Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Tout sur le dernier système d'artillerie CAESAR


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

Il y a 11 heures, Skw a dit :

Alors, peut-être que d'autres concurrents tablent sur un repli des coûts de l'énergie et des matières premières lors des prochains mois.

Surtout si les concurrents en question ont un nouveau gouvernement très à droite qui veut se rapprocher de la russie au détriment de l'Ukraine...

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 15 heures, Skw a dit :

Ou pas. Il est peut-être préférable de perdre un marché que de l'emporter dans des conditions peu supportables. Le coût de l'énergie a changé, le coût des ressources a changé... et puis Nexter semble avoir un carnet de commandes plutôt plein pour le moment. Alors, peut-être que d'autres concurrents tablent sur un repli des coûts de l'énergie et des matières premières lors des prochains mois. Mais je peux comprendre que le pari ne soit pas aussi séduisant pour tout le monde.

Des fois c'est plus intéressant de faire un marché sans marge plutôt que le voir passer chez la concurrence. Surtout quand les prix sont (relativement) secrets.

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, hadriel a dit :

Des fois c'est plus intéressant de faire un marché sans marge plutôt que le voir passer chez la concurrence. Surtout quand les prix sont (relativement) secrets.

Je crois que les Colombiens n’ont vu que la plue-value d’un canon monté sur camion et non pas la plus-value du système lui-même qui permet des économies plus celles de sa moindre vulnérabilité.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, rodac a dit :

Je crois que les Colombiens n’ont vu que la plue-value d’un canon monté sur camion et non pas la plus-value du système lui-même qui permet des économies plus celles de sa moindre vulnérabilité.

Il faut reconnaître que le Caesar est vraiment dans son élément lorsqu'il s'agit d'être mobile entre 2 salves de canon  à forte cadence ... Vitesse et mobilité !  Vulnérabilité limitée

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

  

On 1/4/2023 at 5:17 PM, Bechar06 said:

Il faut reconnaître que le Caesar est vraiment dans son élément lorsqu'il s'agit d'être mobile entre 2 salves de canon  à forte cadence ... Vitesse et mobilité !  Vulnérabilité limitée

On a quand même vu les limites de ce concept en Azerbaijan ... ou les drones azeris arrivaient parfois/souvent à remonter la piste des lanceurs même de nombreuses minutes après qu'ils aient quitté leur position de tir. Certes c'est tres dépendant de la nature du terrain, du porteur, et des équipement optronique ... mais c'est inquiétant quand à la survavibilité des lanceurs sur un champ de bataille un peu techno.

C'est là qu'on comprend un peu mieux la recherche obsessionnelle de complète automatisation des lanceur par US army.

Pour résumer le problème lors du dernier conflit en Azerbaijan. Le compactage du terrain produit par le passage des camion porteur de lance rocket multiple ... produisait une signature extrêmement visible dans l'IR depuis les drones et ceci pendant longtemps, très longtemps ... de sorte que le drone n'avait qu'à faire une "traque au sang" ... pour remonte la piste du lanceur vers sa "planque" ou son rendez vous logistique ... et boom.

De toute évidence il y a pas mal de recherche concernant l'analyse optronique de la surface des sols pour alimenter la conduite autonome tout terrain ... et donc pas mal de matière pour suivre des traces laisser par des engins. Ce qui laisse envisager une vulnérabilité non négligeable de l'artillerie même longtemps après avoir quitté la position de tir ... et donc des tactique adaptée de dilution importante et durable.

Tactique qu'on ne voit - du moins voyais - pas tout le temps coté ukrainien par exemple.

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Découverte fortuite:

"Artillerie sur châssis / canon mitrailleur, aujourd'hui (plus que jamais) le CAESAR français, l'ATMOS israélien, le Yavuz 155 turc. Il y a près de 30 ans, nous l'avons essayé en Italie, obusier FH-70 155 mm sur châssis IVECO/ASTRA APS95 8x8. Dommage une vraie occasion manquée"  ... Pas trouvé + de précisions

Rappel CAESAR en wiki :  "Le système CAESAr a été développé dans les années 1990 en tant que démonstrateur technologique par GIAT Industries. Révélé au public en 1994, un exemplaire de pré-production effectue des essais dans l'armée de terre quatre ans plus tard"

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 19 heures, g4lly a dit :

  

On a quand même vu les limites de ce concept en Azerbaijan ... ou les drones azeris arrivaient parfois/souvent à remonter la piste des lanceurs même de nombreuses minutes après qu'ils aient quitté leur position de tir. Certes c'est tres dépendant de la nature du terrain, du porteur, et des équipement optronique ... mais c'est inquiétant quand à la survavibilité des lanceurs sur un champ de bataille un peu techno.

C'est là qu'on comprend un peu mieux la recherche obsessionnelle de complète automatisation des lanceur par US army.

Pour résumer le problème lors du dernier conflit en Azerbaijan. Le compactage du terrain produit par le passage des camion porteur de lance rocket multiple ... produisait une signature extrêmement visible dans l'IR depuis les drones et ceci pendant longtemps, très longtemps ... de sorte que le drone n'avait qu'à faire une "traque au sang" ... pour remonte la piste du lanceur vers sa "planque" ou son rendez vous logistique ... et boom.

De toute évidence il y a pas mal de recherche concernant l'analyse optronique de la surface des sols pour alimenter la conduite autonome tout terrain ... et donc pas mal de matière pour suivre des traces laisser par des engins. Ce qui laisse envisager une vulnérabilité non négligeable de l'artillerie même longtemps après avoir quitté la position de tir ... et donc des tactique adaptée de dilution importante et durable.

Tactique qu'on ne voit - du moins voyais - pas tout le temps coté ukrainien par exemple.

Disons qu'avec des défenses sol-air plus que solides le drone ne joue pas longtemps au chasseur...

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Je constate qu'en Ukraine les drones MAME et MALE ont déserté la ligne de front, et que les Shahed contribuent surtout à consommer la défense sol-air ukrainienne. Et que chercher 5 drones en Corée n'a pas grand chose à voir avec survoler une ligne de front...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, Banzinou a dit :

A mon avis, ça signe la fin de l'aventure Caesar au Danemark, je doute qu'ils en reprennent

Si j'ai bien compris çà a été une négociation de longue haleine avec la France. Je doute qu'il n'y ait pas une compensation quelconque ou un engagement fort derrière.

Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, Bechar06 a dit :

Pourquoi ? T’es arguments stp

Plusieurs raisons -> https://www.forcesoperations.com/ukraine-lenvoi-de-caesar-danois-suspendu-a-la-formation-dun-gouvernement/

-> https://www.lemonde.fr/international/article/2022/10/01/la-france-prepare-la-livraison-de-nouveaux-canons-caesar-a-l-ukraine_6143991_3210.html

Copenhague aurait d’autant plus accepté, à ce stade, de renoncer à une partie de ces matériels qu’ils sont encore en cours de validation technique, voire pas tous conformes au cahier des charges fixé initialement par les Danois.

Cette petite phrase un peu passée sous silence l'année dernière est en réalité le cœur du problème me semble-t-il, au point que le Danemark lâche ses 19 Caesar

Et les propos du MinDef danois -> https://www.opex360.com/2023/01/19/le-danemark-renonce-a-ses-19-caesar-8x8-pour-les-donner-a-lukraine-qui-recevra-aussi-des-cv-90-suedois/

Cela étant, a précisé le minsitère danois de la Défense, ces CAESAr étaient « encore en cours dans l’armée danoise ». Et d’ajouter : « Il y a une série de problèmes techniques avec le système, qui doivent être gérés avec le fabricant et l’Ukraine ».

En gros, "ce n'est plus mon problème"

 

Je suis très pessimiste pour la suite

  • Thanks 2
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Clairon a dit :

Mouais, mais si on a 19 Caesar ex Dan qui font des merveilles en Ukraine, car les Ukrainiens s'en foutent peut-être un peu que le point 66.4 du cahier des charges ne soit pas identique à la demande initiale, on aura une excellente pub en plus pour le Caesar ... Je vois pas pourquoi le Caesar 8x8 serait une grosse daube ratée alors que le 6x6 semble excellent depuis des années

Clairon

Je doute que ce soit seulement le point 66.4 du cahier des charges mais soit... :happy::biggrin:

Link to comment
Share on other sites

L'article n'est pas vraiment négatif.

Le Danemark va donner des obusiers Caesar à l'Ukraine. Le ministre de la Défense Jakob Ellemann-Jensen (V) l'a annoncé lors d'une conférence de presse il y a peu. Le Danemark devrait recevoir 19 pièces d'artillerie d'un fabricant français dans les six prochains mois, qui seront toutes données à l'Ukraine.

Jakob Ellemann-Jensen qualifie la situation en Ukraine de "cruelle".

- Les Ukrainiens ont demandé un soutien supplémentaire au monde libre, y compris au Danemark, dit-il. Une des choses que l'Ukraine a spécifiquement demandé au Danemark est l'artillerie Caesar. Ce ne sont pas des armes que le Danemark peut envoyer ici et maintenant. Tout simplement parce qu'ils ne sont pas encore au Danemark. Mais Jakob Ellemann-Jensen affirme qu'ils devraient arriver au Danemark dans les six prochains mois.

Mais il s'agit également d'une décision qui comporte certains défis inhérents, selon le rapport. Parce que le système est défectueux.

- Nous les avons sensibilisés à ce sujet et ils veulent toujours recevoir cet équipement. Cela signifie que ces bogues doivent être corrigés avant que nous puissions le livrer. Mais nous nous attendons à ce que cela se produise relativement rapidement, déclare le ministre de la Défense.

Et cela laisse un "déficit de capacités" dans la défense danoise. Compris dans le sens où ce sont des armes qui ont été effectivement commandées pour la défense danoise qui vont maintenant manquer.

- Cela pose quelques problèmes. Premièrement, la brigade qui doit être prête l'année prochaine ne pourra pas l'être aussi rapidement, et deuxièmement, cela signifie quelque chose pour notre rétention de personnel. Parce que les gens qui sont artilleurs ont besoin de quelque chose pour travailler.

- C'est pourquoi nous travaillons à un remplacement dans les plus brefs délais", déclare Jakob Ellemann-Jensen.

Les joyaux de la couronne en Ukraine

Le gouvernement a sollicité le soutien du Parlement pour ce don par l'intermédiaire de la commission de la politique étrangère, et il l'a obtenu. Jakob Ellemann-Jensen annoncera ensuite officiellement le don lors d'une réunion des donateurs à la base de Ramstein en Allemagne demain. Selon le correspondant de DR pour les questions de défense, Mads Korsager, il s'agit d'une "étape importante" et - du point de vue danois - d'un don extrêmement important.

- C'est pratiquement toute l'artillerie danoise que le Danemark donne à l'Ukraine d'un seul coup. Il s'agit du système d'armes le plus puissant et à la plus longue portée de l'armée danoise. C'est un système d'armement très attendu et avec lequel les soldats ont hâte de travailler. Mais ils ne l'auront pas maintenant, dit-il.

Il décrit le système comme quelque chose de proche des joyaux de la couronne dans une perspective militaire danoise.

Et ce sont les systèmes d'artillerie comme celui que le Danemark envoie maintenant qui sont essentiels à la façon dont la guerre en Ukraine se développe actuellement, dit Mads Korsager.

- À bien des égards, la guerre en Ukraine est devenue une guerre d'artillerie, dans laquelle une grande force est utilisée pour frapper les concentrations de soldats et les stocks de munitions ou d'autres équipements de l'ennemi.

- Ce que ce système peut faire, c'est tirer très loin et très précisément. Cela donne en fait à l'Ukraine la possibilité de perturber les attaques russes avant qu'elles ne se produisent", dit-il.

Selon le ministre des Affaires étrangères Lars Løkke Rasmussen (M), le Danemark a déjà dépensé 5,6 milliards de couronnes danoises en dons à l'Ukraine : 4,2 milliards de couronnes en dons militaires et 1,4 milliard de couronnes en aide civile humanitaire.

Le don du système d'artillerie vient s'ajouter à cela.

https://www.dr.dk/nyheder/politik/danmark-vil-sende-laenge-ventet-vaabensystem-til-ukraine

La question est donc, quel système peuvent-ils obtenir en remplacement au plus vite ?

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,981
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...