alexandreVBCI

Les archives déclassifiées et révélations historiques

Recommended Posts

La CIA a protégé des milliers d'anciens nazis.

Une histoire secrète de la traque des anciens nazis menée par le gouvernement des Etats-Unis révèle qu'en fait les services secrets américains, à commencer par la CIA (agence centrale de renseignement), ont protégés et accueillis sur le sol des Etats-Unis des milliers de nazis après 1945. Le Département d'Etat a pourtant cherché depuis quatre ans à garder secret ce rapport de 600 pages que s'est finalement procuré le New York Times. Il contient des révélations étonnantes sur des dizaines d'affaires concernant des nazis célèbres.

Ce document décrit la traque posthume du Docteur Josef Mengele, l'ange de la mort d'Auschwitz, dont un morceau de cuir chevelu preuve irréfutable de sa mort au Brésil en 1979 était conservé dans le tiroir d'un bureau d'un fonctionnaire du Département de la justice. Il raconte l'histoire du meurtre d'un ancien SS caché dans le New Jersey sans doute par une organisation juive et l'erreur d'identification par le gouvernement de l'ancien garde du camp de Treblinka, John Demjanjuk, connu sous le nom d'Ivan le Terrible.

Le rapport est un catalogue des échecs et des réussites (plus de 300 nazis démasqués) d'une équipe d'avocats, d'historiens et d'enquêteurs constituée en 1979 par le Département américain de la justice pour retrouver les nazis. Ce qu'il révèle de pire tient à la façon dont la CIA a utilisé de nombreux nazis à son profit. Cette information était connue des historiens mais pas son échelle et son caractère presque systématique.

Le rapport du Département de la justice décrit ainsi «la collaboration du gouvernement avec les persécuteurs», des nazis «ont bien reçu la permission d'entrer aux Etats-Unis» tandis que le gouvernement connaissait leur passé. «L'Amérique qui se vante d'être un refuge pour les persécutés, est devenue dans une moindre mesure, un refuge pour les persécuteurs».

Le rapport souligne les oppositions au sein même du gouvernement sur ses questions et estime que le nombre de nazis entrés aux Etats-Unis est de plusieurs milliers mais inférieur à 10.000. Ce qui reste une énigme est la raison pour laquelle le Département de la justice a refusé depuis 2006 de rendre le rapport public affirmant qu'il n'était pas terminé, qu'il ne représentait pas une position officielle et qu'il contenait de «multiples erreurs et omissions».

Il contient aussi une multitude d'histoires peu reluisantes. Comme l'aide offerte en 1954 par la CIA à Otto Von Bolschwing, un collaborateur d'Adolph Eichmann qui l'a aidé à mettre en place la solution finale de la question juive et a ensuite travaillé aux Etats-Unis pour l'agence centrale de renseignements. Dans une série de documents, la CIA étudie le moyen de permettre à Otto Von Bolschwing de nier son passé si celui ci refait surface.

Même chose pour Arthur L. Rudolph, un scientifique nazi qui dirigeait l'usine de munitions de Mittelwerk ou des esclaves travaillaient jusqu'à la mort et a été ensuite utilisé pour les programmes de fusées américains. Il a même été honoré par la NASA et est considéré comme le père de la fusée Saturn V utilisée notamment dans le programme spatial Apollo.

Le Département de la justice américain a aussi apparemment trouvé en 1997 une «preuve irréfutable» que la Suisse a bien acheté de l'or aux nazis qui avait été récupéré sur les juifs victimes de l'holocauste. Mais sous la pression du Département d'Etat, la «preuve irréfutable» a été passée sous silence.

http://www.slate.fr/lien/30127/nazis-cia-justice-rapport

Share this post


Link to post
Share on other sites

La proposition visant à faire une fausse attaque ou attentat aux USA en 1961 afin de justifier une invasion de Cuba n'est pas mentionné, pourtant c'est assez énorme.

L'ex-kgbiste Poutine a fait mieux en Russie : lui a mis à exécution le même type de proposition (attentats de 1999, prétexte au déclenchement de la deuxième guerre de Tchétchénie)...

Share this post


Link to post
Share on other sites

La proposition visant à faire une fausse attaque ou attentat aux USA en 1961 afin de justifier une invasion de Cuba n'est pas mentionné, pourtant c'est assez énorme.

http://video.google.com/videoplay?docid=-615505629535471307#

En même temps, les plans à la con, la CIA en a plein les tiroirs, ce serait trop long de les ressortir tous. Entre le plan d'injecter des hormones de croissance féminines à Castro (pour lui faire perdre sa barbe et faire grimper sa voix dans des aigüs pas très virils pour ses discours) et celui de faire des fausses cassettes porno de Saddam, en passant par celui de faire crasher un avion-cargo aux couleurs d'Aeroflot sur la Mecque avec un chargement de cochons à bord...  :happy:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Etats-Unis ont contacté leurs alliés britannique, australien, canadien, danois, norvégien et israélien avant la publication prochaine de nouveaux documents confidentiels américains par Wikileaks, a déclaré jeudi le site spécialisé, citant des articles de presse.

Les documents que le site s'apprête à divulguer comprennent des milliers de câbles diplomatiques faisant état d'allégations de corruption contre des responsables politiques en Russie, en Afghanistan et dans des pays d'Asie centrale, a-t-on déclaré mercredi de sources ayant connaissance de ces notes.

Ces allégations seraient susceptibles d'embarrasser sérieusement certains gouvernements étrangers, a-t-on ajouté.

Selon le quotidien panarabe basé à Londres Al Hayat, des documents montreraient que la Turquie a aidé Al Qaïda en Irak, et que, selon le Washington Post, les Etats-Unis ont soutenu le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

L'ambassade américaine à Tel Aviv a informé le ministère israélien des Affaires étrangères que certains documents pourraient concerner les relations entre les deux Etats, précise le quotidien Haaretz citant un haut responsable israélien.

http://fr.news.yahoo.com/4/20101126/twl-usa-wikileaks-38cfb6d.html

humm, on va bientôt se régaler !  =)

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'ex-kgbiste Poutine a fait mieux en Russie : lui a mis à exécution le même type de proposition (attentats de 1999, prétexte au déclenchement de la deuxième guerre de Tchétchénie)...

On attendra 50 ans que ça soit déclassifié, mais je pense que les ingérences de tchétchènes islamistes au Dagestan voisin ont joué un plus grand rôle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nous ne sommes plus qu'à quelques heures de la publication des Statelogs par Wikileaks: 251.287 mémos diplomatiques, dont le plus ancien daterait de 1966 et dont certains concerneraient directement la France.

Des documents qui ne devraient pas moins que changer notre vision du monde.

Après les mémos de l'armée américaine, il s'agit cette fois-ci de «câbles» diplomatiques échangés entre les Etats-Unis et d'autres gouvernements.

Depuis l'annonce de la future mise en ligne, l'ensemble des gouvernements sont en état d'alerte. Mercredi, Washington a déclaré que «ses services diplomatiques avaient entrepris de préparer des gouvernements étrangers à la publication prochaine de documents secrets susceptibles de créer des «tensions» avec eux», rapportait l'AFP. Parmi ces gouvernements alertés: l'Allemagne, l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, la Grande-Bretagne, la France, l'Afghanistan.

Sur la radio canadienne 98,5 FM, Normand Lester, spécialiste de la diplomatie américaine depuis plusieurs décennies, prédit un désastre, «la plus grande catastrophe diplomatique de l'histoire des relations internationales».

http://www.slate.fr/lien/30837/wikileaks-statelogs-owni

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mouais... peut-on dire que les Warlogs précédents ont été un désastre ? On en a beaucoup parlé, mais je n'ai pas l'impression que cela ait beaucoup fait bouger la vision qu'on a sur ces conflits.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cameroun 1955-1962 : la guerre cachée de la France en Afrique

Paris a livré une guerre totale aux indépendantistes camerounais, aujourd'hui dénoncée par le livre-enquête « Kamerun ! »

C'était la guerre. Une guerre avec des dizaines de milliers de morts, à 5 000 km de la métropole, loin du regard d'une opinion fascinée par les « événements » d'Algérie. Et pourtant, cette vraie boucherie s'inscrit dans la lignée des pires conflits coloniaux, Algérie et Indochine.

Aujourd'hui encore, peu de Français savent que leur armée fut engagée sept ans au Cameroun, de 1955 à 1962, pour éradiquer l'UPC, un mouvement « rebelle ». Sept années de guerre totale.

http://www.rue89.com/2011/01/01/cameroun-1955-1962-la-guerre-cachee-de-la-france-en-afrique-183142

Et le rôle de Pierre MESSMER :

http://www.rue89.com/2007/08/30/pierre-messmer-un-soldat-que-le-cameroun-na-pas-oublie

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un membre d'un groupe armé radical juif voulait assassiner Churchill en 1944

Le MI5 a annoncé lundi 4 avril qu'un membre du groupe terroriste Stern (Bet-Zuri) aurait tenté d'assassiner Winston Churchill, le Premier ministre britannique, ainsi que d'autres personnalités politiques en 1944 «afin de sécuriser l'État juif». 

En septembre 1940, Avraham Stern (appelé aussi Yaïr) crée un groupe armé radical: le LEHI (Lohamei Herout Isreal «Combattants pour la liberté d’Israël») qui se décrit comme «un mouvement politique et éducatif». Ce groupe avait pour but de mettre fin à l'impérialisme britannique en Palestine afin de créer un État d'Israël sur la totalité de la Palestine.

C'est le LEHI qui mettra en place la notion de terrorisme individuel, comme le raconte Charles Enderlin dans son livre Par le feu et par le sang. Le groupe déclarait d'ailleurs que «nous ne serons qu’un petit groupe. Peu contre beaucoup. Nous serons isolés dans notre guerre. La population nous pourchassera jusqu’à ce que nous parvenions à l’éduquer. Non, pas d’insurrection armée. C’est une idée romantique peut-être mais pas complètement irréaliste. Nous mènerons une guerre de guérilla. C’est la seule arme des faibles contre les forts, la seule manière d’aboutir à un équilibre des forces. Frappe et disparaît! Choisir le bon moment, l’endroit, l’objectif. Frapper avec force, sans avertir et disparaître».

LEHI regroupaient 400 hommes œuvrant par cellules de 3 à 4 personnes en perpétrant des attentats pour faire pression sur le Royaume-Uni afin de créer un État juif.

Bet-Zuri planifiait de tuer Winston Churchill lorsqu'il fut pendu pour avoir assassiné Lord Moyne, ministre du Royaume-Uni au Caire, en novembre 1944.

Les informations auraient été divulguées par un autre membre du groupe, arrêté en avril 1945. Ce membre avait déclaré au Major James Robertson (membre de la section Moyen-Orient du MI5 à cette époque):

«Dès qu'il (Bet-Zuri) est revenu dans les quartiers généraux du groupe Stern, il a proposé la création d'un plan d'assassinat de personnalités politiques britanniques hauts placées, comprenant Mr. Churchill en envoyant des émissaires à Londres.»

Les attentats avaient ensuite continué jusqu'à la création de l'État d'Israël en 1948. Ainsi l'hôtel King David, principal centre administratif britannique à Jérusalem, avait alors été attaqué, provoquant 91 morts dont 17 juifs.

http://www.slate.fr/lien/36471/winston-churchill-assassinat

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me suis toujours posé la question des délais pour déclassifier ces fameuses archives. Quel est l'intérêt d'un Etat de risquer de se compromettre lui-même ou de faire ressortir des contentieux entre deux pays qui peuvent mener à des conflits ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Etats déclassifient généralement les papelards bien longtemps après les faits pour éviter ce genre de problèmes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et on peut se douter que les archives vraiment sensibles ou toujours d’actualité sont discrètement retiré des étagères, les responsables assurant la main sur le cœur à qui le leurs demande, que les dossiers se sont égaré, des archives perdus…

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est à l'unanimité que les députés, mardi 5 avril, un peu avant 17 heures, ont autorisé la publication des comptes rendus des débats à huis clos tenus par leurs prédécesseurs pendant la guerre franco-prussienne de 1870 et à la veille de la Commune de Paris.

En vertu de l'article 51, alinéa 3 du règlement de l'Assemblée nationale, un tel vote était la condition sine qua non même si les faits datent d'il y a 140 ans pour que la publication de ces documents fût possible.

Retrouvés, en 2009, dans un coffre-fort du Palais-Bourbon, ces 723 pages constituent les compte rendus de quatre 'comités secrets' tenus, pour les trois premiers, en août 1870, et, pour le quatrième, le 22 mars 1871. Ils contiennent quelques beaux morceaux d'éloquence et l'on y entend, notamment, les voix de quelques jeunes parlementaires promis à un bel avenir : Jules Ferry, Léon Gambetta ou Georges Clemenceau.

Le président de l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer (UMP), a précisé que ces textes seront publiés à l'automne prochain aux éditions Perrin. Ils seront annotés par l'historien Eric Bonhomme, spécialiste de la IIIe République.

http://fr.news.yahoo.com/64/20110405/tfr-les-dputs-autorisent-la-publication-a2f96e4.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'anniversaire des 50 ans du débarquement de la baie des Cochons est passé sans être trop remarqué... sauf par la National Security Archive qui a déposé une plainte contre la CIA pour avoir refusé de déclassifier son Official History of the Bay of Pigs Invasion.

En attendant, on peut se contenter de quelques papiers partiels, mais bien saignants : http://www.gwu.edu/~nsarchiv/NSAEBB/NSAEBB341/index.htm.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste pour ne pas perdre le lien vers ce document : http://www.dod.mil/pubs/foi/reading_room/533.pdf (370 pages de documents déclassifiés sur Eagle Claw et Snowbird).

En survolant rapidemment, quelques remarques, heu, amusantes :

- quelques idées de "packages" pour les différentes options de Snowbird (p.14). Remarquez l'emploi à chaque fois de MC-130/HC-130/AC-130 (il devait y avoir quelque-chose comme huit MC-130 dispos à l'époque !)

- l'organigramme de la JTF p.87 : presque tous les noms ont été censurés... mais parmi ceux qui restent, il y a l'officier de liaison de la force Delta et deux conseillers de la CIA ! Au passage, un document quelques pages plus bas est signé d'un des noms censurés (J3 : Major Friedel...)

- P.97 : en 1980, l'armée US n'avait aucun camion GAZ-66 et un seul UAZ-69 à disposition (alors que l'USAF commençait à faire voler des MiG-23 à Tonopah en plus de sa dizaine de MiG-21...)

- p.143 : mémos planifiant l'infiltration d'un agent à Téhéran en juillet 1980

- p.157 : mémo planifiant une violation de l'espace aérien iranien en octobre 1980 pour tester une LZ

- p.196 : opération Snowbird préparée dès le 26 avril 1980, soit le lendemain de l'échec d'Eagle Claw, mais considérée comme impossible pour le moment pour "manque de renseignements, manque d'une force apte, manque de bases de départ".

- p.200 : pour Snowbird, un bataillon entier de Rangers est prévu contre une compagnie lors d'Eagle Claw

- p.201 : parmi les obstacles à Snowbird, l'échéance du budget de l'année fiscale 1980... ah la bureaucratie  :lol:

- p.207 : les idées les plus folles de la DIA pour l'infiltration sont passées en revue. Par dhows de pêche, par train, par une fausse livraison d'hélicos achetés par l'Iran, par détournement d'un avion de ligne iranien...

- p.231 : tests d'embarquement de UH-60 à bord de PA... les débuts du 160th SOAR

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Etats-Unis ont secrètement aidé la France à améliorer son arme nucléaire dans les années 1970, à l'époque où l'administration Nixon souhaitait semer la division en Europe, révèlent des documents américains déclassifiés.

Henry Kissinger, alors grand ponte de la politique étrangère de l'administration de Richard Nixon, comptait faire croire aux Français qu'ils pouvaient entrer en compétition avec la Grande-Bretagne, dans l'espoir de saper la construction européenne, révèlent ces documents publiés par deux centres de recherche, celui de l'université George-Washington et l'institut Woodrow Wilson. La France a effectué ses premiers essais nucléaires dans le désert du Sahara en 1960, devenant ainsi le quatrième pays, derrière les Etats-Unis, l'URSS et la Grande-Bretagne, à posséder le feu nucléaire.

La position officielle des Etats-Unis a été de refuser de collaborer avec la France en matière de nucléaire militaire à l'époque où le général de Gaulle était président. Mais les documents inédits révèlent que Richard Nixon, dès son arrivée au pouvoir en 1969, a compris que Washington n'avait pas les moyens de freiner les ambitions nucléaires de la France.

Dès lors, les Etats-Unis se sont mis à distiller au compte-goutte des informations à Paris en donnant à Robert "Galley (ministre de la Défense sous Pompidou) des informations croustillantes mais qui vont le faire tourner en rond pendant un bout de temps", selon les termes utilisés par Henry Kissinger en 1973, rapportés dans ces documents inédits. Pour ce faire, Washington a dû contourner une loi interdisant toute forme de coopération directe avec la France dans le nucléaire, en rusant. Les Américains ne prodiguaient aucun conseil direct, se contentant de dire aux Français si leurs projets allaient dans la bonne direction ou non, indiquent ces documents.

"Nous ne voulons pas que l'unité européenne avance et qu'elle se retourne contre nous. Si les Français pensent qu'ils peuvent prendre de l'avance sur les Anglais, alors nous aurons atteint notre objectif", explique encore Henry Kissinger, cité dans un des documents publiés. La Grande-Bretagne a fini par rejoindre la CEE en 1973 et d'après William Burr, chercheur au centre des archives de l'université George-Washington, la France aurait finalement bénéficié de l'aide des Américains.

source : le figaro

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai essayé de voir les documents en question pour me faire une idée, mais rien trouvé sur les sites web des deux centres mentionnés (National Security Archive sur la George Washington University, et Nuclear Proliferation International History Project du Woodrow Wilson International Center for Scholars)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un proche connait bien Galley (tjrs vivant, avec tte sa tete)

Ils ont parle de cette epoque.

Lors d un entretien, il a vu sur le bureau de son interlocuteur des docs secrets. Sachant lire a l envers (doc tourne vers son interlicuteur), il s est empresse de tt ramener aux scientifiques charges du dev de la bombe.

Les francais, cherchant seul, ont trouve parfois des solutions techniques bien plus efficaces (enrichissement).

Une autre fois, un officiel US lui dit "il est bruyant votre ss-marin qui traine ds ce coin la"

Effectivement, au retour du ss-m, G a pu constater que le soum etait bien passe a l endroit et au moment indique.

Qqn a t il des livres a conseiller sur cette epopee scientifique francaise?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans la foulée du discours très applaudi du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou devant le Congrès américain, le 24 mai, un ancien conseiller du Congrès, MJ Rosenberg, raconte sur le site Political Correction un épisode éclairant sur les relations entre Israël et les élus américains et la façon dont «le statu quo au Moyen-Orient est préservé au Capitole».

Le détail :

http://www.slate.fr/lien/38871/israel-congres-netanyahou

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,402
    Total Members
    1,178
    Most Online
    Hannibal Lektor
    Newest Member
    Hannibal Lektor
    Joined
  • Forum Statistics

    20,690
    Total Topics
    1,243,967
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries