Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Tout sur le dernier système d'artillerie CAESAR


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

il y a 29 minutes, g4lly a dit :

Exemple de criblage ... quelques part du coté de Kharkiv.

TOYpaiTiMF9yqb3-05OGqBKdcn0Smq1ty4fA88Bj

Who pinaise. y'a des centaines de trous... Il en faudrait des Caesar pour faire ça... à 6 obus minutes (vous noterez l'effort pour rester sur le sujet). ça doit avoir été fait par les russes j'imagine. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 49 minutes, bubzy a dit :

Who pinaise. y'a des centaines de trous... Il en faudrait des Caesar pour faire ça... à 6 obus minutes (vous noterez l'effort pour rester sur le sujet). ça doit avoir été fait par les russes j'imagine. 

Avec un BM21 c'est plus simple :bloblaugh:

Link to comment
Share on other sites

Il y avait une étude qui avait été faite (parue dans un Artimag) qui comparait le temps et le nombre de Caesar nécessaire pour avoir le même effet "terrain" qu'un BM-XX. Je ne me rappelle plus exactement du résultat mais c'était assez édifiant. En gros notre artillerie est insuffisante pour traiter autre chose que des objectifs ponctuels. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, Fanch a dit :

Il y avait une étude qui avait été faite (parue dans un Artimag) qui comparait le temps et le nombre de Caesar nécessaire pour avoir le même effet "terrain" qu'un BM-XX. Je ne me rappelle plus exactement du résultat mais c'était assez édifiant. En gros notre artillerie est insuffisante pour traiter autre chose que des objectifs ponctuels. 

Nous n'avons pas de chiffre précis sur l'effectif du parc d'artillerie russe engagé en Ukraine, mais, en gros, en 2020, l'armée russe alignait +/- 3500 pièces de 122 et 152 mm tractées ou automotrices, sans compter les pièces d'un calibre supérieur.

Cà fait beaucoup, sachant que, historiquement, elle est très loin d'être manchote pour l'utiliser et que les performances pratiques générales desdites pièces n'ont rien à envier à celles de l'artillerie "européenne".

Notre "glorieux" Caesar sort, effectivement, du lot par ses performances, mais ce n'est pas avec 6 ou 8 pièces livrées et le stock de munitions fourni, qu'il risque, pour autant, de "bouleversifier" la situation sur le front, car, un, ce n'est en rien, une "arme miracle", deux, je peux me tromper, mais il y a neuf chances sur dix que  la dotation fournie se soit résumée à des munitions "classiques" d'une portée max de 30 bornes, soit, en gros,  une portée pratique de 25 bornes ou moins, sur le terrain!  De toute manière, même, dans l'armée française, l'emploi des munitions à très hautes performances doit être strictement limité à des usages ponctuels, avec le "feu vert" circonstancié et préalable de la hiérarchie. La pièce coûte, déjà, la peau des murges et plus, tandis que l'emploi des munitions à "hautes performances" implique, lui, une usure accélérée du tube! 

NOTA : Si l'armée française se contente, à terme, d'un parc de +/- 100 pièces, ce n'est pas l'effet du hasard!  Tout ce qu'on arrive à lire est que son développement aurait coûté 10 fois moins cher que celui de l'obusier automoteur américain 155-mm XM2001 Crusader; sauf qu'il n'y a pas grand-chose de comparable entre les deux matériels, l'un étant sur roues ( le Caesar), quasiment dépourvu de munitions de rechange, l'autre, (le Crusader) un automoteur, de 48 tonnes, sous caisse blindée pouvant embarquer 48 coups, dont 10 tirés en une minute! Cela dit, il faut 60 minutes à l'échelon de ravitaillement pour regarnir ses casiers!

Bref, personne n'a inventé "l'eau chaude"; certes, on sait, depuis la WW2 - les allemands étaient, déjà, passés par là, avec des systèmes de barillets, mais qu'ils n'étaient pas parvenus à mettre en production - l'armée française avait repris le principe à bord de l'AMX 13 -, mais, si, désormais, on peut, ainsi, accélérer la cadence de tir "ponctuelle", le temps de rechargement, lui, grosso modo et à peu de choses près, reste "constant", vu que, dans la procédure de rechargement, sur le terrain, il faut, à un moment - c'est ballot! - devoir recourir à la manutention, à l'ancienne, par "pinpin"!

