Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Bases insulaires : base de théâtre lointaine plutôt qu'un French Diego Garcia ?


BPCs
 Share

Recommended Posts

  • 1 year later...

Les  Marines ont testé leur ur système de brin d'arrêt mobile M31 à Tinian pour y poser leurs F-18

Citation

The M-31 is made of two trailers and is set in place with more than 50 anchors per trailer. When an aircraft lands and catches the cross deck pendant, the MCEAGS lets the aircraft run-out between 950-1,000 feet, depending on the speed and weight of the aircraft, before it comes to a complete stop,

https://www.dvidshub.net/news/98693/marines-prepare-receive-arrested-landings-tinian

Link to comment
Share on other sites

Le 19/8/2012 à 21:07, tenson a dit :

Je cherche un arcticle que j'ai déjà lu qui parle de l'idée d'installer une base aéronavale aux Kerguelen.

 

L'idée date de la guerre froide, après le fermeture du canal de suez. En partant du principe que Suez pouvait être fermé d'un côté et les détroit d'asie du Sud-Est pareil (avec la Chine), la liaison Atlantique pacifique se ferais par l'Antarctique, d'où une base de surveillance et de contrôle aux Kerguelens.

 

Quelqu'un connait cet article ?

Pardon pour le HS dans ce sujet passionnant.

Cette question d'une éventuelle plate forme aérienne ( avant d'en venir à une base aéronavale ) aux Kerguelen hante mon imagination.

Juste les remarques suivantes :

- Les routes aériennes polaires dans l'hémisphère Sud sont quasiment inexistantes alors qu'elles sont nombreuses dans l'hémisphère Nord.

- Les Kerguelen se situent sur l'orthodromie ( Arc de cercle le plus court entre deux points du globe ) entre l'Afrique du Sud et la Nouvelle Zélande, voir le Sud de L'Australie. Sur cette route le trafic n'est pas encore intense.

- Les Kerguelen se situent sur une latitude Sud semblable à celle des "Malouines" ( ou Falkland ), ce qui en fait un éventuel porte avions vers l'Antarctique.

- Les Kerguelen se situent quasiment plein Sud par rapport à l'Inde qui monte en puissance. ( sur le chemin de l'Antarctique )

- Les Kerguelen se situent au milieu d'un immense vide dans le Sud de l'Océan Indien. La nature a horreur du vide ...quand la population du monde est en croissance croissante...

 

Je sais que la météo aux Kerguelen est peu propice au farniente et au bronzage, mais je crois que tôt ou tard, il faudra un aéroport aux Kerguelen, si les Français ne le font pas, d'autres le feront.

 

Edited by capmat
Link to comment
Share on other sites

il y a 43 minutes, capmat a dit :

- Les Kerguelen se situent sur une latitude Sud semblable à celle des "Malouines" ( ou Falkland ), ce qui en fait un éventuel porte avions vers l'Antarctique.

- Les Kerguelen se situent quasiment plein Sud par rapport à l'Inde qui monte en puissance. ( sur le chemin de l'Antarctique )

- Les Kerguelen se situent au milieu d'un immense vide dans le Sud de l'Océan Indien. La nature a horreur du vide ...quand la population du monde est en croissance croissante...

Je sais que la météo aux Kerguelen est peu propice au farniente et au bronzage, mais je crois que tôt ou tard, il faudra un aéroport aux Kerguelen, si les Français ne le font pas, d'autres le feront.

Le climat semble plus hard aux Kerguelen qu'aux Falkland ??? La description ci dessous fait plus penser au climat des iles Géorgies du Sud ... 

