Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[A-400 M] le défi stratégique européen


Dada4
 Share

Recommended Posts

il y a 32 minutes, Ronfly a dit :

Quelle plus-value de coopérer de cette manière avec de tel coopérants...!?. 

Pour l'Oncle Sam ? . . . Posséder toujours au moins 1 Cheval de Troie dans les programmes Européens pour s'assurer qu'ils finissent par accoucher d'une souris ? :tongue:

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Ronfly a dit :

Rien de mieux pour torpiller un programme déjà bien complexe... Aaah les coopérations Européennes où chacun à (soi-disant) des besoins différents... (Genre Nh90, Tigre, Drones, ....). Merci aux Néerlandais en tous cas pour leurs apports... inutile. Quelle plus-value de coopérer de cette manière avec de tel coopérants...!?. 

Libre à Airbus de les envoyer bouler aussi 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 26/09/2022 à 14:29, Bechar06 a dit :

A propos, indirectement, de l'A400M, de la part d'un pays qui n'en a pas commandé ( Pays-Bas )

 

Ça voudrait dire que l'A400M peut décoller à pleine charge avec 2 moteur au lieu de 3 ? donc qu'on pourrait repartir leurs 23 240 cv (2×11 620) sur 3 moteurs donc se contenter de moteurs de 7 750 cv nettement plus facile à concevoir ?

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Je viens de tomber sur le lien suivant : https://www.usinenouvelle.com/article/la-royal-air-force-reussit-avec-brio-une-operation-de-ravitaillement-en-vol-delicate-de-l-airbus-a400m.N2034112

 

Je n'ai pas accès à la totalité de l'article, mais ce qui me paraît intéressant c'est qu'on parle de la capacité de l'A400M de se ravitailler en vol. C'est un test, mais représentatif d'une mission opérationnelle (ou une vraie mission réalisée par un pilote d'essais) vu que l'A400M est ravitaillé par un A330MRTT basé aux Malouines. Pour desservir les Malouines, l'A400M va vite manquer d'autonomie et/ou de charge utile.

Je pense que c'est une capacité qui permet à l'A400M de devenir stratégique et de remplacer un C17.

 

Pour la France, on a assez peu de missions à très grande distance qui me paraissent imposer le ravitaillement en vol. Mais je trouve dommage qu'on n'adapte pas certains de nos A330 pour des missions logistiques vers le Pacifique.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, ARPA a dit :

Pour la France, on a assez peu de missions à très grande distance qui me paraissent imposer le ravitaillement en vol. Mais je trouve dommage qu'on n'adapte pas certains de nos A330 pour des missions logistiques vers le Pacifique.

C'est déjà le cas. Nos ravitailleurs disposent tous d'une capacité de fret (mais pas tous de la soute cargo encore)

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, bubzy a dit :

C'est déjà le cas. Nos ravitailleurs disposent tous d'une capacité de fret (mais pas tous de la soute cargo encore)

Ce que je voulais dire, c'est que ce serait bien qu'on puisse utiliser un ou deux A330 pour ravitailler des A400M pour une grosse mission logistique assurée par un A400M en limite de capacité (donc vers le Pacifique)

Pour les missions vers l'Afrique ou à moins de 8 000 km, les A400M ravitailleur seront suffisant. Mais pour une mission vraiment lointaine vers le Pacifique, un ravitaillement sur un A400M risque de ne pas être suffisant pour transporter un VBCI (ou équivalent de presque 37 tonnes) sans faire trop d'escales.

 

Bon, peut-être que l'exemple anglais montre plus l'absurdité de se priver de la capacité de ravitailleur des A400M que l'intérêt d'utiliser un A330 ravitailleur.

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, ARPA a dit :

Ce que je voulais dire, c'est que ce serait bien qu'on puisse utiliser un ou deux A330 pour ravitailler des A400M pour une grosse mission logistique assurée par un A400M en limite de capacité (donc vers le Pacifique)

Pour les missions vers l'Afrique ou à moins de 8 000 km, les A400M ravitailleur seront suffisant. Mais pour une mission vraiment lointaine vers le Pacifique, un ravitaillement sur un A400M risque de ne pas être suffisant pour transporter un VBCI (ou équivalent de presque 37 tonnes) sans faire trop d'escales.

 

Bon, peut-être que l'exemple anglais montre plus l'absurdité de se priver de la capacité de ravitailleur des A400M que l'intérêt d'utiliser un A330 ravitailleur.

Les Anglais possèdent huit C17..........je me souviens que lorsque les Anglais ont commandé des C17, les Canadiens et les Australiens en ont commandé de concert immédiatement après les Anglais.

Concernant les "Malouines", je ne pense pas que les Argentins y reviennent de sitôt. Ils n'en reste pas moins que les "Malouines" ont une position de sentinelle face au détroit de Magellan, au débouché du passage du Cap Horn et sont un porte avions et un port maritime à proximité du continent antarctique.

En somme, les Malouines-Falkland sont une position stratégique majeure en concurrence avec Ushuaia (Argentine) et Punta Arénas (Chili). Le Chili, l'Argentine et l'Angleterre revendiquent des surfaces de l'Antarctique qui se superposent........

  • Thanks 1
  • Confused 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, bubzy a dit :

D'où on ferait faire le tour de la planète pour ramener un seul VBCI ? Y'a des navires pour ça... Ça irait plus vite. 

En moins de 48 heures ?

L'exemple du VBCI n'est peut-être pas idéal, mais s'il faut déployer une tour de contrôle ou un radar, ça pourrait être utile.

Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, ARPA a dit :

En moins de 48 heures ?

L'exemple du VBCI n'est peut-être pas idéal, mais s'il faut déployer une tour de contrôle ou un radar, ça pourrait être utile.

Faudrait partir sur des hypothèses réalistes. On dispose de bases aériennes sur à peu prés tous les continents. 

Pour le reste, il y a mast...le charles de Gaulle. 

 

Link to comment
Share on other sites

Le 02/10/2022 à 10:18, ARPA a dit :

En moins de 48 heures ?

L'exemple du VBCI n'est peut-être pas idéal, mais s'il faut déployer une tour de contrôle ou un radar, ça pourrait être utile.

Les questions de logistique vers nos territoires outre mer ont été envisagés bien entendu.....elles ne concernent pas que les vecteurs de transport mais aussi les infrastructures, les provisions d'énergies et les accords diplomatiques sur les différentes routes possibles.

Tout n'est pas réglé mais ça progresse régulièrement si on prends la peine de surveiller ces sujets attentivement.

Il ne faut pas oublier que dans la capacité logistique "nationale" il faut aussi prendre en compte les capacités passagers et cargos de nos compagnies aériennes et maritimes civiles.

Nos îles sont dotées de compagnies aériennes selon leurs identités régionales : Air Caraïbes et French Bee, Air Tahiti Nui, Air Calin, Air Austral, Corsair........+ Air France KLM en montée en puissance dans le tout cargo avec CMA CGM Air cargo.

Toutes ces compagnies sont dotées d'avions longs courriers dont les palettes cargos partagent les mêmes standards que celles utilisées dans les soutes de nos MRTT.

Reste a y ajouter les capacités "stratégiques" de nos A400M........en gros 30 tonnes sur 4500 kilomètres par avions pour du fret qui ne passe pas sur les autres capacités cargo, soit pour les dimensions soit pour le caractère sensible.

Edited by capmat
Link to comment
Share on other sites

il y a 47 minutes, capmat a dit :

Les Anglais possèdent huit C17..........je me souviens que lorsque les Anglais ont commandé des C17, les Canadiens et les Australiens en ont commandé de concert immédiatement après les Anglais.

Concernant les "Malouines", je ne pense pas que les Argentins y reviennent de sitôt. Ils n'en reste pas moins que les "Malouines" ont une position de sentinelle face au détroit de Magellan, au débouché du passage du Cap Horn et sont un porte avions et un port maritime à proximité du continent antarctique.

En somme, les Malouines-Falkland sont une position stratégique majeure en concurrence avec Ushuaia (Argentine) et Punta Arénas (Chili). Le Chili, l'Argentine et l'Angleterre revendiquent des surfaces de l'Antarctique qui se superposent........

Je ne comprends pas l'intérêt de ton message en rapport avec la conversation sur le ravitaillement en vol d'un A400M par un A330MRTT au large des Malouines.

Surtout que pour l'anecdote, les anglais ne peuvent pas ravitailler leurs C17...

il y a 22 minutes, capmat a dit :

Reste a y ajouter les capacités "stratégiques" de nos A400M........en gros 30 tonnes sur 4500 kilomètres par avions pour du fret qui ne passe pas sur les autres capacités cargo, soit pour les dimensions soit pour le caractère sensible.