Un "artilleur" pétant de santé et abonné régulier au levage de la fonte en salle de musculation, peut, certes, sans problème,  manutentionner deux pélots complets en même temps, sauf que cette "performance" n'apporte rien dans la rapidité générale de l'exécution du "rechargement". Du coup, avec 48 pélots, six rafales de 8 coups, l'équivalent de "six minutes" de tir, ce qui constitue, en soit, une très jolie performance, se résume, de fait, plus prosaïquement, à une heure de rechargement.

Dès lors, si "oublie" les risques de contre-batteries, qui existaient, déjà,  on n'a guère évolué, le temps passant, avec les cadences de tir des batteries automotrices allemandes de  six pièces de 15 cm, les Hummel  embarquant, chacun, 18 coups, en munitions séparées (!), soit 3-4 coups/minute chacun, mais avec une ardoise financière de production qui, elle, n'avait, strictement, rien à voir avec les coûts actuels - le Hummel ayant été produit à +/- 5000 exemplaires -, car on est très loin de 80 Caesar livrés à l'armée française, qui, eux coûtent une véritable fortune!

En parallèle, il y a juste un problème qu'il conviendrait, aussi, de m'expliquer,  l'artillerie n'a, historiquement, d'effets sérieux conséquents, que par son nombre et sa concentration. Notre Caesar a des qualités exceptionnelles pour "fumer de la babouche" localisée dans le fin fond du Sahel ou  dézinguer  du malfaisant en Syrie, mais, là, il s'agissait (juste) de théâtres opérationnels "exotiques", qui n'ont plus rien à voir à ce qui déroule, actuellement, en Ukraine, où, visiblement, ces "dernières semaines", la puissance de l'artillerie terrestre est devenue essentielle, domaine où l'armée ukrainienne affiche, désormais,  sa faiblesse et nos 6/8 Caesar, quelques soient leurs performances, ne pourront pas faire grand-chose!

Je peux, certes, me planter, mais quand je "constate" qu'une batterie ukrainienne de 12 M777, généreusement fournie par l'US Army, positionnée à l'est - donc dans la partie la plus chaude des combats - s'est contentée de tirer 10 coups/jour, en deux semaines, à mon humble avis, il y a un "blème"!

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Du coup je reposte ici, ça sera peut être plus approprié

 

 

Châssis Sherpa, ça fait très ex-exemplaires français quand même vu l'état général

 

D'ailleurs pour le CAESAR, il n'a pas été fourni avec du blindage additionnel

CAESAR français en Irak

p615.jpg

 

CAESAR ukrainien, les vitres de l'habitacle ne sont pas couvertes

c566.jpg

Edited by Banzinou
Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Banzinou a dit :

Châssis Sherpa, ça fait très ex-exemplaires français quand même vu l'état général

On a quand même retiré les plaques d'immatriculation :biggrin:

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

Le 23/05/2022 à 23:14, g4lly a dit :

Non. Le radar permet surtout de recaler le calculateur balistique au sujet de la balistique interne. On sait ce qu'on à calculé, on sait à quel vitesse est sorti réellement l'obus, on sait alors que nos hypothèse ne sont pas bonne, ou pas dans l'écart type. Ça permet de corriger nos hypothèse, et d'essayer de rapprocher le plus possible le calcul du résultat.

Selon les lot d'obus par exemple ... les ajustements ne sont pas toujours idéaux, l'obus peut alors être plus ou moins freiné dans le fut, ce qui modifie un chouilla la vitesse de sortie.

Même chose sur les lots de poudres ... la chimie n'est pas forcément hyper exacte ... ça peut venir de la fabrication ... du vieillissement ... du stockage. Certains lots peuvent être plus énergétique que prévu ou plus vif etc.

Même chose pour l'usure et la dilation du fut - à cause de la montée en température -, ce qui affecte l'étanchéité et les frottement interne, donc la vitesse aussi.

Si tu attends que l'obus retombe tu ne sais pas si l'erreur vient de la balistique interne ou de la balistique externe.

Avec le radar tu lève le doute immédiatement ... en sachant au pouilleme près la vitesse de sortie de l'obus. La centrale inertielle sachant elle au pouilleme près la direction et la position du canon. Normalement tu disposes à chaque départ de coup de toutes les infos possible pour corriger ce qu'il faut pour le coup suivant.