http://kerguelen.over-blog.com/pages/Le_climat_de_Kerguelen-451896.html

Citation

L'archipel est balayé par un flux permanent de vents très forts de secteur privilégié sud-ouest à nord-ouest, soufflant en rafales. Aucun arbre ne peut y pousser, et la marche à pied relève parfois du défi. L'hiver (juin à septembre) et le début du printemps sont marqués par de fréquentes et violentes tempêtes (pointes > 250 km/h).
Le climat est caractérisé par une température moyenne annuelle peu élevée (4,5°C) d'amplitude faible (6°C). Les extrêmes absolus enregistrés entre 1951 et 1985 sont de -9,4°C en juin et 23,1°C en avril.
Les précipitations sont relativement faibles à Port-aux-Français (850 mm) si l'on considère leur fréquence élevée (246 jours). Elles tombent généralement sous forme de neige mais rarement durant l'été austral (décembre à mars) où la pluie remplace la neige. Les côtes occidentales de l'archipel sont nettement plus arrosées.
Conséquence de son climat océanique, l'archipel des Kerguelen est relativement humide surtout en hiver. Les brouillards sont rares (4 jours par an).
En relation avec une nébulosité assez élevée, la durée d'insolation est assez réduite (1600h).

Actuellement, il n'y a pas l'ombre d'une piste aérienne référencée aux Kerguelen ce qui n'est pas étonnant vu ce qu'il y autour  :  rien.

Citation

Les îles sont éloignées de plus de 3 400 km de la terre habitée la plus proche et sont balayées en permanence par des vents forts9.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Îles_Kerguelen

 

Edited by BPCs
Link to comment
Share on other sites

Malouines  51 Sud  Kerguelen  46 Sud, mais les Malouines sont un peu protégées par le continent.

Les Crozet + / - 46 Sud, plus près du continent africain et Saint Paul et Amsterdam, au milieu entre Afrique et Australie par ~36 Sud (ça doit fait correspondre à la latitude  de la côte sud ouest de l'Australie) 

Edited by Fusilier
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, BPCs a dit :

 

Actuellement, il n'y a pas l'ombre d'une piste aérienne référencée aux Kerguelen ce qui n'est pas étonnant vu ce qu'il y autour  :  rien.

 

Le jour ou les Kerguelen seront transformées en "Point d'Appui", celui qui en disposera imposera sa volonté sur l'immensité de ce "rien" : en somme, c'est beaucoup.

 

La zone de recherche du vol MH370 se situe "en gros" au milieu d'un axe Perth-Ile Amsterdam, beaucoup d'avions et de navires "de recherche" sont venu renifler dans la zone.

 

L'intérêt mondial pour ce milieu de rien ne va pas trop tarder a émerger. Bien entendu, la consécration "des Kerguelen" interviendra quand beaucoup des présents de ce jour sur le forum auront disparus.( moi inclus )

 

Vol réussi sur Mars d'abord ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a déjà des bases scientifiques sur nos ilots du bout du monde

Regards croisés sur l’équipe scientifique des Kerguelen.

En hiver, dans les Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF), sur les districts de Crozet, Kerguelen et Amsterdam, îles ou îlots volcaniques subantarctiques de l’océan Indien, le pic d’activité de la  campagne scientifique se déroulant durant l’été austral (lien vers l’article de la campagne d’été) cède la place à un hivernage de plusieurs mois pendant lesquels les différentes bases sont isolées du reste du monde. Ce passage de la période estivale à la période hivernale se caractérise par une baisse significative des effectifs, et notamment un départ massif du personnel scientifique dont la présence en nombre n’est plus indispensable durant les mois d’hiver. Des Volontaires de Service Civique (VSC), recrutés par l’Institut Polaire français Paul-Emile Victor (IPEV), restent cependant sur place pour assurer la continuité des programmes scientifiques (lien vers l’article portant sur l’hivernage) durant l’hiver austral.

Nous sommes ainsi 7 sur la base d’Alfred Faure de Crozet, 8 sur la base de Port-aux-Français à Kerguelen et 6 sur la base de Martin de Viviès à Amsterdam.

