Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Capacité amphibie européenne


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

L'amiral de la Flotte espagnole à réalisée une visite au second bataillon du Tercio de Armada de l'infanterie de Marine à la Sierra del Retin, durant sa qualification opérationnelle comme bataillon de débarquement renforcé. 

 

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
  • 1 month later...

Vu dans le Raids magazine de mai , selon DSCA l'Espagne voudrait acquérir une dizaine de  AAV-7A1 supplémentaires via le canal FMS ( foreign Military Sales). A noter que toutes demande réalisée via le canal FMS n'aboutit pas nécessairement à un contrat ferme et que les quantités peuvent être modifiés au gré des négociations. 

Cela fut dévoilé en février dernier par le sous-chef d'état-major de la marine espagnole, l'Amiral Urcelay, se renforcement des capacités amphibies espagnoles impliquera l'achat en 2 phases de nouveaux AAV-7A1, avec la livraison d'un premier lot de véhicules entre 2021 et 2022, puis des véhicules restants avant 2026. 

Les nouveaux chenillé amphibie seraient porté au standard RAM/RS ( Reliability, Availability, Maintainability /rebuild to standard) comprenant notamment le remplacement du moteur de 400 chevaux par le VTA-525 de 525 chevaux, l'installation de nouveaux systèmes de communications, GPS, d'extinction d'incendie, ainsi que de kit de blindage EAAK ( Enhanced Applique Armor Kit) de Rafael. Sont inclus aussi à la demande de Madrid l'habituel éventail de services de soutien et de formation-entraînement, ainsi que la fourniture de pièges de rechange. Le tout sera confié à la filiale de BAE systems pour un montant estimé de 107 million de dollars. 

Je ne précise pas le nombre prévu car en titre on parle de 11 engins amphibie, et dans l'article on parle de l'achat de 19 nouveaux AAV-7A1. 

Je pense que ça doit être 11 et qu'il y a eu une erreur dans l'écriture du texte , dans l'article on dit qu'ils viendront renforcer les 19 véhicules amphibie déjà en service dans l'infanterie de marine espagnole. Si ils en achètent 19 ils ne renforcent pas, mais ils doublerais leur capacité amphibie, donc je pense que c'est plutôt 11. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
  • 1 month later...

@Gibbs le Cajun  ça va t'intéresser, les roumains montent en puissance (ils travaillent pas mal avec les Marines)   Voir aussi au-dessus le Seebataillon  de la Marine Allemande , qui bosse avec les hollandais. 

307 Régiment d'infanterie Navale  de la Marine Roumaine  (anciennement 307 Bataillon)  Ils étaient présents au dernier Baltops intégrés au 26e Marines . La Marine roumaine semble vouloir développer ses moyens amphibies et les potentialités de son bataillon / régiment d'infanterie. 

site du 307, c'est en roumain, mais ça se comprend assez facilement (surtout pour ceux qui parlent plusieurs langues latines  :biggrin: )  

 https://www.navy.ro/despre/organizare/flotila_fluviala/bat_307.php

Photos ici  

https://www.navy.ro/despre/organizare/foto_bat307/index.php

structure et organisation 

https://www.navy.ro/despre/organizare/structura_bat307.php

le 307 sur Facebook 

https://www.facebook.com/pages/category/Military-Base/Regimentul-307-Infanterie-Marină-481475005221088/

Sur tactical magazine 

https://www.tacticamagazine.com/tag/307-marine-infantry-regiment/

 

Edited by Fusilier
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

@Fusilier

Oui c'est intéressant, ils s'investissent bien et en profitent un maximum en ayant des liens auprès d'autres unités amphibie, et cela va aller en s'amplifiant vu le nombre de manips OTAN dans cette partie du monde .

Pour le roumain je ne m'étais jamais pencher dessus, je savait que c'était issu du latin, et en lisant j'ai même pas cherché à traduire via Google, j'ai lu direct en roumain, je me suis pas trop mal démerdé. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

J'essaie de trouver l'organisation des unités d'infanterie de marine dans divers pays étant donné que certains ont fait allusion à une organisation drastiquement différente de celle des forces terrestres. Mon but est d'essayer de trouver une organisation pour un hypothétique EUMC.