Pour SPACIDO en plus du radar de tachymétrie, il faut une antenne qui transmet le freinage à appliquer à la fusée quelques dizaine de mètre après la mesure de la vitesse - En gros on mesure la vitesse réelle, on s’arrange pour qu'elle soit toujours un peu supérieur à la vitesse idéale, on calcule la différence avec la vitesse idéale, on calcul alors le freinage à appliquer, le moment ou applique le freinage à la fin de la trajectoire trajectoire, on transmet l'info à la fusée SPACIDO, la fusée déploie le frein au moment calculé, l'obus ralenti pile poil ce qu'il faut pour tombé à la bonne distance - .

En images:

sd75.png

spacido2.jpg

Il y a 2 heures, Banzinou a dit :

ak24.jpg

Ukraine

:laugh: Nous aussi on se met à troller ouvertement?
D'où vient cette photo?
Non parce que peut mieux faire quand même.

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 24 minutes, Banzinou a dit :

@Patrick

Photo fournie par le MinDef ukrainien

C'est une maquette grossière.
Soit l'OPSEC continue soit ils ont déjà perdu les engins en question... Mais on aurait alors vu les russes en faire leurs choux gras.

  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Patrick a dit :

C'est une maquette grossière.
Soit l'OPSEC continue soit ils ont déjà perdu les engins en question... Mais on aurait alors vu les russes en faire leurs choux gras.

Qu'est ce que tu racontes ?  :blink:

La source d'origine, tu as une vingtaine de photos dont celle postée plus haut

https://www.facebook.com/CinCAFU/posts/317430257219133

 

Tu as même une vidéo qui a été postée juste au dessus !

 

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
il y a une heure, Patrick a dit :

C'est une maquette grossière.
Soit l'OPSEC continue soit ils ont déjà perdu les engins en question... Mais on aurait alors vu les russes en faire leurs choux gras.

Mais non, c'est juste pour que la France ne soit pas cobelligérante, là il subsiste un doute. :rolleyes:

Edited by gargouille
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Banzinou a dit :

Qu'est ce que tu racontes ?  :blink:

La source d'origine, tu as une vingtaine de photos dont celle postée plus haut

Je n'ai pas de compte facebook j'en ai créé un poubelle pour vérifier, je viens de voir les autres photos. En effet c'est une vraie image mea culpa. Cependant il y a un filtre photographique maousse costaud qui aplatit les couleurs façon Claude Monnet, courbe des lignes qui devraient pas être courbes, et fusille les contrastes. :laugh:

C'est très bien pour l'OPSEC, entendons-nous bien. :biggrin: Moins il y aura de trucs identifiables sur et autour de ces engins mieux on se portera.

Pour comparer avec une photo qui a pourtant beaucoup de grain, et jouer au jeu des 7 erreurs:

Révélation

tdnn.jpg

ak24.jpg

Il y a 8 heures, Banzinou a dit :

Tu as même une vidéo qui a été postée juste au dessus !

Vue!

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Banzinou a dit :

@Patrick

Je pense que le filtre a été appliqué juste pour masquer la faible résolution de la photo de base, ça permet d'agrandir la photo, au détriment de la qualité

Oui, et c'est très bien. Surpris que les ukrainiens montrent les visages de toute une équipe dans la vidéo par exemple.

Link to comment
Share on other sites

J'imagine qu'on répondra à ma question de façon positive. Est-ce que les Russes ont des moyens de détecter le départ de tirs d'artilleries ? Des radars de contre batterie que j'ai déjà vu dans l'armée de l'air. 

J'ai bien compris que l'avantage des Caesar c'est qu'ils peuvent tirer plusieurs salves et repartir avant que le premier obus ne soit tombé, mais je me disais que certiainement les Russes vont mettre les moyens, notamment aérien, pour débusquer et chasser ces engins s'ils sont trop emmerdant. Les russes aussi ont des drones...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, bubzy a dit :

J'imagine qu'on répondra à ma question de façon positive. Est-ce que les Russes ont des moyens de détecter le départ de tirs d'artilleries ? Des radars de contre batterie que j'ai déjà vu dans l'armée de l'air. 

J'ai bien compris que l'avantage des Caesar c'est qu'ils peuvent tirer plusieurs salves et repartir avant que le premier obus ne soit tombé, mais je me disais que certiainement les Russes vont mettre les moyens, notamment aérien, pour débusquer et chasser ces engins s'ils sont trop emmerdant. Les russes aussi ont des drones...

