alexandreVBCI

Les archives déclassifiées et révélations historiques

Recommended Posts

Toujours sur le site de l'ISCAP...

"The CIA in Afghanistan, 2001-2002"

"Electronic Warfare Study Iraq" par la DIA, août 1990

"The Central Intelligence Agency and Overhead Reconnaissance: The U-2 and OXCART Programs, 1954-1974", version déclassifiée après appel (2016) de cette histoire déjà partiellement déclassifiée en 2013.

  • Like 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, Zalmox a dit :

Exceptionnel documentaire sur ARTE : "Les Bourreaux de Staline".

Très bien documenté et fourni en images et photos, ce soir il y a eu surtout comme sujet les crimes soviétiques contre les officiers polonais.

J'ai appris qu'à Katyn sont morts "seulement" 4404 des officiers sur les 22.000 assassinés.

 

Edit

j'ai trouvé un lien :

https://www.arte.tv/fr/videos/087406-000-A/les-bourreaux-de-staline-katyn-1940/

Merci beaucoup. C'est ce genre de reportages qu'on devrait diffuser à une certaine jeunesse pseudo-révolutionnaire. Au moins pour s'enquérir de ceux qui sont les plus perchés. Et dieu sait qu'il y en a.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au fait, qui décide de la declassification des documents sensibles ? Techniquement comment ça se passe ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, Kiriyama a dit :

Au fait, qui décide de la declassification des documents sensibles ? Techniquement comment ça se passe ?

Techniquement, c'est souvent l'auteur du document qui décide que finalement, il n'y a plus rien de secret.

Des fois c'est fixé à l'avance, par exemple : au bout de 10 ans, il devient un peu moins sensible et au bout de 30 ans, il est publique.

Sinon, il y a la réglementation qui peut fixer le niveau de confidentialité. Il y a un nom, de militaire (très sensible) d'un ancien militaire actuellement retraité (sensible) ou d'un ancien militaire actuellement enterré depuis longtemps (publique) En plus moderne, le document avec une adresse IP est classifié. Si on a changé d'adresse IP, il n'a plus de raison d'être classifié.

 

Les documents sensibles sont conservés sous la responsabilité d'une personne (qui en est légalement responsable) donc cette personne vérifie "régulièrement" que ses documents sont toujours sensibles et qu'elle ne peut pas s'en débarrasser.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Je viens de voir que le manuscrit du livre From the Shadows de Robert Gates a été mis en ligne par l'université d'Harvard : https://iiif.lib.harvard.edu/manifests/view/drs:6141090

Malheureusement, dans une forme assez galère à consulter (une page à la fois, pas d'emprunt/sauvegarde facile, pas de recherche par mot).

J'ai regardé quelques "dossiers" qui m'intéressent, je trouve que le manuscrit a souvent quelques détails en plus par rapport au livre final, mais qui ne changent pas fondamentalement la donne.

Exemples :

- Anecdote sur James Angleton : rien de plus que le livre.
- Attitude d'URSS face à l'Iran en 1980 : quelques citations en plus du Special National Intelligence Estimate sur les options envisagées par les analystes US (p. 436), mais rien de renversant.
- KAL 007 : seulement quelques détails en plus sur la réunion du Politburo après le shootdown, qui donnent la position de différents membres (Gorbatchev n'y apparaît pas plus sous un meilleur jour que les autres)
- Confrontations US-Kaddhafi : rien de plus sur l'homicide d'Yvonne Fletcher en 84 ou l'attentat et le bombardement de 1986. Quelques infos sur l'analyse par la CIA qui a attribué le minage de la mer Rouge en 1984 à la Libye (p.1075), rare ajout que je trouve intéressant.
- 1985 l'année de l'espion : rien de plus.
- montée du programme d'action clandestine en Afghanistan : beaucoup plus d'infos, mais qui parlent surtout du déroulement bureaucratique interne aux USA. Je note que les US auraient commencé à envoyer des Stinger avant la date d'introduction connue (septembre 1986), mais avec des ratages et que tout le processus de formation des Moudj' a dû être revu.
- la tentative d'assassinat du Pape : seulement quelques détails sur les dissensions internes des analystes de la CIA  (p. 1190)
.
- putsch de Moscou de 1991 : rien de plus.

