Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Tout sur le dernier système d'artillerie CAESAR


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

il y a 35 minutes, AkarSarren a dit :

 

Plein de détails dans cet article, en fait on sera en phase de conception jusqu'en 2024:

Citation

Pour le maître d’ouvrage, la Direction générale de l’armement (DGA), le premier jalon majeur est fixé en 2024. Deux options s’offriront alors au client français : privilégier la production de 109 CAESAR Mk II ou commander 33 exemplaires neufs complétés par la rénovation des 76 CAESAR en service, l’un des 77 acquis en 2004 n’étant plus « opérationnel ». La production démarrera dans la foulée afin de pouvoir équiper l’ensemble des régiments d’artillerie d’ici à 2031.

La première option ne manque pas d’avantages. En misant sur un parc uniforme, l’armée de Terre s’assure de la cohérence d’ensemble d’une capacité et rationalise son empreinte logistique pour, in fine, réduire les coûts de MCO. Elle limite également les risques d’obsolescence et se dote d’une capacité au potentiel intact pour les prochaines vingts années, le temps de concevoir un successeur par l’entremise du programme franco-allemand Common Indirect Fire System (CIFS

 

Aussi:

Citation

Côté motorisation, le CAESAR Mk II recevra un moteur de 460 CV, contre 215 CV aujourd’hui. De quoi apporter le coup de punch nécessaire pour évoluer en terrain dégradé

Ca me fait penser qu'on va passer de 17t à la masse maxi d'un 6x6, donc environ 25t. La différence s'expliquant par la protection supplémentaire de la cabine,

Link to comment
Share on other sites

il y a 39 minutes, hadriel a dit :

Plein de détails dans cet article, en fait on sera en phase de conception jusqu'en 2024:

Pour le maître d’ouvrage, la Direction générale de l’armement (DGA), le premier jalon majeur est fixé en 2024. Deux options s’offriront alors au client français : privilégier la production de 109 CAESAR Mk II ou commander 33 exemplaires neufs complétés par la rénovation des 76 CAESAR en service, l’un des 77 acquis en 2004 n’étant plus « opérationnel ». La production démarrera dans la foulée afin de pouvoir équiper l’ensemble des régiments d’artillerie d’ici à 2031.

La première option ne manque pas d’avantages. En misant sur un parc uniforme, l’armée de Terre s’assure de la cohérence d’ensemble d’une capacité et rationalise son empreinte logistique pour, in fine, réduire les coûts de MCO. Elle limite également les risques d’obsolescence et se dote d’une capacité au potentiel intact pour les prochaines vingts années, le temps de concevoir un successeur par l’entremise du programme franco-allemand Common Indirect Fire System (CIFS

Il y aurait un marché pour vendre une partie des CAESAR d'occasion ?

Et est ce que ce serait interessant ?

Le restant non vendu pourrait garder une utilité.

Edited by gargouille
Link to comment
Share on other sites

Selon des infos Arquus, le moulin monté dans le Sherpa Medium utilisé pour le Caesar était de 320/340 Cv, étonnant. D'autant plus que depuis le début de la gamme Sherpa, les medium 6x6 ont toujours eu un moteur de minimum 240, et que le Caesar faisant 18t en PTAC était de toute façon basé sur le Sherpa 6x6 10t

Clairon

Link to comment
Share on other sites

Si je comprends bien les 32 Caesar en version 8x8 prévus pour les deux brigades lourdes ne sont plus d'actualité et il y aura des 6x6 à la place ? En gros, il n'y aura plus aucune différence de matériels entre l'artillerie des brigades lourdes et des autres brigades. Ce qui a l'avantage clair, outre le MCO, de faciliter considérablement l'entrainement des personnels, puisqu'il n'y aura plus qu'un seul de type de canons de 155mm et pas deux ou trois. 

Je demande parce que je ne les vois mentionnés nulle part dans les articles sur ce nouvel achat. Et le nouvelle achat permet d'atteindre la cible de 109 Caesar prévus à terme. 

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, AkarSarren a dit :

Franchement avec les tensions actuelles si c’est toujours comme ça ou pire dans 4 ans alors faudra les garder…mais faudra le budget pour

C'est pour cela qu'en vendre une partie peut faire sens, comme garder une partie du restant comme pièces de rechanges.

Link to comment
Share on other sites

Le 19/02/2022 à 13:05, Lordtemplar a dit :

Le CAESAR Mk II sera proposé au marché export.  

Hors de question de toucher à un canon de 155 mm qui, avec « plus 100 000 coups tirés en OPEX depuis 2009 », a fait ses preuves sur plusieurs théâtres d’opération.

L’effort portera principalement sur deux petites lacunes du système en service : la protection et la mobilité. Côté motorisation, le CAESAR Mk II recevra un moteur de 460 CV, contre 215 CV aujourd’hui.

Avec d’ores et déjà un premier succès, ce standard étant celui retenu par la Belgique pour permettre à la Composante Terre de recouvrer une capacité d’appui-feu longue portée mobile...neuf véhicules

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, judi a dit :

Si je comprends bien les 32 Caesar en version 8x8 prévus pour les deux brigades lourdes ne sont plus d'actualité et il y aura des 6x6 à la place ? En gros, il n'y aura plus aucune différence de matériels entre l'artillerie des brigades lourdes et des autres brigades. Ce qui a l'avantage clair, outre le MCO, de faciliter considérablement l'entrainement des personnels, puisqu'il n'y aura plus qu'un seul de type de canons de 155mm et pas deux ou trois. 