D'où effectivement que malgré la qualité du matériel elle ne constituera en rien une assurance-vie sur un théâtre où l'opposition disposera de moyens conséquents ... Il va falloir envisager des pertes, et ce sera intéressant de débriefer.

Link to comment
Share on other sites

Le 25/05/2022 à 16:23, Patrick a dit :

Soit l'OPSEC continue soit ils ont déjà perdu les engins en question... Mais on aurait alors vu les russes en faire leurs choux gras.

Je ne pense pas que toutes les destructions d'artillerie soit montrable. Pour les tirs de contre-batterie en réaction suite à une détection radar, il n'y aura ni image ni vidéo. Et si les CAESAR sont utilisés à longue portée, peu de chance qu'un drone ayant une liaison radio courte comme la majorité d'entre eux aille les débusquer ou aller vérifier les résultats sur place. Et l'usage à longue portée complique aussi la contre-batterie car cela diminue la précision de la détection (précision en angle du radar donc erreur proportionnel à la distance) et la précision du tir de contre batterie pour la même raison de proportionnalité à la distance.

Il y a 7 heures, pascal a dit :

D'où effectivement que malgré la qualité du matériel elle ne constituera en rien une assurance-vie sur un théâtre où l'opposition disposera de moyens conséquents ... Il va falloir envisager des pertes, et ce sera intéressant de débriefer.

D'où l'intérêt du CAESAR 8x8 dont le blindage lui laisse un chance quand sa mobilité n'a pas été suffisante.

En plus, même si il est encore semi-automatique, il a quasiment un chargeur de 3 voir 6 coups. En effet, au moment du tir, il y a un obus prêt à être chargé, un autre en attente sur le bras robot et un dernier en attente sur son berceau. Il suffirait de mettre un chargeur révolver pour les charges propulsives plus légères pour avoir un tir automatique de 3 coups. Et en augmentant la taille du berceau et en modifiant le bras pour qu'il soit capable de prendre des obus à par exemple 4 emplacement, tu pourrais avoir une salve automatique de 6 coups à peu de frais. Au moment du tir, l'équipage pourrait donc être déjà retourner en cabine prêt à partir.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, Deres a dit :

Et en augmentant la taille du berceau et en modifiant le bras pour qu'il soit capable de prendre des obus à par exemple 4 emplacement, tu pourrais avoir une salve automatique de 6 coups à peu de frais. Au moment du tir, l'équipage pourrait donc être déjà retourner en cabine prêt à partir.

Tout ça existe, c'est l'Archer suédois, qui n'a pas rencontré le succès attendu ... Tiens, d'ailleurs on parlait que les Suédois en auraient cédés quelques exemplaires aux Ukrainiens, où sont-ils ?

Clairon

Link to comment
Share on other sites

5 minutes ago, Clairon said:

Tout ça existe, c'est l'Archer suédois, qui n'a pas rencontré le succès attendu ... Tiens, d'ailleurs on parlait que les Suédois en auraient cédés quelques exemplaires aux Ukrainiens, où sont-ils ?

Clairon

Tu as la tourelle Donar aussi qui doit pouvoir se monter sur camion.

Le souci c'est que ce genre d'engins est hors gabarit.

L'autre souci c'est qu'en France on souhaite conserver la possibilité de mettre deux engin par A400M ce qui limite drastiquement la masse de la bête.

Link to comment
Share on other sites

il y a 32 minutes, g4lly a dit :

 

L'autre souci c'est qu'en France on souhaite conserver la possibilité de mettre deux engin par A400M ce qui limite drastiquement la masse de la bête.

Le mk2 passe à 25 tonnes donc un par A400 nous suffit, en tout cas sur une partie du parc.

Link to comment
Share on other sites

9 minutes ago, hadriel said:

Le mk2 passe à 25 tonnes donc un par A400 nous suffit, en tout cas sur une partie du parc.

La tourelle Donar est hors gabarit en hauteur ... il me semble que l'Archer basé sur un camion de mine est hors gabarit en largeur.

L'Archer fait 30t ... wiki ... probablement un peu plus

Le Donar sur châssis Bradley fait un chouilla moins de 30t. Sur RMMV HX il doit faire 35t.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,764
    Total Members
    1,550
    Most Online
    yggtor
    Newest Member
    yggtor
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...