Si trouver l'organisation des régiments ou brigades n'est pas trop compliqué, trouver l'organisation des niveaux inférieurs (bataillons, compagnies, pelotons et sections) est beaucoup plus compliqué. J'ai plus ou moins cerné celle de l'USMC mais j'essaie de trouver le reste.

Est-ce que quelqu'un a l'organisation des compagnies des Royal Marines (pour commencer)?

@Fusilier @Gibbs le Cajun ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 31 minutes, mehari a dit :

J'essaie de trouver l'organisation des unités d'infanterie de marine dans divers pays

le pb c'est qu'il n'y a pas UNE organisation, en gros il y a deux modèles: 1° le modèle US Marines, que tu vas trouver chez les espagnols, les italiens et plein d'autres 2° le modèle "commando"  issu des RM, que tu trouves chez les hollandais et les nordiques.  Puis quelques cas "non standard". 

Il faut aussi tenir compte des époques,  la Brigade Commando Brit a eu tendance à se rapprocher du standard Army sous l'effet de  l'Iraq et de l'Afghanistan, puis avec le changement en cours c'est en train diverger.  Idem avec la reforme en cours chez les US Marines ou encore chez les italiens 

organisation d'un Combat Group du Korps Mariniers avec le détail.  C'est en neerlandais mais avec le traducteur ça marche 

http://de-mariniers.korpsmariniers.com/eenheden-2/marine-combat-group/

Les Brits 

https://www.eliteukforces.info/royal-marines/

Les italiens 

https://www.marina.difesa.it/il-tuo-futuro-e-il-mare/formazione-in-marina/formazione_specialistica/sbarco/Pagine/ForzaSbarcooggi.aspx

L'idée générale est quand même infanterie légère "à pieds" .... 

 

Edited by Fusilier
Link to comment
Share on other sites

@Fusilier Justement, j'aimerais trouver l'organisation dans différents corps, faire des comparaisons etc. J'avais déjà trouvé l'organisation des Commando britanniques et néerlandais mais pas de leur compagnies, ce qui est justement ce que je cherche. Qu'est-ce qu'on trouve dans une Close Combat Troop des Royal Marines par exemple?

Sinon, quel est le modèle que tu préfères et comment les caractériserais-tu les uns par rapport aux autre?

 

En ce qui me concerne, je me demande quel serait l'intérêt de mixer les organisation d'infanterie légère avec celle, plus classique, de l'infanterie mécanisée terrestre sur 8×8 ou châssis chenillé léger

Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, mehari a dit :

Qu'est-ce qu'on trouve dans une Close Combat Troop des Royal Marines

J'avais trouvé des données sur des forums brits. Mais, je ne me souviens plus 

Là un peu plus de détails , tu vas trouver des clés de recherche sur internet 

https://www.eliteukforces.info/royal-marines/

Close Combat Troops
(Troop HQ, 3 Rifle Sections, Manoeuvre Support Section  , manoeuvre support , met en oeuvre des mitrailleuses, des mortiers, 

il y a 22 minutes, mehari a dit :

Sinon, quel est le modèle que tu préfères et comment les caractériserais-tu les uns par rapport aux autre?

C'est assez simple, j'ai une préférence pour le Combat Group  du Korps Mariniers,  avec 750 pax ils ont groupe de combat totalement autonome , mis à part qu'ils n'ont plus que du 81 mm , mais ils comptent sur l'artillerie des bateaux. Sans doute ils peuvent être renforcés au besoin.

A mon avis, les opérations à partir de la mer devraient se caractériser par des raids, à la limite des FS, voir en soutien de. 

Link to comment
Share on other sites

4 hours ago, Fusilier said:

Troop HQ, 3 Rifle Sections, Manoeuvre Support Section  , manoeuvre support , met en oeuvre des mitrailleuses, des mortiers, 

Je doute que je trouverai plus spécifique aisément. Tant pis.

4 hours ago, Fusilier said:

C'est assez simple, j'ai une préférence pour le Combat Group  du Korps Mariniers,  avec 750 pax ils ont groupe de combat totalement autonome , mis à part qu'ils n'ont plus que du 81 mm , mais ils comptent sur l'artillerie des bateaux. Sans doute ils peuvent être renforcés au besoin.

