Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Marine : Un troisième BPC pour remplacer la Jeanne d'Arc ?


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

... sauf qu'il pourrait avoir de nouveaux pods  :lol: :lol: :lol:

Mer et Marine ce matin:

Selon nos informations, le troisième Bâtiment de Projection et de Commandement (BPC) destiné à la Marine nationale serait doté du nouveaux POD Inovelis. Développé par Converteam et DCNS, ce moteur électrique est placé dans une nacelle orientable, situé sous la poupe du navire. Le concept permet, notamment, de supprimer les traditionnelles lignes d'arbres et le gouvernail, tout en offrant une meilleure manoeuvrabilité. Construits par DCNS et les Chantiers de l'Atlantique, les deux premiers BPC français, les Mistral (2006) et Tonnerre (2007) disposent déjà de cette technologie mais ont reçu chacun deux PODS Mermaid, modèle plus ancien développé à l'époque par Alstom et Rolls-Royce. Conçu ensuite, Inovelis présente notamment une hélice carénée, à l'image des « pompes-hélices » développées par DCNS sur les sous-marins français. Cette disposition permet notamment des gains de puissance. Le nouveau POD intègre, en outre, les dernières technologies proposées par Converteam (moteurs à induction, variateurs électroniques à MLI...) Il s'agirait, pour Converteam et DCNS, du premier marché remporté par Inovelis.

Long de 199 mètres pour un déplacement de 21.500 tonnes en charge, le troisième BPC devrait être commandé au printemps. Le contrat comprendra d'ires et déjà une option pour la réalisation du quatrième et dernier bâtiment de la série. Contrairement aux deux premières unités, la coque du navire sera intégralement réalisée par STX France, à Saint-Nazaire. La construction pourrait débuter fin 2009/début 2010 pour une livraison l'année suivante.

Link to comment
Share on other sites

Il n'y a pas que la puissance qui rentre en ligne de compte pour donner de lavitesse à une carène. Il y a aussi la finesse et les formes de celle ci. En clair une caène a une vitesse max qq soit la puissance qu'on y met.

Les pods NG seront plus puissants mais surtout plus fiables avec un meilleur rendement voir plus légers

Link to comment
Share on other sites

Il n'y a pas que la puissance qui rentre en ligne de compte pour donner de lavitesse à une carène. Il y a aussi la finesse et les formes de celle ci. En clair une caène a une vitesse max qq soit la puissance qu'on y met.

Les pods NG seront plus puissants mais surtout plus fiables avec un meilleur rendement voir plus légers

J'ose espérer par contre que l'autodéfense de ce troisème BPC sera moins légère que les deux affûts SIMBAD + deux mitrailleuses de 12,7mm actuelles ;)
Link to comment
Share on other sites

Il n'y a pas que la puissance qui rentre en ligne de compte pour donner de lavitesse à une carène. Il y a aussi la finesse et les formes de celle ci. En clair une caène a une vitesse max qq soit la puissance qu'on y met.

Hum... c'est vraipour une carene a déplacement qui reste dans ses ligne d'eau ...

En régime archimédien ... la carene a une vitesse maxi qu'il n'est possible de dépasser.

Link to comment
Share on other sites

J'ose espérer par contre que l'autodéfense de ce troisème BPC sera moins légère que les deux affûts SIMBAD + deux mitrailleuses de 12,7mm actuelles ;)

On peut peut être espéré au moins deux affuts de 30mm comme Siroco et Foudre (faut voir si on les vend avec ou sans l'armement  :lol:) sinon une meilleure GE serait bien aussi. Quite à rien avoir en armement autant avoir les brouilleurs et les contre-mesures  =D

Link to comment
Share on other sites

16 millions d'euro pièce le goalkeeper (selon wiki).

Normal, d'un coté. Entre le système d'acquisition et de conduite de tir et le GAU-8 Avenger (le même canon que sur un A-10...), il y a de quoi taxer à mon avis...

PS: soit dit en passant, un Goalkeeper fait je crois 6 mètres de haut, dont seulement 3 au dessus du pont...

et pèse 6 tonnes...

bref, impossible à intégrer si cela n'a pas été prévu à la base...

Link to comment
Share on other sites

Au fait comment peut-on concevoir de tel bâtiments sans auto-protection correct?

4 phalanx ou goalkeeper aux 4 coins du bateau cela va chercher dans les combien, est-ce ruineux à ce point?

Le plus simple serait une solution 2x Narwhal 30 et 2 Tetral ... pour la protection en dernier recours contre tout type de menaces, en plus des 4x 12.7 manuelle.

Mais meme une solution simple comme celle la est probablement trop cher.

Link to comment
Share on other sites

Le plus simple serait une solution 2x Narwhal 30 et 2 Tetral ... pour la protection en dernier recours contre tout type de menaces, en plus des 4x 12.7 manuelle.

Mais meme une solution simple comme celle la est probablement trop cher.

Mouais mais combien coute un BPC ;)?

Ceci dit nos politiques nous répondront qu'un BPC n'est jamais seul en mer et bénéficie d'un escorte d' avisos frégates ou autre....

Mais je n'ai jamais vu nos BPC accompagnés... Et puis vu le peu de bateaux dont nous disposons en ce moment ce n'est pas près d'arriver. Allez 2 phalanx+2 SADRAL ou Simbad + 1 DAGAIE +4 12.7mm pour protéger une bête de qq centaines de millions d'euros et surtout quelques milliers de militaires et de civil à son bord en de mission hum. cela ne me parait pas cher =)

Link to comment
Share on other sites

Mouais mais combien coute un BPC ;)?

Le probleme c'est pas le prix du BPC mais c'est "l'esperance" que le BPC soit mis hors combat dans un cas ou son escorte a failli et dans le cas ou les Narwhal et Mistral aurait pu l'empecher multiplié par le cout de l'installation et comparé au prix du BPC :)

En gros les BPC ont ils vocation a prendre des risques en solo que leur simbad et leur 12.7 ne peuvent gérer avec un risque raisonnable.

Les anglais on appris les lecon des malouines ... pas nous :)

Ceci dit nos politiques nous répondront qu'un BPC n'est jamais seul en mer et bénéficie d'un escorte d' avisos frégates ou autre....

Mais je n'ai jamais vu nos BPC accompagnés... Et puis vu le peu de bateaux dont nous disposons en ce moment ce n'est pas près d'arriver. Allez 2 phalanx+2 SADRAL ou Simbad + 1 DAGAIE +4 12.7mm pour protéger une bête de qq centaines de millions d'euros et surtout quelques milliers de militaires et de civil à son bord en de mission hum. cela ne me parait pas cher =)

Moi non plus ... mais comme il manque du pognon pour l'équipement de tous nos navires.

Link to comment
Share on other sites

Ceci dit nos politiques nous répondront qu'un BPC n'est jamais seul en mer et bénéficie d'un escorte d' avisos frégates ou autre....

Mais je n'ai jamais vu nos BPC accompagnés... Et puis vu le peu de bateaux dont nous disposons en ce moment ce n'est pas près d'arriver. Allez 2 phalanx+2 SADRAL ou Simbad + 1 DAGAIE +4 12.7mm pour protéger une bête de qq centaines de millions d'euros et surtout quelques milliers de militaires et de civil à son bord en de mission hum. cela ne me parait pas cher =)

Plus nos BPC me paraissent dénudés, et plus je me dis qu'une grande lumière d'un Etat Major à dû décider, un jour, que l'autoprotection de ces batiments pouvait certainement se faire avec des ASPIC/PAMELA ou des remorques Crotale saisinés sur le pont.

:-X

Link to comment
Share on other sites

Non, mais ces navires sont destinés à opèrer sur un théatre "pacifique" ou "pacifié" (c'est pas moi qui le dit c'est la MARINE).

Donc on va au bout de la logique et on arme quasiment pas un navire qui n'est pas destiné à opèrer dans une zone proche des combats... ON a failli le peindre en blanc  :lol:

Autre argument ce navire navigue sous protection...

De toute façon la Marine n'a jamais bien protégé ses navires de guerre contre avions. En 40 c'était lamentable et les seuls navires bien armés sont ceux qui sont passés par les arsenaux US

Depuis les années 80 alors que tout le monde se met aux CIWS la Marine en reste au 100 et aux Crotale...

Première evolution le Mistral

Seconde évolution sérieuse OPA 3 sur les D 641 à 643 ... 3 navires point barre

Ces F 70 sont celles qui sont destinées à opèrer généralement avec le GAN là où çà chauffe.

Les autres les plus récentes ont des Simbad pas de Sadral et même pas de 30 ...

Du point de vue de la DCA à courte portée c'est vraiment un blocage psychologique chez les marins on A PAS la culture de la DCA automatique à grande cadence de tir à courte portée.

On fait confiance à des missiles souvent tirés "à l'épaule": Simbad...

L'argument outre que c'est cher c'est de dire "regarder le Phalanx, çà n'a pas empêché au Stark de se faire plomber..."

Donc mieux vaut la furtivité la déception et le brouillage et là on est bon...

A propos de la furtivité comparez le Forbin et l'Alvaro de Bazan c'est flagrant...

C'est une quastion de philosophie et la Marine n'en sort pas... quand on voit l'équipement en petit calibre des FREMM on voit bien que çà continue...

Pourvu qu'un jour on ait pas à le regretter !!!

Link to comment
Share on other sites

Au delà d'un système d'arme, ou des SDC il y a des hommes et des femmes qui les servent, dont voici un exemple pour une FAA type Cassard.

24 personnes constituent le secteur auto-défense (AUDEF) d'une FAA Cassard :

1 officier

13 électroniciens d’armes (ELARM)

10 mécaniciens d’armes (MEARM)

Cette équipe entretient et met en œuvre le matériel suivant :

4 mitrailleuses de 12,7 mm.

2 canons de 20 mm

1 tourelle de 100 mm

2 affûts SADRAL de 6 missiles

10 torpilles type L5 mod 4

Le quart à la mer

Les ELARM font du quart au central opérations (CO), au sein d’un module particulier dédié à la mise en œuvre des systèmes d’armes. Les fonctions assurées sont les suivantes :

OAD ( Officier d’Auto-Défense) : il assure la mise en œuvre de l’auto-défense du bâtiment à l’aide des différents systèmes d’armes (CTMS et SADRAL) pilotés à partir de la console du système de combat SENIT située CO

ASA (Assistant Système d’Armes) CTMS : il assure la mise en œuvre du système d’armes 100 mm à partir du pupitre CTMS situé au CO

ASA SADRAL : il assure la mise en œuvre du système d’armes SADRAL à partir du pupitre SADRAL au CO.

Parallèlement un opérateur se trouve au BOPS (Bureau OPérationS) pour assurer la réception, le tri et le traitement des messages au profit de l’ensemble de l’équipe de quart. Il vient renforcer le module armes en cas de mise en œuvre des moyens d’auto-défense.

Les MEARM font du quart à l’extérieur du bâtiment en passerelle supérieure pour assurer :

la veille nautique : le CVN (chef de veille nautique) assisté de ses deux veilleurs assurent une surveillance de la surface de la mer afin de percevoir des mobiles qui peuvent ne pas être détectés par les radars. De plus, ils renseignent la passerelle des évolutions éventuelles des bâtiments à proximité pour garantir la sécurité de la navigation

l’identification : spécialement entraîné, le personnel de quart a également pour rôle de déterminer la nationalité et le type des bâtiments de surface et des aéronefs à proximité de notre unité. Cette information est cruciale en temps de crise et de guerre et participe au recueil général de renseignement sur le trafic maritime. Ces informations sont ensuite traitées par le CO et échangées avec des centres à terre et nos alliés.

la défense à vue : lors d’exercice ou en temps de crise, le CVN n’assure plus la veille nautique. Il devient alors CDV (chef de défense à vue ). Il s’agit pour lui de fournir immédiatement le central opération sur la situation extérieure pour alerter l’OAD et de traiter toute menace (missile, aéronef ou bâtiment de surface) à l’aide des moyens dont il dispose en cas d’impossibilité de diriger les tirs depuis le CO. En situation de crise le commandant peut décider de mettre en œuvre les armes par un ordre direct à l’OAD

Le matériel emploi dans le détail

4 mitrailleuses de 12,7 mm : modes simple ou automatique

cadence de tir : 500 coups par minute

emploi : lutte anti-aérienne, lutte contre les trafics, protection contre les actes terroristes, prévention de crise

2 canons 20 mm : modes simple ou automatique

cadence de tir : 720 coups par minute

emploi : lutte anti-aérienne, lutte antinavire, lutte contre les trafics, protection contre les actes terroristes, prévention de crise

1 tourelle de 100 m

cadence améliorée à 78 coups par minute

emploi : lutte anti-aérienne, lutte antinavire, tir contre terre pour soutien des troupes au sol lutte contre les trafics, protection contre les actes terroristes, prévention de crise

2 affûts SADRAL (Système d’Auto-Défense Rapprochée Anti-aérienn Léger) : équipés chacun d’un caméra infrarouge permettant, de jour comme de nuit, munis de 6 missiles MISTRAL (portée 6 km) à guidage infrarouge mis en œuvre depuis le central opérations

emploi : lutte anti-aérienne, protection contre les actes terroristes, prévention de crise

10 torpilles L5 mod 4 : 1 tonne

emploi : lutte anti-sous-marine

La tourelle de 100 m est dirigée par :

une conduite de tir multi senseur (CTMS), en mode normal et depuis le central opérations, constituée :

d’un radar C33

d’une caméra TV fonctionnant par détection de contraste

d’un pointeur infrarouge laser optionnel

une conduite secondaire (NAJIR), en mode secondaire et depuis la passerelle de défense à vue, intégrant une caméra infrarouge

Maintenant, ceux qui veulent un 127/64 c'est 14M€ à Otomelara, ceux qui veulent un Goalkeeper 30 mm, c'est 13M€ à Thales NL, ceux qui veulent du Tetral, c'est EADS qui fournit. Ceux qui veulent du SADRAL pour les 2 FDA Horizon, il faudre attendre de voir leur intégration. Ceux qui veulent du VL Mica, de l'Aster 30 sur les FREMM, des 127+40 CTAI + VL MICA + ASTER 30 sur les FREMM, prières de passer commande et d'envoyer les gros chèques bancaires certifiés à Philippe  :lol:

Retour, au BPC n°3 voire n°4, les R&D sont déjà faîtes sur les 2 premiers, à moins que l'on s'oriente par une nouvelle demande Amirauté pour disposer d'installations Amphibies et d'installation aéronautiques supplémentaires. Ce qui en feraient de beaux bâtiments de projection de nouvelle génération. Mais pour l'instant, comme l'a souligné Pascal (hors propulsion) sur ce nouvel programme mis en chantier à la suite d'un acte gouvernemental de relance éconimique : ON N'EN SAIT STRICTEMENT RIEN !  :lol:

Link to comment
Share on other sites

Ces nouveau pods sont bien plus puissant..?si cela permet au bpc de naviguer plus vite c'est pas un mal...manque plus qu'un autoprotection renforcée et les bpc auront des ameliorations sensibles!!

A ma connaissance, les hélices carénées de ce type (Hélices en tuyères) font perdre du rendement dès que la vitesse du flux d'eau devient "importante". Je dirais environ une 20aine de nds. En revenche ce type de construction fait gagner du rendement dans les basses vitesses, et donc de la manoeuvrabilité.

C'est pourquoi les remorqueurs en sont presques toujours équipé  =)

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,937
    Total Members
    1,749
    Most Online
    FlorianBlanchard54
    Newest Member
    FlorianBlanchard54
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...