A Kerguelen, plus grand territoire des îles subantarctiques françaises, du moins par sa superficie terrestre (7200 km² : surface presque équivalente à celle de la Corse), nous sommes donc 8 : 7 garçons et une fille ayant choisi de partir pour un peu plus d’an sur ces terres du bout du monde. Nos missions sont essentiellement scientifiques. Notre groupe est constitué d’un binôme masculin d’ornithologues, d’un autre binôme, mixte celui là, composé d’écologues, d’un électronicien, d’un informaticien, d’un logisticien et enfin d’un spécialiste des chats harets. Afin de vous faire découvrir nos missions vous trouverez ci-dessous les descriptifs de nos postes respectifs rédigés par le ou les intéressés mais également par le reste de l’équipe : deux avis pour une même mission afin de confronter les regards

La suite sur le lien:

Ou on peu lire; les  deux seules personnes habilitées au port d’armes

Et le Disker : c'est le chef de district de Kerguelen, relais de l’autorité du Préfet des TAAF dans les îles subantarctiques françaises

 

Carte_descriptifpostes-1024x929.jpg

http://manchettedesmanchots.blog.lemonde.fr/2015/06/28/regards-croises-sur-lequipe-scientifique-des-kerguelen/

Link to comment
Share on other sites

bonsoir,

sans vouloir casser du rêve, je serais curieux de connaître les routes maritimes, apparemment pour l'Europe, qui gagneraient à passer par les TAS et dans quelles circonstances, parce qu'à première vue, à part une fermeture de Suez, de Panama, des détroits indonésiens et un blocage du cap Horn / détroit de Magellan, je ne vois pas trop ...

Si un jour l'exploitation des nodules polymetalliques devenait réalité après 30 ans d'annonces que cela va être imminent, si cette zone devient la seule de la planète à héberger du plancton et des poissons, ou la transformation de l'Antarctique en zone open bar pour tout type d'exploitation, je dis pas ... il faudrait quand même de foutus changements géo stratégiques pour donner aux TAS un intérêt type Diego Garcia.

La France dispose déjà de bouts de terre en plein milieu du trafic maritime contournant l'Afrique, ce n'est pas pour autant qu'elle en fait des Diego Garcia ... Clipperton aurait du potentiel pour une base de surveillance et contrôle de toute la face ouest de l'Amérique, ainsi que du débouché pacifique du canal de Panama et peut être du futur canal du Nicaragua, sans trop voir cependant ce que cela aurait comme utilité pour la France. Mais qui sait ...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Scarabé a dit :

Il y a déjà des bases scientifiques sur nos ilots du bout du monde

Regards croisés sur l’équipe scientifique des Kerguelen.

En hiver, dans les Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF), sur les districts de Crozet, Kerguelen et Amsterdam, îles ou îlots volcaniques subantarctiques de l’océan Indien, le pic d’activité de la  campagne scientifique se déroulant durant l’été austral (lien vers l’article de la campagne d’été) cède la place à un hivernage de plusieurs mois pendant lesquels les différentes bases sont isolées du reste du monde. Ce passage de la période estivale à la période hivernale se caractérise par une baisse significative des effectifs, et notamment un départ massif du personnel scientifique dont la présence en nombre n’est plus indispensable durant les mois d’hiver. Des Volontaires de Service Civique (VSC), recrutés par l’Institut Polaire français Paul-Emile Victor (IPEV), restent cependant sur place pour assurer la continuité des programmes scientifiques (lien vers l’article portant sur l’hivernage) durant l’hiver austral.

Nous sommes ainsi 7 sur la base d’Alfred Faure de Crozet, 8 sur la base de Port-aux-Français à Kerguelen et 6 sur la base de Martin de Viviès à Amsterdam.

A Kerguelen, plus grand territoire des îles subantarctiques françaises, du moins par sa superficie terrestre (7200 km² : surface presque équivalente à celle de la Corse), nous sommes donc 8 : 7 garçons et une fille ayant choisi de partir pour un peu plus d’an sur ces terres du bout du monde. Nos missions sont essentiellement scientifiques. Notre groupe est constitué d’un binôme masculin d’ornithologues, d’un autre binôme, mixte celui là, composé d’écologues, d’un électronicien, d’un informaticien, d’un logisticien et enfin d’un spécialiste des chats harets. Afin de vous faire découvrir nos missions vous trouverez ci-dessous les descriptifs de nos postes respectifs rédigés par le ou les intéressés mais également par le reste de l’équipe : deux avis pour une même mission afin de confronter les regards

La suite sur le lien:

Ou on peu lire; les  deux seules personnes habilitées au port d’armes

Et le Disker : c'est le chef de district de Kerguelen, relais de l’autorité du Préfet des TAAF dans les îles subantarctiques françaises

 

Carte_descriptifpostes-1024x929.jpg

http://manchettedesmanchots.blog.lemonde.fr/2015/06/28/regards-croises-sur-lequipe-scientifique-des-kerguelen/

On en fait même des BD sympas :

Voyage aux îles de la Désolation

http://m.bedetheque.com/BD-Australes-Deux-recits-du-monde-au-bout-du-monde-Tome-1-Voyage-aux-iles-de-la-Desolation-123523.html

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, kotai a dit :

Un connard de première.....Par sa faute la ville fut bombarder... Aux Marquise, c'etait nickel.....

Pas du tout d'accord

Il aurait du faire quoi alors donner du charbon et de la bouffe aux allemands ou hisser le drapeau blanc.

   

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, jeansaisrien a dit :

bonsoir,

sans vouloir casser du rêve, je serais curieux de connaître les routes maritimes, apparemment pour l'Europe, qui gagneraient à passer par les TAS et dans quelles circonstances, parce qu'à première vue, à part une fermeture de Suez, de Panama, des détroits indonésiens et un blocage du cap Horn / détroit de Magellan, je ne vois pas trop ...

Si un jour l'exploitation des nodules polymetalliques devenait réalité après 30 ans d'annonces que cela va être imminent, si cette zone devient la seule de la planète à héberger du plancton et des poissons, ou la transformation de l'Antarctique en zone open bar pour tout type d'exploitation, je dis pas ... il faudrait quand même de foutus changements géo stratégiques pour donner aux TAS un intérêt type Diego Garcia.

La France dispose déjà de bouts de terre en plein milieu du trafic maritime contournant l'Afrique, ce n'est pas pour autant qu'elle en fait des Diego Garcia ... Clipperton aurait du potentiel pour une base de surveillance et contrôle de toute la face ouest de l'Amérique, ainsi que du débouché pacifique du canal de Panama et peut être du futur canal du Nicaragua, sans trop voir cependant ce que cela aurait comme utilité pour la France. Mais qui sait ...

Il n'y a pas de rêve a casser. L'Intérêt des Kerguelen est a situer dans un contexte global.

Le sort futur des Kerguelen se situe dans la perspective de celui de l'Antarctique.

Les Porte-Avions d'accès à l'Antarctique sont en nombre limité.

A la pointe Sud de l'Amérique du Sud, il y a Ushuaia en Argentine, Punta Arenas au Chili et Mount Pleasant dans les Falkland.

En Australie, il y a Hobart en Tasmanie.

En Nouvelle Zélande il y a Christchurch.

 

Bien entendu ces points relais d'accès au Continent Antarctique sont a considérer selon leurs possibilités Aéro-Maritime mais aussi et surtout il faut observer sous quelle(s) zone(s) d'influence stratégique ils se situent.

Quelles sont les puissances qui s'intéressent à l'Antarctique ?

Vu sous cet angle, on peut comprendre que les Kerguelen représentent la seule possibilité alternative d'un point d'accès supplémentaire au Continent Antarctique, facile a "prendre" pour le mettre sous le contrôle d'une autre "zone d'influence".

Edited by capmat
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, kotai a dit :

ben oui, le conflit n'etait qu'en France.....

Il va falloir réviser la notion de "guerre mondiale". :ph34r: Qui n'est pas totalement galvaudée pour 14-18

Car la guerre a aussi eu lieu sur les mers du monde, et dans les colonies allemandes. Noms actuels des anciennes colonies allemandes : Cameroun, Togo, Tanzanie, Namibie, Rwanda, Burundi, Tanzanie, comptoirs chinois, îles du Pacifique, Nouvelle-Guinée.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, kotai a dit :

ben oui, le conflit n'etait qu'en France.....

En plus de ceux déjà cités ci-dessus,  ajoute le front russe, le front italien, les Dardanelles, Pirée, Salonique, Macedoine (armée franco serbe contre les bulgares) et j'en oublie.

Tiens pour la culture 

http://www.mediatheque-patrimoine.culture.gouv.fr/fr/archives_photo/visites_guidees/balkans.html#2

Link to comment
Share on other sites

On est loin d'un duel de cowboy au 30 mm contre le Yamato, mais d'une action essentielle à l'échelle du théatre pacifique.

Pour rappeler l'importance du théatre du Pacifique au niveau mondial, une des plus importantes mines de phosphate du monde à cette époque se situe sur l'île de Nauru, possession allemande capturée par les alliés. Les phosphates servent pour les engrais et surtout les explosifs, indispensables à un effort de guerre massif..

Dans un contexte général, l'escadre allemande cherche à bloquer le trafic maritime allié dans le Pacifique, ce qui constitue un cassus belli. Et elle manque de ravitaillement, vu la faiblesse des bases allemandes, et pour la plupart assiègées. Tout stock de combustible est bon à prendre et Papetee contient 5000 t de charbon.

Le lieutenant Destremau organise une défense judicieuse avec de faibles moyens et un manque de support des autorités civiles. Son action aura une portée stratégique.

La marine nationale bloque l'accès au port avec une épave. Et Von Spee a peur d'un minage du port, ce qui peut envoyer l'escadre allemande par le fond.
Les canons de 100 mm de la Zélée sont débarqués et utilisés en artillerie cotière. Une bonne partie de l'escadre allemande est loin d'être insensible à ce type de calibre (-->croiseurs légers) et un coup bien placé sur la passerelle d'un croiseur-cuirassé aurait été assez désagréable.
Le commandement limite le nombre de tirs, peut être pour économiser les munitions, mais laisse planer cette menace.
Et de mémoire (Navires et histoire ?), Destremau innove en placant des armes légéres de la Zélée sur des automobiles, pour former un groupe de réaction rapide contre toute tentative de débarquement.

Von Spee coule la Zélée, qui peut constituer une menace militaire. Puis il pilonne inutilement Tahiti à l'artillerie lourde (~50 coups en 150/210 mm), après avoir constaté l'impossibilité de prendre le stock de charbon de l'île, en feu et à l'accès bloqué.

Personne ne l'oblige à raser Tahiti, ce qui présente un gaspillage de munitions, surtout pour une escadre largement isolée de ses bases arrières.

Faute de ravitaillement, Von Spee tente un retour vers l'Allemagne et se fait couler, supprimant toute menace navale lourde dans le Pacifique.

De l'importance des bases insulaires, pour sortir de ce semi H.-S...


-->Maxime François Emile Destremau

http://auxmarins.net//fiche_marin/7764/Destremau

La défense de Tahiti en 1914 par Noëlle Destremau

http://www.alafrontiere.fr/la-defense-de-tahiti-en-1914-par-noelle-detremau/

Bataille de Papeete

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Papeete

Edited by Benoitleg
Link to comment
Share on other sites

Il y a 20 heures, true_cricket a dit :

Il va falloir réviser la notion de "guerre mondiale". :ph34r: Qui n'est pas totalement galvaudée pour 14-18

Car la guerre a aussi eu lieu sur les mers du monde, et dans les colonies allemandes. Noms actuels des anciennes colonies allemandes : Cameroun, Togo, Tanzanie, Namibie, Rwanda, Burundi, Tanzanie, comptoirs chinois, îles du Pacifique, Nouvelle-Guinée.

Mhh, je pensais que le terme mondial faisait plus référence aux localisations des nations belligérantes et non pas aux théâtres d'opérations. Sinon on aurait classé la guerre de Crimée comme une guerre mondiale vu qu'on (Eng + FR) a été bombardé Petropavlosk Kamchatki (RU)...

Edited by rendbo
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,936
    Total Members
    1,749
    Most Online
    FlorianBlanchard54
    Newest Member
    FlorianBlanchard54
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...