Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Tout sur le dernier système d'artillerie CAESAR


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

il y a une heure, Tengris a dit :

Ou bien un client vexé par le fournisseur qui ne lui laisse pas le choix. Car vous comprenez cher monsieur il se passe des chose plus importante que vous, j'ai des impératifs, vous passerez en dernier !

Mais pourquoi se départir des 19 d'un coup s'il y a impératif de maintenir une quantité  minimale au Danemark ? C'est certes très bien pour l'Ukraine probablement, mais bon...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Boule75 a dit :

Car vous comprenez cher monsieur il se passe des chose plus importante que vous (une guerre), j'ai des impératifs (fournir du matos pour ne pas passer pour un looser auprès de mes alliés) , vous passerez en dernier !

C'est le fournisseur qui parle. On a aussi tenté le coup avec les marocains mais eux sont moins susceptibles ou ont moins de marge de manœuvre.

Dans le monde professionnel ce genre de situation d’orgueil blessé arrive régulièrement.

 

Autre hypothèse tubro-complotiste : il y a une politique américaine discrète mais appuyée de ban le matos français en europe.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Banzinou a dit :

Le CAESAR n’a pas encore dit son dernier mot au Danemark

https://www.forcesoperations.com/le-caesar-na-pas-encore-dit-son-dernier-mot-au-danemark/

L'article :

  • affirme que seuls 4 Caesar 8x8 ont été livrés au Danemark (sur 19, effectivement...)
  • sous-entend que les "soucis" dont il a été question ne viennent ni du canon ni de l'intégration au système de communication (commandement ?) demandé par les danois mais... du chassis Tatra, et qu'il ne s'agit pas de soucis techniques mais de livraison.
    A preuve : si le Danemark devait commander en remplacement du Caesar 6x6, il les aurait dans 6-8 mois.

Que se passe-t-il chez Tatra ? Covid ? Soucis d'approvisionnement ? Ou captation pour leur propre compte des chassis initialement prévus pour les danois ?

Il nous faut un correspondant tchèque... :rolleyes:

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Banzinou a dit :

Le CAESAR n’a pas encore dit son dernier mot au Danemark

https://www.forcesoperations.com/le-caesar-na-pas-encore-dit-son-dernier-mot-au-danemark/

Mais quel sac d'embrouilles...

il y a 11 minutes, Boule75 a dit :

L'article :

  • affirme que seuls 4 Caesar 8x8 ont été livrés au Danemark (sur 19, effectivement...)
  • sous-entend que les "soucis" dont il a été question ne viennent ni du canon ni de l'intégration au système de communication (commandement ?) demandé par les danois mais... du chassis Tatra, et qu'il ne s'agit pas de soucis techniques mais de livraison.
    A preuve : si le Danemark devait commander en remplacement du Caesar 6x6, il les aurait dans 6-8 mois.

Que se passe-t-il chez Tatra ? Covid ? Soucis d'approvisionnement ? Ou captation pour leur propre compte des chassis initialement prévus pour les danois ?

Il nous faut un correspondant tchèque... :rolleyes:

J'ai failli faire la remarque mais ne vas pas trop vite en besogne: on en sait rien. Et Tatra est un partenaire fiable sinon Nexter ne l'aurait pas choisi sur le Caesar 8x8 après avoir réalisé le TITUS sur le même châssis T815 (en version 6x6 pour Titus et 8x8 pour le Caesar).

https://www.nexter-group.fr/sites/default/files/fichiers-catalogue-produit/TITUS DEFENSE_0.pdf

https://defense-zone.com/blogs/news/canon-automoteur-caesar-nexter-artillerie

Link to comment
Share on other sites

il y a 44 minutes, Patrick a dit :

J'ai failli faire la remarque mais ne vas pas trop vite en besogne: on en sait rien.

