages et les systèmes de brouillage des signaux émis pour la mise à feu d’engins explosifs.

Le secrétaire général de l’Otan Claudio Bisogniero, accompagné de l’amiral Giampaolo Di Paolo, s’était rendu en novembre 2009 en Israël pour envisager avec les responsables militaires une aide aux troupes de l’Otan déployées en Afghanistan. Des nouveaux contrats d’armement sont envisagés avec les allemands qui louaient jusqu’à présent les drones utilisés sur le champ de bataille d’Afghanistan. Les industries aéronautiques israéliennes négocient avec l’allemand Rheinmetall Defense un contrat de fourniture de drones Heron. Il semble bien qu’Israël soit de plus en plus impliqué de manière indirecte dans le conflit afghan. 

Dépenses militaires en croissance

En dépit de la crise, les dépenses militaires mondiales ont atteint un nouveau record pour 2009, selon le rapport de l’Institut de recherche pour la Paix de Stockholm (Sipri) publié le 2 juin. Le rapport précise que 1.531 milliards de dollars ont été consacrés au secteur militaire (+6% par rapport à 2008, et +49% par rapport à l’année 2000), avec en tête les Etats-Unis (661 milliards), la Chine (une centaine de milliards) et la France (63,9). Le ministre Hervé Morin estime que la France n’a pas démérité dans ce domaine: «Nous sommes passés en deux ans de 5 à 7 milliards d’exportation alors que nous avions complètement perdu pied depuis dix, quinze ans.»

L’année 2010 sera donc l’année charnière qui risque de faire perdre à la France sa place si de nouveaux débouchés ne sont pas trouvés pour la vente de son armement. Israël convoite cette quatrième place qui, si elle était atteinte, la hisserait parmi les Grands de l’industrie militaire. La concurrence sera rude, parfois déloyale, mais les règles commerciales en matière de vente d’armement ne sont pas faites pour les enfants de chœur."

Source: http://www.slate.fr/story/28425/armes-israel-france-exportations

En somme si on vend le Rafale on est sur le podium...

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

http://fr.rian.ru/defense/20110114/188339974.html

Les montants non compris dans le calcul s'élèvent à 1-1,2 milliard de dollars. Cela signifie que la Russie a atteint la barre des 10 milliards en 2010", a précisé l'expert.

L'Allemagne (6,26 milliards de dollars) s'est classée troisième, suivie de la France (4,26 milliards), de la Grande-Bretagne (3,98 milliards) de l'Italie (3,32 milliards), d'Israël (3,22 milliards), de la Suède (2,37 milliards), de la Chine (1,87 milliard) et de l'Espagne (1,56 milliard de dollars).

La liste des plus grands importateurs d'armes en 2010 se présente comme suit: l'Australie (6,13 milliards de dollars), les Etats-Unis (4,88 milliards), l'Inde (4,56 milliards), le Pakistan (3,79 milliards), l'Irak (3,39 milliards), les Emirats arabes unis (3,27 milliards), l'Arabie saoudite (3,26 milliards), Singapour (2,33 milliards) la Turquie (2,19 milliards) et l'Algérie (2,16 milliards de dollars).

Link to comment
Share on other sites

Pour l'Australie, je trouve cela bizarre.

Tu sais Fréderic, quand Canberra commande à plusieurs industriels des Super Hornet, des A330-200 MRTT, des MBT Abrams, 2 BPE Navantia et 3 AAW AEGIS, plus de MRH90 et ARH Tiger...cela fait d'elle, une généreuse importatrice et une bonne cliente.

Elle veut même acheter d'occasion un Larg Bay à Londres. 

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

j'avais vu la Corée du Sud dans le Top 5 alors qu'elle fabrique tout elle-même sauf ses avions

.

Elle fabrique l'essentiel du hardware, des aspects mécaniques et structuraux, et les moteurs pour les navires et véhicules terrestres.... Dans les systèmes de combat et armements eux-mêmes (canons, missiles, obus....), sa part en propre est très réduite: c'est fait sous licence ou directement importé. Exemple type, leurs grands destroyers derniers modèles: les navires eux-mêmes sont quasi 100% coréens, leurs systèmes et missiles sont ricains (Aegis et ses petits frères "consommables" :lol: en tête).

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Bilan et petite année 2010.http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/air-defense/actu/0201242992110-armement-les-exportations-francaises-en-chute-libre.htm

La France peine à vendre ses armes à l'étranger. En 2010, les exportations ont atteint 4,3 milliards d'euros contre un peu plus de 8 milliards en 2009, selon des sources concordantes. Ce chiffre représente le montant des contrats signés et pour lesquels le pays client a versé l'acompte prévu. Il marque un net recul après plusieurs années de progression. Il faut remonter à 2005 pour trouver d'aussi faibles prises de commandes.

Link to comment
Share on other sites

La Chine est devenu autonome en matière d'armement ? D'habitude elle est en tête de liste des importateurs d'armes.

Pour l'Australie, je trouve cela bizarre.

La réponse se trouve juste la ligne d'au-dessus ...

L'Australie veut protéger son territoire, et surtout ses ressources de convoitises asiatiques.

Elle veut aussi être une puissance régionale avec un voisinage indonésien peu fiable (Cf. Timor oriental, terrorisme, etc ...).

De plus, ils suivent la GB et les US dans leurs différentes aventures, donc il leur faut du matériel performant.

Enfin, en tant qu'ile-continent, un effort particulier est porté à la marine. BAE et les industriels US (je sépare BAE à cause du B, mais en fait je devrais pas ...) sont très présents localement.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,961
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...