A mon avis, les opérations à partir de la mer devraient se caractériser par des raids, à la limite des FS, voir en soutien de. 

À mon avis, il faut peut-être des deux. Tu mentionnais deux modèles. Le modèle utilisé par les Américains repris par les espagnols et dans un moindre mesure par les italiens, ce deux pays ayant même acheté des AAV7 (et des tanks dans le cas de l'Espagne) et le modèle britannique également utilisé par les néerlandais. Cependant, on note quelques autres pays possédant une infanterie de marine, notamment les suédois et les finlandais qui ont tout deux une infanterie de marine, le corps amphibie suédois et la brigade Nylands finlandaise. Le Corps Amphibie est composé principalement du 2e Bataillon comprenant 3 compagnies de fusiliers et la 202e compagnie de jaegers côtiers (forces spéciales) et est équipées de CB90. La brigade Nylands comprends 2 compagnies de jaegers côtiers équipés de Jurmo et Jehu (similaires au CB90).

Cependant, de l'autre côté de l'Europe, il y en a d'autres qu'on oublie: les Grecs. La marine grecque n'a pas d'unités amphibies propre. L'armée en revanche en a deux. La première est la 32e brigade d'infanterie navale, 1e Division d'infanterie et elle est organisé similairement à la brigade d'infanterie de marine espagnole: 3 bataillons d'infanterie légère, 1 escadron de chars (Leopard 1), 1 bataillon d'artillerie (M109), batterie AA et compagnie signaux, génie et logistique.

Mais à côté de ça, toujours dans la 1e DI, on trouve le 13e Centre d'Opérations Spéciales qui comprend 5 escadrons (bataillons) de raiders amphibies et 1 escadron de forces spéciales (Escadron de Raiders amphibies Zeta). L'organisation exacte est peu claire mais je ne serais pas surpris d'y trouver quelque chose de plus proche des commando britanniques ou marines néerlandais.

 

Du coup, je me dis que les deux options sont peut-être nécessaires: un certains nombre de bataillons commandos avec sur le côté des brigades marines, l'engagement de l'un ou de l'autre dépendant de la situation.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, mehari a dit :

Cependant, de l'autre côté de l'Europe, il y en a d'autres qu'on oublie: les Grecs.

Je n'ai pas cité nommément, j'ai dit qu'il y avait quelques cas "non standard". On peut faire la liste exhaustive si tu veux, l'Amérique Latine descendants des traditions de l'IM espagnole, même modèle US Marines,  y compris les Portugais, En Asie beaucoup d'US Marines model,  les japonais s'y remettent après avoir été très précurseurs lors de la 2e WW; Bref,  c'est un long travail descriptif.Surtout si  tu veux tenir compte des statuts, troupes de la marine, troupes des armes de terre, des systèmes mixtes (marine armée) des différentes statuts :   fusiliers du corps des équipages France et Italie ( mais aussi Russie et d'autres) corps de fusiliers différent du cors des équipages (US, GB,  Espagne) des uniformes de marins ou spécifiques; ceux appartenant à la terre, des rapports organiques. exemple la Gendarmerie Maritime appartient à la Gendarmerie, mais elle est mise à la dispo de la MN pour emploi, laquelle l'équipe entièrement,  les troupes amphibies de l'armée de terre italienne passent sous commandement de la marine (Amiral commandant la brigade San Marco)  chez nous jusqu'à fin années 60 il y avait la FAI (force amphibie d'intervention) commandée par un Amiral.  Pour les grecs , c'est l'armée, mais des unités spécialisées. C'est comme les nordiques, c'est aussi en fonction du terrain et des missions.  Mais,  le 1st Marine Regiment ou Amf 1 (Amfibieregementet)  appartient à la marine suédoise 

Il y a 1 heure, mehari a dit :

Je doute que je trouverai plus spécifique aisément. Tant pis.

Il fut que tu cherches sur des forums anglais ou anglosaxons,  il y a des données plus précises 

Link to comment
Share on other sites

@mehari

@Fusilier a fait un tour très complet sur la situation du concept amphibie même si comme il le dit, on pourrait encore faire le tour.

Tout dépend de la taille, l'USMC c'est les USA, leur évolution voit une capacité à garder des MEU ( Marines Expeditionary Unit) pour garder une capacité à faire de l'entrée sur un nouveau théâtre mais en restant sur des capacités à créer une tête de pont et la prise de port, gérer des raids sur le littoral, et continuer à être un outil qui sert la diplomatie, soit en gardant du lien avec des pays pour des exercices, soient faire peser le poids de la possibilité pour les USA de débarquer ou elle le veut et quand elle le veut, donc même une simple présence peut faire changer une situation avec un pays en tension avec les USA qui va réfléchir à deux fois, ou action des USA pour ouvir un théâtre, évacuer des ressortissants. Ça c'est pour gérer les affaires courante dans le monde tout en gardant une capacité qui assure une permanence à la mer à travers nombres des mers et océans du monde là ou les intérêts sont potentiellement menacé par une situation régionale. 

De toutes façon, l'optique débarquement en force comme le 6 juin ou la prise d'îles dans le Pacifique comme durant la 2ème guerre mondiale n'est plus une réalité, aucune armée au monde n'est capable d'avoir les effectifs pour protéger entièrement un littoral, et comme pour la Grenade en 1983, le débarquement plus au sud de la ville de Koweït city après avoir leurrer les irakiens en restant au large des plages de Koweït city, ces derniers ayant focalisé et continué à fortifier et mettre des obstacles, champs de mines sur les plages, les marines ont vite compris qu'un assaut de choc sur ces plages auraient coûté trop cher en pertes humaine, donc débarquement plus au sud pour prendre à revers la ville depuis l'intérieur des terres. Idem retour à l'option raid via des embarcations légère pour harceler un littoral, tromper l'adversaire sur les intentions d'une MEU. Bien évidemment tout débarquement reste un moment dangereux, pas besoin de plages fortifiée et minée pour se faire, si l'adversaire repère ou devine le lieu d'un débarquement, même si cela n'empêchera pas le débarquement l'adversaire selon ses capacités pourra toujours taper à coup de missiles balistique, ou pour un adversaire non dotait de se type d'arme peut jouer la carte harcèlement avec des postes de tir missile Antichar pour causer des dégâts , afin de gêner  donc de facto il est évident qu'une force amphibie ne débarquera jamais en mode cool, mais plutôt en mode sécurisé, donc on restera prudent même si en face il y a peu de monde, car comme dit plus haut des équipes Antichar à pieds  ben ça peut causer de la casse. 

Je pense que cette vision du débarquement pour la prise de Koweït city en 1991 est et restera la base pour les marines, action sur le littoral et les ports, mais fini les débarquements de choc optique ww2 ainsi que la poursuite dans l'intérieur des terres, ou comme on l'a vu à vu une division de Marines partir du Koweït pour aller jusqu'à Bagdad en mode combat blindé et mécanisé via les M1 Abrams et AAV7. 

Mais là c'est en faisant aussi évoluer les moyens mis à disposition, perdant par exemple leurs chars lourds, mais en voyant le concept médian être de mise tout en gardant le concept d'infanterie légère, donc pas d'unités voyant chaque section, compagnie, bataillon, Régiment sur un modèle médian ou un groupe de combat à un vehicule affecté. 

Maintenant leur changement d'organisation et de stratégie est surtout là pour permettre d'assurer un rôle d'interdiction maritime face à la Chine, assurer aussi une sorte de hit and run maritime ou avec des missiles terre/mer les marines pourront interdire des passages maritime que la Marine chinoise pourrait vouloir emprunter en cas de tension. 

Donc si on voit les différents modèle pour les pays d'Europe, ceux-ci sont taillé selon les besoins et la géostratégie de chaques pays, donc compliqué pout eux d'avoir un modèle tel que celui des USA, enfin le nouveau modèle qui se met en place, et qui offre un panel important dans le domaine action amphibie. 

Les USA vu leur condtion de puissance mondiale ont donc les moyens d'avoir un modèle gérant les affaires courante et le risque que représente la Chine qui cherche à avoir une marine de guerre importante afin de peser sur ses voisins et être encore plus présente sur les mers et océans dans le reste du monde. 

Si on regarde le modèle des néerlandais, il est parfait pour leur besoin lié à leurs intérêts et à leur géopolitique. C'est pareil pour d'autres pays d'Europe qui ont choisi des modèles adaptés à leurs intérêt, leur géopolitique. 

Si on parle d'un corps de marines  européen, ben je pense que l'échelle sera au niveau de se que les USA peuvent mettre en place, mais faut déjà d'abord savoir quelle sera les intérêts de l'UE à défendre, la géopolitique de l'UE, présence permanente dans tout les océans du monde hors cadre des littoraux de l'UE.

Si on a pas de vision géopolitique et de vision sur nos intérêts, vocation à être plus présent partout avec l'UE sur toutes les mers du monde et océans, ben difficile de mettre en place un format type, de chosir entre tel ou tel autre format déjà existant, pour une force amphibie européenne. 

La Russie est un grand pays en km2, mais elle a force amphibie limitée. 

Donc est-ce que le modèle des USA pourrait être remplacé par celui des néerlandais au vu de leurs intérêts et place comme puissance mondiale ? 

Non je ne le pense pas. Pourtant si on regarde le format néerlandais, ben il est très bien, mais au vu de la géostratégie des USA, je pense que ça ferait très léger en terme de moyens pour géré leurs affaires courante sur tout les océans et mers du monde, et être prêt à faire face à un risque potentiel de guerre à coup de missile terre mer en mode hit and run maritime contre la marine chinoise. 

Enfin voilà, si on a une vision géopolitique et une vision de nos intérêts, une ambition comme puissance économique mais aussi militaire au niveau EU,  là on pourra commencer à disons avoir une idée de se qu'il faudrait comme " corps de marines européen". 

Si on se positionne au niveau de chaques pays européen, ben je vois que les pays Bas, allemand, brits et belge se retrouvent, mais en ayant comme vision la zone Baltique ou le grand nord comme potentiel zone à risque vu qu'avec la Fonte des glaces ben il y aura plus facilité pour qu'une nouvelle vie maritime se mette en place tout en ayant des ressources naturelles au pôle nord qui vont attirer un paquet de pays tel les USA, Canada, Russie etc... 

Pour les pays scandinaves ben eux leur obsession c'est la Russie, donc une autre vision des moyens amphibie pour défendre leurs littoraux maritime, avec aussi l'idée que celui-ci voit des côtes et des zones où peuvent aisément se planquer des forces, mais pas aisée pour des navires important en terme d'approche. 

Au sud les espagnols eux ont à gérer Ceuta et Melilla, se qui expliquait l'optique mini USMC, les italiens eux misant sur un modèle que met très bien en avant Fusilier. 

Enfin voilà, on a aussi les grecs en Mer Égée qui ont des territoires très compliqué à géré au niveau nombre d'îles.

Enfin voilà, je balance en mode bordélique, mais sans vision géopolitique et intérêts pour l'UE, volonté ou pas d'être aussi une puissance militaire mondiale, ben j'ai du mal à imaginer un corps de marines européen. Si on reste sur le modèle actuel au niveau géopolitique et intérêts, ben chacun gérera selon ces propres besoins, s'assemblant avec 2 ou 3 pays. 

 

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
  • 1 year later...

T38, mule logistique pour les opérations amphibies.

spacer.png

Citation

une formation amphibie, ne se trouvent généralement pas à plus de 15-25 milles marins de la plage attaquée. En utilisant une distance d'arrêt théorique de 20 milles marins, une formation amphibie équipée de quatre T38 voyageant à leur vitesse de croisière de 25 nœuds pourrait livrer 18 000 livres de matériel des navires amphibies à la plage par heure, ce qui permettait le court temps nécessaire au chargement et au déchargement de l'embarcation. Multipliez cela par vingt-quatre heures et vous obtiendrez une accumulation de bien plus de 400 000 livres de matière vitale par jour

On fait comme dans l’aérien, à traîner sur les drones en imaginant le robot de combat avant la brouette de combat, ou il y a des choses dans les tuyaux ?

https://www.navalnews.com/naval-news/2022/04/naval-logistics-still-a-compelling-need/

 

Edited by Hirondelle
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 19 minutes, jean-françois a dit :

ça ne serait pas plus simple et / ou plus rapide de charger la cargaison avec le bateau dans le radier ?

Les bateaux du train logistique ne comportent pas, généralement, de radier.  C'est pourquoi il existe des concepts d'interface, pontons etc... Cette petite mule autonome, en soutien des opérations distribuées selon le nouveau concept dans le Pacifique,  peut être alimentée, par exemple, par un navire de type Freedom ou un cargo. 

Il faut bien distinguer dans une manœuvre amphibie classique, ce qui relève des navires d'assaut et des navires de soutien. Dans un groupe amphibie US, transportant une MEU, t'auras deux navires d'assaut LHA-LHD + LPD et un navire de soutien LSD et plus loin le train logistique avec cargos.   

Tu peux avoir des concepts d'assaut sans radier ,comme l'ancien HMS Ocean, le débarquement des troupes se fait via un ponton flottant et des LCVP sur bossoirs 

spacer.png

Link to comment
Share on other sites

21 minutes ago, jean-françois said:

ok, merci c'est plus clair maintenant.

je me demande si une porte à raz de l'eau ne pourrait pas simplifier les choses, mais si ça n'existe pas c'est qu'il doit y avoir une bonne raison

Ça existe mais souvent on préfère un petit pont flottant autonome qui de colle au bord du bateau et une petite rampe qui permet d'y accéder.

Les portes trop proche de la flottaison posent des petits soucis d'étanchéité donc autant mettre les porte plus haut. Ça permet qu'elles servent de rampe pour accéder au quai portuaire.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, jean-françois a dit :

ok, merci c'est plus clair maintenant.

je me demande si une porte à raz de l'eau ne pourrait pas simplifier les choses, mais si ça n'existe pas c'est qu'il doit y avoir une bonne raison

Il y a plein de concepts, pour tous les goûts. La marine des Pays Bas a deux LPD (les mêmes que les Galicia espagnols) et un navire de soutien, le Karel Doorman; celui-ci à une porte "ras de l'eau" 

spacer.png

Les danois ont les Absalon, sorte de frégate + transport. Ceux-ci ont une rampe à l'arrière qui peut servir à quai ou à la mer façon de l'Hermes 

spacer.png

 

 

Link to comment
Share on other sites

5 minutes ago, jean-françois said:

Toujours en mode élève :

est-ce qu'il y a une meilleure méthode entre grue, porte ou ponton ou c'est selon les "goûts" ou habitudes de chaque marine ?

Il n'y a pas d'exclusivité.

 La grue est toujours indispensable pour le matériel qui ne roule pas par exemple.

La porte latérale sert a embarquer le matériel roulant au port.

Le ponton sert d'interface en mer mais doit être transporté avant.

Il n'y a pas de meilleure ou de moins bon, idéalement il faudrait avoir tout ces outils dans ma boîte et choisir lesquels convienne le mieux à chaque mission.

Le ponton automoteur flottant est super sympa mais il est adapté au zone militairement calme et ne transit pas vite et pas longtemps donc il faut être très proche du la côte.

Link to comment
Share on other sites

il y a 32 minutes, jean-françois a dit :

Toujours en mode élève :

est-ce qu'il y a une meilleure méthode entre grue, porte ou ponton ou c'est selon les "goûts" ou habitudes de chaque marine ?

Les pontons, comme les Mexeflote utilisés par les GB, peuvent être automoteurs (comme un chaland) ils peuvent servir d'interface bateau -chaland, voir encore comme ponton ancré à terre. Les US ont des systèmes similaires.  Aussi bien les US que les Brits ont des systèmes plus pérennes qui consistent à monter des quais ancrés sur la  plage; dans ce cas les bateaux peuvent venir décharger directement (évidemment après les phases initiales d'un débarquement) 

L'avantage de ce genre de système, c'est qu'il peut s'adapter à tout tas de navires de soutien, rouliers, cargos tradi, etc...  Tant les brits que les US ont un train logistique important, bien au-delà des navires amphibies.  

Cherche mexeflote images sur google, tu vas voir plein d'utilisations différentes. 

sur cette page d'AD tu as plein de systèmes illustrés 

http://www.air-defense.net/forum/topic/5737-batellerie-et-engin-moyens-de-débarquement/page/50/

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,965
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...