A vue de nez, il y a pas mal de pages en plus dans les chapitres qui racontent des conflits qui intéressent pas trop le lecteur occidental (Angola, et même Afghanistan...), et dans les récits des crises vues depuis les USA (montée des tensions avant l'invasion de l'Afghanistan, chute de l'URSS). Sauf que ces morceaux d'Histoire ont depuis dû être bien plus travaillés sous tous les angles depuis (le manuscrit date de 1993 et le livre de 1996).

Bref, utile à vérifier pour le chercheur qui bosse sur tel ou tel point couvert par le bouquin (Steve Coll l'avait fait pour son Ghost Wars), mais sans trop espérer.

Edited by Rob1
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, Rob1 a dit :

- KAL 007 : seulement quelques détails en plus sur la réunion du Politburo après le shootdown, qui donnent la position de différents membres (Gorbatchev n'y apparaît pas plus sous un meilleur jour que les autres).

Quelle a été son attitude exactement ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 4 heures, Kiriyama a dit :

Quelle a été son attitude exactement ? 

p.889 : le ministre de la Défense Oustinov dit que tout a été fait dans les règles (avec des détails faux sur les sommations, mais il a peut-être été intoxiqué par ses subordonnés qui ont pu vouloir se couvrir). Le chef du KGB suit, lors du débat sur quoi faire Gromyko (affaires étrangères) et d'autres parlent de se justifier. Gorby dit "je suis sûr que nos actions étaient correctes" et parle d'être offensif contre cette "violation des conventions internationales" (!? pas très clair de quoi il parle, peut-être à l'idée que c'était une "provocation" US délibérée qui est développée ensuite).

Bref, il est autant à côté de la plaque que les autres, incapable de comprendre que le PVO local pourrait ne pas avoir bien compris qu'il a descendu un avion de ligne égaré, et ce que ça implique politiquement et humanitairement.

Edited by Rob1
  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Difficile avec les Soviétiques de savoir ce qui tient du cynisme, de l'idéologie ou de la réelle intoxication à cause d'informations incorrectes/dissimulation d'éléments...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, Rob1 a dit :

- Anecdote sur James Angleton : rien de plus que le livre.

 

Angleton: France inter / [liens 2 émissions podcasts] Rendez-vous avec X 

"On l'appelait l'homme aux orchidées ! Parce qu'il cultivait ces fleurs exotiques avec passion et une telle patience qu'il remportait régulièrement des concours dans les salons spécialisés... Et ceux qui voyaient cet échalas voûté et distingué déambuler dans les couloirs de la CIA le surnommaient le " fantôme gris "[...]. Bref, vous l'avez compris, James Jesus Angleton était un type curieux, intrigant. Un vrai personnage de roman... Et il y avait longtemps que je voulais demander à Monsieur X ce qu'il pensait de cet homme qui a peut-être été le plus grand chasseur de taupes soviétiques de l'histoire de la CIA.Peut-être, oui."

1/2 http://rendezvousavecmrx.free.fr/page/detail_emission.php?cle_emission=261

2/2 http://rendezvousavecmrx.free.fr/page/detail_emission.php?cle_emission=262

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Phacochère a dit :

Angleton

Paranoïaque à l'extrême, très gros fumeur il faisait régner la "terreur" à la CIA aurait été intoxiqué par les russes concernant plusieurs collègues (à lire ou relire "La Compagnie" de Robert Littell)

  • Like 1
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je conseille Des cendres en héritage : l’histoire de la CIA aux éditions Tempus.

  • Like 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, Angleton, un dossier qui m'a toujours fasciné... D'abord par le personnage ambigu du roman de Littell, ensuite parce que quand j'ai cherché à me documenter sérieusement dessus, il semble toujours se dérober.

Je commence à avoir lu une bonne part de ce qui est dispo dans la littérature ouverte, j'ai plusieurs fois caressé l'idée de commettre un article dessus, mais je n'ai jamais réussi à m'y attaquer. Maintenant que je suis en confinement, ça va peut-être être l'occasion.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,498
    Total Members
    1,550
    Most Online
    PolyPhen
    Newest Member
    PolyPhen
    Joined
  • Forum Statistics

    20,872
    Total Topics
    1,309,864
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries