Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[Iran] projet nucléaire et conséquences / Archive


Recommended Posts

Contre le fauteur de troubles

Selon le quotidien ultraconservateur Kayhan, Mir Hossein Moussavi remet gravement en cause les institutions de la République islamique. Et ne fait qu’encourager les casseurs.

http://www.courrierinternational.com/article/2009/06/25/contre-le-fauteur-de-troubles

Mir Hossein Moussavi a perdu avec une différence de 12 millions de voix une élection dont il affirmait pourtant avec beaucoup d’aplomb, vingt-quatre heures avant la tenue du scrutin, qu’il était le grand gagnant. Après la proclamation des résultats, face à une majorité de journalistes étrangers, il a immédiatement déclaré que ces élections étaient truquées et qu’il était donc le véritable président de la République iranienne, appelant dans la foulée ses partisans à descendre dans la rue. Comment une personne qui disposait de 40 000 observateurs postés dans tous les bureaux de vote peut-elle prétendre qu’une fraude portant sur des millions de voix a pu avoir lieu, sans produire ensuite le moindre document pour étayer cette thèse ?! Dans un communiqué, M. Moussavi expliquait ainsi que ces élections n’étaient pas valables, parce que M. Ahmadinejad réalisait depuis quatre ans des visites en province, où il rendait justice aux citoyens des classes les plus défavorisées en effectuant des distributions, et qu’en plus il avait osé critiquer des parvenus lors des débats télévisés préélectoraux !

Il y a quelques jours, M. Moussavi a été invité par le Conseil des gardiens de la Constitution [instance qui valide le scrutin] à venir présenter ses arguments et à fournir des éléments de preuve, mais il ne l’a pas fait et a préféré demander à ses partisans de descendre dans la rue. Comment expliquer une telle attitude ? Il déclare qu’il ne fait pas confiance au Conseil des gardiens. Mais alors, s’il n’a pas confiance dans cette institution ni dans le ministère de l’Intérieur, pourquoi donc a-t-il présenté sa candidature à cette élection ? Que doit-on penser d’une personne qui n’a aucun argument tangible mais qui pour autant s’obstine à porter des accusations inadmissibles à l’encontre du régime et continue à exciter les casseurs ? M. Moussavi n’a même pas accepté la proposition du Conseil des gardiens de procéder à un recomptage de 10 % des urnes choisies au hasard.

Ce qui se passe ces jours-ci à Téhéran est un mouvement parfaitement orchestré qui n’a rien d’une mobilisation populaire et spontanée, contrairement à ce qu’affirment M. Moussavi et les médias étrangers, qui parlent d’une seule et même voix. Qualifier ce mouvement de “populaire” est d’ailleurs une insulte pour la population, dont la seule revendication aujourd’hui est qu’on s’en prenne aux casseurs et que la sécurité revienne dans les rues de la ville. Les quelques dizaines de milliers de manifestants qui sont sortis dans la rue lundi 15 juin, croyant que M. Moussavi allait leur fournir des preuves de ses accusations, ont vite compris que ce dernier n’avait rien à dire et que ce rassemblement était juste une bonne occasion de défoulement pour les casseurs au fil du temps. Dès ce moment-là, ce mouvement a commencé à s’effriter. Le jeudi 18 juin, il n’y avait déjà plus à Téhéran que quelques milliers de personnes autour de M. Moussavi. Samedi 20 juin, enfin, cette mobilisation se limitait à quelques centaines de vandales, dont la plupart sont aujourd’hui arrêtés. C’est ainsi qu’une grande partie des gens qui ont voté pour M. Moussavi ont, contrairement à ce dernier, pris leurs distances avec ces vandales et s’inquiètent ouvertement de l’attitude d’un personnage qui, avant les élections, en appelait au respect d’une loi qu’il ne reconnaît plus aujourd’hui. M. Moussavi, qui ne cesse de faire allusion à l’imam Khomeyni et à la révolution dans ses communiqués, devrait nous expliquer pourquoi nos ennemis l’apprécient tellement. Que dirait l’imam s’il était là aujourd’hui et qu’il voyait le peu de cas que M. Moussavi fait du respect de la loi ? Les provocations orchestrées par M. Moussavi ne sont-elle pas exactement ce que veut l’ennemi ? Les violences ne se sont-elles pas produites à la suite de ses rassemblements ? Tous les communiqués appelant au calme que M. Moussavi a pu diffuser ne diminuent en rien sa responsabilité dans ces débordements. S’il ne veut pas que son cas s’aggrave, il a intérêt à retrouver le plus vite possible la voie de la raison, car la République islamique ne se laissera pas dicter sa loi par une petite bande de vandales.

Link to comment
Share on other sites

Dans une vidéo, Ahmadinejad annnonce «un grand bouleversement sur la planète»

Une vidéo représentant Mahmoud Ahmadinejad en compagnie de l'ayatollah Mesbah-Yazdi, le 13 juin dernier, a été mise en ligne aujourd'hui sur les comptes Facebook et Dailymotion de Bernard-Henri Lévy.

Le philosophe Bernard-Henri Lévy (par ailleurs actionnaire de Libération et très engagé pour la défense des manifestants iraniens) a mis en ligne peu avant midi une vidéo sur le site de partage Dailymotion. «Ce document vidéo est tout à fait extraordinaire, explique «BHL». Il représente Mahmoud Ahmadinejad, à Qom, en compagnie de son mentor, l'Ayatollah Mesbah Yazdi, ainsi que d'un cénacle d'élèves et de fidèles. (...) Elle daterait du 13 juin 2009 soit le lendemain de la victoire supposée de Mahmoud Ahmadinéjad». Au cours des onze minutes que dure la vidéo, on voit une vingtaine d'hommes autour d'une table, avant que l'image ne se fixe sur Ahmadinejad.

Bernard-Henri Lévy confie avoir reçu la vidéo le mercredi 24 juin par l'intermédiaire de l'écrivaine iranienne Fariba Hachtroudi. «Le ton et ce que l'on m'en a traduit m'a tout de suite semblé glaçant. Comme Fariba m'a dit qu'elle avait des difficultés à la rendre publique, j'ai décidé de la publier, moi-même, sur ma page Facebook.» Il se dit également inquiété par le «côté illuminé du personnage d'Ahmadinejad, son fanatisme tranquille et sa certitude de n'être qu'aux débuts de son aventure politique.»

Dans l'extrait vidéo de la réunion, et selon la traduction fournie, Ahmadinejad tient un discours assez général, portant sur la République islamique ainsi que des aspects religieux et politiques. Il estime notamment qu'un «nouveau bouleversement a commencé». Et le président iranien de poursuivre son propos: «L'occasion de réaliser tout ce que nous disions et désirions est à portée de main aujourd'hui (...). Inch Allah, ce sont les prémices d'un grand bouleversement sur la planète (...). Nous pourrons alors aller vers la concrétisation opérationnelle de nos points de vue et répandre la culture islamique».

http://www.liberation.fr/monde/0101576238-dans-une-video-ahmadinejad-annnonce-un-grand-bouleversement-sur-la-planete

Link to comment
Share on other sites

C'est pas nouveau, en Iran chaque personnage du système à ses propres habitudes, Mahmoud ne cache pas son envie d'être le 12ème Imam et tout nouveau messie qui se respecte se doit d'annoncer un monde nouveau, un bouleversement profond etc. C'est une sorte de tradition et je ne vois pas pourquoi on voudrait en faire un scoop surtout de la part BHL..... Mais bon, cette histoire permettra à certains "journaleux" de vivre en vendant du papier  =)

Link to comment
Share on other sites

Le site internet Slate.fr cite les 5 pires mollahs d'Iran :

http://www.slate.fr/story/7183/iran-cinq-mollahs-pire-que-ahmadinejad-contre-l-opposition-men%C3%A9e-par-moussavi

C'est pas des rigolos, ces mecs font froids dans le dos et leurs parcours ainsi que leurs responsabilités dans le régime montre que l'Iran n'est vraiment pas prêt à changer de cap. ils n'hésiteront pas une seconde à exterminer tous ceux qui souhaitent une inflexion du régime même minime.

Link to comment
Share on other sites

L'Iran revendique de disposer d'UAV furtif armés :)

http://french.peopledaily.com.cn/International/6686332.html

Le commandant de l’armée de l’air iranienne, le général de division Hassan Shahsafi, a annoncé mercredi que l’Iran a testé avec succès un drone de fabrication iranienne qui échappe à la surveillance du radar (UAV) avec des capacités de bombardement, selon l’agence de presse sémi- officielle Fars.

"Cet avion est un modèle de drone construit sur une échelle un- septième pour le ministère de la Défense," a déclaré Shahsafi, ajoutant que le bombardier UAV pourrait être fabriqué en taille virtuelle et rejoindrait la flotte de l’Armée de l’air iranienne dans un futur proche.

Il a expliqué que le bombardier UAV a été conçu et fabriqué pour les missions de reconnaissance et de bombardement, particulièrement en tenant compte de son atout qu’il n’est pas repérable par les radars, d’après Fars.

Il a fait l’annonce en marge des manoeuvres de quatre jours de l’armée de l’air qui ont commencé lundi.

Les manoeuvres, qui se déroulent dans le golfe Persique et la mer d’Oman, sont destinées à améliorer la capacité opérationnelle et de soutien de l’armée de l’air, selon l’agence de presse officielle iranienne IRNA.

En décembre, la marine iranienne a lancé des exercices dans la mer d’Oman en vue de renforcer la capacité de réaction des forces iraniennes pour affronter toute éventuelle menace et tester les armes modernes et défensives du pays.

L’Iran a réitéré avoir contrôlé "tous les mouvements des ennemis dans la mer d’Oman, le golfe Persique et le canal d’Hormuz. "

Les Etats-Unis et Israël refusent toujours d’écarter la possibilité de frappes militaires contre l’Iran en raison de son refus d’interrompre son programme nucléaire.

Les Etats-Unis et leurs alliés ont accusé l’Iran de tenter de développer des armes nucléaires sous le couvert d’un programme nucléaire civil.

L’Iran a nié les accusations américaines en insistant sur le caractère purement pacifique de son programme nucléaire.

Link to comment
Share on other sites

L'Ayatollah Mesbah Yazdi considéré comme le père spirituel d' Ahmadinejad a publié une fatwa qui autorisait à tuer les candidats réformateurs.

Un article qui peut nous aider à y voir un peu plus clair (version courte car il faut être abonné pour lire la full version  :-[ )http://www.strategic-road.com/pays/analysis/170406_guerres_palais_teheran_impr.htm

Link to comment
Share on other sites

L'Ayatollah Mesbah Yazdi considéré comme le père spirituel d' Ahmadinejad a publié une fatwa qui autorisait à tuer les candidats réformateurs.

Même Khomeiny avait peur de ce type...... par contre, comme il n'est pas grand Ayatollah, il ne peut être un Marja-e-taqlid (source de tradition/d'imitation) donc en théorie il ne peut pas emmètre des Fatwa (sans l'approbation d'un grand ayotallah du moins). Mais bon, les ultra conservateurs ont le vent en poupe ses dernières années.....

Link to comment
Share on other sites

A-t-on des preuves qu'il y a eu des fraudes? Ce n'est pas le genre de choses qui passent inaperçues. Si vraiment il y a fraude, je pense que régime s'est discrédité gravement auprès de la population.

Une petite question: comparée à l'éléction présidentielle algérienne, l'élection iranienne a été un modèle de démocratie, pourtant on a pas entendu personne comdamner "le régime" algérien, pourquoi?

Link to comment
Share on other sites

A-t-on des preuves qu'il y a eu des fraudes? Ce n'est pas le genre de choses qui passent inaperçues. Si vraiment il y a fraude, je pense que régime s'est discrédité gravement auprès de la population.

Une petite question: comparée à l'éléction présidentielle algérienne, l'élection iranienne a été un modèle de démocratie, pourtant on a pas entendu personne comdamner "le régime" algérien, pourquoi?

On a plus d'intérêt à ce qu'il y a du changement en Iran qu'en Algérie, Boultifika a le mérite de composer tant bien que mal avec les terroristes et de ne pas trop nous casser les pieds, il en va de même en Egypte, Jordanie, Koweit....

Pour les preuves, le conseil des gardiens de la constitution a reconnu des fraudes dans 50 bureaux de vote ce qui constitue 3 millions de votes alors que c'est plus de 174 bureaux de vote qui sont contesté ce qui fait +-11 millions de votes.

Link to comment
Share on other sites

REUTERS : L'ayatollah Ahmad Khatami, proche du Guide de la Révolution islamique Ali Khamenei, a réclamé vendredi l'exécution des principaux "émeutiers" qui contestent dans la rue la réélection du président Mahmoud Ahmadinejad. "Je veux que les autorités judiciaires punissent sévèrement (...) les principaux émeutiers et ne montrent aucune pitié, afin de donner à tous une leçon", a dit l'ayatollah Khatami lors de son prêche du vendredi à l'université de Téhéran. Membre de l'Assemblée des experts, qui regroupe 86 religieux élus au suffrage universel et chargés de désigner le guide de la Révolution, Khatami a estimé que les instances judiciaires devaient déclarer les chefs des émeutiers "mohareb", c'est-à-dire "ennemis de Dieu". "Ils devraient être punis impitoyablement et brutalement", a-t-il dit. Selon la loi islamique, la punition réservée aux "mohareb" est la peine de mort.

Une façon comme une autre d'éliminer les problèmes !

Link to comment
Share on other sites

Au fait, la justice est supposée indépendante en Iran n'est-ce pas?

Comme je l'ai dit, je me demandais si l'establishment "conservateur" iranien était près à prendre le risque de se discréditer en truquant les éléctions. Je ne connais pas la situation sociale de l'Iran mais les revenus pétroliers de ces 4 dernières années ont dû donner les moyens au gouvernement de mener une politique populiste pour calmer la population.

Pour reprendre l'exemple de mon pays, Boutef aurait sans doute été réélu même sans truquage dès le premier tour (avec 50-70% des voix). Les gens se soucient peu des grands débats idéologiques et s'ils voient que leur vie s'est améliorée sous un gouvernement X ou Y, ils sont prés à le reconduire.

Le jour ou les gouvernants n'oseront plus truquer les éléctions, on pourra dire que l'Iran aura fait un pas vers une authentique démocratie.

Link to comment
Share on other sites

Au fait, la justice est supposée indépendante en Iran n'est-ce pas?

Le conseil des gardiens de la révolution (tout comme la cour constit belge) n'est pas organe attaché au pouvoir judiciaire, c'est un peu un outsider à la marge de pouvoir législatif et judiciaire. La justice est relativement indépendante mais comme chaque juge est attaché à un marjae-taqlid (source de référence) il a un pouvoir d'intérprétatin assez limité comparé à nos juges nationaux.

Comme je l'ai dit, je me demandais si l'establishment "conservateur" iranien était près à prendre le risque de se discréditer en truquant les éléctions. Je ne connais pas la situation sociale de l'Iran mais les revenus pétroliers de ces 4 dernières années ont dû donner les moyens au gouvernement de mener une politique populiste pour calmer la population.

Il y a un du bourrage des urnes reconnu par le conseil des gardiens de la constit mais d'après eux ça n'influera pas sur les résultats puisque ça ne concerne "que" 3 millions de bulletins de vote dans 50 bureaux de vote. Donc ils sont bien discrédités sur ce point là même si qu'Ahmadinejad joui d'une réelle popularité dans les couches fragiles parce qu'en 4 ans il a réellement amélioré leur situation. (En important en masse des produits bon marché chinois ce qui a ruiné l'économie locale qui pourtant rendait les Mollahs très fière de leur "auto-suffisance"

Pour reprendre l'exemple de mon pays, Boutef aurait sans doute été réélu même sans truquage dès le premier tour (avec 50-70% des voix). Les gens se soucient peu des grands débats idéologiques et s'ils ditation voient que leur vie s'est améliorée sous un gouvernement X ou Y, ils sont prés à le reconduire.

Sans trucage, Ahmadinejad et les partisans du gouvernement islamique n'aurait même pas atteint le 2ème tour

Le jour ou les gouvernants n'oseront plus truquer les éléctions, on pourra dire que l'Iran aura fait un pas vers une authentique démocratie.

Link to comment
Share on other sites

8 diplomates Anglais arretés pour leur rôle dans les manifestations... Je me demande si c'est fait pour nous forcer à trop réagir.

En tout cas, je retiendrai quand même que sur ce topic on nous parlait de ce grand pays qu'est l'Iran, que c'est le guide qui contrôlait le pays, que le président était un pantin mais qu'ils ne feraient pas n'importe quoi, etc etc...

Franchement, quand je pense que ce pays va avoir la bombe, c'est flippant...

Link to comment
Share on other sites

8 diplomates Anglais arretés pour leur rôle dans les manifestations... Je me demande si c'est fait pour nous forcer à trop réagir.

En tout cas, je retiendrai quand même que sur ce topic on nous parlait de ce grand pays qu'est l'Iran, que c'est le guide qui contrôlait le pays, que le président était un pantin mais qu'ils ne feraient pas n'importe quoi, etc etc...

Franchement, quand je pense que ce pays va avoir la bombe, c'est flippant...

Ce sont 8 employés locaux, pas des diplomates britannique, vas savoir si c'est pas le concierge et sa famille :lol:. Au delà de la provocation, ça montre que l'Iran cherche a ne pas se brouiller avec Obama, si non, ils auraient très bien pu arrêter des "agents" de la CIA et les faire pendre =)

Je pense de plus en plus que cette "fraude" trop visible est fait de façon voulue et pragmatique pour mettre le dialogue directe avec les USA à plus tard de sorte que les américains n'aient plus vraiment le choix sachant que le temps joue contre eux. Ça permet au moins de passer les élections afghanes que je sens sanglantes, le repli des troupes américaines dans leurs bases en Irak et la stabilisation de la coalition au Liban avec un droit de veto au Hezbollah. L'Iran monte les enchères et veut arracher un accord le plus favorables possible pour ses intérêt (levé des sanctions, maintient du Hezbollah et le Hamas, poursuite de l'enrichissement). Moussavi pense qu'à vouloir être trop gourmand, l'Iran peut tout y perdre et veut lui un accord global plus juste et plus durable.

Pour ce qui est de la bombe, le pouvoir iranien (même plus conservateur que Mahmoud) a toujours été plus pragmatique et plus mature que ses voisins (USA y compris), sachant qu'il n'y a pas besoin de la bombe nucléaire pour faire un carnage ( de l'Anthrax vaporisé en altitude par un avion de touriste/drone fait autant de victime qu'une bombe H et l'Iran semble assez bien maitriser et l'anthrax et son vecteur drone selon CSIS)

Link to comment
Share on other sites

Le Conseil des gardiens confirme l'élection d'Ahmadinejad

REUTERS - Le Conseil des gardiens a confirmé lundi la victoire de Mahmoud Ahmadinejad à l'élection présidentielle iranienne du 12 juin dernier après un nouveau décompte partiel des suffrages, rapporte la télévision d'Etat.

"Le secrétaire du Conseil des gardiens a annoncé dans une lettre au ministre de l'Intérieur la décision définitive du

Conseil et proclame l'exactitude des résultats (...) de l'élection présidentielle", précise l'IRIB.

L'instance législative suprême iranienne avait ordonné un nouveau décompte de 10% des bulletins exprimés lors du scrutin contesté dans la rue par les partisans de Mirhossein Moussavi et Mehdi Karoubi, candidats malheureux à la présidence.

Mais Moussavi avait rejeté cette offre de recomptage partiel en affirmant que le vote avait été truqué en faveur du président

sortant et que l'ensemble du scrutin devrait être annulé.

Link to comment
Share on other sites

Concernant la répression, je suis tombé sur cet article de France Info ou un docteur déclare que les victimes tué par balles verrait leurs organes enlevés par les miliciens pour cacher la cause de la mort  :O

http://www.france-info.com/spip.php?article312405&theme=14&sous_theme=19

Cela me semble ''exagéré'', quelqu'un peut dire si réellement un tel comportement est plausible ?

Link to comment
Share on other sites

Concernant la répression, je suis tombé sur cet article de France Info ou un docteur déclare que les victimes tué par balles verrait leurs organes enlevés par les miliciens pour cacher la cause de la mort   :O

http://www.france-info.com/spip.php?article312405&theme=14&sous_theme=19

Cela me semble ''exagéré'', quelqu'un peut dire si réellement un tel comportement est plausible ?

J'avais entendu qu'ils demandent 30.000 euro pour que la famille puisse récupérer les corps, j'avais aussi entendu de corps disparu ou encore des familles obligées d'enterrer leur morts en dehors de Téhéran mais là...... je pense qu'ils essayent d'enlever les balles en raclant tous les organes un peu à la va vite à leur propre initiative pour ne pas être identifié parce que le régime sous tension peut être à la recherche de bouc émissaire, de quelqu'un à lyncher devant les médias. Mais t'aura beau enlever tous les organes, il restera toujours un trou béant derrière, on parle quand même des balles de 7.62mm....

Link to comment
Share on other sites

Iran: Moussavi campe sur ses positions et demande un nouveau vote

Le candidat de l'opposition iranienne, Mir Hossein Moussavi, maintient sa demande d?une nouvelle élection présidentielle après la confirmation lundi de la réélection du président Mahmoud Ahmadinejad par le Conseil des Gardiens de la constitution, a rapporté mardi son site internet Ghalamnews.

"Tout en démentant (les déclarations) du porte-parole du Conseil des Gardiens de la Constitution, nous soulignons que la position de Mir Hossein Moussavi est contenue dans sa lettre du 27 juin au Conseil", a affirmé le bureau des relations publiques du candidat malheureux à l?élection du 12 juin, dans un communiqué publié sur le site de sa campagne électorale.

Dans sa lettre, M. Moussavi exigeait l'établissement d'une commission indépendante pour examiner tout le processus électoral, dont il a contesté la régularité avec les autres candidats Mehdi Karoubi et Mohsen Rezaie. A défaut, il réclamait l'annulation du scrutin et l'organisation d'une nouvelle présidentielle.

Lundi, le porte-parole du Conseil, Abbas-Ali Kadkhodaie, avait affirmé qu'un représentant de M. Moussavi avait présenté à la commission spéciale sur les élections mise en place par le Conseil une proposition qualifiée de "positive".

Il avait ajouté que la commission spéciale et des représentants de Moussavi étudiaient cette proposition, avant d?annoncer à la mi-journée l'échec de cette rencontre.

Le Conseil des gardiens a officiellement validé la réélection de M. Ahmadinejad lundi soir.

M. Moussavi dément ainsi les déclarations de M. Kadkhodaie.

Le candidat réformateur Mehdi Karoubi et le conservateur Mohsen Rezaie n'ont pas encore réagi à l'annonce de la validation de la réélection du président sortant.

http://www.france24.com/fr/20090630-iran-moussavi-campe-positions-demande-nouveau-vote
Link to comment
Share on other sites

Ghaffari était lui même un voyou avant d'être "promu" Hojatol-Eslam. Il avait affirmé avoir tué Amir Abbas Hoveida (premier ministre du Shah) d'une balle dans la nuque (source: révolution iranienne, Hushang Nahavandi p.222). C'est un pur rejeton du régime, il ne se distingue en rien ni de Khamenei, ni d'Ahmadinejad et encore moins des gros bras du régime qui tape sur la foule. Simplement qu'il l'a mauvaise depuis qu'on a saisi les propriétés et domaines que lui même avait saisi et qu'on l'a condamné pour détournement de fonds. Ces critiques me font légèrement sourire sachant que lui même était (est?) à la tête des Ansare-Hezbollah qui n'ont pas hésité à mater les manifestations dès 79, c'est un peu l'hosto qui se fou de la charité.

Mais je reconnais que de telle critique envers le régime est historique, depuis des siècles le clergé chiite n'a jamais annoncé publiquement ses points de vues divéregeant parce qu'on lave les linges sales en famille mais depuis quelques années, outre le clivage "réformateur" "conservateur", on a l'impression qu'à l'intérieur du clergé chiite, une grande faussée se dessine entre ceux qui sont pour une théocratie pure (velyate Faghi ou le guide prend toutes les décisions ) et ceux qui sont pour une république islamique avec un rôle d'arbitre et de modérateur entre le sacré et le profane incarné par le guide.

Il y a encore 1 an, il vivait toujours à Qom mais aujourd'hui je ne sais plus.

Je mets quand même la traduction en anglais de son discours

http://translate4iran.wikispaces.com/Hadi+Ghaffari+Speech

Link to comment
Share on other sites

Moi, je n'ai jamais rien compris à ces histoires d'ayatollahs, de grands ayatollahs... Mais ils ne doivent pas être investies d'une d'"autorité" puisque en matière religieuse, seuls les prophètes ont reçu la révélation. Par conséquent, j'imagine qu'ils sont considérés comme des sortes de théologiens ayant atteint un degré de "sagesse" particulier. En un mot, ils ont l'autorité d'un professeur, n'est-ce pas?.

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Member Statistics

    5,644
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mehdi2909
    Newest Member
    Mehdi2909
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...