Disons qu'il me semble bien que FOB est bien introduit chez Nexter. Et si Nexter affirme pouvoir livrer 15 Caesar 6x6 d'ici "à l'automne" alors même que le Danemark n'a toujours pas été livré des 15 mêmes en version 8x8 et s'en plaint, c'est que les canons sont là mais pas les camions.
Du moins est-ce ce que l'article de FOB nous pousse à croire.

Devinettes (suite) : il ne serait pas illogique que les tchèques aient souhaité utiliser les châssis pour leur propre usage compte tenu des évènement ukrainiens.

il y a 49 minutes, Patrick a dit :

Mais quel sac d'embrouilles...

N'est-ce pas ! L'intergouvernemental dans toute sa splendeur...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, Boule75 a dit :

N'est-ce pas ! L'intergouvernemental dans toute sa splendeur...

Influence, gros sous, concurrence technico-industriel,  "défense" de l'Europe (?) avec une bonne poignée de politique interne et externe, en agitant le tout sous un vent le plus favorable possible... C'est la "real cuisine" des grands groupes de la défense et de l'intérêt des états dont ils relèvent.:biggrin:

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 29/01/2023 à 01:43, jojo (lo savoyârd) a dit :

Officiel, les danois ont acheté du matos israélien, canons et lance-roquettes, avec des délais de livraisons plus avantageux que la concurrence :

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Métal_Hurlant a dit :

Officiel, les danois ont acheté du matos israélien, canons et lance-roquettes, avec des délais de livraisons plus avantageux que la concurrence :

 

 

Ce qui peut se comprendre étant donné qu'ils viennent de se priver de toute leur artillerie 155mm et qu'ils ont déjà acheté des mortiers de 120 mm à Israël

Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, Banzinou a dit :
Révélation

La version 6x6 est beaucoup plus maniable par rapport au modèle 8x8, poursuit-il. Il peut s'effacer plus rapidement après son tir grâce à une meilleure mobilité pour ne pas subir les représailles de l'adversaire. Il quitte sa zone d'opération avant que l'obus n'ait touché sa cible et avant que l'adversaire ne le repère pour le détruire. Nous sommes fiers de participer à cet effort avec un produit apprécié pour son opérabilité et sa performance.»

Le porteur est assemblé sur un châssis Sherpa (crédits : Arquus).

En service depuis 2008, le 6x6 a donné satisfaction sur tous les terrains où la France a été engagée grâce à sa mobilité, sa légèreté et son aspect rustique. « Autre avantage, les 6x6 rentrent plus facilement dans les avions lorsqu'il faut les transporter », ajoute-t-il. Outre le châssis, Arquus fournit le moteur et la cabine.

Conçu et fabriqué par Nexter, le système d'artillerie est doté d'un canon de 155 mm. Les combats d'artillerie en Ukraine ont relancé l'intérêt pour ce matériel réputé pour sa précision redoutable. « Ce canon tire six coups à la minute avec une portée jusqu'à 40 km et la précision du rond central d'un terrain de football, remarque-t-il. Ce qui en fait la pièce d'artillerie la plus précise au monde. »

Dans un tel contexte géopolitique, l'usine de Limoges s'attend à une probable montée en charge des commandes : « Par rapport à l'Ukraine, nous sommes sollicités sur différents types de produits et il y a plusieurs sujets à l'étude », confie le directeur.

Une nouvelle plateforme logistique à 9 millions

Depuis deux ans, l'usine de Limoges a entamé sa métamorphose avec l'assemblage de véhicules neufs. Le site a conservé son activité historique de maintenance des VAB, 2.500 unités étant toujours en service. « Nous avons également récupéré des véhicules qui étaient assemblés sur notre site de Saint-Nazaire, plus le programme Scorpion depuis deux ans », signale Sophie Rol, directrice de la production.

Le site de Limoges poursuit son activité historique de maintenance des VAB (crédits : Arquus).

Le changement de stratégie industrielle d'Arquus s'accompagne d'investissements. La construction d'une plateforme logistique de 11.000 m2 vient de s'achever, un an après le début des travaux. L'investissement approche les neuf millions d'euros, incluant un espace de réception et des bureaux. Le transfert de l'ancienne plateforme à la nouvelle est effective depuis fin 2022, la mise en service démarre tout juste. « L'intérêt est d'avoir une meilleure efficacité des flux en matière de gestion des stocks pour avoir une meilleure productivité », assure le directeur. Les pièces sont réceptionnées et passent au contrôle qualité. La traçabilité numérique est indispensable pour préparer les pièces qui vont alimenter les trois lignes de production dans l'atelier voisin. À court terme, un petit train pourra les livrer directement dans l'atelier, évitant les ruptures de charge. Le bâtiment sera également équipé de panneaux photovoltaïques pour avoir une certaine autonomie électrique.

Au-delà des précisions sur la précision de la bête, ce qui est intéressant c'est qu'ARQUUS investi dans sa productivité.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Le 28/01/2023 à 21:30, Banzinou a dit :

Le CAESAR n’a pas encore dit son dernier mot au Danemark

https://www.forcesoperations.com/le-caesar-na-pas-encore-dit-son-dernier-mot-au-danemark/

Ben... si. 

Il y a 18 heures, Métal_Hurlant a dit :

Officiel, les danois ont acheté du matos israélien, canons et lance-roquettes, avec des délais de livraisons plus avantageux que la concurrence :

 

 

Viens boire un coup dans la partie aéro de Air-Defense. Entre le Caesar dans la partie terre et Aukus dans la partie mer, franchement arrêtez la déprime et venir parler Rafale. On est passé de la tisane à la bière, et de la bière au Champagne. J'aime pas ça le champagne... Mais je fais un effort. 

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

la France va fournir 12 canons Caesar supplémentaires à l'Ukraine ! Annonce du MinDef du jour.

 

voilà une annonce surprenante !

encore ponctionnés sur l'armée française ?

visiblement ceux engagés sont rincés et ceux envoyés compensent les engagés le temps de leure remise en condition: "Un est hors d'usage et il y a de la maintenance à réaliser sur les 17 exemplaires restant, liée aux combats ou à de l'usure classique. 12 nouveaux canons seront livrés dans les prochaines semaines."

par ailleurs il est annoncé: "le déblocage de plusieurs dizaines de millions d’euros pour entretenir les canons #CAESAr livrés à l’Ukraine"

 

Edited by Rafale67
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Intéressant cet article où l'on apprend que "chez Nexter, on a anticipé la nouvelle donne, à partir de la fin de l'été, en décidant de mettre en production des Caesar, sans contrat avec l'Etat ou des clients étrangers" . Le "gain de productivité"  en quelque mois, est impressionnant . Il me semble avoir lu sur le forum qu'il y avait un temps incontournable pour obtenir un canon précis, Nexter avait peut être constitué un stock  ?

"Pour les obus produits par Nexter. On dispose de peu de données publiques, mais la cadence de production ne semble pas avoir augmenté. ... L'un des points durs est celui de la poudre, dont les capacités de production en Europe sont sous tension. La France s'approvisionnait en Allemagne, mais elle vient de conclure un accord avec l'Australie "

 

 

4 hours ago, Benji10 said:
Spoiler

Fort du succès du canon français Caesar en Ukraine, son constructeur Nexter a fortement accéléré sa cadence de production. C'est ainsi que l'« économie de guerre » promue par le ministère des Armées se met en place. Selon nos informations, six Caesar sont désormais produits chaque mois, alors que la moyenne était auparavant de deux, même s'il y avait eu des « pics » à quatre. A ce rythme, Nexter pourrait donc livrer environ 70 canons Caesar en un an, c'est-à-dire plus que les 58 en dotation dans l'armée de terre.

Produire plus et plus vite : tous les industriels français de l'armement sont aujourd'hui sous une forte pression étatique. Les délais de fabrication du Caesar ont également été raccourcis. De l'ordre de 24 mois jusqu'à l'été dernier, on est aujourd'hui en dessous de 20 mois et cette durée pourrait encore être réduite. Les Caesar sont assemblés par Nexter à Roanne, à partir d'un canon fabriqué à Bourges et d'un camion livré par le fournisseur Arquus depuis Limoges. Des systèmes électroniques sont également ajoutés. Le canon de 155 mm relève de la métallurgie de précision, un domaine où les compétences sont aussi rares que précieuses. Chez Nexter, on a anticipé la nouvelle donne, à partir de la fin de l'été, en décidant de mettre en production des Caesar, sans contrat avec l'Etat ou des clients étrangers. Ce pari s'est révélé être le bon, d'autant que ce canon suscite l'intérêt des armées étrangères.

Maintenance. Lors de la visite en France du ministre ukrainien de la défense Oleksyi Reznikov, son homologue Sébastien Lecornu a annoncé, mardi, la fourniture de douze Caesar supplémentaires à l'Ukraine. Ils s'ajouteront aux 18 déjà livrés. Une partie pourrait être prélevée sur le parc de l'armée de terre, comme l'ont été les précédents. Mais l'accélération des cadences de production devrait permettre un recomplètement plus rapide du parc français. Le ministère des Armées a passé une commande de 18 exemplaires en juillet. Par ailleurs, les 19 Caesar acquis par le Danemark, dans une version légèrement différente, seront intégralement fournis à Kiev. L'armée ukrainienne se retrouvera donc à la tête d'un parc de 48 canons de ce type. L'un des 18 déjà livrés par la France est « hors d'usage » et les autres ont besoin de maintenance. Surtout lorsqu'il est utilisé à un rythme élevé, comme c'est le cas sur le front, le tube de canons s'use vite. Il faut donc le remettre en état pour qu'il conserve sa portée (de l'ordre de 40 kilomètres maximum) et sa précision décamétrique. La France va aider l'Ukraine dans le maintien en condition opérationnelle (MCO) des Caesar.

Reste la question des obus, également produits par Nexter. On dispose de peu de données publiques, mais la cadence de production ne semble pas avoir augmenté. Les Caesar peuvent toutefois tirer d'autres obus. L'un des points durs est celui de la poudre, dont les capacités de production en Europe sont sous tension. La France s'approvisionnait en Allemagne, mais elle vient de conclure un accord avec l'Australie, à l'occasion de la visite à Paris, cette semaine, du ministre local de la Défense. En matière d'artillerie, la France a également cédé au moins deux LRU (lance-roquettes unitaires) comparables aux Himars.

Formation. L'autre grand domaine du soutien militaire français à l'Ukraine est celui de la défense aérienne. Paris va fournir d'autres missiles Crotale, dont le taux de succès est très élevé. Comme l'a annoncé l'Opinion, la France et l'Italie vont également livrer une batterie de Mamba SAMP/T -- un système beaucoup plus moderne que les Crotale. L'annonce n'est pas encore officielle, essentiellement à cause du processus décisionnel en Italie. De même, les deux pays vont passer une commande considérable de 700 missiles Aster, qui équipent le Mamba SAMP/T. L'Ukraine va également percevoir un radar français GM 200 auprès de Thales. Il s'agit d'un système très performant, à longue portée (250 km en mode surveillance et 100 km en mode engagement). Parallèlement, la France continue à fournir du carburant à l'armée ukrainienne. Les armées vont dépêcher 150 militaires en Pologne, pour y former 600 soldats ukrainiens chaque mois, dans le cadre du programme d'aide de l'Union européenne. Cette formation s'ajoutera à celles, plus spécialisées, de 2 000 militaires ukrainiens en France, « d'ici à l'été »

 Sur les blindés, on ne connaît pas le nombre d'AMX-10 RC qui seront finalement transférés à l'Ukraine. Quant aux chars Leclerc, il n'en est toujours pas question. Enfin, Kiev souhaite désormais renforcer son aviation. Joe Biden a exclu, pour l'instant, de fournir des F-16 alors que certains pays d'Europe, comme les Pays-Bas, sont prêts à le faire. La question est désormais posée à la France, qui entend se séparer plus rapidement qu'initialement envisagé de ses Mirage 2000.