Justement, les anglais estiment qu'ils ont besoin de 30 tonnes sur (beaucoup) plus que 4500 km pour leurs A400M alors qu'ils ont des C-17.

Pourquoi leur besoin est différent du notre ?

il y a 35 minutes, bubzy a dit :

Faudrait partir sur des hypothèses réalistes. On dispose de bases aériennes sur à peu prés tous les continents. 

Pour le reste, il y a mast...le charles de Gaulle.

Je constate que les anglais ravitaillent leurs A400M avec "leurs" A330MRTT. Je trouve dommage qu'on se refuse cette capacité.

Tu me parles de navires... mais les anglais ont eux aussi des navires et ils ont même des C-17 et ça ne les empêche pas de vouloir ravitailler leurs A400M.

 

Clairement, je ne comprends pas vos points de vue et encore moins vos argumentations. Le ravitaillement en vol des A400M sera utile et utilisé y compris par l'AAE. Au moins vous pourriez rappeler que nos A400M seront suffisamment performants comme ravitailleur pour qu'on n'ait pas besoin d'A330 adapté au ravitaillement des A400M.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, ARPA a dit :

Je ne comprends pas l'intérêt de ton message en rapport avec la conversation sur le ravitaillement en vol d'un A400M par un A330MRTT au large des Malouines.

Surtout que pour l'anecdote, les anglais ne peuvent pas ravitailler leurs C17...

Justement, les anglais estiment qu'ils ont besoin de 30 tonnes sur (beaucoup) plus que 4500 km pour leurs A400M alors qu'ils ont des C-17.

Pourquoi leur besoin est différent du notre ?

Je constate que les anglais ravitaillent leurs A400M avec "leurs" A330MRTT. Je trouve dommage qu'on se refuse cette capacité.

Tu me parles de navires... mais les anglais ont eux aussi des navires et ils ont même des C-17 et ça ne les empêche pas de vouloir ravitailler leurs A400M.

 

Clairement, je ne comprends pas vos points de vue et encore moins vos argumentations. Le ravitaillement en vol des A400M sera utile et utilisé y compris par l'AAE. Au moins vous pourriez rappeler que nos A400M seront suffisamment performants comme ravitailleur pour qu'on n'ait pas besoin d'A330 adapté au ravitaillement des A400M.

Les Anglais ont mis en service en 2018 un aéroport à l'île Sainte Hélène. La construction de cet aéroport a été un véritable exploit. Evidemment à Sainte Hélène, ils ont créé des stock de carburant surdimensionnés pour l'île, de même qu'ils ont renforcé les stocks d'énergies de l'île Ascension.

A partir de l'île Sainte Hélène, je ne pense pas que l'aéroport soit dimensionné pour des A330MRTT (tout du moins pas encore) donc probablement du ravitaillement sur le trajet Ascension Falkland avec des A400 ravitailleurs....je n'ai pas vérifié minutieusement cette possibilité.

Edited by capmat
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, capmat a dit :

Les Anglais ont mis en service en 2018 un aéroport à l'île Sainte Hélène. La construction de cet aéroport a été un véritable exploit. Evidemment à Sainte Hélène, ils ont créé des stock de carburant surdimensionnés pour l'île, de même qu'ils ont renforcé les stocks d'énergies de l'île Ascension.

A partir de l'île Sainte Hélène, je ne pense pas que l'aéroport soit dimensionné pour des A330MRTT (tout du moins pas encore) donc probablement du ravitaillement sur le trajet Ascension Falkland avec des A400 ravitailleurs....je n'ai pas vérifié minutieusement cette possibilité.

ST-Helena-Airport.jpg

Impressionnant effectivement et d'après l'article max a320 et 737-800 avec limite de poids .

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 32 minutes, bubzy a dit :

Je ne comprends pas. Si un a400m peut se ravitailler auprès d'un autre atlas - par panier donc, il peut donc aussi se ravitailler auprès d'un phénix non ?

Non. Il ne peut se ravitailler que sur le point sous le fuselage. La France n'a pas (encore ?) pris l'option contrairement aux anglais.

il y a 28 minutes, capmat a dit :

 donc probablement du ravitaillement sur le trajet Ascension Falkland avec des A400 ravitailleurs....je n'ai pas vérifié minutieusement cette possibilité.

