Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[Iran] projet nucléaire et conséquences / Archive


Recommended Posts

Le régime reprend ses bonnes vieilles habitudes, ça avait bien payé à une époque au sens propre comme au figuré  :lol: Sarko a échoué de libérer l'autre "gonzesse" de Mexique, il libérera peut être celle là.

Link to post
Share on other sites

Les tactiques de sazegara ont l'air de plutôt bien marcher .

Hier , au moment du discours de ahmadi , tout le monde a allumé et utiliser le plus d'électricité possible , du coup l'état a été obliger d'éteindre entre autre les lumières sur la routes et autre pour pouvoir diffuser le discours de mahmoud.

Demain en perspective ,une grosse manif est prévue.

Link to post
Share on other sites

Les tactiques de sazegara ont l'air de plutôt bien marcher .

Hier , au moment du discours de ahmadi , tout le monde a allumé et utiliser le plus d'électricité possible , du coup l'état a été obliger d'éteindre entre autre les lumières sur la routes et autre pour pouvoir diffuser le discours de mahmoud.

Demain en perspective ,une grosse manif est prévue.

Link to post
Share on other sites

[Attention ce post contient du Thierry Meyssan !]

Quelques articles d'un vilain monsieur dont l'analyse rejoint un peu mon sentiment premier sur l'apparente propagande occidentale qui entourée ces élections iraniennes avec pour but de déstabiliser le pays :

http://www.voltairenet.org/article160639.html Sur les troubles iraniens

http://www.voltairenet.org/article160696.html "Suite"

http://www.voltairenet.org/article160721.html Sur les "révolutions colorées"

(Je recommande vivement le dernier article, même pour les allergiques à Meyssan)

Link to post
Share on other sites

Mouhai, je me demande quelle est la part de propagande là dedans. Téhéran est à une grande majorité anti-Ahmadinejad, il y a presque aucun intérêt à diffuser un message télévisé à Téhéran, de toute manière personne ne le regardera et le peu qui le regarderont n'en croiront pas un mot. L'intérêt des discours télévisé c'est de toucher les plus éloignés du pouvoirs, les ruraux, les provinciaux et là pas besoin d'éteindre l'éclairage public, 2 ou 3 générateur suffiront à faire tourner le studio.

Oui mais c'est en train de devenir une habitude , et le but de sazegara , sa  a l'air d'être sa . Que tout les discours officiels finissent par connaître des perturbations , que le régime ne puissent plus s'exprimer comme il le souhaite , sa risque de jouer.

Link to post
Share on other sites

Le problème de Meyssan c'est que sa combine est connue et donc ne marche plus depuis un petit moment : dans chaque phrase, il mélange une vérité et un mensonge.

La vérité étant bien évidemment connue (sinon la combine ne marche pas), pour le reste c'est du comblage de vide avec des lapalissades (la CIA fait de l'espionnage, les américains font du lobbying, Obama est hostile à Ahmadinejad, etc...) et des raccourcis scénaristiques pour créer des liens imaginaires entre des infos vieilles de 50 ans et d'autres d'aujourd'hui en surfant sur l'actualité, en sa qualité de pseudo journaliste écrivain à scandales.

Rien de neuf sous le soleil, il y a même l'enrobbage habituel du complot mondial avec les classiques organisations sensées diriger secrètement le monde (et dont il est le seul à connaître les noirs secrets et leurs armées plétoriques d'agents de l'ombre).

Pour une fois, il n'y a pas de nazis ou des petits hommes verts dans l'affaire (enfin si, mais cette fois-çi c'est la couleur de l'islam).

Il tente de faire croire que la CIA est le seul service secret au monde, que les américains sont les seuls à essayer d'influencer la population dans leur intérêt et que les iraniens forment un peuple d'idiots facilement influençable et manipulable par SMS. 

Link to post
Share on other sites

Sur le font, Meyssan (même si que je n'apprécie pas réellement le personnage), n'a pas tord. Un changement démocratique à l'intérieur du régime est la seule et unique solution de faire plier l'Iran sans en payer le prix (levée des sanctions, restitution des avoirs gelés, reconnaissance de son rôle régional et renoncer à le renverser). Maintenant, Meyssan pense que les jeunes iraniens ont été influencés par les "SMS" de la CIA mais oublie que parmi ces contestataires, il y a des enfants du régime pur et dur et Moussavi ou Karoubi n'ont rien d'influençable mais conteste violemment ces élections.

Il est tout à fait possible que les services secrets étrangères se sont engouffré dans la brèche Moussavi (tout comme une minorité monarchiste et révolutionniste des manifestants)  mais l'ampleur et la violence des contestation ( surtout la violence au sens politique et l'image symbolique de Moussavi, laïc qui tient face au guide) n'ont rien avoir avec les autres révolutions colorées de la CIA. Les événements en Iran, c'est avant tout une fracture interne du régime, laquelle fracture permet (dans une certaine mesure) à une certaine jeunesse technocrate  remplie de frustration ces 30 dernières années, de s'exprimer et rejeter le système actuel (sans pour autant remettre en question la république islamique).

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

Une image vaut mieux que 100 discours. Photo prise aujourd'hui, ça montre assez bien l'ambiance qui règne en Iran, outre la révolte des jeunes, une lutte interne au régime, plus atroce que dans les rues, oppose le camp de Rafsanjani (Moussavi et Karoubi y compris) à celui de Khamenei (Ahmadinejad et une partie des pasdaran en pantin). Le fait de cacher les photos de Khomeiny et Khamenei montre ce clivage extrême.

Image IPB

Link to post
Share on other sites

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2009/07/19/tolle-conservateur-en-iran-contre-la-nomination-du-nouveau-vice-president_1220566_3218.html

En Iran, Ahmadinejad critiqué pour son choix du premier vice-président

Signe que Mahmoud Ahmadinejad n'aura pas la tâche facile pour la formation de son futur gouvernement, son choix de nommer un de ses proches, Esfandiar Rahim Machaii, au poste de premier vice-président, a provoqué un véritable tollé dans son propre camp. A tel point que M. Rahim Mashaii, jusqu'à présent vice-président chargé du tourisme dont la nomination a été annoncée vendredi, a "démissionné trois jours après avoir été nommé" premier vice-président, a rapporté, dimanche 19 juillet, la chaîne en langue anglaise Press TV.

M. Rahim Mashaii, un personnage controversé, est considéré comme très proche de Mahmoud Ahmadinejad : sa fille a en effet épousé le fils du président iranien. En juillet 2008, il s'était attiré les foudres du régime en affirmant que l'Iran est "l'ami du peuple israélien", dans une déclaration inhabituelle contrastant avec les attaques verbales de Téhéran contre Israël. A l'époque, ces déclarations avaient provoqué un tollé, notamment chez les dignitaires religieux et les parlementaires conservateurs, qui avaient exigé son départ. Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, avait dû intervenir pour mettre un terme à la polémique.

INVESTITURE D'AHMADINEJAD ENTRE LE 2 ET LE 6 AOÛT

Dimanche, la polémique sur la promotion de M. Rahim Mashaii est montée en puissance. "Il est nécessaire d'annuler la nomination de M. Rahim Machaii par respect pour le peuple conservateur" fidèle aux principes de la révolution islamique, a ainsi écrit Hossein Shariatmadari, directeur du quotidien Kayhan. Un religieux conservateur, Ahmad Khatami, un des imams de prière du vendredi de Téhéran, a également critiqué cette nomination, selon le quotidien Etemad Melli. "Cette nomination (...) est un défi aux membres de l'Assemblée des experts et du Parlement" qui avait dénoncé les propos de M. Rahim Mashaii à l'époque, a déclaré M. Khatami..

Le président Ahmadinejad, réélu avec 63 % des voix, sera officiellement investi entre le 2 et le 6 août. Sa victoire que l'opposition attribue à la fraude électorale a provoqué un mouvement de contestation jamais vue en trente ans de République islamique et divisé jusqu'au camp conservateur. M. Ahamdinejad devra ensuite présenter la liste de son cabinet au Parlement pour un vote où chaque ministre devra obtenir individuellement la confiance des députés. Le premier vice-président n'est en revanche pas soumis au vote de confiance, pas plus que les vice-présidents. Le gouvernement actuel en compte onze.

Link to post
Share on other sites

Mahmoud semble mettre un peu d'eau dans son vin, après avoir choisi Ali Akbar Salehi comme négociateur nucléaire qui prône la suspension de toutes les activités nucléaires (même la recherche), il frappe fort avec "l'ami du peuple israélien et américain".

Je pense que le régime, ayant perdu sa légitimité à l'intérieur, va tenter le tout pour le tout et essayer d'acquérir une légitimité de l'extérieur. Et là, le premier arrivé est le premier servi, d'où pourquoi Rafsanjani attrape des ulcères parce qu'il se fait doublier par Mahmoud.

Ahhhhhhhh, c'est compliqué l'Iran, moi j'abandonne  :P

PS: Khatami propose une referendum sur la légitimité du pouvoir, ils vont pas nous la faire à l'irlandaise quand même  :lol:

Link to post
Share on other sites

Bah en voulant avoir la légitimité de l'extérieure , il perd ses derniers soutien de l'intérieure.

Mahmoud doit se sentir bien seule . Je ne connais pas une seule personne personnellement en Iran qui le soutien désormais , pourtant il y a 4 ans , il y en avait.

Link to post
Share on other sites

Plus le temps passe , moins j'arrive a comprendre qui manipule qui , mahmoud est le pantin de khamenei et de son fils ou l'inverse ...

La grosse lutte c'est entre Rafsanjani ( Moussavi, Karoubi, Khatami y compris) et les disciples de l'Ayatollah Yazdi, le porte-étendard du gouvernement islamique (donc il se passe volontiers des élections, du "pluralisme parlementaire" et même des tribunaux) pour lui le pouvoir du guide est absolu et suprême, pas besoin d'autre personne que le guide. Simplement que Khamenei et Mahmoud ont plus d'intérêt dans ce type de régime où ils auront les mains libres que dans un autre.

Rafsanjani était longtemps favorable à ce type de régime, c'est bien lui qui a falsifier le testament de Khomeiny qui prévoyait un conseil de 3 Marjae (Grand Ayatollah) qui fera office de "guide" pour le remplacer par le nom de Khamenei ( il aurait bien voulu de la place, mais il n'était pas encore Ayatollah).

Maintenant, il a une partie du pouvoir iranien, plus pragmatique, qui voit à juste titre, la survie du régime dans un accord global avec Obama, ce qui leur permettra de survivre à la manière du Shah avec le soutien et la complicité des puissances occidentaux. Pour ça, ils sont prêts à mettre de l'eau dans leur vin et changer la rhétorique du régime mais pas trop (  par exemple, il est hors de question faire pression pour dissoudre le Hezbollah ou le Hamas, tout au plus un, ils seront mis en veille ou intégrée à l'armée locale libanaise/palestinienne(?) ou renoncer au nucléaire )

La population a simplement profité de cette brèche au sein du régime pour descendre dans les rues.

Link to post
Share on other sites

Constat d'échecs de la politique de "main tendue" par Barack Obama dans le dossier nucléaire iranien.  =(

Le président américain est vraiment un utopiste et un naïf ! Faut dire qu'il a tellement d'admirations humanistes pour Nelson Mandela, Mahatma Gandhi, Luther King, ... qu'il est enfermé dans sa tour d'ivoire et éloigné des réalités géopolitiques avec l'Iran.

Déjà les Nord-Coréens se foutent de la gueule de l'administration Obama ocassionnellement dès lors c'est un véritable aveu de faiblesse et du bain béni pour les radicaux et très conservateurs dirigeants iraniens.

Link to post
Share on other sites

Constat d'échecs de la politique de "main tendue" par Barack Obama dans le dossier nucléaire iranien.  =(

Le président américain est vraiment un utopiste et un naïf ! Faut dire qu'il a tellement d'admirations humanistes pour Nelson Mandela, Mahatma Gandhi, Luther King, ... qu'il est enfermé dans sa tour d'ivoire et éloigné des réalités géopolitiques avec l'Iran.

Déjà les Nord-Coréens se foutent de la gueule de l'administration Obama ocassionnellement dès lors c'est un véritable aveu de faiblesse et du bain béni pour les radicaux et très conservateurs dirigeants iraniens.

L'approche calme et diplomatique est un préalable indispensable a une approche plus musclé voyons ... de plus je suis pas convaincu que l'administration américaine celle la et meme celle d'avant se soit pas résolu a un Iran nucléaire a moyen terme.

Link to post
Share on other sites

La population a simplement profité de cette brèche au sein du régime pour descendre dans les rues.

Je ne pense pas que l'ont puisse résumer la situation comme sa . Parmis les manifestants , il y a de tout , ceux qui profite de la brèche  et qui tente de renverser le régime , ceux qui sont pour la république islamique mais contre le gouvernement , ceux qui sont pour cette république islamique mais avec un autre guide , ceux qui veulent une république islamique avec une diminution des pouvoirs du guide et tout ceux qui ne veulent plus d'une république islamique .

En bref , il y a des gens de tout bord qui manifeste , parmi eux des partisans pur et dure de Moussavi , Rafy , et khatami  ;)

Link to post
Share on other sites

Constat d'échecs de la politique de "main tendue" par Barack Obama dans le dossier nucléaire iranien.  =(

Le président américain est vraiment un utopiste et un naïf ! Faut dire qu'il a tellement d'admirations humanistes pour Nelson Mandela, Mahatma Gandhi, Luther King, ... qu'il est enfermé dans sa tour d'ivoire et éloigné des réalités géopolitiques avec l'Iran.

Déjà les Nord-Coréens se foutent de la gueule de l'administration Obama ocassionnellement dès lors c'est un véritable aveu de faiblesse et du bain béni pour les radicaux et très conservateurs dirigeants iraniens.

La politique de la "main tendue" d'Obama n'a pas (encore?) porté ses fruits mais on peut, à raison, lui attribuer le climat actuel en Iran. C'est parce qu'il y a une occasion en or de sortir de l'isolement  en saisissant la main tendue que le régime est divisé entre ceux qui sont pour la continuité de la ligne directrice du régime et ceux qui sont pour un changement (qui est peut être radical en fonction de qui prendra le pouvoir). Si Obama était un calque de Bush, les modérés n'aurait pas trouver un écho en face et aurait simplement suivis le camp des durs et à ce jeu, avec l'improbabilité d'une attaque militaire qui se précise de jour en jour, l'administration Obama n'aurait que les yeux pour voir (et pleurer) quand l'Iran atteindra le seuil nucléaire. (Main tendue ou pas, je pense qu'à terme, on se dirige vers cette option)

Personnellement, je pense qu'Obama n'a pas encore fait de faux pas avec l'Iran, il se comporte de sorte à éviter les pièges à con (IED politique  :lol:) comme prendre parti pour le camp Moussavi.

Je ne pense pas que l'ont puisse résumer la situation comme sa . Parmis les manifestants , il y a de tout , ceux qui profite de la brèche  et qui tente de renverser le régime , ceux qui sont pour la république islamique mais contre le gouvernement , ceux qui sont pour cette république islamique mais avec un autre guide , ceux qui veulent une république islamique avec une diminution des pouvoirs du guide et tout ceux qui ne veulent plus d'une république islamique .

En bref , il y a des gens de tout bord qui manifeste , parmi eux des partisans pur et dure de Moussavi , Rafy , et khatami  ;)

J'en ai bien conscience mais c'est parce qu'il y a une fracture profonde au sein du régime que ces gens de tout bord peuvent "s'exprimer". Si le régime était soudé et avec une fraude électorale massive et visible, on aurait pas pu avoir 2 millions de personnes dans les rues de Téhéran.

Link to post
Share on other sites

Si l'Iran accède à la bombe atomique, d'autres pays de la région voudront également la possèder !

L'Etat-major turc songe depuis un certain temps à l'acquisition de la bombe atomique (possible coopération avec Israel notamment ?!), l'Egypte mènerait déjà des activités in catimni (Washington ferme les yeux sur leur programme car allié  O0) et l'Arabie Saoudite également avec son allié pakistanais. Car ces pays ne souhaitent pas voir un leadership iranien au proche-orient surtout chiite.

Link to post
Share on other sites

Si l'Iran accède à la bombe atomique, d'autres pays de la région voudront également la possèder !

L'Etat-major turc songe depuis un certain temps à l'acquisition de la bombe atomique (possible coopération avec Israel notamment ?!), l'Egypte mènerait déjà des activités in catimni (Washington ferme les yeux sur leur programme car allié  O0) et l'Arabie Saoudite également avec son allié pakistanais. Car ces pays ne souhaitent pas voir un leadership iranien au proche-orient surtout chiite.

ça c'est sûr, mais je doute fort que l'Egypte ou la Turquie puisse encaisser les sanctions américaines comme l'Iran (L'Arabie s'en sortira un peu mieux mais ils n'ont pas les scientifiques nécessaires donc il faudra sous traiter les recherches).

A propos du programme nucléaire pakistanais, d'après Nicolas Ténèze, c'est une grosse fable. Vous en pensez quoi?

http://www.voltairenet.org/article160853.html

Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
  • Member Statistics

    5,631
    Total Members
    1,550
    Most Online
    gabin1980
    Newest Member
    gabin1980
    Joined
  • Forum Statistics

    21,251
    Total Topics
    1,437,205
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...