 

  • Like 1
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Construire six canons par mois, c'est très bien, mais pour aller dans le sens du futur message de @Clairon, les armées et les pouvoir public vont jouer le jeu ou comme souvent laisser mourir l'initiative ? 

 

parce que Nexter n'a aucun intérêt à produire en forte cadence un canon qui n'est pas vendu ou a prix cassé. Donc qui joue la rustine ?

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

L'augmentation de cadence semble être à l'initiative de l'industriel ici (Nexter avec Arquus) et donc sera peut être plus facilement contrôlée et gérée que si elle venait du gouvernement, à mon avis.

C'est probablement un pic de production avec des outils qui s'adaptent et une chaîne optimisée, plutôt qu'une augmentation pure de la capacité de la ligne (avec achat de nouveau matériel et autre)

Il est possible qu'ils anticipent un carnet de commande un peu plus fourni (surtout pour remplir le stock français déjà bien ponctionné) auquel cas cette annonce rassurerait d'autant plus des acheteurs potentiels. Ou bien le rapport de causalité est inverse justement, ce qui serait un sacré pari sur l'avenir mais pourrait s'avérer très payant : augmenter la cadence,  pour rassurer les acheteurs potentiels, pour augmenter le carnet de commande, pour justifier les investissements dans des nouveaux équipements...

(Ou encore, ils ont commandé des outils supplémentaires qui pourraient être mutualisés pour de la production sur d'autres lignes, comme le 140mm, auquel cas le risque est réduit sur le moyen terme)

Je ne sais pas, je ne fais que formuler des hypothèses. Et si quelqu'un avec des informations pouvaient nous apporter du grain à moudre (dans la limite de ce qu'il a le droit de dévoiler, évidemment) alors qu'il parle maintenant, ou se taise à... Ah non, c'est pas ça la formule dans ce contexte :bloblaugh:

Edited by SLT
Mise en forme revue
  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le gouvernement avait déjà annoncé qu'il allait demander à Nexter une demande d'augmentation de cadence. Est-ce que Nexter l'a anticipé ? De toute façon les politiques et les industriels sont de mèche pour les décisions importantes. 

L'anticipation n'est pas tirée du chapeau non plus. Si le conflit dure, et tout laisse à penser que ce sera le cas, le besoin en artillerie se fera de plus en plus pressant du côté Ukrainien. Déjà rien que pour suporter les pertes, mais aussi renforcer les capacités

Si donc le délai de production est déjà tombé à 20 mois cet été (et apparemment il devrait s'améliorer encore), cela veut dire qu'à partir du mois de mars 2024 on pourrait livrer 6 Caesar par mois, au lieu de 2 à 4. 
Dans l'intervalle donc, entre 4 et 6 CAESAR seront produits tous les mois, de quoi livrer les clients mais surtout l'Ukraine. 

Attention également. Si on lit entre les lignes, l'augmentation de cadence n'est pas multipliée par 3. Si actuellement ils produise 2 Canon par mois, c'est pour suivre le plan de charge lié à l'activité. Mais s'ils sont déjà monté à 4, c'est qu'ils savent déjà faire. C'est donc une augmentation de cadence maximale de 50% (ce qui est pas mal).

Edited by bubzy
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, bubzy a dit :

entre 40 et 60 CAESAR seront produits tous les mois

Euh, on y est pas encore à 40 CAESAR mensuels ...:rolleyes: Imaginez, en un trimestre plouf toute l'artillerie française reproduite ... Rhaa lovely ...

Clairon

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,830
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Staurn
    Newest Member
    Staurn
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...