Non, les anglais n'ont pas d'A400M ravitailleur... ce serait illégal, ils doivent se ravitailler uniquement sur les A330MRTT ou sur les ravitailleurs étrangers. D'après la partie visible de l'article que j'avais posté, ils se sont ravitaillé sur un MRTT basé aux Malouines. Un ravitaillement à 4000 km des Malouines reste envisageable.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, muchini a dit :

ST-Helena-Airport.jpg

Impressionnant effectivement et d'après l'article max a320 et 737-800 avec limite de poids .

Je suppose que c'est une limitation de poids transporté qui ne vient pas d'une limite infrastructure, elle vient des réserves de carburants a embarquer compte tenu des distances a parcourir du fait de l'éloignement de l'île et donc de l'éloignement de ses dégagements.

L'aéroport est accessible à l'A400M qui s'y est rendu plusieurs fois.

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, ARPA a dit :

Pourquoi leur besoin est différent du notre ?

 

Il y a 6 heures, ARPA a dit :

Non, les anglais n'ont pas d'A400M ravitailleur... ce serait illégal, ils doivent se ravitailler uniquement sur les A330MRTT ou sur les ravitailleurs étrangers. 

Tu as répondu à ta question : les anglais ont des besoins différents  des nôtres parce qu’ils sont assez con pour signer n’importe quoi.

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, capmat a dit :

Je suppose que c'est une limitation de poids transporté qui ne vient pas d'une limite infrastructure, elle vient des réserves de carburants a embarquer compte tenu des distances a parcourir du fait de l'éloignement de l'île et donc de l'éloignement de ses dégagements.

L'aéroport est accessible à l'A400M qui s'y est rendu plusieurs fois.

 

Impressionnant le remblai pour allonger la piste !

Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, papsou a dit :

Faut pas se louper au freinage!!!

Vents dominants de travers et cisaillants : ne pas se louper tout court ;)

https://www.google.fr/amp/s/amp.lepoint.fr/2126515

edit : terrain de deroutement possible à moins de 1300km sur l’ile d’Ascension. 3000 mètres (RAF+USAF)
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/RAF_Ascension_Island

Edited by Hirondelle
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, Hirondelle a dit :

Vents dominants de travers et cisaillants : ne pas se louper tout court ;)

https://www.google.fr/amp/s/amp.lepoint.fr/2126515

edit : terrain de deroutement possible à moins de 600 km sur l’ile d’Ascension. 3000 mètres (RAF+USAF)
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/RAF_Ascension_Island

Objection votre Honneur !!!

Entre les Aéroports de l'île Sainte Helena et de l'île d'Ascension, la distance est de 1298,46 kilomètres (entre les deux points de référence).

Cela représente 1h50 de temps de vol de point à point plus le temps de la procédure d'approche, donc arrondi a 2h00 de vol minimum pour un dégagement sans vent de face.

Hors, sur le trajet Sainte Helena-Ascension la route est au Nord-Ouest avec vents défavorables dominants en moyenne annuelle.

Donc compter prudemment au moins 2h20 de vol pour un dégagement sur Ascension, si la météo le permet. Si non c'est retour vers le point de départ avec encore un point de dégagement secondaire a prendre en compte.

Edited by capmat
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 32 minutes, capmat a dit :

Objection votre Honneur !!!

Entre les Aéroports de l'île Sainte Helena et de l'île d'Ascension, la distance est de 1298,46 kilomètres (entre les deux points de référence).

Cela représente 1h50 de temps de vol de point à point plus le temps de la procédure d'approche, donc arrondi a 2h00 de vol minimum pour un dégagement sans vent de face.

Hors, sur le trajet Sainte Helena-Ascension la route est au Nord-Ouest avec vents défavorables dominants en moyenne annuelle.

Donc compter prudemment au moins 2h20 de vol pour un dégagement sur Ascension, si la météo le permet. Si non c'est retour vers le point de départ avec encore un point de dégagement secondaire a prendre en compte.

Le drame de tout faire sur un téléphone… Je vais corriger 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 2 weeks later...

Nouvelles rumeurs sur la proposition de l'OTAN pour le transport aérien qui semble avoir évolué.
Quelques A400M de diverses nations devraient arriver à l'aéroport de Pise, base de la 46e aérobrigata, pour constituer une flotte de l'OTAN. La propriété des avions restera à la nation qui les a fournis et qui fournira également les pilotes. Les coûts de gestion de la flotte devraient être supportés par l'OTAN. A l'Italie le fardeau de la base.

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,806
    Total Members
    1,550
    Most Online
    O.livier
    Newest Member
    O.livier
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...