Je demande parce que je ne les vois mentionnés nulle part dans les articles sur ce nouvel achat. Et le nouvelle achat permet d'atteindre la cible de 109 Caesar prévus à terme. 

 

C'est exactement ça apparemment, à la place de 8x8 dédiés aux brigades de décision, on standardise tout le monde sur du 6x6 en version plus protégée qu'actuellement.

Et on se débarrasse enfin des AuF1, rendant toute l'artillerie projetable!

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Le 19/02/2022 à 15:40, g4lly a dit :

Y a plus qu'à prier qu'on ait pas à utiliser l'artillerie en ambiance NRBC ...

La réalité c’est que cette partie est remise a bien plus tard, le temps que l’Allemagne ait besoin de remplacer son segment pour faire « européen » probablement en dérivatif du mgcs-mtb.  

Edited by collectionneur
Orhographe
Link to comment
Share on other sites

46 minutes ago, wagdoox said:

La realite c’est que cette partie est remise a bien plus tard, le temps que l’allemagne ait besoin de remplacer son segment pour faire « europeen » probablement en derrivatif du mgcs-mtb.  

Donc rien de particulièrement satisfaisant de se "débarrasser" des AuF1 ..

Link to comment
Share on other sites

il y a 41 minutes, g4lly a dit :

Donc rien de particulièrement satisfaisant de se "débarrasser" des AuF1 ..

Vu le gap sécuritaire qui va se créer d'ici quelques jours, le bon plan serait de les garder en parallèle de l'acquisition des 32 nouveaux Caesar.

Un peu comme les FDI qui devaient remplacer les FLF, mais qui étaient parties pour cohabiter avec (avant la vente aux grecs en tout cas).

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 54 minutes, g4lly a dit :

Donc rien de particulièrement satisfaisant de se "débarrasser" des AuF1 ..

Ca dépend comment tu voies les choses. On va pouvoir faire tourner tous les régiments d'artillerie en Opex, on économise des coûts de MCO d'une plateforme chenillée sur un chassis ancien et échantillonnaire, on allège la logistique des brigades de décision et on passe d'un 39 calibres à un 52 calibres.

D'un autre côté on perd en blindage, en tir en ambiance NRBC et en mobilité sur sol meuble. Mais de toute façon le réapprovisionnement en munitions est fait par des porteurs à roue chez nous, donc on ne peut pas trop s'éloigner des terrains franchissables avec de la roue de toute façon.

Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, BPCs a dit :

Vu le gap sécuritaire qui va se créer d'ici quelques jours, le bon plan serait de les garder en parallèle de l'acquisition des 32 nouveaux Caesar.

Un peu comme les FDI qui devaient remplacer les FLF, mais qui étaient parties pour cohabiter avec (avant la vente aux grecs en tout cas).

On parie combien que ce sera pas le cas

On a plus aucune culture du matériel de réserve en France, j'avais lu un truc comme quoi des réservistes avait été obligé de monter dans des vieux GBC et de monter une 12,7 dessus pour un exercice parce qu'il n'y avais pas assez de VAB, avec une réserve... On est pas aux USA ou en Russie.

Link to comment
Share on other sites

il y a 57 minutes, g4lly a dit :

C'est une vision d'épicier en temps de paix ... normalement les armées c'est pour faire la guerre.

On perd :

  • la capacité de tirer à 360°.
  • la capacité de tir direct.
  • la capacité de tir sous blindage.
  • la mobilité tactique.
  • le chargeur "automatique".
  • la capacité de 42 coups prets.

Je suis pas sur que le chargeur auto permette de tirer significativement plus vite qu'avec le Caesar, qui a en plus un chargeur semi-auto sur les dernières versions.

Dans une guerre contre une force ennemie sérieuse, les russes au hasard, ce qui compte c'est de tirer sa salve et de dégager rapidement de sa position pour éviter la contre-batterie. La l'AUF1 peut être avantageux vu qu'il a un blindage et plus d'options de chemins à prendre. Mais les temps de tir et sortie de batterie sont similaires, moins de 2 minutes pour une salve de 6 coups.

Le tir direct ou à 360° n'est pas forcément essentiel, de toute façon les Caesar devront rester en retrait, l'appui de près c'est le job des MEPAC.  L'utilisation en base feu est peut-être magique mais en attendant on n'a vu d'AuF1 ni en Afghanistan, ni en Irak ni au Mali.

Link to comment
Share on other sites

11 hours ago, pascal said:

Avec le 52 calibres on tire "de plus loin" que le 39 calibres (AUF1)...

C'est un concours de bite?

Avec un 52 calibre servi à poil dehors on peut aussi se retrouver à ne pas tirer du tout parce qu'on est sous la mitraille.

Et pour tirer de plus loin encore faut il qu'il y ait un plus loin.

Pour le MO120 en cuve le problème est le même ...

Link to comment
Share on other sites

Quand on se retrouve sous la mitraille  alors que l'on est à une trentaine de km de sa cible c'est qu'il y a un petit problème... d'où le concept de tirer de loin qui est d'ailleurs développé par les artilleurs.  De toute manière un Auf 1 ne pourra pas plus résister à une gbu ou un missile AC qu'un Caesar

L'allonge et la mobilité offrent des choix tactiques quand on se souvient du bordel que ce fut pour amener les AUF1 sur Igman par les toutes de montagne 

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,962
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...